PALESTINE

PALESTINE

LE MARTYR SALEH BARGHOUTHI...L'ENNEMI ISRAELIEN L'A PRIVE DE SON PAPA PUIS L'A ASSASSINE

   

Le Martyr Saleh Barghouthi ... l’ennemi israélien l’a privé de son père puis l’a assassiné

folder_openPresse arabe access_timedepuis 12 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

 

La famille du martyr Saleh Omar al-Barghouthi, 30 ans, du village de Koper, au nord-ouest de Ramallah, au centre de la Cisjordanie occupée, n’avait pas cru à la mort de Saleh. Le martyr avait été transporté par une force spéciale de l'occupation israélienne après avoir intercepté son véhicule près du village de Sarda, au nord de Ramallah. Malgré l'annonce de la mort de Saleh faite par l'occupation mercredi soir, la famille doutait encore de la nouvelle avant d'être officiellement informée par les autorités civiles palestiniennes jeudi matin.

Les membres de la famille avaient confirmé que Saleh était sorti sain et sauf de son véhicule. Selon des témoins, la force israélienne avait tiré sur le véhicule de Saleh brisant la vitre arrière sans l’avoir touché.  Selon les déclarations du détenu libéré Fakhri al-Barghouti faite à la chaine « al-Arabi al-Jadid », la famille insiste que le martyr a été tué de sang-froid après son arrestation.

De nombreux témoins oculaires ont confirmé à la famille al-Barghouthi que les forces spéciales israéliennes avaient attaqué Saleh et l'avaient intercepté alors qu'il rentrait de son travail à Ramallah, ils ont tiré sur le véhicule sans qu’il soit touché, puis l’ont jeté au sol et l’ont menotté avant de le prendre.

Les forces de l'occupation israéliennes ont affirmé que Saleh al-Barghouti, est l’un des membres d'une cellule arrêtée à Ramallah, et accusée d'avoir tiré sur des colons près de la colonie d'«Ofra», où sept «Israéliens» ont été blessés. Alors que les forces israéliennes augmentaient la surveillance autour de la ville de Ramallah, ils ont pris la ville d'assaut plus d'une fois à la recherche d'enregistrements de caméras de surveillance et à la poursuite des auteurs de l’opération.

Peu de temps après l'arrestation de Saleh al-Barghouthi, les forces d'occupation israéliennes ont pris d'assaut le village de Koper et ont fait irruption à son domicile, tirant des bombes assourdissantes et arrêtant une dizaine de personnes qui s’étaient rassemblées au sein de la maison pour soutenir la famille. Le père Omar al-Bargouthi, un détenu libéré, et les frères de Saleh, Assaf et Hadi al-Barghouthi ont été arrêtés, ainsi que le beau-frère et un certain de ses proches.

Saleh al-Barghouthi, ce jeune homme assidu a grandi dans une famille qui a toujours été ciblée par les forces de l’occupation depuis plus de 40 ans. Il a vécu sa vie loin de son père, détenu dans les prisons israéliennes durant 28 ans et était témoin de l'oppression de l'occupation. Pendant son enfance il faisait des aller-retours à la prison pour voir son père, il a été privé de passer son enfance parmi ses frères.

Saleh n'a pas terminé ses études. Il a dû quitté l’école et travailler comme chauffeur de Taxi à Ramallah. Le jeune martyr partait tôt le matin au travail et rentrait tard le soir, il était gentil et calme. Saleh s'est marié il y a six ans et a eu un enfant appelé Qais, ce petit âgé maintenant de quatre ans et demi est aujourd’hui orphelin. Les habitants de Koper, et la famille de Saleh, ne s'attendaient pas à ce drame.

Parmi les autres personnes arrêtées, son seul oncle, Nael al-Barghouthi, qui se trouve actuellement dans une prison israélienne où il a passé plus de 38 ans. « Toutes ces circonstances ont fait de Saleh un jeune homme sérieux et autonome », a déclaré le détenu libéré Fakhri al-Barghouthi.

La famille du martyr al-Barghouthi a toujours souffert de l’occupation qui l’a privé de ses enfants et de ses proches. Le père du martyr, Omar al-Barghouthi, « Abu Assif », 65 ans, et son frère Nael al-Barghouthi, 61 ans, ainsi que leur cousin Fakhri ont été arrêtés en 1987 et condamnés à perpétuité pour avoir résisté à l'occupation.

Omar al-Barghouti a été libéré en 1985 lors de l’une des opérations d’échange de prisonniers, alors que Fakhri et Nael ont été libérés en 2011, mais ce dernier a de nouveau été arrêté après moins de trois ans, et poursuit la peine de prison à perpétuité. Nael a passé plus de 38 ans dans les prisons israéliennes et Omar, en a passé 28 ans. Le frère du martyr Saleh a également été arrêté et a passé 12 ans dans les prisons israéliennes.

Le martyr Saleh n’a jamais été arrêté par les autorités de l'occupation, mais l’occupation l’a privé de l’union familiale en le privant de son père et de son frère depuis son enfance jusqu'à sa jeunesse, à cause de leur détention. Cette situation est semblable à celle vécu par le père et l’oncle qui ont été privés l’un de l’autre durant de longues années, et ont été privés d’assister à l’enterrement de leurs parents.

Source : alaraby.co.uk, traduit par l’équipe du site

https://french.alahednews.com.lb/29397/359#.XBReBlxKhPY


 

38e MARCHE DU RETOUR: 1 MORT EN CISJORDANIE ET 16 BLESSES A GAZA (IMAGES)

38ème Marche du retour: un mort en Cisjordanie et 16 blessés à Gaza (images)

 Depuis 4 heures  14 décembre 2018

palestine

 Moyent-Orient - Palestine

 

Rédaction du site

palestine1

Un adolescent palestinien a été tué ce 38ème  vendredi de la marche du retour par des tirs israéliens lors de heurts en Cisjordanie occupée, a indiqué le ministère palestinien de la Santé.

Mahmoud Nakhla, 17 ans, a été atteint par une balle dans le ventre lors de heurts près du camp de réfugiés de Jalazoune, non loin de Ramallah, a dit le ministère dans un communiqué.

Interrogée sur les circonstances de sa mort, l’armée d’occupation israélienne n’a pas fourni d’information dans l’immédiat.

Le correspondant d’Al-Mayadeen a rapporté qu’un certain nombre de Palestiniens avaient été blessés au cours de leur opposition aux attaques des forces d’occupation israélienne  à Al-Mughayir, à l’est de Ramallah.

Tulkarem, Naplouse, Hébron et les Palestiniens ont assisté à des manifestations de masse manifestations pour protester contre les agressions de l’occupation israélienne contre les participants.

palestine2

Pour sa part, le ministère de la Santé de Gaza a confirmé qu’au moins 16 personnes avaient été blessés par les militaires israéliens qui avaient ouvert le feu sur les participants.

La chaîne de télévision al-Quds citant le ministère de la Santé de Gaza a rapporté que 15 personnes dont un secouriste ainsi qu’un journaliste de l’agence de presse turque Anadolu avaient été blessées par les balles des soldats israéliens.

Les manifestations de cette semaine ont été baptisées « La résistance est notre droit légitime » par le haut comité en charge de l’organisation de la Marche du grand retour.

Avec la mort d’un enfant de 5 ans, blessé vendredi dernier par des soldats israéliens et qui a succombé à ses blessures cette semaine, le bilan des martyrs de la Marche du retour s’élève à 221 personnes. Depuis, plus de 22.000 Palestiniens ont également été blessés.

 

palestine3

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/1171975


 

CISJORDANIE OCCUPEE: UNE NOUVELLE PAGE DE LA RESISTANCE S'OUVRE. DES DIZAINES DE PALESTINIENS ARRETES. LES COLONS SONT TRES REMONTES CONTRE NETANYAHU

Cisjordanie occupée : « une nouvelle page de la résistance », des dizaines d’arrestations, les colons en colère

 Depuis 9 heures  14 décembre 2018

affontements_cisjordanie

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

 

Rédaction du site

haniyeh1

Le chef du bureau politique du Hamas a assuré que la situation en Cisjordanie occupée avait changé, faisant état d’une nouvelle page dans la Résistance contre les forces d’occupation israéliennes dans cette enclave palestinienne contrôlée par l’Autorité palestinienne.

Ismaïl Haniyeh a tenu ces propos le jeudi 13 décembre, lors de la cérémonie de commémoration en l’honneur des deux martyrs Achraf Na’alwa et Saleh al-Barghouthi, les deux Palestiniens tués le mercredi 12 décembre par les forces israéliennes. Ces deux derniers sont accusés par Israël d’avoir réalisé deux opérations de résistance dont celle de Ofra au cours de laquelle 9 colons israéliens ont été blessés.
« Une nouvelle page de la Résistance face à l’occupation va s’ouvrir et qui devrait mettre fin à la stagnation qui a régné toutes ces années », a-t-il affirmé.


perquisition

« La nation palestinienne ne foulera jamais aux pieds le sang de ses martyrs. Elle a d’ailleurs prouvé que chaque mort en martyr faisait la force de la nation et le rendait plus ferme dans sa résolution », a-t-il ajouté.
M. Haniyeh a souligné que la Résistance ne cèdera jamais aux pressions des occupants israéliens et qu’elle parviendra certainement à libérer la ville sainte de Jérusalem Al-Qods, à faire revenir les réfugiés palestiniens, à établir l’indépendance et à expulser les usurpateurs des territoires palestiniens.
« A l’occasion de la commémoration du lancement du Hamas, Gaza et la Cisjordanie s’entrelacent pour assurer que notre sang est un, notre peuple est un et notre but est un », a-t-il conclu.

Le jeudi 13 décembre, deux militaires israéliens ont été tués et deux autres blessés dans une opération intrépide menée par de jeunes Palestiniens à l’est de la ville de Ramallah. Deux autres opérations avaient eu lieu, une avant, dans la nuit de mercredi à jeudi et une après, dans l’après-midi de jeudi.

Des dizaines de Palestiniens arrêtés

feraounmfarja

Selon l’AFP, suite à cette opération, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a ordonné plus de troupes et plus de checkpoints sur les routes de Cisjordanie. Il veut que les maisons des auteurs des opérations soient détruites sous 48 heures. Et il a décidé un recours accru à la pratique controversée de la détention sans inculpation ni procès. A vrai dire, ce sont aussi les liquidations qui sont faites sans inculpation ni procès.

En outre, plus de 40 palestiniens ont été arrêtés ces dernières heures dans la campagne de perquisition et d’arrestations menée par l’armée israélienne depuis l’opération dans plusieurs localités de la Cisjordanie occupée. Parmi les personnes arrêtées figurent de nombreux ex-détenus, dont le père du martyr Salah al-Barghouti, ainsi que Nafez Choumrah, Najib Mfarja (Photo à droite) , Bilal Salhab et la jeune femme Sabah Faraoun (Photo en haut).

arrestation

Selon le site en ligne de la télévision libanaise al-Mayadeen Tv, plusieurs responsables et membres du Hamas en Cisjordanie ont aussi été capturés, ainsi que des journalistes.

 

Les colons en colère

La voiture d'un palestinien attaquée par des colons israéliens

La voiture d’un palestinien attaquée par des colons israéliens

Entretemps, les colons qui vivent en Cisjordanie occupée continuent leurs agressions contre les propriétés des Palestiniens, notamment à Qalqilia et à Naplouse où ils se sont mis à attaquer les villages et les camps palestiniens.

Estimant que les mesures prises par les autorités israéliennes sont encore

insuffisantes, des centaines d’entre eux ont manifesté jeudi devant la résidence du Premier ministre, où son nom a été conspué.

manif_colons

Ils exigent la fermeture des routes de Cisjordanie pour les Palestiniens aux mesures de rétorsion contre la population palestinienne, en passant par une opération militaire d’envergure.

« S’ils (les Palestiniens) continuent à se déplacer librement et à nous massacrer comme des canards, ce gouvernement n’a pas de raison d’exister une journée de plus », a dit le député nationaliste religieux Bezalel Smotrich, lui-même un colon.

 

Sources: AFP, Al-Mayadeen, Press Tv, Palinfo (Photos)

https://french.almanar.com.lb/1171546

JEUDI NOIR POUR "ISRAËL": 3 OPERATIONS DE RESISTANCE EN CISJORDANIE OCCUPEE: 2 SOLDATS ET UN COLON ISRAELIENS TUES

Jeudi noir pour « Israël »: 3 opérations de résistance en Cisjordanie occupée: 2 soldats et un colon israéliens tués

 Depuis 9 heures  13 décembre 2018

attaque2

 Moyent-Orient - Palestine

 

attaque1

Les soldats et les colons israéliens étaient la cible de trois opérations de résistance en Cisjordanie occupée, ces 24 dernières heures.

La plus importante est sans aucun doute celle de Salwad, à l’est de Ramallah.

Deux soldats (et non trois) israéliens ont été tués et un 3èmegrièvement atteint lors d’une opération armée, ce jeudi matin, près de la colonie d’Assaf. L’état de santé du troisième s’est détérioré dans l’après-midi, d’après des sources israéliennes.

