VERS UNE COLLISION INEVITABLE DE L'ICEBERG GEANT A68a ET UNE ILE BRITANNIQUE ?

iceberg A-68A

Vers une collision inévitable entre un iceberg géant et une île britannique? - images

© REUTERS / UK Min of Defence

SCI-TECH

20:36 16.12.2020URL courte

Par 

 0 02

S'abonner

Le monstre de glace baptisé A68a, qui s’est détaché de l’Antarctique en juillet 2017, continue à s’approcher de la Géorgie du Sud, menaçant la faune unique de cette l’île britannique, mettent en garde des scientifiques.

Le monstre de glace baptisé A68a, qui s’est détaché de l’Antarctique en juillet 2017, continue à s’approcher de la Géorgie du Sud, menaçant la faune unique de cette l’île britannique, mettent en garde des scientifiques.

​D’une superficie actuelle de près de 4.200 kilomètres carrés, le plus gros iceberg au monde A68a poursuit sa dérive vers la Géorgie du Sud, un territoire britannique d’outre-mer situé dans le sud de l’Atlantique, constatent des scientifiques.

«C'est vraiment très proche, à moins de 50 kilomètres», ce qui rend une collision presque inévitable, déclare à Reuters Geraint Tarling, océanographe du British Antarctic Survey.

​Les scientifiques s'attendent à ce que l'iceberg touche le fond marin, affectant la vie aquatique de l'île. Si A68a s’ancre sur le flanc de l'île, il pourrait rester un élément incontournable pendant 10 ans, jusqu’à ce que la glace ne fonde ou ne se détache, explique Geraint Tarling.

Des animaux menacés

Le plus inquiétant, selon les chercheurs, c’est que l’iceberg n'a pas une quille très profonde et pourrait glisser sur le plateau et se rapprocher de très près du littoral. Cela pourrait empêcher environ deux millions de manchots de l’île - y compris les manchots royaux - d’atteindre les eaux pour nourrir leurs petits.

Norman Ratcliffe, biologiste des oiseaux de mer au British Antarctic Survey, explique à Reuters que les manchots royaux passent généralement 16 jours à faire des allers-retours pour collecter des aliments dans leur ventre qu'ils régurgitent ensuite pour nourrir leurs petits. Si le voyage prend plus de temps, les petits risquent de mourir de faim.

​En cas de morts de poussins cette année, la population de manchots de l’île pourrait être réduite de 10%.

La fonte de la glace libérant une grande quantité d'eau douce, celle-ci pourrait rendre les eaux invivables pour le phytoplancton et d'autres créatures marines qui sont des éléments cruciaux de la chaîne alimentaire.

A68a s’est détaché de la banquise Larsen C le 12 juillet 2017. L’iceberg avait alors une superficie de près de 6.000 kilomètres carrés. En avril, il a perdu un morceau d’environ 175 kilomètres carrés. À titre de comparaison, Paris s’étend sur une superficie de 105,4 kilomètres carrés.

https://fr.sputniknews.com/sci_tech/202012161044943903-vers-une-collision-inevitable-entre-un-iceberg-geant-et-une-ile-britannique---images/

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire