PALESTINE

PALESTINE

Dans PALESTINE

CISJORDANIE : AU MOINS QUATRE MARTYRS PALESTINIENS LORS D’AFFRONTEMENTS AVEC LES FORCES DE L’OCCUPANT ISRAELIEN

Par Le 16/08/2021

Cisjordanie: quatre martyrs palestiniens dans des affrontements avec les forces d’occupation israéliennes

 Depuis 8 heures  16 août 2021

De nombreux affrontements ont opposé les forces d’occupation israéliennes à des Palestiniens dans le nord de la Cisjordanie occupée

De nombreux affrontements ont opposé les forces d’occupation israéliennes à des Palestiniens dans le nord de la Cisjordanie occupée

 Moyent-Orient - Palestine

 

Rédaction du site

martyr

Au moins quatre Palestiniens sont tombés en martyrs, lundi matin 16 août, dans des affrontements avec les forces d’occupation israéliennes dans le camp de réfugiés de Jénine, en Cisjordanie occupée, selon des sources officielles et des témoins.

Tôt lundi, la police des frontières israéliennes, une unité armée opérant en Cisjordanie occupée, participait à une opération à Jénine pour arrêter une personne soupçonnée d’implication dans des activités « terroristes » lorsqu’elle a dit avoir été la cible de tirs.

L’agence de presse palestinienne Wafa a rapidement fait état d’au moins deux Palestiniens tués dans ces affrontements armés. Il s’agit selon le ministère palestinien de la Santé de Raëd Abou Saïf (21 ans) et Saleh Omar (19 ans).

Un photographe de l’AFP a pu constater le décès de ces deux hommes à la morgue de l’hôpital de Jénine, où des témoins ont indiqué que les forces d’occupation israéliennes avaient gardé de leur côté les dépouilles de deux autres Palestiniens.

Au cours des dernières semaines, de nombreux affrontements ont opposé les forces d’occupation israéliennes à des Palestiniens dans le nord de la Cisjordanie occupée, principalement à Jénine et à Beita, un village opposé à un projet de colonie israélienne à proximité.

Plusieurs Palestiniens ont été tués dans ces accrochages qui ont également fait des centaines de blessés.

Les habitants de Beita manifestent depuis mai contre l’installation à proximité d’une colonie israélienne dite « sauvage ». La colonie d’Eviatar a été évacuée début juillet mais le lieu est gardé par l’armée israélienne le temps que les autorités d’occupation statuent sur son sort.

Passant outre du droit international, ‘Israël’ poursuit sa répit la colonisation de la Cisjordanie et d’al-Qods. La Cisjordanie est un territoire palestinien occupé depuis 1967 par l’entité sioniste et toutes les colonies israéliennes qui s’y trouvent sont considérées illégales au regard du droit international. Environ 475.000 colons sont aujourd’hui implantés dans des colonies israéliennes en Cisjordanie, où vivent 2,8 millions de Palestiniens.

https://french.almanar.com.lb/2129503

Dans PALESTINE

CISJORDANIE : TIRS DE MISSILES ANTI-ISRAËL

Par Le 01/08/2021

 

Un coup éclair se prépare contre Israël...

Sunday, 01 August 2021 5:02 PM  [ Last Update: Sunday, 01 August 2021 5:03 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Des membres palestiniens des Brigades Izz ad-Din al-Qassam, la branche armée du mouvement Hamas, exposent des roquettes artisanales lors d’un défilé militaire anti-israélien, à Rafah, dans le sud de la bande de Gaza. ©REUTERS/Archives

Un média sioniste a prétendu que la Résistance palestinienne cherchait à attaquer le régime israélien en planifiant des opérations secrètes en Cisjordanie.

La chaîne israélienne KAN a prétendu que la Résistance palestinienne avait récemment intensifié ses efforts pour mener des opérations antisionistes en Cisjordanie à l’aide de ses forces installées dans la région.

La chaîne israélienne, nomme Abdallah Arar, activiste du Hamas libéré dans le cadre d’un accord d’échange de prisonniers connu sous le nom d’accord Shalit, comme le principal responsable du recrutement des forces en Cisjordanie. Selon les prétentions de KAN, Arar était en contact avec des dizaines de jeunes Palestiniens au cours des six derniers mois, les exhortant à mener des opérations antisionistes.

Arar a été accusé en 2005 d’avoir enlevé et tué un occupant sioniste et a été exilé par la suite à Gaza, dans le cadre d’un accord d’échange de prisonniers.

Lire aussi : Israël : « on ne fait plus peur »

Missile

Missile

le 4 août 2020 le port de Beyrouth se faisait attaquer 

La chaîne israélienne KAN a annoncé ces derniers jours le début de l’opération de murage aux frontières nord de la Palestine occupée avec le Liban. La chaîne a précisé que la construction de murs aux frontières nord sera réalisée dans un rayon de 1 km des frontières nord de la Palestine. Le réseau israélien a également rapporté que le projet commencerait après l’approbation du budget par le ministère israélien de la Guerre, et a estimé que le budget atteindrait 850 millions de shekels (250 millions de dollars). Le mur frontalier qui sera construit sur les frontières nord, sera équipé d’outils technologiques, de caméras et de capteurs.

L’histoire des opérations de murages sionistes

Le régime sioniste a déjà deux expériences de construction de murs autour des territoires occupés, le premier en Cisjordanie et le second dans la bande de Gaza.

Mur de soutènement en Cisjordanie

Le mur le plus important que les sionistes ont construit autour d’eux est celui qui a été tracé sur la ligne verte en Cisjordanie entre les villes palestiniennes et les colonies sionistes. La construction de ce mur a commencé après l’Intifada de la Mosquée Al-Aqsa en 2000, un projet qui a duré jusqu’en 2009. Ce mur mesure 702 km de long. La construction de ce mur a été condamnée par la communauté internationale et certains pays occidentaux, car une telle action était considérée comme une sorte de racisme ayant pour objectif d’usurper les terres palestiniennes. La majeure partie de ce mur est en béton, dont la hauteur dans certaines zones est supérieure à cinq mètres.

Mur de la bande de Gaza

Après s’être retiré de la bande de Gaza en 2005, le régime sioniste s’est mis à construire un mur autour de la bande de Gaza de peur que les Palestiniens n’entrent dans les territoires occupés de 1948. Ce mur, également connu sous le nom de mur d’acier, est un mur multicouche composé de plusieurs couches de sécurité dotées de capteurs, des caméras et des technologies de reconnaissance des êtres vivants avec des barbelés, des patrouilles périodiques et des postes de contrôle.

Lire aussi : Guerre secrète de Nasrallah

Le triple aveu d'Israël

Le triple aveu d’Israël

L’Institut israélien d’études sur la sécurité nationale (INSS) vient de présenter au nouveau président du régime sioniste, Yitzhak Herzog, un rapport portant sur les principaux défis stratégiques auxquels Israël est confronté ainsi que des recommandations politiques pour le second semestre 2021.

Le nouveau mur des sionistes

Le nouveau mur que les sionistes tentent de construire devrait se placer dans la partie nord de la Palestine occupée, à la frontière du Liban. Le mur couvrirait toutes les frontières palestino-libanaises et des bâtiments résistants seraient construits dans un rayon d’un kilomètre des frontières.

Cette action des sionistes est mise en œuvre maintenant, quelques années après l’avertissement du secrétaire général du Hezbollah libanais, Seyyed Hassan Nasrallah concernant la libération de La Galilée, ce qui montre que les sionistes étaient effrayés de la parole du Nasrallah durant ces années et avaient finalement décidé de construire ce mur qui les entourait.

En effet, en 2012 le secrétaire général du Hezbollah libanais, Seyyed Hassan Nasrallah, avait fait part du plan d’une opération terrestre destinée à libérer la Galilée en cas d’une agression israélienne.

http://french.presstv.ir/Detail/2021/08/01/663504/Regime-sioniste-effraye-par-le-Hamas

Dans PALESTINE

PALESTINE : QUATRE COLONIES SIONISTES EN FEU. DES CENTAINES DE COLONS EN DEBANDADE…

Par Le 25/07/2021

Des centaines de colons en débandade, Gaza frappe

Sunday, 25 July 2021 6:26 PM  [ Last Update: Sunday, 25 July 2021 6:27 PM ]

 30 

Quatre incendies dans des colonies sionistes autour de Gaza. ©Fars News

Simultanément au lancement des ballons incendiaires depuis la bande de Gaza, quatre incendies ont été signalés dans des colonies sionistes près de la frontière de la bande de la Gaza.

Les médias du régime sioniste ont fait état ce dimanche 25 juillet d’au moins quatre incendies dans la colonie sioniste d’Eshkol, près de la frontière avec la bande de Gaza. Des autorités israéliennes n’ont diffusé aucun détail sur ces incendies.

Gaza: Israël replonge...

Gaza : Israël replonge...

Le vice-ministre de la guerre du régime israélien a déclaré que la question des tirs de ballons incendiaires lancés depuis Gaza devait être traitée comme la question des missiles.

Plus tôt, des groupes palestiniens dans la bande de Gaza ont averti qu’ils reprendraient l’envoi de ballons incendiaires vers les colonies sionistes situées autour de la bande de Gaza.

Depuis la fin de la récente agression israélienne contre la bande de Gaza, les Nations unies et certains partis régionaux ont fait des efforts pour forcer le régime sioniste à réduire le siège de Gaza afin de pouvoir relancer le processus de reconstruction des ruines de la guerre.

Israël: la Galilée en feu!

Israël : la Galilée en feu !

La région de Galilée dans le nord des territoires occupés a pris feu.

Le régime sioniste cherche à conditionner la réduction du siège de Gaza à l’échange de prisonniers, mais les responsables des groupes de la Résistance palestinienne ont insisté sur le fait qu’ils ne se soumettraient pas aux chantages de l’ennemi et que les prisonniers sionistes seraient libérés en échange de la libération des prisonniers palestiniens.

Pendant ce temps, des responsables palestiniens ont déclaré dimanche que le régime sioniste avait empêché les camions-citernes transportant du carburant d’entrer dans la seule centrale électrique de Gaza par le passage de Karam Abu Salem.

1ère frappe post-Manama contre Israël?

1ère frappe post-Manama contre Israël ?

Des ballons lancés depuis la bande de Gaza déclenchent des incendies dans le sud de la Palestine occupée.

« Les responsables du régime sioniste ont interdit l’entrée de 25 camions pleins de carburant dans la bande de Gaza et les autorités sionistes n’ont pas expliqué la raison de cette mesure », a déclaré dimanche un responsable palestinien Rami Abu al-Rish.

Le mois dernier, après une suspension de 49 jours et une offensive militaire en Palestine en mai faisant le martyre de 260 Palestiniens et des milliers blessés, le régime israélien a autorisé les camions chargés du carburant à entrer dans la centrale d’électricité de Gaza.

Pendant ce temps, Tor Wennesland, le coordonnateur spécial des Nations unies pour le processus de paix au Moyen-Orient avait précédemment confirmé que le carburant nécessaire à la centrale électrique de Gaza serait fourni.

1er F-16 israélien

1er F-16 israélien

La DCA « Ya Zahra » a-t-elle atteint Gaza ?

« Dans le cadre des efforts de l’ONU, le transfert des cargaisons de carburant vers la centrale électrique de Gaza sera repris et ces cargaisons de carburant seront envoyées dans la bande de Gaza avec le soutien financier du Qatar », a déclaré Tor Wennesland.

La chaîne de télévision Al-Mayadeen a récemment rapporté que l’Égypte était parvenue à un accord initial qui garantirait un retour progressif à la situation normale à Gaza. L’accord comprend également des aides financières et humanitaires envoyées par le Qatar.

http://french.presstv.ir/Detail/2021/07/25/663031/Quatre-incendies-dans-des-colonies-sionistes-autour-de-Gaza

Dans PALESTINE

DECES D’UN DETENU PALESTINIEN DANS SA CELLULE A AL-QODS OCCUPEE DANS DES CIRCONSTANCES MYSTERIEUSES

Par Le 22/07/2021

Décés d’un détenu palestinien dans sa cellule à al-Qods occupée dans des circonstances mystérieuses

 Depuis 8 heures  22 juillet 2021

8f68708c-88bf-4d3b-a7e7-a1d13d4a18bd

 Article traduit - Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Dans des circonstances mystérieuses, le Palestinien Abdo Al-Khatib Al-Tamimi est décédé dans la prison d’Al-Maskobiya à al-Qods, sachant que des proches du martyr ont indiqué qu’il avait été torturé et électrocuté, ce qui a provoqué sa mort.

Abdo Al-Khatib Al-Tamimi,  43 ans,  résidant du camp de Shuafat est tombé en martyr quelques jours après son arrestation par les forces d’occupation israéliennes pour être entrainé au centre d’interrogatoire d’Al-Maskobiya à al-Qods occupée.

La famille du martyr a affirmé que « la police d’occupation israélienne les avait informés du décès de leur fils des suites d’ une crise cardiaque à l’intérieur de sa cellule à Al-Maskoubiya, tandis que ses compagnons à la prison  ont indiqué qu’il avait été torturé et électrocuté, provoquant son décès.

Selon les médias palestiniens, un proche du jeune homme a confirmé aux journalistes que la famille avait reçu des témoignages de détenus à Al-Maskoubiya, déclarant que vers six heures du soir, ils avaient entendu ses cris suite  à des coups reçus dans l’une des salles d’interrogation.

Et de souligner qu' "un des détenus palestiniens a rapporté que le jeune homme a été torturé par des charges électriques, avant que sa mort ne soit annoncée ".

La famille a exigé une autopsie du corps de leur fils, en présence d’un médecin palestinien.

Il est rapporté que « le jeune homme, Abdo Al-Khatib Al-Tamimi, a été arrêté depuis le 18 juillet, sous prétexte de « commettre des infractions au code de la route ».

Source: Traduit à partir d'AlMayadeen

https://french.almanar.com.lb/2114829

Dans PALESTINE

EN SOUTIEN AU MOUVEMENT INTERNATIONAL ANTI-ISRAELIEN BDS, DES CENTAINES D’ARTISTES IRLANDAIS APPELLENT A BOYCOTTER « ISRAËL »

Par Le 12/07/2021

Des centaines d’artistes irlandais appellent à boycotter «Israël»

Des centaines d’artistes irlandais appellent à boycotter «Israël»

folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_timedepuis 6 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec Iqna

Des centaines d'artistes irlandais ont exprimé leur soutien au mouvement international anti-israélien de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS).

Selon Presstv, des centaines d'artistes irlandais, dont des acteurs, romanciers, dramaturges, poètes, designers, compositeurs, architectes, peintres, sculpteurs, cinéastes et autres, ont exprimé leur soutien solide au mouvement international anti-israélien de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS), et annoncé qu'ils n'avaient pas l'intention de se produire ou d'exposer dans les territoires palestiniens occupés par «Israël».

La Campagne de solidarité Irlande Palestine (IPSC) a annoncé que l’Engagement des artistes irlandais à boycotter «Israël» vient de franchir le cap des 1 250 signataires.

L'IPSC a déclaré que le boycott d'«Israël» signifie également que les travailleurs culturels n'accepteraient aucun financement d'institutions liées au régime de «Tel Aviv».

L'engagement signé par les artistes stipulait que le boycott se poursuivrait «jusqu'à ce qu'Israël se conforme au droit international et aux principes universels des droits de l'homme».

https://french.alahednews.com.lb/40662/293

israel boycott bds ennemi

Dans PALESTINE

LE PARTI COMMUNISTE DE CUBA DEPLORE LA MORT DU REPRESENTANT A CUBA DU FRONT POPULAIRE DE LIBERATION DE LA PALESTINE (FPLP)

Par Le 05/07/2021

5 Juillet 2021

Moussa Jaber, représentant du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) à Cuba.
 

Le Parti communiste de Cuba déplore la mort du représentant à Cuba du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP)
04 juillet 2021
PCC
PCC
Après avoir appris la nouvelle, le chef adjoint et coordinateur du département des relations internationales du Comité central, Angel Arzuaga Reyesa, a envoyé, au nom du Parti communiste de Cuba, un message de condoléances au secrétaire général Ahmad Sa'adat et aux membres du Comité central du FPLP.
Dans la soirée du 2 juillet 2021, le camarade Moussa Jaber, qui était le représentant du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) à Cuba, est décédé à La Havane.

Après avoir appris la nouvelle, le chef adjoint et coordinateur du département des relations internationales du comité central, Ángel Arzuaga Reyesa, a envoyé, au nom du parti communiste de Cuba, un message de condoléances au secrétaire général, Ahmad Sa'adat, et aux membres du comité central du FPLP.

Dans cette lettre, Arzuaga a déploré la perte du camarade Moussa, "auquel nous étions unis par des liens forts dans l'intérêt commun d'approfondir les relations historiques de solidarité et de fraternité entre nos peuples et nos partis", et l'a remercié pour le soutien constant qu'il a apporté à la Révolution cubaine.

Ce message ratifie l'engagement indéfectible de Cuba envers la cause palestinienne, à laquelle le camarade Moussa a consacré sa vie.
source : https://www.pcc.cu/noticias/partido-comunista-de-cuba-lamenta-el-fallecimiento-del-representante-en-cuba-del-frente

Tag(s) : #Cuba#Communiste#FPLP#PCC

Dans PALESTINE

LIVRAISON PAR LA FEDERATION SYNDICALE MONDIALE (FSM) DE MATERIEL MEDICAL POUR L’HEROÏQUE PEUPLE PALESTINIEN

Par Le 04/07/2021

4 Juillet 2021


La livraison du matériel médical pour le Peuple Palestinien héroïque dans la bande de Gaza a commencé aujourd’hui. Une délégation de la FSM, composée par le Secrétaire Général de la FSM, camarade George Mavrikos et par Achmant Sicha, a livré tout à l’heure au Caire, en Égypte, les premiers matériels d’aide médicale à l’Ambassadeur de l’Autorité palestinienne.


Dans une déclaration qu’il a faite, le Secrétaire Général de la FSM a appelé les syndicats militants à offrir leur propre participation à cette campagne cruciale d’internationalisme et de solidarité.

source : http://www.wftucentral.org/livraison-du-materiel-medical-a-la-palestine/?lang=fr

FSM : Livraison du Matériel Médical à la Palestine

FSM : Livraison du Matériel Médical à la Palestine

Tag(s) : #FSM#palestine

http://mouvementcommuniste.over-blog.com/2021/07/fsm-livraison-du-materiel-medical-a-la-palestine.html

Dans PALESTINE

LA GALILEE EN FEU !

Par Le 03/07/2021

Vastes incendies et explosions sur le Nord et Sud…

Saturday, 03 July 2021 6:16 PM  [ Last Update: Saturday, 03 July 2021 6:17 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Galilée incendiée, les Etats-Unis n'entendent pas retirer leurs troupes d'Irak. (Illustration)

Les médias israéliens rapportent un incendie massif dans la région de Galilée au nord des territoires occupés ainsi que dans les colonies construites autour de la bande de Gaza. Sur fond de la multiplication des menaces contre l’entité sioniste, les États-Unis n’entendent pas se retirer d’Irak.

Il s’agit d’un incendie dévastateur dans une zone forestière dans le nord des territoires occupés qui a fait au moins sept blessés et brûlé au moins 10 véhicules, d’après le site web Ynet.

Plusieurs casernes de pompiers ont été dépêchées pour éteindre l’incendie qui a commencé ce samedi 3 juillet à 14h30, mais jusqu'à présent, aucune mesure n'a été prise pour le contenir, a rapporté Ynet.

Appuyés par des forces de la police, les pompiers dépêchés sur les lieux ont décrit l'incendie comme compliqué et incités à ordonner l'évacuation de 50 domiciles dans un village voisin.

Lire aussi :Pourquoi les missiles de la Résistance tireront encore?

Selon Ynet, c’est le deuxième incendie dans la région au cours des derniers jours. En outre, d’autres médias sur les territoires occupés rapportent que les zones autour de la bande de Gaza brûlent toujours sous le feu des ballons incendiaires palestiniens. Le dernier de ces incendies s'est produit dans le complexe d'établissement d'immigrants d'Eshkol, qui serait relativement grand.

Sur fond de la multiplication des menaces contre le régime sioniste, Jafar Qanadbashi, l’expert iranien des questions de l’Asie de l’Ouest indique que l'une des raisons pour lesquelles les Américains n’entendent pas quitter l'Irak est la sécurité de l’entité sioniste; que Washington ne veut pas laisser Israël dans la région.

Lire aussi : Cette DCA aveugle comme une taupe qui paiera pour l'optimiser?

L'Arabie saoudite est le voisin méridional de l'Irak, et les Saoudiens ne cessent de rançonner les États-Unis pour cette présence et de financer son armée afin de satisfaire ses alliés saoudiens.

En allusion aux récentes affirmations du porte-parole du mouvement al-Nujaba selon laquelle les États-Unis ont annoncé par médiation qu'ils demandent un délai pour le retrait de 2 000 soldats américains d’Irak, Jafar Qanadbashi a déclaré : “Par cette demande, les États-Unis cherchent à gagner du temps, il faut distinguer la question de l’Irak de celle de l’Afghanistan.”

L’expert iranien fait noter que les États-Unis financent leur présence en Irak à partir des poches de l’Arabie saoudite; étant le voisin méridional de l’Irak, Riyad ne cesse de payer des rançons à Washington pour le maintien de cette présence dans la région.

Lire aussi : Dôme de fer à l'épreuve des drones irakiens

Mais, la présence des États-Unis en Irak est aussi un moyen d’empêcher l’Iran de renforcer sa puissance et d'établir une relation à double sens avec Bagdad pour mettre fin au fossé créé par Saddam il y a des années, a-t-il poursuivi.

Et lui d’ajouter que les frappes de la semaine dernière contre les positions des Hachd al-Chaabi sur les frontières syro-irakiennes montrent clairement que Washington ne souhaite pas se retirer de l’Irak; Biden a prouvé qu'il suivait fermement la politique de Trump.

La principale stratégie américaine dans la région de l'Asie occidentale est de maintenir la sécurité de ses alliés, et cette sécurité sera réalisée en créant l'insécurité aux frontières de ces pays. A titre d’exemple, les liens étroits et les relations efficaces entre l'Irak et la Syrie ne signifieront rien d'autre que l'insécurité d’Israël. Les agissements actuels des États-Unis sont donc une tentative de saper à l’alliance entre Bagdad et Damas.

Lire aussi : Mega concession US à la Syrie et au Hezbollah ? 

Les Américains croient qu'ils peuvent prolonger leur présence dans les pays comme ils l'ont fait dans le passé. Mais l’Irak est différent, le non retrait des troupes US ne sera pas sans conséquence pour Washington, c’est le malheur qu’a subi le peuple irakien tout au long de la présence militaire des États-Unis et qui conduira ces derniers à se retirer d’Irak, a-t-il conclu.

http://french.presstv.ir/Detail/2021/07/03/661453/Israel-Etats-Unis-Irak-Syrie-menace

Dans PALESTINE

DES CENTAINES DE MANIFESTANTS PALESTINIENS BLESSES LORS D’AFFRONTEMENTS AVEC LES SOLDATS ISRAELIENS EN CISJORDANIE, SELON DES MEDECINS

Par Le 03/07/2021

Des centaines de manifestants palestiniens blessés lors d'affrontements avec des soldats israéliens en Cisjordanie (médecins)

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-07-03 à 05:05


(Xinhua/Nidal Eshtayeh)

RAMALLAH, 2 juillet (Xinhua) -- Des centaines de manifestants palestiniens ont été blessés vendredi dans des affrontements avec des soldats israéliens en Cisjordanie, selon des médecins et des témoins oculaires.

Les affrontements ont éclaté près du village de Beita, au sud de la ville de Naplouse, en Cisjordanie. Les soldats israéliens ont tiré des balles réelles, des balles en caoutchouc et des grenades lacrymogènes sur les manifestants, qui ont jeté des pierres sur les soldats, brandi des drapeaux palestiniens et scandé des slogans anti-israéliens, ont dit les témoins oculaires.

Des médecins du Croissant-Rouge palestinien ont affirmé dans un communiqué de presse qu'au moins 150 Palestiniens avaient été blessés, dont un journaliste de presse et un secouriste.

Chaque vendredi, les Palestiniens manifestent dans différentes régions de Cisjordanie contre la construction et l'expansion des colonies israéliennes, et se heurtent généralement aux soldats israéliens.

Parallèlement, les médias palestiniens locaux ont indiqué que des activistes palestiniens avaient lancé pour la première fois des ballons incendiaires en direction des avant-postes des colonies israéliennes dans le village de Beita.

Dans la nuit, des avions de chasse israéliens ont attaqué un poste militaire du Hamas dans la ville de Gaza en réponse aux ballons incendiaires lancés depuis la bande de Gaza.

Fawzi Barhoum, porte-parole du Hamas, le parti au pouvoir à Gaza, a dit que le Hamas poursuivra sa résistance jusqu'à ce qu'Israël regrette sa politique contre les Palestiniens.

"Le bombardement ne changera pas la détermination du peuple palestinien à poursuivre le chemin de la lutte par tous les moyens de résistance pour faire valoir ses droits et mettre fin à ses souffrances", a dit M. Barhoum. Fin

   1 2 3   
 
http://french.xinhuanet.com/2021-07/03/c_1310040444.htm
Dans PALESTINE

ENQUETE SUR LA MORT D’ARAFAT : LA CEDH JUGE « IRRECEVABLE » LA REQUETE DE LA VEUVE ET DE LA FILLE DE YASSER ARAFAT

Par Le 01/07/2021

Enquête sur la mort d’Arafat: la CEDH rejette la requête de la veuve et de la fille

 Depuis 46 minutes  1 juillet 2021

Yasser Arafat

Yasser Arafat

 Amérique et Europe

 

Rédaction du site

La Cour européenne des droits de l’Homme a jugé, ce jeudi 1er juin, « irrecevable » la requête de la veuve et de la fille de Yasser Arafat, qui avaient saisi la CEDH après le non-lieu rendu par la justice française dans l’enquête pour « assassinat » du dirigeant palestinien en 2004.

« De très nombreux actes ont été diligentés, sans discontinuer, au niveau national et international », constate dans son arrêt la Cour, notant encore « l’attention portée par les autorités (françaises) à la plainte des requérantes », qui invoquaient une violation de l’article 6.1 de la Convention européenne des droits de l’Homme (droit à un procès équitable).

« A toutes les étapes de la procédure », elles « ont été (…) à même d’exercer effectivement leurs droits et de faire valoir leur position sur les différents points en litige », estime encore la CEDH, qui juge la requête de Souha El Kodwa Arafat et Zahwa Arafat, respectivement veuve et fille du leader palestinien, « manifestement mal fondée ».

L’affaire concerne la plainte pour « assassinat » déposée contre X par les deux femmes après le décès du raïs palestinien le 11 novembre 2004 à l’hôpital militaire Percy de Clamart, près de Paris.

Il y avait été admis fin octobre pour des douleurs abdominales qu’il avait ressenties dans son QG de Ramallah, où il vivait confiné depuis décembre 2001, encerclé par l’armée d’occupation israélienne. Israël a été accusé d’être derrière son empoisonnement.

Les causes de sa mort n’ont jamais été élucidées mais des traces de polonium 210, substance radioactive hautement toxique, avaient été découvertes par la suite sur des effets personnels du leader palestinien.

https://french.almanar.com.lb/2104225

 

Source: Avec AFP

Dans PALESTINE

PALESTINE : KHADER ADNAN LIBERE DES GEOLES DE L’OCCUPANT APRES 25 JOURS DE GREVE DE LA FAIM

Par Le 29/06/2021

Khader Adnan libéré des geôles de l’occupation après 25 jours de grève de la faim

 Depuis 36 minutes  29 juin 2021

Khadr Adnan

Khadr Adnan

 Article traduit - Moyent-Orient - Palestine

 

Rédaction du site

Après avoir passé un mois entier en détention administrative et observé une grève de la faim pendant 25 jours, le prisonnier palestinien Khader Adnan a été libéré, lundi 28 juin, par les forces d’occupation israélienne.

M.Adnan a été arrêté par les forces d’occupation, à l’aube du dimanche 30 mai, à l’un des postes de contrôle de la ville d’Arraba dans la province de Jénine, en Cisjordanie occupée.

Après sa libération, Khader Adnan, a déclaré à la télévision libanaise Al-Mayadeen que « notre peuple a décidé de vaincre cette occupation, et nous devenons plus forts après les arrestations ».

Adnan a souligné que « ces triomphes fonderont les bases d’une plus grande victoire et la fin de l’occupation ».

Il a en outre appelé « les médias palestiniens et internationaux à jouer un rôle de soutien aux prisonniers ».

Le prisonnier Adnan, membre du Jihad islamique palestinien, a été arrêté 12 fois et passé un total de 8 ans dans les prisons de l’occupation, dont la plupart étaient en détention administrative.

Il a entamé de sévères grèves de la faim, au cours desquelles il a failli perdre la vie, notamment en 2018, avant d’être libéré le 13 novembre de la même année.

‘Israël’ détient environ 4 400 Palestiniens, dont 39 femmes, 155 enfants et 500 détenus administratifs.

La détention administrative est un emprisonnement sur ordre militaire israélien, sans chef d’inculpation, pour une durée pouvant aller jusqu’à 6 mois, avec la possibilité de prolongation.

https://french.almanar.com.lb/2102388

Dans PALESTINE

TROIS DETENUES PALESTINIENNES ENTAMENT UNE GREVE DE LA FAIM

Par Le 19/10/2021

Trois détenues palestiniennes entament une grève de la faim

Trois détenues palestiniennes entament une grève de la faim

folder_openPalestine access_timedepuis 13 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par CPI

Le comité des affaires des détenus a déclaré, samedi soir, que trois détenues palestiniennes dans les prisons d’occupation israéliennes sont entrées en grève de la faim en soutien à leurs camarades grévistes.

Les trois palestiniennes sont Mouna Qaadane, Amal Taqatqa et Chatila Abou Ayada. Elles ont rejoint 250 grévistes du mouvement d’Al-Jihad qui entament leur quatrième jour de grève de la faim protestant contre les mesures répressives des autorités pénitentiaires.

Des sources palestiniennes ont rapporté que d’autres groupes de détenus rejoindront les jours prochains les grévistes au cas où les autorités pénitentiaires ne satisferont pas les demandes légitimes des détenus.

Les séances de négociation entre les détenus et les autorités pénitentiaires israéliennes dans les prisons de Ramon et Hadarim n’ont abouti à rien, alors «le mouvement prisonnier» a appelé les détenus à se préparer pour toute éventuelle escalade.

Les forces de répression israéliennes ont pris d’assaut, ce dimanche, un nombre de cellules de la prison de Ramon et ont agressé les détenus et transféré d'autres vers d'autres cellules.

 

palestine prison prisonniers palestiniens

https://french.alahednews.com.lb/41810/308

Dans PALESTINE

LE DETENU PALESTINIEN LIBERE MEDHAT AL-SALEH TOMBE MARTYR PAR LES BALLES DE L’ENNEMI ISRAELIEN

Par Le 17/10/2021

Le détenu libéré Medhat Al-Saleh est tombé en martyr par les balles de l’ennemi israélien

 Depuis 2 heures  17 octobre 2021

2b41a8f0-a2b6-41d7-9df5-72001bd6d667

 Article traduit - Moyent-Orient - Spécial notre site - Syrie

 

Le détenu libéré Medhat Al-Saleh est tombé en martyr, tué par des snipers israéliens alors qu’il était de retour à sa maison à Ain Tina située dans la banlieue de Quneitra en face de la localité de Majdal Chams occupée.

Le martyr Saleh est né dans le village de Majdal Chams en 1967, et il est l’un des héros de la résistance dans le Golan syrien occupé. Il était arrêté par les forces d’occupation israéliennes pour la première fois en 1983, et après sa libération, les autorités d’occupation l’avaient arrêté à nouveau en 1985 pour passer 12 ans dans les geôles de l’occupation. En 1997, les autorités d’occupation l’avaient libéré.

Al-Saleh était la cible de plusieurs tentatives d’assassinat, notamment en 2011, lorsque les forces d’occupation israéliennes avaient ouvert le feu à plusieurs reprises sur sa maison à Ain al-Tineh, ce qui l’avait rendu plus déterminé à s’attacher à son territoire et à rester proche de Majdal Chams.

Le martyr est marié et père d’un enfant nommé Golan.

Le mouvement Hamas a pleuré le martyr Medhat al-Saleh, qui tué par les snipers de l’ennemi israélien alors qu’il rentrait chez lui à Ain  Tina, située dans la ville de Majdal Shams dans le Golan occupé.

Dans son communiqué, le Hamas a affirmé : « Le détenu libéré, le martyr Medhat Al-Saleh, était un résistant à l’occupation, rejetant l’annexion du Golan par l’occupation sioniste , mettant l’accent sur l’unité du peuple et des terres syriennes ».

Le communiqué ajoute que « le crime d’assassinat du détenu libéré, le martyr Medhat Al-Saleh, dévoile la mentalité sioniste sanglante basée sur le meurtre et le terrorisme », notant que « ce crime odieux n’affaiblira pas la résistance ni la fermeté de notre peuple dans le Golan occupé qui rejettent les projets sionistes. »

À son tour, le Jihad islamique a pleuré le martyr et a adressé ses condoléances à sa famille et à ses compagnons pour avoir résisté à l’occupation dans le Golan, soulignant que « le sang du martyr sera une malédiction qui poursuivra les occupants sionistes jusqu’à ce qu’ils soient chassés  du Golan et de toute la Palestine. »

De son côté, le Front populaire  a condamné l’assassinat du prisonnier syrien libéré, soulignant que « cet assassinat lâche ne touchera pas nos résistants du Golan, et s’inscrit dans le contexte des crimes continus de l’occupation , ciblant les militants et les résistants sur le sol syrien, en particulier le Golan syrien occupé.

Les comités de résistance en Palestine ont également pleuré le martyr, notant dans un communiqué que « l »assassinat traduit  la brutalité,  l’arrogance israélienne et est une agression contre la nation entière ».

Source: Al-Manar

https://french.almanar.com.lb/2171281

Dans PALESTINE

CISJORDANIE : LA BOMBE H EXPLOSE !

Par Le 14/10/2021

"La Cisjordanie hors de contrôle: l'armée ne peut rien" (source sécuritaire israélienne)

Wednesday, 13 October 2021 2:41 PM  [ Last Update: Wednesday, 13 October 2021 6:41 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Des militaires israéliens en Cisjordanie. ©Al-Ahed

Les militaires occupants israéliens ont arrêté huit Palestiniens en Cisjordanie occupée, dont la plupart avaient été déjà arrêtés ou emprisonnés par les sionistes.

Le Bureau d'information des prisonniers palestiniens a annoncé que les forces d'occupation ont arrêté au nord de Ramallah le prisonnier libéré, Moussa Ladawaqui, qui avait passé plus de dix ans dans les prisons israéliennes.

Les soldats israéliens ont arrêté Qassam Majd Al-Barghouti, prisonnier libéré de la ville de Kober, au nord de Ramallah, après avoir perquisitionné sa maison, tandis que le jeune Hisham Dwaikat a été arrêté au sud de Naplouse.

A Qalqilya, les soldats sionistes ont arrêté Mamoun Qatesh et ses deux fils Hazem et Mohammad, et ont confisqué leur véhicule. Ils ont également arrêté les deux prisonniers libérés, Qassam Al-Halaiqa et Abdullah Zayed Al-Halaiqa au nord-est de la ville d’al-Khalil.

Golan: l'armée sioniste se barricade

Golan: l'armée sioniste se barricade

Des colons supplémentaires au Golan pour se mettre à l’abri du Hezbollah?

L'analyste des affaires militaires du site d'information israélien Walla, Amir Buhbot, a fait état de l’augmentation de ce qu’il a appelé la « violence » palestinienne contre l'armée israélienne en Cisjordanie occupée.

Les autorités de sécurité de Tel-Aviv ont confirmé que la situation pourrait s’aggraver dans un proche avenir et qu'une « période explosive » commencerait bientôt en Cisjordanie.

L'analyste du site Walla a cité des hauts responsables de l'establishment sécuritaire israélien pour dire que la principale raison de la détérioration de la situation sécuritaire est l'annonce par l'Autorité palestinienne de la tenue d'élections des conseils municipaux en Cisjordanie et non pas dans la bande de Gaza.

Israël/Syrie : Redoutable révélation d'octobre!

Israël/Syrie : Redoutable révélation d'octobre!

Cela contraste avec la position du Hamas, qui a vivement critiqué la décision de l’Autorité autonome, et a même envisagé la tenue de manifestations. Malgré cela, les responsables de l'Autorité palestinienne ont clairement indiqué qu'ils n'avaient pas l'intention de faire de compromis sur cette question.

L'analyste de Walla a ajouté qu'au cours des six derniers mois, un conflit pour la propriété de terres s'est développé dans plusieurs points de la Cisjordanie, affirmant que l'armée israélienne a jusqu'à présent réussi à contenir la violence dans les différentes zones, alors que les autorités israéliennes craignent que de nouveaux conflits de ce type n'éclatent dans toute la Cisjordanie.

Une autre raison, selon l'analyste militaire israélien, est le problème des prisonniers, qui s'est aggravé après que certains d'entre eux se soient évadés de la prison de Gilboa. Au cours des deux dernières semaines, les appels se multiplient pour demander de l’aide aux prisonniers en grève de la faim et de leur libération dans les plus brefs délais.

Selon l'analyste, le président de l’Autorité palestinienne, Mahmoud Abbas, mène deux actions principales pour tenter de calmer les tensions : la tenue des réunions de son gouvernement dans les villes et villages pour se rapprocher du peuple palestinien, et les activités des services de sécurité contre les foyers de résistance que le Hamas essaie de diriger contre l'Autorité palestinienne.

Syrie : Quatre F-16 israéliens

Syrie : Quatre F-16 israéliens

L'analyste israélien a conclu que l'armée d'occupation a procédé à une vague d'arrestations massives dans le but de trouver des militants du Hamas et des infrastructures que la direction du Hamas tente d'activer contre l'Autorité palestinienne et Israël.

L’Autorité palestinienne a annoncé la tenue des élections des conseils municipaux le 11 décembre. Le Hamas s’est opposé à cette décision et la considère comme contraire aux intérêts nationaux des Palestiniens, étant donné que les élections auront lieu uniquement en Cisjordanie et non pas dans la bande de Gaza.

http://french.presstv.ir/Detail/2021/10/13/668441/Cisjordanie--les-militaires-isra%C3%A9liens-ont-arr%C3%AAt%C3%A9-huit-Palestiniens

Dans PALESTINE

SIX DETENUS PALESTINIENS EN GREVE DE LA FAIM. LA TENSION MONTE DANS LES GEOLES DE L'OCCUPANT

Par Le 11/10/2021

Des détenus palestiniens en grève de la faim alors que la tension monte dans les geôles de l’occupation

 Depuis 5 heures  11 octobre 2021

Muqdad Qawasmeh et sa mère

Muqdad Qawasmeh et sa mère

 Article traduit - Moyent-Orient - Palestine

 

Rédaction du site

Six prisonniers palestiniens ont entamé une grève de la faim dans les geôles de l’occupation israélienne ces derniers mois, alors que la tension s’est intensifiée dimanche dans les pénitenciers, selon des médias palestiniens.

Au moins deux des prisonniers grévistes seraient dans un état grave.

Parmi les prisonniers ayant pris part à ce mouvement figure Zakaria Zoubeidi, l’un des six détenus qui s’est échappé de la prison ultra-sécurisée de Gilboa le mois dernier, avant d’être rattrapé par les forces d’occupation israéliennes.

Certains de ces prisonniers protestent contre leur détention administrative, tandis que d’autres s’insurgent contre les mesures répressives contre les détenus après l’opération d’évasion de Gilboa.

L’état de santé de l’un des détenus, Muqdad Qawasmeh était jugé grave dimanche matin. Des membres de sa famille ont déclaré aux médias palestiniens qu’il souffrait de douleurs aiguës et perdait fréquemment connaissance alors qu’il a entamé sa grève de la faim il y a 82 jours.

Sa mère a indiqué que Miqdad, originaire de la ville d’AlKhalil Hébron dans le sud de la Cisjordanie occupée, « refuse toute sorte de nourriture, et a cessé de manger du sel et du sucre et ne boit que de l’eau ».

Elle a affirmé que son fils est détenu administrativement « injustement et sans inculpation », ajoutant qu’« il sacrifie actuellement sa vie en échange de sa liberté ».

Elle a souligné que Qawasmeh refusait de suspendre sa grève malgré la décision d’un tribunal israélien de « geler » sa détention administrative.

« Le gel de la détention administrative ne signifie pas que Muqdad est libre, et il doit y rester et n’est pas autorisé à partir », a fait savoir sa mère.

Le chef du Hamas, Ismaïl Haniyeh, a appelé Muqdad Qawasmeh samedi, lui assurant que la question des prisonniers palestiniens était toujours la priorité du Hamas et des factions de la résistance palestinienne.

Le prisonnier, Qawasmeh, est détenu administrativement depuis janvier dernier. Il a été arrêté à plusieurs reprises et a passé un total de quatre ans dans les geôles de l’occupation depuis 2015, selon le Club des prisonniers.

Par ailleurs, les détenus des prisons de l’occupation israéliennes se sont également révoltés, dimanche, pour protester contre les mesures répressives, en refusant notamment de respecter les directives des geôliers, ont rapporté les médias israéliens.

Ils ont prévenu qu’ils intensifieraient les mesures de protestation dans les jours à venir.

L’agence de presse palestinienne Safa a rapporté la semaine dernière qu’une délégation du Hamas en Égypte a averti que la situation pourrait « exploser » en raison de ce qu’elle a appelé « les violations et crimes israéliens continus » à AlQods et contre les prisonniers.

Le nombre des Palestiniens détenus administrativement est d’environ 520 personnes, sur environ 4 850 prisonniers dans les geôles de l’occupation, selon le Club des prisonniers palestiniens.

https://french.almanar.com.lb/2165891

Dans PALESTINE

L’OCCUPANT ISRAELIEN ISOLE 14 PRISONNIERS PALESTINIENS DANS LA PRISON DU NEGUEV DANS DES CONDITIONS INHUMAINES DURANT PLUS D’UN MOIS

Par Le 07/10/2021

L’occupation israélienne isole 14 prisonniers dans des conditions difficiles

 L’occupation israélienne isole 14 prisonniers dans des conditions difficiles

folder_openPalestine access_timedepuis 9 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec sites web

Les autorités d'occupation israéliennes ont isolé 14 prisonniers palestiniens dans la prison du Néguev, dans des conditions difficiles et dures, pendant plus d'un mois.

La section est sans éclairage. L'administration pénitentiaire donne des matelas pour dormir aux détenus à midi et les retire à 6 heures sans couvertures. Certains jours, ils sont transférés dans les cellules extérieures de 6 heures à midi, et les prisonniers restent menottés tout le temps.

De plus, l’administration pénitentiaire ne leur avait fourni aucun vêtement à l'exception de ceux qu'ils portaient déjà et qu'ils ne les avaient pas emmenés à la clinique pour des examens médicaux, de sorte que certains d'entre eux ont commencé à souffrir de maladies de la peau et de douleurs dans les articulations.

Les prisons de l'occupation ont connu des mesures punitives, représentées par la répression, des opérations de transfert et de fouille, la fermeture de sections, le raccourcissement de la période de pause et la privation de la cantine, après que 6 prisonniers se sont évadés de la prison de «Gilboa» le mois dernier.

https://french.alahednews.com.lb/41705/308

israel prisonniers palestiniens

Dans PALESTINE

PREMIERE BASE PALESTINIENNE EN TERRITOIRES OCCUPES?!

Par Le 03/10/2021

Comment la Cisjordanie s’est réarmée au nez et à la barbe des Sionistes

Sunday, 03 October 2021 7:03 PM  [ Last Update: Sunday, 03 October 2021 7:03 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Un drone A1B des brigades Qassam. (Capture d'écran)

Si les autorités israéliennes ont exprimé auparavant leurs graves inquiétudes face à l’incapacité d’Israël pour neutraliser la force de dissuasion de la Résistance palestinienne, récemment, selon les médias israéliens, l’existence d’une infrastructure organisée du Hamas en Cisjordanie ainsi que l’accès de la Résistance palestinienne aux drones de combat et kamikazes de haute précision sont devenu le nouveau cauchemar des Israéliens.

Un journal israélien, faisant allusion au récent affrontement armé en Cisjordanie entre la Résistance palestinienne et le régime sioniste, a fait état des infrastructures organisées du Hamas en Cisjordanie qui ont été établies depuis longtemps suite à la demande de ses hauts responsables.

Lors des récents affrontements armés entre les soldats israéliens et les Palestiniens en Cisjordanie et à Qods, plusieurs Palestiniens ont été tués en martyr, dont certains étaient affiliés à la Brigade al-Qassam, branche militaire du Hamas.

Comment Israël a perdu sa dissuasion!

Comment Israël a perdu sa dissuasion!

Plus de 4 mois se sont écoulés depuis la bataille de « l’Epée de Qods » entre le régime d’Israël et la Résistance palestinienne. Les groupes de réflexion i...

À cet égard, dans une note du journal Yediot Aharonot, Ron Ben-Yishai, analyste militaire israélien, a abordé les récents affrontements armés en Cisjordanie, affirmant qu’un coup porté du régime sioniste à l’infrastructure de la Résistance palestinienne en Cisjordanie ne signifie pas sa destruction complète.

« En plus des opérations militaires à Gaza, le Hamas a établi depuis longtemps une infrastructure organisée en Cisjordanie à la demande de ses hauts responsables », a-t-il déclaré.

« La formation des combattants palestiniens ainsi que les efforts pour produire des matériaux explosifs à l’intérieur des maisons des villages de Ramallah et de Jénine a déjà commencé. Le Hamas dispose en fait d’une infrastructure solide en Cisjordanie », a-t-il affirmé.

Ron Ben-Yishai a annoncé : « L’Autorité palestinienne et ses forces de sécurité ont eu du mal à attaquer ces infrastructures soit parce qu’elles n’étaient pas au courant de l’existence de telles infrastructures, soit parce qu’ils craignaient d’être impliqués dans un affrontement avec le Hamas. »

Opérations-commando contre Israël

Opérations-commando contre Israël

Le Caire affirme avoir reçu un signal sans précédent de la part d’Israël dans le sens d’une réactivation du dossier de l’échange de prisonniers avec la Rés...

La note poursuit qu’un certain nombre de membres du Hamas détenus ont été interrogés, mais le doute persiste encore concernant la destruction complète de telles infrastructures par le régime sioniste. Tel-Aviv est bien conscient que le Hamas grâce à sa popularité croissante pourrait prendre le contrôle de toutes les villes de la Cisjordanie et de l’Organisation de libération de la Palestine (OLP).

Paniqué par son échec à contenir la Résistance palestinienne à Gaza, le régime sioniste montre désormais sa confusion et sa grave inquiétude en publiant les nouvelles des capacités de la Résistance à utiliser des drones suicides.

La Résistance palestinienne, en créant un bon niveau de dissuasion étant le fruit de l’opération de l’Épée de Qods, a mis le régime sioniste dans l’impasse.

Une partie de cette dissuasion est liée aux capacités et aux armes de la Résistance palestinienne, de sorte que depuis la fin de l’opération de l’Épée de Qods, les sources sionistes se sont focalisées sur les capacités de combat et les nouvelles armes de la Résistance palestinienne.

Cisjordanie: l’armée israélienne « désarmée »

Cisjordanie : l’armée israélienne « désarmée »

Depuis le début de 2020, dix opérations anti-israéliennes ont été menées en Cisjordanie sous forme d’attaques à l’arme à feu, à l’arme blanche ou à la voit...

La Résistance palestinienne a mis l’utilisation de drones à son ordre du jour depuis 2014 pendant la guerre de 51 jours. Depuis la guerre de 2014, la Résistance palestinienne a atteint certains de ses objectifs par le biais de l’utilisation de drones.

La plupart des drones utilisés par la Résistance palestinienne étaient destinés à accomplir la mission de la reconnaissance, mais ces dernières semaines, les médias israéliens ont exprimé leur vive inquiétude quant à l’accès de la Résistance palestinienne à de nouveaux drones de combat et kamikazes et ont décrit cette nouvelle capacité de combat de la Résistance palestinienne comme un cauchemar pour le régime sioniste.

Le Channel 12 de la télévision israélienne a rapporté que dans les futurs affrontements du régime sioniste sur le front nord ou dans la bande de Gaza, le régime sioniste serait ciblé par les coups de drones de haute précision du Hezbollah libanais ou de la Résistance palestinienne.

Les sionistes ont prétendu que le Hamas et le Hezbollah libanais cherchaient à se doter de systèmes de missile de haute précision, dont la technologie pour la production nationale serait fournie par l’Iran.

Au cours de ces trois mois après l’opération de l’Épée de Qods, les sionistes ont fait tout leur possible pour inverser ou réduire la dissuasion créée par la Résistance palestinienne, mais la vigilance de la Résistance palestinienne a contrecarré leurs efforts.

Israël : le choc

Israël : le choc

http://french.presstv.ir/Detail/2021/10/03/667775/L-arm%C3%A9e-isra%C3%A9lienne-en-d%C3%A9bandade

 

Dans PALESTINE

"ISRAËL" SE VENGE DES PRISONNIERS PALESTINIENS DU TUNNEL DE LA LIBERTE

Par Le 02/10/2021

L’entité sioniste se venge des prisonniers du tunnel de la liberté

 Depuis 11 heures  2 octobre 2021

Mohammad Ardah

Mohammad Ardah

 Article traduit - Moyent-Orient - Palestine

 

Rédaction du site

Les autorités d’occupation israéliennes ont transféré, dans la nuit de jeudi à vendredi 1er octobre, les six prisonniers qui ont mené l’opération d’évasion de la prison ultra-sécurisée de Gilboa.

Les six détenus ont été transférés vers des cellules d’isolement dans diverses prisons israéliennes, c’est ce qu’a affirmé l’avocat Khaled Mahajna, chargé de la défense du prisonnier Mohammad Ardah, par le club des détenus et ex-prisonniers.

M.Mahajna a déclaré qu’« avec l’achèvement de l’enquête et leur transfert vers des cellules d’isolement, nous confirmons que la série des mesures arbitraires à leur encontre a commencé ».

Pour sa part, le club des Prisonniers a indiqué que « le détenu   Zakaria Al-Zubaidi, a été transféré en isolement dans la prison Eshel à Beer Sheva ».

M.Mahajna avait précisé que les six prisonniers seront inculpés dimanche prochain. « Notre bataille juridique commencera contre les charges sécuritaires qui sont loin de la réalité ».

Dans ce contexte, l’autre avocat du club des prisonniers, Karim Ajwa, a révélé vendredi que l’administration de la prison sioniste d’Ashkelon isole le prisonnier palestinien, Mohammad Al-Ardah, dans des conditions difficiles ».

M.Ajwa qui a rendu visite au prisonnier, Mohammad al-Ardah, a indiqué que: « l’administration pénitentiaire détient al-Ardah dans une cellule d’isolement très étroite et très sale. Il n’y a rien avec lui à part les vêtements qu’il porte. Il n’a même pas un oreiller pour coucher. De plus, les geôliers mènent des inspections dans sa cellule 24 heures sur 24 ».

Ajwa a souligné que « sa cellule d’isolement est surveillée par des caméras, même à l’intérieur de la salle de bain, ce qui constitue une violation de la vie privée et le prive du droit de se doucher et d’utiliser les toilettes ».

Il convient de rappeler que six détenus ont réussi à arracher leur liberté après s’être évadés, le 6 septembre, de la prison ultra-sécurisée de Gilboa, à travers un tunnel qu’ils ont creuser sous le lavabo de leur cellule.

L’opération d’évasion a constitué un grave embarras pour « Israël », car les médias ont révélé de nombreuses failles de sécurité dans le système pénitentiaire israélien, et cette opération est la première dans les geôles de l’occupation depuis 20 ans.

 

Source: Traduit à partir d'AlMasirah

https://french.almanar.com.lb/2160589

Dans PALESTINE

"ISRAËL" A ARRETE 7000 ENFANTS PALESTINIENS DEPUIS 2015

Par Le 02/10/2021

«Israël» a arrêté 7000 enfants palestiniens depuis 2015

 «Israël» a arrêté 7000 enfants palestiniens depuis 2015

folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_timedepuis 11 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec Palinfo

«Les autorités d’occupation israélienne ont arrêté sept milles enfants palestiniens depuis le soulèvement d’al-Qods en 2015», a déclaré le Comité des détenus et des libérés.

A l’occasion du sixième anniversaire du soulèvement d’al-Qods, le premier octobre 2015, le président de l’unité des études et de documentation, Abdennaceur Farwana, a révélé que «la chose la plus dangereuse qui a suivi ce soulèvement des Jérusalémites est la campagne d’arrestations qui a ciblé les filles et les enfants palestiniens et les agressions qu’avaient subies cette catégorie de Palestiniens».

Les agressions israéliennes se sont renforcées par l’adoption d’un nombre de nouvelles lois et décrets visant à élargir les campagnes d’arrestation et à alourdir les peines contre les enfants palestiniens.

Farawna a rappelé que cette politique israélienne viole d’une manière flagrante toutes les lois et les chartes internationales qui sont unanimes à ne mettre un enfant en prison qu'en dernier recours et quand cela s’avère vraiment indispensable et seulement pour la plus courte période possible alors que les tribunaux israéliens vont à l’encontre de toutes ces mesures en gardant les enfants palestiniens la plus longue période possible en arrestation et en alourdissant les peines de prison par des amendes.

Le responsable palestinien a appelé l’UNICEF à intervenir en urgence pour protéger les enfants palestiniens et à arrêter les violations des autorités israéliennes.

Rappelons qu’en premier octobre 2015 les Jérusalémites se sont soulevés pour dénoncer les crimes des colons extrémistes, ayant brulé la famille Dawabsha à Naplouse, et les agressions contre la mosquée al-Aqsa et ses esplanades.

Les enfants palestiniens sont incarcérés dans l’une des trois prisons israéliennes d’«Ofer», «Megiddo» et «Damon».

Le comité des détenus estime que depuis 2000 jusqu’à septembre 2015, les forces d’occupation ont arrêté 8500 enfants palestiniens et elles les ont jugés devant des tribunaux militaires les accusant de jet de pierres.

https://french.alahednews.com.lb/41649/293

 

israel enfants palestiniens

Dans PALESTINE

LE MISSILE QUI A TUE LE "DOME DE FER"?

Par Le 01/10/2021

«Face aux missiles de Gaza Israël ne peut se défendre» ( commandant sioniste)

Friday, 01 October 2021 7:01 PM  [ Last Update: Friday, 01 October 2021 7:32 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Israël incapable face aux missiles palestiniens. ©AFP/Illustration

Le commandant de la défense aérienne du régime sioniste, en admettant l’incapacité de ce régime à contrer les missiles à la trajectoire parabolique, a déclaré que le nombre des missiles tirés contre Tel-Aviv lors de l'opération Épée de Qods était sans précédent.

L’opération Épée de Qods est considérée comme une étape unique dans l'histoire de la lutte des groupes de la Résistance palestinienne contre le régime sioniste. Cette opération est sans précédent que ce soit dans ses aspects opérationnels ou que ce soit d'un point de vue stratégique stratégique démontrant les nouvelles capacités de la Résistance palestinienne qui ont été largement reconnues par l’ennemi occupant.

Missiles à la trajectoire parabolique

Les missiles à la trajectoire parabolique  sont des missiles de la nouvelle génération, qui après avoir été tirés à par un lanceur, se penchent vers l'orbite terrestre à une hauteur inférieure à 100 mètres au-dessus du sol. Mais s’ils ne sont pas contrôlés, ils vont crasher au sol. Alors en utilisant une technologie connue sous le nom de technologie « gravité zéro », on modifie la trajectoire du missile vers sa cible.

Les missiles à la trajectoire parabolique bénéficient d’une nouvelle technologie spatiale à la fois en termes de carburant et de mouvement.

La reconnaissance par le commandant de la défense aérienne du régime sioniste concernant l'incapacité de ce régime à contrer les missiles tirés par la Résistance est une annonce officieuse sur une éventuelle acquisition par la Résistance palestinienne des missiles spatiaux.

Lire aussi : Singulier message du commandement de la DCA iranien à Israël et aux USA : "vos sites stratégiques, on les a en main"

Missiles

Missiles

Remarques de « Gilad Bran »

Dans ses remarques sur l'opération Épée de Qods, Gilad Bran, commandant de la défense aérienne de l'armée israélienne, a évoqué quatre points clés :

Le premier point est l'incapacité du Dôme de Fer à contrer les missiles à trajectoire parabolique. Il a explicitement admis que le Dôme de fer israélien n’était pas capable d' intercepter les missiles à trajectoire parabolique tirés contre les profondeurs des territoires occupées, ce qui est le problème actuel du régime sioniste.

Le deuxième point est la reconnaissance des capacités de l’axe de la Résistance. À cet égard, il a officiellement déclaré que la Résistance avait atteint une capacité significative qui avait affaibli les sionistes, ce qui démontre la force de dissuasion de la Résistance contre les sionistes.

Il a également évoqué le nombre sans précédent des missiles tirés par la Résistance, ce qui peut être comme un signe du développement militaire. La Résistance est désormais en mesure de fournir plus de feu dans un conflit de 12 jours par rapport au nombre des missiles qu’elle avait tirés lors de la guerre de 51 jours en 2014.

Le troisième point, auquel les groupes de la Résistance devraient accorder une attention particulière, c’est le fait que le régime sioniste pourrait avoir recours à des mesures offensives pour amortir l’inefficacité de son Dôme de fer. Compte tenu de la sauvagerie sans précédent que nous voyons chez les sionistes, cela signifie que ce régime pourrait commettre des atrocités sans précédent, alors la Résistance doit se préparer à se prémunir contre de telles actions.

Lire aussi : « Tous les sites stratégiques en Israël identifiés » ( CGRI)

Une armée de l'air

Une armée de l'air

Le Hamas entendait détruire, par un drone suicidaire, une batterie du Dôme de fer, lors de la récente guerre de Gaza.

Le quatrième point consiste à des conseils qu'il donne aux sionistes vivant en Palestine occupée ; Dans ses déclarations, ce dernier a avertit que les Israéliens vivant en Palestine occupée devaient savoir que le Dôme de fer n'a pas été en mesure de contrer les missiles de la Résistance, et que Tel-Aviv pourrait bien être frappé par ces missiles. En effet, il cherche à préparer l'opinion publique des colons vivant en Palestine occupée pour les futures pertes matérielles et humaines.

Lire aussi : Imbroglio: Israël ne peut ni bombarder ni occuper la Cisjordanie

http://french.presstv.ir/Detail/2021/10/01/667650/Resistance-Palestine-Missiles-trajectoire-parabolique

Dans PALESTINE

UNE PALESTINIENNE TOMBE MARTYRE PAR DES TIRS ISRAELIENS DANS LA PARTIE EST D'AL-QODS OCCUPEE

Par Le 30/09/2021

Une martyre palestinienne dans des tirs israéliens

Une martyre palestinienne dans des tirs israéliens

folder_openPalestine access_timedepuis 7 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec agences

Une Palestinienne est tombée en martyre jeudi matin par des tirs israéliens dans la partie Est d’Al-Qods occupée (Jérusalem-Est).

Les forces de l’occupation israélienne ont ouvert le feu sur Israa Khozaimiya (30 ans), mère de trois enfants et originaire du village Qabatiya à Jénine, sous prétexte qu’elle avait tenté de mener une attaque à l'arme blanche.

Selon la police de l’occupation, la Palestinienne avait tenté de poignarder un policier avec un objet tranchant, à Bab al-Silsila dans la vieille ville.

Et d’ajouter que «les agents de police ont tiré sur la Palestinienne, ce qui a entraîné sa mort», sans fournir de plus amples détails.

La police de l’occupation israélienne avait laissé la Palestinienne allongée au sol.

Elle a également fermé un certain nombre de portes de la vieille ville, dont Bab al-Amoud.

https://french.alahednews.com.lb/41630/308

palestine israel

Dans PALESTINE

UNE ARMEE DE L'AIR "PALESTINIENNE"?

Par Le 30/09/2021

Kian ; un drone d’assaut qui sert d’une plate-forme aérienne

Wednesday, 29 September 2021 6:40 PM  [ Last Update: Wednesday, 29 September 2021 6:40 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Des drones Kian. (Photo d'archives)

Le Hamas entendait détruire, par un drone suicidaire, une batterie du Dôme de fer, lors de la récente guerre de Gaza, à en croire la chaîne 12 de la télévision israélienne. 

Quatre mois après la dernière confrontation entre le Hamas et le régime sioniste, la chaîne 12 de la télévision israélienne lance une nouvelle allégation : « Les Brigades d’al-Qassam, branche militaire du Hamas, ont tenté de faire exploser une ou plusieurs batteries du Dôme de fer. »

La chaîne a publié un enregistrement vidéo où un drone a été pris pour cible. « Al-Qassam a envoyé un drone suicidaire pour faire exploser le Dôme de fer afin que ses roquettes puissent facilement détruire des cibles en Israël [Palestine occupée, NDLR] », indique la chaîne 12, ajoutant que le Hamas et le Hezbollah pourraient avoir recours à des drones équipés de bombes pour toucher des cibles à l’intérieur de la Palestine occupée. 

Lire aussi: "Les missiles pourront ramener Israël à l'âge de pierre" (Israël)

Pour le rappel, plus de 4 000 roquettes ont été tirées par la Résistance palestinienne en direction des territoires occupés par Israël, au cours de la toute récente guerre de Gaza qui a duré 11 jours. 

Drones kamikazes palestiniens frappent

Drones kamikazes palestiniens frappent

Israël craint que le Hamas et le Hezbollah n’aient recours à des drones suicidaires pour les prochains conflits.

Mais de quoi a peur l'entité israélienne ? Visiblement de l'apparition à Gaza des drones capables d'attaque à l'essaimage ou encore propres à servir de DCA.

Lire aussi: Kian, un drone à la fois de combat et furtif

En septembre 2019, la Force de défense antiaérienne de l’armée iranienne a dévoilé un drone baptisé Kian. La grande vitesse de ce drone lui permet de bien mener les opérations d’interception et de reconnaissance et sa durée de vol le rend un drone efficace pour accomplir les opérations qui nécessitent une haute précision. Kian est un genre de drone qui peut bien contribuer au renforcement des capacités de la défense antiaérienne dans l’air. 

Lire aussi: Gaza nous a imposés sa force(Israël)

Étant donné sa grande vitesse, le drone Kian a la capacité d’être transformé en une arme très efficace pour les missions d’assaut, surtout les missions antiradars, au cas où l’engin serait soumis à une série de modifications.

Guerre : Israël a peur de Gaza ...

Guerre : Israël a peur de Gaza ...

Les services de sécurité israéliens évoquent la possibilité de déclenchement de nouveaux conflits.

Le drone Kian peut facilement être équipé d’un système optique pour l’aider à mieux cibler. En plus, si un système de réception d’onde radar est installé sur Kian, ce dernier se transformera en un engin antiradar. 

Grâce à sa conception pas très compliquée, Kian peut être produit en masse et utilisé donc pour les scénarios tels que les attaques en essaim. 

Lire aussi: Méga exercice de drones iranien : Karrar, Mohajer, Ababil, Kian... fusent de partout

Ayant la capacité de voler dans les hautes altitudes et étant difficile à reconnaître par les ennemis, Kian est en mesure de faire une plate-forme aérienne idéale en portant des missiles air-air.

Une plate-forme aérienne comme Kian n’a pas autant d’angles morts qu’une plate-forme terrestre et il est peu probable que l’engin soit identifié par l’ennemi. 

Iran:

Bien que l’efficacité d’un drone reste inférieure à celle d’un avion de combat, le drone représente pourtant une large gamme d’avantages : les drones peuvent être utilisés en grand nombre, les drones peuvent rester dans l’air plus longtemps, les drones ne sont pas faciles à reconnaître par les radars ennemis, les drones ne coûtent pas très cher, etc. 

Disposant de nombreux types et classes de drones, la République islamique d’Iran est aujourd’hui un pays pionnier dans le domaine de fabrication de drone. 

http://french.presstv.ir/Detail/2021/09/29/667510/Gaza-Israel-Hamas-Hezbollah-drone-Kian

Dans PALESTINE

APRES DEUX ANS DE PRISON EN « ISRAËL », LA DEPUTEE PALESTINIENNE, MILITANTE DU FPLP, KHALIDA JARRAR LIBEREE

Par Le 27/09/2021

Après deux ans de prison en «Israël», la députée palestinienne Khalida Jarrar libérée

Après deux ans de prison en «Israël», la députée palestinienne Khalida Jarrar libérée

folder_openPalestine access_timedepuis 11 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec AFP

La députée palestinienne Khalida Jarrar, l'une des figures les plus connues du Front populaire de libération de la Palestine (FPLP), a été libérée dimanche après avoir purgé une peine de deux ans dans une prison israélienne.

Mme Jarrar, âgée de 58 ans, avait été arrêtée en octobre 2019 par les forces d’occupation israéliennes à son domicile de Ramallah en Cisjordanie occupée, lors d'une opération spéciale ciblant différentes personnalités palestiniennes.

Accusée de «participation à des activités du FPLP», Khalida Jarrar avait été condamnée en mars dernier à deux ans de prison par un «tribunal militaire israélien» après avoir plaidé coupable dans le cadre d'une négociation de peine.

En comptant la période passée en détention avant sa sentence, sa libération était prévue ces jours-ci.

Aussitôt après sa sortie de prison et son transfert à Ramallah, Mme Jarrar s'est rendue sur la tombe de sa fille Suha, une militante palestinienne décédée subitement en juillet à l'âge de 31 ans.

Après la mort de sa fille, des ONG palestiniennes avaient demandé à l’entité sioniste de libérer provisoirement la mère pour lui permettre d'assister aux funérailles, mais cette demande avait été rejetée.

Dans un communiqué, le FPLP s'est félicité de la libération de Khalida Jarrar, qualifiée de «camarade de combat incarnant le plus merveilleux exemple de patience et de ténacité».

https://french.alahednews.com.lb/41595/308

Dans PALESTINE

24 JOURNALISTES PALESTINIENS DANS LES PRISONS DE L'OCCUPANT ISRAELIEN

Par Le 26/09/2021

Comité de soutien aux journalistes: 24 journalistes palestiniens dans les prisons de l’occupation israélienne

 Depuis 12 heures  26 septembre 2021

Un journaliste palestinien arrêté par les forces d'occupation israélienne

Un journaliste palestinien arrêté par les forces d'occupation israélienne

 Moyent-Orient - Palestine

 

Rédaction du site

Le « Comité de soutien aux journalistes » (organisation arabe) a communiqué, le samedi 25 septembre, le chiffre de 24 journalistes palestiniens détenus dans les geôles de l’occupation israéliennes.

Et d’ajouter : « l’arrestation du journaliste Ayman Qawariq par l’occupation israélienne, vendredi soir, à l’une des portes de la mosquée al-Aqsa, a porté le nombre total à 24 journalistes détenus dans les prisons israéliennes, dont la journaliste Bushra al-Taweel ».

Le Comité a déclaré qu’Israël « a prolongé la détention du journaliste Qawariq jusqu’à la journée du dimanche ».

Le Comité a appelé les organisations humanitaires et des droits de l’Homme à intervenir « pour arrêter la politique de détention et de sa prolongation contre les journalistes détenus dans les prisons de l’occupation ».

Il a également appelé ces institutions à « faire pression sur l’occupation pour qu’elle libère tous les journalistes et militants, qui sont arrêtés sur fond politique, sans justification légale ».

Et de poursuivre : « nous appelons le Conseil de sécurité de l’ONU à mettre en œuvre la résolution 2222 sur la protection des journalistes et à tenir Israël pour responsable de ses violations contre les professionnels palestiniens de la presse ».

Les autorités d’occupation israéliennes détiennent environ 4 850 Palestiniens dans 23 prisons et centres de détention, dont 41 prisonnières, 225 enfants et 520 détenus administratifs (sans chef d’inculpation), d’après les institutions spécialisées dans les affaires des prisonniers.

 

Source: Avec Anadolu

https://french.almanar.com.lb/2156046

Dans PALESTINE

PALESTINE : ASSAUT ISRAELIEN ET AFFRONTEMENTS ARMES AVEC L’OCCUPANT A AL QODS ET JENINE. 5 MARTYRS PALESTINIENS. 2 SOLDATS ISRAELIENS BLESSES

Par Le 26/09/2021

Assaut israélien et affrontements armés avec l’occupation à AlQods et Jénine: 5 martyrs palestiniens. 2 soldats israéliens blessés

 Depuis 11 heures  26 septembre 2021

Des soldats d'occupation israélienne

Des soldats d'occupation israélienne

 Article traduit - Moyent-Orient - Palestine

 

Rédaction du site

 

soldat2

L’unité d’élite de l’armée d’occupation israélienne a pris d’assaut, ce dimanche 25 septembre, la localité de Burquine, à l’ouest de la ville de Jénine, en Cisjordanie occupée.

Les soldats de l’occupation ont également encerclé la maison d’un Palestinien au nord-ouest d’AlQods occupée, dans le but d’assassiner un dirigeant des brigades Al-Qassam, Ahmad Zahrane.

Selon des sources sécuritaires de l’occupation, l’assaut visait un groupe des militants de la résistance palestinienne le Hamas et le Jihad, dans plusieurs villes palestiniennes.

Des affrontements armés ont alors éclaté entre les soldats d’occupation et des jeunes Palestiniens dans différents quartiers de Jénine.

Les forces d’occupation ont en outre arrêté, dans la nuit de samedi à dimanche, huit Palestiniens de la Cisjordanie.

Le correspondant de PalToday a fait état de cinq martyrs palestiniens à Burquine et dans la localité de Badou, au nord-ouest d’AlQods occupée.

PalToday a indiqué que les trois premiers martyrs ont été assassinés par les forces d’occupation suite au bombardement de la maison dans lequel ils se trouvaient, au nord-ouest d’AlQods. Les deux autres sont tombés en martyr à l’issue d’affrontements avec les soldats israéliens à Jénine.

soboh

Le Jihad islamique a précisé que l’un des martyrs de Jénine, Oussama Soboh, est un de ses membres.

Côté israélien, deux soldats de l’unité d’élite ont été blessés par des tirs palestiniens qui tentaient de repousser l’assaut contre Jénine, a rapporté la chaine qatarie AlJazeera.

soldat3

En réaction, le journal israélien Yediot Aharonot a déclaré que l’affrontement armé qui a éclaté à Jérusalem (occupée) et à Jénine est un « événement rare », vu que les renseignements israéliens parviennent généralement à découvrir les infrastructures armées dans leurs premiers stades.

Dans ce contexte, la chaîne de télévision israélienne Channel 12 a déclaré que l’armée d’occupation se prépare à des tirs de roquettes du Hamas et du Jihad depuis Gaza, en riposte à la liquidation par ‘Israël’ de leurs militants en Cisjordanie.

https://french.almanar.com.lb/2156145

Dans PALESTINE

A LA MEMOIRE D’HUSSEIN MASSALMAH : LES VAINQUEURS D’AUJOURD’HUI SERONT IRREMEDIABLEMENT LES VAINCUS DE DEMAIN

Par Le 25/09/2021

A la Mémoire d’Hussein MASSALMAH: Les vainqueurs d’aujourd’hui seront irrémédiablement les vaincus de demain.

 Depuis 2 heures  25 septembre 2021

massalmah

 Moyent-Orient - Palestine

 

Le Mahatma GHANDI avait pour coutume de dire qu’un « œil pour un œil rend le monde aveugle ».

Ayant appris le décès dans des conditions atroces d’Hussein MASSALMAH au sein des geôles de l’Occupation, on ne peut que s’indigner que les conditions de sa mort n’aient pas eu le retentissement médiatique qu’il se doit.

Car enfin, comment est-il possible qu’aujourd’hui, à l’ère d’internet et des réseaux sociaux, son sort (mais aussi celui de centaines d’autres palestiniens enfermés dans ce qui s’apparente à un univers concentrationnaire) ne fasse pas la une des médias ? La réponse est sans appel : il existe des vies qui, dans l’imaginaire forgé par les tenants du récit narratif distillé aux masses, ne valent rien.La mort de MASSALMAH ne saurait être, me direz-vous, qu’une autre statistique venant s’ajouter à d’autre.
Il n’en est rien.

Hussein vit toujours. Il vit dans la mémoire de ses proches. Il vit aussi dans la mémoire d’un peuple tout entier dont le droit à la vie est bafoué impunément depuis plus de 70 ans.

A l’heure des grandes mobilisations « en soutien » à quiconque ou quoi que ce soit qui puisse faire l’objet d’une manipulation au service d’intérêts non-avoués, les grandes consciences de ce monde auraient dû se mobiliser en masse. Bernard Henri LEVY aurait dû se fendre d’une tribune appelant au sursaut humaniste d’une opinion publique trop souvent anesthésiée par les émissions racoleuses de grande écoute et autres potins de la vie des célébrités.
Il n’en est rien.

Hussein MASSALMAH ne pourra jamais prétendre au statut d’Alexandre NAVALNY ou Gilad SHALIT tout simplement parce que son existence ne revêt d’aucune importance aux yeux de ceux qui s’affairent dans l’ombre depuis 1948 à promouvoir la notion selon laquelle le peuple Palestinien n’appartient pas au genre humain.

Et pourtant, la roue de l’Histoire continue à tourner.
Les vainqueurs d’aujourd’hui sont irrémédiablement amenés à devenir les vaincus de demain.

Le monde change et son équilibre bascule à toute vitesse. La vérité devient de plus en plus difficile à cacher. Les assassins savent que leurs propres jours sont comptés et que le jour du jugement s’approche inexorablement.

Pensez-vous que cette réalisation serait de nature à leur faire comprendre qu’il serait à cet égard dans leur intérêt d’amorcer un changement dans leur conception du monde et de leur place ici-bas ?
Cela leur est impossible.
Ils ne sont eux-mêmes que des prisonniers d’un système et d’une idéologie qui finira par les engloutir et les reléguer aux rangs des pires criminels de l’Histoire.

A l’instar des fonctionnaires Nazis qui s’empressaient de « faire disparaitre les preuves » à l’approche des armées soviétiques, les lampistes sionistes cherchent à accélérer par tous les moyens et avec de moins en moins de précautions d’usage, toute trace du Palestinien.

Tous les moyens sont bons afin de « tondre la pelouse » comme l’admettent les plus hauts dirigeants de « l’armée la plus morale du monde » : raids aériens ponctuels, assassinats ciblés, pollution des nappes phréatiques, empoisonnement des sols cultivables, harcèlement des populations, expérimentations médicales… Toute honte bue, les dirigeants sionistes se félicitent ouvertement de

procéder au lent génocide d’un peuple qui ne trouve grâce à leurs yeux qu’une fois son existence rayée de la mémoire du monde.

arno_develay

Il n’en sera rien.

Par Arno Develay: avocat français

https://french.almanar.com.lb/2155892

Dans PALESTINE

LE COMBAT INACHEVE DE ZAKARIA ZUBEIDI

Par Le 23/09/2021

Le combat inachevé de Zakaria Zubeidi

 Depuis 6 heures  23 septembre 2021

zaccaria-jpg1

 Moyent-Orient - Palestine

 

Zakaria Zubeidi est l’un des six prisonniers palestiniens qui, le 6 septembre, ont creusé un tunnel pour sortir de Gilboa, une célèbre prison israélienne de haute sécurité. Il a été repris quelques jours plus tard. Les nombreux hématomes qu’il portait au visage témoignaient de l’histoire poignante d’une évasion audacieuse et d’une arrestation violente. Cependant, son histoire ne commence ni ne s’arrête là.

Il y a vingt ans, après ce qui est resté gravé dans la mémoire collective palestinienne comme le « massacre de Jénine », j’ai été présenté à la famille Zubeidi dans le camp de réfugiés de Jénine, presque entièrement rasé par l’armée israélienne pendant et après les combats. Toutes mes tentatives de me rendre à Jénine, maintenue en état de siège par l’armée pendant des mois après l’épisode le plus violent de tout le deuxième soulèvement palestinien (2000-2005), ont été contrecarrées par l’armée israélienne.

Je n’ai pas pu parler directement à Zakaria Zubeidi. Contrairement à son frère Taha, il a survécu au massacre de 2002 et a ensuite gravi les échelons des Brigades des Martyrs d’Al-Aqsa, la branche armée du mouvement Fatah, pour en devenir le chef. Il s’est ainsi retrouvé en tête de la liste des Palestiniens les plus recherchés par Israël.

Nous avons surtout communiqué avec sa sœur, Kauthar, qui nous a raconté en détail les événements qui ont précédé ce siège militaire fatidique. Elle n’avait que 20 ans à l’époque. Malgré son chagrin, elle parlait avec fierté de sa mère, tuée par un sniper israélien quelques semaines seulement avant l’invasion du camp ; de son frère, Taha, chef des Brigades Al-Quds, la branche armée du mouvement du Jihad islamique à Jénine à l’époque ; et de Zakaria, qui était maintenant en mission pour venger sa mère, son frère, ses meilleurs amis et ses voisins.

« Taha a été tué par un sniper. Après l’avoir tué, [les Israéliens] ont tiré sur elle des obus qui ont complètement carbonisé son corps. C’était dans le quartier de Damaj », nous a raconté Kauthar. « Les jeunes hommes ont rassemblé ses restes et les ont amenés dans une maison. Depuis ce jour-là, on appelle cette maison “La maison du héros” ».

Kauthar m’a également parlé de sa mère, Samira, 51 ans, « qui a passé sa vie à aller d’une prison à l’autre » pour rendre visite à son mari et à ses fils. Samira était aimée et respectée par tous les combattants du camp. Ses enfants étaient les héros que tous les jeunes voulaient imiter. Sa mort a été particulièrement choquante.

« Elle a reçu deux balles dans le cœur et une dans le dos », a expliqué Kauthar. « Du sang coulait de son nez et de sa bouche. Et je ne pouvais rien faire d’autre que crier ».

Zakaria est immédiatement entré en clandestinité. Le jeune combattant était très affecté par ce qui était arrivé à sa chère Jénine, à sa famille, à sa mère et à son frère qui devait se marier la semaine suivante. Zakaria se sentait également trahi par ses « frères » du Fatah qui continuaient à collaborer ouvertement avec Israël, malgré les tragédies croissantes en Cisjordanie occupée ; et par la gauche israélienne qui avait abandonné la famille Zubeidi malgré ses promesses de solidarité et de camaraderie.

« Chaque semaine, 20 à 30 Israéliens venaient [à Jénine] pour faire du théâtre », a déclaré Zakaria dans une interview accordée au magazine Times. Il faisait référence au théâtre « Arna’s House », auquel participaient Zakaria et d’autres jeunes de Jénine, et qui avait été créé par Arna Mer-Khamis, une Israélienne mariée à un Palestinien. « Nous leur avons ouvert notre maison et ils l’ont démolie… Nous les avons nourris. Et, par la suite, pas un seul d’entre eux n’a décroché son téléphone. C’est là que nous avons vu le vrai visage de la gauche en Israël ».

Des cinq enfants qui ont participé au théâtre, seul Zakaria a survécu. Les autres ont rejoint divers groupes armés pour lutter contre l’occupation israélienne et ont tous été tués.

Zakaria Zubeidi est né en 1976 sous l’occupation israélienne, il n’a donc jamais connu la vie d’homme libre. À 13 ans, des soldats israéliens lui ont tiré dessus pour avoir jeté des pierres. À 14 ans, il a été arrêté pour la première fois. À 17 ans, il a rejoint les forces de sécurité de l’Autorité palestinienne, croyant, comme de nombreux Palestiniens à l’époque, que « l’armée » de l’AP avait été créée pour protéger les Palestiniens et garantir leur liberté. Désabusé, il a quitté l’AP moins d’un an plus tard.

Il ne s’est engagé dans la lutte armée pour la liberté, qu’en 2001, quelques mois après le début de la deuxième Intifada. Un de ses amis d’enfance a été l’un des premiers à être tué par des soldats israéliens. En 2002, Zakaria a rejoint les Brigades des martyrs d’Al-Aqsa, à peu près au moment où sa mère, Samira, et son frère, Taha, ont été tués.

2002 a été une année décisive pour le mouvement Fatah qui était pratiquement divisé en deux groupes, même si ce n’était officiel : l’un estimant que la lutte armée devait rester une stratégie de libération, l’autre prônant le dialogue politique et un processus de paix. De nombreux membres du premier groupe ont été tués, arrêtés ou marginalisés, notamment le leader populaire du Fatah, Marwan Barghouti, qui a été arrêté en avril 2002 et se trouve toujours dans une prison israélienne. Les membres du second groupe se sont corrompus et enrichis. Leur « processus de paix » n’a pas réussi à apporter la liberté tant convoitée et ils ont refusé d’envisager d’autres stratégies de peur de perdre leurs privilèges.

Zakaria, comme des milliers de membres et de combattants du Fatah, était pris dans un dilemme permanent. Il voulait poursuivre la lutte comme si le gouvernement de Mahmoud Abbas, le président de l’Autorité palestinienne (AP), était prêt à tout risquer pour le bien de la Palestine, en restant au Fatah, car il espérait le voir revêtir à nouveau le manteau de la résistance palestinienne.

La vie de Zakaria Zubeidi a été le reflet de cette confusion. Il a été emprisonné non seulement par les Israéliens, mais aussi par l’AP. Il lui arrivait de faire l’éloge d’Abbas et, presque dans le même souffle, de dénoncer la traîtrise de l’ensemble de la direction palestinienne. Il a rendu ses armes à plusieurs reprises, pour ensuite s’en procurer à nouveau avec la même détermination qu’auparavant.

Bien que Zakaria soit maintenant de retour en prison, son histoire et sa lutte ne sont pas terminées. Des dizaines de jeunes combattants parcourent désormais les rues du camp de réfugiés de Jénine, jurant de poursuivre la lutte armée.

Zakaria Zubeidi n’est donc pas seulement un individu, il est aussi le reflet de toute une génération de Palestiniens de Cisjordanie qui doivent choisir entre le combat pour la liberté, douloureux mais ancré dans la réalité, et des compromis politiques. Ces derniers, selon les propresramzy_baroud mots de Zakaria, « n’ont jamais rien apporté de bon aux Palestiniens ».

Par Ramzy Baroud.

Sources : Chronique Palestine; traduit par Dominique Muselet pour Réseau international

https://french.almanar.com.lb/2154077

Dans PALESTINE

LES SIX HEROS PALESTINIENS EVADES A NOUVEAU EN PRISON

Par Le 20/09/2021

Les six héros palestiniens évadés à nouveau derrière les barreaux

Les six héros palestiniens évadés à nouveau derrière les barreaux

folder_openPalestine access_timedepuis 14 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec AFP

Près de deux semaines après leur évasion spectaculaire d'une prison de haute sécurité en «Israël», l'ensemble des six héros fugitifs palestiniens s'est retrouvé dimanche à nouveau derrière les barreaux à la suite de la capture des deux derniers évadés en Cisjordanie occupée.

Le 6 septembre, ces six Palestiniens écroués pour des opérations anti-israéliennes s'étaient enfuis de la prison de Gilboa dans le nord de la Palestine occupée, via un tunnel creusé sous un évier et débouchant à l'extérieur du pénitencier.

Qualifiés de «héros» côté palestinien, ils étaient devenus les hommes les plus recherchés par les forces de l’occupation qui ont déployé des renforts militaires et des drones pour les retrouver.

Quelques jours après cette «Grande évasion» comme l'a décrite la presse palestinienne, les forces de l’occupation israélienne ont capturé en fin de semaine dernière quatre des fugitifs dans la région de «Nazareth», dans le nord de la Palestine occupée.

Parmi eux, Mahmoud Ardah, du mouvement de résistance Jihad islamique écroué depuis 1996 et considéré comme le cerveau de l'opération, et Zakaria al-Zoubeidi, un ex-chef local de la branche armée du parti Fatah du président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas.

Dimanche avant l'aube, l'armée de l’occupation a arrêté les deux derniers fugitifs, Ayham Kamamji et Mounadel Infeiat, membres du Jihad islamique, lors d'une opération conjointe à Jénine, en Cisjordanie, un territoire palestinien occupé par «Israël».

Originaire de Kafr Dan près de Jénine, Ayham Kamamji avait été arrêté en 2006 et condamné à perpétuité pour le kidnapping et l'assassinat d'un colon israélien. Mounadel Infeiat attendait sa condamnation après avoir été emprisonné par le passé pour ses activités au Jihad islamique.

Le tribunal de Nazareth a par ailleurs prolongé dimanche de dix jours la détention des quatre premiers prisonniers capturés, selon un communiqué de la police. On ignore dans l'immédiat dans quelle prison seraient détenus les six Palestiniens.

Ces prisonniers avaient commencé en décembre 2020 à creuser leur tunnel dans la prison de Gilboa, selon des avocats des évadés. «Mahmoud (Ardah) m'a dit avoir commencé à creuser (le tunnel) en décembre. C'est ce qu'il a d'ailleurs aussi dit aux enquêteurs israéliens», a déclaré à l'AFP son avocat, Raslan Mahajana, après lui avoir rendu visite en détention mercredi.

«Cuillère de la liberté»

Les prisonniers ont utilisé des cuillères, des assiettes et même le manche d'une bouilloire pour creuser leur tunnel, a ajouté Me Mahajana en présentant Mahmoud Ardah comme l'architecte de cette opération.

Sur les réseaux sociaux, la cuillère s'est imposée comme le nouveau symbole de la «libération» pour les Palestiniens, qui se sont pris en photo avec l'ustensile en main devant des drapeaux palestiniens.

Ce phénomène s'est répandu à l'extérieur des territoires palestiniens, où l'objet est brandi dans les manifestations en soutien aux nombreux prisonniers incarcérés en «Israël». Au Koweït, un artiste a sculpté un poing qui se referme sur l'ustensile, une œuvre intitulée «Cuillère de la liberté». Après cette évasion, une enquête interne a été ouverte sur la sécurité à la prison de Gilboa.

Le mouvement de résistance palestinienne Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza a affirmé que «l'arrestation des deux (derniers) prisonniers ne pourra pas couvrir l'ampleur de la victoire qui a rendu l'ennemi à sa place naturelle de marionnette risible», selon un communiqué. Le Jihad islamique a lui affirmé que «la lutte contre l'ennemi continuera».

https://french.alahednews.com.lb/41505/308

palestine israel prisonniers palestiniens

 

Dans PALESTINE

PALESTINE : GILBOA, LA MEGA BOMBE ECLATE !

Par Le 18/09/2021

Les dessous de la vrai mission des six "Evadés", 1ère base militaire de la Résistance en Cisjordanie émerge

Saturday, 18 September 2021 1:12 PM  [ Last Update: Saturday, 18 September 2021 1:12 PM ]

 30 

Des missiles lancés depuis Gaza sur Tel-Aviv, le 10 mai 2021. ©AFP

C'est une faille insurmontable au niveau de la perception stratégique qui semble de plus en plus à faire enliser Israël : Ainsi alors même que l'armée sioniste vient de faire une annonce, encore une, concernant la formation d'une nouvelle unité militaire opérant en Galilée du nom (Dfoura), et qui signifie abeille en arabe, et qui comprend des centaines de combattants de réserve et sa mission principale serait de combattre le Hezbollah jusqu'à l'arrivée des forces régulières, une Galilée qui rappelons-le a été le théâtre le 6 août d'une très simple salve de 20 roquettes 122 mm revendiquée du Hezbollah, qui a largement suffit à ce que le PM israélien s'en morde à mille fois les doigts, mette un terme radicale à tout aventurisme aérien dans le sud du Liban, des informations extraordinairement surprenante parviennent de Jénin en Cisjordanie, un camp de réfugié devenu, sous les yeux ahuris des unités de forces spéciales de l'armée sioniste, une base militaire. Vendredi, des sources d'information ont pris de court le monde entier en confirmant que le succès extraordinaire de l’axe de la Résistance à réarmer la Cisjordanie, à en faire un front de combat nouveau contre l'entité et ce, au cœur même des colonies, un procédé qui semble découler de la grande victoire en mai que fut l’opération Epée de Qods. 

Freedom Tunnel: de l'inattendu?

Plus d'un analyste y verrait le premier impact en termes militaire de la grande évasion de Gilboa car si deux des six "évadés" se trouveraient à Jenin, comme semble le croire l'entité sioniste, chapeau pour leur sens de réorganisation militaire! A ce rythme on tendrait  même à croire que les quatre autres "fugitifs" auraient plutôt cherché à distraire les militaires sionistes en se livrant à dessin à ces derniers, pour que les deux autres aient le temps d'accomplir dûement leur mission! 

Toujours est-il que les groupes de la Résistance palestinienne ont annoncé le jeudi 16 septembre la formation d'une "salle d'opérations conjointes" dans le camp de réfugiés de Jénine. Les branches militaires du Fatah, du Hamas et du Jihad islamique sont toutes impliquées et c'est la première fois que les trois mouvements unissent leurs forces dans une telle action contre le régime sioniste.« Si l'attaque contre les prisonniers continue, nous ouvrirons les portes de l'enfer sur le régime d'occupation », lit-on dans le communiqué de la salle des opérations conjointes.« Israël ne connaît que le langage de force », a réaffirmé les Brigades des martyrs d'al-Aqsa affilié au Fatah. Et de poursuivre : « Nous sommes prêts à nous battre et nous ne reculerons pas d’un iota. » Un combattant des Brigades al-Qods du Jihad islamique de la Palestine a déclaré qu’un appel à la mobilisation avait été lancé à Jénin et que tous les groupes palestiniens étaient prêts à se battre contre l’entité sioniste. Par ailleurs, des combattants de la Résistance palestinienne issus de différentes parties de la Cisjordanie étaient arrivés dans le camp de Jénine.

Coup d'État en Israël

Coup d'État en Israël

Plus de 100 Palestiniens ont été blessés dans des rassemblements de soutien aux prisonniers en Cisjordanie.

Le chef d'état-major de l’armée israélienne, Aviv Kochavi, avait  menacé mercredi que si les deux évadés atteignaient effectivement Jénine, l'armée israélienne y lancerait l'assaut, même si l'opération affecte le reste de la Cisjordanie. C'est un trop pari que le Sioniste vient de faire surtout qu'il y a quelques minutes le Hamas et le Jihad islamique ont lancé une mise en garde contre " tout aventurisme israélien" contre Jénin, qui "déclencherait automatiquement une réponse balistique visant les colonies".  Une source bien informée au sein de la salle des opérations conjointes a déclaré au journal libanais Al-Akhbar que la bataille avec l'armée sioniste était certaine et que la Résistance s'y préparait.

« Une unité de surveillance a été mise en place pour surveiller les agissements de l'armée israélienne, la situation des postes de contrôle et des bases situées autour de Jénine. Cette unité surveille également les véhicules civils soupçonnés de transporter des militaires sionistes », a-t-on appris de la même source. La source a ajouté que la tâche de l'unité de la "Colère nocturne" est de mettre le feu aux pneus des voitures et de se battre tout près du poste de contrôle d'al-Jalama, en lançant des pierres et des cocktails Molotov. Mais il se pourrait que les choses aillent encore plus loin que du cocktail Molotov ou des ballons incendiaires. Toujours selon Al Akhbar, Une source à l'intérieur du camp de Jénine a révélé que des combattants de la Résistance avaient pénétré à l’intérieur du camp et que la situation était similaire à la fameuse bataille de Jénine pendant l'Intifada d'al-Aqsa en 2002. Si c'est réellement le cas, on arrive à mieux comprendre les vrais objectifs de l'opération "Gilboa", mené d'une mùain de maitre par un commando de six combattants ayant bénéficié, selon Haaretz de la contribution de 11 autres combattants, à l'intérieyr de la prison. Et cet objectif dépasse largement le fait de creuser un tunnel, en dévoyer l'un des système sécuritaires les mieux lotis du monde ou donné comme tel.

Un F-16 d'Israël abattu par Gaza!

Un F-16 d'Israël abattu par Gaza!

Les missiles intercepteurs syrien et palestiniens sillonnent le ciel 

"Freedom Tunnel" aurait pour but de transformer les camps de la Cisjordanie en camps militaires et de faire voir à l'entité à quoi ressemble une " explosion de l'intérieur". Dès lors, une unité de commando-abeille ne changerait plus la donne en Galilée. la guerre de la Résistance a dépassé le stade d'avoir à éclater sur le front Nord. Sur le front Nord effectivement et depuis que les camions citernes syriens bourrés du pétrole iranien arrivent par dizaine dans la Bekaa, la guerre anti Israël est gagnée : la vraie guerre se déroule désormais entre Israël totalement débordé d'une part et les palestiniens du Levant de l'autre : Cisjordanie, Gaza, Palestine historique certes, mais aussi les Palestiniens de Liban et de Syrie. Aux dernières nouvelles, les réfugiés palestiniens de Syrie, viennent eux aussi de rejoindre le mouvement. 

Gaza: 1er F-16 israélien abattu!

Gaza: 1er F-16 israélien abattu!

Alors que va-t-il se passer ? Israël se trouvera face aux Palestiniens qui le prendraient pour cible, depuis leur résidence libanaise ou syrienne en, solidarité avec la Palestine, ce qui privera in fine l'entité de toute capacité de riposte... Cette perspective, le couple Bennett-Lapid le voit très clairement d'où ces vraie-fausses concessions "économiques". Lors d’une interview accordée au journal israélien Yedioth Ahronoth, le mardi 14 septembre, le Premier ministre israélien Naftali Bennett a confirmé qu'il avait trois missions dans la bande de Gaza : échanger les prisonniers, arrêter le tir de missiles et de ballons incendiaires des Palestiniens et empêcher le Hamas de se renforcer en échange d'un calme temporaire, comme ce qui s'est produit au Liban il y a 15 ans. Mais c'est tard, trop tard au vu de ce qui s'y passe actuellement . Se retournant le dos aux Frères, le Hamas est désormais un "Hezbollah palestinien" tout court. 

http://french.presstv.ir/Detail/2021/09/18/666770/Gaza-Israel-boit-la-tasse-

Dans PALESTINE

PALESTINE : 174 POINTS D'AFFRONTEMENTS ENTRE PALESTINIENS ET FORCES ISRAELIENNES ET DES COLONS EN CISJORDANIE ET A AL-QODS

Par Le 18/09/2021

Escalade contre les forces israéliennes et les colons : 174 points d’affrontement recensés en Cisjordanie et al-Qods

 Depuis 1 heure  18 septembre 2021

affrontements

 Article traduit

 

Rédaction du site

La Cisjordanie occupée a été la semaine dernière le théâtre d’une escalade des affrontements entre les jeunes palestiniens d’une part et les forces d’occupation et les colons israéliens de l’autre.

Selon le site de la télévision iranienne arabophone al-Alam, en une semaine, 174 points de confrontation ont été recensés en Cisjordanie, ainsi que dans la ville sainte d’al-Qods.

Des affrontements armés se sont déroulés au cours desquels il y a eu des tirs de feu, des lancers de cocktails Molotov, des tirs de pierre.
Ont été visés des postes de contrôle israéliens, surtout celui de la région de Jénine, al-Jalama, ainsi que contre des colonies situées en Cisjordanie. 17 colons et soldats israéliens ont été blessés selon al-Alam.

Le vendredi 17 septembre, 19 points d’affrontement ont été dénombrés, dont une fusillade au poste de contrôle militaire d’Al-Jalama, et des lancers de cocktails Molotov et de pétards dans le quartier de Batn Al-Hawa à Silwan à Jérusalem, et au camp d’Al-Fawwar à al-Khalil Hébron…

Le jeudi 16 septembre, il y a eu 17 points d’affrontement, dont des coups de feu au poste de contrôle d’Al-Jalama à Jénine et des affrontements à Hébron, Beitounia à Ramallah, Wadi Foukin, Tekoa et contre la colonie d’Etzion à Bethléem…

Le mercredi 15 septembre, 11 points d’affrontement ont été recensés, dont dans les quartiers palestiniens Bab Hittat et Salwane dans la ville sainte. Le check-point de Jalama a également été visé.

De même, le mardi 14 septembre, où 23 points d’affrontement. Lors de l’un d’entre eux un colon a été blessé par un caillou.

Le lundi 13 septembre, il y a eu 25 points d’affrontement.  Dans l’un d’entre eux, 3 soldats israéliens ont été blessés aux jets de pierres à proximité de Hazma et de la colonie d’Almome dans la banlieue d’al-Qods. Il y a eu aussi ce jour-là l’opération au poignard à la station centrale des bus d’al-Qods au cours de laquelle 4 colons ont été blessés ainsi que l’auteur de l’opération Khaled Chawamrat (17 ans).
Une autre opération au couteau s’est également déroulée à Etzion et son auteur a été blessé.

Le dimanche le 12 septembre, 31 points ont été le théâtre d’affrontement au cours desquels 9 colons ont essuyé des tirs de pierres. Le check-point al-Jalama à Jénine a fait l’objet de tirs de feu . Tandis que plusieurs colonies ont essuyé des cocktails Molotov, des pétards et des engins explosifs à effet sonore.

Le pic a été le samedi 11 septembre, avec 48 points d’affrontements dans plusieurs régions. Dont entre autres contre les colonies Majdal-Oz, Beit Eil, Jabone Hehdacha, Hazma, et Kiriat Netafim.

Cette escalade intervient alors que les forces d’occupation israéliennes mènent une chasse à l’homme à la recherche des deux détenus évadés de la prison de Gilboa, au nord de la Palestine occupée, dans une opération spectaculaire effectuée le lundi 6 septembre. Les quatre autres détenus ayant été capturés. Les six détenus étant tous originaires de Jénine, c’est dans cette région que le déploiement militaire israélien est le plus important.

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/2150590

Dans PALESTINE

LE PREMIER Q.G. DE COMMANDEMENT CONJOINT GAZA/CISJORDANIE EST NE.

Par Le 17/09/2021

Le « camp » de Jénine se réarme et se transforme en base militaire

Friday, 17 September 2021 3:04 PM  [ Last Update: Friday, 17 September 2021 3:05 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le premier QG Gaza/Cisjordanie est né. ©Al-Yawm News

Des camps de palestiniens transformés en base militaire, Gilboa et ses « fugitifs » se sont avérés fatals pour Israël, les combattants palestiniens ont pris des armes à Jénine et attendent le moindre faux pas d’Israël contre les deux évadés ou contre Gaza pour passer à l’acte… 1er QG de commandement conjoint palestinien est né. 

Face à l'escalade des menaces israéliennes de prendre d'assaut la ville de Jénine et son camp à la recherche des deux prisonniers toujours en fuite parmi les prisonniers libérés de la prison de Gilboa, les combattants de la Résistance palestinienne s'y préparent pour une bataille décisive, rappelant la Bataille d'avril lors de l'Intifada d'Al-Aqsa en 2002, a rapporté le journal libanais Al-Akhbar.

« Al-Maltsha » est le nom que les Palestiniens préfèrent utiliser au poste de contrôle d'al-Jalama, au nord de Jénine, après qu'il a été soumis quotidiennement à une série d'attaques armées éclair au cours de la semaine dernière.

« Les journalistes israéliens continuent de brandir une opération militaire visant le camp, tandis que le chef d'état-major de l'armée ennemie, Aviv Kochavi, a récemment menacé de recourir au lancement d'une opération à grande échelle s'il était confirmé que les deux prisonniers libérés de la prison de Gilboa, sont arrivés dans le camp. D'autre part, les préparatifs sont en cours, alors que des dizaines de combattants de la Résistance se préparent à l'affrontement armé à l'aide de leurs fusils, d'engins explosifs improvisés et de bombes artisanales », souligne l’article d’Al-Akhbar.

Coup d'État en Israël

Coup d'État en Israël

Plus de 100 Palestiniens ont été blessés dans des rassemblements de soutien aux prisonniers en Cisjordanie.

Depuis mars dernier, il semblait que des braises reposaient sous les cendres à Jénine, puis la première étincelle s'est rapidement allumée lors de la poursuite du martyr Jamil Al-Amouri et de son compagnon de captivité Wissam Abu Zaid, tous deux des Brigades de Qods  (la branche armée du Mouvement du Jihad islamique), après avoir mené un certain nombre d'opérations.

De même, la récente guerre israélienne contre la bande de Gaza a constitué un motif majeur de l'accélération du rythme de l'escalade à Jénine, où les opérations contre l'occupation et ses postes de contrôle se sont intensifiées après l'apparition d'un Al-Amouri masqué, accompagné d'un certain nombre combattants des « Brigades Al-Qods », dans un message vidéo menaçant l'entité sioniste.

Plus tard, Al-Amouri est tombé en martyr, mais rien ne s'est arrêté pour autant puisque ses compagnons ont continué leur mission, provoquant l'intervention de l'Autorité palestinienne qui en a arrêté beaucoup. Certains sont également tombés en martyr.   

Aujourd'hui, le camp de Jénine se prépare, et ses combattants attendent toute incursion israélienne pour accomplir ce qui s'apparente à une « bataille de vengeance ». L'armée ennemie a en général toujours évité de prendre d'assaut Jénine et son camp se limitant à des opérations-éclair et rapides, avec des forces en civil, ainsi que des véhicules non militaires, précise l’article du journal libanais.

Mais l'opération Freedom Tunnel et le succès des six prisonniers dans la destruction du « Trésor de Gilboa » ont de nouveau relevé le niveau de défi, tandis que la brutale oppression israélienne des prisonniers a porté la situation à son paroxysme.

Gilbao: Bases aéronavales d'Israël, visées?

Gilbao: Bases aéronavales d'Israël, visées?

Et si le coup avait des suites et que des opérations commando étaient en préparation?

Dans le cadre des préparatifs des Palestiniens pour la confrontation à venir, la Résistance a formé la « salle des opérations conjointes » (constituée de combattants appartenant à différentes factions, telles que le Jihad islamique, le Hamas et le Fatah), comme une expérience similaire aux ailes militaires de la bande de Gaza.

Soit dit en passant, ce n'est pas la première fois que cela se produit à Jénine, car le camp a vécu cette expérience lors de la bataille d'avril 2002.

Dans une déclaration aux médias, les Brigades des martyrs d'Al-Aqsa ont déclaré lors d'un défilé militaire : « Il n'y a pas de place pour parler avec Israël sauf avec des balles, et nous sommes prêts à nous battre et nous ne reculerons pas ». Dans ce contexte, un combattant des « Brigades Al-Qods » confirme que « des dizaines de combattants armés sont prêts à repousser toute agression israélienne », décrivant le camp de Jénine comme « le deuxième Gaza ».

Avec l'escalade de la répression israélienne contre les prisonniers à l'intérieur des prisons après l'opération « Freedom Tunnel » et l'arrestation par l'ennemi de quatre prisonniers libérés, Jénine et son camp ont participé au soulèvement populaire en faveur des prisonniers.

Lors d'un défilé militaire en soutien aux prisonniers, et en réponse aux menaces israéliennes d'une opération militaire, la salle des opérations conjointes de Jénine a déclaré dans un communiqué : « Nous ouvrirons les portes de l'enfer à l'occupation si les attaques contre les prisonniers continuent, et nous annonçons la mobilisation générale pour défendre nos prisonniers. »

Grande invasion: le Hezbollah réagit!

Grande invasion: le Hezbollah réagit!

La Résistance se félicite la libération de six détenus palestiniens qui ont réussi à s’évader de la prison Jalboo du régime sioniste.

Une source de l'intérieur de la « salle des opérations conjointes » a affirmé, à Al-Akhbar, que « la bataille avec l'armée ennemie est inévitable, et les résistants se préparent de plusieurs manières. Nous surveillons les agissements de l'armée ennemie, la situation des postes de contrôle et des camps entourant le gouvernorat de Jénine, ainsi que le mouvement de tout véhicule civil soupçonné de transporter des soldats israéliens, des unités spéciales et des soldats infiltrés ».

La source a ajouté que la tâche de l'unité de la « colère nocturne » est de mettre le feu aux pneus des voitures et de se battre tout près du poste de contrôle d'al-Jalama, en lançant des pierres et des cocktails Molotov.

Au cours de ces cinq derniers jours, des clips vidéo ont documenté une partie de ce qui se passe au poste de contrôle d'al-Jalama, dont l'un montre un combattant palestinien lançant une bombe artisanale vers un bus israélien transportant des soldats près du poste de contrôle, et un autre montrant l'explosion d'une autre bombe alors qu’un drone israélien survolait l'endroit.

Il y a une semaine, l'analyste militaire israélien Amir Buhbut décrivait ce qui se passe à Jénine en ces termes : « Le poste de contrôle de Jalama est devenu un foyer de terreur, selon les soldats, et le commandement central de l'armée israélienne hésite à s'approcher du camp de réfugiés de Jénine pendant cette période. »

 Il convient de mentionner, ici, que les six prisonniers qui ont pris leur liberté par le tunnel, tous originaires du gouvernorat de Jénine, et cela représente un facteur supplémentaire qui élève le niveau de la possibilité de confrontation, qui est proche, surtout après l'émergence d'estimations israéliennes indiquant qu'au moins un des prisonniers restants a réussi à passer le mur de séparation et à atteindre la ville.

Cependant, le théâtre de l'affrontement ne se limite plus à Jénine et son camp. Ces derniers jours, Qods, Jaffa et Bethléem ont été les témoins d'une série d'attaques à l'arme blanche ou de tentatives d'attaque à l'arme blanche et d'autres zones en dehors de la ville de Jénine et de son camp ont été le théâtre d'attaques par balles visant les positions militaires de l'armée ennemie.

Gaza: 1er F-16 israélien abattu!

Gaza: 1er F-16 israélien abattu!

Freedom Tunnel a des impacts imprévus : Gaza sort ses missiles intercepteurs !

À Naplouse, des tirs répétés observés en direction d'un site israélien sur le mont Garizim,  précédés par des tirs dans le camp de réfugiés de Balata, et des tirs répétés ont été enregistrés ciblant les troupes à pied de l'occupation et les « prisonniers » le long du mur de séparation près des villages d'Al- Arqa, Al-Torm et Yabad, pendant les opérations de recherche.

Aussi, il est noté que l'activité des combattants des « Brigades Al-Qods » s'est accrue dans le nord de la Cisjordanie, où leur apparition ne s'est pas limitée à Jénine seulement, mais s'est également étendue au camp de réfugiés de Balata à Naplouse.

Les observateurs pensent que la confrontation avec Jénine et son camp sera inévitable, mais les scénarios pour sa fin sont inconnus, et sont liés à l'ampleur de l'escalade de la situation sur le terrain et à la possibilité de la mort en martyr de combattants palestiniens ou de blessures parmi les soldats de l'armée ennemie.

Ce faisant, le porte-parole des « Brigades Al-Qassam », Abou Obeida, a confirmé que la Résistance se tenait aux côtés de Jénine et de son camp, et qu’elle n’abandonnerait pas les Palestiniens là-bas.

Une source à l'intérieur du camp de Jénine a révélé à Al-Akhbar que des combattants de la Résistance de l'extérieur du camp sont arrivés pour le défendre, dans une scène similaire à ce qui s'est passé lors de la célèbre bataille de Jénine lors de l'Intifada d'Al-Aqsa en 2002.

Gaza dégaine son Épée de Qods

Gaza dégaine son Épée de Qods

http://french.presstv.ir/Detail/2021/09/17/666716/Palestine-R%C3%A9sistance-J%C3%A9nine-Gaza-Cisjordanie-Isra%C3%ABl

Dans PALESTINE

"ISRAËL" DEMOLIT UN VILLAGE PALESTINIEN POUR LA 192ème FOIS

Par Le 12/09/2021

INTERNATIONAL

Israël démolit un village palestinien pour la 192e fois

11 septembre 2021, 11 h 40 min0commentaire

16FACEBOOK

5TWITTER

WHATSAPP

FACEBOOK MESSENGER

Les autorités israéliennes ont démoli le village palestinien d’Araqib, situé dans la région du Néguev (sud) pour la 192e fois consécutive.

Le village a été rasé pour la première fois en juillet 2010, et chaque fois que les habitants d’Al-Araqeeb reconstruisent leurs tentes et leurs petites maisons, les forces d’occupation reviennent pour les raser, parfois plusieurs fois par mois.

Situé dans le désert du Néguev (Naqab), le village est l’un des 51 villages arabes « non reconnus » de la région et est constamment visé par des démolitions en prévision des projets de judaïsation du Néguev par la construction de maisons pour de nouvelles communautés juives. Les bulldozers israéliens, que les Bédouins doivent payer, ont tout démoli, des arbres aux réservoirs d’eau, mais les résidents bédouins ont essayé de reconstruire à chaque fois.

https://oumma.com/israel-demolit-un-village-palestinien-pour-la-192e-fois/

Dans PALESTINE

« ISRAËL » TUE UN JEUNE MEDECIN PALESTINIEN. LES DETENUS EVADES INTROUVABLES.

Par Le 10/09/2021

‘Israël’ tue un jeune médecin palestinien(Vidéo).. Les détenus évadés toujours introuvables.

 Depuis 1 heure  10 septembre 2021

martyr_hazem

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

martyr_hazem-jpg2

Les forces d’occupation israélienne ont tué un jeune médecin dans la ville sainte d’al-Qods ce vendredi 10 septembre.

Des gardes-frontières israéliens ont ouvert e feu sur lui a proximité du portail al-Majlis. Il a succombé à l’hôpital.

Les médias israéliens ont véhiculé la même version pour justifier cet assassinat : la victime était munie d’un couteau et a poignardé un garde-frontière israélien.

La correspondante de la télévision libanaise d’information Al-Mayadeen a  quant à elle rapporté que les témoins sur place lui ont affirmé que les forces d’occupation ont ouvert le feu sur le jeune palestinien sans qu’il n’ait poignardé personne.

Selon le site d’information palestinien Paltoday, le jeune martyr s’appelait Hazem al-Joulani. C’était un médecin spécialiste en traitement naturel et il était le directeur de l’hôpital Rayan de Médecine complémentaire à Al-Quds.

 

Les forces d’occupation israeliennes sont accusées d’avoir la gachette facile et de tuer les jeunes Palestiniens, voire même les femmes palestiniennes pour le moindre soupçon, quand bien même ils ne présentent aucun danger.

arrabat

Après l’évasion spectaculaire le lundi 5 septembre de six détenus palestiniens de la prison de Gilbao, l’une des plus sécurisées des prisons israéliennes, les forces israéliennes qui sont envahis par un sentiment de vengeance ont intensifié leur agressivité à l’encontre des Palestiniens.

Renforcée par trois brigades et plusieurs compagnies, elles effectuent une campagne sans merci de ratissage et de perquisition dans leur chasse à l’homme pour retrouver les six évadés, toujours introuvables.

Elles ont arrêté 5 membres de la famille de deux d’entre eux, Mahmoud Ardhat et Yaacoub Qaderi, dans les deux localités Arrabat et Bir al-Bacha dans la région de Jénine d’où il sont originaires. Des affrontements avec les habitants ont eu lieu à Arrabat lors de l’assaut des militaires israéliens.

Dans le cadre des manifestations de soutien organisée dans plusieurs endroits en Cisjordanie occupée, une marche de soutien aux détenus évadés a été organisée par les Palestiniens dans cette localité en direction de la maison familiale de Mahmoud Ardhat malgré l’interdiction israélienne.

 

manif_gaza

Ce vendredi, un grand nombre de Palestiniens se sont rassemblés aux points de contact d’Al-Qods et de Cisjordanie occupés ainsi qu’à la frontière de Gaza pour protester contre les mesures punitives de l’ennemi israélien contre les détenus palestiniens dans les prisons israéliennes.
Dans les cours de la mosquée Al-Aqsa, les fidèles palestiniens se sont rassemblés pour soutenir les prisonniers palestiniens, avant que les forces d’occupation sionistes ne prennent d’assaut le sanctuaire d’Al-Aqsa et dispersent les fidèles protestataires.

Le correspondant d’Al-Manar a précisé que les manifestations palestiniennes se sont déclenchées dans tous les territoires occupés indiquant que des affrontements qui ont éclaté ont fait deux blessés parmi les soldats israéliens et un grand nombre de manifestants palestiniens.

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/2144540

Dans PALESTINE

DE GRANDS RASSEMBLEMENTS EN CISJORDANIE ET A AL-QODS EN SOLIDARITE AVEC LES SIX DETENUS PALESTINIENS EVADES

Par Le 09/09/2021

 

De grands rassemblements organisés en Cisjordanie et à Al-Qods en solidarité avec les prisonniers palestiniens évadés

De grands rassemblements organisés en Cisjordanie et à Al-Qods en solidarité avec les prisonniers palestiniens évadésfolder_openPalestine access_timedepuis 7 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec sites web

Les Palestiniens ont organisé ce mercredi soir des manifestations à grande échelle en Cisjordanie et à Al-Qods occupées en solidarité avec les six prisonniers qui se sont évadés lundi de la prison de Gilboa.

Des manifestations ont été signalées près de la porte de Damas à Al-Qods, à Al-Khalil, Hawara, Azzoun, près du tombeau de Rachel à Bethléem et dans d'autres lieux en Cisjordanie occupée.

Les manifestants ont scandé des slogans anti-israéliens et ont porté des pancartes indiquant «Six lions ont trouvé la lumière au bout du tunnel, la liberté pour nos prisonniers».

Un peu plus tôt ce mercredi, l'armée israélienne a annoncé le déploiement de renforts militaires en Cisjordanie.

Suite à une évaluation de la situation sécuritaire menée par le chef de l'armée de l’occupation israélienne, le général Aviv Kohavi, il a été décidé «d'un renforcement des troupes en Judée et Samarie avec des unités de combats et des unités d'observation aérienne pour aider à la capture des prisonniers de sécurité», a indiqué l'armée dans un message à la presse.

Les forces israéliennes mènent une vaste chasse à l'homme depuis l'évasion lundi de six Palestiniens, membres de groupes armés, via un tunnel creusé sous un évier dans la prison de haute sécurité de Gilboa.

https://french.alahednews.com.lb/41397/308

 

Dans PALESTINE

SIX RESISTANTS PALESTINIENS RIDICULISENT L’ « ETAT D’ISRAËL »

Par Le 09/09/2021

 

«Israël»: Au 4e jour de recherche, toujours aucune trace des détenus palestiniens évadés

«Israël»: Au 4e jour de recherche, toujours aucune trace des détenus palestiniens évadés

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec sites web

La chasse à l'homme pour retrouver les six détenus palestiniens évadés de la prison Gilboa se poursuit, toujours sans aucune trace des six hommes et les efforts de recherche des forces de sécurité n’ont encore rien donné.

La police, le «Shin Bet», la police des frontières, l’armée ainsi que des unités des forces spéciales sont mobilisés, tandis que des dizaines de barrages routiers ont été mis en place dans tout le pays pour rattraper les fugitifs.

«Nous nous engageons à corriger les erreurs ayant conduit à de tels événements. Une enquête est en cours pour identifier d'éventuelles négligences ou complicités», a-t-il ajouté.

Le porte-parole de la police, Eli Levy, a affirmé pour sa part que l’objectif était d’arrêter les prisonniers évadés «tant qu’ils se trouvent en Israël», laissant penser que ces derniers avaient peut-être déjà quitté le territoire. La police enquête en effet sur la possibilité que les évadés aient pu s'enfuir à Jénine ou même en Jordanie.

Dans cette éventualité, les investigations viennent d'être transférées du district nord de la police à l'Unité des crimes internationaux.

L’armée de l’occupation a annoncé mercredi soir que la fermeture de la Cisjordanie serait prolongée jusqu'au 11 septembre à minuit.

Les six prisonniers évadés, dont la plupart appartiennent au Jihad islamique et qui purgeaient des peines de prison à vie, partageaient la même cellule. Ils ont creusé le tunnel leur ayant permis de fuir pendant plus d'un an, après avoir découvert un défaut structurel dans la construction de la prison.

Selon Walla News, une enquête préliminaire sur l'incident a révélé que le gardien qui se trouvait dans la tour de garde au-dessus de la sortie du tunnel d'évacuation s'était endormi.

L'évasion a été coordonnée avec des personnes à l'extérieur de la prison à l'aide d'un téléphone portable de contrebande. Une fois à l’extérieur, les prisonniers évadés se seraient enfuis dans une voiture qui les attendait à proximité après avoir changé de vêtements et reçu des armes.

Des émeutes ont éclaté mercredi dans plusieurs prisons après que la commissaire des services pénitentiaires a décidé d’imposer de nouvelles restrictions aux détenus, et déplacé plus de 400 prisonniers afin de s'assurer que les détenus issus du Jihad islamique ne partagent plus les mêmes cellules. Des prisonniers ont notamment mis le feu à des cellules dans les prisons de Ketziot, Ramon et Ofer.

Les Palestiniens de Gaza et de Cisjordanie ont organisé des marches de soutien aux prisonniers évadés, tandis que le Jihad islamique a salué leur «acte héroique» et menacé «Israël» de représailles en cas de tentative pour les éliminer.

https://french.alahednews.com.lb/41403/293

palestine israel jihad islamique prisonniers palestiniens evasion gilboa

Dans PALESTINE

LES PALESTINIENS CELEBRENT L’EVASION HEROÏQUE DU « TUNNEL DE LA LIBERTE » ET APPELLENT A PROTEGER LES EVADES

Par Le 07/09/2021

Les Palestiniens célèbrent l’opération du ‘tunnel de la liberté’ et appellent à protéger les évadés

 Depuis 6 heures  7 septembre 2021

Liesse en Cisjordanie

Liesse en Cisjordanie

 Moyent-Orient - Palestine

 

Rédaction du site

Les groupes de la résistance palestinienne ont célébré, lundi soir 6 septembre, l’opération du ‘tunnel de la liberté’ au cours de laquelle six détenus condamnés à perpétuité se sont évadés de la prison ultra-sécurisée de Gilboa dans le nord de la Palestine occupée.

Ils ont qualifié l’évasion d’héroïque, exhortant les habitants palestiniens à les protéger et les aider à continuer d’échapper aux autorités d’occupation israéliennes.

Dans les villes de Cisjordanie et de Gaza, les Palestiniens ont klaxonné, agité des drapeaux et distribué des bonbons pour marquer l’occasion.

« Il s’agit d’un grand acte héroïque, qui provoquera un choc sévère pour le système de sécurité israélien », a déclaré Daoud Shehab, porte-parole du Jihad islamique.

Des centaines de partisans du Jihad se sont rassemblés à Gaza et des membres ont envoyé des ballons incendiaires à travers la frontière vers les colonies pour soutenir les prisonniers évadés.

Les autorités d’occupation ont indiqué que trois incendies avaient été déclenchés par les ballons, mais ont été rapidement éteints.

Pour sa part, Fawzi Barhoum, porte-parole du mouvement Hamas qui dirige Gaza, a affirmé que l’évasion montre « que la lutte pour la libération de l’occupant est continue et étendue, à l’intérieur des prisons et à l’extérieur ».

Les responsables du Hamas ont exhorté les Palestiniens à fournir une aide aux évadés en assurant que d’autres évasions auront lieu.

Husam Badran, un haut responsable du Hamas, a qualifié cette journée de « jour de joie et de fierté, lorsque les Palestiniens ont la tête haute ».

Nakhaleh appelle à la protection des évadés

Ziad Nakhaleh

Ziad Nakhaleh

Cité par la chaîne libanaise AlMayadeen, Ziad Nakhaleh, secrétaire général du Jihad islamique palestinien, a déclaré : « Six de nos héros ont mené la bataille au cœur de l’ennemi et ont brisé toutes les mesures de sécurité ».

« J’appelle le peuple palestinien de la Cisjordanie à assumer ses responsabilités en protégeant les braves combattants », a-t-il lancé, rapporte PressTV.

« Nous ne voulons pas dire que certaines personnes ont aidé l’armée du régime sioniste à poursuivre les prisonniers », a déclaré Nakhaleh en poursuivant : « Notre devoir aujourd’hui, en tant que nation militante, exige que nous soutenions les prisonniers qui ont obtenu leur liberté ce matin ».

« C’est un grand jour pour le peuple palestinien”, a affirmé le secrétaire général du Jihad en soulignant que ce sont les hommes de la Résistance qui détermineront l’avenir.

« Ces héros nous ont appris que tout est possible et que la défaite de l’ennemi est plus proche que jamais », a-t-il conclu.

Hezbollah : Un coup au régime sioniste

Drapeaux du Hezbollah et du Liban

Drapeaux du Hezbollah et du Liban

Au Liban, le Hezbollah a félicité l’évasion des six détenus palestiniens des geôles de l’occupation, affirmant qu’il s’agissait d’une réalisation unique et d’un coup dur porté au régime sioniste. « L’action des honorables combattants palestiniens est une réalisation unique qui porte un coup dur aux occupants et à leurs mesures de sécurité strictes », a indiqué le Hezbollah dans un communiqué publié le lundi 6 septembre.

« Cette réalisation est une autre preuve du dynamisme, de l’intelligence et de la patience du peuple palestinien, et met en valeur ses efforts continus pour libérer ses terres et ses captifs », a ajouté le communiqué.

« Cette réalisation nécessite d’aborder une fois de plus la question des prisonniers et des détenus dans les prisons israéliennes », indique le communiqué.

Le Hezbollah a également déclaré que l’évasion des prisonniers et détenus palestiniens est une opportunité de dénoncer les actions arbitraires et les violations répétées et dangereuses de leurs droits par l’occupation.

Ansarullah félicite les prisonniers héroïques

mohamad_ali_houthi

Au Yémen, le membre du Conseil politique suprême, Mohammad Ali al-Houthi, a félicité, dans un tweet sur son compte Twitter, « les frères en Palestine et la libération des 6 prisonniers héroïques en creusant un tunnel depuis la prison de Gilboa ».

M.Houthi, cité par AlMayadeen, a souhaité que l’opération du ‘tunnel de la liberté’ ouvre la voie à « la libération des prisonniers restants dans les geôles de l’Arabie saoudite et dans l’entité sioniste ».

Sources: PressTV + Mayadeen + médias israéliens

https://french.almanar.com.lb/2141933

Dans PALESTINE

L'EVASION DE SIX COMBATTANTS PALESTINIENS : UN COUP DUR POUR LE REGIME SIONISTE

Par Le 07/09/2021

L'évasion des combattants palestiniens : coup dur au régime sioniste

Monday, 06 September 2021 6:31 PM  [ Last Update: Monday, 06 September 2021 6:31 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

L'évasion des prisonniers palestiniens de la prison Jalboo est un coup dur au régime sioniste. ©Fars News

La Résistance se félicite la libération de six détenus palestiniens qui ont réussi à s’évader de la prison Jalboo du régime sioniste.

Cité par la chaîne Al-Mayadeen, Ziad al-Nakhaleh, secrétaire général du Mouvement du Jihad islamique palestinien, a déclaré : « Six de nos héros ont mené la bataille au cœur de l'ennemi et ont brisé toutes les mesures de sécurité."

Il a ajouté : “J'appelle le peuple palestinien de Cisjordanie à assumer ses responsabilités en protégeant les braves combattants.”

“Nous ne voulons pas dire que certaines personnes ont aidé l'armée du régime sioniste à poursuivre les prisonniers”, a déclaré Al-Nakhaleh en poursuivant : “Notre devoir aujourd’hui, en tant que nation résiliente et militante, exige que nous soutenions les prisonniers qui ont obtenu leur liberté ce matin.”

“C'est un grand jour pour le peuple palestinien”, a affirmé le secrétaire général du mouvement Jihad islamique palestinien en soulignant que ce sont les hommes de la Résistance qui détermineront l'avenir.

“Ces héros nous ont appris que tout est possible et que la défaite de l'ennemi est plus proche que jamais”, a-t-il conclu.

Lire aussi : Sixième nuit de colère à Gaza, le renseignement israélien mis K.O

Le mouvement libanais du Hezbollah a félicité l’évasion des six détenus palestiniens des prisons du régime israélien, affirmant qu'il s'agissait d'une réalisation unique et d'un coup dur porté au régime.

“L'action des honorables combattants palestiniens est une réalisation unique qui porte un coup dur aux occupants et à leurs mesures de sécurité strictes”, a indiqué le Hezbollah dans un communiqué publié ce lundi 6 septembre.

"Cette réalisation est une autre preuve du dynamisme, de l'intelligence et de la patience du peuple palestinien, et montre ses efforts continus pour libérer ses terres et ses captifs", a ajouté le communiqué.

Lire aussi : À quoi menera une guerre en Méditerranée?

“Cette réalisation est une opportunité d'aborder une fois de plus la question des prisonniers et des détenus dans les prisons israéliennes”, indique le communiqué.

Le Hezbollah a également déclaré que l'évasion des prisonniers et détenus palestiniens de la prison du régime israélien est une opportunité de dénoncer des actions arbitraires et des violations répétées et dangereuses de leurs droits.

Les médias sionistes ont rapporté hier soir l'évasion de six prisonniers palestiniens, condamnés à la réclusion à perpétuité, de la prison de Jalboo. L'évasion a déshonoré le régime israélien alors que les efforts visant à les retrouver ont été infructueux.

Cisjordanie:

Cisjordanie:

« Les camps de réfugiés palestiniens transformés en bases militaires »

http://french.presstv.ir/Detail/2021/09/06/665990/Israel-Hezbollah-Jihad-islamique-Palestinine-

 

Dans PALESTINE

GAZA DEGAINE SON EPEE DE QODS

Par Le 04/09/2021

"Les missiles pourront ramener Israël à l'âge de pierre" (Israël)

Saturday, 04 September 2021 3:50 PM  [ Last Update: Saturday, 04 September 2021 4:13 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Les missiles de précision de la Résistance palestinienne. ©Tasnim

Simultanément à l’intensification des opérations contre le régime sioniste en Cisjordanie un responsable israélien a décrit les missiles de précision tirés par la Résistance palestinienne comme une menace pour les installations vitales y compris les infrastructures électriques du régime, et a déclaré qu’Israël en adoptant des stratégies devrait réduire de tels risques dans d’éventuels futurs conflits.

Des combattants de la Résistance palestinienne ont tiré la nuit dernière sur des soldats sionistes aux alentours de Kafr Qaddum, village situé au sud de Naplouse.

Selon la chaîne arabophone iranienne Al-Alam, au cours de la semaine dernière les forces israéliennes ont attaqué à plusieurs reprises différentes zones de la ville de Jénine, la localité de Barqin, la ville de Naplouse, le camp de Balata près de Naplouse et la province de Tubas en Cisjordanie

Depuis le début de l’opération « Épée de Qods », déclenchée au mois de mai, les attaques contre les troupes israéliennes se sont multipliées ces derniers jours ; sans compter les violents affrontements des dernières semaines à Jénine et en Cisjordanie au cours desquels quatre combattants du bataillon Qassam dont Amjad Hosseinieh, ont été tués suite aux tirs des soldats israéliens.

Gaz d’Israël : US/Emirats se barrent !

Gaz d’Israël : US/Emirats se barrent !

Le ministre israélien de l’Énergie Yuval Steinitz a ordonné la fermeture du champ gazier Tamar suite aux attaques à la roquette près de l’installation nucl...

Une vague de colère des Palestiniens a éclaté depuis le 13 avril à la suite d’attaques brutales de la police et des colons israéliens contre le quartier Sheikh Jarrah dans la ville de Qods et la mosquée Al-Aqsa.

En réponse aux crimes du régime sioniste ; la Résistance palestinienne a pris pour cible les territoires occupés par plus de 4700 missiles et roquettes, et ce, pour la première fois depuis le début de l’opération « l’Épée de Qods ».

Les habitants de Cisjordanie et de Qods ont participé à l’opération en organisant des manifestations au cours desquels 29 civils ont été tués et des centaines d’autres blessés.

Israël: choc pétrolier

Israël : choc pétrolier

Avec un écart de 63 kilomètres par rapport à son tracé prédéterminé, le principal oléoduc de transfert de pétrole dans les territoires occupés est entré da...

Les sionistes s’inquiètent de la reprise d’attaques aux missiles de la Résistance palestinienne contre les installations électriques et pétrolières d’Israël.

Un responsable israélien a décrit les missiles tirés par les groupes de résistance palestiniens comme une menace pour les installations électriques du régime et a déclaré que ces risques devraient être réduits dans les conflits futurs.

Contrairement à ce que les responsables israéliens essayaient de faire croire, le régime subirait encore plus de dégâts en cas d’éventuelle guerre future avec la Résistance palestinienne. Les cyberattaques généralisées contre les infrastructures critiques d’Israël, la fermeture du champ gazier de Tamar à la suite d’attaques à la roquette près de la centrale nucléaire de Dimona, navires israéliens visés ne sont que quelques-uns des dommages qu’Israël a subis jusqu’à présent. Cela étant dit a suscité des inquiétudes chez certains responsables israéliens de l’énergie.

Israël se désintègre

Israël se désintègre

Un célèbre orientaliste israélien a proposé la mise en place des émirats locaux, fondés sur un système tribal au lieu de créer un État indépendant palestin...

Un responsable israélien citant les faiblesses de la structure énergétique d’Israël a mis en garde contre les pertes du régime dans une éventuelle guerre future avec la Résistance palestinienne.

Les propos du responsable interviennent à un moment où, compte tenu du bilan humiliant d’Israël et de la faible performance de son armée et de son système de défense aérienne connu sous le nom de « Dôme de fer », lors de la bataille de l’Épée de Qods, le régime ne sera pas en mesure de minimiser les dégâts et dangers d’une éventuelle guerre future. Par conséquent, il essaie donc de compenser cette faiblesse en changeant le type de ses infrastructures énergétiques.

Yaron Gilboa, PDG de la société de TurboGen active dans le domaine la construction de petites centrales électriques en Palestine occupée, soulignant l’importance de produire de l’électricité à partir de l’énergie solaire a déclaré que de telles centrales électriques et systèmes d’énergie indigènes pourraient réduire ou éliminer tout dommage causé aux résidents et aux installations vitales.

« Un certain nombre de pays occidentaux, ainsi qu’Israël, sont bien conscients que leur sécurité nationale repose en grande partie sur le fonctionnement quotidien de leur infrastructure nationale, y compris des centrales électriques, qui est exposée à des menaces extérieures », a déclaré le responsable sioniste, vendredi 3 septembre.

Epée de Qods: de quoi craint désormais Israël?

Épée de Qods : de quoi craint désormais Israël ?

Une revue américaine prouve, dans un article, comment le Hamas est devenu la partie gagnante de la guerre contre Israël.

Selon Gilboa, si le système énergétique israélien en Palestine occupée est endommagé, cela entraînera non seulement des pannes de courant dans toutes les régions, mais pourrait également causer de graves dommages à l’économie, ainsi qu’aux activités de l’armée, du commandement du front intérieur d’Israël.  

Le PDG de la société de TurboGen a déclaré qu’il existe de nombreuses menaces qui pourraient facilement mettre en danger la sécurité d’Israël, notamment des attaques de missiles et des cyberattaques contre des centrales électriques ou des réseaux sismologiques israéliens.

« Le petit nombre et l’intégrité du système d’installation critique d’Israël, ainsi que la petite zone géographique “israélienne”, sont parmi les facteurs qui pourraient infliger de lourdes pertes à Israël si les infrastructures énergétiques israéliennes sont prises pour cible par les missiles de précision de la Résistance palestinienne », a ajouté Gilboa.

http://french.presstv.ir/Detail/2021/09/04/665828/Pire-que-le-missile-de-Gaza

Dans PALESTINE

PALESTINE : LE HAMAS REFUSE LES CONDITIONS ISRAELIENNES: LES ACTIVITES DE CONFUSION SE POURSUIVRONT JUSQU'A LA LEVEE DU BLOCUS

Par Le 04/09/2021

Le Hamas refuse les conditions israéliennes : Les activités de confusion se poursuivront jusqu’à la levée du blocus

 Depuis 18 minutes  4 septembre 2021

confusion_gaza

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Des médias israéliens ont fait état de pressions exercées sur le Hamas par l’Egypte et le Qatar pour mettre un terme aux activités de confusion nocturne entreprise dans les régions frontalières de la bande de Gaza pour mettre un terme au blocus israélien sur l’enclave.

confusion_gaza-jpg1


Selon la chaine israélienne KAN, des messages dans ce sens ont été transmis ces derniers jours à la direction du Hamas.

Les activités de confusion se sont poursuivies ce samedi 4 septembre pour la deuxième semaine consécutive en lançant des ballons incendiaires et explosifs en direction des colonies israéliennes situées dans l’enveloppe de la bande de Gaza.

Selon le quotidien palestinien al-Quds, le mouvement du Hamas a fait savoir à l’ambassadeur qatari Mohamad al-Amadi, lors d’une rencontre avec lui le vendredi, qu’elle refuse l’ingérence israélienne dans la liste des noms de ceux qui bénéficieront de l’aide qatarie. Des sources ont assuré que le Shin Bet a consulté cette liste et en a exclu quelque 2000 noms ce qui a irrité la direction

rencontre_hamas_qatar

du Hamas.Cette dernière a aussi rejeté la possibilité de suspendre les activités de confusion tant que le blocus imposé à la bande de Gaza n’est pas suspendu.
Elle a qualifié les récentes mesures d’allègement de ce blocus de « manipulation israélienne destinée à jeter de la poudre aux yeux ».

La semaine passée, les autorités de l’occupation ont permis l’entrée de quelques camions de denrées alimentaires depuis le passage de Karam Abou Salem au sud de la bande de Gaza. Le même jour, l’Egypte a ouvert le passage de Rafah pour les voyageurs.

« Notre peuple palestinien dans la bande de Gaza est décidé à arracher ses revendications dont la levée du blocus et n’accepte plus un simple allègement progressif », a assuré le porte-parole du Hamas Abdel Latif al-Qanou, a rapporté la radio du Hamas al-Aqsa.
Et al-Qanou de conclure : « tous les choix de notre peuple sont ouverts et tous les moyens sont disponibles pour faire pression sur l’occupation afin de l’obliger à lever le blocus sur notre peuple ».

nyqno

Usant de motifs fallacieux, les autorités israéliennes ferment et ouvrent arbitrairement les passages frontaliers depuis une quinzaine d’années enfermant dans des conditions exécrables plus de deux millions de palestiniens dans la bande de Gaza.

Elles ont décidé ce samedi de fermer le passage de Karam Abou Salem au sud de la bande de Gaza pendant trois jours, à partir du lundi 6 septembre en raison des fêtes religieuses juives, a indiqué Paltoday.

chehab

« Il faut faire cesser cette politique de lien entre les passages frontaliers et les évolution politiques », a dénoncé le dirigeant du Jihad islamique Daoud Chéhab selon lequel ces passages sont utilisés par l’occupation israélienne pour punir le peuple palestinien de la bande de Gaza.
Il a assuré que le recours aux ballons incendiaires et explosifs contre les colonies israéliennes proches constitue un moyen de pression populaire et n’a pas besoin de l’action organisée des factions de la résistance.

« Le peuple palestinien a le droit de recourir à toutes les voies qui puissent lui garantir ses droits politiques et nationaux et pour empêcher l’occupant d’imposer ses règles d’engagement qui affectent la vie de gens, consacre le blocus et impacte sur leurs conditions de vie à travers des décisions sécuritaires sur les passage », a affirmé M. Chéhab.

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/2140415

Dans PALESTINE

LA PALESTINE RATIFIE SON DROIT D’ETABLIR SON PROPRE ETAT SANS AVOIR A DEMANDER L’AUTORISATION D’ISRAËL

Par Le 25/08/2021

25 Août 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-08-25 09:01:14

 

 

Ramallah, 25 août (RHC) Le ministre palestinien des Affaires civiles, Hussein al-Sheikh, a affirmé que la création d’un État pour son peuple ne nécessite pas l’autorisation des forces d’occupation israéliennes.

Sur sa page Facebook, le membre du comité central du parti Fatah a souligné que Jérusalem-Est était la capitale de la Palestine.

Les paroles d’al-Cheikh ont lieu quelques heures après les déclarations du Premier ministre israélien, Naftalí Bennett, qui a reconnu pour la première fois depuis son entrée en fonction en juin dernier qu’il ne soutiendrait jamais la création d’un État palestinien.

Connu pour ses positions de droite et ultranationalistes, le chef du parti Yamina a estimé dans une interview au quotidien américain The New York Times qu’il n’y aurait pas de solution au conflit dans un avenir prévisible.

La majorité de la communauté internationale soutient la création d’un État palestinien comprenant la Cisjordanie et la bande de Gaza, avec Jérusalem-Est pour capitale.

Ces territoires ont été occupés par Israël pendant la guerre de 1967 et, depuis lors, il ne s’est retiré que de l’enclave côtière de Gaza, peuplée de plus de deux millions de personnes, tout en maintenant un blocus rigoureux sur la région.

Selon les données officielles palestiniennes, les autorités de Tel-Aviv ont construit plus de 31000 logements dans les 144 colonies situées en Cisjordanie et à Jérusalem-Est depuis 2004 et ont construit 139 postes avancés supplémentaires pour de futures colonies.

Le nombre de colons est passé de 415000 il y a 17 ans à 660000 en 2019, malgré le rejet de la communauté internationale et des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU.

 

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/268034-la-palestine-ratifie-son-droit-detablir-son-propre-etat-sans-avoir-a-demander-lautorisation-disrael

 

Tag(s) : #palestine

Dans PALESTINE

L’AUTORITE PALESTINIENNE INTENSIFIE LA REPRESSION CONTRE LES MILITANTS PALESTINIENS EN CISJORDANIE OCCUPEE

Par Le 23/08/2021

L’Autorité palestinienne intensifie sa répression en Cisjordanie

 Depuis 4 heures  23 août 2021

ap_arrestations

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

L’Autorité palestinienne (AP) a élargi la campagne d’arrestations visant des militants palestiniens en Cisjordanie occupée.
Ses services de sécurité ont arrêté 21 militants palestiniens, dont deux femmes, le samedi 21 août pendant qu’ils organisaient un sit-in condamnant l’assassinat du militant palestinien Nizar Banat.

khodor_adnan

Parmi les arrêtés figuraient le responsable du mouvement de résistance Jihad Islamique, cheikh Khodor Adnan et l’ex-détenu dans les prisons israéliennes Maher al-AKhras.

Ce geste a été condamné par les différentes factions palestiniennes.

Le porte-parole médiatique du Jihad islamique, Tariq Salmi, a accusé l’AP à « persister à attaquer les libertés publiques et à compromettre les symboles nationaux ».

Le mouvement Hamas a condamné « une politique honteuse de l’AP, qui équivaut à un péché national, et une insulte à la longue marche de la lutte palestinienne ».

Le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) a lui aussi condamné ces arrestations des militants, en appelant à leur libération immédiate. « L’attaque délibérée de nombreux icones nationaux et des prisonniers libérés constitue une insulte à la cause nationale et accumule les transgressions qui violent la coutume nationale ».

L’Autorité palestinienne a pour sa part justifié ces arrestations, en arguant que « les rassemblements ont eu lieu sans aucune autorisation et autorisation officielles », soulignant que 24 personnes ont été arrêtées et déférées au ministère public pour prendre les mesures légales conformément aux dispositions de l’article 12 de la loi sur les réunions publiques de 1998.

Cette campagne d’arrestations a été lancée par Ramallah quelque temps après la bataille Épée al-Qods qui a éclaté entre ‘Israël’ et les factions palestiniennes le mois de mai dernier. L’Autorité palestinienne avait été violement fustigée par les manifestants palestiniens qui lui reprochaient sa capitulation et son renoncement aux droits du peuple palestinien.

Le plus virulent était le militant connu sur les réseaux sociaux Nizar Banate qui a été tué pendant son arrestation quelque temps après cette bataille, le 24 juillet dernier, lorsque les éléments des services de sécurité palestiniens ont perquisitionné sa maison.

Dans la nuit du samedi 21 août, l’épouse du prisonnier libéré, Maher Al-Akhras, a révélé que son mari recevait des menaces qu’il sera le prochain Nizar Banate. Elle a révélé qu’il avait été torturé et a tenu pour entièrement responsable de sa vie le chef de l’AP Mahmoud Abbas.

Quelques heures après sa déclaration, le dimanche matin, l’AP a libéré son mari ainsi que 6 autres palestiniens, dont le professeur Imad al-Barghouthi et le militant Ibrahim Abou Hajlat.

maher_akhras

Al-Akhras a affirmé avoir été arrêté par des membres de sécurité palestiniens en tenues civiles qui l’ont molesté, et l’un d’entre eux l’a immobilisé en mettant ses genoux sur sa tête. Ce qui lui a fait perdre conscience.
« Les services de sécurité exercent un rôle qui est en dehors de celui de protéger les Palestiniens. Ils exécutent des agendas qui nous sont hostiles », a-t-il accusé.

Dans la nuit du dimanche 22 août, les services de sécurité palestiniens ont arrêté le grand poète palestinien Zakariya Mohamad à Ramallah.

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/2134068

Dans PALESTINE

CISJORDANIE OCCUPEE : DES CENTAINES DE PALESTINIENS BLESSES A JABAL SABIH

Par Le 26/06/2021

Cisjordanie occupée : Des centaines de Palestiniens blessés à Jabal Sabih

 Depuis 10 heures  26 juin 2021

Des marches et manifestations sont constamment organisées à Beita pour protester contre l'installation d'un avant-poste de colonisation sur les terres palestiniennes de Jabal Sabih.

Des marches et manifestations sont constamment organisées à Beita pour protester contre l'installation d'un avant-poste de colonisation sur les terres palestiniennes de Jabal Sabih.

 Article traduit - Moyent-Orient - Palestine

 

Rédaction du site

Des dizaines de Palestiniens anti-colonisation ont été blessés, vendredi 25 juin, suite aux tirs par les forces d’occupation israéliennes de balles réelles et en caoutchouc ainsi que des bombes lacrymogènes contre des manifestants à Jabal Sabih dans la localité de Beita, au sud de Naplouse en Cisjordanie occupée.

Selon le Croissant-Rouge palestinien, 400 civils ont été blessés, dont trois personnes par balles réelles, 69 par balles métalliques enrobées de caoutchouc, et 245 autres par suffocation à la suite d’inhalation de gaz lacrymogène. Un secouriste a été blessé à l’œil et deux ambulances endommagés.

 

En outre, 49 protestataires ont été blessés à la suite de chutes sur des rochers, 23 personnes ont souffert de brulures et 13 autres visés directement par des bombes lacrymogènes.

Des marches et manifestations sont constamment organisées à Beita pour protester contre l’installation d’un avant-poste de colonisation sur les terres palestiniennes de Jabal Sabih, dont la superficie est estimée à 840 dunams (un dunam est équivaut à 1 000 mètres carrés).

Les estimations israéliennes et palestiniennes indiquent qu’il y a environ 650 000 colons dans les colonies de la Cisjordanie, y compris Jérusalem Al-Qods occupée, qui sont implantés dans 164 colonies et 116 avant-postes.

Et puis, dans la localité voisine d’Osrin, 5 civils ont été étouffés lors d’affrontements avec les forces d’occupation.

La situation dans la localité de Kafr Qaddoum, à l’est de Qalqilya n’était pas meilleure. Les forces d’occupation ont réprimé les manifestations hebdomadaires opposées à la colonisation. Deux jeunes hommes ont été blessés à balles réelles, et 4 autres, dont deux journalistes, ont essuyé des balles en métal recouvertes de caoutchouc, en plus des dizaines de cas d’étouffement parmi les manifestants.

Dans la ville de Nilin, à l’ouest de Ramallah, plusieurs citoyens ont également été réprimés par les forces d’occupation qui protestaient contre la poursuite des agressions menées par les colons et la confiscation des terres sur le Mont d’Al-Alam.

Même les équipes de presse présentes sur les lieux de protestations ont été interdites par l’occupation de couvrir ces évènements.

Dans le même contexte, des dizaines de civils ont été étouffés suite aux tirs des gaz lacrymogènes, lors de la répression par les forces d’occupation des participants à la prière du vendredi sur les terres menacées de confiscation dans la région d’Al-Ras, à l’ouest de Salfit.

Les forces d’occupation israéliennes ont également agressé un sit-in à Masafer Yatta, au sud d’Al-Khalil Hébron. Des dizaines de Palestiniens des localités d’Al-Tawana, d’Al-Mafqarah et d’Al-Kharrouba, protestaient contre l’expansion des colonies et les attaques continues de forces d’occupation et des colons contre les habitants de Masafer.

 

Source: Traduit à partir d'AlMayadeen

https://french.almanar.com.lb/2101244

Dans PALESTINE

ISRAEL A PERDU LA CHINE ET SI GAZA GAGNAIT L’APPUI DE LA COREE DU NORD

Par Le 24/06/2021

Israël a perdu la Chine et si Gaza gagnait l'appui balistique de Pyongyang

Thursday, 24 June 2021 4:26 PM  [ Last Update: Thursday, 24 June 2021 4:27 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un regarde un missile balistique intercontinental Hwasong-15 sur une photo fournie par le gouvernement nord-coréen le 29 novembre 2017. ©AP

Les faux pas se multiplient à Tel-Aviv : déjà que les 11 jours de la guerre contre Gaza ont vu l’émergence d’une Chine dont la rhétorique a littéralement terrorisé les sionistes, tant elle a été pro-Résistance, le voici un Israël poussé par les USA à des positions de plus en plus anti-chinoises au Conseil de sécurité. En effet au mois de mai la Chine s’est distinguée par une prise de position virulente contre les États-Unis pour cause d’obstructionnisme pro-génocide contre Gaza. Pékin a dénoncé une Amérique qui au lieu de chercher des « cadavres des musulmans à Xing Jiang » se devrait d’aller à en chercher à Gaza ». Pour plus d’un analyste, ce virage antisioniste de Pékin est le signe d’un changement de cap.

Pour la Chine qui s’apprête à défier les États unis au Proche et au Moyen-Orient, il est nécessaire de parier sur le gagnant et le gagnant ne semble pas être Israël. D’autant plus qu’en 2020, l’ex-président Trump a fait éliminer l’ambassadeur chinois à Tel-Aviv, envoyer son psychopathe de ministre des A.E. dans l’entité pour en expulser la Chine, ses investissements colossaux à Haïfa, aussi bien dans les projets ferroviaires que dans ceux de l’assainissement de l’eau, ce que la Chine est loin de regretter, au regard de tous les déboires que les ports, les aéroports et le secteur gazier israéliens venet de connaître. Reste une évolution éminemment dangereuse pour l’entité qui est sous le point de se produire : la transformation d’Israël dans la politique chinoise d’un terrain d’investissement en une cible de vengeance. L’équation Xing Jiang-Gaza semble avoir fait son entrée dans la politique étrangère chinoise et le récent vote israélien contre la Chine n’est pas pour arranger les choses. 

ICBM: Kim

ICBM : Kim

Kim qualifie les États-Unis de « plus grand ennemi » de la Corée du Nord 

Voici ce qu’en dit la presse sioniste : « Selon les informations rapportées par Walla, qui cite des responsables israéliens et américains, le ministre des Affaires étrangères Yair Lapid a décidé d’accéder à une requête du département d’État américain de soutenir la mesure, après un long débat au ministère des Affaires étrangères sur les retombées possibles de cette décision. Lior Hayat, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, a confirmé à Walla qu’Israël avait soutenu la mesure. Cependant, Israël, qui considère la Chine comme l’un de ses partenaires commerciaux les plus importants, n’a pas publié de déclaration publique annonçant ou expliquant son soutien à l’appel du Conseil des droits de l’homme, dans une tentative apparente de garder profil bas et d’éviter de provoquer la colère de Pékin. »

Et d’ajouter : « Le média indique que les autorités chinoises ont exhorté Israël à ne pas soutenir la décision et ont par la suite émis une protestation. Israël a évité de critiquer les actions de la Chine au Xinjiang sous la direction de l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu, et certains de ses échanges les plus délicats avec l’administration de l’ancien président américain Donald Trump concernaient des accords d’infrastructure avec la Chine auxquels s’oppose Washington. La déclaration de Norton appelle également à la fin de “la détention arbitraire des Ouïghours et des membres d’autres minorités musulmanes”, et exprime également des préoccupations concernant les droits de l’homme à Hong Kong et au Tibet.

Pyongyang sort son méga ICBM

Pyongyang sort son méga ICBM

La Corée du Nord a organisé un défilé militaire de grande envergure à Pyongyang.

C’est donc bien part pour un nouveau round des hostilités contre l’entité et l’affaire pourrait ne pas en rester. L’un des plus grands alliés chinois dans la péninsule et de loin une puissance balistique de premier, la Corée du Nord vient d’envoyer un second avertissement à Israël après celui du mois de mai où il avait traité l’entité sioniste de régime infanticide et broyeur de la paix. 

Cette fois la Corée du Nord dénonce Israël pour avoir transformé Gaza en “un immense abattoir humain”, “un lieu de massacre d’enfants”.

Les tunnels souterrains de Gaza vont réapparaître en Cisjordanie?

Les tunnels souterrains de Gaza vont réapparaître en Cisjordanie ?

La Corée du Nord a condamné Israël pour avoir transformé la bande de Gaza “en un immense abattoir humain et un lieu de massacre d’enfants” après le dernier violent conflit entre Qods et le Hamas. Dans un communiqué publié le vendredi, 4 juin le ministère nord-coréen des Affaires étrangères a déclaré que “le crime horrible d’Israël de tuer les enfants ressemblant à des bourgeons qui n’ont pas encore fleuri, est un défi grave pour l’avenir de l’humanité et un crime contre l’humanité”. “Il n’est pas exagéré de dire que toute la bande de Gaza est devenue un immense abattoir humain et un lieu de massacre d’enfants”, a poursuivi le ministère.

À quoi rime cette seconde condamnation ? Le chef du bureau politique du Hamas, Haniyeh qui travaille à l’heure qu’il est à l’émergence d’un État palestinien sur la scène internationale avec deux visites d’État d’envergure au Maroc et en ce moment en Mauritanie où il n’a cessé de revendiquer ses liens avec le Hezbollah pourrait après tout bien penser à l’Asie et se rendre à Pyongyang lors d’une prochaine tournée. Ce sera bien de voir Israël être ciblée aussi par des missiles de fabrication nord-coréenne.

https://french.presstv.ir/Detail/2021/06/24/660777/Cor%C3%A9e-du-Nord-Gaza-Qods-Etats-Unis-Isra%C3%ABl-Dialogue-Massacre

Dans PALESTINE

UN MILITANT PALESTINIEN SUCCOMBE APRES SON ARRESTATION PAR LES FORCES PALESTINIENNES. L’AUTORITE PALESTINIENNE ACCUSEE DE L’AVOIR LIQUIDE

Par Le 24/06/2021

Un militant palestinien succombe après son arrestation par les forces palestiniennes. L’AP accusée de l’avoir liquidé.

 Depuis 4 heures  24 juin 2021

nizar_banate-jpg8

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

nizar_banate-jpg3

Le militant et l’activiste palestinien Nizar Bnat a été tué ce jeudi 24 juin après avoir été arrêté par les services de sécurité palestiniens.

Selon le cousin de la victime, Ammar Bnat , les forces de sécurité palestiniennes se sont violemment comportés avec l’activiste palestinien qui était connu pour son franc parler. « Les éléments des forces de sécurité l’ont trainé à même le sol après l’avoir tabassé, ce qui a engendré sa mort », a-t-il dévoilé pour la télévision libanaise d’informations al-Mayadeen.

Des membres de la famille de la victime ont révélé pour l’agence Quds News que Nizar a été molesté par 20 membres de forces de l’ordre palestiniennes qui avait attaqué son domicile vers 3 :30 à l’aube de ce jeudi et l’en avait sorti alors qu’il criait.

nizar_banate-jpg4

« L’Autorité nous avait précédemment adressé des menaces avant l’arrestation de Banate », a précisé Ammar Bnat pour al-Mayadeen, indiquant ne pas savoir ce qu’est advenu de sa dépouille et accusant les forces de sécurité de vouloir cacher les indices.
Selon lui, Nizar a été liquidé « avec préméditation » et le communiqué du préfet de la ville al-Khalil est « une mascarade ».

A l’issue d’une réunion avec les forces de sécurité, Jibrine al-Bakri avait annoncé que son état de santé s’était détérioré après son arrestation à la demande d’une convocation prononcée par le procureur général. Il a ajouté qu’il avait été transféré à l’hôpital public d’al-Khalil où il a succombé.

Il luttait contre la corruption au sein de l’AP

Originaire de la localité de Dora au sud de la ville d’al-Khalil, Nizar Bnat était connu pour son ton critique à l’encontre de l’Autorité palestinienne. Ces dernières années, il s’était consacré à la lutte contre la corruption. Il était aussi connu parmi les activistes en Cisjordanie qu’il était farouchement hostile aux projets de liquidation de la cause palestinienne.

nizar_banate-jpg6

Il avait été arrêté 8 fois par les forces de sécurité palestiniennes, avait subi de longs interrogatoires et fait l’objet de torture dans leurs prisons. Avant l’une de ces arrestations, Il avait posté sur sa page Facebook une publication dans laquelle il a critiqué le chef de l’organisme général pour les questions civiles de l’AP, Hussein Cheikh pour avoir qualifié le retour des relations avec l’occupation israélienne de victoire.

Récemment, sur l’affaire des vaccins pour le Covid-19, il a accusé les dirigeants de l’AP « de marchander sur tout aux dépens de la cause palestinienne ».

S’étant porté candidat aux législatives sur la liste « Liberté et Dignité », sa maison avait fait l’objet de tirs de feu inconnus après qu’il a demandé à l’Union européenne de suspendre l’aide qu’elle fournit à l’AP et de lancer une enquête sur la corruption financière. Et ce après la décision de Mahmoud Abbas de reporter les élections.

Ces derniers jours, l’ONG Amnesty international a demandé au Premier ministre palestinien Mohamad Achtiyeh de libérer Banate qui était séquestré depuis le samedi pour avoir insulté l’ex-président Yasser Arafat.

Se disant choquée par son décès, l’Union européenne a réclamé « une enquête complète, indépendante et transparente ».

« Un meurtre politique »

Le mouvement Hamas a condamné la mort de Bnat , la qualifiant de « meurtre politique et national ».
« Ce crime prémédité et organisé reflète les réelles intentions de l’autorité d’Abbas et de ses services de sécurité à l’encontre des fils de notre peuple, des militants de l’opposition et de ses adversaires politiques », a-t-elle dénoncé dans un communiqué en imputant la responsabilité « au président de l’autorité d’Oslo », Mahmoud Abbas.

Selon le porte-parole du Hamas, Hazem Qasem, « l’Autorité palestinienne est entièrement subordonnée à l’occupation » israélienne et « incapable d’agir dans le cadre de l’action nationale et agit sans contrôle ».
« Le meurtre de Nizar par l’AP est son crime le plus horrible et il faut œuvrer afin qu’elle revienne au consensus national », a-t-il souligné.
Qassem a insisté pour que ce crime ne passe pas inaperçu sinon il se répètera. Il a signalé que le Hamas en discutera avec les autres factions palestiniennes pour mettre au point une position commune et réelle pour juger les coupables.

« Un crime à part entière »

Qualifiant la mort du militant de « crime à part entière », le Jihad islamique a pour sa part mis en garde contre « les répercussions dangereuses sur le peuple palestinien » de la politique suivie par l’AP.
« Le militant Nizar Bnat a été victime d’une longue campagne de poursuites policières et d’intimidations », a écrit le Jihad dans un communiqué en imputant la responsabilité a l’AP.

Mêmes condamnations de la part du Front populaire pour la libération de la Palestine et du Front démocratique pour la libération de la Palestine et de la part du mouvement Kifah (Lutte) selon lequel ce crime « inaugure une nouvelle étape de musèlement des voix, d’arrestations et de meurtres politiques ».

Réclamant une enquête menée par des éléments indépendants et honnêtes, le chef de l’Initiative nationale palestinienne Mostafa Barghouthi a réclamé la cessation des assassinats politiques assurant que ce qui se passe est dangereux sur la paix dans la société et entre les familles au moment où nous faisons face à la brutalité de l’occupation » israélienne.

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/2099451

Dans PALESTINE

« ISRAËL » RAYE « DE JURE » DE LA CARTE !

Par Le 17/06/2021

Une seule opération "Épée de Qods" et Israël perd son "poids" géostratégique... son utilité même

Thursday, 17 June 2021 8:46 AM  [ Last Update: Thursday, 17 June 2021 11:02 AM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le missile " Qassem" des brigades d'al Qods (Archives)

À l'image de tous les médias mainsteam, l'Américain Axios ment quand il affirme dans son numéro du mercredi, 16 juin, qu'Israël de Naftali Bennett aurait décidé d'adopter le "profil bas" face à l'axe de la Résistance, "le Hezbollah, le nucléaire iranien et la Palestine", rien que pour "s'adapter à la ligne de l'Américain Joe Biden". Le plus juste aurait été de reconnaître que l'entité sioniste y a été forcée, non guère par le couple Biden-Austin, lui-même aux prises avec la Résistance à travers tout le Moyen-Orient, en Irak, au Yémen et en Syrie, en terre et en air tout comme en mer et ce, de la pire des manières, mais par cette spectaculaire opération militaire « Epée de Qods », d'une complexité totalement inouïe, et dont les ondes de choc ont même atteint le "Maghreb" où le chef du bureau politique du Hamas se trouve à l’heure qu’il est, en première visite officielle, et plus précisément à Rabat, sous le barbe et le nez d'un ambassadeur d’Israël « sans ambassade fixe » à qui aucun Marocain ne daigne louer un immeuble !

Gaza : le F-35 Adir a capitulé !

Gaza : le F-35 Adir a capitulé !

Yoram Schweitzer, expert sioniste en guerre asymétrique en basse intensité et chercheur à l'université Tel-Aviv y voit même la manifestation par excellence de cette « doctrine de guerre asymétrique », issu, d’un « pacte de Défense commun » inter–Résistance auquel a travaillé pendant plus de 20 ans, le Feu Soleimani.

« Aucune des composantes de l’axe de la Résistance n’a adopté une posture identique au cours des 11 jours qu’a duré le conflit mais le discours de ses principaux dirigeants, commandants du CGRI, Nasrallah, Sinwar,... l’ont tous prouvé, l’opération répondait à une planification parfaitement synchrone, basée sur des expériences militaires acquises au gré des guerres successives par le Hezbollah, Ansarallah, Gaza et évidemment l’Iran. Ce plan fut pour le reste mis à exécution étape par étape et pendant seulement 11 jours, pour un résultat terriblement alarmant pour Israël, à savoir la re-centralisation de la question de Qods de façon à briser la dynamique de normalisation ».

Au lieu de « sang contre sang » défendu par Nasrallah en 2020, l’axe de la Résistance prône désormais une nouvelle règle d’engagement qui est « Qods contre Guerre régionale » et la bataille de mai a démontré qu’il en était parfaitement capable. Mais à quoi rime cette équation? Elle veut dire très concrètement que la moindre action militaire d’Israël à al-Aqsa ou à Jérsalem (Qods) est potentiellement susceptible de déclencher une riposte militaire adverse à l’échelle non plus seulement de Gaza, du Sud Liban ou encore de la Syrie mais bien du Yémen et de l’Irak avec en toile de fond l’implication à des degrés divers de l’armée syrienne, de Qassam, de Qods, du Hezbollah mais aussi d’Ansarallah et des Hachd al-Chaabi d’Irak. Evidemment le CGRI se trouve au centre de ce QG élargi, lui qui assure le soutien militaire tactique et stratégique suivant un modus operandi digne des meilleurs BOA (Network Centric Warfare).

Gaza: la plus grand bourde d'Israël?

Gaza: la plus grand bourde d'Israël?

Et tous ces missiles à guidage inopérés US/Israël que la Résistance soumet à la rétro-ingénierie

À vrai dire, la bataille de mai a été un méga piège dans lequel Israël est tombé la tête en avant. Et comment ?

Et l’analyste de répondre : « Le plan s’est déroulé en deux volets : aérospatial et maritime. Ainsi aux vagues « excentriques » de centaines de roquettes tirées dans le stricte objectif de paralyser la DCA israélienne, a répondu d’abord le tir de missiles tactiques ciblant des infrastructures vitales civiles comme militaires. Ce volet aérospatial s’est très rapidement posé en contrepartie à l’action aérienne d’Israël car il était à la fois « précis » et « efficace », juste au contraire de ces tonnes de GBU et de JDAM larguées sur Gaza, qui n’ont fait que mettre dans l’embarras nos alliés du Golfe (Persique, NDLR) et écorner le processus de normalisation avec comme apogée ce vote cruel de Bahreïn et du Soudan contre Israël au Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Lire plus : Avant-riposte militaire du Hezbollah: Comment Nasrallah a édenté le renseignement sioniste?

Mais le volet naval de la bataille a été encore plus dévastateur à la fois en termes géopolitiques : missiles anti-navire, commandos marins se sont ajoutés aux roquettes, aux missiles et aux sous-marins sans pilote de Gaza pour prendre littéralement de court la marine israélienne et frapper en plein fouet la « portée énergétique » des accord d’Abraham ; tout le monde l’aura compris, y compris Abou Dhabi et Riyad, la cible des drones et des missiles qui ont visé l’oléoduc Ashkelon-Eilat, les réservoirs d’Ashdod, et qui ont visé les sites offshore "Tamar" et de Haïfa, a été moins de couper le flux pétro-gazier intra-Israël que de le supprimer de la grande « équation énergétique » en Méditerranée orientale ! L’Iran et ses alliés tiraient bien leur vengeance après des années de dures sanctions les visant et des attaques contre les pétroliers iraniens en mer Rouge, dans le golfe Persique et en Méditerranée.

L’impact s’en fait déjà ressentir : l’Egypte dont le canal de Suez a été toute bonnement mis de côté dans les accords d’Abraham, a appuyé en sous-main Gaza et on soupçonne même l’armée égyptienne d’avoir été pour quelques choses dans le ciblage des bases aériennes israéliennes par les missiles de Gaza. Même la Jordanie a manifesté sa solidarité avec Gaza d’abord par ses foules qu’elle a jeté à l’assaut de nos frontières en plein bataille de mai, puis par cet espèce de complicité dans son ciel vis à vis des « miliciens irakiens » dont un drone Ababil-3 nous est venu depuis le ciel jordanien, sans que la DCA du royaume nous en avertisse.

Israël/Résistance : un front

Israël/Résistance : un front

Jeudi 4 juin, Gaza a intercepté pour la première fois un essaim de drones sionistes dans son ciel... 

Énergétiquement parlant, Israël est-il désormais un hub crédible ? La fermeture du gisement offshore Tamar avec des millions de dollars de perte devrait à l’heure qu’il est, avoir bien averti les Américains et les Emiratis. Même les Chinois en ont compris le message, eux, qui ont surpris Israël au Conseil de sécurité, en le dénonçant comme étant « la tête de pont US » au Moyen-Orient !

Et l’article de conclure : « Israël est-il désormais à même de disposer de ce formidable arsenal régulier qu’il possède ? Bien sûr que non. Tous nos mouvements à Jérusalem devrait être mesurés et c’est là un autre pan des accords d’Abraham (Jérusalem judaïsé, NDLR) qui part en fumée. À la Marche des drapeaux de mardi, l’armée israélienne et les manifestants ont été contraints à éviter les quartiers palestiniens et à les éviter soigneusement ! Si ce n’est pas un « retrait » c’est quoi alors ? En Cisjordanie, une nouvelle directive appelle l’armée à éviter des fouilles et des intrusions dans les maisons palestiniennes. N’est-ce pas là encore un retrait militaire et l’aveu de l’échec de nos coopérations avec l’AP et son appareil de sécurité et de nos craintes de voir déjà la Cisjordanie basculer dans le camp du Hamas ?

Le F-35 a perdu à Gaza ...!

Le F-35 a perdu à Gaza ...!

Israël a raté sa mission 

Mais nos concessions n’en restent pas là. Le QG du camp d’en face nous a poussé à une autre, plus terrifiante encore : Mardi 15 juin, l'armée israélienne a annoncé la formation d'une nouvelle unité de combat dans le cadre du plan de protection des frontières d’Israël face aux éventuelles opérations d’infiltration du Hezbollah. Le commandement du front Nord a évoqué « l’Unité des abeilles », une des formations de l'armée de réserve, « récemment créée dans le cadre des efforts de l'armée israélienne pour renforcer la protection des colonies adjacentes à la barrière de sécurité à la frontière nord », après des infiltrations répétées dans cette zone. L’Unité des abeilles (Bee Unit) comprend un certain nombre de régiments, dont chacune contribue à sécuriser une zone à la frontière nord aux côtés des unités régulières de l'armée israélienne qui y opèrent et elle fournit la réponse initiale basée sur les informations du renseignement, ainsi que le traitement des événements qui éclatent tout à coup », selon le lieutenant-colonel Benny Meir, chef de la division des unités spéciales de la 91e division qui a créé l'Unité des abeilles.

Gaza: 1er clash F-35 Adir/Bavar 373?

Gaza: 1er clash F-35 Adir/Bavar 373?

Mais les colons du nord d’Israël dont ceux qui vivent en Galilée ne sont pas dupes : l’armée israélienne déjà forte de ses forces d’élite la "Brigade Golani"... s’est avérée incapables d’assurer leur protection face au Hezbollah qui après la bataille de mai a prouvé encore une fois sa capacité à lancer une méga offensive contre le Nord. Tsahal appelle au secours des réservistes pour créer « une sorte de corps asymétrique », et simuler là, ce que le Hezbollah a fait depuis si longtemps. Reste à savoir si oui ou non ce corps asymétrique composé des réservistes déserteurs saura se mesurer à l’unité Radwan.

https://french.presstv.com/Detail/2021/06/16/660190/Israel-formation-d%E2%80%99une-unite-de-combat--

Dans PALESTINE

CISJORDANIE : "ISRAËL" DEJA ENCERCLE?

Par Le 11/06/2021

 

La Cisjordanie bientôt barricadée par des forces armées palestiniennes

Friday, 11 June 2021 6:33 PM  [ Last Update: Friday, 11 June 2021 6:35 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Les forces de sécurité palestiniennes gèrent un poste de contrôle à Bethléem le 10 mars 2020. ©AFP/Illustration

Selon  Rai Al-Youm, la situation en Cisjordanie est totalement bouleversée ces jours-ci et les informations préliminaires annoncent la possibilité d'une explosion et d'une intifada armée contre des forces d'occupation, similaire à ce qui s'est passé en 2000.

Comme preuve, on peut citer premièrement le martyre de trois Palestiniens, dont deux membres des forces de renseignement militaire palestiniennes, et le troisième un ancien prisonnier de guerre lors d'un affrontement avec l'armée israélienne à Jénine. Dans la foulée, le ministre palestinien de la Santé a fait part ce vendredi de la mort en martyr d’un adolescent palestinien de 15 ans par balles des militaires sionistes à Naplouse en Cisjordanie.

Deuxièmement, l’appel de l’Autorité palestinienne à ses effectifs à protéger les territoires occupés des attaques israéliennes et contrer les actions provocatrices des colons à Qods et dans les régions menacées tels que Salwan et Cheikh Jarrah. Troisièmement, l'Autorité palestinienne et ses dirigeants n'ont pas été les vrais vainqueurs de la récente guerre de Gaza, où seul la Résistance a assumé la tâche de défendre la mosquée Al-Aqsa ; 11 jours de Résistance suite à laquelle, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a été contraint de se tourner vers le président américain Joe Biden pour l'établissement d’un cessez-le-feu.

Lire aussi : Il est temps que les USA en finissent avec Israël

USA: défaite stratégique d'Israël

USA: défaite stratégique d'Israël

"La récente guerre de Gaza a entraîné la victoire de la Résistance palestinienne et de l’Iran".

Selon les informations, il y a des signes de désobéissance des forces de l’autorité palestinienne à l'encontre de leurs commandants. Ces forces ont lancé à cet égard des opérations contre les occupants sionistes notamment à Jénine.

C'est la première fois que les forces affiliées à l'Autorité palestinienne combattent les forces israéliennes depuis 2000, alors qu’au début, il avait été établi que les forces sécuritaires de l’Autorité autonome empêchent, en coopération avec l’appareil sécuritaire israélien, les opérations martyres en Cisjordanie. De même, il se pourrait que des effectifs de sécurités palestiniens surtout les jeunes officiers éprouvent un sentiment de honte suite aux coopérations avec l’appareil sécuritaire israélien et ce, contre l’Intifada du peuple palestinien. Il n’est donc pas exclu que les effectifs de sécurités de l’Autorité autonome désobéissent aux ordres de leurs supérieurs, lorsqu’il s’agit de défendre la ville sainte de Qods face aux attaques du régime sioniste, ce qui aurait été le cas tout récemment à Jénine.

À l’heure actuelle il existe des armes à feu qui se dirigent en Cisjordanie ainsi que vers les territoires occupés de 1948. En effet, une nouvelle Intifada armée en Cisjordanie porterait un coup dur à la sécurité du régime israélien, étant donné le tissu démographique mixte composé d’arabes et de juifs dans divers quartiers et colonies. Et imaginons que la technologie balistique dont profite actuellement la Résistance palestinienne à Gaza tombe aux mains des combattants palestiniens en Cisjordanie…La nouvelle Intifada cisjordanienne sera conçue, non pas avec des armes légères, mais avec des frappes au missile, pareilles aux récentes attaques aux missiles et roquettes depuis la bande de Gaza contre les profondeurs d’Israël..

Lire aussi : Le secrétaire général du Hezbollah met en garde les Sionistes contre une guerre que Netanyahu pourrait déclencher

Violentes explosions en Israël

Violentes explosions en Israël

https://french.presstv.com/Detail/2021/06/11/658828/Intifada-au-missile-en-Cisjordanie%C2%A0

 

 

 

Dans PALESTINE

GUERRE DE GAZA : DEFAITE STRATEGIQUE D’ « ISRAËL » ENTRAINANT LA VICTOIRE DE LA RESISTANCE PALESTINIENNE ET DE L’IRAN

Par Le 11/06/2021

"Netanyahu a fait une guerre qui a fait gagner"

Friday, 11 June 2021 5:54 AM  [ Last Update: Friday, 11 June 2021 8:45 AM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Des tirs de missiles depuis la bande de Gaza. (Photo d'archives)

La récente guerre de Gaza a entraîné la victoire de la Résistance palestinienne et de l’Iran, indique un quotidien américain.

Après 11 jours de guerre à Gaza, Israël et la Résistance palestinienne se sont livrés à un cessez-le-feu tout en se déclarant chacun la partie gagnante du conflit. Or, à Washington, certains craignent que ce ne soit l’Iran qui en tire le plus de profit au niveau tactique et stratégique.

Lire aussi: Gaza : Israël reconnaît la victoire du Hamas

Selon Washington Times, « cette guerre constituait une occasion pour mettre à l’épreuve les systèmes de défense multicouche d’Israël et elle a poussé Tel-Aviv à dépenser davantage pour améliorer ces systèmes ».

Israël : An I de l'implosion !

Israël : An I de l'implosion !

Méga surprise de Gaza ... 

« Le Leader de l’Iran avait déclaré, au début du mois de mai : les jeunes palestiniens qui se défendaient auparavant en jetant des pierres, ripostent aujourd’hui aux attaques de leurs ennemis avec des missiles de haute précision », ainsi qu'écrit dans Washington Times aussi. « D’autre part, les médias iraniens continuent de mettre l'accent sur les liens solides existants entre la Palestine et l’Iran. En plein conflit, le porte-parole des Brigades de Qods, la branche militaire du Jihad islamique en Palestine, avait fait part du dévoilement d’un nouveau missile baptisé "Qassem" qui rappelle Qassem Soleimani, commandant de la Force Qods du CGRI », a souligné le média américain, le Washington Times.

Washington Times a rappelé également que les services de sécurité des États-Unis et d’Israël suivent de près le soutien de l’Iran au Hamas et au Jihad islamique.

"Le département d’Etat américain a placé le Hamas et le Jihad islamique sur la liste des organisations terroristes et il a qualifié en 1984 la République islamique d'Iran d'un Etat soutenant le terrorisme.", écrit aussi le journal.

Guerre Israël/Gaza: la pire

Guerre Israël/Gaza: la pire

Précision, efficacité, quantité, le Hamas nous a dominé en tout ( Israël)

Un responsable au sein du renseignement américain a confié, sous le couvert de l'anonymat, à Washington Times que les forces du Hamas recevaient des formations en Iran et que « Les Palestiniens apprennent à fabriquer des armes à l’intérieur de la Palestine ».

Lire aussi: Des dizaines de missiles et roquettes tirés sur Tel-Aviv

Washington Times continue : « Le soutien apporté par l’Iran à la Palestine représente un défi pour l’administration Biden qui a promis de soutenir le droit d’Israël à se défendre. »

Josh Block, expert pro-israélien de l’Institut Hudson, a déclaré que la récente guerre de Gaza avait permis à l’Iran d’affaiblir les relations fraîchement établies entre Tel-Aviv et des monarchies arabes. « Cette guerre rendra difficile pour les pays arabes de développer leurs relations politiques avec Israël », ajoute Block.

https://french.presstv.com/Detail/2021/06/11/658771/Israel-Hamas-Gaza-Iran-guerre-missile-

Dans PALESTINE

LIBERATION D'UN JORDANIEN D'ORIGINE PALESTINIENNE DETENU 20 ANS DANS LES GEOLES PALESTINIENNES

Par Le 09/06/2021

Libération d’un Jordanien détenu 20 ans dans les geôles de l’occupation

 Depuis 8 heures  9 juin 2021

L'ex-détenu Abdallah Abou Jaber

L'ex-détenu Abdallah Abou Jaber

 Jordanie - Moyent-Orient

 

Rédaction du site

Un Jordanien d’origine palestinienne, auteur d’une opération à Tel-Aviv, est rentré mardi 8 juin au pays après avoir passé 20 ans derrière les barreaux des geôles de l’occupation israélienne.

Après avoir franchi le pont cheikh Hussein reliant le nord-est de la Palestine occupée au royaume hachémite, Abdallah Abou Jaber, 46 ans, a été reçu avec des fleurs et des cris de joie par les membres de sa famille.

Portant sur une épaule un keffieh palestinien à damier noir et blanc et un drapeau jordanien à damier rouge et blanc sur l’autre épaule il a affirmé : «Il y a vingt ans, j’ai effectué un voyage non pas de tourisme, mais de résistance», a-t-il dit.

«J’ai fait mon devoir de Palestinien car nous devons libérer au plus vite la terre de Palestine», a encore ajouté l’ex-détenu, originaire de Baqaa, le plus grand camp de réfugiés palestiniens de Jordanie, situé à 20 km au nord d’Amman.

Il a par ailleurs lancé un appel à mettre fin aux divisions entre les principales formations palestiniennes.

«Nous devons nous unir pour faire face à l’ennemi sioniste», a-t-il insisté avant de faire le V de la victoire.

«Nous sommes très heureux de la libération de ce héros, membre du Fatah et de la Brigade des Martyrs d’al-Aqsa», branche armée de la formation, a déclaré à l’AFP Younes Abou Sil, membre du Conseil national palestinien (parlement de l’Organisation de libération de la Palestine), qui se trouvait sur place.

Il «a passé 20 ans en prison pour avoir mené une opération visant à venger la mort de milliers de Palestiniens», a-t-il ajouté.

Abdallah Abou Jaber s’est rendu ensuite au cimetière de Baqaa, pour se recueillir sur la tombe de ses parents morts durant sa détention.

Un député jordanien, Ahmad al Sarahnah, a indiqué à l’AFP que 23 Jordaniens étaient actuellement incarcérés dans les geôles de l’occupation.

«La semaine dernière, nous avons demandé au ministre des Affaires étrangères d’intervenir officiellement (auprès des autorités d’occupation) pour obtenir qu’ils soient soignés de la COVID-19 et vaccinés», a-t-il dit.

Selon l’acte d’accusation israélien, Abdallah Abou Jaber avait mené, le 28 décembre 2000, une opération à la bombe contre un autobus à Tel-Aviv, qui avait fait 13 blessés. Il avait été arrêté le lendemain, selon la police d’occupation israélienne.

Quelque 2,2 millions de réfugiés palestiniens sont enregistrés en Jordanie auprès des Nations unies.

https://french.almanar.com.lb/2090123

Dans PALESTINE

PALESTINE : UNE MANIFESTATION JUDEO-ARABE A TEL-AVIV POUR MARQUER 54 ANS D’OCCUPATION

Par Le 07/06/2021

7 Juin 2021

Une manifestation judéo-arabe à Tel-Aviv pour marquer 54 ans d'occupation
CPI / il y a 3 heures
Le samedi 5 juin 2017 était le 54e anniversaire du déclenchement de la guerre israélo-arabe de 1967, qui a abouti à l'occupation militaire israélienne de la Cisjordanie, de Jérusalem-Est, de la bande de Gaza, du plateau du Golan et de la péninsule du Sinaï (restituée intégralement à l'Égypte en 1982).

Sous le slogan "Partenariat judéo-arabe pour combattre l'occupation", une manifestation judéo-arabe contre l'occupation s'est tenue samedi soir 5 juin à Tel Aviv pour marquer plus d'un demi-siècle de domination militaire israélienne sur les territoires palestiniens capturés pendant la guerre de 1967. La manifestation a débuté à 20h30 sur la place Habima, et de là, des milliers de participants ont marché jusqu'au Musée de Tel Aviv où un rassemblement a eu lieu. Parmi les manifestants se trouvaient les députés de la Liste commune Ayman Odeh, Aida Touma-Sliman, Ofer Cassif, Ahmad Tibi, Osama Saadi, le député du Meretz Mossi Raz et les principaux militants du Hadash et du Parti communiste d'Israël (CPI).


Manifestation judéo-arabe contre l'occupation dans le centre de Tel-Aviv pour marquer plus d'un demi-siècle de domination israélienne sur les territoires palestiniens, le 5 juin 2021 (Photo : Abby Seitz).

Dans un communiqué commun publié par les organismes participant à la manifestation, les organisateurs ont écrit : "Nous, Juifs et Arabes, marcherons ensemble pour un avenir différent pour les Israéliens et les Palestiniens ; un avenir sans occupation et sans effusion de sang, dans lequel nous vivrons tous en sécurité. Nous marcherons à Tel Aviv contre l'occupation et pour la paix et l'espoir, contre le racisme et pour le partenariat." Parmi les signataires de la déclaration ci-dessus : Hadash, CPI, Ligue des jeunes communistes d'Israël, Forum Meretz contre l'occupation, Rabbins pour les droits de l'homme, Mouvement des femmes démocratiques d'Israël - TANDI, Briser le silence, Standing Together, Sikkuy, Yesh Gvul, Mesarvot, Gush Shalom, Combattants pour la paix, Cercle des parents - Forum des familles, Zazim, Parti démocratique, Abraham Initiatives et Mouvement arabe pour le changement.

Lors du rassemblement qui a suivi la marche, MK Touma Sliman a déclaré : "Cinquante-quatre ans, c'est beaucoup trop ! Rappelez-vous ce que nous avons ressenti pendant la dernière guerre à Gaza, avec les missiles qui ont atterri à Sderot, à Beersheba, dans la zone frontalière de Gaza et à Tel Aviv. La peur ? L'anxiété ? L'énorme inquiétude ? La mort inutile ? Nous savons que vous vous souvenez, comme les habitants de Gaza se souviennent des bombes qui leur sont tombées dessus depuis les airs, de la détresse, de la terreur, des enfants qui sont tout simplement morts. Ni eux ni nous ne voulons que tout cela revienne. Ils savent, comme nous, qu'une autre guerre n'est jamais la solution. Pour mettre fin aux guerres, nous devons mettre fin à l'occupation et parvenir à une solution pacifique entre deux États indépendants. Les Israéliens et les Palestiniens qui vivent ici méritent une vie paisible et la justice. Engageons une lutte contre ceux qui veulent perpétuer la situation actuelle et façonnons nous-mêmes notre avenir."

Touma-Sliman a également dénoncé le nouveau gouvernement proposé que le MK d'extrême droite Naftali Bennett dirigerait comme "un dangereux gouvernement de droite", qui "écarterait Netanyahou et préserverait sa voie." Elle a ajouté : "L'occupation qui a commencé avec la guerre de juin 1967 continue d'être le tournant politique et idéologique de la société israélienne. À la lumière des crimes de l'occupation et des guerres fréquentes qui imposent un prix humain et social si lourd, les partisans de la paix et de la démocratie poursuivent leur campagne pour mettre fin à l'occupation et transformer les lignes du 4 juin 1967 en une frontière de paix entre deux États indépendants - Israël et la Palestine - avec deux capitales à Jérusalem." Salah Diab, un Palestinien de Sheikh Jarrah à Jérusalem-Est occupée, a appelé la foule à renforcer la solidarité avec les habitants du quartier.

La directrice adjointe de Breaking the Silence, Yael Lotan, qui a servi comme soldat à la frontière de la bande de Gaza au plus fort de la deuxième Intifada. Aujourd'hui, 18 ans plus tard, elle travaille pour mettre fin à l'occupation et a déclaré lors du rassemblement : "J'avais 18 ans lorsque je me suis engagée. Cela fait 18 ans que j'ai regardé dans les yeux l'enfant de la cabane de Gaza. Dans 18 ans encore, mon fils est censé participer à la même réalité. Toutes les nations méritent une place sous le soleil. Je refuse d'accepter que cette réalité soit la seule option pour les peuples israélien et palestinien."

source : http://maki.org.il/en/?p=27944&fbclid=IwAR2igByUVCSqcpeE56MabknbFl1OhdMfVnNOoR5hVIV7NEe9MX9weOYWtdw

Tag(s) : #Israel#Communiste#Maki

Dans PALESTINE

REPRESSION SANS REPIT A CHEIKH JARRAH : ARRESTATION D’UNE MILITANTE PALESTINIENNE ET EXPULSION MUSCLEE DE LA CORRESPONDANTE D’AL-JAZEERA

Par Le 06/06/2021

Répression sans répit à Cheikh Jarrah : arrestation d’une militante et expulsion musclée de la correspondante d’al-Jazeera

 Depuis 9 minutes  6 juin 2021

mona_alkourdi

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

mona_alkourdi-jpg5

Les agressions des forces d’occupation israéliennes contre les habitants du quartier Cheikh Jarrah, dans la ville sainte d’al-Qods occupée se poursuivent sans répit dans le but de les en expulser .

mona_alkourdi-jpg3

Ce dimanche 6 juin, elles ont arrêté la jeune militante palestinienne, Mona Al-Kourd, puis ont convoqué son frère, le militant Mohamad Al-Kourd, qui est également l’un des militants les plus en vue qui dénoncent les attaques de l’occupation dans la ville sainte en général et dans le quartier de Cheikh Jarrah en particulier.

« Lorsqu’elle est entrée changer ses vêtements, ils (les soldats israéliens) l’ont suivie dans sa chambre parce  qu’ils craignaient qu’elle ne cache un char dedans », a ironisé le père de Mona, Nabil al-Kourdi. Il a demandé aux habitants du quartier de se rassembler devant le poste de police israélien pour protester contre l’arrestation de sa fille.

On nous a pris la moitié de notre maison

Mona s’était fait remarquer sur les réseaux sociaux et lors de ses interventions sur les télévisions arabes en dénonçant la décision prise par le Tribunal israélien de Jérusalem exigeant l’expulsion d’une douzaine de familles du quartier de leurs maisons pour les donner aux colons israéliens. Une décision qui devrait ultérieurement viser une cinquantaine d’autres familles palestiniennes. Mona dénonçait aussi les attaques des colons qui tentaient de voler ces maisons.

mona_alkourdi-jpg1

Sa famille avait perdu la moitié de sa maison lors d’une première campagne d’expropriation des maisons, en faveur des colons, depuis une dizaine d’années.

« On nous a confisqué la moitié de notre maison et nous vivons désormais sur une seule moitié; l’autre a été prise par les autorités qui y ont fait installer des colons », a-t-elle raconté dans une interview avec le journal qatari Kol al-Arab, publiée le 2 mai.

« J’avais 11 ans, je me souviens très bien de ces crimes. Ils avaient cassé les portes et les fenêtres et attaquaient les gens sauvagement. Ils ont même jeté les enfants pas les fenêtres. Ils ont trainé les gens sans vêtements en dehors de la leurs maisons dont des femmes », a-t-elle ajouté.

Elle a rapporté comment plusieurs familles du quartier s’étaient retrouvées en dehors de leur domicile, dont les Al-Ghawi, les al-Hanoune,… Selon Mona, lorsque ces familles sont revenues pour récupérer leurs meubles, ils ne les ont pas trouvés non plus. Elles ont reçu une semaine plus tard des lettres d’avertissement qu’elles devraient payer les frais de transport des meubles vers un endroit tierce .

Jacob, tu sais que tu voles ma maison

mona_alkourdi-jpg6

Elle avait publié sur les réseaux spéciaux une conversation avec un colon israélien, lui disant en anglais: « Jacob, tu sais très bien que c’est notre maison. Tu es en train de voler ma maison ». Et lui de lui répondre:  » Si je ne la vole pas, quelqu’un d’autre le fera ».

Dans l’après-midi de ce dimanche, Mona a été relâchée .

Un sit-in organisé ce dimanche par les habitants de Cheikh Jarrah a été violemment attaqué par les garde-frontières israéliens qui ont utilisé des bombes assourdissantes et des gaz lacrymogènes pendant que les protestataires scandaient des slogans contre l’occupation et réclamaient une action de la part de la Communauté internationale pour faire cesser les évictions.

Arrestation et expulsion d’une journaliste

guevara

Le samedi 5 juin, les forces d’occupation avaient arrêté la correspondante de la chaine de télévision qatarie al-Jazeera, Guevara al-Budeiri puis l’ont relâchée et expulsée du quartier Cheikh Jarrah pour une durée de 15 jours.

La reporter était en train de couvrir un rassemblement pour le 54e anniversaire de la Naksa, un terme utilisé par les Palestiniens pour décrire l’occupation par l’entité sioniste de Jérusalem-Est, de la Cisjordanie et de la bande de Gaza à partir de 1967.

guevara1

Les images de l’interpellation montrent au moins cinq policiers israéliens encerclant la journaliste qui porte un gilet pare-balle avec l’inscription «presse». Elle tente de se défendre et finit par être menottée. Selon la chaîne, le matériel du caméraman qui accompagnait Mme Budeiri a été détruit.

Relâchée quelques heures plus tard, elle a raconté avoir reçu des coups de pied et avoir été traitée «comme une criminelle», malgré le fait qu’elle était en possession d’une carte de presse délivrée par le gouvernement israélien de l’occupation. Dans le même temps, la journaliste a été informée qu’elle ne pourrait pas retourner dans le quartier de Cheikh Jarrah, où se tenait la manifestation, durant les 15 prochains jours.
Dans son communiqué, Al-Jazeera dénonce une «violation complète des conventions internationales» de la part des autorités israéliennes.

bara_salaymat

Les forces d’occupation israéliennes assiègent le quartier cheikh Jarrah depuis le 7 mai dernier avec des blocs cubiques en ciment et y mènent depuis une campagne contre ses habitants pour les pousser à partir. La semaine passée, elles ont arrêté la jeune fille Bara’ al-Salaymat Photo puis l’ont relâchée. Elles ont aussi molesté violemment un jeune puis l’ont arrêté.

Les agressions israéliennes touchent d’autres quartiers palestiniens de l’est de Jérusalem, notamment al-Issawiyat et la rue al-Rachid où des colons ont attaqué les habitants pour s’emparer de leurs maisons.

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/2088737

Dans PALESTINE

MULTIPLICATION DES PROVOCATIONS ET EXACTIONS DES COLONS ET SOLDATS ISRAELIENS EN CISJORDANIE ET AL-QODS OCCUPEES

Par Le 03/06/2021

Multiplication des provocations et des exactions des colons et soldats israéliens en Cisjordanie et al-Qods occupées.

 Depuis 3 heures  3 juin 2021

fadi_sadek

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Depuis l’arrêt des hostilités entre les factions de la résistance palestinienne dans la bande de Gaza, les colons israéliens et les forces d’occupation israéliennes multiplient leurs exactions en Cisjordanie occupée et dans la ville sainte d’al-Qods Jérusalem contre les habitants palestiniens.

hares

Ce jeudi 3 juin, les colons sous la protection des forces israéliennes ont pris d’assaut des sites religieux islamique dans la localité Kafal Hares dans le gouvernorat de Naplouse pour y effectuer des rites talmudiques.
Selon les habitants de cette localité située au sud de la ville de Naplouse, les garde-frontières israéliens ont intensifié leur présence sur son entrée principale pour assurer les déplacements des colons.

Toujours à Naplouse, les forces israéliennes ont attaqué le village Azmoute, tirant des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes contre ses habitants, après avoir fermé dans les deux directions ses deux entrées Hawarat et Beit Forikau sud et à l’est.

Le mercredi 2 juin, 61 colons ont investi l’esplanade des Mosquées depuis Bab al-Magharibat. Certains d’entre eux ont été vus en train d’exposer des explications sur le temple de Salomon que les extrémistes voudraient construire sur le lieu même de l’esplanade des Mosquées.

La tête haute

Dans le gouvernorat de Ramallah, le jeune palestinien Fadi Sadek Moussa Wachat a succombé le mercredi 2 juin à ses blessures après deux semaines d’hospitalisation.

sadek_moussa

Les policiers israéliens de l’occupation l’avaient visé à la tête pendant les manifestations qui avaient éclaté à l’entrée nord de la ville al-Bireh, en soutien aux Jérusalémites d’al-Qods qui avaient, tout au long du mois de Ramadan, subi toutes sortes de mesures de répression et d’agression, pour les dissuader de se rendre à la mosquée al-Aqsa et l’esplanade de Mosquées. De même pour les habitants du quartier Cheikh Jarrah menacés d’expulsion de leurs maisons sur un arrêt juridique du Tribunal de Jérusalem. En même temps, faisait la rage l’escalade militaire entre la résistance palestinienne et l’armée d’occupation israélienne qui s’est poursuivie pendant 11 jours, entre le 10 et le 21 juin.

fadi_sadek_obseques

Âgé de 34 ans, Fadi Sadek est un ancien détenu qui avait purgé 8 années dans les prisons israéliennes dont 5 en continuité. Il avait plusieurs fois été blessé par les tirs des forces d’occupation. Avec sa mort, le nombre des Palestiniens de Cisjordanie et d’al-Qods qui sont tombés en martyrs par les tirs israéliens durant la récente crise s’élèvent à 35 dont deux dans la ville sainte.

La traque des ex-détenus

Selon le chef de l’Organisation des affaires des détenus et des libérés palestiniens Qadri Abou Bakr, les forces d’occupation traquent volontairement les ex-détenus dans le but de les liquider.

Les images de Fadi Sadek, assis à même le sol, blessé grièvement à la tête, ont fait le tour des réseaux sociaux dans le monde arabe. Les internautes ont salué sa résilience. « Il est resté la tête haute », ont-ils commenté.

tamrat

Dans les territoires palestiniens occupés de 1948, deux jeunes électriciens palestiniens de 17 et 20 ans ont été victimes ce jeudi 3 juin d’une attaque perpétrée par des extrémistes israéliens selon Arabs48 pendant qu’ils effectuaient des travaux sur le réseau électrique dans la ville de Tamrat. L’un d’entre eux a échappé de justesse à la mort.

Par ailleurs, l’inspecteur général de la police israélienne Jacob Chabtaï a déclaré la fin de la campagne d’arrestations contre les jeunes palestiniens des territoires de 1948. Selon les chiffres rendus publics, 2.142 jeunes palestiniens ont été arrtêtés, depuis le 9 mai: dont 1420 durant l’escalade militaire, les mineurs compris, et 531 depuis le cessez-le-feu, dont 60 mineurs. 614 sont encore derrière les barreaux.  La campagne d’arrestation n’a compris que 170 juifs.

Sources: Al-Mayadeen, Arabs48, al-Jazeera

https://french.almanar.com.lb/2087406

Dans PALESTINE

LE DETENU PALESTINIEN KHODOR ADNAN ENTAME UNE NOUVELLE GREVE DE LA FAIM

Par Le 02/06/2021

Le détenu palestinien Khodor Adnan entame une nouvelle grève de la faim

 Depuis 7 heures  2 juin 2021

Khodor Adnan

Khodor Adnan

 Article traduit - Moyent-Orient - Palestine

 

Rédaction du site

Le prisonnier politique palestinien, Khodor Adnan, a poursuivi ce mercredi 2 juin son quatrième jour de grève de la faim pour protester contre sa détention administrative arbitraire.

Le club des prisonniers palestiniens a indiqué qu’Adnan, 43 ans, originaire de Jénine dans le nord de la Cisjordanie occupée, avait été enlevé le 30 mai par les forces d’occupation israélienne.

Et d’ajouter:  le tribunal israélien avait prolongé sa détention jusqu’au 7 juin, bien qu’aucune charge n’ait encore été retenue contre lui.

M.Adnan a été emprisonné, douze fois, par les forces d’occupation israélienne. Il a passé près de huit ans de sa vie en prison, sans inculpation ni procès.

Au cours de ses détentions répétées, le responsable du Jihad islamique a observé quatre grèves de la faim pour protester contre sa détention administrative.

M.Adnan a effectué en 2004 une grève de la faim d’une durée de 25 jours, suivie de 66 jours en 2012, 54 jours en 2015 et 58 jours en 2018.

Au cours de la grève de la faim de 58 jours, la santé d’Adnan s’est gravement détériorée. Il avait cessé de prendre des suppléments qui l’aident à survivre au long jeûne. Les forces d’occupation avaient alors été contraints de le libérer.

Khodor Adnan est marié et père de neuf enfants, le plus jeune est un nouveau-né (à peine un mois) et le plus grand est âgé de 13 ans.

 

Source: Traduit à partir d'International Middle East Media Center

https://french.almanar.com.lb/2086614

Dans PALESTINE

GAZA : LE LONG ET TORTUEUX DECOMPTE APRES LA BARBARIE

Par Le 02/06/2021

2 Juin 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-05-31 09:34:47

 

 

Par: Roberto Morejón

La destruction des hôpitaux, des rues, des zones agricoles et des usines qui ravitaillent Gaza en eau potable témoigne du grand mensonge selon lequel, lors de ses derniers bombardements, Israël n'a visé que des cibles militaires du groupe Hamas.

En 11 jours de bombardement, le régime sioniste a tué près de deux centaines et demie de personnes, dont 66 enfants, et les survivants ont survécu  à un calvaire.

Les installations d'eau et d'électricité ayant été endommagées, les services vitaux ont été réduits au minimum.

Les familles ne pensent même pas au retour de leurs enfants à l'école, car 58 d'entre elles ont été touchées ou brûlées.

Les écoles ne pourront pas non plus cesser de jouer leur rôle transitoire de refuges pour les sans-abri, car plus de 2 000 foyers sont restés inutilisables et 16 000 autres nécessitent des réparations majeures.

Selon les responsables palestiniens, les pertes s'élèvent à plus de 322 millions de dollars et la reconstruction de Gaza nécessitera des dizaines de millions de dollars.

L'ONU a fait sa propre évaluation de la situation et a appelé les pays membres à attribuer 95 millions de dollars pour répondre aux besoins humanitaires dans l'étroite bande côtière, où vivent deux millions de personnes.

Pour ces personnes, accablées par un chômage s'élevant à 50%, cette fois-ci  l'agression de Tel-Aviv a été plus courte, mais plus forte et a ciblé les infrastructures économiques.

Avec tant de choses à faire, les Gazaouis se demandent si l'ennemi permettra l’arrivée des matériaux essentiels à la reconstruction et retrouver leurs conditions de vie.

Il est vrai qu’une lueur d’espoir est née avec l’aide promise par diverses nations, mais à Gaza, beaucoup se demandent combien de temps il leur faudra encore pour reconstruire, car Israël jouit de l’impunité au sein des organisations internationales.

Même le pouvoir des médias  placent au même niveau les deux parties impliquées dans la récente crise militaire, comme si le groupe Hamas bénéficiait des mêmes possibilités en ressources humaines, technologiques et militaires que le régime sioniste, soutenu par les États-Unis.

La presse institutionnelle réitère également inlassablement ce qu'elle appelle le droit de Tel Aviv à se défendre, sans même faire référence à la prérogative des Palestiniens de préserver la vie.

Il se peut que dans des mois, Gaza reprenne une partie de la vie quotidienne, mais ce sera sous de sévères limitations, car l'agresseur ne prévoit pas d'abandonner son siège.

source : https://www.radiohc.cu/fr/especiales/comentarios/259107-le-long-et-tortueux-decompte-apres-la-barbarie-a-gaza

Tag(s) : #Gaza#palestine

Dans PALESTINE

LES DESSOUS DE LA GUERRE DE GAZA : COORDINATION TOTALE AVEC LE HEZBOLLAH. LE MOUVEMENT YEMENITE ANSARULLAH PROPOSE D’ENVOYER SES DRONES

Par Le 31/05/2021

Les dessous de la guerre de Gaza: Coordination complète avec le Hezbollah. Ansarullah a proposé d’envoyer ses drones

 Depuis 2 heures  31 mai 2021

MM.Haniyeh et Nasrallah

MM.Haniyeh et Nasrallah

 Article traduit - Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Le quotidien libanais AlAkhbar a publié, ce lundi 31 mai, un article dans lequel il a révélé quelques dessous de la bataille de l’Epée d’Al-Qods contre l’entité sioniste, du 10 au 21 mai 2021.

Coopération avec le Hezbollah

Le chef du bureau politique du Hamas, Ismaïl Haniyeh, s’est rendu en 2020 au Liban, où il a rencontré le secrétaire général du Hezbollah, Sayed Hassan Nasrallah.

Au cours de cette visite, les équipes de travail du Hezbollah et des Brigades Al-Qassam (branche armée du Hamas) s’étaient réunies pour élaborer un plan visant à affronter l’entité sioniste en cas de guerre. « Ce que l’ennemi a vécu pendant les 11 jours de sa guerre contre Gaza faisait partie de ce plan », a révélé AlAkhbar, citant des sources de la résistance.

Et d’ajouter : « Grâce à une surveillance aérienne conjointe et à une vaste coopération en matière de renseignement entre le Hamas et la résistance islamique au Liban, le ‘plan métro’ d’Israël a été avorté. Ce dernier consistait à détruire les tunnels dans lesquels s’entasseraient près de 800 combattants de Gaza ».

« Bénéficiant de l’expérience du Hezbollah, la résistance à Gaza a également eu recours lors de cette bataille à la création de fausses cibles et cellules de commandement pour induire en erreur l’armée d’occupation israélienne ».

Drones et missiles yéménites

Le quotidien AlAkhbar a en outre révélé que « le mouvement de résistance yéménite Ansarullah a contacté le Hamas pour lui demander de lui envoyer les coordonnées des sites israéliens, qu’il voulait cibler avec ses missiles et ses drones « .

« Le Hamas a informé les dirigeants de Sanaa que la situation sur le terrain à Gaza était très bonne. Mais au cas où l’ennemi franchissait l’une des lignes rouges convenues avec l’axe de résistance, Ansarullah pourra alors mener ses frappes « .

Rappelons que lors de la bataille de l’Epée d’Al-Qods, la résistance palestinienne a tiré plus de 3000 roquettes contre les colonies et les villes occupées, en riposte aux agressions israéliennes contre les Palestiniens à Al-Qods et à Gaza.

Plus de 250 Palestiniens, dont 66 enfants, ont été tués suite aux bombardements israéliens contre les quartiers résidentiels à Gaza.

 

Source: Traduit à partir d'AlAkhbar

https://french.almanar.com.lb/2085349

Dans PALESTINE

ZIAD NAKHALEH, CHEF DU JIHAD ISLAMIQUE PALESTINIEN : "SI ISRAEL ASSASSINE L'UN DE NOS CHEFS, NOUS TIRERONS DES ROQUETTES SUR TEL AVIV"

Par Le 30/05/2021

Nakhaleh : « Si Israël assassine l’un de nos chefs, nous tirerons des roquettes sur Tel Aviv »

 Depuis 12 heures  30 mai 2021

Parade militaire organisée, à Gaza, par les brigades d’Al-Qods, branche armée du Jihad islamique.

Parade militaire organisée, à Gaza, par les brigades d’Al-Qods, branche armée du Jihad islamique.

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Le secrétaire général du Jihad islamique palestinien, Ziad Nahaleh a déclaré samedi 29 mai que si « Israël assassine l’un des commandants de la résistance dans la bande de Gaza, Tel Aviv sera automatiquement bombardé ».

« Tout assassinat par Israël de l’un de nos chefs ou autre membre de notre groupe équivaudra à des tirs de roquettes immédiats sur Tel Aviv », a-t-il mis en garde.

Ailleurs dans son discours, M.Nakhaleh a appelé à « la prudence cars les Etats Unis qui nous tuent avec leurs armes, parlent de la reconstruction de Gaza détruite par les armes US ».

Il a en soulignant que « notre nation est capable de se rapprocher davantage de la Palestine, citant l’Iran comme modèle pour tout le monde ».

Le secrétaire général du Jihad islamique a également remercié le peuple yéménite «parce qu’il apprend au monde la vraie fraternité».

Et de conclure : « Il n’y aura pas de paix dans la région et dans le monde tant que l’occupation existe sur la terre de Palestine ».

Durant l’agression militaire israélienne contre Gaza, qui a débuté le 11 mai et a duré 11 jours, les combattants du Hamas et du Jihad islamique à Gaza ont visé Tel Aviv à plusieurs reprises.

https://french.almanar.com.lb/2084766

Dans PALESTINE

SOLIDARITE AVEC LA PALESTINE!

Par Le 30/05/2021

30 Mai 2021

 26 MAI 2021  ACTIONS (SOLIDARITÉ INTERNATIONALE)SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

La Via Campesina exige une mission d’enquête des nations unies sur les violations des droits de l’homme en palestine et demande à l’ensemble de notre mouvement et à nos alliés engagés de s’unir à la campagne mondiale de boycott, de désinvestissement et de sanctions (BDS) contre l’apartheid israélien dans notre chère Palestine occupée ! L’apartheid est un crime !

CONTRE L’APARTHEID ISRAÉLIEN : BOYCOTT, DÉSINVESTISSEMENT ET SANCTIONS MAINTENANT !

(Harare: 23 mai 2021) La Via Campesina, un mouvement international qui rassemble des centaines de millions de paysans, de travailleurs ruraux, de migrants, de sans-terre, d’autochtones, de pêcheurs, de jeunes ruraux et de femmes, entre autres combattants pour la souveraineté alimentaire et les droits des paysans, accompagne la lutte du peuple palestinien depuis les premières années de l’occupation israélienne illégale. Engagés comme nous le sommes en faveur de la justice sociale et de la dignité des personnes, nous avons appris à connaître la réalité palestinienne année après année à travers de nombreuses délégations dans les territoires occupés. Puis, en 2013, nous avons intégré l’Union des comités de travailleurs agricoles ou UAWC-Palestine à notre mouvement. Depuis lors, ses travailleurs ruraux à Ramallah, ses gardiens de semences à Hébron et ses pêcheurs à Gaza, entre autres, ont apporté d’importantes contributions à l’internationalisme paysan de La Via Campesina. Ils ont notamment aidé à construire notre Déclaration des droits des paysans (UNDROP) et à consolider notre mouvement à travers le monde arabe.

Délégation après délégation dans notre chère Palestine, La Via Campesina a vu de ses propres yeux la cruelle illégalité de l’État colonial israélien : ses massacres à Gaza et en Cisjordanie, ses démolitions flagrantes d’écoles, d’hôpitaux et de maisons, sa construction de murs et l’expansion des colonies, son vol d’eau, de terres et de territoires. Mais nous avons également accompagné le peuple palestinien dans la gestion digne de ses cultures rebelles : ses oliveraies vieilles de plus de 500 ans, ses écoles et centres communautaires où se forme la conscience historique de la jeunesse palestinienne, et ses conférences internationales organisées pour atteindre une véritable souveraineté alimentaire pour la Palestine et tous les autres peuples en lutte.

« Vive les luttes de nos paysannes et paysans ! Vive les luttes des travailleurs agricoles ! Nous sommes avec vous jusqu’à ce que la justice socio-économique pour tous les paysans, pêcheurs et travailleurs agricoles devienne une réalité. Puissions-nous réussir à protéger les droits des paysans et des travailleurs ruraux dans le monde entier, ainsi que dans nos pays respectifs, dans le monde arabe et dans notre chère Palestine. » – Déclaration finale de la conférence internationale : Souveraineté alimentaire, colonies et frontières (Ramallah, 2019)

En avril 2021, Human Rights Watch (HRW) a confirmé ce que les gens du monde entier dénoncent depuis des années : « Les autorités israéliennes commettent les crimes contre l’humanité que sont l’apartheid et la persécution. » Selon le nouveau rapport de HRW, « la sévérité de la répression dans les territoires occupés, y compris l’imposition d’un régime militaire draconien aux Palestiniens alors que les Israéliens juifs vivant dans des conditions de ségrégation sur le même territoire jouissent de tous leurs droits en vertu d’une législation civile israélienne qui respecte ces droits, équivaut à une oppression systématique nécessaire à l’existence de l’apartheid. » Mieux vaut tard que jamais. On ne peut être plus clair.

Ce 15 mai, c’est le 73e anniversaire de la Nakba ou « catastrophe » survenue en 1948 avec l’expulsion de 750 000 Palestiniens de leurs maisons et de leurs terres pour créer l’État d’Israël. Bien que l’accord sanctionné par les Nations unies prévoyait l’occupation de 55 % du territoire palestinien, en violation du droit international, ils ont occupé par la violence et la répression la majeure partie de la Palestine. Dans le contexte de la Nakba 2021, connue comme « le jour de la douleur » par le peuple palestinien, l’État criminel d’Israël a intensifié ses plans d’occupation et de déplacement des Palestiniens par une série d’attaques guerrières qui ont abouti au meurtre vicieux de plus de 250 Palestiniens dont la plupart sont des enfants, des femmes et des personnes âgées. En réponse, La Via Campesina a publié une nouvelle déclaration de solidarité qui affirme au monde entier, encore une fois : les droits des Palestiniens sont aussi des droits de l’homme !

« Les paysans et les autres personnes travaillant dans les zones rurales ont droit à la vie, à l’intégrité physique et mentale, à la liberté et à la sécurité de leur personne… Ils ne seront pas soumis à une arrestation ou à une détention arbitraire ni à la torture ou à d’autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants, et ne seront pas tenus en esclavage ou en servitude. » –  Article 6 : Droit à la vie, à la liberté et à la sécurité de la personne, Déclaration des Nations unies sur les droits des paysans (UNDROP, 2018).

« Les paysans et les autres personnes travaillant dans les zones rurales ont le droit de définir leurs systèmes alimentaires et agricoles, droit reconnu par de nombreux États et régions comme le droit à la souveraineté alimentaire. Ceci inclut le droit de participer aux processus décisionnels concernant la politique alimentaire et agricole et le droit à une nourriture saine et suffisante produite par des méthodes écologiques et durables respectueuses de leur culture. » – Article 15 : Droit à l’alimentation et à la souveraineté alimentaire, Déclaration des Nations unies sur les droits des paysans (UNDROP, 2018).

La solidarité en action

En réponse à la récente attaque israélienne, et pour empêcher que ces crimes ne se reproduisent, La Via Campesina appelle l’Assemblée générale des Nations Unies (AGNU) et le Conseil des droits de l’homme des Nations Unies (CDH) à organiser immédiatement une mission d’enquête officielle des Nations Unies en Palestine occupée. Tout en espérant que cette mission de l’ONU concentrera son enquête sur les violations des droits commises lors des récentes attaques israéliennes contre la population civile palestinienne, nous pensons également qu’une telle mission devrait servir à surveiller la violation continue des droits de l’homme en général, et tout particulièrement les droits des paysans palestiniens et des autres personnes travaillant dans les zones rurales, comme le détaille notre UNDROP. La Via Campesina, avec notre organisation membre UAWC-Palestine, est prête et désire accompagner la mise en œuvre effective d’une telle mission de l’ONU.

En plus de ce qui précède, il convient de rappeler qu’en novembre 2015, une délégation de La Via Campesina s’est rendue en Palestine et a présenté un rapport détaillé avec de multiples recommandations pour notre mouvement et toute notre communauté d’alliés. Une de ces recommandations, peut-être la plus importante aujourd’hui, est d’adhérer officiellement au mouvement de Boycott, Désinvestissement et Sanctions (BDS) qui vise à mettre fin au soutien international à l’occupation illégale et à la répression criminelle des Palestiniens par Israël et à le contraindre à se conformer au droit international. C’est ainsi que nous avons pris l’engagement de mobiliser nos organisations et alliés autour du BDS comme « outil de lutte contre le crime d’apartheid que l’État d’Israël commet à l’encontre de la population palestinienne. »

En solidarité avec le peuple palestinien, qui subit actuellement les attaques militaires les plus graves de ces derniers temps, La Via Campesina appelle nos 181 organisations membres et toute notre communauté d’organisations et de mouvements alliés à rejoindre le mouvement BDS avec toute leur force et leur conviction pour mettre fin à l’apartheid israélien et à ses crimes de guerre.

D’abord et avant tout, adhérons tous et toutes ! Le boycott est économiqueacadémique et culturel !

Nous devons nous mobiliser pour arrêter les entreprises, les institutions publiques et privées, y compris les universités, et les gouvernements qui ont des relations commerciales et d’investissement avec Israël ;

Nous devons également faire pression sur les gouvernements comme les États-Unis et le Canada qui continuent de vendre à Israël des armes qui sont utilisées contre la population palestinienne, principalement les femmes, les personnes âgées et les enfants. L’aide militaire des États-Unis et du Canada et d’autres pays constitue également une violation de leurs politiques internes qui interdisent la vente d’armes pour commettre des crimes contre l’humanité et la violation des droits de l’homme ;

De même, les pays qui utilisent les sociétés de sécurité et de contrôle israéliennes, comme Elbit Systems, qui a construit le mur en Cisjordanie et conçu la stratégie paramilitaire contre la population palestinienne, et qui a participé à la construction du mur et à la conception de la stratégie militaire à la frontière entre les États-Unis et le Mexique contre les migrants et les communautés frontalières, doivent rompre leurs relations commerciales et d’investissement avec l’État criminel d’Israël ;

Enfin, que les sociétés étrangères installées dans les territoires palestiniens, comme la société mexicaine Cemex qui collabore aux implantations illégales de colons blancs extrémistes qui continuent de s’étendre en semant la peur et en multipliant les attaques paramilitaires contre les Palestiniens, quittent Israël parce que leurs opérations sont souillées du sang de la population palestinienne qui continue de résister et de lutter héroïquement.

La solidarité concrète et authentique avec le peuple palestinien ne peut plus attendre, elle est urgente et doit être large et militante. Nous exhortons nos organisations de La Via Campesina dans son ensemble et tous nos alliés à agir ensemble pour soutenir le mouvement BDS afin de saper la terrible politique d’apartheid que subit aujourd’hui notre peuple palestinien frère.

Mondialisons la lutte ! Mondialisons l’espoir !

La Via Campesina

 

source : https://viacampesina.org/fr/solidarite-avec-la-palestine-maintenant%e2%80%89/

Tag(s) : #palestine#ViaCampesina

Dans PALESTINE

LA RESISTANCE YEMENITE S'EST BATTU A GAZA. UN COMBATTANT D'ANSARALLAH EST TOMBE EN MARTYR

Par Le 29/05/2021

Résistance yéménite a activé ses missiles à Gaza?

Saturday, 29 May 2021 5:43 PM  [ Last Update: Saturday, 29 May 2021 5:45 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Des roquettes du Hamas tirées vers les territoires occupés depuis la bande de Gaza, le 14 mai 2021. ©Getty Images

Annonçant la présence des forces d’Ansarallah à ses côtés, la Résistance palestinienne a fait état de la mort en martyr du premier combattant yéménite pour la ville de sainte de Qods.

La Résistance palestinienne a annoncé la participation des forces de Résistance yéménites à la lutte contre la récente invasion militaire des sionistes au cours de la guerre de Gaza, connue sous le nom d’« Épée de Qods », rapporte Mashregh News.

Grande défaite pour BMS à Jizan

Grande défaite pour BMS à Jizan

Jizan: plus de 80 mercenaires tués 

Les combattants palestiniens ont signalé jeudi la mort d’un combattant yéménite ayant servi la Résistance yéménite au cours des 12 jours de combat qui ont opposé les militaires sionistes et les forces de la Résistance qui défendaient la cause palestinienne.

Lire aussi : USA : » Israël vaut-il la peine réellement ?

Les obsèques de Hussein al-Waili, premier martyr yéménite ayant perdu la vie pour la cause de la Palestine, se sont déroulées ce samedi 29 mai dans la bande de Gaza et en Cisjordanie avec la participation des combattants des groupes de résistance.

Le déploiement des forces de la Résistance yéménite dans les récents affrontements entre la résistance palestinienne et l’ennemi sioniste n’a été annoncé que quelques jours après le discours d’Abdul-Malik al-Houthi, le chef du mouvement populaire d’Ansarallah au Yémen.

Lire aussi : Les caractéristiques des nouveaux missiles du Hamas

« Le Yémen est prêt pour toutes les options, et sa Résistance continuera d’être pleinement préparée, si nécessaire », a déclaré al-Houthi en allusion aux évolutions dans les territoires occupés.

Les experts ont décrit les remarques d’al-Houthi comme un signe de l’implication militaire directe du Yémen contre le régime sioniste en soutien à la Résistance palestinienne. Cette nouvelle règle d’engagement que le secrétaire général du Hezbollah a dévoilée mardi et qui a très volontairement donné à toute atteinte israélienne à Qods et surtout à la riposte qu’elle susciterait un caractère régional continu a suscité la panique au sein de l’armée sioniste.

Ansarallah casse Israël ....

Ansarallah casse Israël ....

Des images satellite montrent que les EAU sont en train de construire une base aérienne 

Il convient de rappeler la mise en garde de Hisham Sharaf Abdullah, le ministre des Affaires étrangères du gouvernement du salut national à Sanaa, qui a souligné que les actions des Émirats arabes unis dans les îles de Socotra et Mayyun étaient contraires au droit international sans manquer de les accuser de tenter d’amener des touristes israéliens sur l’île de Socotra. Il s’en est vivement pris aux Émirats arabes unis pour leurs actions illégales et inacceptables avec pour objectif d’imposer une politique de facto sur l’île, qui contrôle l’entrée de la mer Rouge.

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/29/657778/Ansarallah-Gaza-guerre

Dans PALESTINE

LE GENERAL IRANIEN QAANI, COMMANDANT EN CHEF DE LA FORCE QODS : « QUE LES SIONISTES FASSENT LEURS VALISES »

Par Le 29/05/2021

G. Qaani: "Que les sionistes rachètent leur maison vendue en Europe et aux États-Unis"

Saturday, 29 May 2021 12:21 PM  [ Last Update: Saturday, 29 May 2021 1:15 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le commandant en chef de la Force Qods du CGRI, le général de brigade Esmaïl Qaani.

« Les Palestiniens devraient s’apprêter à une administration totale et entière de la Palestine, de toute la Palestine, y compris la partie occupée  » a affirmé ce samedi le commandant en chef de la Force Qods le général Qaani lors d’une cérémonie dédiée à la mémoire du commandant en chef adjoint le général Hejjazi décédé il y a tout juste 40 jours. 

Et le général d’ajouter : « Que les sionistes quittent les territoires occupés au plus vite ; qu’ils regagnent leur pays en Europe et aux États-Unis. Car la plupart des roquettes et des missiles lancés par les Palestiniens contre les colonies de peuplement ont été fabriqués par eux-mêmes et que les combattants de la Palestine prévoient de libérer toutes les terres palestiniennes, toute cette terre, absolument tout ».

Gaza frappe les ICMB d'Israël?!

Gaza frappe les ICMB d'Israël?!

Les sionistes feraient mieux de racheter les maisons qu’ils ont vendues a tort aux États-Unis, en Europe et ailleurs et qu’ils le fassent avant que le prix grimpe.

Le général Qaani s’est félicité de fulgurants progrès réalisés par la Résistance palestinienne conseillant vivement aux Palestiniens de préparer des plans à l’effet d’administrer toute la Palestine à l’avenir, car le régime sioniste perdra tout et sera contraint a restituer la Palestine historique.  

Missile

Missile

« Pendant les trois premiers jours de la guerre récente, Gaza a tiré autant de missiles sur les territoires occupés qu'en 2008,  pendant toute la durée guerre de 22 jours. C'est le Front de la Résistance qui gagne en puissance de feu. Plus de 3 000 missiles fabriqués en Palestine ont été tirés en seulement 11 jours. Or de nombreuses infrastructures dans les territoires occupés étaient à portée de missiles palestiniens mais elles ont été épargnées. les groupes de la Résistance ne les ont pas touchés, sachant qu'il ne leur faudra pas longtemps pour les investir et les utiliser.

Israël : An I de l'implosion !

Israël : An I de l'implosion !

Méga surprise de Gaza ... 

« La force de frappe palestinienne a été si intense que le régime sioniste s’est mis à quémander dès les premiers jours une trêve. Et le plus important aura été le fait que les missiles ayant été tirés aux derniers jours de la guerre ont été les plus dévastateurs, les plus puissants... Le régime sioniste a demandé le cessez-le-feu qui n’a été accepté que sous condition posée par la Résistance ».

Lire aussi : De l'Iran en passant par le Yémen, la Résistance vous attaque sans relâche et ceci va se se poursuivre

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/29/657746/Iran-CGRI-Qaani-Gaza-Isra%C3%ABl-Palestines-Missiles-

Dans PALESTINE

« ISRAËL », TERRAIN D’ESSAI DES MEILLEURS ARMEMENTS DE LA RESISTANCE. CELA S’APPELLE LA REVANCHE DE L’HISTOIRE…

Par Le 28/05/2021

 

"Network Centric Warfare" ou comment Gaza-Syrie-Hezbollah-Hachd ont synchronisé 1ère offensive balistique multifront contre Israël?

Thursday, 27 May 2021 8:35 AM  [ Last Update: Thursday, 27 May 2021 9:22 AM ]

 30 

Les combattants de Gaza lancent des drones Shahab contre l'entité sioniste/twitter

Ce tonitruant point de presse qu’a tenu le commandant Yahya Sinwar ce mercredi le 26 en pleine rue de Gaza, défiant de façon, on ne peut plus claire, les "menaces de liquidation" signées Gantz, Kochavi, alors même qu’en Israël, l’international sioniste et ses tentacules occidentaux ruminent une semaine après la capitulation du  21 mai la pire défaite de toute son histoire, a été beaucoup plus qu’un simple discours de victoire. Encore faut-il que l’ennemi ait un minimum d’intelligence pour le comprendre. Sinwar y a reconnu en effet de façon on ne peut plus claire que « Epée de Qods » a été la première manifestation de ce que les manuels militaires US/OTAN qualifient de « Network Centric Warfare » ou « bulle opérationnelle aéroterrestre » auquel très paradoxalement, l’armée sioniste avait commencé à s’exercer dès le 9 mai sous l’étiquette « contrer une guère multifronts », quand la tempête de missiles éclata.

Redoutable Message de Nasrallah à Israël!

Redoutable Message de Nasrallah à Israël!

Au fait, rares ont été les commentateurs ayant osé ces deux dernières semaines s’interroger sur le « comment «  de cette capacité de « réseautage extraordinaire » dont a fait preuve la Résistance laquelle capacité s’étendait du sous-sol de Gaza pour atteindre la Syrie et le sud Liban avec entre temps des extensions vers la Méditerranée, puisque une partie des opérations « Epée de Qods »a été de caractère naval- mais aussi vers la frontière jordanienne avec l’Irak, si on se fie à l’armée qui s’est plainte d’un drone irakien s’étant abattu au J+10 des combats sur Beit Shéan de l’entité sioniste et tout ceci dans une ambiance aérienne hostile marquée par des centaines de satellites, de drones, d’avions warfare propre à tuer toute communication …

 En 11 jours de combat, ce « réseautage » a fait en sorte que des salves balistiques composées de 10, de 40, de 70, voire de 140 roquettes-éclaireurs s’abattent en « cercles excentriques » et « intermittentes » sur Ashkelon, Ashdod, Tel Aviv et Qods situés plutôt à l’ouest de Gaza ou encore  sur des régions occupées, plutôt situées à l’est, à savoir le Néguev, Eilat ….de façon à ce que les radars tridimensionnels à balayage électronique  ELM-2084 de Dôme de fer d’une portée de 100 à 200 kms soient totalement saturés, mis hors fonction pour que les missiles tactiques Ayyash-250, « Badr-3 » ou « Qassem » d’une ogive de près de 400 kg puissent frapper Aéroports, base terrestres, base aériennes, ou encore que des drones-missiles croisière atteignent pipeline, réservoir, usines, complexe industriel.

Gaza frappe les ICMB d'Israël?!

Gaza frappe les ICMB d'Israël?!

Frappe de missiles contre la base secrète d' "Israël"

Il y a évidemment des démonstrations de guerre électronique en direction de l’entité, que certaines sources affirment originaire de la Syrie ou du sud Liban quand le « Dôme de fer » se mettait à se tirer dessus et à abattre comme le cas rapporté par Haaretz drones amis mais le gros de travail de brouillage ce sont les roquettes  Fajr, Q12, SH, SQ… qui l’ont si merveilleusement fait à partir des unités sous terrains que l’aviation sioniste arrosait de ses bombes JMAD et GBU sans que le feu de la Résistance perde de l’intensité, se dérègle, se désordonne.

Gaza: la plus grand bourde d'Israël?

Gaza: la plus grand bourde d'Israël?

Et tous ces missiles à guidage inopérés US/Israël que la Résistance soumettre à la rétro-ingénierie

Ce « BOA » inter-Résistance à dimension pluridirectionnelle et reliant en 12 jours Gaza, Syrie, Liban, Irak et Méditerranée, a été à mot à peine découvert évoqué par Sinwar, ce mercredi quand il a dit :  «Que tout le monde le sache ! Les roquettes tirées depuis le Liban et la Syrie, ou encore le drone abattu sur les frontières avec la Jordanie, ont été tous le résultat d'efforts coordonnés entre la Résistance à Gaza et celle au Liban…»

En effet, le 13 mai une salve de 3 roquettes a été tirée depuis la zone côtière de Qlaileh juste au sud du camp de réfugiés palestiniens de Rashidieh dans le district sud-libanais de Tyr, de l'autre côté de la frontière israélo-libanaise, atterrissant en  Méditerranée. Le lendemain, le 14, alors même les frappes balistiques de Gaza s’élargissaient de Sderot et d’Ashkelon vers le Néguev, Eilat, Tel-Aviv,  trois autres roquettes ont visé  depuis la Syrie, le Golan occupé.

Puis le 17, presque au même moment que des flots entrecroisés de missiles ne tombent sur Palmachim, Hetzarim, Hatzor, Nevatim, Tel Nof, soit des bases aériennes les plus importantes d’Israël avec leurs centaines d’escadrons de F-16, F-15, d’Awacs,  de F-35… ,  six autres roquettes ont été tirées depuis le sud du Liban vers Israël.

Après 4000 missiles et de roquettes tirés contre Israël, Netanyahu se souvient de l'Iran

Après 4000 missiles et de roquettes tirés contre Israël, Netanyahu se souvient de l'Iran

Puis le 19 mai la BOA de la Résistance a décidé que parallèlement à la première attaque au drone sous-marin  visant les sites offshore sioniste en Méditerranée, le front irakien s’active et ce fut là ce coup à Ababil-3 qui a terrorisé Netanyahu au point de le pousser à s’en plaindre devant les caméras du monde entier en ces termes «  les drones piégés iraniens nous arrivent je ne sais d’Irak ou de Syrie »… «  au secours ! »

« L’Epée de Qods » est donc de loin la première opération du « Network Centric Warfare » de la Résistance qui a pleinement réussi, quitte à ouvrir la voie au prochain round. Car ni Sinwar ni Nasrallah dont le discours s’entrecroisait n’ont laissé aucun doute : quelque chose de plus monumentale se prépare. « La Résistance est désormais à même de tirer « par minute » des « centaines de missiles d’une portée de 100 à 200 kms », a dit Sinwar en soulignant « le soir de 21 mai, on en était à 300 missiles à tirer contre Tel-Aviv mais ce fut par respect pour la trêve qu’on ne l’a pas fait ». L’observateur avisé aura sans doute remarqué « le nombre et la récurrence du tir » qui se combinent à l’allusion globale à la « Résistance ». La prochaine confrontation verra le triple front Gaza, Liban, Syrie s’ouvrir de façon concomitante et à la faveur d’un autre concept de guerre asymétrique signé le CGRI évidemment que "Epée de Qods" a permis de préliminairement exploiter in situ à savoir «  clip de missile ».

J+10, l'armée de l'air d'Israël, enterrée!

J+10, l'armée de l'air d'Israël, enterrée!

Arrow et Fronde de David rejoignent le Dôme de fer dans la "poubelle de l'histoire.

En novembre 2020 et en commentant une vidéo publiée par le CGRI, The Drive écrivait :

« … le CGRI vient de mettre en œuvre un nouveau concept, dit« clip à missile »,… une sorte de mitrailleuse balistique qui permet une redoutable permanence de feu….Dans le temps, le tir des missiles se faisait par intermittence mais la « mitrailleuse à missiles » rend le feu continu ôtant a l'adversaire l'occasion de s'en remettre. Chaque « clip « est composée de  cinq missiles à combustible solide "Emad" dont le lanceur est composé d'un petit wagon mobile, agile et propre à réduire sensiblement le temps de lancement. La nouvelle méthode est également beaucoup plus efficace en termes d'espace.

Alors qu'auparavant, des transporteurs-monteurs-lanceurs (TEL) conventionnels volumineux étaient stationnés et déplacés sous les ouvertures de tir dans le plafond de la cité souterraine, en utilisant cette nouvelle approche, le CGRI augmente massivement le nombre de missiles rangés dans chaque complexe souterrain. Ce système de réserve de missiles permet au CGRI de mener des opérations balistiques "ininterrompue"…Le concept semble également être largement aligné sur les «champs à missiles» dans lesquelles des missiles balistiques  sont tirés depuis des cartouches enterrés pour aider à réduire leur vulnérabilité aux frappes préventives…. Mais reste à savoir si ces concepts sont oui ou non capables de se concrétiser sur le champ de bataille ».

Clip à missiles: l'US Air Force ligotée!

Clip à missiles: l'US Air Force ligotée!

Décidément, The Drive pourra en avoir désormais le cœur net. Mercredi Sinwar en a d’ailleurs  donné une nette indication : » Au contraire de ce que prétend l’ennemi, nous avons encore plus de 500 kilomètres de tunnels à Gaza et moins de 5% de nos tunnels ont été endommagés dans ce conflit. Nos infrastructures restent intactes… Que l’ennemi le sache, Gaza n’a guère besoin des aumônes. Si Gaza ne se désenclave pas, ses missiles ne feront plus désormais aucune distinction entre bonnes et mauvaises graines …».   

C’est clair c’est net comme l’eau de la roche… Israël est devenu le terrain d’essai des meilleurs concepts et armements de la Résistance. Cela s’appelle la revanche de l’histoire.... 

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/27/657597/Gaza-Hamas-Hezbollah-Iran-Missiles

Dans PALESTINE

"TERRIFIANTE" ARME SECRETE DE GAZA?

Par Le 26/05/2021

De quoi se compose cet arsenal stratégique de Gaza intacte et à quoi fait allusion Nasrallah?

Wednesday, 26 May 2021 12:51 PM  [ Last Update: Wednesday, 26 May 2021 1:09 PM ]

 30 

Les missiles de la Résistance ont poussé Blinken à se rendre en Israël et le Pentagone à se demande comment les F-35 Adir ont été interceptés à Gaza?! (Illustration)

Il a dû se passer quelques chose d'infiniment grave pour que les deux derniers secrétaires d'Etat US, Pompeo et Blinken débarquent en même temps et dans un même avion à Tel-Aviv. Certains diraient que l'architecte du désormais défunt Deal du siècle, le terroriste iranophobe Pompeo se sent déjà en campagne électorale en vue de la future présidentielle et c'est en quête de ses sources sionistes qu'il aurait choisi d'accompagner son rival démocrate en Israël, mais il aurait pu choisir n'importe quel autre moment  pour se déplacer dans les territoires occupés.

Alors qu'est-ce qui am-ne le duo Blinken-Pompeo connu pour leur servité à la cause sioniste? La réponse, c'est paradoxalement le secrétaire général du Hezbollah qui l'a donné dans son discours du 25 mai, quand il s'est livré à une analyse approfondie de ce qu'il a qualifié de  deuxième victoire historique de la Résistance après celle de l'an 2000 quand l'entité s'est vu dans l'obligation de prendre les poudres d'escampettes et quitter pour de bon le sud Liban, en croyant naïvement pouvoir annexer Cheeba et Qajar ne sachant pas que ces deux localités ne tarderaient pas à se transformer en arrière base pour toute opération future contre le nord d’Israël. Le 25 mai au soir Nasrallah a dit :" La Résistance palestinienne n'a pas encore puisé dans son arsenal balistique stratégique. Le pire est devant Israël"

Israël : et la Syrie frappa !!

Israël : et la Syrie frappa !!

Missile de 7 tonne "Hajj Qassem" , tiré depuis la Syrie contre Tel-Aviv? .... la campagne de guerre dans la guerre "vengée"

A quoi rime cette révélation? Cela veut dire en langage très simple que près des 1000 raids ariens menés par les F-16, les F-15 voire les F-35 israéliens équipés dès le 12 mai, soit deux jours après le début de la guerre par des centaines voire des milliers de missiles JDAM ou de haut précision n'ont pas atteint les stocks de missiles de la Résistance palestinienne et que des tonnes d'explosifs largués depuis le ciel sur une zone d'a peine quelques dizaines de kilomètres n'ont servi qu'à tuer femmes et enfants palestiniens, laissant totalement intacte " la puissance de nuisance balistique de Gaza". L'échec est d'autant plus sévère que ces bombes au nombre desquelles figuraient aussi des GBU soit des engins anti bunkers, propres à pénétrer les profondeurs de la terre, ne l'ont pas pu, signe que le camp d'en face avait tout prévu quand il a décidé à passer à l'acte. Pire, ces bombes et missiles dont la précision laisse franchement à désirer afce aux missiles rudimentaires de Gaza, peu esthétiques mais capable en 11 jours à raser six bases aériennes, dix bases terrestres, un terminal offshore aussi grand que Tamar, un navire de guerre, le pipeline "transisralien", à bloquer les aéroports de Ben Gourion, de Ramon, des ports Eilat, Ashkelon avant de commencer à lorgner du coté de Haïfa , et bien ces bombes ont surtout et paradoxalement écrasé Deal du siècle, accord d'Abraham, judaïsation de Qods, judaïsation du Golan, soit tous ces atouts de pacotilles qui ont valu à Trump et à sa bande de criminel les faveurs des lobbies sionistes.

Armée de l'air de Gaza: An 1...

Armée de l'air de Gaza: An 1...

D'où la réapparition du gourou Pompeo et puis cette promesse d'aide particulièrement "calculée" et "intéressée" de Blinken qui affirme vouloir " reconstruire Gaza" certes mais sans "Hamas". Au fait l'axe US/Israël, militairement défait, recourt à la ruse croyant pouvoir moyennant des millions de dollars d'aide promise séparer la Résistance palestinienne de sa base, lui voler sa victoire militaire voire la tourner de façon à ce qu'elle soit surtout une source de division. 

Le reste c'est l'AP et ses espions qui devront s'en charger à l'aide de Riyad et d'Abou Dhabi et Dahlan et autres qui comme l'a souligné Nasrallah n'ont fait en ces 11 jours de bataille que chanter les louanges d'une armée sioniste totalement déchue sur les ruines d'un Gaza militairement ultra-active au point de donner du vertige. Le dirigeant de Gaza, Moussa Abu Marzouk a raison quand il a dit ce mercredi qu'un règlement politique de la guerre à Gaza n'était pas la priorité des États-Unis,  « Ce qui a poussé le secrétaire d'État américain Antony Blinken à visiter les territoires occupés, ce sont les missiles de la Résistance ».

Gaza: la plus grand bourde d'Israël?

Gaza: la plus grand bourde d'Israël?

Et tous ces missiles à guidage inopérés US/Israël que la Résistance soumettre à la rétro-ingénierie

Évoquant la visite imminente de Haniyeh en Égypte, le vice-président du bureau politique du Hamas a déclaré cette visite effectuait en réponse à l'invitation de l'Égypte pour discuter de la reconstruction de Gaza. Mais au fait, on n'est pas dupe : car le malheur US/Israël a voulu que toute au long de cette historique bataille balistique de la Résistance, l'Egypte tout comme la Jordanie n'ont pas suivi l'axe Tel-Aviv-Amman et que en dépit des apparences Israël a été diablement isolé. Lors de sa visite à Ramallah, Blinken a donc annoncé une aide conditionnelle de 75 millions de dollars pour la reconstruction de la Palestine, si le Congrès y donne sa faveur ou ce qui revient au même si les Palestiniens lâchent la Résistance, ne la réélisent pas, ou aillent comme Dahlan fourrer leur nez pour dénoncer où se trouvent les stocks d'armes de missiles palestiniens.  aider les Palestiniens.

Evidemment des sommes pareilles seront aussi proposées aux Égyptiens pour qu'ils aident l'entité comme en 2008 à localiser et à détruire ses stocks d'armes sous terrains, ces réseaux de tunnels qui constituent eux mêmes à la fois une stratégie de combat et une redoutable arme. Bref, Le couple Blinken-Pompeo essaiera de couper "le bras palestinien" de l'axe de la Résistance qui l'a si royalement pris de court un certain 10 mai, en tirant y une première salve de 230 missiles et roquettes en l'espace de 20 minutes, en interceptant comme le reconnait, Daily Star, citant des sources israéliennes le F-35 Adir.

Gaza: l' Égypte largue sraël?

Gaza: l' Égypte largue Israël?

Pourquoi le virage du Caire vers l’Iran et l’axe de la Résistance ?

«Les Forces de défense israéliennes ont lancé une offensive majeure contre le Hamas dans le nord de la bande de Gaza après que des centaines d'obus ont été tirés depuis la zone contre des villes israéliennes. Selon le porte-parole de Tsahal Hidai Zilberman, environ 80 combattants ont pris part à l'opération, y compris des F-35 améliorés. L'Adir israélien, une version fortement modifiée du chasseur furtif F-35, a prouvé sa résistance contre le Hamas. ", - rapporte la publication "Daily Star" reconnaissant l'imposture qu'est la "furtivité aérienne d'Israël. Les Russes se raffolent pour le reste d'une si grosse bourde quand ils affirment sur Avia.pro ceci : "Israël a confirmé que le chasseur F-35 Adir adopté a su résister avec succès à la défense aérienne du mouvement palestinien Hamas, ce qui confirme les informations précédemment publiées par la ressource Avia.pro selon lesquelles des missiles antiaériens guidés ont été tirés sur cet avion de combat israélien ( vraisemblablement, nous parlons du complexe "Guêpe" ou "Flèche" - ndlr.), et bien que ce dernier n'ait pas atteint la cible, il est évident que les chasseurs de Tsahal ont été détectés par des stations radar."

face à cette débâcle, les USA ont-ils d'autres choix que de dépêcher à la fois Blinken, et Pompeo au chevet d’Israël et de tenter d'inverser la donne à la fois aérienne, terrestre et maritime en nette défaveur d'Israël? Bien sûr que non. Sauf que toute guerre asymétrique qui se gagne par du principe de surprise et toute victoire militaire qui se garde, part du même principe. 

Missile

Missile

Au J+7 de la guerre, Tel-Aviv

En octobre 2020, Forbes commentait l'exercice balistique Grand Prophète 14 en ces termes : " 

Cet exercice a été marqué par l'usage exclusif des missiles de courte portée et il semblerait que les USA en auraient compris le message : au deuxième jour de la manœuvre « Grand Prophète 14 », beaucoup d'inattendus se sont produits. Un nombre impressionnant de tir de missiles balistiques de haute précision, tactiques, et de courte portée, soit des missiles très précis, équipés d’une tête à caractère hautement explosif. Ces engins ont été tous de la famille Fateh (Fateh-110  Hormuz, Khalij-e-Fars (sol-mer) ou encore le Fateh 313 dont la marge d'erreur est de trois mètres°. Il s'agit de missiles qui n'ont coûté à l’Iran qu'en moyenne 150 000 $ alors que le missile balistique russe, Iskander, avec les mêmes caractéristiques, coûte à peu près 3 millions $ et que le Tomahawk américain, 1.5 millions $. Mais en termes de surprises, les Iraniens n'en sont pas restés là : Un  concept tout a fait nouveau a surgi , celui de champ à missile qui consiste à faire tirer des engins comme Fateh-110 à partir des cartouches enterrés sous terre, ce qui fait l'économie du personnel et des lance-missiles. Il y va évidemment de principe de surprise, propre à la doctrine de guerre symétrique dans la mesure où tout mouvement sur la terre peut être détecté par des drones de reconnaissance ou bien des satellites, mais qu'avec cette tactique, tout reste secret jusqu'à la dernière minute"

Le message du CGRI à Israël?

Le message du CGRI à Israël?

Les champs à missiles "souterrains" du CGRI se sont-ils déjà multipliés à travers le Moyen-Orient?

Et la revue de faire le constat suivant :" on croyait savoir tout sur l'Iran, mais il n'en est rien. vu sa vaste étendue et ses dizaines de villes balistiques souterrains et ces centaines de silos à missiles, l'iran semble être truffé de ces champs", Mais l'auteur s'était bien gardé d'aller plus loin et pourtant il aurait du se poser la question suivante : " et si ces champs arrivaient un jour en Syrie, en Irak ou ... à Gaza? Une chose est sûre:  Blinken et Pompeo n'en sont pas au bout de leur surprise. 

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/26/657513/Blinken-en-territoires-occupes

Dans PALESTINE

INFOGRAPHIE SUR L’AGRESSION ISRAELIENNE CONTRE GAZA : LE GENOCIDE CONTINUE

Par Le 26/05/2021

INFOGRAPHIES

Agression israélienne contre Gaza: le génocide continue

Agression israélienne contre Gaza: le génocide continuefolder_openINFOGRAPHIES access_timedepuis 7 jours

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed

Le carnage se poursuit mercredi. Les raids israéliens continuent de tuer les Palestiniens à Gaza dont de nombreux enfants dans cette nouvelle semaine d'escalade de violence. Au total, depuis le 10 mai, 222 Palestiniens sont tombés en martyr, dont au moins 63 enfants, et plus de 1 500 blessés.

Agression israélienne contre Gaza: le génocide continue

 

gaza palestine israel agression israelienne

https://french.alahednews.com.lb/40065/297

Dans PALESTINE

SAYED NASRALLAH : VICTOIRE ECRASANTE DE GAZA SUR « ISRAËL »

Par Le 25/05/2021

Guerre régionale aura lieu en cas d'atteinte à Qods

Tuesday, 25 May 2021 6:02 PM  [ Last Update: Tuesday, 25 May 2021 7:01 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Discours télévisé du secrétaire général du Hezbollah, Hassan Nasrallah, à l'occasion du jour anniversaire de la libération du Sud libanais. ©Al-Manar via Fars News

Le secrétaire général du Hezbollah libanais, Seyyed Hassan Nasrallah, a prononcé ce mardi 25 mai un discours à l’occasion du jour anniversaire de la libération du sud du Liban.

Le 25 mai 2021, cela fait 21 ans que l'entité sioniste a été expulsé du sud du Liban, un anniversaire qui est célébré cette année dans un contexte totalement singulier : la Palestine vient de remporter une franche victoire militaire au bout de 12 jours d'un conflit où les missiles de la Résistance ont mis au pas l'armée de l'air d'Israël. Le secrétaire général du Hezbollah y revient...

« Je félicite la très grande victoire de la Résistance à Gaza, une victoire à la fois du peuple palestinien et de tous les groupes de la Résistance. Désormais au mois de mai nous célébrerons deux grande victoires, celle de l'an 2000 et celle, acquise en 2021. Car cette récente bataille a été marquée par une brillantissime démonstration de force de tous les groupes qui composent la Résistance palestinienne et surtout des commandants de ses branches militaires. J'ai suis de près les évolutions dès le premier instant et je tiens surtout à rendre hommage a l'impérissable figure de la Résistance, le martyr Soleimani pour ses soutiens à la Palestine et au Liban. Au fait la victoire au Liban n'a été qu'un prélude à la victoire de la Palestine. Le Hezbollah a dédié sa victoire à la Palestine car c'est là notre objectif final. La victoire en l'an 2000 a eu des impacts stratégiques pour l'ennemi contre quoi il a mis en garde. Ce fut une victoire qui a placé le monde ennemi comme ami face une nouvelle réalité stratégique. »

« En effet la riposte de la Résistance palestinienne au régime occupant et à ses exactions à Cheikh Jarrah a été décisive, historique même. Or certains pays arabes ont refusé comme toujours de prendre parti et s'arranger aux côtés de la Palestine comme il faut et ce en dépit de tout ce qui s'y passe. Ces régimes ont même cherché à redorer le blason d'Israël. Mais Gaza, lui a pris de court amis et ennemis en mettant à exécution sa menace de riposte », a déclaré Seyyed Hassan Nasrallah. 

Et d'ajouter: « En effet que Qods fasse son entrée dans le cercle des cibles favorites de menace et d'attaque d'Israël cela a poussé le commandant de la Résistance palestinienne à opter pour cette prise de position historique. Cette récente bataille n'a eu pour motif que la bêtise de l'ennemi sioniste, et surtout le fait qu'il a sous-estimé la Résistance et a mal calculé sa réaction. » 

Le secrétaire général du Hezbollah a continué: « Le régime sioniste croyait que les réactions à la judaïsation de Qods n'iraient jamais au-delà des communiqués. Sa plus grosse erreur aura été de ne pas juger Gaza aussi déterminé. Les sionistes devront bien comprendre que la profanation de Qods et d'al-Aqsa et de leurs sacralité est bien différente de toute autre profanation et que la riposte à une telle offensive ne restera pas confinée aux frontières de la Résistance à Gaza. L'agression contre Qods et al-Aqsa cela équivaut à déclencher une guerre régionale. Une fois qu'Israël aura compris la portée de cette équation, il comprendra que toute offense contre al-Aqsa signifiera le déclin d'Israël. » 

Et de souligner: « Le monde entier s'est senti placé face à une Palestine unie souveraine, au cours de cette bataille, une Palestine qui suit un seul et même objectif. L'Épée de Qods a ramené la Palestine au centre du monde, au coeur de l'actualité et a ravivé l'esprit de la Résistance pour que les terres occupées soient reprises. Cette opération a porté un coup assassin à la normalisation. Le deal du siècle est mort et le hideux visage de l'apartheid Israël a une fois été porté au grand jour. »  

À suivre...

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/25/657473/Nasrallah-Hezbollah-Resistance

Dans PALESTINE

GAZA : « ISRAËL » INCITE A LA VIOLENCE POUR ROMPRE LE CESSEZ-LE-FEU

Par Le 25/05/2021

‘Israël’ tente d’inciter à la violence et de rompre le cessez-le-feu à Gaza

 Depuis 36 minutes  25 mai 2021

arrestations1

 Moyent-Orient - Palestine

 

Après la défaite politique infligée au gouvernement israélien par un mouvement palestinien unifié, Israël a été contraint de rechercher un cessez-le-feu avec les factions armées de Gaza, et s’efforce maintenant activement de raviver les tensions avec Gaza.

Vendredi dernier, à 2 heures du matin (heure locale, Palestine), un cessez-le-feu inconditionnel est entré en vigueur entre les groupes armés de Gaza et l’armée israélienne. Jusqu’à présent, ce cessez-le-feu a tenu, mais il se dirige maintenant vers une nouvelle escalade en raison des provocations et pressions israéliennes constantes.

Le premier jour du cessez-le-feu, Israël a permis à ses forces d’occupation armées de pénétrer à nouveau sur le site d’al-Aqsa à Jérusalem et d’y attaquer les fidèles palestiniens, ce qu’elles ont fait à plusieurs reprises depuis. Ce point est essentiel, car les violentes attaques de la mosquée al-Aqsa ont servi de catalyseur au dernier soulèvement palestinien contre le régime israélien et ont déclenché une résistance armée depuis la bande de Gaza.

Les agressions violentes et l’interdiction faite aux Palestiniens d’entrer dans le quartier de Sheikh Jarrah, tout en permettant aux colons israéliens illégaux de le faire librement, ont également fortement attisé les tensions. Le projet de nettoyage ethnique d’environ 550 Palestiniens du quartier de Sheikh Jarrah, à Jérusalem-Est, a également joué un rôle essentiel dans l’escalade des tensions avec le peuple palestinien. Les plans actuels d’expulsion des Palestiniens et les attaques des forces israéliennes contre les manifestants dans toute la ville montrent une fois de plus l’intention de raviver le conflit du côté israélien.

Le dimanche, Israël et l’Égypte ont annoncé la fermeture complète de toutes les entrées et sorties de la bande de Gaza. Le ministre israélien de la Guerre, Benny Gantz, a également déclaré qu’il n’autoriserait que l’entrée du strict minimum de biens humanitaires dans l’enclave côtière assiégée. Gantz a également déclaré que le seul moyen de faire entrer à Gaza les matériaux nécessaires à la reconstruction et à l’approvisionnement des personnes dans le besoin était que le Hamas remette aux Israéliens les corps des soldats d’occupation.

La déclaration de Benny Gantz indique clairement que la politique d’Israël est une politique de punition collective – un crime de guerre avéré – et qu’Israël ne permettra pas aux biens d’entrer dans la bande de Gaza après que l’armée israélienne ait fait déplacer plus de 70 000 personnes et tué environ 250 personnes.

Si les groupes armés palestiniens conservent les corps des forces d’occupation israéliennes, comme ceux qu’ils ont tués lors de l’invasion israélienne de Gaza en 2014, c’est pour pouvoir récupérer leurs propres morts auprès d’Israël et obtenir la libération des prisonniers politiques. Israël conserve actuellement les corps de centaines de Palestiniens que ses forces ont assassinés, sans raison justifiable, incarcérant également environ 5 000 Palestiniens dans des prisons militaires. La tactique consistant à kidnapper des soldats israéliens, ou à emporter leurs corps du champ de bataille, est utilisée par les groupes armés palestiniens dans le but stratégique de libérer leurs prisonniers qui ont été placés derrière les barreaux par un tribunal kangourou dont le taux de condamnation est proche de 100%, ainsi que pour libérer les corps de leurs propres morts (dont beaucoup n’étaient même pas des combattants).

Les forces de police israéliennes à l’intérieur de ce qu’on appelle Israël ont également annoncé une campagne d’arrestations massives contre les citoyens palestiniens d’Israël ce dimanche. Israël a commencé à arrêter violemment des Palestiniens dans les villes de Lyd, Haïfa, Nazareth, Jaffa, Umm Al-Fahm et ailleurs. L’objectif de la campagne israélienne a été déclaré comme l’arrestation de 500 activistes palestiniens, mais n’a fourni aucun nom et semble être arbitraire. Les groupes de défense des droits ont qualifié cette campagne de vengeance et ont déclaré qu’elle visait à faire une démonstration de force contre les Palestiniens qui avaient participé à des manifestations et à la grève générale nationale anti-israélienne la semaine précédente.

Le gouvernement israélien n’a pas non plus autorisé l’extension des territoires de pêche, de sorte que les pêcheurs de Gaza ne peuvent pas sortir assez loin pour attraper ce dont ils ont besoin. Des simulacres de raids aériens ont également été lancés dimanche matin dans le ciel des plages de Gaza. Le bourdonnement constant des drones est également signalé par les habitants de Gaza, qui sont nombreux à soupçonner de manière terrifiante qu’Israël prépare de nouvelles attaques sur le territoire.

En réponse, jusqu’à présent, nous avons vu des Palestiniens de Gaza envoyer des objets enflammés attachés à des ballons au-dessus de la barrière de séparation. Ces ballons ont provoqué des incendies dans certaines petites zones entourant les communautés de colons israéliens.

Si Israël continue de provoquer les Palestiniens, en attaquant les habitants de Jérusalem et les citoyens palestiniens d’Israël, il est probable que nous assistions à une autre réponse des Palestiniens. Si la réponse de la société palestinienne comprend des attaques armées, sous la forme de roquettes provenant des factions armées de Gaza, il faut savoir que le problème n’a pas commencé par des tirs de roquettes. Le cessez-le-feu a déjà été rompu, sans doute, et Israël semble se préparer à déclarer que tous ses récents actes violents et disproportionnés étaient des actes de « légitime défense », bien que la résistance armée de Gaza ait manifestement réagi à des violations manifestes du droit international par le gouvernement israélien.

Par Robert Inlakesh.
Source : The Last American vagabond ; traduit par Réseau International

https://french.almanar.com.lb/2081752

Dans PALESTINE

GAZA : L’AXE US/ISRAËL MIS ECHEC ET MAT.

Par Le 25/05/2021

Comment la Résistance a "neutralisé" à Gaza les atouts stratégiques adverses : le F-35, ICBM, bombe nucléaire?

Tuesday, 25 May 2021 9:13 AM  [ Last Update: Tuesday, 25 May 2021 11:19 AM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le F-35 israélien n'a réellement brillé à Gaza la semaine dernière. En termes de furtivité il a échoué, en termes de frappe, il a frappé des tuyaux au lieu des rampes de lancement de misisles (Avia.pro)

Dans la nuit de 17 à 18 mai courant et en l’espace d’à peine six heures, six bases aériennes israéliennes répandues dans un rayon de 60 à 150 kilomètres par rapport à Gaza ont été frappées par intermittence à la faveur des salves de missiles contenant jusqu’à 200 engins. Ainsi  Palmachim, Hatzor, Hetzarim, Nevatim et Tel Nof y ont passé entre autres,  sans que la DCA multicouche US/Israël puisse réussir à intercepter ne serait que les moindres roquette ou missile. Des fuites qui continuent à inonder la toile, en ce 25 mai, soit 4 jours après la trêve, évoquent une totale confusion dans le camp US/Israël où plus d’un reconnaît la débâcle à la fois du renseignement de l’armée israélienne, du renseignement israélien tout court et de  la machine de guerre US/Israël.

Cependant, la censure post-guerre en Israël ne le dit pas du tout,  mais parmi ces bases se trouvaient lesquelles abritant en gros des meilleurs escadrons de l’armée de l’air sioniste avec des centaines de F-15, F-16, F -18 qui ont largué en l'espace de 12 jours des tonnes de GBU (Guided Bomb Unit ) et de JDAM, (Munition à guidage GPS) sur Gaza, il y en a quelques-unes, ultra-secrètes qu’Israël n’aurait jamais crues être aussi permissives.

Les milieux militaires sionistes n'écartent pas un renversement d'Israël au terme d'une offensive d'envergure

Les milieux militaires sionistes n'écartent pas un renversement d'Israël au terme d'une offensive d'envergure

Nevatim, base à F-35 Adir et à GoldStream G550 alias AWACs israélien  située au Néguev, laquelle base a subi en plein fouet des vagues de missiles Qassem, toujours selon des fuites, sans avoir été à même de se défendre. Or la base aérienne Netavim à 20 kilomètres du réacteur de Dimona, déjà largement mise à l’épreuve en avril, par le missile syrien qui a su pénétrer le ciel d’Israël sans accroc et s’y abattre, avait fait déjà l’objet d’une opération commando en février : des « bédouins braqueurs de Néguev » ainsi que l’avait prétendu à l’époque la presse sioniste, avaient réussi à s’y infiltrer, mais visiblement pas pour « détourner des milliers de balles » et les «  vendre sur le marché noir ». Cette opération semble avoir eu entre autres comme l'objectif de « décoder la DCA de la base » qui est restée totalement atone le 18 mai alors que des vagues de roquettes et de missiles s’abattaient sur Nevatim.

F-35: opération commando du CGRI!

F-35: opération commando du CGRI!

La performance de l’armée Israélienne ne correspond pas à la réalité sur le terrain.

Mais ce commando "de bédouins" particulièrement habile que la police israélienne a annoncé en février en avoir perdu totalement la trace et n’en avoir trouvé qu’une voiture abandonnée à l’entrée de la base, semble avoir fait, ces derniers jours d’autres surprises à titre posthume  à l’armée sioniste. L’opération du début de février, toujours selon les fuites, qui avait conduit les "fameux bédouins" à pénétrer les locaux les plus mieux protégés de la base Nevatim, « en traversant deux murs de cinq mètres de haut, un fossé, une grille électrique et des systèmes de surveillance et de détection opto-électroniques, aurait permis aussi le « détournement d’un dispositif électronique de l’avionique du F-35 Adir ».

Gaza: la plus grand bourde d'Israël?

Gaza: la plus grand bourde d'Israël?

Et tous ces missiles à guidage inopérés US/Israël que la Résistance soumettra à la rétro-ingénierie

Et ce "braquage" a visiblement coûté un peu trop cher à l’armée de l’air sioniste tout au long de ces 12 jours d'agression de l'Armée de l’air US/OTAN/Israël contre les missiles de la Résistance :  En effet, comme le reconnaissent les sources militaires russes, «  lors des raids israéliens sur Gaza, un chasseur F-35 avait été intercepté avec un système de missiles anti-aériens. « Initialement, l'information n'a reçu aucune confirmation, puisque le mouvement Hamas ne dispose pas de tels moyens de destruction (à l'exception des MANPADS - ndlr), cependant, il y a quelques heures, il a été confirmé que les Palestiniens ont effectivement une défense aérienne à courte portée, soit des systèmes qui ont attaqué des avions israéliens», ces sources russes relevant pour le reste que cette contre-performance de “la furtivité" de l’industrie aérienne US/Israël a eu des antécédents, les radars « russes ayant déjà à plusieurs reprises intercepté des F-35 » .

Le F-35 a perdu à Gaza ...!

Le F-35 a perdu à Gaza ...!

Et d'ajouter : « Et pourtant Israël avait prétendu avoir paré à quelques 800 failles du « bijou de l’industrie aérienne US » qui se targue d’avoir percé le secret de l’invisibilité ! La totale absence des hélicos israéliens dans la bataille, le refus très curieux de l’Armée de l’air israélienne à recourir à des missiles Standoff si largement utilisés contre la Syrie prouve qu’en termes de radars, et de traçabilité, Israël avait rencontré des problèmes et qu’il craignait les missiles sol-air palestiniens qui de toute évidence, outre  le fait d'avoir créé des unités balistiques sous le nez et barde d’Israël, auraient réussi à créer  de facto une DCA, quitte à ligoter le ciel de Gaza contre les hélicos et les missiles de Delilah. Or quand on sait que l’arsenal israélien est largement fondé sur ce genre d’engins standoff, on comprend l’ampleur du défi lancé par la petite enclave aux Israéliens. La question qui se pose désormais est la suivante : qui a doté Gaza de pareils systèmes ?

Curieusement, l’ombre imposante du Hezbollah a été trop présente en cette nuit de 17 mai où six bases militaires israéliennes ont été attaquées tournant littéralement en dérision à la fois la prétendue furtivité israélienne, mais encore son imperméabilité spatiale. En effet l’une des bases aériennes visées a été Palmachin, le nid des drones UH-60 Black Hawk, de Hermes 450, de Hermes 900 et de IAI Heron entre autres. Visiblement les cyberattaques visant toujours au mois de février Industrie Aerospatial Israel, IAI que la presse israélienne a tenté de minorer ont servi à quelque chose. Le 4 février, le Hezbollah avait même intercepté et détruit en plein ciel d’Al Zahrani un Hermes 450, mais à l’époque, l’armée sioniste avait renié cet exploit. Or Hermes 450 est un drone tactique et si les unités qui savent l’intercepter, sont déjà présentes à Gaza, on ne peut en conclure qu’une chose : Gaza est devenue une puissance militaire à l’image du Hezbollah. En effet, on assiste à un remake du scénario post-guerre 2006 d’Israël contre le Sud Liban qui s’(est soldé par l’émergence d’un acteur régional et une puissance militaire de poids de rigueur du Hezbollah, mais cette fois il s’appelle Hamas-Jihad islamique et elle agit militairement et efficacement au cœur d’Israël et contre d’Israël.

Israël :

Israël :

Tenez-vous bien 

C’est terriblement "alarmant" pour une armée israélienne que de savoir sa base à ICBM être si facilement à la portée d’un ennemi redoutable qui a des armes redoutables à proximité de ses frontières. Car, cette fameuse nuit de 17 à 18 mai, quand la base de Palmachim a été prise pour cible des missiles palestiniens, des officiers y présents ont cru que le raid visait plus loin soit la ville de Richon Lezion. Une base utilisée depuis 1988 comme un centre de lancement des fusées Shavit. La base  abrite également plusieurs escadrons d'hélicoptères (Bell AH-1 Cobra) et de drones (Palmachime compte aussi l'unité Shaldag des forces spéciales de l’armée de l’air israélienne. Le 17 janvier 2008, Israël y teste un missile Jericho III, son ICBM, ce qui donne une toute autre dimension à la frappe balistique du 18 mai. La puissance militaire qu’est Gaza et qui tient du Hezbollah vise-t-elle désormais les stocks de Jerrico III israéliens ? 

J+10, l'armée de l'air d'Israël, enterrée!

J+10, l'armée de l'air d'Israël, enterrée!

Arrow et Fronde de David rejoignent le Dôme de fer dans la "poubelle de l'histoire.

Les frappes du 21 avril contre Dimona, celle du 18 mai contre Palmachim et ses environs où Israël stocke ses missiles de 4500 kilomètres et fait voler ses fusils Shavit ou encore contre la base Nevatim où décollent des F-35 Adir, ont sans nul doute des messages à délivrer : via Gaza, l’axe de la Résistance domine ce que possède de meilleur l’entité sioniste et Cie, ou ce qu’ils croyaient jusqu’ici avoir de meilleur, à savoir la bombe nucléaire, le missile transcontinental ou encore le F-35. Cela veut dire très clairement qu’en termes militaires, l’axe US/Israël est mis échec et mat. Car le séisme balistique de Gaza n’a duré que 11 jours et la trêve est loin d’avoir mis un terme à l’embrasement. Il y a même des voix qui affirment que l'axe de la Résistance n’y a fait qu’un petit essai du 10 à 21 mai Le prochain round risque d'être dévastateur qui qu'à se rappeler ce qui est arrivé le 20 avril à l'usine de Tomer, cette usine située à Gush Dan et où l'entité fabrique les missiles de Dôme de fer, les moteurs de Shavit, les Arrow  ... 

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/25/657420/Qods-Gaza-Isra%C3%ABl-Hamas-R%C3%A9sistance

Dans PALESTINE

« ISRAËL » LANCE UNE CAMPAGNE D’ARRESTATIONS MASSIVE CONTRE LES PALESTINIENS DES TERRITOIRES DE 1948

Par Le 24/05/2021

‘Israël’ lance une campagne d’arrestations massive contre les Palestiniens des territoires de 1948.

 Depuis 6 heures  24 mai 2021

enfants_arrete

 Entité sioniste - Moyent-Orient

 

Rédaction du site

La police de l’occupation israélienne a lancé une vaste campagne d’arrestations contre les Palestiniens des territoires de 1948 qui ont pris part à des manifestations contre la violence des colons et la répression des forces israéliennes contre l’enceinte de la mosquée Al-Aqsa et la campagne de bombardement militaire de 11 jours contre Gaza, qui a tué plus de 280 personnes.

arrestations_palestiniens-jpeg10

Dans un communiqué de dimanche soir, rapporte le site d’information Fr24 news, la police d’occupation israélienne a déclaré qu’environ 1 550 personnes avaient déjà été arrêtées depuis le 9 mai dans la campagne baptisée « Opération loi et ordre ».

Des milliers de forces de sécurité de « toutes les unités » sont déployées pour mener des raids dans des villes majoritairement habitées par les Palestiniens qui sont restés sur la terre de leurs ancêtres et qui représentent environ 20% de la population du pays.

Le communiqué de la police israélienne ne dit pas que la campagne visera les colons juifs qui ont attaqué les Palestiniens et leurs maisons, comme le montrent des vidéos et des images largement partagées sur les réseaux sociaux.

La police – y compris les gardes-frontières et les brigades de réserve – fouilleront les maisons et mèneront des «enquêtes» jusqu’à ce que des accusations soient déposées et des peines de prison imposées, a-t-il ajouté.

arrestations_palestiniens

Hassan Jabareen, le directeur général d’Adalah (Justice), le Centre juridique pour les droits de la minorité palestinienne a déclaré que la campagne était une « guerre » contre les manifestants palestiniens, les militants politiques et les mineurs.

Des rassemblements dans des villes comme Haïfa, Yafa, Lod et Nazareth ont commencé plus tôt ce mois-ci en solidarité avec les familles palestiniennes confrontées à l’expulsion forcée imminente de leurs maisons à Cheikh Jarrah dans la ville sainte d’al-Qods.

Au cours des sit-in, plusieurs Palestiniens ont été agressés par des colons juifs qui parfois, soutenus par la police israélienne, ont défilé dans les rues en scandant des slogans anti-palestiniens, y compris « mort aux Arabes ».

D’autres ont été tués alors que les manifestations se développaient rapidement à la suite de l’attaque des forces israéliennes contre des fidèles dans l’enceinte de la mosquée Al-Aqsa et de l’offensive militaire israélienne qui a suivi sur Gaza.

Le 10 mai, un résident palestinien a été abattu par un colon juif qui faisait partie d’une foule d’extrême droite. Et le 19 mai, Mohammed Kiwan, 17 ans, a succombé à ses blessures après avoir reçu une balle dans la tête par la police israélienne dans la ville d’Oum al-Fahem.

Des dizaines d’autres ont été arrêtés et certains attendent toujours des accusations formelles.

À ce jour, 140 actes d’accusation ont été portés contre 230 personnes, dont la majorité sont des Palestiniens, y compris des mineurs, ont rapporté les médias locaux. Ils ont été accusés d’avoir agressé des policiers, mis en danger la vie de citoyens dans les rues, manifesté, lancé des pierres et incendié.

kamal_alkhatib

En outre, le tribunal israélien de la ville de Haïfa a décidé de prolonger la durée de l’arrestation administrative du religieux palestinien Kamal al-Khatib , qui est le vice-président du mouvement islamique dans les territoires de 1948.

Il avait été arrêté à Kfar Kena à al-Jalil (Galilée), depuis une dizaine de jours lors d’une campagne de perquisitions des maison à al-Khalil (Galilée) sous prétexte qu’il appartient à « une organisation terroriste »

Son arrestation avait soulevé une vague de protestations dans les territoires de 1948, à Oum al-Fahem entre autres.

Un jeune garçon de 10 ans figure parmi ceux qui ont été arrêtés par les soldats israéliens dans la localité Beit Hanina à al-Qods Jérusalem,  au motif qu’il jetait des pierres.

Et dans la village al-Janiyeh, à l’ouest de Ramallah, un colon a ouvert le feu sur une adolescent palestinien de 15 ans, Nadim Mazloum et l’a blessé à la main, a rapporté le site d’informations palestinien Pal Today.

https://french.almanar.com.lb/2081015

 

Dans PALESTINE

PEPE ESCOBAR : LE MASQUE DE LA « DEMOCRATIE LIBERALE » TOMBE AVEC FRACAS

Par Le 24/05/2021

Le masque de la « démocratie libérale » tombe avec fracas

Par Pepe Escobar

Mondialisation.ca, 24 mai 2021

Région : 

Thème: 

Analyses: 

 3   0  0 

 

  10

Nakba, 15 mai 2021. Les historiens du futur marqueront le jour où la « démocratie libérale » occidentale a émis une proclamation graphique : Nous bombardons les bureaux des médias et détruisons la « liberté de la presse » dans un camp de concentration à ciel ouvert, tandis que nous interdisons les manifestations pacifiques sous un état de siège au cœur de l’Europe.

Et si vous vous révoltez, nous vous annulons.

6 membres d’une même famille assassinés lors de ce bombardement à Beit Lahia

Gaza rencontre Paris. Le bombardement de la tour al-Jalaa – un bâtiment éminemment résidentiel qui abritait également les bureaux d’al-Jazeera et d’Associated Press, entre autres – par « la seule démocratie du Moyen-Orient » est directement lié à l’ordre verboten exécuté par le Ministère de l’Intérieur de Macron.

À toutes fins utiles, Paris a approuvé les provocations de la puissance occupante à Jérusalem-Est : l’invasion de la mosquée al-Aqsa – avec gaz lacrymogènes et grenades assourdissantes ; les bandes sionistes racistes qui harcèlent et crient « mort aux Arabes » ; les colons armés qui agressent les familles palestiniennes menacées d’expulsion de leurs maisons à Sheikh Jarrah et Silwan ; une campagne de bombardements dont les victimes mortelles – en moyenne – sont 30% d’enfants.

Les foules parisiennes n’ont pas été intimidées. De Barbes à la République, elles ont défilé dans les rues – leur cri de ralliement étant Israël assassin, Macron complice. Ils ont instinctivement compris que le Petit Roi – un petit employé de Rothschild – venait de mettre le feu à l’héritage historique de la nation qui a inventé la Déclaration universelle des Droits de l’Homme.

Le masque de la « démocratie libérale » continue de tomber encore et encore dans une boucle – avec la Big Tech impériale annulant consciencieusement les voix des Palestiniens et des défenseurs de la Palestine en masse, en tandem avec un kabuki diplomatique qui ne trompe que les personnes déjà décérébrées.

Le 16 mai, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a présidé par liaison vidéo un débat du Conseil de Sécurité des Nations unies (CSNU) qui avait été bloqué par Washington, sans interruption, tout au long de la semaine. La Chine préside le CSNU pendant tout le mois de mai.

Le CSNU n’a même pas pu se mettre d’accord sur une simple déclaration commune. Une fois de plus parce que le CSNU a été bloqué par l’Empire du Chaos – lâche.

C’est à Hua Liming, ancien ambassadeur de Chine en Iran, qu’il revient de démêler tout cela en une seule phrase :

« Les États-Unis ne veulent pas donner le crédit de la médiation du conflit Palestine-Israël à la Chine, surtout lorsque celle-ci est présidente du CSNU ».

La procédure impériale habituelle consiste à « parler », à « faire une offre que l’on ne peut pas refuser » de style mafia, aux deux parties sous la table – comme le combo derrière Mannequin de Crash Test, un sioniste avoué, l’avait déjà admis sur un tweet consternant de la Maison Blanche « réaffirmant » son « soutien ferme au droit d’Israël à se défendre ».

Liming a souligné, à juste titre, que « c’est la raison essentielle pour laquelle toute solution ou cessez-le-feu entre Israël et Gaza ou d’autres forces dans la région serait temporaire ».

L’ensemble du Sud global est sans cesse bombardé par la rhétorique impériale des « droits de l’homme » – de l’escroc condamné Navalny aux faux rapports sur le Xinjiang. Pourtant, lorsqu’une véritable catastrophe en matière de droits de l’homme est déclenchée par le bombardement de l’allié colonialiste, Liming souligne comment « l’hypocrisie et la politique de deux poids, deux mesures des États-Unis ont été à nouveau exposées ».

Un coup de fil peut l’arrêter

Amos Yadlin est l’ancien chef de la direction du renseignement militaire des FDI, ainsi que l’ancien attaché militaire israélien aux États-Unis.

Lors d’une réunion avec des sionistes sud-africains, il a admis l’évidence : le carnage sioniste contre Gaza peut être arrêté par Mannequin de Crash Test – qui se trouve être, quoi d’autre, une marionnette sioniste.

Yadlin a affirmé que l’administration de Mannequin de Crash Test, ou plutôt le combo qui se cache derrière, commençait à « s’impatienter » et il ne serait « pas surpris que tout cela s’arrête dans 48 heures ». Et une fois de plus, il a dû renforcer l’évidence : « Quand les Égyptiens demandent à Israël d’arrêter, Israël ne veut pas arrêter. Mais si les Américains demandent à Israël d’arrêter, Israël devra écouter ».

L’Empire pratique la langue de bois lorsqu’il se réfère à la « communauté internationale » – qui se réunit en théorie à l’ONU. Le barrage de propagande concomitant, 24/7, ne s’applique qu’à l’équipe hétéroclite de partenaires du crime, de larbins, de laquais, de caniches et de vassaux, ignorant impérialement et/ou pissant sur la tête de plus de 80% de la planète. Confronté à la réalité de l’Afghanistan, de l’Irak, de la Libye, de la Syrie, du Yémen, de l’Ukraine et d’autres pays, « l’ordre international fondé sur des règles » n’est même pas une plaisanterie pour les attardés.

Alors la prochaine fois que vous verrez un spécimen de sous-zoologie déployer l’argument de stupidité maximale « Israël a le droit de se défendre », la seule réponse possible est de lâcher les faits comme des missiles.

Tout être sensible doté d’une conscience sait que la Palestine est confrontée à un projet de colonisation raciste qui se targue d’une armée équipée jusqu’aux dents et de plusieurs bombes nucléaires, spécialisée dans la pratique du terrorisme d’État.

Gaza est cependant un cas particulièrement horrifiant. Population : près de 2 millions de personnes. L’une des zones les plus densément peuplées de la planète. Un camp de concentration de facto à ciel ouvert où pas moins de 50% sont des enfants, dont un sur dix souffre d’un retard de croissance important en raison des pénuries alimentaires provoquées par le blocus israélien. Le plan militaire israélien officiel consiste à laisser entrer juste assez de nourriture pour que l’ensemble de la population survive à peine. 50% de la population dépend de l’aide alimentaire.

Pas moins de 70% des familles sont des réfugiés, qui ont fait l’objet d’un nettoyage ethnique dans ce qui est aujourd’hui le sud d’Israël : il y a environ 1,46 million de réfugiés sur une population de 1,9 million d’habitants.

Gaza compte 8 camps de réfugiés, dont certains sont bombardés au moment où nous parlons. N’oubliez jamais qu’Israël a dirigé Gaza directement de 1967 à 2005 et qu’il n’a rien fait pour améliorer leurs conditions de vie épouvantables.

Il n’y a que 22 centres de santé, 16 bureaux de services sociaux et 11 centres de distribution alimentaire, desservant environ 1 million de personnes. Pas d’aéroport ni de port : tous deux ont été détruits par Israël. Le taux de chômage est de 50% – le plus élevé de toute la planète. L’eau potable n’est disponible que pour 5% de la population.

Mais il y a aussi la Résistance. Elijah Magnier a montré comment ils ont déjà percé l’aura préfabriquée d’invulnérabilité et de « prestige » d’Israël – et il n’y a qu’un seul chemin à parcourir, car la vitesse, la précision, la portée et la puissance des roquettes et des missiles ne peuvent que s’améliorer.

Parallèlement, dans un geste stratégique judicieux, le Hamas et le Djihad islamique ont fait savoir très clairement qu’ils préféraient que le Hezbollah ne s’implique pas directement – pour l’instant, permettant ainsi à l’ensemble du Sud global de se concentrer sur le carnage perpétré contre Gaza.

« Un paysage de fer et de désolation »

« Sociologie de Jérusalem », de Sylvaine Bulle, est un livre court mais assez éclairant qui montre comment la bataille pour Jérusalem-Est est aussi impérative pour l’avenir de la Palestine que la tragédie de Gaza.

Bulle se concentre sur le « racisme interne » en Israël, directement lié à l’hégémonie des « élites » sionistes d’extrême droite. Une conséquence clé a été la « périphérisation » et la marginalisation de Jérusalem-Est, jetée dans une situation de « dépendance forcée » de Jérusalem-Ouest occidentalisée.

Bulle montre comment Jérusalem-Est n’existe que comme « un paysage de fer et de désolation », à travers une juxtaposition de zones ultra-denses et totalement abandonnées. Les Palestiniens qui vivent dans ces zones ne sont pas considérés ni respectés comme des citoyens.

Beit Lahia – le détail horrifiant

La situation a empiré après 2004 et la construction du Mur – qui a empêché la mobilité quotidienne des Palestiniens vivant dans les territoires occupés et des Palestiniens de Jérusalem. C’était une fracture supplémentaire, avec des parties de Jérusalem-Est isolées de l’autre côté du mur et beaucoup de gens vivant désormais dans un véritable no man’s land. Très peu de personnes dans l’Occident « libéral et démocratique » ont une idée de ce que cela représente dans la pratique.

Les Palestiniens de Jérusalem-Est n’ont pas la nationalité israélienne. La plupart ont des passeports jordaniens. Pourtant, aujourd’hui, même les Palestiniens ayant la nationalité israélienne se rebellent – dans la plupart des cas dans des villes très pauvres du centre du pays. Les jeunes générations n’ont tout simplement aucune raison de croire qu’elles ont leur place en Israël.

Quant aux gauchistes laïques israéliens, ils ont été « neutralisés » et ne détiennent aucun pouvoir politique, car ils ont été incapables d’intégrer les masses laborieuses, qui ont été à leur tour complètement capturées par les extrémistes religieux purs et durs.

La conclusion de Bulle, exprimée avec beaucoup trop de diplomatie (on est en France, après tout), est inévitable : l’État d’Israël est de plus en plus juif et de moins en moins démocratique, un régime sioniste de facto. Elle pense qu’il serait possible de reconstruire le lien entre l’identité nationale juive et la démocratie, en incluant les droits des minorités palestiniennes.

Désolé, mais cela n’arrivera pas, comme le montre graphiquement la tragédie actuelle, qui a débuté à Jérusalem-Est.

La Via Dolorosa continue – sous nos yeux horrifiés. Imaginez seulement les niveaux d’hystérie de l’Occident intergalactique si la Russie ou la Chine bombardait, tirait des obus et des missiles et tuait des enfants dans des zones résidentielles. Il n’est pas étonnant que l’Empire du Chaos – et du Mensonge – qui se fait passer pour une « démocratie libérale » tout en permettant le projet sioniste meurtrier, flirte fermement avec la poubelle de l’Histoire.

Pepe Escobar

 

 

Article original en anglais :

The Mask of “Liberal Democracy” Falls with a Bang

Cet article en anglais a été publié initialement par The Saker.

Traduit par Réseau International

La source originale de cet article est Mondialisation.ca

Copyright © Pepe Escobar, Mondialisation.ca, 2021

https://www.mondialisation.ca/le-masque-de-la-democratie-liberale-tombe-avec-fracas/5656844

Dans PALESTINE

« INVASION TERRESTRE » D’ « ISRAËL » IMMINENTE?!

Par Le 24/05/2021

Les milieux militaires sionistes n'écartent pas un renversement d'Israël au terme d'une offensive d'envergure

Monday, 24 May 2021 9:17 AM  [ Last Update: Monday, 24 May 2021 9:19 AM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

"Invasion terrestre" d'Israël, imminente. (Illustration)

Yisak Brik, ce Cassandre galonné sioniste qui a prêché pendant de très nombreuses années dans le désert israélien en affirmant que cette campagne dite "de guerre dans la guerre" que mène Israël  contre la Résistance en Syrie, n'était qu'une arnaque et que ce que l'armée de l'air sioniste vendait aux colons d'Ashkelon, de Néguev, d'Ashdod, de Telk Avivn, de Gush DAn voire de Haïfa et de Golan occupé n'allait jamais au-delà d'une fuite en avant destinée à masquer l'absolue impuissance israélienne à contrer, le jour J, des flots de roquettes bêtes, de roquettes intelligentes, de missiles balistiques tactiques Ayyas-2509, Qassem, A-120, Sejjil, Zelzal et de drones ... palestiniens, vient de braver la censure militaire draconienne pour poser une seule et unique question : " Si c'est cela la capacité du Hamas, qu'en sera-t-il de celle du Hezbollah"?

Israël : et la Syrie frappa !!

Israël : et la Syrie frappa !!

Missile de 7 tonnes "Hajj Qassem" , tiré depuis la Syrie contre Tel-Aviv? .... la campagne de guerre dans la guerre "vengée"

Cité par Russa Today, l'ancien général de réserve qui a pu de visu constater comment un premier missile Kornet russe a fait dépeupler les rangs entiers des chars Merkava, des blindés Humwee massés le 11 mai sur la frontières de Gaza avant de pousser l'état-major israélien et son chef Aviv Kouchavi à se ridiculiser aux yeux du monde et à prétendre que la décision d'envahir Gaza n'était qu'un "leurre de guerre", affirme que la Palestine "saura renverser Israël". Et d’éclaircir ses propos : " Ces miliciens chiites qui tentent de s'infiltrer à Gaza via la Jordanie et la Syrie, s'ils rallient le Hamas et le Jihad islamique, les Palestiniens sauront franchir tout bonnement les barrières sécuritaires, qu'elle qu'il en soit la nature et venir, secondé par le feu balistique, nous liquider dans nos maisons, nous mettre à la porte de nos colonies et Israël et son armée de l'air ne sauront rien contre eux". 
Et Brick de constater : " Certes Israël jouit d'une absolue supériorité aérienne mais qu'ont-ils fait nos F-16, nos F-15 et nos F-35-Adir pendant ces 11 jours de combat? Réduire en ruine Gaza. Ils ont été incapables, ne serait-ce que de réduire l'intensité du feu balistique de Gaza.

Gaza frappe les ICMB d'Israël?!

Gaza frappe les ICMB d'Israël?!

"Ces 11 jours ont prouvé que mes prédictions ne relevaient pas d'illusion et que dans toute guerre à venir, le front intérieur deviendra rapidement un épicentre pour l'ennemi qui s'y acharnera à coup de missiles, de roquettes et de drones. Car n'oubliez pas les Palestiniens et leurs alliés iraniens et libanais n'ont pas encore sorti leurs essaims de drones contre Israël. Des frappes de précision contre le gazoduc Ashkelon-Eilat, contre l'un des réservoirs de la raffinerie à Ashdod. Mais ils le feront et d'ailleurs ce drone Ababil-3 de fabrication iranienne qui a percé le Dôme de fer à la hauteur des frontières avec la Jordanie et dont la destruction nous a poussé à activer un F-16 ou un hélicoptère, le prouve, des nuées de drones palestiniens attendent leur heure".

"Des millions d'Israéliens ne tiendront pas longtemps sous les frappes incessantes de missiles de précision, de roquettes et de drones-kamikazes. En ce 23 mai, aucun israélien ne peut accepter le discours triomphaliste des généraux de l'armée. Imaginez un instant qu'à ces vagues de missiles et de roquettes palestiniens, soient ajoutées les capacités militaires du Hezbollah, ses milliers de commandos prêts à franchir le front Nord et que tout ceci se déroule de manière synchronisée exactement comme étaient tirés contre Jérusalem, Tel-Aviv, des salves de 70, de 100, de 150 de 230 missiles et roquettes palestiniens. Evidemment personne ne veut entendre ceci mais il faut l'entendre maintenant, en cette période de trêve provisoire que plus tard quand nous aurions perdu nos maison nos proches, nos villes .." 

Haïfa violemment frappée...

Haïfa violemment frappée...

Une réunion du cabinet sécuritaire israélien a été annulée suite à une attaque à la roquette contre la ville portuaire de Haïfa.

Alors Israël, désormais exposé au risque d'une "rétro-invasion"? Il y a peu Brick avait mis en garde contre "l'anneau balistique" encerclant Israël, anneau que " les Iraniens et leurs alliés ont créé patiemment", en "avalant les couleuvres des frappes aériennes incessantes d’Israël" qui visent la Syrie. Or cette prédiction s'est avérée bien vraie depuis le 11 mai, et ce, sous les yeux ahuris d'un Israël, qui alors qu'il s'attendait à recevoir des missiles, des nuées de drones du Liban, du Yémen voire de l'Irak- la Syrie lui semblant un front "mort" pour cause de la présence russe- se retrouve soudain mis KO sur le front sud.  Pourquoi Brick pressent-il le "danger" d'un "renversement d'Israël" d'ici peu? 

Israël: des militaires liquidés!

Israël: des militaires liquidés!

La Résistance palestinienne a pilonné deux bases militaires israéliennes.

Les analystes militaires évoquent trois points : 

Dès les premières heures de la bataille de mai, Israël a perdu l'un des principaux axes de sa stratégie sur le front sud à savoir la dissuasion. Car il est bien faux de prétendre comme le fait la presse sioniste que "l'équilibre de la terreur" continue à régir le rapport des forces Israël à Gaza. Puisque l'armée de l'air sioniste a été incapable de détruire les réseaux de tunnels souterrains, des champs à missiles, des QG de guerre de la Résistance palestinienne, même en larguant 70 bombes GBU par minutes et en activant à chaque sortie 160 avions, et bien cette Résistance peut reprendre à tout instant ses frappes balistiques. La paix ou la guerre c'est donc Gaza qui en décide. Car c'est là la fin de cette stratégie dite de "frappe sauvage" et qui visait à "intimider l'ennemi et à le dissuader de recommencer". 

J+10, l'armée de l'air d'Israël, enterrée!

J+10, l'armée de l'air d'Israël, enterrée!

Arrow et Fronde de David rejoignent le Dôme de fer dans la "poubelle de l'histoire

Mais il y a pire : la bataille de mai à fait restituer sans vote ni résolution onusienne les frontières de la Palestine historique et fait naître en dépit d'Abraham et d'autres apories du genre un Etat palestinien avec une armée nationale et un peuple uni : car que le Hamas et le Jihad islamique se mettent à tirer des missiles pour défendre Cheikh Jarah à Qods, que les Palestiniens de la Cisjordanie se mettent à liquider les militaires occupants pour appuyer Gaza et qu'à Lod en plein territoire occupé, les palestiniens expulsent les sionistes, tout ceci n'a autre nom que la renaissance de la Palestine historique; Ces commandos et miliciens du Hezbollah dont a si diablement peur Brick auraient la tache facile dans la mesure où le front intérieur n'existe près que plus. Ce sont des juifs sionistes d'une Palestine historique, numériquement minoritaire et qui ressentent au plus profond de leur être l'implosion de leur armée et partant, la fragilité de leur survie. 

Israël :

Israël :

Tenez-vous bien 

La bande de Gaza fait partie des territoires palestiniens avec la Cisjordanie. Il s’agit d’un territoire de 362 kilomètres carrés, ce qui avait permis dans toutes les batailles passées à Israël d'avoir le dessus et de pouvoir éliminer de nombreux commandants militaires. Or la bataille de mai a été un fiasco total en termes de renseignement et de ciblage militaire, la Résistance n'ayant perdu que 20 militaires et un seul commandant. L'exploit de l'armée sioniste consiste donc à massacrer les civils palestiniens au terme des frappes militairement insanes puisque aveugles.

Gaza: la plus grand bourde d'Israël?

Gaza: la plus grand bourde d'Israël?

Et tous ces missiles à guidage inopérés US/Israël que la Résistance va soumettre à la rétro-ingénierie

En 11 jours de raids aériens intenses, pas un QG n'a été touché, aucune unité militaire n'a été démantelée, aucune atteinte contre le système de communication, tout se déroulant sous terre et à l’abri des GBU américains que le Pentagone envoyait par lot entier vers Israël. Et puis les nouvelles armes de la Résistance palestinienne dont le dévoilement par palier a fait avance étape par étape la bataille : De drone Shahab au missile Qassem en passant par les sous-marins piégés du Hamas, cette bataille a été riche de surprises en termes de capacités d'armements et n'en déplaise à Lockheed matin et Cie, aucune arme ne s'est avérée inutile : le sous-marin piégé a fait fermer Tamar, Shahad a fait bloquer le pipeline Eilat-Ashkelon, Ayyash 250 a verrouillé le ciel de Ramon et de Ben Gourion. Quant au missile "Qassem", il a été partout présent du Néguev à Tel-Aviv, pour s'abattre sur les bases aériennes les plus solides d'Israël, comme Palmachim où les ICBM sionistes sont stationnées. 

Et puis the last but not the least, tout ceci s'est déroulé sous le commandement d'un QG et d'une salle d'opérations conjointes, faisant envier au camp d'en face une impeccable synchronisation, une extraordinaire coordination, soit ce qui fait crânement défaut à l'entité....Brick a raison : "l'invasion terrestre d’Israël" n'est qu'une question de temps. 

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/24/657335/Gaza-la-Resistance-atteint-ses-objectifs-

Dans PALESTINE

LE HEZBOLLAH REEMERGE A GAZA. LA PIRE DES SURPRISES POUR LE MOSSAD

Par Le 23/05/2021

Le Hezbollah réémerge à Gaza

Sunday, 23 May 2021 5:35 PM  [ Last Update: Sunday, 23 May 2021 5:36 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Des voitures brûlées dans la ville israélienne de Holon, près de Tel-Aviv, après que des missiles de la Résistance palestinienne ont été tirés vers Israël depuis la bande de Gaza contrôlée par le Hamas. ©AFP

Après la fin de l’agression du régime sioniste contre la bande de Gaza et la mise en œuvre du cessez-le-feu comme le voulait la Résistance palestinienne et non comme le souhaitait l’occupation, des experts et des responsables de sécurité israéliens actuels et anciens ont commencé à commenter le bilan du régime israélien ainsi que la stratégie globale d’Israël dans de telles confrontations, révélant de nombreux désaccords et de confusions dans les cercles sécuritaires et politiques du régime sioniste. À cet égard, les médias israéliens, en particulier les chaînes de télévision, ne cessent d’accueillir des experts militaires qui ont précédemment appelé à l’intensification de la guerre et le bombardement de Gaza pour soumettre le Hamas.

À cet égard, l’ancien patron du service de sécurité intérieure israélienne Shabak (Shin Bet), Yoram Cohen, lors d’une interview avec la chaîne 12 du régime sioniste a indiqué que le Hamas avait gagné cette guerre notamment sur le plan de sensibilisation de l’opinion mondiale à l’action, ce qui pourrait certainement conduire à l’élimination d’Israël.

Israël défait: Et la facture?

Israël défait: Et la facture?

Les dégâts infligés au cours des 12 jours derniers sont supérieurs à ceux qu’a subis le régime sioniste lors de la guerre de Gaza de 2014.

Il a également déclaré : « Le Premier ministre Benyamin Netanyahu ne mérite pas sa place en tant que chef de l’exécutif, et pour que la situation en Israël s’améliore Netanyahu doit partir immédiatement. La récente guerre, qui s’est terminée par un cessez-le-feu imposé par la Résistance palestinienne, montre également que pendant cette guerre de 11 jours, la Résistance palestinienne a tiré des milliers de missiles et de roquettes vers les villes et les colonies israéliennes, qui se considère le plus grand nombre de missiles tirés depuis les guerres israélo-arabes. »

4100 missiles: Israël saigne grave

4100 missiles: Israël saigne grave

 

Cohen a poursuivi en avertissant que le principal problème auquel Israël est confronté aujourd’hui après la guerre était la sécession de la « tendance séparatiste arabe de 1948 » [Palestiniens habitant dans les territoires occupés en 1948] qui, au cours des derniers jours de la guerre, a insisté sur le fait qu’elle était aux côtés du Hamas. Dans de telles situations, Israël devrait inclure ces Arabes dans ses institutions, y compris le cabinet, afin de contenir leur colère et d’empêcher le Hamas de dominer ces Arabes et de les entraîner dans une guerre érosive contre Israël ».

L’ancien chef du Shabak a ajouté : « La société israélienne souffre de divisions. Il est très difficile pour que la situation revienne à son état normal. La haine qui se trouve parmi les Israéliens sera conduite à une guerre civile apportant des conséquences dévastatrices pour Israël. »

Israël: la saignée économique!

Israël: la saignée économique!

Cohen a affirmé : « La bataille actuelle contre le Hamas est terminée, mais la plus grande guerre vient d’être commencée. Bien que pour le moment le Hamas ait déjà mis fin à ses frappes aux missiles contre Israël, il peut toujours cibler plus de 75 % d’Israël avec ses missiles à longue portée, ce qui constitue une menace stratégique pour la sécurité intérieure d’Israël. »

Dans une interview à la télévision israélienne, le général Amiran Lafin, ancien commandant du front nord de l’armée d’occupation israélienne et chef adjoint du Mossad, a déclaré que la récente guerre montrait que le Hamas était en quelque sorte très proche de devenir un autre Hezbollah et qu’il s’agissait d’un signal d’alarme pour les dirigeants d’Israël, et qu’ils devaient travailler pour éliminer ce danger par le biais politique et non militaire.  

Gaza, gazée par Israël !

Gaza, gazée par Israël !

Selon le ministère palestinien de la Santé, des traces d’inhalation au gaz toxique ont été retrouvées sur les corps des Palestiniens tués dans les récentes attaques.

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/23/657295/Isra%C3%ABl-effondrement-apr%C3%A8s-la-guerre-de-Gaza--

Dans PALESTINE

GAZA : L'APRES FIN DE LA TREVE?

Par Le 23/05/2021

Comment la Résistance palestinienne compte refaire les coups aériens d'Ansarallah ?

Sunday, 23 May 2021 3:45 PM  [ Last Update: Sunday, 23 May 2021 3:46 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Ansarallah a détruit un drone espion saoudien à Taëz, dans le Sud-ouest yéménite, le 19 septembre 2019. ©Harbi Press

Plus d'un observateur politique a pu constater pendant les 11 jours qu'a duré la reddition d'Israël à la Résistance palestinienne, les tactiques de combat d'Ansarallah refaire surface à Gaza. Dès la première heure, la Résistance palestinienne a inondé les radars de la DCA sioniste par des tirs des roquettes massives qui ne sont allés sans rappeler le recours ingénieux d'Ansarallah à l'essaim de drones, lequel recours a eu le même effet de saturation de radar et partant le même impact sur un ciel israélien largement perméable aux manœuvres balistiques de Gaza.

Au chapitre des comparaisons Gaza-Ansarallah, les analystes relèvent également le ciblage des gazoducs, des réservoirs ou encore des terminaux pétroliers comme celui de Tamar qui dès le J+2 de la bataille a poussé l'entité à mettre les verrous sur son site gazier et à totaliser en 11 jours de guerre pas moins de 90 millions de dollars de pertes dont une grosse partie, énergétique.  

Et si Ansarallah débarquait à Gaza?

Et si Ansarallah débarquait à Gaza?

Apocalypse : des frappes de missiles conjuguées d’Ansarallah-Gaza contre les ports israéliens en mer Rouge et en Méditerranée ?

Mais le parallèle le plus intéressant palestino-yéménite aura été cette chasse aux avions de combat sionistes lancée à coup de roquettes et de missiles palestiniens et visant les bases aériennes comme Hetzarim au Néguev ou Kissoufim près de Gaza d'où partaient l'aviation sioniste pour bombarder Gaza.

Les observateurs ont souligné que c'était là une simulation nette et réussite de cette tactique de combat qui fait qu'Ansarallah envoie régulièrement ses Qassef K2 s'abattre sur les F-15 à Khamis Mushait ou à Abha, soit deux aéroports militaires du Sud saoudien, largement impliqué dans les frappes visant Maarib ou d'autres terrains de bataille. Les coups des brigades Qassam et d'al Qods au Kornet russe a aussi été  particulièrement apprécié par les observateurs surtout qu'Anasrallah est passé maître en art de chasser Abrams, Humvee entre autres par de simples RPG. Alors que l'entité sioniste avait massé ses troupes sur les frontières avec Gaza quitte à lancer l'ordre d'invasion, un premier blindé israélien est parti en fumée à Sderot, à quelques pas de la bordure sécuritaire.

Nuées de drones s'abattent sur l'Arabie!

Nuées de drones s'abattent sur l'Arabie!

Khamis Mushait frappée, Najran en feu...Riyad exposé

Trois autres attaques ont suivi impliquant toujours des missiles antiblindés Kornet, ce qui a ramené sur terre l'armée israélienne, laquelle a vite réalisé que toute action militaire directe équivaudrait à l'enlisement. À ce rythme, le prochain round du face-à-face entité/Gaza, puisqu'il y aura sans nul doute un prochain round, pourrait contenir un épisode qu'on a bien vu au Yémen mais pas à Gaza. 

Depuis le 21 mai, soit le jour où Israël s'est rendu, la tête baisse, la Résistance yéménite a abattu deux avions de reconnaissance saoudiens. Les médias yéménites ont diffusé dimanche une vidéo montrant que les défenses aériennes de l’armée et d’Ansarallah avaient abattu un drone d’espionnage dans le ciel de la province d’al-Jawf, limitrophe de la province saoudienne de Najran. La vidéo a montré que les défenses aériennes ont frappé l'avion sans pilote avec précision par un missile sol-air non divulgué.

A2/AD: Ansarallah 1- 0 Riyad

A2/AD: Ansarallah 1- 0 Riyad

La mystérieuse DCA 

Plus tôt dans la journée, le porte-parole de l'armée yéménite, Yahya Saree, avait déclaré dans un communiqué que les défenses aériennes avaient abattu un avion-espion CH4 de fabrication chinoise au-dessus du ciel du district d'al-Marazeeq situé dans la province d’al-Jawf avec un missile sol-air.

« l’engin menait une mission de reconnaissance au dessus de la province d’al-Jawf « , a-t-il ajouté

Le CH-4A est un drone de reconnaissance de fabrication chinoise ayant une portée de 3500 à 5000 km et une endurance de 30 à 40 heures. Il est capable de transporter six missiles et une charge de 250 à 345 kg. La vitesse de croisière est de 150 à 180 km/h, tandis que la vitesse maximale est de 235 km/h. La portée est d'environ 200 à 250 km et l'endurance peut varier entre 30 heures (non armé) et 14 heures (armé). Le plafond de service est de 7 500 m. Le véhicule aérien sans pilote peut tirer des missiles air-sol à une altitude de 5 000 mètres, ce qui lui permet de rester en dehors de la portée effective de la plupart des systèmes anti-aériens.

Israël: des militaires liquidés!

Israël: des militaires liquidés!

La Résistance palestinienne a pilonné deux bases militaires israéliennes.

Le jeudi 20 mai, les combattants du mouvement Ansarallah avaient déjà abattu un autre drone espion toujours du même modèle appartenant à la coalition dirigée par l'Arabie saoudite dans l'espace aérien du nord du Yémen.

Le général de brigade Yahya Saree a déclaré alors que le drone avait été abattu alors qu'il menait des « activités hostiles » le long de la frontière yéménite avec la province de Najran dans le sud de l'Arabie saoudite, signe que des radars des unités balistiques d'Ansarallah l'avaient effectivement intercepté

« Jeudi, Ansarallah a abattu un avion de combat d'espionnage Wing-Loong2 de fabrication chinoise », a-t-il déclaré, notant que l'armée de l'air saoudienne avait acheté l'avion sans pilote au début de cette année.

Ansarallah: le ciel de Maarib sous contrôle

Ansarallah: le ciel de Maarib sous contrôle

Ansarallah a abattu un drone d’espionnage saoudien en plein vol dans le ciel de Maarib.

Gaza s'apprête-t-il à chasser bientôt les avions de chasse israéliens? À chaque chose un début et un Gaza, déjà capable d'intercepter des drones, pourrait bien surprendre. 

Il y a peu l'Iran a dévoilé le système de missiles à basse altitude Zolfaqar tout comme le système de missiles Majid, système de contrôle de tir d’artillerie Khatam capables de frapper diverses cibles aériennes à basse altitude. Les systèmes de défense à basse altitude Zolfaqar et Majid sont capables de détecter et de détruire des missiles de croisière et des drones avec des détecteurs électro-optiques. Zolfaqar est un système de défense aérienne à basse altitude équipé d'un système de multi-lanceurs mécanisé tandis que Majid se compose d'un double lanceur et d'un système de contrôle de tir électro-optique. Selon les responsables militaires, les deux systèmes sophistiqués de défense aérienne sont capables de frapper des cibles à basse altitude, en particulier des missiles de croisière. Puis les systèmes Majid et Zolfaqar sont équipés d'un système électro-optique au milieu et de quatre lance-roquettes.

Ces dernières années, l'usage des missiles de croisière, en particulier, s'est développé. Étant donné que ces missiles ont souvent une longue portée, les chasseurs peuvent viser et tirer des missiles sans entrer dans la ceinture défensive de l'autre camp. Le type particulier de profil de vol des missiles de croisière leur permet également de voler à très basse altitude, jusqu'à 10 mètres au-dessus du sol, ce qui rend difficiles et compliquées leur détection et destruction par les radars et les systèmes de défense.

Et Gaza frappera les F-16 Soufa!

Et Gaza frappera les F-16 Soufa!

Équation aérienne irréversible 

Le système Majid est doté de missiles tirés à l’épaule de type Misagh, pendant de Kornet. En raison des mises à jour apportées au missile Misagh 3, il est plus susceptible d'utiliser ce missile que les autres. Dotés d’une ogive de 1,42 kg, le missile Misagh 3 est un missile anti-aérien tiré à l’épaule capable de détruire des cibles situées dans une distance de 50 à 5000 mètres et une altitude de 30 à 4000 mètres. Le missile est équipé d'un capteur infrarouge qui attaque la cible en suivant la source d'émission de chaleur (moteur d'avion).

De plus, le missile Misagh 3 est équipé d'une technologie de fusible de proximité avec un capteur laser. Avec tout ceci, les hélicoptères sionistes ne risqueraient leur peau. Idem pour des missiles de croisière. d'ailleurs la bataille du 10 au 21 mai n'a vu aucun hélico israélien s'aventurer dans le ciel de Gaza. Mais Majid ou Zolfaghar sauront abattre des avions de chasse? Peut-être aussitôt mais la Résistance est passé maître en art d'optimisation et c'est avec des missiles sol-air soviétique qu'Ansarallah a déjà chassé des F-15. 

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/23/657273/Y%C3%A9men-Al-Jawf-Drone-espion-Arabie-Coalition-

Dans PALESTINE

DES COMBATTANTS DU HEZBOLLAH IRAKIEN A GAZA?

Par Le 22/05/2021

Drone irakien contre Israël ? McKenzie débarque en catastrophe en Syrie

Saturday, 22 May 2021 5:47 PM  [ Last Update: Saturday, 22 May 2021 5:48 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Des combattants du mouvement de la Résistance irakienne, al-Nujaba. ©Tasnim News

Le 21 mai, à peine quelques heures après l’humiliante capitulation d’Israël et de sa machine de guerre gonflée pendant plus d’un demi-siècle et ce, face aux tirs de 4300 missiles et roquettes palestiniens, McKenzie le chef du CentCom s’est précipité en Syrie visiblement inquiète d’une toute nouvelle évolution en Irak. En janvier quand les drones irakiens se sont abattus sur la capitale saoudienne Riyad et ce en représailles du double attentat kamikaze de la place Tayaran de Bagdad la même précipitation s’était emparée du vieux général qui, une fois débarqué sur la côte ouest saoudienne, a annoncé vouloir militariser Yanbou Taez et Tabouk puisque le « golfe Persique est désormais trop dangereux pour servir de base- arrière aux troupes US... pour cause de l’Iran ». Plus tard il a parlé des « drones et missiles iraniens qui ont privé l’US Air Force de leur supériorité aérienne ». Il faut bien croire que la visite catastrophe de McKenzie en Syrie coïncide là encore avec un événement de très mauvais augure pour l’Empire à savoir la défaite cuisante d’un Israël que l’Amérique avait doté dès le 10 mai de bombes CBU, mais qui a perdu la bataille mesquinement face aux missiles. En Syrie, Mckenzie a supervisé ce vendredi en personne le trafic des terroristes détenus dans le camp d’al Hol vers l’Irak façon évidemment d’y réactiver Daech. Pourquoi ? Israël a désormais peur des drones irakiens et Netanyahu dit que l’un d’entre eux se serait abattu sur Beit Shean sur la frontière avec la Jordanie. Mais Daech bis pourra-t-il sauver l’entité sioniste ? Rien n’est moins sûr. La résistance irakienne est prête à se rendre à Gaza si ce n’est déjà fait. Elle est déjà au Golan et vient de lancer un avertissement aux colons.

Le secrétaire général du mouvement de la Résistance islamique irakienne, al-Nujaba, a publié un tweet, vendredi, à l’occasion de la fin de la bataille de Saïf al-Qods (Épée de Qods) et s’est félicité de la victoire de la Résistance islamique en Palestine dans la guerre contre l’entité sioniste qui a duré 12 jours.

Cheikh Akram al-Kaabi a qualifié d’usurpateurs les colons amenés par des pays occidentaux à vivre sur des terres qui ne leur appartiennent pas.

1er F-16 d'Israël

1er F-16 d’Israël

Il a souligné que les colons devaient quitter la Palestine tôt ou tard et comprendre qu’il n’y avait ni de place ni de sécurité pour eux dans les territoires occupés de la Palestine.

Il a fait part de la détermination de la Résistance irakienne à libérer la Palestine du joug du régime sioniste. « La Résistance reste la seule entité à pouvoir libérer la noble Qods », a-t-il martelé.

Il est à rappeler que le mouvement al-Nujaba a précédemment qualifié dans un communiqué de promesse divine le déclin du régime usurpateur sioniste.

« Nous ne nous lasserons jamais d’affronter la suprématie américaine, car les États-Unis veulent empêcher le régime sioniste d’entrer dans une guerre avec la Résistance », lit-on dans le communiqué.

Al-Nujba a qualifié la normalisation des relations de certains pays arabes avec Israël d’inefficace.

L'Iran met en garde Rabat!

L’Iran met en garde Rabat !

A quel prix la cour chérifienne a vendu son âme au diable ? US/Israël ont déjà trahi le Maroc...

Sur le même volet, le groupe de Résistance irakien, Kataeb Hezbollah, a déclaré dans un communiqué que les États-Unis ne comprenaient rien d’autre que le langage de la force et que le peuple irakien s’était engagé à lutter contre le régime israélien.

La victoire historique a été obtenue grâce aux efforts exceptionnels de la Résistance palestinienne. Elle a été obtenue grâce à la ferme volonté des Palestiniens, précise-t-il.

« Gaza a pu vaincre les armées les plus puissantes soutenues par les grandes forces perverses, précise le Hezbollah irakien. Cette victoire a troublé l’ennemi et brisé les rêves de ceux qui ont renoué avec le régime de Tel-Aviv. »

Nasrallah :

Nasrallah :

Le secrétaire général du Hezbollah libanais a affirmé que les signes du déclin du régime sioniste sont clairement visibles.

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/22/657203/Irak-le-Hezbollah-solidaire-avec-Gaza-

Dans PALESTINE

PALESTINE OCCUPEE : LES BESOINS SANITAIRES D’URGENCE EVALUES A SEPT MILLIONS DE DOLLARS

Par Le 22/05/2021

Palestine occupée: les besoins sanitaires d’urgence évalués à sept millions de dollars

Palestine occupée: les besoins sanitaires d’urgence évalués à sept millions de dollars

folder_openPalestine access_timedepuis 2 jours

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec AFP

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) en Méditerranée orientale a estimé jeudi 20 mai que sept millions de dollars seraient nécessaires sur six mois pour répondre à la crise sanitaire en Cisjordanie occupée et dans la bande de Gaza, soumise à des bombardements israéliens.

Dans un «appel d'urgence», le bureau régional de l'OMS estime que les besoins «pour une réponse d'urgence complète» sont de sept millions de dollars pour les six prochains mois, pour financer notamment l'envoi de fournitures médicales essentielles dans les territoires palestiniens.

L’agression israélienne contre Gaza se poursuit pour le dixième jour.

Le ministère palestinien de la Santé à Gaza a annoncé, ce jeudi, que le bilan des victimes des violents raids israéliens contre la bande de Gaza depuis le 10 mai dernier s’est encore alourdi à 231 martyrs et 1 710 blessés.

Le ministère a précisé dans un communiqué que le bilan des martyrs, suite à l'agression qui perdure contre Gaza, est passé à «231 martyrs, dont 65 enfants, 39 femmes et 17 personnes âgées».

L'ONU estime à quelque 54 000 le nombre de Palestiniens déplacés, alors que plus de 1 335 bâtiments résidentiels et commerciaux dans l'enclave ont été détruits dans les bombardements.

Les besoins en aide humanitaire sont donc urgents dans la bande de Gaza, territoire de deux millions d'habitants vivant sous un strict blocus israélien depuis près de 15 ans.

https://french.alahednews.com.lb/40080/308

Dans PALESTINE

ONU : LE CONSEIL DES DROITS DE L’HOMME CONVOQUE UNE REUNION SUR LE CONFLIT ISRAELO-PALESTINIEN

Par Le 22/05/2021

21 Mai 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-05-21 09:33:07

      

Berne, le 21 mai (RHC) Le Conseil des droits de l’homme de l’ONU a convoqué, ce jeudi, une session extraordinaire pour le 27 mai prochain sur la situation préoccupante des droits civils dans la zone du conflit israélo-palestinien.

La session extraordinaire de l’organe basé à Genève aura lieu, à la demande du Pakistan, coordonnateur de l’Organisation de la coopération islamique et de l’État de Palestine, a indiqué le communiqué de cet organe des Nations Unies.

Plus de 200 morts et des centaines de blessés ont été causés par les bombardements lancés par l’aviation israélienne le 10 octobre dernier contre la population palestinienne dans la bande de Gaza, où plus de 100 bâtiments ont été détruits.

Le gouvernement du Premier ministre Benyamin Nétanyahou a ordonné l’assaut de la mosquée Al-Aqsa, située dans un secteur de Jérusalem-Est, sous occupation israélienne, et l’expulsion de familles palestiniennes dans le quartier de Sheikh-Jarrah, dans cette ville.

Les actions de Tel-Aviv, au milieu d’un blocus total de la bande de Gaza depuis 2007, ont suscité des protestations de la part des Palestiniens, suivies d’actions militaires de la part d’Israël.

Lundi dernier, le président turc Recep Tayyip Erdogan a demandé au Conseil de sécurité de l’ONU de débattre de l’agression de Tel-Aviv contre le peuple palestinien.

Source  Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/258058-le-conseil-des-droits-de-lhomme-convoque-une-reunion-sur-le-conflit-israelo-palestinien

Tag(s) : #palestine

Dans PALESTINE

GAZA : "ISRAËL", L' "INVINCIBLE" A CAPITULE...

Par Le 22/05/2021

4100 missiles en 11jours et l'invincible Israël n'est plus!

Friday, 21 May 2021 6:53 AM  [ Last Update: Saturday, 22 May 2021 4:29 AM ]

 30 

Missile de la Résistance.©Mashregh News

Après 11 jours d'affrontements, Israël et le Hamas annoncent jeudi soir avoir conclu un cessez-le-feu. 

C'est la goutte qui a fait déborder la vase! À presque 2 heures du vendredi 21 mai, l'entité sioniste a fini par capituler au terme de 11 jours d'un héroïsme sans précédent d'une Palestine ressuscitée et des unités balistiques de Qassam qui ont détruit une batterie de Dôme de fer à Nahal Oz, non loin de Beer-Sheva.

Missile

 

Selon des sources, l'opération aurait impliqué outre des missiles tactiques, des drones de reconnaissance Zavari qui ont permis la précision du tir, voire la totale cecité des radars de cette passoire Dôme de fer dont l'entité se vantait il y a encore 12 jours. Quelques heures plus tard et alors même que la Résistance avait commencé à  étendre son opération terrestre au-delà des frontières de Gaza, à viser les bus et les bases US sur les territoires occupés, le régime génocidaire a capitulé....Israël n'est plus...11 jours de raids à coup de bombes à 9 tonnes CBU offertes par Biden et malgré tout, pas une seule rampe de lancement de missiles Qassem, Ayyash-250 ou Badr-3 de touchée. Mardi, 120 raids menés en quelques heures pour tuer le commandant en chef des brigades de Qassam et le haut commandant fête ce vendredi la victoire historique de la Palestine!

Un navire israélien frappé!

Un navire israélien frappé!

La Résistance palestinienne a frappé un navire israélien au large de Gaza.

Le Mouvement de la Résistance islamique de la Palestine, le Hamas et Israël sont en conflit ouvert depuis le 10 mai où l’ultimatum du QG conjoint des forces de la Résistance à Israël a expiré. Depuis la Résistance palestinienne a lancé des centaines de missiles et de roquettes sur Israël en le contraignant à capituler.

Aux toutes dernières heures de ce jeudi soir, les médias ont rapporté que le régime sioniste s’était soumis à un cessez-le-feu avec le Hamas. Celui-ci a pris effet à 2 heures du matin aujourd'hui, vendredi. Le Hamas et le Mouvement du Jihad islamique de la Palestine (JIP) ont confirmé le cessez-le-feu.

Les affrontements entre le régime d'occupation et les groupes de Résistance se sont aggravés vendredi matin, avant que le cessez-le-feu ne se décrète à 2 heures du matin, heure locale.

Un colon a été blessé dans une attaque à la roquette en Palestine occupée. Les affrontements ont pris fin avec la mise en œuvre officielle du cessez-le-feu à 2 heures du matin, ce vendredi 21 mai 2021.

Gaza frappe les ICMB d'Israël?!

Gaza frappe les ICMB d'Israël?!

 

Avec la mise en œuvre du cessez-le-feu, le peuple palestinien est descendu dans les rues de Gaza et de Cisjordanie, y compris la ville de Qods, pour célébrer la victoire de la Résistance sur l'ennemi sioniste.

« L’ennemi a été humilié », ( Kataëb al-Qassam)

 Abou Ubaida, porte-parole des Brigades Ezzeddine al-Qassam, la branche militaire du Hamas a déclaré que la Résistance avait réussi à humilier l'ennemi et sa fragile armée.

« Nous avions préparé une grande frappe de missiles couvrant la Palestine de l'extrême nord au sud », a-t-il affirmé avant d'ajouter: « Nous avons mené la bataille avec honneur, volonté et puissance au nom de toute une nation palestinienne. Nous n'avons pas arrêté de renforcer la capacité de la Résistance et nous n'avons pas non plus dissimulé nos missiles et nos roquettes.

« Nous avons répondu à l'intervention des médiateurs arabes et suspendu l'attaque des missiles jusqu'à deux heures du matin vendredi », a-t-il déclaré en précisant: « Les dirigeants israéliens font face à un véritable test et la décision concernant le fait de lancer ou non de nouvelles frappes de missile reste sur la table jusqu'à 2 heures du matin ».

Le JIP met en garde contre une nouvelle attaque contre la mosquée al-Aqsa

Le Dr. Anwar Abou Taha, membre du Bureau politique du JIP a lancé un avertissement à l’ennemi sur toute nouvelle agression contre la mosquée al-Aqsa.

« Nous avertissons l'ennemi lâche de toute tentative d’attaquer la mosquée al-Aqsa et nos compatriotes à Qods. Si vous relancez vos exactions, nous aussi, nous vous donnerons notre réponse», a-t-il martelé.

Gaza : Biden prévoit de renforcer le Dôme de fer

Le président américain, Joe Biden qui a soutenu les opérations d’Israël contre Gaza a proféré qu'il était déterminé à travailler avec les Nations unies pour aider Gaza.

« Nous restons déterminés à travailler avec les Nations unies et d'autres acteurs internationaux pour fournir une aide humanitaire rapide et mobiliser le soutien international en faveur de la population de Gaza », a-t-il prétendu.

J+5 : Israël court a l'effondrement

J+5 : Israël court a l'effondrement

Le Hamas a confirmé avoir utilisé le missile Ayyash-250 pour frapper l’aéroport de Ramon dans l’extrême sud d’Israël.

Joe Biden, qui a fait une brève apparition à la Maison-Blanche après l'annonce de l'accord du cessez-le-feu, a également promis de réapprovisionner le système de défense antimissile israélien.

Plus de 100 membres du Congrès ont appelé à affaiblir le Hamas

Dans une lettre à Biden, les sénateurs républicains ont demandé à ce que l'on affaiblisse le Hamas qui a tiré des roquettes et des missiles sur Israël pour défendre la nation palestinienne et la noble Qods.

Lire plus: Missile de 7 tonne "Hajj Qassem" , tiré depuis la Syrie contre Tel-Aviv? .... la campagne de guerre dans la guerre "vengée"...

L'Égypte va veiller au respect du cessez-le-feu

« Nous avons été informés par les frères égyptiens qu'un accord avait été conclu pour un cessez-le-feu bilatéral et simultané dans la bande de Gaza, à partir de 2 heures du matin », a déclaré le bureau politique du Hamas dans un communiqué. « La Résistance palestinienne respectera cet accord aussi longtemps que l'occupation israélienne le respectera aussi, lit-on dans le communiqué du Hamas.

Israël: des militaires liquidés!

Israël: des militaires liquidés!

La Résistance palestinienne a pilonné deux bases militaires israéliennes.

L'Égypte va envoyer deux délégations à Tel-Aviv et dans les territoires occupés de la Palestine pour veiller au respect du cessez-le-feu, ont indiqué des sources diplomatiques égyptiennes.

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/21/657130/Gaza-Cessez-le-feu-Hamas-Isra%C3%ABl-Missiles-D%C3%B4me-de-fer

Dans PALESTINE

LA CHINE VA FOURNIR UNE ASSISTANCE HUMANITAIRE D’URGENCE A LA PALESTINE.

Par Le 21/05/2021

Le premier écho de la victoire de Gaza

Friday, 21 May 2021 5:50 PM  [ Last Update: Friday, 21 May 2021 5:50 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

La fumée monte suite à la frappe aérienne israélienne, dans la ville de Gaza, le 20 mai 2021. ©AFP

La Chine va fournir une assistance humanitaire d'urgence à la Palestine. 

La Chine accordera un transfert en espèces d'un million de dollars américains à la Palestine à titre d'aide humanitaire d'urgence, a déclaré vendredi le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Zhao Lijian.

Un autre million de dollars américains et 200 000 doses de vaccins COVID-19 seront également donnés à l'Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine dans le Proche-Orient, a déclaré Zhao à la presse.

Israël: Pékin prêt à armer Gaza?!

Israël: Pékin prêt à armer Gaza?!

 

Tian Lin, un porte-parole de l'Agence chinoise de coopération au développement international (CIDCA), a annoncé plus tôt que la Chine fournirait une aide humanitaire au gouvernement palestinien afin de soigner les blessés et reloger les sans-abri.

La Chine a lancé jeudi un mécanisme d'intervention d'urgence pour l'aide humanitaire.

Afin d'aider le gouvernement et le peuple palestiniens à faire face à la crise humanitaire d'urgence et de démontrer l'esprit humanitaire international, le gouvernement chinois a lancé un mécanisme de réponse d'assistance humanitaire, a indiqué Tian Lin, porte-parole de l'agence.

Le gouvernement chinois fournira une assistance humanitaire d'urgence au gouvernement palestinien en fonction des besoins urgents de la Palestine dès que possible et aidera le pays à traiter les blessés et à réinstaller les personnes déplacées, selon M. Tian.

Au cours de 11 jours d'affrontements entre les forces de résistance palestiniennes et le régime sioniste, 243 Palestiniens, dont 66 enfants, ont été tués.

Dans ces combats, plus de 4 000 roquettes et missiles ont été tirés sur la Palestine occupée, et la faiblesse du Dôme de fer à intercepter et à détruire les roquettes de la Résistance palestinienne a causé de grandes pertes financières et humaines dans les villes et colonies sionistes.

4100 missiles: Israël saigne grave

4100 missiles: Israël saigne grave

Hier soir, le cabinet de sécurité du régime sioniste a approuvé le plan de l'Égypte visant à établir un cessez-le-feu à partir de 2h00 du matin le 21 mai (03h30 vendredi, heure de Téhéran).

Le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, avait regretté dimanche l'obstruction des États-Unis pour faire adopter au Conseil de sécurité de l'ONU une déclaration appelant à la fin des hostilités entre Israéliens et Palestiniens, lors d'une session d'urgence de cette instance.

« Le Conseil de sécurité doit prendre des mesures », a-t-il dit, en rappelant que la Chine était avec la Norvège et la Tunisie à l'origine d'un projet de texte depuis une semaine. « À cause de l'obstruction d'un pays, le Conseil de sécurité n'a pas été capable de parler d'une seule voix », a-t-il déploré en demandant à Washington « de prendre ses responsabilités » à l'ONU.

 

"Les Etats-Unis devront jeter du lest, car un basculement définitif de l'Iran dans le camp sino-russe, nous fera perdre"(The National Interest)

Après que les États-Unis ont bloqué une résolution au Conseil de sécurité, quitte à faire prolonger le génocide à Gaza, la Chine a mis en garde à deux reprises les USA. Par la suite, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a appelé le Conseil de sécurité de l'ONU à trouver une solution susceptible de réduire les tensions israélo-palestiniennes, dès que possible. Il a également dénoncé les États-Unis pour l'échec du Conseil de sécurité à prendre une mesure correcte mettant fin aux conflits dans la bande de Gaza.

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/21/657157/Chine-Gaza-Covid-19-aide-humanitaire-Palestine

Dans PALESTINE

ACCORD DE HONTE POUR « ISRAËL » : LES PALESTINIENS CRIENT VICTOIRE. SCENES DE CELEBRATIONS A GAZA, EN CISJORDANIE ET A AL-QODS

Par Le 21/05/2021

Accord de honte pour Israël : Les Palestiniens crient victoire, scènes de célébrations à Gaza, en Cisjordanie et à Al-Q0ds

 Depuis 9 heures  21 mai 2021

victoire_gaza

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

victoire2

Tandis que le cessez-le-feu entre Palestiniens et Israéliens, qualifié d’accord de honte pour Israël par les dirigeants sionistes, est entré en vigueur aux premières heures de ce vendredi matin 21 mai, les Palestiniens ont investi les rues de Gaza et de la Cisjordanie occupée et des camps des réfugiés au Liban pour célébrer la victoire de la résistance dans sa confrontation avec l’entité sioniste.

« C’est l’euphorie de la victoire », a lancé Khalil al-Hayya, numéro deux du bureau politique du Hamas dans la bande de Gaza, lors d’un discours devant des manifestants en liesse, promettant en outre de « reconstruire » les maisons détruites par les bombardements israéliens.

Accord de honte

victoire3

Côté israélien, plusieurs dirigeants ont critiqué ce cessez-le-feu. Pour Gideon Saar, un ex-membre du parti Likoud, « cet accord est une honte pour Israël », a rapporté le journal israélien Yediot Aharonot.

Pour le membre de la Knesset, Itamar ben Givir, « ce cessez-le-feu humiliant est une reddition dangereuse face à la terreur du Hamas ».

Rappelons que pendant l’agression israélienne contre Gaza qui avait entamé son 11ème jour le jeudi, les tirs de la résistance  palestinienne n’ont pas connu de répit, visant des bases et des colonies sionistes avec des milliers de roquettes.

Plus de 4.000 roquettes et missiles ont été tirées de Gaza contre des cibles israéliennes, faisant 12 morts et des centaines de blessés.

Des centaines de maisons de colons et d’installations civiles ont également été endommagées, ont rapporté les médias israéliens cités par le site PalToday.

L’économie israélienne a également été amplement affectée par les frappes des missiles de la résistance palestinienne, qui sont intervenues en réponse aux agressions sionistes contre la mosquée d’Al-Aqsa et les habitants palestiniens du quartier Cheikh Jarrah menacés d’expulsion de leur maison.

Selon l’Agence France Press, « c’est la première fois depuis la guerre de Gaza en 2014 qu’Israël subit de tels dégâts considérables : des maisons et des voitures détruites et une installation pétrolière visée ».

Accord de honte pour Israël

Rappelons qu’à la faveur d’une médiation égyptienne, Israël et le Hamas ont approuvé jeudi soir un cessez-le-feu.

La bataille de l’Epée d’Al-Qods avaient débuté le 10 mai par des salves de roquettes du Hamas vers les territoires occupés en solidarité avec les centaines de Palestiniens blessés lors d’affrontements avec la police d’occupation sur l’esplanade des Mosquées, troisième lieu saint de l’islam.

Après ces premiers tirs de roquettes, ‘Israël’ a lancé une opération visant à « réduire » les capacités militaires de la Résistance. Un objectif qui n’a certainement pas été réalisé.

232 martyrs dont 65 enfants

Les frappes israéliennes ont causé des centaines de victimes palestiniennes. Le ministère de la Santé à Gaza a fait état de 232 martyrs, dont 65 enfants, 39 femmes et 17 personnes âgées, en plus d’environ 1900 blessés.

Alors qu’en Cisjordanie occupée 28 Palestiniens, dont 4 enfants sont tombés en martyrs, et près de 7 000 autres, dont des Jérusalémites ont été blessés lors d’affrontements avec l’armée d’occupation israélienne, au cours desquels des balles réelles et métalliques ont été utilisées contre les jeunes Palestiniens.

Deux Palestiniens ont en outre été tués en martyrs, l’un dans la ville d’Umm al-Fahm et l’autre dans la ville de Lod, et plusieurs autres blessés lors des manifestations dans les territoires occupés en 1948.

victoire6

victoire5

victoire4

      

https://french.almanar.com.lb/2078507

Dans PALESTINE

AVEU DE DEFAITE DE LA CLASSE POLITIQUE ISRAELIENNE : « CE N’EST QU’UN ICEBERG DE CE QUI VA SE PASSER LORSQUE LE HEZBOLLAH INTERVIENDRA »

Par Le 21/05/2021

Aveux de défaite chez la classe politique israélienne : « ce n’est qu’un iceberg de ce qui va se passer lorsque le Hezbollah interviendra »

 Depuis 2 heures  21 mai 2021

cabinet_israelien

 Entité sioniste - Moyent-Orient - Spécial notre site

 

Rédaction du site

C’est un aveu de défaite chez les responsables militaires et politiques israéliens, aussi bien pour la mauvaise performance militaire israélienne durant ces 11 jours de guerre contre la bande de Gaza, que pour le cessez-le-feu qui a été conclu. Et le pire est à craindre.

Cette bataille est « une promo sur la voie vers une bataille sur plusieurs fronts », a estimé le général de réserve Yitzhak Brick qui a réalisé un rapport dangereux sur les préparatifs de l’armée israélienne.

« La guerre multi-fronts va certainement avoir lieu. Et elle provoquera une grande catastrophe. Des pertes humaines en plusieurs dizaines de milliers, la destruction des infrastructures, économique, transports, institutions étatiques », a-t-il prévenu dans une interview avec le quotidien israélien Maariv. Estimant que ce sont les dirigeants politiques et sécuritaires israéliens qui ont contribué à la détérioration de l’armée durant ces dernières années et se sont abstenues de la renforcer.
« Le peuple devrait sortir de son indifférence et lutter pour sa sécurité et introniser les dirigeants convenables capable de traiter la réalité. Un peuple indifférent est confortable pour les dirigeants qui ne se soucient que d’eux-mêmes et de leur maintien au pouvoir », a-t-il conseillé
Et de conclure : « ce que nous avons expérimenté aujourd’hui est la tête de l’iceberg par rapport à ce qui va se passer si le Hezbollah entre en scène ».

Mêmes appréhensions chez la chaine 12 de la télévision israélienne, selon laquelle « dans le prochain round, le Hamas et le Hezbollah seront ensemble et le Hamas pourrait bombarder Tel Aviv comme il l’a fait cette fois-ci pour Ashkelon ».

Pour sa part l’ancien ministre et chef du parti « Israel Beitenou » Avigdor Lieberman estime que le plus dangereux dans ce qui s’est passé est «  la confiscation par le Hamas de l’Autorité palestinienne et son influence sur la rue palestinienne depuis Jérusalem et jusqu’à la Judée et Samarie ».

Constatant que «  dans cette opération, nous avons vu pour la première fois l’utilisation des drones, des submersibles, des missiles Qassam qui étaient auparavant des tuyaux survolant et les missiles sont tombés au cœur d’Israël », il a prévenu: « Ce qui est clair est que la prochaine opération est une simple question de temps ».

Le chef du parti « Il y a un avenir », Yair Lapid a souligné pour sa part que « les citoyens d’Israël ont subi des bombardements intenses mais n’ont reçu en échange aucun exploit réel ».

Et le chef du parti « Espoir » Gideon Sa’ar de constater pour sa part : « avec les services de renseignements et une armée de l’air les plus performants du monde, Netanyahu a réussi à échapper au Hamas. Un cessez-le feu sans conditions est une honte ».

Même constat de déception quant l’accord de cessez-le-feu conclu grâce à une médiation égyptienne de la part du chef du partie « Force juive » Otzma Yehudit : « ce cessez-le-feu honteux est une soumission dangereuse au terrorisme et au diktat du Hamas c’était une nuit pénible pou Israël et pour la dissuasion israélienne ».

Critiquant ce cessez-le-feu pour les mêmes raisons de perte de dissuasion, le chef du parti « Espoir nouveau » Gideon Saar s’attend à « un prix cher à payer dans l’avenir » .

De même pour le chef du parti Noem et membre du bloc Sionisme politique au sein de la Knesset Avi Maoz qui a qualifié l’arrêt de l’offensive israélienne contre la bande de Gaza baptisée Gardien du mur « de grosse erreur  ».

Or, l’expert militaire israélien Ron Ben Yishai s’arrête quant à lui sur l’échec de l’armée israélienne de faire taire le système de missiles de la résistance palestinienne.

Enregistrant ce qu’il considère être un point fort en faveur de cette armée, celui d’avoir selon lui « contrôlé les conditions et les règles du jeu en fonction desquelles le conflit est régi ces dernières décennies, il a objecté : « mais, et c’est un grand Mais l’armée israélienne a échoué dans ses tentatives de faire avorter et de détruire le système de tirs de missiles » de la résistance.

« Ils ont encore beaucoup d’armes stratégiques chez les organisations ennemies à Gaza et qui sont toujours utilisables. Ce qui permet au Hamas et au Jihad de menacer Israël », a-t-il déploré pour le Yediot Ahronot.

 

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/2079541

Dans PALESTINE

JERUSALEM : NOUVEAUX HEURTS ENTRE PALESTINIENS ET LA POLICE ISRAELIENNE SUR L’ESPLANADE DES MOSQUEES

Par Le 21/05/2021

Évacuation des Palestiniens blessés après des heurts devant la mosquée al-Aqsa, le 10 mai 2021

Nouveaux heurts entre Palestiniens et police israélienne sur l'esplanade des Mosquées à Jérusalem, plusieurs blessés

© AFP 2021 AHMAD GHARABLI

MOYEN-ORIENT

13:23 21.05.2021(mis à jour 14:21 21.05.2021)URL courte

Par 

71515

S'abonner

La police a utilisé du gaz lacrymogène et des grenades assourdissantes afin de disperser la foule alors que des heurts ont éclaté sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem, rapporte le correspondant de Sputnik. Une quinzaine de Palestiniens ont été blessés, selon Al-Jazeera.

De nouveaux affrontements ont eu lieu vendredi 21 mai sur l’esplanade des Mosquées à Jérusalem. La police a eu recours à des grenades assourdissantes et à du gaz lacrymogène pour disperser la foule près de la mosquée Al-Aqsa, indique un correspondant de Sputnik.

Les policiers israéliens affirment avoir reçu des projectiles. D’après le Jerusalem Post, les agents ont répliqué par des tirs de balles en caoutchouc. Au moins 15 Palestiniens ont été blessés dans les heurts, constate la chaîne Al-Jazeera.

Les heurts se sont produits entre les fidèles et les policiers après la grande prière musulmane du vendredi à laquelle des Palestiniens avaient pris part, après l’annonce du cessez-le-feu entre Israël et le Hamas qui est entré en vigueur le 21 mai à 02h00.

Trêve après 11 jours de combats

Les accrochages début mai ont déclenché une escalade des tensions entre Israël et la Palestine, qui s’embrasent sporadiquement depuis lors. Le 10 mai, le Hamas a tiré des salves de roquettes en direction de l’État hébreu, indigné après que des centaines de Palestiniens ont été blessés dans des heurts sur l’esplanade des Mosquées. En réponse, Israël a ciblé plusieurs infrastructures du Hamas.

Les deux parties multipliaient les pilonnages mutuels depuis presque deux semaines, avant que le cabinet des ministres d’Israël n’annonce une trêve unilatérale jeudi 20 mai. Le Hamas a accepté, par l’intermédiaire du Caire, le cessez-le-feu qui est entré en vigueur le 21 mai à 02h00.

Quelque 243 morts côté Palestiniens et 12 côté Israéliens ont été imputés aux combats.

https://fr.sputniknews.com/moyen-orient/202105211045633231-nouveaux-heurts-entre-palestiniens-et-police-israelienne-sur-lesplanade-des-mosquees-a-jerusalem/

Dans PALESTINE

URGENT : UNE TREVE ENTRERA EN VIGUEUR A GAZA LE 21 MAI A 02h00 HEURE LOCALE

Par Le 20/05/2021

 

URGENT

Une trêve entrera en vigueur à Gaza le 21 mai

MOYEN-ORIENT

21:31 20.05.2021(mis à jour 21:50 20.05.2021)URL courte

1145

S'abonner

Israël et le groupe palestinien Hamas vont débuter une trêve «mutuelle et simultanée» à Gaza le 21 mai à 2h00 (le 20 mai, 23h00 GMT), relatent les médias israéliens. Selon Reuters, le Hamas a aussi confirmé cette information.

Une trêve «mutuelle et simultanée» entrera en vigueur à Gaza le 21 mai, à 02h00 heure locale conformément à une décision prise par le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou et ses conseillers d'un côté et le groupe Hamas de l'autre, annoncent les médias.

Selon Reuters, un représentant du Hamas a confirmé que le groupe cesserait le feu dans la nuit du 20 au 21 mai.

Plusieurs chaînes de télévision et journaux israéliens ont précédemment indiqué que le cabinet de sécurité israélien avait décidé d'arrêter les frappes contre la bande de Gaza après 11 jours d'affrontements armés.

Le Hamas et Tsahal échangent des frappes depuis le 10 mai. Des tirs de roquettes en provenance de la bande de Gaza ont commencé deux jours après des émeutes à Jérusalem-Est provoqués par la décision d’un tribunal israélien d’expulser des familles arabes du quartier de Cheikh Jarrah. Selon Tsahal, quelque 4.340 roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza depuis le début de l'escalade.

Au moins 12 personnes ont été tuées et plus de 50 grièvement blessées côté israélien. Les frappes aériennes israéliennes de représailles ont fait 232 morts dont 65 enfants et 1.900 personnes blessés dans la bande de Gaza, selon le ministère palestinien de la Santé.

https://fr.sputniknews.com/moyen-orient/202105201045630042-une-treve-a-gaza-entrera-en-vigueur-a-gaza-le-21-mai/

Dans PALESTINE

LA CHASSE AUX SOLDATS D’ « ISRAËL » COMMENCE!

Par Le 20/05/2021

Missiles téléguidés palestiniens chassent les troupes sionistes désormais en Israël; l'action terrestre s'inverse?

Thursday, 20 May 2021 12:55 PM  [ Last Update: Thursday, 20 May 2021 1:18 PM ]

 30 

Chasse aux troupes sionistes en Israël commence./twitter

Entre les gros mensonges des médias mainstream sur le refus d'un cessez-le-feu par Israël,  puis cette vidéo des brigades de Qods, rendue publique il y a quelques heures où ses braves combattants se moquent d'une armée de terre sioniste qui n'a tenu que 5 minutes sa prétention de vouloir prendre d'assaut  Gaza et qui sur la foi des images, s'est même retirée des frontières avec Gaza, et ce, le plus loin possible, il y a évidemment une ligne d'analyse qui s'impose : Tel-Aviv a bluffé là encore.  Entre le 10 et 13 mai, la Résistance palestinienne a fait la peau à plusieurs chars Merkava et blindé sionistes, sans que l'entité puisse le démentir, les images des masses de ferrailles calcinés et en feu étant trop criantes pour être démenties.

Et Gaza frappera les F-16 Soufa!

Et Gaza frappera les F-16 Soufa!

Équation aérienne irréversible 

Des missiles antichars nord coréen et russes  "Fagot" et "Kornet", ont été alors les deux mots les plus récurrents de la presser et désormais certains médias en Israel se sont mis à accuser la Russie d'avoir armé Gaza de missiles à guidage. Mais c'était  avant que la Résistance palestinienne sorte ses missiles Qassem, Badr-3, Ayyash-125, et ses drones  Shahab, Zavari  soit cet arsenal, qui de l'aveu même des Sionistes sont fabriqués par les combattants de Gaza, certes sur base de  la technologique iranienne  mais avec les moyens du bord. 

Il se peut donc aussi que si la guerre perdure, Qassam et Qods fassent d'autres surprises à l'armée de terre d’Israël comme le dit très clairement le clip de propagande palestinienne : Kornet est un missile russe, acheminés visiblement vers Gaza depuis la Syrie ou le Liban mais Dehlaviyeh,non. Le missile antichar le plus puissant, fabriqué par les industries militaires iraniennes, Dehlaviyeh a été d'ailleurs très récemment d'un fusible laser. C'est la version iranienne de Kornet, avec une portée maximale de 5 500 mètres. Il est doté d’un système de guidage laser semi-actif et d’un indicateur laser. et le désintégrateur laser sert à éclairer la cible afin de guider le missile vers son but.

1ers officiers israéliens liquidés!

1ers officiers israéliens liquidés!

L’armée du régime sioniste a fait état du tir d’un missile antichar Kornet sur des véhicules militaires israéliens près de Netiv HaAsara dans le sud de la Palestine occupée.

L’avantage de ce système c’est que le laser n’opère pas nécessairement dans le spectre visible, ce qui réduit le risque de déclenchement des systèmes de défense de la cible. Or on sait à quel point la "défense israélienne" est défaillante à tout point de vue. Dans le ciel le fameux Dôme de fer n'a accusé qu'un taux de succès de 25 pourcent et vu la vitesse avec laquelle les attroupement de chars ont été visé au J+1 à J+3 de la guerre, le secteur blindé sioniste ne risque pas de faire mieux. Surtout que  le missile Dehlaviyeh porte une charge explosive de 6,8 kg et peut percer le blindage d’une épaisseur de 1 000 à 1 200 millimètres sans compter le blindage réactif des véhicules ou des chars.

À quoi ressemble le

 

Le missile antichar le plus puissant, fabriqué par les industries militaires iraniennes, vient d’être équipé par un fusible laser.

La charge explosive à deux temps permet d'ailleurs à l'engin de devenir une arme très efficace contre les blindages multicouches. Le missile et le lanceur pèse 27 kg. Deux ou trois soldats peuvent porter facilement chaque missile emballé dans un lanceur cylindrique jetable, exactement comme ce que font les opérateurs des unités balistiques de Gaza . Le missile est chargé sur le lanceur en 30 secondes, ce qui est un méga plus dans la bataille en cours où la Résistance palestinienne a joué au maximum avec le facteur de temps.

Puis Dehlaviyeh a des "facilities" que le Kornet ou le Fagot n'ont pas :  de fusibles lasers permettant aux unités de combat de prendre pour cible des hélicoptères! Il semblerait que c'est une certaine apparition de Dehlaviyeh à Gaza en ces 11 jours de conflits qui a totalement dissuadé l'entité d'envoyer ses hélico tirer des missiles de croisière contre les civils, ce que l'Amérique a cherché de récompenser en dotant l'entité criminelle des bombes GBU... Mais même avec ces engins de 9 tonnes Israël n'a pu changer la donne, ni viser les unités balistiques , ni réduire l'intensité du feu. 

Mais Dehlaviyeh n'est pas le seul motif de cette crainte folle d'Israël de se rapprocher désormais de Gaza. Ce jeudi et pour la première fois, c'est la Résistance palestinienne qui a chassé en territoires occupés un peu comme Ansarallah yéménite qui opèrent si librement dans le sud saoudien contre les convois de blindés et de chars de MBS.  

Ansarallah fabrique des blindés!

Ansarallah fabrique des blindés!

Yémen : le ministère de l’Intérieur dévoile le véhicule blindé de fabrication locale « Baas 1 ».

La branche militaire du Hamas a pris pour cible un bus transportant des militaires sionistes et il l'a fait à coup de missiles téléguidés et l'armée sioniste n'a pas pu le démentir.  Les Brigades Al-Qassam, la branche militaire du Hamas, ont pris pour cible un bus transportant des soldats israéliens près de la base militaire de Zikim, au nord de la bande de Gaza. Le raid a été mené depuis Gaza contre la base sioniste, consacrant la naissance d'une unité d'artillerie asymétrique en Palestine. Selon Al Mayadeen qui rapporte l'information, la zone autour du bus a également été pris pour cible par des obus de mortiers, et l'opération des brigades Al-Qassam a été filmée près de la base de Zikim.

 

Combien de morts sionistes? L'armée israélienne a reconnu l'opération, prétendant qu’un militaire avait été blessé lors d'une attaque contre un bus militaire dans le nord de Gaza. Jeudi matin, l’armée israélienne a pilonné des dizaines de zones différentes dans la bande de Gaza, tuant ou blessant plusieurs personnes. Lors des ces frappes, une Palestinienne de 32 ans a été tuée et huit autres ont été blessés dans l'attaque des Israéliens contre une maison à Khan Younes. C'est le sens exact du message vidéo partagé par Saraya Al-Qods : «Où est votre armée? Où sont vos véhicules militaires blindés? Nous vous attendons depuis des centaines d'heures à la frontière de Gaza! ».... Décidément, Gaza est définitivement sorti de la posture défensive. 

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/20/657072/Isra%C3%ABl%C2%A0--des-missiles-t%C3%A9l%C3%A9guid%C3%A9s-atteignent-la-base-Zikim

Dans PALESTINE

LES BRIGADES AL-QODS NARGUENT « ISRAËL » : « OU EST VOTRE ARMEE? OU SONT VOS BLINDES? « ISRAËL EST DANS L’IMPASSE »

Par Le 20/05/2021

 

« Où est votre armée ? Où sont vos blindés » : les Brigades al-Qods narguent les Israéliens. « Israël est dans l’impasse », selon Nakhalé

 Depuis 4 heures  20 mai 2021

Aucune présence des forces d'occupation israéliennes dans les régions de l'enveloppe de Gaza  (Images de drones)

Aucune présence des forces d'occupation israéliennes dans les régions de l'enveloppe de Gaza (Images de drones)

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

brigades_qods

« Où est votre armée ? Où sont vos blindés ? », tel est le message vidéo adressé ce jeudi 20 mai aux dirigeants israéliens par les Brigades al-Qods, bras armé du mouvement de résistance palestinien Jihad islamique.
« Nous vous attendions depuis des centaines d’heures à la frontière avec Gaza », ont-ils aussi souligné dans la vidéo accompagnée d’images aériennes des zones situées apparemment dans l’enveloppe de Gaza et qui semblent désertées.

Des troupes israéliennes qui assiègent la bande de Gaza rechignent à y lancer une offensive terrestre. L’armé israélienne a tenté au début de son offensive, le vendredi 14 mai, une opération au nord de la bande de Gaza, contre le réseau de tunnels du Hamas baptisé Métro. Au moyen de 160 avions qui ont largué 450 missiles, elle pensait pouvoir éliminer des centaines de combattants des Qassam qui auraient dû s’y retrancher. Il n’en a rien été et l’opération a été un fiasco, de l’aveu de ses dirigeants. Son succès aurait dû permettre aux troupes terrestres israéliennes d’envahir la bande de Gaza. Celle-ci sont toujours attroupées dans le nord et l’est de la bande de Gaza et font l’objet de tirs quotidiens des factions palestiniennes depuis Gaza.

« Une impasse historique depuis la Nakba »   

nakhale

Dans une allocution télévisée le mercredi 19 mai soir, le secrétaire général Jihad islamique Ziad Nakhalé avait estimé que l’ennemi israélien « se trouve dans une impasse historique sans précédent depuis 70 ans de la Nakba », terme donné par les Palestiniens à l’implantation d’Israël en Palestine en 1948, signifiant la catastrophe.

« L’Etat de l’occupation et en dépit de toutes ses capacités est incapable d’affronter Gaza d’affronter Gaza malgré ses capacités modestes », a-t-il ajouté.
S’adressant aux pays arabes il a dit qu’Israël est « un gros mensonge ».
« Que le monde silencieux sache, nos armes avec lesquelles nous bataillons n’ont pas été fabriquées par l’industrie américaine. Ce sont les tuyaux de canalisation d’eau que les ingénieurs de la résistance ont transformés en missiles, ceux que vous avez vus », avait-il dit auparavant,

Un documentaire réalisé par la chaine de télévision qatarie al-Jazeera a montré comment la résistance palestinienne a déterré les tuyaux de canalisation que l’entité sioniste utilisait pour détourner les ressources hydrauliques souterraines de la bande de Gaza, et les avaient transformés en missiles et roquettes.

« La résistance savait que la bataille allait être coûteuse »

Le numéro un du Jihad islamique a précisé que « la résistance a pris le choix de la bataille, en toute conscience qu’elle sera coûteuse « mais c’est le seul chemin de la liberté, le seul chemin pour protéger al-Qods et les gens ».

« Ni votre arme nucléaire, ni vos avions ni les accords d’humiliation avec les dépravés ne pourront vous apporter la sécurité et la paix . Nous avons l’option du combat et le choix de tomber en martyrs pour al-Qods », a-t-il affirmé.

decompte_alam

Selon un décompte réalisé par la télévision iranienne arabophone al-Alam, 1.615 raids israéliens ont été réalisés dans le cadre de l’offensive israélienne contre la bande de Gaza. Ils ont détruit et endommagé plus de 8.000 maisons et appartements,  ainsi que 72 sièges gouvernementaux et batiments publics, et 73 écoles, centres hospitaliers et cliniques…

Ils n’ont toutefois pas empêché les factions de la résistance de poursuivre les tirs de salves de missiles et de roquettes contre des positions et des bases militaires israéliennes, et contre les colonies et les villes. Parmi ces dernières, ont été les plus visées dans cette bataille les colonie d’Ashkelon, Ashdod, Bir as-Sabea (Beersheba) et Tel Aviv.

« C’est la bataille d’al-Qods »

M. Nakhalé a en outre précisé les conditions de la résistance pour arrêter les hostilités.
« La résistance dit à l’ennemi que c’est la bataille d’al-Qods. Otez vos mains d’al-Qods et de Cheikh Jarrah », a-t-il indiqué.

Les factions de la résistance palestinienne ont déclenché le lundi 10 mai leur opération baptisée Épée d’al-Qods en soutien aux palestiniens jérusalémites et d’al-Qods. Pendant le mois de Ramadan, ils ont été victimes de mesures de harcèlement et de répression israéliennes pour les empêcher de se rendre à la mosquée al-Aqsa. En même temps, les familles habitant le quartier Cheikh Jarrah, limitrophe de l’esplanade de mosquées, étaient sous la menace d’expulsion de leurs maisons, après que le Tribunal de Jérusalem a décrété qu’elles appartiennent aux colons.
Selon M. Nakhalé, « la bataille politique tourne en rond car ils veulent imposer un cessez-le-feu par les mensonges ».

« Nous défendons al-Qods de l’humiliation et de la souillure », a-t-il souligné qualifiant la révolte des Palestiniens en Cisjordanie et dans les territoires palestiniens de 1948 de « la plus importante assistance ». il les invités a poursuivre leur action d’attaques contre les barrages militaires israéliens et de couper les voies aux colons.
« Vous les fils de notre peuple avez le mieux exprimé l’unité nationale dans la confrontation avec l’ennemi. Révoltez-vous et Gaza se portera le mieux », les a-t-il rassurés.

Et Nakahlé de conclure : « nous avons le choix du combat et du martyre pour al-Qods , les moudjahidines de la Palestine et de Gaza réaliseront les miracles pour vous ».

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/2077088

Dans PALESTINE

LES DIMENSIONS DE L’ECHEC D’ISRAËL?

Par Le 19/05/2021

Tirs de missiles de la Résistance: l’armée israélienne reste les bras croisés

Wednesday, 19 May 2021 2:27 PM  [ Last Update: Wednesday, 19 May 2021 2:27 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Des tirs de roquettes depuis la bande de Gaza, le 12 mai 2021. ©AFP

Les dimensions de l’échec d’Israël dans le conflit en cours sont beaucoup plus profondes que celles des dernières guerres, même la guerre des 33 jours, indique un quotidien israélien. 

Haaretz a fustigé, dans plusieurs articles, les politiques hostiles des dirigeants israéliens envers la bande de Gaza les considérant contraires aux intérêts de Tel-Aviv. 

« Toutes les préparations de l’armée israélienne n’ont mené à nulle part et il s’est avéré que l’armée n’a opté pour aucune stratégie dans les récents conflits », écrit Aluf Benn, rédacteur en chef du quotidien Haaretz. Il a ensuite appelé l’armée israélienne à se soumettre à des réformes. 

Lire aussi: Les colons se réfugient en Cisjordanie

« Rien que neuf jours après le début de cette guerre, il s’est avéré qu’Israël aurait pu facilement l’éviter », indique le journaliste israélien. 

Israël: des militaires liquidés!

Israël: des militaires liquidés!

La Résistance palestinienne a pilonné deux bases militaires israéliennes.

Il a souligné que les dimensions de l’échec d’Israël dans cette guerre étaient beaucoup plus profondes que celles de la deuxième guerre du Liban et des opérations passées contre la bande de Gaza. 

Évoquant l’échec militaire et politique d’Israël ainsi que les préparations insuffisantes et la mauvaise gestion au sein de l’armée israélienne, Aluf Benn a souligné que Tel-Aviv devrait immédiatement mettre fin au conflit en donnant son feu vert à un cessez-le-feu au lieu de se montrer victorieux, de continuer le massacre et la destruction, et de paralyser la vie des Israéliens.  

Lire aussi: Message codé à l'Iran: la seconde phase de l'opération "Gaza", imminente?

Pour le rédacteur en chef de Haaretz, « il faut que l’armée israélienne arrête tout de suite la guerre pour qu’elle puisse espérer une réparation des dimensions de sa défaite ». 

Aluf Benn a réclamé l’ouverture d’une enquête à propos de l’échec de l’armée et il a pointé du doigt Benjamin Netanyahu en tant que responsable du déclenchement de la guerre. « Il l’a fait pour renforcer sa position politique à l’intérieur d’Israël sans prendre en compte les intérêts d’Israël », a-t-il écrit. 

Haïfa : le champ Léviathan, frappé ?!

Haïfa : le champ Léviathan, frappé ?!

Second coup aux drones sous-marins de la Résistance 

Pour l’analyste israélien, les dimensions de l’échec de l’armée se résument dans les cas suivants :

1- Israël s’est laissé surprendre par l’initiative du Hamas ainsi que par ses capacités de combat, notamment ses tirs de missile. 

2- Israël s’est focalisé sur le Front du Nord et l’Iran, quitte à négliger Gaza. 

3- Israël a sous-estimé le Hamas et ses capacités militaires en raison de ses capacités insuffisantes en matière de renseignements et de collecte d’informations. 

« Israël a mobilisé tous ses moyens pour se montrer victorieux sur le plan intérieur mais aucun de ces efforts n’est en mesure de cacher la réalité : l’armée israélienne n’a aucun plan pour faire sortir le Hamas des rapports de force ». 

Lire aussi: Rien n'est à l'abri en Israël

Le journaliste israélien a ajouté que « bien que la destruction des tunnels du Hamas puisse faire preuve des capacités opérationnelles et stratégiques d’Israël, elle sera toutefois loin de nuire aux capacités de combat de la Résistance palestinienne ». 

J+10, l'armée de l'air d'Israël, enterrée!

J+10, l'armée de l'air d'Israël, enterrée!

Arrow et Fronde de David rejoignent le Dôme de fer dans la "poubelle de l'histoire.

Aluf Benn a exprimé sa préoccupation quant au fait que les forces terrestres de l’armée israélienne ont été largement marginalisées : « Personne ne pense à une opération terrestre car tout le monde sait bel et bien qu’elle sera un échec total pour Israël ». 

Benn a indiqué que la vie quotidienne avait été totalement paralysée dans le sud des territoires occupés en raison des tirs de missile de la Résistance. 

Le rédacteur en chef de Haaretz a fait allusion en conclusion aux commentaires du général israélien Yitzhak Brick qui avait prévu qu’Israël ne pourrait rien faire face au tir de milliers de missiles depuis la bande de Gaza.  

http://french.presstv.com/Detail/2021/05/19/657007/Israel-Palestine-Gaza-Aluf-Benn-Resistance-guerre-missile

Dans PALESTINE

INFOGRAPHIES : AGRESSION ISRAELIENNE CONTRE GAZA : LE GENOCIDE CONTINUE

Par Le 19/05/2021

INFOGRAPHIES

Agression israélienne contre Gaza: le génocide continue

Agression israélienne contre Gaza: le génocide continuefolder_openINFOGRAPHIES access_timedepuis 2 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed

Le carnage se poursuit mercredi. Les raids israéliens continuent de tuer les Palestiniens à Gaza dont de nombreux enfants dans cette nouvelle semaine d'escalade de violence. Au total, depuis le 10 mai, 222 Palestiniens sont tombés en martyr, dont au moins 63 enfants, et plus de 1 500 blessés.

Agression israélienne contre Gaza: le génocide continue

 

gaza palestine israel agression israelienne

https://french.alahednews.com.lb/40065/297

Dans PALESTINE

"ISRAËL" VEUT COUPER L'ELECTRICITE DANS LA BANDE DE GAZA

Par Le 19/05/2021

‘Israël’ veut couper le courant électrique dans la bande de Gaza pour arrêter les tirs de la résistance palestinienne

 Depuis 15 heures  19 mai 2021

tir_resistance

 Entité sioniste - Moyent-Orient - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Imbroglio au sein de la classe dirigeante israélienne : l’armée israélienne laisse entendre qu’elle voudrait mettre un terme à son offensive mais le niveau politique ne veut pas paraitre vouloir l’arrêter. Tel est le constat de la chaine 12 de télévision israélienne, citant des sources haut-placées dans le cabinet restreint israélien selon lesquelles « nous sommes dans la phase finale ».

Avis partagé par le chroniqueur Raviv Drucker de la chaine 13, qui estime que « tous ceux qui mènent l’opération du côté israélien craignent dire le mot cessez-le-feu, car personne ne veut faire preuve de fragilité ».
« La question est compliquée et il n’est pas sûr si le Hamas voudrait un cessez-le-feu comme nous le disons », a-t-il ajouté.

Manifestement, les rapports des médias israéliens reflètent une ambiance bien différente des déclarations officielles.
Ce mardi, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a dit que « l’opération se poursuivra le temps qu’il le faudra » et que par la suite il y aura « une nouvelle équation ». De même le ministre de la défense Benny Gantz, selon lequel « le combat ne s’arrêtera que lorsqu’on parvient à une accalmie générale et de longue durée ».

Or, dans son rapport sur les résultats de l’offensive israélienne, le Premier ministre israélien semble déconnecté de la réalité.
« Nous avons ramené le mouvement Hamas et le Jihad islamique plusieurs années en arrière », s’est-il vanté.

Sa fanfaronnade ne renvoie qu’aux destructions perpétrées dans la bande de Gaza où 450 bâtiments ont été détruits entièrement ou partiellement, selon l’ONU et 220 personnes ont été tuées dont 66 enfants.

Car dans les faits, les factions de la résistance ne semblent pas aussi lésées qu’il voudrait le croire. 9 jours après le déclenchement de l’opération Épée d’al-Qods en soutien aux Jérusalémites d’al-Qods, et malgré l’élimination de leurs chefs militaires, leurs tirs depuis la bande de Gaza se poursuivent sans répit, à un rythme sans précédent, de l’aveu du porte-parole de l’armée, rapporte le site de la télévision qatarie al-Jazeera.

Indiquant que 270 missiles et roquettes ont été tirés depuis ce matin, ce qui élève le chiffre depuis le début de l’escalade à 3.300, il a assuré qu’il est « le plus élevé dans l’histoire d’Israël ».

« Il est difficile de détruire les 12 mille de roquettes et projectiles entre les mains du Hamas et du Jihad islamique », a-t-il aussi souligné.

Quoique la confirmation de l’authenticité de ce chiffre revient exclusivement aux  factions palestiniennes elles-mêmes, son évocation par ce représentant de l’armée ne peut que laisser entendre que les résultats sont bien minces par rapport aux attentes des raids menés dans la bande de Gaza. Et que la bataille risque d’être encore plus longue que prévue.

Alors que les médias israéliens avaient fait l’écho des propos du chef d’état-major israélien Aviv Kochavi, selon lequel l’opération contre la bande de Gaza a encore besoin d’au moins 48 heures, Raviv Drucker semble sceptique.

« Lorsqu’ils disent qu’ils ont besoin d’un jour ou deux pour arrêter l’opération, il n’est pas sûr que c’est pour achever les objectifs militaires mais parce qu’actuellement, on n’a pas de planche de salut, et nous n’avons pas de cessez-le-feu limité de la part de l’autre partie », a-t-il jugé.

Même scepticisme de la part d’autres chroniqueurs israéliens qui excluent que les choses puissent changer.

« 9 jours après le lancement de l’opération militaire, il ne semble pas qu’il y aura un exploit qui changera l’image du Hamas. Comment parvenir à un tel exploit sans l’envoi des forces terrestres. Et pourquoi alors poursuivre l’opération? », s’est interrogé le journaliste Moav Vardi lors d’une interview avec la télévision israélienne Kan.

« Israël ne pourra changer la situation actuelle », a pour sa part tranché Gal Berger, le directeur du département des questions palestiniennes dans cette chaine de télévision.

Signe supplémentaire de l’impasse: le ministre israélien des renseignements n’a trouvé rien d’autre que de menacer que « la prochaine mesure qui sera prise contre la bande de Gaza sera une coupure du courant électrique! »

 

Sources: Al-Jazeera; al-Mayadeen.

https://french.almanar.com.lb/2074998

Dans PALESTINE

LES ROQUETTES PALESTINIENNES CONTINUENT DE PLEUVOIR SUR LES COLONIES ISRAELIENNES : 2 SOLDATS TUES ET 20 BLESSES A ASHOL

Par Le 18/05/2021

Les roquettes palestiniennes continuent de pleuvoir sur les colonies israéliennes : 2 soldats tués et 20 blessés à Ashkol

 Depuis 3 heures  18 mai 2021

ashkol1

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Les bombardements israéliens incessants qui visent depuis 9 jours déjà la bande de Gaza, à longueur de journée, n’arrivent toujours pas à faire taire les tirs de la résistance qui neq20aa 

connaissent pas de répit non plus. Ils ont assené ce mardi 18 mai des frappes douloureuses à l’entité sioniste, d’autant qu’ils ont ciblé des positions militaires israéliennes.

Ont été visés depuis la nuit le poste de soutien israélien Sofa, la position al-Malaké où sont stationnés de chars israéliens, la base d’écoute 8200 Urim, la base Raïm, les attroupements militaires israéliens aux confins de Khan Younès (sud de la Bande de Gaza) et à Nir Aam (proche de la bande de Gaza) , la batterie d’artillerie Hawser stationnée aux frontières Est de Rafah, la position Mars, la position du Kibboutz Eretz (un soldat blessés) , une position à Herzlia (nord de Tel Aviv) .

Plusieurs colonies ont fait l’objet de salves de tirs : Netivot, ashkolNahal Oz où des véhicules ont été endommagés, Kissoufim où des hélicoptères ont été vus en train d’atterrir pour des secours, Ashdod, Ofakim, Merfahim, Kiriat Gat, Bir as-Sabea (Beersheba) .

2 soldats israéliens tués à Ashkol

Selon la résistance, des tirs contre la colonie d’Ashkol, à l’est de Khan Younès ont coûté la vie à deux soldats israéliens et blessé 20 autres. Elle a été prise pour cible par les Brigades al-Qassam par le biais d’un missile de type Q20.
Leur porte-parole Abou Oubaïda a précisé que les tirs de cette frappe avaient été dirigée vers Mochav Awhad
Le bâtiment du conseil régional a été entre autres frappé de plein fouet. De même qu’une usine d’enveloppes où il y aurait eu 10 blessés dont 4 dans un état grave.
« Nous menons la bataille en toute force et nous déterminons en vertu de nos plans quand et comment il faut frapper », a indiqué Abou Hamzat , le porte-parole des Brigades al-Qods, bras armé du Jihad islamique.

En outre, les brigades al-Qods ont également revendiqué des tirs contre Tel Aviv, précisant qu’ils constituent une riposte aux bombardements de l’artillerie israélienne contre les régions al-Zanat, al-Qararat et Khazaat à l’est de Khan Younès.

Bande de Gaza: 70 raids depuis l’aube

Depuis l’aube de ce mardi, l’armée de l’air israélienne a effectué 70 raids contre la bande de Gaza. « 60 avions ont lancé 110 missiles sur près de 65 cibles dans la bande de Gaza depuis l’aube », a recensé le correspondant de la chaine qatarie al-Jazeera.
Les vedettes israéliennes et l’artillerie israéliennes ont aussi contribué au bombardement de la bande de Gaza.

Le nombre des martyrs est 212 dont 61 enfants et celui des blessés 1400, dont 400 enfants.

Le maire de Gaza Yahia al-Sarraj a assuré que l’offensive israélienne a occasionné des démolitions importantes dans les infrastructures de la bande de Gaza.
Selon les Nations Unies, les raids israéliens ont déplacé 52 mille gazaouis dont la majeure partie se sont abrités dans les 58 écoles gérées l’Unrwa. Ils ont détruit entièrement ou partiellement 450 immeubles, dont ceux de 6 hôpitaux et de 9 centres médicaux ainsi que la station de dessalement de l’eau potable.

Grève générale en Cisjordanie :  2 martyrs 

manif_cisjordanie

En Cisjordanie occupée, la population a observé une grève générale en solidarité avec Gaza, au cours de laquelle des manifestations et des affrontements ont éclaté avec les soldats israéliens sur 10 lignes de démarcation, dont à Qalqilia, Azoun, Toulkarem, Naplouse.

Mais c’est surtout à proximité du check-point israélien Beit El d’al-Bireh  que les affrontements ont été les plus violents. Ils ont abouti à un affrontement armé pendant 20 minutes.
Il y a eu un martyr et 16 blessés palestiniens dont 5 dans un état grave.

Selon les médias israéliens, deux militaires ont été blessés.

alkhalil_martyr

A al-Khalil/Hébron, les soldats de l’occupation israélienne ont tué un jeune palestinien de 32 ans à proximité du marché des légumes dans la vieille ville, au motif qu’il était armé d’une arme Carlo (une mitrailleuse artisanale fabriquée dans des ateliers clandestins de Cisjordanie) et d’un couteau et voulait réaliser une attaque.

Dans la ville sainte d’al-Qods occupée, des manifestations ont eu lieu à Cheikh Jarrah et Bab al-Amoud, non loin de l’esplanade des mosquées et les policiers de l’occupation ont tiré des balles en caoutchouc, des bombes assourdissantes et du gaz lacrymogène sur les Palestiniens.

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/2074635

Dans PALESTINE

MANLIO DINUCCI : LES F-35 BOMBARDENT GAZA

Par Le 18/05/2021

Les F-35 bombardent Gaza

L’Art de la guerre 

Par Manlio Dinucci

Mondialisation.ca, 18 mai 2021

ilmanifesto.it

Région : 

Thème: 

Analyses: 

 0   0  0 

 

  New

Le porte-parole des Forces israéliennes Zilberman, annonçant le début du bombardement de Gaza, a spécifié que “prennent part à l’opération 80 chasseurs, y compris les F-35  Puissants” (The Times of Israel, 11 mai 2021). C’est officiellement le baptême du feu du chasseur de cinquième génération de la société étasunienne Lockheed Martin, à la production duquel participe aussi l’Italie en tant que partenaire de second niveau.

Israël, qui a déjà reçu des USA 27 F-35, a décidé en février dernier d’en acheter non plus 50 mais 75. À cette fin le gouvernement a décrété une allocation ultérieure de 9 milliards de dollars : 7 provenants de l’ ”aide” militaire gratuite de 28 milliards concédés par les USA à Israël, 2 concédés comme prêt par la Citibank étasunienne. Tandis que les pilotes israéliens de F-35 sont entraînés par l’U.S. Air Force en Arizona et en Israël, le Génie de l’US Army construit en Israël des hangars spéciaux renforcés pour les F-35, adaptés à la fois pour la plus grande protection des chasseurs à terre, et pour leur décollage rapide quand ils partent à l’attaque. En même temps les industries militaires israéliennes (Israel Aerospace et Elbit Systems), en étroite collaboration avec Lockheed Martin, augmentent la puissance du chasseur, rebaptisé “Adir” (Puissant) : surtout dans sa capacité de pénétrer les défenses ennemies et son rayon d’action, qui a été presque doublé. Capacités certes non nécessaires pour attaquer Gaza. Pourquoi alors emploie-t-on contre les Palestiniens les chasseurs les plus avancés de cinquième génération ? Parce que cela sert à tester les F-35 et les pilotes dans une action guerrière réelle, en utilisant les maisons de Gaza comme cibles du polygone de tir. Peu importe si, dans les maisons-cibles, se trouvent des familles entières.

Gli F-35 bombardano Gaza

F-35 en action, image d’archive

Les F-35 A, qui viennent s’ajouter aux centaines de chasseurs-bombardiers déjà fournis par les USA à Israël, sont projetés pour l’attaque nucléaire, notamment avec la nouvelle bombe B61-12 que les États-Unis, outre les baser sous peu en Italie et dans d’autres pays européens, fourniront aussi à Israël, unique puissance nucléaire au Moyen-Orient, avec un arsenal estimé à 100-400 armes nucléaires. Si Israël double le rayon d’action des F-35 et va recevoir des USA 8 avions citernes Pegasus de Boeing pour l’approvisionnement en vol des F-35, c’est parce qu’il se prépare à déclencher une attaque, y compris nucléaire, contre l’Iran. Les forces nucléaires israéliennes sont intégrées au système électronique OTAN, dans le cadre du “Programme de coopération individuel” avec Israël, pays qui, bien que n’étant pas membre de l’Alliance, est intégré avec une mission permanente dans le quartier-général de l’OTAN à Bruxelles. Dans le même cadre, l’Allemagne a fourni à Israël 6 sous-marins Dolphin modifiés pour le lancement de missiles nucléaires (comme a documenté  Der Spiegel en 2012).

La coopération militaire de l’Italie avec Israël est devenue loi de la République (Loi 17 mai 2005 n° 94). Elle stipule une coopération tous azimuts, que ce soit dans les forces armées ou les industries militaires, y compris des activités qui restent secrètes parce que soumises à l’”Accord de sécurité” entre les deux parties.  Israël a fourni à l’Italie le satellite Opsat-3000, qui transmet des images de très haute résolution pour des opérations militaires dans des théâtres de guerre lointains. Le satellite est relié à trois centres en Italie et, en même temps, à un quatrième centre en Israël, pour preuve de la collaboration de plus en plus étroite entre les deux pays. L’Italie a fourni à Israël 30 chasseurs Aermacchi de la société Leonardo, pour l’entraînement des pilotes. Maintenant elle peut lui fournir une nouvelle version, le M-346 FA (Fighter Attack), qui -précise Leonardo- sert à la fois pour l’entraînement et pour des “missions d’attaque au sol avec des munitions de chute de 500 libbres et des munitions de précision capables d’augmenter le nombre d’objectifs à frapper simultanément”. La nouvelle version du chasseur -souligne Leonardo- est particulièrement adaptée à des “missions en zones urbaines”, où des bombardiers lourds “sont souvent utilisés dans des missions peu payantes et avec de forts coûts opérationnels”. L’idéal pour les prochains bombardements israéliens sur Gaza, qui pourront être effectués avec “un coût à l’heure de vol se réduisant jusqu’à 80%”, et seront très “payants”, c’est-à-dire tueront beaucoup plus de Palestiniens.

Manlio Dinucci

Article original en italien :

Gli F-35 bombardano Gaza

Édition de mardi 18 mai 2021 d’il manifesto

https://ilmanifesto.it/gli-f-35-bombardano-gaza/ 

Traduit de l’italien par Marie-Ange Patrizio

La source originale de cet article est ilmanifesto.it

Copyright © Manlio Dinucciilmanifesto.it, 2021

https://www.mondialisation.ca/les-f-35-bombardent-gaza/5656666

Dans PALESTINE

DECLARATION COMMUNE DES PARTIS COMMUNISTES CONDAMNANT LA POURSUITE DE L’EFFUSION DE SANG ET L’OCCUPATION PAR ISRAËL

Par Le 18/05/2021

17 Mai 2021

Déclaration commune des partis communistes et ouvriers condamnant la poursuite de l'effusion de sang et de l'occupation par Israël
17/05/21 10:02 AM
Nous, les partis communistes et ouvriers signataires de cette déclaration, condamnons fermement et sans équivoque l'agression israélienne contre les Palestiniens à Jérusalem - ainsi que le bombardement militaire continu sur Gaza qui a entraîné la mort de dizaines de civils palestiniens et la mutilation de centaines d'autres, dont des enfants.

La violation effrontée par Israël du droit humanitaire international et du droit international se poursuit depuis des décennies, avec l'aide et l'encouragement des forces impérialistes, et sans aucune intervention significative des institutions internationales pour mettre fin à ces violations ou les condamner ouvertement.

Nous exigeons

- L'arrêt immédiat des bombardements et du siège de Gaza ;

- La fin des attaques et des violations contre les Palestiniens exerçant leurs droits dans et autour du site de la mosquée Al Aqsa et de tous les autres lieux saints ;

- Un arrêt des attaques et intimidations incessantes contre les résidents palestiniens de Jérusalem-Est par les autorités et les colons israéliens, notamment les tentatives de ces derniers d'expulser des familles du quartier de Sheikh Jarrah dans le cadre d'une campagne continue de nettoyage ethnique.

Nous exprimons notre entière et indéfectible solidarité avec la juste lutte du peuple palestinien pour mettre fin à l'occupation et pour l'établissement d'un Etat indépendant, dans les frontières reconnues telles qu'elles existaient le 4 juin 1967, avec Jérusalem-Est comme capitale, et le droit au retour pour tous les réfugiés palestiniens conformément aux résolutions pertinentes des Nations Unies.

Nous appelons toutes les personnes progressistes et éprises de paix à élever leur voix et à se joindre à cet appel.

 
Parti communiste d'Albanie
Parti communiste d'Australie
Parti du travail d'Autriche

Tribune démocratique progressiste, Bahreïn

Parti communiste du Bangladesh

Parti du travail de Belgique
Parti communiste de Belgique
Parti communiste de Grande-Bretagne
Nouveau parti communiste de Grande-Bretagne
Parti communiste du Canada
Parti socialiste des travailleurs de Croatie
Parti communiste de Cuba
AKEL, Chypre
Parti communiste de Bohème et Moravie

Parti communiste du Danemark
Parti communiste français
Parti communiste allemand
Parti communiste de Grèce
Parti des travailleurs hongrois

Parti Communiste de l'Inde [Marxiste].
Parti communiste irakien
Parti Tudeh d'Iran
Parti des travailleurs d'Irlande
Parti communiste d'Israël

Parti communiste jordanien
Mouvement socialiste du Kazakhstan
Parti communiste du Luxembourg
Parti communiste de Malte
Parti communiste du Mexique
Parti communiste de Norvège
Parti communiste du Pakistan
Parti communiste palestinien
Parti communiste des Philippines [PKP 1930]
Parti communiste portugais
Parti communiste sud-africain
Parti communiste des peuples d'Espagne (PCPE)
Communistes de Catalogne
Parti communiste du Sri Lanka
Parti communiste soudanais
Parti communiste syrien
Parti communiste syrien [unifié]
Parti communiste d'Ukraine
Parti communiste des États-Unis

http://www.solidnet.org/article/South-African-CPCommon-declaration-of-the-Communist-and-Workers-Parties-condemning-the-continued-Bloodshed-and-Occupation-by-Israel/

Tag(s) : #palestine

Dans PALESTINE

LA RESISTANCE PALESTINIENNE FRAPPE AU MISSILE UN NAVIRE DE GUERRE ISRAELIEN AU LARGE DE GAZA

Par Le 17/05/2021

Les missiles antinavires palestiniens entrent en scène

Monday, 17 May 2021 3:23 PM  [ Last Update: Monday, 17 May 2021 3:28 PM ]

 30 

Cette photo à titre d'illustration montre un cargo israélien attaqué dans le golfe d'Oman, le 13 juin 2019. ©AFP/IRIB

La liste des cibles « offshore » abattues par la Résistance palestinienne s’allonge : les ports Ashkelon, Eilat, les gazoducs Ashkelon-Eilat et Ashdod-Eilat, des raffineries, le site gazier Tamar ayant été visé par un drone piégé sous-marin. Après ces frappes voici la Résistance qui s’en prend aux navires de guerre israéliens ; c'est à croire que le champ de bataille s'étend aux mers.

En riposte à une attaque israélienne contre une voiture à Gaza qui a entraîné la mort en martyr d’au moins trois personnes, la Résistance israélienne a repris les attaques au missile contre les villes au peuplement sioniste, dont Beersheba.

Dans un communiqué, les brigades Gassam ont annoncé avoir commencé des attaques d’envergure contre les territoires occupés. Des dizaines de missiles ont été tirés sur Ashdod, Ashkelon et Beersheba, indique le communiqué de la Résistance palestinienne.

Et Gaza frappera les F-16 Soufa!

Et Gaza frappera les F-16 Soufa!

 

Les Brigades Qods ont également fait part d’une attaque aux roquettes contre Ashdod, attaque au cours de laquelle au moins 8 sionistes ont été blessés, de l’aveu des sources israéliennes.

La Résistance palestinienne a également annoncé avoir frappé au missile un navire de guerre israélien au large de Gaza. Pour sa part, l’armée du régime sioniste a essayé de minimiser l’importance de cette attaque, et dire qu’« une embarcation a été frappée au missile mais n’a pas été endommagé ».

Sous-marins piégés frappent Tamar!

Sous-marins piégés frappent Tamar!

Une plate-forme gazière du régime israélien a été attaquée par des sous-marins suicidaires de la Résistance palestinienne.

Les Brigades Qassam ont également fait part d’une « attaque au missile contre la base militaire israélienne de Kissoufim qui y a provoqué un incendie ».

Deux autres bases militaires israéliennes, « Mars et Irez », ont été frappées par obus de mortier de la Résistance palestinienne, sans oublier la base aérienne Hatzerim au Néguev qui a été la cible d’une attaque aux roquettes de la Résistance palestinienne, toujours selon le communiqué des Brigades Qassam.

Dans le même temps, les Brigades Al-Nasser Salah al-Din, l’aile militaire du Comité de résistance populaire [palestinien], a annoncé avoir frappé la base militaire israélienne de Sofa, située à l’est de Rafah.

Les colons israéliens habitant dans un rayon de 4 km autour de Gaza ont reçu l’ordre de prendre refuge dans des abris, tandis que les habitants de la région d’Eshkol ont été demandés de rester dans leurs refuges jusqu’à nouvel ordre, rapportent des médias sionistes.

Les sirènes d’alerte ont retenti ce lundi matin dans les territoires occupés près de Gaza, rapportent des médias israéliens, tandis que d’autres sources confirment que la sirène d’alerte a été déclenchée ce lundi près de la base militaire Karam Abou Salem.

Israël: et les

 

Guerre Israël/Résistance... planifiée depuis longtemps sans laisser aucune place au hasard?

Deux colonies israéliennes, Netivot et Ofaqim, au sud de la Palestine occupée, ont été ce lundi matin la cible d’attaques aux missiles et roquettes de la Résistance palestinienne.

Plus tôt, dimanche, la Résistance palestinienne avait pris pour cible les villes occupées de Sdérot, Netivot et Sha’ar HaNegev, ainsi que la base aérienne de Hatsor.

La Résistance palestinienne a ajouté avoir pris pour cible la base de Taslim, appartenant aux Forces terrestres israéliennes, dans le sud de la Palestine occupée.

De l’aveu même de la Radio israélienne, 3100 missiles et roquettes ont été tirés depuis la bande de Gaza au cours des 6 premiers jours de ce nouveau tour de bataille qui ont mené 70% de la population israélienne à prendre refuge dans des abris.

Des médias sionistes ont reconnu que le centre d’extraction de gaz naturel du régime israélien en Méditerranée avait cessé ses activités, une fois attaqué par les missiles de la Résistance palestinienne. Pour rappel, fin novembre 2020, la Résistance palestinienne avait précédemment pris pour cible des missiles Qassam, Ashkelon, Ashdod et le sud de Tel-Aviv avant de s’en prendre à une centrale électrique à Ashkelon, une véritable sortie contre les ports gaziers israéliens.

Pour sa part, la chaîne Al-Jazeera a fait part de vols d’avions d’assaut et d’espionnage de l’armée israélien au-dessus de Gaza ; plus de 60 points auraient été bombardés, selon cette source.

Toujours est-il que les Brigades Qassam ont réitéré, dans un message à l’adresse des autorités sionistes, leur détermination à « riposter aux bombardements par bombardements, aux destructions par destructions, et à la terreur par la terreur ».

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/17/652886/navire-isra%C3%A9lien-abattu-gaza-r%C3%A9sistance-palestinienne-brigades-qassam

Dans PALESTINE

NOUVEAU MASSACRE ISRAELIEN A GAZA : 42 MARTYRS DONT 16 FEMMES ET 10 ENFANTS. UN RESCAPE BRANDIT LE V DE VICTOIRE APRES 6H SOUS LES DECOMBRES. (PHOTOS)

Par Le 17/05/2021

Nouveau massacre israélien à Gaza : 42 martyrs, dont 16 femmes et 10 enfants. Un rescapé brandit le V de victoire après 6 heures sous les décombres (Photos)

 Depuis 20 heures  16 mai 2021

massacre_rue_wahdat_gaza00

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

massacre_rue_wahdat_gaza-jpg1

Les forces de l’occupation israélienne ont commis un massacre contre Gaza lorsque des avions de combats ont bombardé plusieurs bâtiments civils dans la rue al-Wahdat à Gaza.

« Des dizaines de raids aériens israéliens successifs ont été lancés simultanément et sans répit sur plusieurs régions de la bande de Gaza », ont rapporté des obervateurs sur place. « Du jamais vu », ont-il décrit.

Selon un récent bilan encore provisoire, 42 palestiniens sont tombés en martyrs dont 16 femmes et 10 enfants et les travaux d’exhumation des cadavres se poursuivent.

Selon le ministère de la Santé à Gaza, il y a au moins 50 blessés dans ces raids et des survivants ont pu être retrouvés dans les décombres.

L’un d’entre eux dont la photographie est devenue virale est resté 6 heure sous les décombres. En dégagant son corps, il est sorti en brandissant le V de victoire.

Le ministère de l’Intérieur à Gaza a réclamé au monde d’envoyer les équipements nécessaires pour les travaux de dégagement des décombres.

A l’aube, une rue entière a été détruite par les avions israéliens.
Selon le ministère de la Santé, « l’occupation israélienne s’emploie pour couper les routes qui mènent à l’hôpital al-Chifa et les autres centres hospitaliers pour entraver les travaux de secours des victimes » des bombardements israéliens.

Avec ce nouveau chiffre dans la rue al-Wahdat, le bilan des martyrs palestiniens à Gaza a franchi le seuil des 188, dont 55 enfants et 33 femmes, et celui des blessés celui de 1230.

Le bombardement des maisons des palestiniens se poursuit sans répit: les avions israéliens ont bombardé des maisons dans le quartier al-Yarmouk à l’ouest de Gaza, à Beit Hanoune au nord de la bande de gaza, dans le camp al-Nassirate au centre de la bande, dans la ville de Jabalia …

Les observateurs constatent un bombardement israélien intensifs dans les régions ouest et nord de la bande de Gaza.
De même, les vedettes israéliennes bombardent régulièrement la plage de Gaza.

Un raid a bombardé le siège de la Sécurité nationale à la frontière de la bande de Gaza avec l’Egypte.

L’armée d’occupation israélienne a indiqué avoir détruit la maison du dirigeant des Brigades al-Qassam du Hamas, Mohamad al-Sinwar.

« Le fait de viser les civils ne mettra pas fin aux frappes de la résistance . Chaque crime commis  par l’ennemi , il en paiera la prix avant que le sang des victimes ne sèche », a mis en garde le Hamas, dans un première réaction aux raids meurtriers israéliens.

whatsapp-image-2021-05-16-at-13-11-041whatsapp-image-2021-05-16-at-13-11-04whatsapp-image-2021-05-16-at-13-11-033whatsapp-image-2021-05-16-at-13-11-032whatsapp-image-2021-05-16-at-13-11-031whatsapp-image-2021-05-16-at-13-11-03whatsapp-image-2021-05-16-at-13-11-022whatsapp-image-2021-05-16-at-13-11-021whatsapp-image-2021-05-16-at-13-11-02whatsapp-image-2021-05-16-at-13-11-012whatsapp-image-2021-05-16-at-13-11-011whatsapp-image-2021-05-16-at-13-11-01whatsapp-image-2021-05-16-at-13-11-002whatsapp-image-2021-05-16-at-13-11-001whatsapp-image-2021-05-16-at-13-11-00whatsapp-image-2021-05-16-at-13-10-592whatsapp-image-2021-05-16-at-13-10-591whatsapp-image-2021-05-16-at-13-10-59whatsapp-image-2021-05-16-at-13-10-582whatsapp-image-2021-05-16-at-13-10-581whatsapp-image-2021-05-16-at-13-10-58whatsapp-image-2021-05-16-at-13-10-571whatsapp-image-2021-05-16-at-13-10-57whatsapp-image-2021-05-16-at-13-10-562whatsapp-image-2021-05-16-at-13-10-561whatsapp-image-2021-05-16-at-13-10-56whatsapp-image-2021-05-16-at-13-10-551whatsapp-image-2021-05-16-at-13-10-55

 

 

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/2071049

    

 

Dans PALESTINE

AU PROCHE-ORIENT « PAS DE CESSEZ-LE-FEU EN VUE » : A GAZA, L’ARMEE ISRAELIENNE INTENSIFIE SES FRAPPES

Par Le 17/05/2021

17MAI

 

Proche-Orient“Pas de cessez-le-feu en vue” : à Gaza, l’armée israélienne intensifie ses frappes

 

courrierinternational.com

Proche-Orient“Pas de cessez-le-feu en vue” : à Gaza, l’armée israélienne intensifie ses frappes

3 MIN

COURRIER INTERNATIONAL (PARIS)

Tsahal a mené aux premières heures de lundi d’importants bombardements sur l’enclave palestinienne, après une semaine noire ayant fait quelque 200 morts à la suite des combats entre Israël et le Hamas. Selon la presse internationale, la perspective d’un cessez-le-feu s’est éloignée dimanche, les négociations menées par l’Égypte, le Qatar et l’ONU n’ayant donné aucun signe de progrès.

“Les explosions ont secoué” Gaza “du nord au sud pendant dix minutes”, rapporte le Times of Israel. Dans la nuit de dimanche à lundi, l’aviation israélienne a pilonné l’enclave palestinienne à des dizaines de reprises. Des centaines de bâtiments ont été endommagés, d’après les autorités locales, qui n’ont pas fait état de victimes dans l’immédiat.

Ces nouvelles frappes israéliennes surviennent alors que l’enclave palestinienne, contrôlée par les islamistes du Hamas, a enregistré dimanche son bilan quotidien le plus lourd depuis le début des violences : 42 Palestiniens, dont au moins huit enfants et deux médecins, ont péri dans des raids, selon le ministère de la Santé local. “Nous entendons encore des gens crier sous les décombres”, a témoigné un secouriste à Gaza, interrogé dimanche par la chaîne Al-Jazeera.

Au total, depuis le 10 mai, 197 Palestiniens ont été tués, dont au moins 58 enfants, et on dénombre plus de 1 200 blessés. Côté israélien, 10 personnes ont perdu la vie, dont un enfant, et 282 habitants ont été blessés après les tirs de 3 000 roquettes venant de groupes armés palestiniens depuis Gaza.

Impasse diplomatique

Avec l’intensification des violences, l’espoir d’un cessez-le-feu s’est évanoui au cours du week-end. Interviewé dimanche soir dans l’émission de CBS Face of the Nation, le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, a affirmé que la fin des combats entre l’État hébreu et le Hamas n’était pas proche. “Nous ferons tout ce qu’il faut pour rétablir l’ordre et le calme”, a-t-il déclaré, précisant que cela “prendra [it] du temps”.

La communauté internationale est de son côté toujours dans une impasse diplomatique, la réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU n’ayant abouti à aucune avancée. Selon plusieurs diplomates, les États-Unis, dont la position est jugée incompréhensible par nombre de ses alliés, ont une nouvelle fois refusé dimanche toute déclaration conjointe permettant d’aboutir rapidement à un cessez-le-feu, Washington préférant engager des discussions avec des acteurs régionaux.

À lire aussi:Proche-Orient. Biden pris de court par l’embrasement du conflit israélo-palestinien

D’après le département d’État, le chef de la diplomatie américaine, Antony Blinke, n a ainsi multiplié des entretiens avec ses homologues du Qatar, d’Égypte et d’Arabie Saoudite.

L’Égypte, acteur clé des négociations

Les efforts de médiation sont aussi compliqués par le fait que les États-Unis et la plupart des puissances occidentales ne discutent pas avec le Hamas, qu’ils considèrent comme une organisation terroriste. Les négociateurs américains “ne rencontreront donc pas l’une des deux parties belligérantes”, note Paul Adams, le correspondant chargé des questions diplomatiques à la BBC. “Tout message adressé au Hamas devra donc passer par des interlocuteurs traditionnels, tels que l’Égypte ou le Qatar”, précise-t-il.

À lire aussi:Israël - Palestine. À Jérusalem-Est, un “baril de poudre prêt à exploser à tout moment”

Pour Zvi Bar’el, journaliste à Ha’Aretz, “l’Égypte est le meilleur pari que peut faire Israël pour mettre fin à la flambée de violences à Gaza”. Le principal défi du Caire à l’heure actuelle “est de persuader Israël de séparer son opération militaire à Gaza de la nécessité de réduire les tensions sur le mont du Temple et de la prétention du Hamas de protéger la mosquée Al-Aqsa”. La crise a éclaté le 10 mai avec un barrage de roquettes tirées par le Hamas sur Israël en “solidarité” avec les centaines de manifestants palestiniens blessés dans des heurts avec la police israélienne sur l’esplanade des Mosquées, lieu saint que se disputent juifs et musulmans. “L’Égypte considère” que ce découplage “est vital non seulement pour isoler les négociations de cessez-le-feu de leurs fondements idéologiques, mais aussi pour dépouiller le Hamas de ses revendications concernant les affrontements à Jérusalem qui ont déclenché les combats”.

Noémie Taylor-Rosner

https://reveil.courrierinternational.com/?xtor=CS1-1-[reveilcourrier]-[pushweb]#/edition/2005430/article/2005461

Dans PALESTINE

RIPOSTE DE LA RESISTANCE PALESTINIENNE : BASES MILITAIRES ET COLONIES ISRAELIENNES FRAPPEES, OPERATION A LA VOITURE-BELIER...

Par Le 16/05/2021

Riposte de la résistance : bases militaires et colonies frappées, opération à la voiture-bélier… Et une synagogue s’effondre

 Depuis 1 heure  16 mai 2021

ashkelon-jpg2

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

La riposte au massacre dans la rue al-Wahdat à Gaza ne s’est pas fait attendre.

Les bases et les sites militaires israéliens qui ont été à l’honneur des salves de missiles et de roquettes de la résistance palestinienne, notamment de la part des Brigades al-Qassam du Hamas et d’al-Qods du Jihad islamique.

Une base d’écoute située au sud de la Palestine occupée a fait l’objet de tirs, selon les Brigades al-Qassam.
La base Nahel Oz a fait aussi l’objet de tirs et il y aurait des blessés parmi les soldats, assurent ces brigades.
Selon les Brigades al-Qods, leurs tirs ont visé la base Hatsor dans la colonie de Netivot et la base Tselem
De même pour la base Amitay et le siège de l’unité Golani dans la colonie de Kissoufim
Des attroupements de militaires israéliens à l’est des colonies Nir Am et Netiv Hatserah

colonies_frappees

En outre, la ville de Tel Aviv a fait l’objet de plusieurs salves de missiles.
Et des colonies ont également été bombardées à longueur de journée : dont Afsolem, Nirim, Kissoufim, la région de Netivot dans l’enveloppe de Gaza . De même pour Bir as-Sabea (Beersheba), Ashkelon et Ashdod. Dans cette dernière, les photos et les vidéos postées par le israéliens montrent d’importants dégats dans les maisons et les voitures et des incendies dans les terres. 100 maisons ont accusé des dégats depuis le début de l’escalade.

Les autorités de l’occupation israélienne ont demandé aux colons de ces régions de rester dans les abris.
Un missile s’est aussi abattu sur les chemins de fer à Bat Yam, dans la colonie de Bir as-Sabea (Beersheba)
« Les dégâts dans les propriétés en Israël ont atteint en quatre jours la moitie de ceux occasionnés lors de l’opération Bordure protectrice en 2014 », qui a duré 51 jours, a constaté le quotidien israélien Yediot Ahronot en répertoriant les dégâts jusqu’au vendredi 14 mai. Il fait état d’un coût estimé à 100 millions de shekels pour les biens et de plusieurs dizaines de millions pour les biens publics.

Selon la radio de l’armés israélienne: en 6 jours, 3.100 missiles et roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza et 70% des Israéliens sont descendus dans les abris.

Opération à la voiture-bélier

operation_voiture_belier_cheikh_jarrah

Il y a de même l’opération de résistance à la voiture-bélier qui a eu lieu dans le quartier Cheikh Jarrah, dans la ville sainte al-Qods.
Il y aurait eu 7 blessés selon les médias israéliens, dont un dans un état grave et un autre dans un état moyen.

operation_voiture_belier_cheikh_jarrah-jpg10

Selon les informations parvenues à la télévision libanaise al-Mayadeen, l’auteur de l’opération a foncé sur un barrage militaire israélien à l’entrée du quartier, écrasant deux soldats israéliens. Il a été tué alors qu’il était toujours au volant de sa voiture, ont rapporté les médias israéliens.

Selon les images vidéos, il a été tué à bout portant par un garde-frontière israélien.

Cela fait dix jours que ce quartier situé aux confins de l’esplanade des Mosquées est assiégé par les gardes-frontières israéliens, et il est interdit à ses habitants d’en sortir. Ces derniers sont menacés d’expulsion de leurs maisons par une décision du Tribunal de Jérusalem pour les donner à des organisations de colons.

Leur éviction constitue l’une des causes pour lesquelles les factions de la résistance dans la bande de Gaza ont déclenché depuis la Bande de Gaza l’opération Épée d’al-Qods. Sans compter la répression qu’ont subi les jérusalémites durant le mois de Ramadan pour les empêcher de se rendre vers la mosquée al-Aqsa.

Les Comités de la résistance et le Jihad islamique ont salué cette opération et appelé « les jeunes révoltés à al-Qods, en Cisjordanie et dans les territoires palestiniens occupés en 1948 d’accentuer les opérations héroïques »

cisjordanie_affrontements

En Cisjordanie occupée, les affrontements avec les militaires de l’occupation israélienne ne connaissent pas de répit. A Naplouse, les jeunes palestiniens ont manifesté jusqu’au check-point israélien al-Bireh où ils ont brûlé de pneus et jeté des cailloux sur lui. Alors que les forces d’occupation leur tiraient dessus des grenades de gaz lacrymogène depuis des drones qui survolaient la zone.

Dans la nuit, les habitants du village Assirat, au sud de Naplouse avaient repoussé une tentative des colons d’incendier deux maisons à l’est du village.

Des affrontements ont également eu lieu dans plusieurs régions de Jénine.

Et une synagogue s’effondre

synagogue0synagogue-png20

Non loin d’al-Qods, et sans liens apparents avec la riposte palestinienne, le gradin d’une synagogue s’est effondré dans la colonie Givat Zeev située à 5 km de la ville sainte . Il y aurait dans un bilan encore provisoire 2 tués et 150 blessés, selon les médias israéliens qui ont signalé Il y avait 600 personnes dans la synagogue lors de l’incident dont les causes n’ont pas été précisées. Ils sont transportés par hélicoptères dans les hôpitaux.

 

synagogue-png3

C’est le deuxième incident du genre en moins d’un mois. Le premier avait eu lieu le 31 avril dernier, lorsque l’effondrement du gradin et une bousculade énorme lors d’une fête religieuse au flanc du Mont al-Jarmak (Mont Meron, selon la version israélienne) à al-Jalil (Galilée) a causé la mort de 44 pèlerins juifs.

Sources: Al-Manar, al-Mayadeen, al-Jazeera

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/2071500

Dans PALESTINE

LES BRIGADES MARTYR ABOU ALI MOUSTAFA (FPLP) : LES SIONISTES ONT DEUX OPTIONS : LA MORT OU LE DEPART

Par Le 16/05/2021

Brigades Abou Ali Moustafa : les sionistes ont deux options: la mort ou le départ

 Depuis 18 heures  15 mai 2021

7d426f79-a35f-416c-9df6-0793558d94cb

 Article traduit - Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Le porte-parole militaire des Brigades Martyr Abou Ali Moustafa, branche armée du Front populaire de libération de la Palestine, Abou Jamal a affirmé que « la saga héroïque de la résistance se poursuivra jusqu’à ce que l’entité israélienne arrête son agression »,  s’adressant aux sionistes : « Vous avez deux options; soit la mort, soit le départ. »

Abou Jamal a affirmé que « la saga héroïque de la résistance se poursuivra jusqu’à ce que l’ennemi criminel s’agenouille devant la  volonté palestinienne et arrête son agression sur al-Qods, sur la Cisjordanie, la bande de Gaza..  »

Et d’ ajouter: « Que l’ennemi criminel sache qu’il consomme le sang des civils et qu’il bombarde les maisons et les locaux de service des citoyens, afin d’offrir une victoire imaginaire à son public, faisant des femmes et des nourrissons une banque de ses cibles. Cet ennemi ne tordra pas notre bras ni ne réussira à nous faire abandonner notre combat, au contraire il met de l’huile sur un feu qui le consumera ».

Il s’est adressé au peuple palestinien en disant: « Vos fils et les soldats de votre liberté dans les Brigades du Martyr Abou Ali Mustafa, ainsi que toutes les factions de la résistance sont toujours derrière les lanceurs de missiles  face aux frappes d’artillerie de l’ennemi sioniste. »

Il a averti les sionistes: « Dans toute notre terre occupée, votre direction vous trompe, alors ne la croyez pas. Elle vous entraine à la mort certaine alors qu’elle se cache dans des abris. Quittez notre terre alors que vous êtes encore vivants avant d’être enterrés morts dedans. Nous sommes un peuple dont le seul refuge est nos fusils, et à travers nos armes nous protégerons nos vies avec votre mort, alors fuyez car vous n’avez pas le choix ».

Il a conclu en leur disant: « Vous avez deux options: la mort ou le départ. »

Source: Traduit à partir d'AlMayadeen

https://french.almanar.com.lb/2070213

Dans PALESTINE

BANDE DE GAZA : « ISRAËL » INTENSIFIE SES FRAPPES AERIENNES ET DETRUIT TOTALEMENT LE BATIMENT D’UN MINISTERE

Par Le 16/05/2021

Frappes israéliennes contre la bande de Gaza

Israël intensifie ses frappes aériennes sur la bande de Gaza et détruit complètement le bâtiment d'un ministère

© REUTERS / Ibraheem Abu Mustafa

MOYEN-ORIENT

11:16 16.05.2021(mis à jour 13:47 16.05.2021)URL courte

Par 

Dossier:

Escalade des tensions entre Israël et Palestine – mai 2021 (39)

172295

S'abonner

Alors que la ville de Gaza a subi ce matin l'attaque la plus meurtrière de la part d'Israël depuis l'escalade du conflit, le bâtiment du ministère du Travail de la bande de Gaza a été complètement détruit par les frappes israéliennes, selon un responsable palestinien.

Le bâtiment du ministère du Travail de la bande de Gaza a été complètement détruit suite à une frappe aérienne israélienne, a annoncé ce 16 mai Salama Maarouf, chef du bureau d'information du gouvernement, cité par l'agence de presse palestinienne Shehab.

«De graves dommages ont également été infligés au siège du ministère du Développement et son entrepôt, en plus des gros dégâts aux maisons entourant le lieu», a fait savoir Salama Maarouf.

Plus tôt dans la journée, l'Armée de défense d'Israël avait annoncé que ses chasseurs avaient porté des frappes sur une série de sites militaires du Hamas au quartier général du renseignement de la bande de Gaza, sur le domicile du commandant d'un bataillon du mouvement, ainsi que sur le domicile de son chef politique et militaire, Yahya Sinwar.

Les échanges d'attaques s'intensifient

Alors que le ministère de la Santé de la bande de Gaza a qualifié l'attaque aérienne israélienne de ce matin de plus meurtrière depuis le début des combats, Tsahal a également annoncé à son tour qu'il faisait face à la fréquence la plus élevée de tirs de roquettes jamais observée en direction de son territoire.

En effet, depuis le regain des violences cette semaine entre Israël et la bande de Gaza, cette dernière fait état, ce 16 mai, d'un nombre croissant de victimes, le récent bilan ayant dépassé 180 morts. Au moins dix morts ont été recensés à ce stade par la partie israélienne. Les attaques ont également provoqué de multiples blessés des deux côtés.

https://fr.sputniknews.com/moyen-orient/202105161045605546-israel-intensifie-ses-frappes-aeriennes-sur-la-bande-de-gaza-et-detruit-completement-le-batiment/

Dans PALESTINE

PALESTINE : LE HAMAS AFFIRME QUE SA NOUVELLE ROQUETTE PEUT TOUCHER TOUT « ISRAËL »

Par Le 15/05/2021

Le Hamas affirme que sa nouvelle roquette peut toucher tout «Israël», l’armée israélienne surprise par sa portée

Le Hamas affirme que sa nouvelle roquette peut toucher tout «Israël», l’armée israélienne surprise par sa portée

folder_openPalestine access_timedepuis un jour

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec sites web

La branche armée du groupe de la résistance palestinienne,  Hamas, a affirmé jeudi qu’elle avait commencé à utiliser une nouvelle sorte de roquette pouvant atteindre n’importe quel endroit en «Israël», alors que le groupe a lancé jeudi après-midi un important barrage de roquettes sur le centre et le sud de l’entité sioniste.

«Des roquettes ont été lancées vers l’aéroport Ramon avec le missile Ayyash d’une portée de 250 kilomètres», a déclaré Abu Obeida, porte-parole de la branche armée du Hamas, dans un communiqué.

La roquette a été baptisée du nom de Yahya Ayyash, l’un des principaux fabricants de bombes du Hamas.

Parmi les sites visés par le Hamas figure l’aéroport «Ramon» d’«Eilat», vers lequel «Israël» a détourné une partie du trafic aérien plus tôt dans la journée, après avoir interrompu les vols de passagers à destination de l’aéroport international «Ben Gurion» en raison d’attaques à la roquette.

Le quotidien israélien «Haaretz» a déclaré que l’armée israélienne a été surprise par la portée de la roquette, qui a volé à plus de 200 kilomètres, alors qu’elle pensait auparavant que les roquettes de l’arsenal du Hamas ne dépassaient pas 160 kilomètres.

Abou Obeida a déclaré que Muohammad Deif, le chef de la branche armée du Hamas, a demandé aux «compagnies aériennes internationales de cesser immédiatement leurs vols vers tout aéroport de la Palestine occupée», menaçant implicitement qu’elles pourraient être touchées. Plusieurs compagnies aériennes américaines ont déjà commencé à annuler des vols vers «Israël» en raison des tirs de roquettes.

«Nous disons à l’ennemi : vos aéroports et chaque point du nord de la Palestine à son sud sont à la portée de nos roquettes», a déclaré Abu Obeida.

Le Hamas a également déclaré avoir lancé un certain nombre de «drones suicide», des véhicules aériens sans pilote transportant des charges explosives, vers le sud d’«Israël» depuis la bande de Gaza. Les colons dans les implantations voisines de Gaza ont reçu l’ordre temporaire de rester à l’intérieur en raison de la présence des drones.

Abu Obeida a déclaré que les attaques faisaient «partie de notre réponse à l’assassinat de nos dirigeants et ingénieurs héroïques», ajoutant que les roquettes utilisées avaient été partiellement développées par ceux qui avaient été tués.

https://french.alahednews.com.lb/40021/308

Dans PALESTINE

PALESTINE : HONNEUR AUX RESISTANTS !

Par Le 15/05/2021

HONNEUR AUX RÉSISTANTS ! les Palestiniens n’ont rien à attendre des Européens qu’étouffera un jour leur lâcheté

 Depuis 6 heures  15 mai 2021

resistance

 Moyent-Orient - Palestine

 

Le plus révoltant, dans le drame palestinien, c’est, bien sûr, la brutalité de l’occupant, sa morgue coloniale, son mépris pour la vie des autres, son aplomb dans le meurtre, son arrogance de vainqueur à la victoire facile, sa bonne conscience lorsqu’il appuie sur la gâchette, sa lâcheté lorsqu’il assassine des civils, son accoutumance au crime. Mais c’est aussi cette mauvaise foi abyssale, cette hypocrisie de l’agresseur qui joue à l’agressé, ce mensonge qui sort de sa bouche lorsqu’il prétend se défendre, lorsqu’il condamne le terrorisme, lorsqu’il ose invoquer la légitime défense, lorsqu’il parle d’antisémitisme.

Des terroristes, les combattants palestiniens ? Non, ce sont des résistants, des vrais, de ceux qui se battent pour la patrie, pour la terre de leurs ancêtres, pour vivre en paix, un jour, dans cette Palestine dont l’envahisseur veut les spolier, pour cette Palestine dont l’État-colon se croit dépositaire, alors qu’il n’est qu’un occupant illégitime, un usurpateur.

La légitime défense d’Israël ? Soyons sérieux : la seule légitime défense qui vaille, c’est celle du peuple palestinien, pas celle de la soldatesque coloniale ; celle de l’occupé qui résiste, pas celle de l’occupant qui opprime. Des résistants qui ont raison de se battre, et qui savent que si l’honneur est de leur côté, le déshonneur est dans le camp adverse.

On nous raconte que l’affrontement actuel est dû à l’intransigeance des extrémistes des deux camps. Mais ce renvoi dos-à-dos de l’occupant et de l’occupé est grotesque, c’est une supercherie. Depuis quand la résistance est-elle extrémiste ? C’est l’occupation qui est extrémiste, avec sa violence de tous les instants, cette humiliation permanente infligée aux populations, cette domination structurelle, cette insupportable chape de plomb qui pèse sur un peuple meurtri, et dont les sursauts de révolte, heureusement, montrent qu’il n’est pas vaincu. Non, la responsabilité ultime de la violence, en Palestine, n’est pas partagée, ce n’est pas 50/50, car cette violence est le fruit de l’occupation et de la colonisation, et les Palestiniens ne sont pas responsables de l’injustice qu’on leur fait subir.

Il y a des morts des deux côtés, oui, et aucune victime civile n’est justifiée. Mais lorsque le rapport des victimes est de 1 à 30, il est scandaleux de faire comme s’il s’agissait d’une guerre classique opposant deux armées dans une bataille rangée. Car cette guerre n’a pas commencé aujourd’hui, c’est un ethnocide, une tentative d’effacement des Palestiniens que l’on veut parquer dans les bantoustans de l’apartheid sioniste. Cette guerre n’est pas une guerre ordinaire, c’est la lutte entre une puissance occupante et une résistance armée, et il ne suffira pas d’appeler à la cessation des violences pour y mettre fin. Ce qui est à la fois odieux et ridicule, dans les déclamations de la diplomatie occidentale, c’est cet appel implicite au désarmement des Palestiniens. On leur demande de baisser les bras, de se résigner, d’accepter le joug, en feignant d’ignorer les raisons pour lesquelles ils ne le feront pas, ni aujourd’hui ni demain.

Reste, bien sûr, cette accusation d’antisémitisme, indéfiniment reconduite, pavlovienne, pathétique de bêtise et répugnante d’hypocrisie, que l’on jette à la figure de tous ceux qui soutiennent la lutte des Palestiniens. Et pourtant, s’ils savaient, ces imposteurs, à quel point l’antisionisme nous suffit, à quel point il exprime avec assez de clarté ce qu’il s’agit de défendre. L’antisémitisme, lorsqu’il est avéré, est une souillure pour celui qui l’éprouve. Mais lorsqu’il sert à accuser l’antisionisme, c’est une souillure pour celui qui profère cette accusation mensongère. Vous pouvez toujours brandir cette calomnie, mais prenez garde, elle risque de vous revenir un jour sur la figure.

Force incoercible de la propagande, lorsqu’elle provoque le passage insidieux d’un terme à l’autre, qu’elle génère l’inversion maligne par laquelle le bourreau se fait victime, et l’antisionisme est qualifié d’antisémitisme. Cette accusation, on l’a compris, est une arme d’intimidation massive, qui permet à des gouvernements serviles, tout heureux de servir l’impérialisme et le sionisme, de s’acheter une pseudo-bonne conscience. Pitoyable diplomatie, complicité avec le crime qui se pare de toutes les vertus, et qui n’en finit plus de toucher le fond. Les Palestiniens, eux, ont compris depuis longtemps qu’ils n’avaient rien à attendre de ces Européens qu’étouffera un jour leur lâcheté.bruno_guigue5

 

Par Bruno Guigue: Professeur universitaire à La Réunion

https://french.almanar.com.lb/2069399

Dans PALESTINE

« ISRAËL » COMMET UN MASSACRE DANS LE CAMP AL-CHATI : 10 MARTYRS DONT 8 ENFANTS, 2 FEMMES ET 8 DISPARUS

Par Le 15/05/2021

‘Israël’ commet un massacre dans le camp al-Chati’ : 10 martyrs dont 8 enfants et 2 femmes, et 8 disparus

 Depuis 7 heures  15 mai 2021

Depuis le début de l'offensive israélienne contre la Bande de Gaza, 12 familles gazaouies ont été rayées de l'Etat-civil.

Depuis le début de l'offensive israélienne contre la Bande de Gaza, 12 familles gazaouies ont été rayées de l'Etat-civil.

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

camp_alchati

Profitant du mutisme de la communauté internationale, Israël multiplie les massacres dans la bande de Gaza.

Selon Palinfo, depuis le début de l’offensive israélienne contre la Bande de Gaza, 12 familles gazaouies ont été rayées de l’Etat-civil.

La maison d'Abou Hatab dans le camp al-Chati'

La maison d’Abou Hatab dans le camp al-Chati’

A l’aube de ce samedi, 6ème jour de l’offensive israélienne contre la bande de Gaza, c’est une famille entière qui a été décimée dans un raid contre sa maison dans le camp al-Chati’ : les Abou Hatab. Les cadavres de 10 de ses membres ont été dégagés des décombres : celui de deux femmes et de 8 enfants. Il en reste encore.

Le seul survivant du massacre de la famille Abou Hatab

Le seul survivant du massacre de la famille Abou Hatab

Selon un cousin qui a été interrogé par la télévision qatarie al-Jazeera, la maison détruite était un bâtiment de 4 étages, dans lequel il y avait 18 personnes, dont les deux sœurs de son propriétaire. 8 sont encore sous les décombres. Le seul rescapé est un nourrisson de 5 mois.

20 blessés dont des voisins ont été transportés à l’hôpital al-Chifa’.

37  sur les 136 gazaouis tombés en martyrs depuis le lundi sont des enfants . Il y a aussi 22 femmes.

En même temps, une autre maison a aussi été bombardée dans un autre camp, al-Boreij, celle de Maqadmat.

Plus tard, les avions israéliens ont bombardé une troisième maison dans le quartier de Choujaaiyat.

Auparavant, les vedettes israéliennes avaient bombardé plusieurs cafés sur la plage de Gaza.

Vers 6 heures du matin les forces d’occupation ont sommé les habitants de la tour al-Rawdat-1 de l’évacuer. Elle a été bombardée au moyen d’un missile tiré depuis un drone. Par la suite, elles ont bombardé Khan Younes.

« C’est un massacre qui illustre l’impuissance de l’occupation face à la résistance à Gaza, en Cisjordanie et à al-Qods. Le comportement de l’occupation confirme le bien-fondé de la décision de la Résistance de faire face à l’agression afin de protéger nos enfants de ce terrorisme », a commenté le Hamas.

« En riposte au sang des martyrs », sa branche armée, les Brigades al-Qassam a revendiqué des tirs contre la colonie d’Ashdod, alors que la branche armée du Jihad islamique, les Brigades al-Qods a annoncé avoir pilonné celle de Sederot.

incendie_ashdod

Un grand incendie s’est déclaré dans le port d’Ashdod . Il est dû à une roquette qui a frappé un réservoir de carburant.

Selon Le Centre palestinien de l’information (Palinfo), c’est la deuxième fois que cette zone, où il y a des réservoirs de carburant et une raffinerie, fait l’objet d’attaque de la résistance.

La première fois elle a été bombardée au moyen d’un drone de type Shehab qui venait d’entrer en action pour la première fois.

https://french.almanar.com.lb/2069102

Dans PALESTINE

PALESTINE : LES BRIGADES AL-QASSAM BOMBARDENT TEL AVIV

Par Le 15/05/2021

Les brigades al-Qassam bombardent Tel Aviv. « Nous nous sommes préparés pour bombarder Tel Aviv pendant 6 mois »

 Depuis 24 minutes  15 mai 2021

tel_aviv_bombarde-jpeg2

 Entité sioniste - Moyent-Orient - Spécial notre site

 

Rédaction du site

tel_aviv_tirstel_aviv_tirs1

En riposte au massacre du camp al-Chati’, dans la bande de Gaza au cours duquel ‘Israël’ a bombardé une maison tuant 8 enfants et deux femmes, et à la destruction d’une énième tour à Gaza, les Brigades al-Qassam du Hamas ont bombardé en début de l’après-midi la ville israélienne de Tel Aviv.

Les autorités de l’occupation israélienne ont reconnu qu’un Israélien a été tué dans les tirs du Hamas dans cette ville et 3 ont été blessés.

Des explosions ont été entendues à Tel Aviv, à proximité de l’aéroport de Ben Gourion, ainsi que dans la région Ramat Gan, et à Gush Dan où 30 missiles se sont abattus, selon des médias israéliens cités par la télévision libanaise al-Mayadeen .

Les images postées sur les réseaux sociaux ont montré les israéliens sur la plage de Tel Aviv en train de courir en direction des abris pendant que les sirènes d’alarme retentissaient.

tour_aljala

Quelques minutes avant les tirs du Hamas sur Tel Aviv, l’armée israélienne avait menacé de bombarder une tour à Gaza, al-Jala’. Elle a exécuté sa menace quelques minutes plus tard. Formée de 12 étages, ce batiment abritait les bureaux de plusieurs médias dont ceux de la télévision qatarie al-Jazeera, ainsi que des cliniques.

« Nous nous somme préparés pour bombarder Tel Aviv pendant 6 mois », a mis en garde le porte-parole des Brigades al-Qassam, Abou Oubaïda.

« Dès que la menace a été brandie de bombarder un tour civile à Gaza, nous avons adressé une salve de missiles sur Tel Aviv », a-t-il précisé.

Les colonies Ashkelon et Kissoufim ont pour leur part été bombardées par les Brigades al-Qods.

Durant les premières heures de la journée du samedi, un grand incendie s’est déclaré dans la zone industrielle de la colonie d’Ashdod (40 km de Gaza), et un certain nombre de bâtiments ont été touchés, dont une tour résidentielle, par les tirs de la résistance palestinienne. Un missile s’est aussi abattu sur le port d’Ashdod.

Dans la nuit de vendredi à samedi, la colonie Bir as-sabea (Beersheba) avait également fait l’objet de tirs de roquettes. Il est question selon les médias israéliens de 19 blessés dans cette dernière.

Dans l’après-midi, rapporte le site d’information palestinien Palinfo, les avions israéliens ont détruit la maison du dirigeant du Hamas Khalil al-Hayyeh, situé à l’est du quartier al-Touffah. Ils ont aussi détruit une maison dans le camp Jabalia, et une autre à l’ouest de Gaza. Tandis que l’artillerie israélienne bombardait les terres agricoles de la localité de Beit Lahia, au nord de la bande de Gaza.

 

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/2069795

Dans PALESTINE

PALESTINE : COMMUNISTES ET MILITANTS DE GAUCHE ISRAELIENS : ARRETEZ LA GUERRE A GAZA

Par Le 15/05/2021

14 Mai 2021

Jeudi 13 mai 2021
Communistes et militants de gauche israéliens : ARRÊTEZ LA GUERRE À GAZA


A l'appel de Hadash - le Front démocratique pour la paix et l'égalité - ainsi que d'autres groupes et organisations pro-paix, des centaines de personnes ont manifesté mardi et mercredi à travers Israël, demandant l'arrêt des bombardements sur Gaza. 
À Tel Aviv, sous le slogan "Arrêtez le feu", des manifestants anti-guerre se sont rassemblés devant le siège du parti Likoud et ont exigé un cessez-le-feu immédiat. À Jérusalem, les manifestants ont défilé jusqu'à la place Zion où les forces de police les ont dispersés par la force et une jeune femme a été arrêtée. Des manifestations similaires ont eu lieu sur le boulevard Ben Gurion à Haïfa. 


De nombreuses manifestations ont eu lieu pendant la semaine dans les localités arabes et dans les villes communes contre la répression brutale à Jérusalem-Est et contre les attaques militaires à Gaza. À Jaffa, Ramla et Lod, des centaines de résidents arabes ont manifesté contre l'occupation. Après les manifestations, des voyous de droite ont lancé des attaques contre la population arabe de Ramla et de Lod, et ont abattu Musa Hasson, un résident de 25 ans de Lod. Un autre habitant de 20 ans a été modérément blessé, et des dizaines de manifestants arabes ont été arrêtés par la police. 

Quinze manifestants ont été arrêtés à Rahat, tandis que 20 manifestants ont été arrêtés à Tel Sheva et Segev Shalom. À Umm al-Fahm, plusieurs manifestants ont été arrêtés à la suite d'une manifestation. 

Dans une déclaration sur l'escalade de l'agression du gouvernement israélien, Hadash souligne : 
"Dans une tentative désespérée de se maintenir au pouvoir, Netanyahu nous entraîne dans une guerre dangereuse qui fera des ravages sur les deux peuples. La guerre n'apportera que plus de meurtres, de souffrance et de douleur. Nous exigeons la fin de l'escalade. Nous exigeons la fin de l'incendie. Nous exigeons la seule solution à cette situation. La fin de l'occupation, la fin du siège de Gaza et la création d'un État palestinien aux côtés d'Israël, dont la capitale est Jérusalem-Est". 

"Nous sommes préoccupés par la détérioration de la situation et l'escalade de la violence. Nous nous opposons à toute atteinte aux civils innocents et demandons qu'ils soient tenus à l'écart du cycle de violence et d'hostilité. Nous avons averti à maintes reprises que Netanyahu mettrait le feu à la zone afin de maintenir son pouvoir, et voilà que cela se produit. Nous soutenons et encourageons les manifestations, et croyons au droit fondamental de protester", peut-on lire dans la déclaration de Hadash.

maki.org.il / hadash.org.il

source : https://www.idcommunism.com/2021/05/israeli-communists-and-leftists-stop-the-war-in-gaza.html

Tag(s) : #Israel#Communiste

Dans PALESTINE

GAZA : SOUS LES FRAPPES ISRAELIENNES, EFFONDREMENT D’UN BATIMENT ABRITANT DES MEDIAS INTERNATIONAUX

Par Le 15/05/2021

URGENT

Effondrement d'un bâtiment abritant plusieurs médias internationaux à Gaza sous les frappes israéliennes - vidéo

MOYEN-ORIENT

14:31 15.05.2021(mis à jour 14:51 15.05.2021)URL courte

Dossier:

Escalade des tensions entre Israël et Palestine – mai 2021 (31)

2424

S'abonner

Effondrement d'un bâtiment abritant plusieurs médias internationaux à Gaza sous les frappes israéliennes - vidéo

Des frappes israéliennes menées ce 15 mai dans la bande de Gaza ont conduit à l’effondrement d'un bâtiment abritant plusieurs médias internationaux, dont Al-Jazeera et Associated Press. Avant le bombardement, Tsahal avait appelé les personnes se trouvant à l'intérieur à quitter les locaux, précise la députée israélienne Ksenia Svetlova sur Télégram.

La chaîne de télévision Al-Jazeera et l’agence de presse Associated Press affirment également avoir reçu un «avertissement» de la part d’Israël. Selon la seconde, les employés de l’agence ainsi que les résidents de l’immeuble, pris de panique, avaient quitté les lieux.

Détails à suivre...

https://fr.sputniknews.com/moyen-orient/202105151045601565-un-batiment-abritant-plusieurs-medias-internationaux-dans-la-bande-de-gaza-essuie-des-frappes/

Dans PALESTINE

POURQUOI "ISRAËL" NE GAGNERA PAS A GAZA

Par Le 14/05/2021

 

Pourquoi Israël ne gagnera pas à Gaza

 

14 Mai 2021

   

La volonté de libération et d’autodétermination d’un peuple colonisé ne peut être écrasée par la force militaire, par un siège ou par quelque technologie que ce soit, mise au point dans les laboratoires inventifs de l’oppression israélienne. 

 

Les organisations armées palestiniennes ont donné suite à leurs menaces de frapper Tel-Aviv de tirs sans précédent après qu’Israël a complètement détruit une tour résidentielle à Gaza ce mardi.

Les factions de la résistance avaient prévenu Israël qu’elles allaient frapper sa capitale commerciale si des frappes de ce genre avaient lieu. Après qu’Israël a détruit un immeuble à appartements de plusieurs étages à Gaza, plus de cent roquettes ont été lancées en direction de Tel-Aviv.

Le lourd tir de barrage a tué une femme dans un faubourg de Tel-Aviv, a blessé plusieurs autres personnes et a grandement perturbé le trafic aérien de l’aéroport international d’Israël.

Un peu plus tôt dans la journée, deux femmes, dont une aide-soignante indienne, ont été tuées à Ashkelon, dans le sud d’Israël.

Renforcement de la résistance

En dépit de ses offensives militaires successives depuis le retrait unilatéral de ses colons du territoire en 2005, Israël n’est toujours pas parvenu à venir à bout de la résistance armée à Gaza.

Au lieu de cela, les organisations armées de l’enclave isolée ont non seulement renforcé leur capacité et leurs opportunités de perturber la vie en Israël, et ce, sans guère disposer des moyens de renverser l’impressionnant déséquilibre du pouvoir entre les Palestiniens sans État, d’une part, et l’une des plus puissantes armées du monde, d’autre part.  

 

Le siège encore durci par des châtiments collectifs qu’Israël impose à Gaza depuis 2007 a complètement pourri l’existence des plus de deux millions de Palestiniens qui vivent dans l’enclave.

Ce siège est venu après la victoire inattendue du Hamas aux élections législatives palestiniennes de 2006 et la tentative avortée des États-Unis de vaincre militairement l’organisation à Gaza même.

Au codeur des tentatives israéliennes et internationales en vue d’anéantir le Hamas, il y a le rejet par ce dernier du programme de normalisation accepté par l’Autorité palestinienne en Cisjordanie, dont les forces « sécuritaires » collaborent avec Israël afin de contrecarrer la résistance palestinienne à l’occupation.

En d’autres termes, l’AP sert de levier d’application de l’occupation israélienne, alors que les ailes armées du Hamas et autres factions à Gaza affirment le droit du peuple palestinien à l’autodéfense contre l’agression israélienne.

Ce qu’on a appelé la Quartet du Moyen-Orient (l’UE, la Fédération russe, l’ONU et les EU) a cherché à désarmer ces organisations à Gaza, où le plus gros de la population est constitué de réfugiés originaires de villages situés dans ce qui est aujourd’hui Israël.

Depuis plus de 70 ans, Israël refuse aux réfugiés palestiniens de Gaza et aux millions d’autres ailleurs dans la diaspora, qu’ils exercent leur droit au retour et ce, en s’appuyant sur le fait qu’ils ne sont pas juifs.

Des dizaines de Palestiniens ont été tués et des milliers blessés et mutilés par les tireurs d’élite de l’armée israélienne alors qu’ils affirmaient ce droit lors des protestations de la Grande Marche du Retour organisées dès le début de 2018 le long de la frontière à l’est et au nord de Gaza.

Les familles palestiniennes de Gaza ont payé le prix le plus lourd, pour avoir insisté sur leur droit à l’autodétermination. 

Plus de 30 Palestiniens, dont 10 enfants, ont été tués à Gaza depuis qu’Israël a repris ses bombardements ce lundi.

Pendant ce temps, en Cisjordanie, ce mardi, un Palestinien a été tué et un autre grièvement blessé par les soldats israéliens.

Au début, Israël a prétendu que les deux hommes, tous deux prétendument membres des services de renseignement de l’Autorité palestinienne, avaient tenté de lancer une attaque à main armée. Plus tard, des médias israéliens ont rapporté que les Palestiniens ne portaient pas d’arme à feu et qu’ils ne tentaient pas de se lancer dans une attaque à main armée au moment où ils avaient été abattus.

Les Palestiniens se soulèvent

Partout dans leur patrie, malgré la désunion politique insurmontable entre le camp de la résistance à Gaza et le camp de la normalisation à Ramallah, et alors qu’ils sont tous sous contrôle israélien, les Palestiniens se soulèvent.

Des décennies d’occupation, de fragmentation, de restrictions sévères dans les déplacements, ainsi qu’une myriade d’autres mesures israéliennes de répression ne sont pas parvenues à anéantir la résistance des palestiniens au régime israélien de colonialisme d’implantation ni le sentiment d’unité nationale qui règne entre les Palestiniens, même parmi une absence totale d’unité politique.

Ismail Haniyeh, le chef de l’aile politique du Hamas, a salué les citoyens palestiniens d’Israël en disant qu’ils étaient le « mur de protection » de Jérusalem et de sa mosquée Al-Aqsa, assiégée ce lundi par la police israélienne alors qu’elle était remplie de fidèles du Ramadan.  

Des dizaines de familles palestiniennes sont confrontées à des expulsions par la force dans le quartier de Sheikh Jarrah, à Jérusalem-Est, et ce, pour céder la place à des colons juifs.

Les familles qu’Israël cherche à expulser de Sheikh Jarrah sont des réfugiés qui se sont vu refuser leur droit au retour dans leurs foyers dont ils avaient été chassés vers l’époque de la création d’Israël, en 1948.

Ces derniers jours, les citoyens palestiniens d’Israël vivant à Haïfa, d’où ont été chassées à l’origine certaines familles habitant aujourd’hui à Sheikh Jarrah, ont protesté, tout comme l’ont fait leurs frères et sœurs de Nazareth et de Jaffa.

 

Ce mardi, la police paramilitaire israélienne des frontières s’est déployée à Lydd, une ville palestinienne à l’intérieur d’Israël, connue également sous le nom de Lod.

Pendant ce temps, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahou a convoqué une réunion d’urgence concernant des émeutes de masse dans la ville.

Le maire de Lydd, Yair Revivo, a demandé à Netanyahou de faire venir l’armée israélienne en ville et d’« imposer un couvre-feu ». Il a décrit la situation comme « une intifada des Israéliens arabes », utilisant ainsi le terme typiquement utilisé par les Israéliens pour désigner les citoyens palestiniens de l’État.

Revivo a affirmé que « la guerre civile a(vait) éclaté » en ville et que les synagogues et les voitures étaient incendiées dans le même temps que les juifs nationalistes orthodoxes parcouraient les rues en armes.

Un Palestinien a été abattu et tué par un vigile juif israélien à Lydd, ce lundi, au cours de ce qu’on peut soupçonner comme un crime de haine.

Ce lundi, des Palestiniens de Lydd s’étaient rassemblés pour la défense de la mosquée Al-Aqsa et pour témoigner leur solidarité avec les familles de Sheikh Jarrah.

 

Des familles palestiniennes de Lydd ont également fait l’objet de déportations forcées par le biais de la démolition de leur maison, du fait que la répartition des terres par Israël privilégie le logement des citoyens juifs et non celui des Palestiniens.

La domination

Un consensus croissant reconnaît que ce que les Palestiniens disent depuis des années : qu’Israël a « suivi son intention de maintenir la domination des Israéliens juifs sur les Israéliens palestiniens partout dans les territoires qu’il contrôle », comme l’a conclu récemment Human Rights Watch.

Mardi, le maire de Lydd a lancé une mise en garde disant : « Nous avons complètement perdu le contrôle » indiquant de la sorte que l’État estime que les citoyens palestiniens d’Israël, qui sont soumis à des dizaines de lois discriminatoires et à une marginalisation économique et sociale, ne sont plus gouvernables.  

L’appel du maire adressé à Netanyahou pour qu’il déploie l’armée à Lydd équivaut à demander à des pyromanes d’allumer un incendie.  

Mais c’est la seule logique que connaît l’État d’Israël.

Le militarisme est au cœur du projet sioniste en Palestine, lequel a débuté bien avant la création d’Israël en 1948.

La force militaire a été perçue comme nécessaire pour usurper les terres palestiniennes et écraser la résistance autochtone à ce vol voici un siècle et c’est resté pareil aujourd’hui.

Les Palestiniens continuent de résister à l’actuel processus en cours de colonisation d’implantation sioniste et ils ne semblent pas disposés à renoncer de sitôt.  

La volonté de libération et d’autodétermination d’un peuple colonisé ne peut être écrasée par la force militaire, par un siège ou par quelque technologie que ce soit, mise au point dans les laboratoires inventifs de l’oppression israélienne.  

Il reste à se demander combien de vies encore il va falloir perdre avant qu’Israël n’accepte cette vérité et, de fait, c’est au reste du monde qu’il incombe d’en décider.

 

Publié le 12 mai 2021 sur The Electronic Intifada
Traduction : Jean-Marie Flémal, Charleroi pour la Palestine

https://www.investigaction.net/fr/pourquoi-israel-ne-gagnera-pas-a-gaza/

Dans PALESTINE

GAZA : LES CAPACITES ELECTRONIQUES INOUIES DE LA RESISTANCE

Par Le 14/05/2021

Les capacités électroniques inouïes de la Résistance

Friday, 14 May 2021 9:21 AM  [ Last Update: Friday, 14 May 2021 2:30 PM ]

 30 

Des combattants palestiniens se préparent à lancer un drone Shahab, le 13 mai 2021. ©The Drive

L'une des découvertes de l'intifada balistique de Gaza aura été la capacité de la guerre électronique de la Résistance qui a fait du Dôme de fer une ridicule passoire.

Mercredi 12 mai au soir, le Dôme de fer israélien a créé une scène hilarante lorsqu'il n'a pas réussi une fois de plus à  de roquettes depuis la bande de Gaza.

Lire aussi: « Les portes de l'enfer sont ouvertes »

Depuis le début d’une vague sans précédent d’attaques à la roquette en provenance de la bande de Gaza, les systèmes de défense antiaérienne israélienne Dôme de fer ne font preuve de rien que l’inefficacité. Ce qui s’est passé mercredi soir en est un exemple intéressant, voire ridicule : au moment où quelques roquettes ont été tirées par l’artillerie de la Résistance depuis la direction du Sud vers le Nord, le Dôme de fer a commencé à se décharger depuis la direction de l’Est vers l’Ouest. Les roquettes tirées depuis Gaza sont donc tout de suite sorties de la zone d’interception et les sept missiles tirés par le Dôme de fer se sont finalement détruits.  

J+5 : Israël court a l'effondrement

J+5 : Israël court a l'effondrement

Le Hamas a confirmé avoir utilisé le missile Ayyash-250 pour frapper l’aéroport de Ramon dans l’extrême sud d’Israël.

Qu’est-ce qui a causé cette gaffe ?

Les Israéliens installent des systèmes antiaériens Dôme de fer dans les colonies telles que Sdérot et tout près de la bande de Gaza dans l’objectif d’intercepter rapidement toutes roquettes tirées depuis cette région. À noter que ça prend seulement des secondes pour qu’une roquette s’abatte sur Sdérot. 

Lire aussi: Merkava et autres blindés détruits; invasion de Gaza possible?

Mais ces systèmes ne peuvent bien fonctionner à moins que les roquettes soient tirées en direction de l’Est et non pas du Nord. Il paraît que les roquettes tirées avaient pour cible les villes d’Ashkelon ou de Tel-Aviv. Bref, l’erreur de calcul du Dôme de fer a coûté à Israël au moins sept missiles très chers de Tamir. 

Lire aussi: La plateforme de gaz naturel Tamar fermée

C’est à la lumière d'un ciel israélien complètement dénudé que les drones sont entrés en action. 

La branche militaire du Hamas a déclaré que les drones suicides de la Résistance étaient déjà passés sur le champ de bataille contre le régime israélien. 

Les drones de Gaza frappent!

Les drones de Gaza frappent!

Le Hamas dévoile de nouveaux missiles 

Les Brigades al-Qassam a annoncé, dans un communiqué, qu’une station de gaz avait été prise pour cible de plusieurs drones suicides de type Shahab. 

Jeudi aussi, les Brigades al-Qassam ont attaqué des véhicules militaires israéliens stationnés près de Gaza par les missiles Shahab. 

« Ces attaques sont menées en représailles aux agressions sans répit du régime israélien contre la nation palestinienne sans évidemment oublier l’assassinat de plusieurs commandants et ingénieurs des Brigades al-Qassam et nous continuerons nos frappes tant que l’ennemi continuera de nous attaquer », indique le communiqué. 

Israël vit ses pires heures

Israël vit ses pires heures

Environ 48 heures après les affrontements à grande échelle dans les territoires occupés de la Palestine

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/14/652629/Gaza-drones-Resistance-Israel-Dome-de-fer-

Dans PALESTINE

"ISRAËL" GAZE GAZA

Par Le 14/05/2021

Impuissant face aux missiles, le régime sioniste bombarde Gaza au gaz chimique

Friday, 14 May 2021 10:07 AM  [ Last Update: Friday, 14 May 2021 10:04 AM ]

 30 

Israël mène des frappes aériennes contre la bande de Gaza, le 10 mai 2021. ©AFP

Jeudi, les tensions et la guerre de Gaza sont entrées dans leur troisième jour alors que les chasseurs israéliens continuent à bombarder des civils dans la bande de Gaza.

En riposte à l'agression israélienne, les combattants de la Résistance palestinienne frappent également diverses zones en Palestine occupée.

Et le

 

Alors que l'armée israélienne a annoncé que 1369 missiles et roquettes avaient été tirées de Gaza sur les territoires occupés de la Palestine depuis le lundi 10 mai, les Brigades Ezzeddine al-Qassam ont annoncé pour leur part avoir également mené des frappes de drones contre Israël.

 Cette branche armée du Mouvement de la Résistance islamique, Hamas a revendiqué ce jeudi avoir tiré des missiles sur Tel-Aviv et les bases militaires de Tel Nof et Netifut.

D’autre part, l'armée israélienne qui a visé la bande de Gaza avec des missiles contenant des substances chimiques et toxiques, a annoncé être disposée à lancer une action terrestre contre Gaza.

Jeudi, à Gaza, des sources médicales ont annoncé qu'un certain nombre de Palestiniens avaient été tués en martyr après avoir inhalé du gaz toxique tiré par l'armée israélienne dans cette enclave palestinienne. Selon ces sources, il y a des signes évidents d'inhalation de gaz toxique sur les corps des martyrs. 

Pour autant, « Des échantillons ont été prélevés sur les dépouilles et remis aux experts qui doivent les analyser pour déterminer la cause de la mort de ces Palestiniens », ont ajouté les mêmes sources.

Les combattants de la Résistance ont également étendu leurs attaques aux territoires occupés de la Palestine. Ils ont également signalé des attaques contre le Centre et le Nord de la Palestine occupée qui n'avaient jamais été ciblés auparavant par des roquettes et des missiles.

La Résistance embrasera Israël...!

La Résistance embrasera Israël...!

Des sources israéliennes affirment que les sirènes d’alerte ont retenti pour la première fois dans les colonies du Centre et du Nord des territoires occupés de la Palestine. Les forces de la Résistance ont également pris pour cible un certain nombre de militaires israéliens et certains seraient dans un état bien critique.

Yair Lapid, le leader centriste de l'opposition, a déclaré que les événements de la semaine dernière «ne peuvent être aucune excuse pour maintenir Netanyahu et son gouvernement en place. Bien au contraire », a-t-il écrit dans un communiqué qu'il a publié sur Facebook. «Ils sont exactement la raison pour laquelle il devrait être remplacé dès que possible», a-t-il dit. Et de conclure : « Lui (Netanyahu) pousse Israël vers le chaos ».

« Israël n'a ni stratégie, ni objectif, ni plan, face au Hamas »

 « Israël, jadis la puissance la plus puissante du Moyen-Orient, a été paralysé par la peur des tirs de missiles et roquettes depuis la bande de Gaza », rapporte le journal israélien, Maariv.

Le journal critique le commandement militaire israélien et dit: « Israël n'a ni stratégie, ni objectif, ni plan ».

« Nous avons perdu notre liberté d’action contre le Hamas », ajoute Maariv.

Israël criblé de missiles. Et...

Israël criblé de missiles. Et...

Israël pris de court : Tel-Aviv, Ashkelon, Ashdod, Gush Dan attaqués par des missiles. La Résistance ne laissera pas le gaz volé transiter..

« Le cycle violent dans lequel nous nous trouvons se caractérise par un rythme beaucoup plus rapide que celui auquel nous sommes habitués. Israël a commencé hier à démolir des tours résidentielles dans le quartier de Rimal et en riposte le Hamas et le Djihad islamique de la Palestine ont frappé Tel-Aviv. Le problème est qu'Israël n'a pas de stratégie ordonnée en ce qui concerne Gaza. Elle n'a aucun but, elle n'a pas de plan de travail, elle n'a pas de pensée précise. Le problème de Gaza doit être résolu. Israël a besoin de stratégie. Israël a besoin d'un plan. Israël a besoin de dirigeants courageux qui seront en mesure de mettre en œuvre un tel plan et de le mettre [réellement] en œuvre ».

Lire plus: Attaque de l'axe de la Résistance contre Israël aux dernières heures de Trump à la Maison Blanche?

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/14/652632/Gaza-Gaz-toxique-R%C3%A9sistance-Missiles-Roquettes-Colonies