PALESTINE

PALESTINE

ALQODS OCCUPEE : AGRESSION BARBARE CONTRE UN PALESTINIEN RAPPELANT CELLE DE GEORGES FLOYD AUX USA

AlQuds occupée: Agression barbare contre un Palestinien rappelant celle de Georges Floyd

 Depuis 10 heures  5 mai 2021

Arrestation barbare d'un Palestinien par les forces d'occupation israéliennes

Arrestation barbare d'un Palestinien par les forces d'occupation israéliennes

 Article traduit - Moyent-Orient - Palestine

 

Rédaction du site

ag3

Des membres de la police d’occupation israélienne ont agressé, mardi 4 avril, un jeune Palestinien à Jérusalem AlQuds occupée, de la même manière similaire à celle qui a conduit au meurtre de George Floyd, un Afro-Américain, après qu’un policier blanc a pressé son genou sur son cou pendant plus de 9 minutes.

Une vidéo diffusée par la chaîne de télévision israélienne Kan  documente la barbarie de la police d’occupation contre les résidents palestiniens qui protestaient, mardi soir, contre leur expulsion de leurs maisons, dans le quartier de Cheikh Jarrah à l’est de Jérusalem AlQuds occupée.

ag4

Durant cet assaut, des membres de la police d’occupation ont arrêté un jeune palestinien. Un d’entre eux a placé le visage du jeune homme au sol tout en tordant ses bras, et un deuxième a pressé sa jambe sur le dos de la victime.

Cette scène a rappelé le meurtre de George Floyd, le 25 mai 2020, qui a déclenché de nombreuses manifestations aux États-Unis et à l’étranger, dénonçant le racisme et les abus policiers.

10 Palestiniens ont également été détenus, lundi 3 mai, après une attaque de l’armée d’occupation israélienne et des colons contre les manifestants dans le quartier de Cheikh Jarrah.

Le ministère palestinien des Affaires étrangères a déclaré que les tribunaux israéliens ont approuvé, depuis du début de l’année dernière jusqu’au mois de mars 2021, l’expulsion de 33 familles palestiniennes, soit 165 personnes, du quartier de Cheikh Jarrah.

Cette décision a suscité l’ire des dirigeants et des habitants palestiniens du quartier de Cheikh Jarrah qui refuse de remettre les clés de leurs maisons aux colons israéliens qui prétendent qu’ils sont les propriétaires.

 

Source: Traduit à partir d'Anadolu

https://french.almanar.com.lb/2058113

"OPERATION NAPLOUSE" SIGNE LE HEZBOLLAH LIBANAIS ?

La règle d'engagement du Hezbollah, "Sang pour sang" gagne le front intérieur (Maariv)

Tuesday, 04 May 2021 12:58 PM  [ Last Update: Tuesday, 04 May 2021 12:58 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Les soldats sionistes attaquent en pleine nuit les maisons des palestiniens à Naplouse par crainte de représailles./Shahab News

C'est l'hystérie générale à Naplouse : depuis cette opértaion commando à un post militaire à Naplouse qui semble s'être soldé par la liquidation de trois militaires sionistes, l'armée israélienne, prise de panique, a procédé à des dizaines d'arrestation en Cisjordanie, sous prétexte d'avoir à mettre la main sur "l'assaillant". Est-ce tout dans l'histoire? En effet, cette fusillade, ou mieux dit, opération commando, millimétriquement planifiée dans l'une des "zone palestinienne" les mieux "protégée" par les "forces spéciales israélienne" prouve non seulement de très grosses failles "sécuritaire" mais confirme ce dont craint depuis très longtemps l'entité, l'existance des "reséaux de la Résistance" en Cisjordanie.

Apocalypse du 2 mai : Deux explosions-incendies, une opération commando et une explosion à la bombe ...

Depuis le 20 avril et l

PressTV / French / 3 mai

Au fait, les évaluations des services secrets israéliens sur lees chances de succès de la Résistance en cas de la tenue des élections en Cisjordanie avaient sous-estimé le facteur  "militaire",  réduisant le " danger" au seul aspect politique. C'est à ses dépens que l'armée sioniste vient d'apprendre que cette "interconnexion Cisjordanie-Résistance" qu'elle a si férocement combattu à l'aide des services secrets de MAhmoud Abbas est un échec, pire, ces services secrets ne semblent plus être ce qu'ils étaient du temps d'avant normalisation. Sinon comment  exploquer qu'un commando puisse aussi facilement s'armer puis mener une spectaculaire attaque contre les militaires israéliens.

Mais la panique sioniste a des racines encore plus profonde : cette femme palestinienne de 60 ans, assassiné quelques heures plutôt par les militaires sionistes qui l'accuse d'avoir cherché à les attaquer à l'arme blanche, donne toute autre signification à la fusillade de Naplouse. Une signification que les Sionistes comprennent parfaitement pour l'avoir déjà vu et senti ailleurs : sur le front Nord où le Hezbollah a royalement établi sa règle d'engagement suivant la formule désormais célébre de Nasrallah " Sang pour Sang" mais encore sur le front Sud où Gaza a littéralement bloqué son ciel son l'armée de l'air sioniste qui a peur d'avoir à perdre l'un de ses quatre ses F-16 dans le ciel de Gaza protégé par des missiles sol-air . En Cisjordanie, les Palestiniens sont-ils déjà largement armés quitte à établir un nouveau rapport des forces? Car imaginons que la mitraillette du fameux  "assaillant" de Naplouse se met à être remplacé par une roquette, ou un MANPAD. Les militaires sionistes pourront-ils dès lors maintenir leur présence en Cisjordanie? Quid des colonies de peuplement? 

"Le missile de Dimona n'est qu'un début"

Les rapports et signaux contradictoires sur les récents incidents de sécurité en Israël, en particulier l’incident de Dimona, témoignent de l’état de confusion dans lequel se trouvent les milieux sécuritaire et politique israéliens.

PressTV / French / 1 mai

Depuis huir, la brigade 'd'élite" Al Yamam a bloqué l'accès des villages du sud de Naplouse, en faisant irruption dans les maisons palestiniennes et en arrêtant femmes et enfants en pleine nuit et en ramenant avec eux des jeunes. Mais n'est-ce pas trop tard? 

La presse sioniste n'a pu s'empêcher ce matin de faire écho à la profonde inquiétude qui sillonne les milieux militaires israéliens face à la multiplication d’opérations de fusillade et d’autres formes d’opérations de la Résistance en Cisjordanie. Le journal israélien Maariv dénonce "les responsables de sécurité israéliens" qui se laissent comme toujours surprendre par le modus operandi de "l'assaillant" , inquiets à l'idée d'avoir a vivre de pareilles attaques tous les jours. 

Cellule de guerre Nasrallah-Hanyieh: le front intérieur israélien "miné"

Cellule de guerre Nasrallah-Hanyieh: Israël fera payer sa "normalisation"

PressTV / French / 6 sept. 2020

Le journal Maariv indique qu’après les incidents survenus dans l'entrée de Bab al-Amoud dans la mosquée al-Aqsa et les lancements de roquettes depuis la bande de Gaza, les organisations de sécurité israéliennes mettent en garde contre une forte probabilité de l’escalade des tensions en Palestine occupée et en Cisjordanie lors du déroulement des élections législatives : " Mais c'est tout ce qu'ils savent faire. Mais les colons n'ont pas besoin des mises en garde mais de la protection. D'aiolleurs on n'est pas au Golan ou sur la frontière avec Gaza mais en plein Israël!" 

 « En vertu de nos évaluations de la situation, davantage de soldats seront expédiés aux divisions de Judée et de Samarie ( Cisjordanie ). Mais cette multiplication de troupes va-t-elle résoudre le problème, s'interroge le journal.

Lire aussi : Nouvelle vague de cyberattaques contre les entreprises israéliennes

" Gaza  la Réest connecté avec la Cisjordanie et l'opération de Naplouse porte aussi la marque du Hezbollah. La réponse àla mot d'une Palestinienne de 60 ans à Gush Etzion a été de nature militaire. Les Cisjordaniens pourraient refaire le coup », souligne Maariv qui ajoute : " l'opération de fusillade dans la ville méridionale de Naplouse est la face émergée des opérations complexes, qui semblent être scénarisées soit par des organisations en coulisse soutenant des groupes armés locaux pour mener à bien l'opération, soit par des militants palestiniens en Cisjordanie qui ont rejoint les réseaux Gaza-Hezbollah".

 

Apocalypse du 2 mai : Deux explosions-incendies, une opération commando et une explosion à la bombe ...

Depuis le 20 avril et l

PressTV / French / 3 mai

Maariv contredit  Israel Hayom, et son analyste Yoav Limot qui veut croire à un "acte individuel: «Absolument pas. L'attaque a été prémédité car l'assaillant a distarit toutes les caméras et des posts de suveillance aux alentours avant de venir s'implanter devant le poste militaire, tirer et fuir, sans se laisser de tarce. C'est une oeuvre qui rappelle celle des Brigades Qassam voire des forces spéciales du Hezbollah. L'hypothèse des opérations d'infiltration au sien de nos services de renseignement n'est pas à écarter".

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/04/651885/Territoires-palestiniens---Tsahal-en-%C3%A9tat-d-alerte-

LES JERUSALEMISTES OBLIGENT L’OCCUPANT ISRAELIEN A ENLEVER LES BARRAGES DE FER. LA VOIE D’AL-AQSA OUVERTE.

Les jérusalémites obligent l’occupation israélienne à enlever les barrages de fer. La voie d’al-Aqsa ouverte.

 Depuis 20 heures  26 avril 2021

intelsky-png4

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

Rédaction du site

jerusalemites_fete-jpg3

Au bout de trois jours d’affrontements avec les forces d’occupation israélienne, les Jérusalémites ont finalement eu gain de cause. Dans la ville sainte d’al-Qods, l’occupation israélienne a enlevé les barrages de fer qu’elle avait installés depuis le début du mois de Ramadan à Bab al-Amoud, une ruelle de la vieille ville qui mène directement vers la mosquée d’al-Aqsa.

Cette décision qui est entrée en vigueur dans la soirée de ce dimanche 25 avril a été fêtée par les jérusalémites : « c’est elle, c’est elle. Al-Qods est arabe », ont-ils scandés. Les images parvenues de l’enceinte de l’esplanade des mosquées montrent les jeunes palestiniens en train de lever ces barrages.

Les jérusalémites s’insurgent depuis le début du mois de Ramadan contre ces mesures israéliennes destinées à les empêcher de se rendre à l’esplanade des mosquées pour y effectuer la prière à différents moments de la journée de ce mois béni. Les barrages en faisaient partie. En même temps, ils sont victimes de toutes sortes d’exactions lesquelles s’étaient intensifiées ces derniers mois pour les expulser de leurs quartiers situés dans la partie est de la ville sainte en préparation à sa totale judaïsation.

intifada_qods-jpg2

Les choses ont pris une tournure plus violente lorsque dans la nuit de jeudi à vendredi, des colons extrémistes avaient manifesté devant Bab al-Amoud, en scandant « A mort les Arabes ». Les Palestiniens ont alors défilé dans une manifestation de protestation à Jérusalem-Est où la police israélienne a tiré sur eux des balles en caoutchouc, et les a aspergés d’eaux usées et de gaz lacrymogène .

Mêmes scènes à l’aube du vendredi 23 avril, lorsque des colons ont attaqué le quartier cheikh Jarrah à coup de pierres:  les jeunes palestiniens sont sortis pour les repousser et défendre leur quartier et des accrochages se sont produits avec le policiers et les militaires israéliens qui sont directement intervenus pour soutenir les colons. Il y a eu plus de 120 blessés dans la journée.

intifada_qods-jpg1

Dans la nuit de samedi à dimanche, plus de 20 palestiniens ont été blessés dans les heurts qui s’étaient propagés dans plusieurs quartiers d’al-Qods occupée : Salwane, al-Issawiyat, Bab al-Amoud, Wadi al-Joz et cheikh Jarrah.

En Cisjordanie occupée aussi, les habitants de plusieurs régions se sont insurgés pour soutenir leurs compatriotes jérusalémites : à al-Bireh, Bethleem, Jénine, Qalqiliat, Azoune et Ramallah et le checkpoint de Qalandia, des jeunes palestiniens ont attaqué les forces d’occupation à coups de pierre.

Hamas : former un commandement unifié à al-Qods  

priere_aqsa

Le dimanche, le mouvement Hamas a appelé les jérusalémites « à former un commandement unifié, à se mobiliser dans la vieille ville d’al-Qods et sur ses portes et à veiller à faire la prière dans la mosquée d’al-Aqsa ».

Il a aussi appelé les factions de la résistance palestinienne dans la bande de Gaza à préparer leurs roquettes pour venir en aide aux palestiniens de la ville sainte al-Qods. « Nos gens dans les villes de la Cisjordanie et de l’intérieur palestinien doivent se rendre vers la mosquée sainte d’al-Aqsa », a-t-il appelé, mettant en garde contre « les troupeaux de colons qui s’infiltrent dans les villages et les camps lointains ».
« Il faut former des comités de surveillance de nuit dans toutes les régions palestiniennes », a insisté le texte du Hamas.

 

Entrainements dans la bande de Gaza

Entrainements dans la bande de Gaza

La résistance « doit préparer ses missiles pour viser les bases de l’ennemi et ses installations », a aussi lancé le mouvement dans son communiqué.  « Nous demandons à notre brave résistance de garder le doigt sur la gâchette », a-t-il souligné.

Dans la nuit du vendredi à samedi, 36 roquettes ont été tirées depuis Gaza dans les colonies qui forment la couverture de la bande de Gaza.
Le samedi soir, 3 roquettes ont été lancées depuis la bande de Gaza.

Les tirs de Gaza liés aux évènements de Jérusalem

intifada_qods

Les tirs de la bande de Gaza ont contraint le chef d’état-major israélien Aviv Kochavi à reporter sa visite à Washington pour participer à plusieurs réunions dont celle du cabinet restreint qui a conclu que les évènements de Gaza sont étroitement liés à ceux de Jérusalem.

Dans un communiqué, le Premier ministre Benjamin Netanyahu a lancé un appel pour l’accalmie : « nous sommes prêts à tous les scenarios à Gaza. Nous appelons au calme à Jérusalem. Nous voulons avant tout sauvegarder la loi et l’ordre à Jérusalem. Nous allons préserver le droit de culte comme chaque année, à tous les habitants et les visiteurs », a-t-il cité.

Selon des observateurs israéliens, les facteurs qui sont derrière cette escalade de la part du Hamas dans la bande de Gaza et des palestiniens de la Cisjordanie sont les élections palestiniennes , le mois de ramadan, en plus des agressions des juifs extrémistes de l’organisation Lahava et le comportement de la police israélienne.

 

Photos de Paltoday: les jérusalémites fêtent leur petite victoire

jerusalemites_fete-jpg1

jerusalemites_fete

 

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/2052316

« ISRAËL » : NASRALLAH AVAIT RAISON… VERS LE RETOUR HISTORIQUE, LA RENAISSANCE DE LA PALESTINE SUR LES RUINES D’ « ISRAËL »

Toile d'araignée : "Israël se désintègre; la Palestine se retrouve" (experts israéliens)

Sunday, 25 April 2021 12:35 PM  [ Last Update: Sunday, 25 April 2021 12:59 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Une roquette intelligente palestinienne s'est abattue depuis Gaza sur une autoroute israélienne non loin de Tel-Aviv, le 12 novembre 2019.©AFP

Ces près de 40 missiles palestiniens tirés en deux jours depuis Gaza en direction des colonies du sud d'Israël où les sirènes d'alarme ne cessent plus de retentir, on ne peut ne pas y voir une prolongation de ce qui se passe depuis une semaine au Levant. Car entre les jeunes de Qods qui combattent, les mains vides, les forces d'occupation au point de les pousser à fuir le champ de bataille, d'une part et ces milliers de Gazaouis qui ont défilé samedi soir non loin de la barrière de sécurité où une roquette venait juste de s'abattre, provoquant la débandade des militaires sionistes de l'autre, c'est l'image de la Palestine unie qui est en train de se refaire.

A Dimona, Israël a saigné!

A Dimona, Israël a saigné!

Le rédacteur en chef du journal Rai Al-Youm a écrit que « le tir de missile syrien près des installations nucléaires du régime sioniste témoigne du fait que le pouvoir de dissuasion du régime est épuisé et que son ère touche à sa fin ».

Dimanche, le cabinet sécuritaire israélien, encore sous le choc du missile de Dimona et cette vaste explosion à Tomer, s'est réuni non pas pour débattre du comment enrayer le soulèvement mais plutôt de la manière par laquelle envoyer les Égyptiens quémander aux Palestiniens une trêve. Car en Israël la nouvelle crainte, une énième, réside de voir la Résistance de Gaza emporter la future élection en Cisjordanie et partant introduire "les armes" de la Résistance au cœur des colonies israélienne.

Qu'une roquette vienne Nirim, dans le conseil régional d'Eshkol, et ce, après des raids à l'artillerie de la veille contre Gaza, cela ne fait que confirmer le bien fondé de cette appréhension.  Car les médias feignent de l'ignorer, ce qui se déroule depuis une semaine sous les yeux du monde entier, ce n'est ni plus ni moins la "désagrégation d'Israël". Comment? 

Après Dimona, Israël perd ses moyens

Après Dimona, Israël perd ses moyens

Des affrontements entre les forces policières israéliennes et des manifestants palestiniens ont fait plus de 120 blessés au cours de la nuit à Qods-Est occupée.

Toute la nuit de 24 à 25 avril, les fusées éclairantes ont illuminé le ciel du quartier de Shuja'iyya, à l’est de Gaza, précédant chaque frappe "spectacle" de l'armée israélienne alors même que  les sirènes d'alarme sifflaient sans arrêt à Maflasim, Niraam et Sdérot. L'observateur dira que les colons, "c'est fait pour servir de bouclier à Israël d'en haut" et qu'après tout, les colonies n'ont d'autre raison d'être que de servir de barricade à Gush Dan, à Tel-Aviv.  .. Mais rien n'est moins sûr depuis le 21 avril, date à laquelle un missile syrien que l'armée sioniste affirme avoir été capable de briser la DCA sioniste, a atteint la région de Dimona, au Néguev. Cette Néguev qui a vu au mois de février l'une des opération d'infiltration les plus spectaculaire qui soit, laquelle a visé la base aérienne de Nevatim, nid des F-35 Adir.  

Méga exercice balistique à Gaza

Méga exercice balistique à Gaza

Les exercices militaires d’envergure d’un groupe de la Résistance débutent dans la bande de Gaza.

L'inconsistance,  "l'insécurité" dépassent donc désormais largement la bordure sioniste s'orientant vers le centre ou vers ce que les Sionistes qualifient de front intérieur.  A Qods "le front intérieur" est à feu et à sang  avec ces centaines de jeunes qui font chasser les soldats sionistes du quartier de Cheikh Jarrah où l'entité veut coloniser 500 maisons palestiniennes. Quant à Gush Dan, ce même front intérieur a été le théâtre d'opérations d'infiltration parfaitement inouïes visant les secteurs les plus secrets du militaire israélien et on pense évidemment à l'explosion de Tamer, cette usine on l'entité fait fabriquer satellite, missile anti missile entre autre. Et le Front Nord?

Missiles : Israël a la peur au ventre

Missiles : Israël a la peur au ventre

Des missiles de précision de la Résistance palestinienne sont devenus le nouveau cauchemar d’Israël.

Le choc que fut pour le monde atlantiste le "missile de Dimona" a presque éclipsé cette fuite d'ammoniac à Haïfa produit le vendredi 23 avril. N'empêche que peu d'observateurs ont pu se garder de ne pas y voir une autre fissure infligée à l'édifice vacillante d'Israël. Alors entre un front Sud exposée aux roquettes palestiniens, un front Nord cible favorite du Hezbollah et un front intérieur que la Syrie attaque désormais bien allègrement, sans avoir à se soucier de la Russie, peut-on voir un quelconque 'Israël? l'unité et la cohésion inter palestinienne qui fait que Gaza lance des attaques et manœuvre militaire en soutien à Qods, peut-on en voir le moindre trace en Israël?

Israël, la méga

Israël, la méga

Les deux incidents militaire et industriel qui ont récemment secoué Israël, mettent en évidence la vulnérabilité du régime, rapporte The Independant.

La quatrième élection sioniste a été bien pré annonciatrice d'une fin tout proche. Et comment? Ce fut Ra'am, parti des Palestiniens, pro Syrie, pro Hezbollah, voire pro Iran qui a fait la meilleure percée et de qui dépend la survie de toutes les autres formations sionistes. C'est le retour en ordre historique, la renaissance de la Palestine sur les ruines d'Israël .

https://french.presstv.com/Detail/2021/04/25/650246/Gaza-Isra%C3%ABl-Tir-de-Missiles-Colonies-Repr%C3%A9sailles-Exactions

PALESTINE : MARWAN BARGHOUTI EMPRISONNE DEPUIS 20 ANS DANS LES GEOLES ISRAELIENNES

15 Avril 2021

 

Marwan Barghouti a passé 20 ans dans les geôles israéliennes.
Ramallah, 15 avr. (Prensa Latina) Le membre du Comité central du Fatah Marwan Barghouti purge aujourd'hui 20 ans de prison pour des activités contre l'occupation par Israël de Gaza et de la Cisjordanie, ont rappelé des sources nationalistes.

Condamné par les tribunaux de la puissance occupante à cinq peines de prison à vie plus 40 ans, Barghouti, élu au Conseil national palestinien (parlement) en 2006, a refusé de se défendre contre ces accusations en invoquant l'illégalité du procès.

En 2017, Barghouti a organisé et participé à une grève de la faim massive menée par jusqu'à 1 500 prisonniers palestiniens dans les prisons israéliennes, pour demander la fin des traitements dégradants infligés par les autorités pénitentiaires, ainsi que de la torture et de l'isolement cellulaire et de la détention administrative.

La détention administrative, établie par le Royaume-Uni pendant sa domination coloniale de la Palestine, autorise l'occupant israélien à détenir sans inculpation ni preuve toute personne qu'il juge suspectée d'activisme nationaliste, et à lui refuser l'accès à un avocat.

mgt/msl

source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=442668&SEO=dirigente-palestino-cumple-20-anos-encarcelado-por-israel

Tag(s) : #palestine

PALESTINE : MARWAN BARGHOUTI VA PRESENTER UNE LISTE INDEPENDANTE DU FATAH

Elections palestiniennes: Barghouti va présenter une liste indépendante du Fatah

 Depuis 6 heures  31 mars 2021

Marwan Barghouti

Marwan Barghouti

 Moyent-Orient - Palestine

 

Rédaction du site

Le chef palestinien Marwan Barghouti, qui purge une peine de prison à perpétuité dans les geôles de l’occupation israéliennes, a annoncé sa décision de se présenter aux prochaines élections législatives palestiniennes, sur une liste indépendante du Fatah, ont révélé des sources palestiniennes, citées par la télévision israélienne i24.

Des sources proches de Marwan Barghouti ont indiqué qu’il devrait présenter sa liste électorale à la Commission électorale centrale palestinienne (CEC) dès mercredi 31 mars.

« Barghouti a informé sa famille et ses amis de son intention de former sa propre liste pour les élections législatives », ont déclaré les sources à plusieurs médias arabes et palestiniens.

D’autres sources, cependant, ont déclaré que M. Barghouti n’a pas encore pris de décision définitive concernant sa participation aux élections.

Un sondage publié récemment par le Palestinian Center for Policy and Survey Research a révélé que si M. Barghouti présente sa propre liste, celle-ci obtiendrait 28% des voix, contre 22% pour la liste officielle du Fatah.

Le sondage a également montré que M. Barghouti battrait M. Abbas dans une élection présidentielle.

https://french.almanar.com.lb/2036927

JOURNEE DE LA TERRE DES PALESTINIENS : DECLARATION DE LA FEDERATION SYNDICALE MONDIALE (FSM)

30 Mars 2021

Mardi 30 mars 2021
Journée de la terre des Palestiniens : Déclaration de la FSM


À l'occasion de la 45e Journée de la terre des Palestiniens, le Secrétariat de la Fédération syndicale mondiale (FSM) a publié la déclaration suivante : 

 
"La Fédération syndicale mondiale, qui représente 105 millions de travailleurs dans 132 pays du monde entier, commémore la Journée de la terre des Palestiniens et la résistance héroïque du peuple de Palestine le 30 mars 1976 contre l'expropriation israélienne des terres palestiniennes. 
 
En ce 45e anniversaire de la Journée de la Terre, l'occupation israélienne, les meurtres, les emprisonnements et le vol de la terre palestinienne par des colonies illégales, se poursuivent avec de nouveaux plans d'annexion israéliens en Cisjordanie occupée. Dans le même temps, des maisons palestiniennes sont démolies et des familles sont déplacées, tandis que plus de 4.500 prisonniers politiques palestiniens, parmi lesquels 150 enfants, femmes, malades et handicapés sont emprisonnés dans les prisons israéliennes. 
 
Nous dénonçons une fois de plus avec force l'agression impérialiste contre le peuple palestinien et les politiques criminelles d'Israël et de ses alliés. Nous réitérons notre solidarité internationaliste avec le peuple de Palestine pour l'établissement de son Etat palestinien indépendant sur la frontière de 1967 avec Jérusalem-Est comme capitale et le retour des réfugiés palestiniens dans leur patrie. Nous exigeons la fin des colonies et la libération de tous les prisonniers politiques palestiniens, en particulier les enfants. 
 
Le mouvement militant syndical mondial poursuivra et renforcera notre solidarité avec nos frères et sœurs palestiniens jusqu'à leur victoire finale."
Le contexte de la Journée de la Terre

 via maki.org.il

Le 11 mars 1976, le gouvernement israélien, alors dirigé par Yitzhak Rabin, a publié un plan d'expropriation de quelque 20 000 dunams (2 000 hectares ou 4 942 acres) de terres s'étendant entre les villes arabes voisines de Sakhnin et Arabeh en Galilée, dont 6 300 dunams appartenaient à des résidents arabes de la région. En réponse à ce plan, suite à une décision du Comité central du Parti communiste d'Israël, les dirigeants arabes locaux ont appelé à une journée de grèves générales et de protestations de masse contre la confiscation des terres qui se tiendra le 30 mars. Le maire de Nazareth, le communiste Tawfiq Ziad, fait partie des dirigeants arabes locaux qui ont lancé cet appel.

Pour faire échouer la protestation de la communauté arabe, le gouvernement a déclaré un couvre-feu dans les villages de Sakhnin, Arabeh, Deir Hanna, Tu'ran, Tamra et Kaboul, à partir de 17 heures le 29 mars 1976, la veille de la grève générale. Le gouvernement de Rabin a déclaré toutes les manifestations illégales et a menacé de licencier tous les "agitateurs", tels que les enseignants, qui encourageaient leurs élèves à participer. Cependant, les menaces n'ont pas été efficaces et de nombreux enseignants ont fait sortir leurs élèves des salles de classe pour rejoindre la grève générale et les marches qui ont eu lieu dans toutes les villes arabes d'Israël et qui ont été violemment réprimées par l'armée et la police.

Dans le sillage de la première Journée de la Terre, un an plus tard, en 1977, le Parti communiste d'Israël et d'autres forces progressistes ont fondé le mouvement électoral Hadash, le Front démocratique pour la paix et l'égalité, qui est actif depuis lors et qui, en 2015, a joué un rôle déterminant dans la fondation de la Liste commune.
source : http://www.wftucentral.org/?lang=fr

Tag(s) : #palestine#FSM

COVID-19 : LES PALESTINIENS RECOIVENT 100. 000 DOSES DU VACCIN CHINOIS SINOPHARM DONNEES PAR LA CHINE

Virus: les Palestiniens reçoivent 100.000 doses du vaccin chinois

partagez

Réagir

Virus: les Palestiniens reçoivent 100.000 doses du vaccin chinois

Des membres du ministre de la Santé palestinien déchargent des lots de vaccin chinois anti-Covid Sinopharm donnés par Pékin, le 29 mars 2021 à Ramallah, en Cisjordanie

©ABBAS MOMANI, AFP

A lire aussi

En Cisjordanie occupée, les hôpitaux débordés pendant qu'Israël déconfine

 

En Cisjordanie occupée, les hôpitaux débordés pendant qu'Israël déconfine

Monde

Israël va vacciner les Palestiniens avec un permis de travail

AFP, publié le lundi 29 mars 2021 à 16h15

Les Palestiniens ont reçu lundi 100.000 doses du vaccin chinois anticoronavirus Sinopharm, données par Pékin et constituant le plus gros lot de vaccins reçus depuis le début de la pandémie.

Ces doses "représentent la promesse faite par la Chine de mettre les vaccins au service du monde et de soutenir pleinement les efforts de l'Autorité palestinienne dans sa lutte contre le coronavirus", a affirmé l'ambassadeur chinois auprès de l'Autorité palestinienne, Guo Wei, lors d'une conférence de presse à Ramallah.

Ce lot de 100.000 doses va "contribuer grandement à accélérer la campagne de vaccination", s'est félicitée la ministre palestinienne de la Santé Mai al-Kaila, qui avait récemment alerté sur une recrudescence du nombre de cas de malades en Cisjordanie occupée.

L'Autorité palestinienne a lancé le 21 mars la vaccination des personnes de plus de 75 ans et de certains malades, quelques jours après la réception d'un premier lot de 60.000 vaccins anticoronavirus du dispositif Covax destiné aux régions défavorisées.

Plus de 20.000 des 60.000 doses Covax ont été transférées vers la bande de Gaza, enclave palestinienne sous blocus israélien.

Quelque 60.000 autres doses du vaccin russe Spoutnik V avaient déjà été livrées à Gaza, en provenance des Emirats arabes unis, un envoi revendiqué par Mohammed Dahlane, un dissident du mouvement palestinien Fatah en exil aux Emirats et devenu conseiller du prince héritier émirati.

Les Palestiniens en Cisjordanie ont aussi reçu quelques milliers de doses du vaccin russe en février, destinés en priorité au personnel médical.

Israël, pays qui a vacciné plus de la moitié de ses neuf millions d'habitants, s'est engagé à fournir aux Palestiniens 5.000 vaccins et a vacciné plus de 100.000 travailleurs ayant un permis de travail en Israël ou dans les colonies israéliennes en Cisjordanie.

Des ONG et des responsables palestiniens ont récemment affirmé qu'Israël avait "l'obligation", à titre de puissance "occupante", de "fournir" des vaccins aux 2,8 millions de Palestiniens de Cisjordanie et aux deux millions de la bande de Gaza. La Cisjordanie est un territoire palestinien occupé depuis 1967 par Israël.

Depuis le début de la pandémie, environ 174.800 personnes contaminées ont officiellement été recensées en Cisjordanie occupée, dont près de 2.000 décès. Quelque 63.750 cas ont été détectés dans la bande de Gaza, dont plus de 600 décès.

https://actu.orange.fr/societe/sante/virus-les-palestiniens-recoivent-100-000-doses-du-vaccin-chinois-CNT000001yedOo.html

CISJORDANIE : 22 PALESTINIENS, DONT DES DIRIGEANTS DU HAMAS ARRETES PAR L’OCCUPANT ISRAELIEN

Cisjordanie : 22 Palestiniens, dont des dirigeants du Hamas, arrêtés par l’occupation

 Depuis 7 heures  25 mars 2021

Un détenu palestinien arrêté par les forces d'occupation israéliennes (Archives)

Un détenu palestinien arrêté par les forces d'occupation israéliennes (Archives)

 Moyent-Orient - Palestine

 

Rédaction du site

L’armée d’occupation israélienne a arrêté 22 Palestiniens, y compris des dirigeants proéminents du mouvement « Hamas », lors des raids contre des villes et villages de la Cisjordanie occupée.

Le Club des prisonniers palestiniens (non gouvernemental) a déclaré, mercredi 24 mars, dans un communiqué, dont l’Agence turquie Anadolu a reçu une copie, que l’armée d’occupation a arrêté aujourd’hui 22 citoyens palestiniens dans les villes de Ramallah et Al-Bireh (centre), Jénine et Tubas (nord), Bethléem et Hébron (sud).

Il a expliqué que l’armée d’occupation avait arrêté 11 citoyens palestiniens de la ville de Jénine, sans préciser le nombre de détenus dans les autres villes.

Plusieurs membres du Hamas arrêtés

Une source du « Hamas » a déclaré à Anadolu que deux de ses dirigeants ont également été arrêtés.

La source a déclaré, sous couvert d’anonymat, que l’armée d’occupation « avait arrêté Jamal al-Tawil, chef du Hamas, âgé de 59 ans, environ deux semaines après sa libération d’une détention administrative de huit mois (sans inculpation ni procès) ».

« Les forces d’occupation ont arrêté le chef du mouvement Hamas, Bajes Nakhlah, 55 ans, du camp de Jalazone, au nord de Ramallah », selon la même source.

Elle a souligné que Nakhlah « avait été arrêté plusieurs fois auparavant et libéré il y a à peine quelques mois de sa dernière détention (la durée exacte n’a pas été communiquée) ».

Et d’ajouter que les arrestations s’étaient également étendues aux membres du mouvement (sans mentionner le nombre), y compris Awab, le fils de l’ancien membre du Conseil législatif palestinien Ahmed Moubarak.

Le mouvement a exprimé sa préoccupation face aux arrestations et aux poursuites de ses membres par l’occupation, et ce à l’approche des prochaines élections législatives palestiniennes du 22 mai et les élections présidentielles du 31 juillet.

Auparavant, l’armée israélienne avait arrêté d’éminents dirigeants du Hamas en Cisjordanie, à savoir, Mustafa Al-Shunar, Adnan Asfour, Yasser Mansour, Khaled Al-Hajj, Abdel-Basit Al-Hajj et Omar Al-Hanbali.

Au cours des dernières semaines, les renseignements israéliens ont convoqué un certain nombre de dirigeants du mouvement en Cisjordanie et les ont mis en garde contre toute participation au processus électoral, selon des sources du Hamas.

https://french.almanar.com.lb/2033286

AFPS PALESTINE 59/62 – « ISRAËL » DEVANT LA COUR PENALE INTERNATIONALE (CPI) ENFIN !

AFPS PALESTINE 59/62 – « ISRAËL » DEVANT LA COUR PENALE INTERNATIONALE (CPI) ENFIN

AFPS.jpgAssociation France Palestine Solidarité Nord - Pas de Calais

 

 

Message « Palestine » - 16 mars 2021
http://www.nord-palestine.org/2020-03-16MessagePalestine.htm
(ne pas répondre à ce message, mais uniquement à «contact@nord-palestine.org »)

 

 

 

 

Israel devant la Cour Pénale Internationale (CPI)

Enfin !

Par AFPS 59/62

Le 16 mars 2021

 

La France ne peut se dédire de ses paroles et engagements, elle doit soutenir la CPI !

 

Condamné par des dizaines de résolutions de l’ONU pour crimes de colonisation et d’apartheid, mais jamais sanctionné, l’Etat d’Israel devrait pourtant être accueilli par le président Macron ce jeudi 18 mars 2021. Tant qu’on y est, le président israélien viendra accompagné du chef de l’armée coloniale…

 

Certes, la France a une très longue histoire esclavagiste et coloniale, de collaboration aussi ; cette venue à Paris s’inscrit-elle dans la tradition de notre pays des Droits de l’Homme ? C’est aux citoyens et citoyennes de conscience qu’il revient d’informer, de mobiliser, d’agir, en particulier par le moyen du boycott, pour contraindre nos dirigeants à choisir la voie de la justice, du respect du droit et de la paix.

 

C’est ce à quoi contribue notre association par ses activités variées, ses conférences, ses manifestations, telle celle de ce dimanche 14 mars…

 

Elle vous invite aujourd’hui à vous adresser au président Macron et à son ministre des Affaires étrangères, Le Drian, afin qu’ils soutiennent l’action de la CPI.

 

L’AFP 59/62 vous invite à interpeler également la maire de Lille, Mme Aubry, afin que la ville jumelle de Naplouse apporte le soutien politique et le matériel médical nécessaire pour faire face à la pandémie qui touche la population palestinienne, victime de l’apartheid sanitaire israélien.

 

En ce mardi 16 mars, où comparait devant le tribunal de Lyon, Olivia Zemor, nous réaffirmons plus que jamais que le boycott est non seulement légitime mais légal, comme l’a signifié la Cour Européenne des Droits de l’Homme !

 

 

 

 

 

 

 

LE PRÉSIDENT ISRAÉLIEN EN EUROPE POUR FAIRE ÉCHOUER L’ENQUÊTE DE LA CPI

Par MaanNews

Le 15 mars 2021

https://www.nord-palestine.org/art-recom-2021-03-15Reuven.htm

 

 

https://www.maannews.net/news/2035081.html

Bethléem, MaanNews – Le président israélien Reuven Rivlin et son chef d’État-major Aviv Kokhavi seront dès demain mardi en voyage en Europe, dans l’espoir de faire annuler l’enquête que la procureure de la Cour pénale internationale Fatou Bensouda a décidé d’ouvrir.

 

Selon le quotidien israélien Maariv, Rivlin et Kokhavi se rendront au cours de leur tournée de trois jours en Allemagne, en Autriche et en France, où ils rencontreront les chefs de ces États membres de la CPI.

 

Les discussions porteront sur le dossier nucléaire iranien, en plus de ce que Maariv présente comme « la menace » liée à la CPI.

 

La rencontre la plus attendue aura lieu à Paris. L’Allemagne ayant pour sa part déjà exprimé son opposition aux pouvoirs de la CPI de recevoir les accusations portées contre Israël pour crimes de guerre, la France garde pour sa part le silence, selon Maariv.

 

Le quotidien français Le Monde, qui exprime souvent la position officieuse de la France, a publié un éditorial particulièrement sévère sur le sujet, appelant à une enquête contre Israël, qualifiant celle-ci de nécessaire « test de crédibilité pour Joe Biden et pour toutes les capitales occidentales qui prétendent défendre la “solution à deux États” ».

 

Le Monde salue le courage de la procureure Bensouda, soulignant la nécessité pour son successeur britannique Karim Khan de « faire preuve de la même inflexibilité que sa devancière » dans ce dossier, en plus de travailler à l’ouverture d’une enquête contre Bachar al-Assad pour crimes contre l’humanité.

 

L’ambassade d’Israël à Paris a qualifié l’éditorial du Monde de « choquant », condamnant le rapprochement fait entre Israël et le régime d’al-Assad, selon Maariv.

 

Traduction : AFPS 59/62

 

 

 

 

 

 

Article du Monde :

Israël-Palestine : l’enquête nécessaire de la Cour pénale internationale

 

https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/03/13/israel-palestine-l-enquete-necessaire-de-la-cour-penale-internationale_6072998_3232.html

 

 

 

 

 

 

 

 

Communiqué de l’AFPS

Palestine : la France doit soutenir l’action de la Cour Pénale Internationale

https://www.france-palestine.org/Palestine-la-France-doit-soutenir-l-action-de-la-Cour-Penale-Internationale

 

https://www.france-palestine.org/local/cache-gd2/61/fde127a2b2c3fd4ab44e3179b4f0d8.png?1614935425

 

L’Association France Palestine Solidarité salue la décision prise le mercredi 3 mars par Mme Fatou Bensouda, procureure de la Cour Pénale Internationale, d’ouvrir l’enquête sur les crimes commis en territoire palestinien occupé depuis juin 2014. Cette décision confirme les conclusions de cinq années d’enquête préliminaire publiées par la Procureure en décembre 2019, qui documente plus de 3000 faits allant de l’usage disproportionné de la force au crime de colonisation. Elle survient un mois après la confirmation par les juges de la chambre préliminaire de la CPI, saisis par la procureure, que le territoire visé par cette procédure était bien l’ensemble du territoire palestinien occupé depuis juin 1967.

Logique, la décision prise par la procureure à quelques mois de la fin de son mandat n’en est pas moins courageuse. C’est elle, en tant que procureure de la Cour Pénale Internationale, et non les criminels, qui fait l’objet de sanctions de la part des États-Unis. Ces sanctions, décidées par Donald Trump n’ont toujours pas été levées par la nouvelle administration Biden, qui a d’ailleurs dénoncé cette nouvelle étape de la procédure. Et des torrents de haine viennent tout naturellement d’Israël, qui une fois de plus dénonce cette procédure comme étant… antisémite.

Il faudra encore beaucoup de temps et de courage à la procureure, à son successeur, aux juges de la CPI, pour que les responsables des crimes commis contre les Palestiniens aient à rendre compte de leurs actes.

Attaquée par Israël avec le soutien des États-Unis, la Cour Pénale Internationale a un besoin impérieux de soutien de la part des États qui en sont partie prenante. Nous saluons dans ce sens l’initiative prise par les ministres des Affaires Étrangères du Benelux (Belgique, Pays-Bas et Luxembourg), qui ont tenu le 22 février une réunion de soutien avec la procureure de la CPI. Ils y ont rappelé l’importance de la pleine coopération des États parties prenantes de la CPI, ainsi que leur demande au président Biden, formulée dès novembre 2020, de lever les sanctions prises par les États-Unis contre la CPI.

La France, qui a une longue et constante tradition de soutien à la CPI, reste cette fois silencieuse. Il est grand temps qu’elle sorte de ce silence, qu’elle prenne publiquement position pour défendre la CPI contre les attaques qu’elle subit, qu’elle fasse comprendre aux dirigeants israéliens qu’ils ne sont pas au-dessus des lois internationales. À la tribune de l’ONU, en septembre 2018, le président de la République avait dénoncé « la loi du plus fort ». Il est temps pour lui de choisir clairement entre la justice internationale et la loi de la jungle. Il est temps de sortir d’un silence qui devient honteux.

Le Bureau national de l’AFPS

5 mars 2021

 

 

Il est urgent d'inonder le président et le MAE de mels demandant le soutien de la France à la CPI :

 

Président Macron :

https://www.elysee.fr/ecrire-au-president-de-la-republique/

 

Ministre des Affaires étrangères Le Drian :

https://www.diplomatie.gouv.fr/fr/mentions-legales/nous-ecrire/

 

 

 

 

 

 

Courrier relatif à la situation sanitaire à Naplouse, ville palestinienne jumelée avec Lille, à Mme Aubry

http://www.nord-palestine.org/art-recom-2021-03-12LettreAubry.htm

 

 

 

2021-03-12LettreAubry.png

 

 

Pour appuyer notre lettre, mel à :

sp.ma@mairie-lille.fr

cabcourrier@mairie-lille.fr

mpbresson@mairie-lille.fr

 

ou par l'adresse postale :

Mairie de Lille, Place Augustin Laurent, CS 30667

59033 Lille Cedex

 

 

 

 

 

 

Dimanche 14 mars à Lille

rassemblement de solidarité avec le peuple palestinien

organisé par l’AFPS 59/62 et la Communauté palestinienne du Nord

http://www.nord-palestine.org/art-recom-2021-03-14CRWazemmes.htm

 

1.jpg

 

 

4.jpg

 

 

 

 

 

 

AFPS Nord-Pas de Calais

MRES - 5, rue Jules de Vicq - 59800 LILLE

Mail : contact@nord-palestine.org

Site Internet : www.nord-palestine.org

Facebook : AFPS 59/62

 

AGENDA  (http://www.nord-palestine.org/agenda.htm)

 

Jeudi 18 mars à 19h en ligne sur youtube et sur facebook :

Séminaire « L'artiste palestinien dans un entre deux» >>

Organisé par « Apprendre la Palestine »

Lundi 22 mars à 17h :

Webinaire « Comment les services publics survivent-ils sous occupation ? » >>

Organisé par le Réseau européen des syndicats pour la Palestine (ETUN)

Mardi 30 mars à 17h :

Webinaire « La Cour pénale internationale va-t-elle provoquer la fin de l’impunité des auteurs de crimes de guerre dans le conflit israélo-palestinien ? » >>

Organisé par  l’AURDIP

Dimanche 11 avril à Lille:

Boycott des dattes des colonies et vente de dattes palestiniennes

Samedi 17 avril à10h :

CA de l’AFPS 59/62

Samedi 17 avril: à la MRES à Lille:

Conférence autour du livre « L’affaire Georges Ibrahim Abdallah » de Saïd Bouamama

A l’occasion de la Journée internationale de solidarité avec les prisonniers

Samedi 24 avril

Assemblée générale de l’AFPS 59/62

Samedi 1er mai à Arras :

Salon du livre d'expression populaire et de critique sociale

 

 

 

Venez renforcer l’AFPS Nord-Pas de Calais :
Bulletin d’adhésion pour l’année 2021 à imprimer :
https://www.nord-palestine.org/Adhesions-parrainages.htm