Les tirs ont visé des personnes qui attendaient à une station de bus, selon l’armée d’occupation.

Plusieurs personnes à bord d’un véhicule se sont approchées de la station d’un bus et ont ont ouvert le feu sur les soldats israéliens qui attendaient, décrivent des sources palestiniennes et israéliennes,

Selon le correspondant d’AlManar, les auteurs de cette attaque se sont retirés, après avoir abandonné la voiture près du lieu de l’opération. Et d’ajouter : les forces d’occupation ont tué un colon par erreur, le prenant pour l’un des auteurs de l’attaque.

salwad2

Selon les médias israéliens, l’auteur de l’opération détient toujours son arme.

Les forces d’occupation ont aussitôt bouclé la région de Ramallah et pris d’assaut la localité de Beïtine, en Cisjordanie occupée, où des colons ont attaqué les domiciles des Palestiniens.

Il convient de noter que la colonie d’Assaf se trouve seulement à deux kilomètres au sud la colonie d’Ofra où une opération similaire a été menée, dimanche dernier, par Salah Barghouti. Il a été assassiné mercredi par une unité spéciale israélienne à Ramallah.

Le jour même, l’auteur de l’opération de Borkane, Achraf Naalwa, a également été tué, après des affrontements avec les forces d’occupation, à Naplouse.

Avant et après cette opération, deux autres ont eu lieu. La première, à Al-Quds, dans la nuit de mercredi à jeudi,  au cours de laquelle son auteur palestinien, Majd Mteir  a blessé à l’arme blanche deux agents des gardes-frontière israéliens, avant de tomber en martyr. La seconde s’est déroulée ce jeudi après midi, dans la localité palestinienne d’al-Bireh, qui etait investie par les soldats israéliens: un palestinien a foncé avec sa voiture sur un colon, le blessant légèrement, avant d’être abattu lui aussi.

 

La résistance salue les auteurs de cette opération

salwad3

En réaction à l’opération de Salwad, les brigades Ezzeddine al-Qassam, branche armée du Hamas, ont salué les auteurs de cette opération et affirmé que « le feu de la Cisjordanie brûlera l’occupant ». Pour le Jihad islamique, « nous sommes sûrs que l’ennemi sera brisé ».

Dans la bande de Gaza, les Palestiniens ont organisé des manifestations populaires intitulées « Héroïsme et sacrifice » en soutien aux martyrs de la Cisjordanie et de sa Résistance.

Réaction Israélienne

Par contre en ‘Israël’ c’est le choc qui règne. La chef de l’opposition, Tzipi Livni, s’est indignée de la dégradation dangereuse de la situation en Cisjordanie, salwad5

appelant à la nécessité de mettre fin à cela.

L’ex-ministre israélien de la Défense, Avigdor Lieberman, a estimé que cette attaque qui est très dure prouve, une nouvelle fois, l’échec du gouvernement de Netanyahu.

Pour leur part, les médias israéliens ont qualifié l’opération de Salwad de l’attaque la plus dangereuse menée contre ‘Israël’.

 

Sources: AlManar + Médias israéliens

https://french.almanar.com.lb/1168785


 

37e MARCHE DU RETOUR: 33 BLESSES. L'ONU REJETTE LE PROJET ANTI-HAMAS, UNE VICTOIRE POUR LA CAUSE PALESTINIENNE

La marche du retour : 33 blessés, le rejet à l’ONU du projet anti-Hamas: une victoire pour nous!

 Depuis 24 heures  7 décembre 2018

marcheduretour

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Le ministère palestinien de la Santé a confirmé que « 33 palestiniens ont été blessés par les forces d’occupation israéliennes lors de ce 37ème Vendredi de la Marche du Retour , baptisée « l’intifada de la grande pierre  » à l’est de la bande de Gaza » a rapporté la chaine satellitaire libanaise alMayadeen.

Selon des sources locales , les forces d’occupation israéliennes ont visé   les ambulances avec des balles réelles et des bombes lacrymogènes ».

Dans son communiqué, le comité nationale de la Marche du retour a  affirmé que « le projet américain à l’Assemblée générale des Nations Unies visant à condamner la résistance et le Hamas est nul et non conforme aux lois internationales qui garantissent notre résistance à l’occupation sous toutes ses formes ».

La déclaration souligne que « le projet de résolution américain aura accordé un feu vert à l’occupation israélienne pour poursuivre son agression et commettre des crimes contre notre peuple », affirmant que « la meilleure réponse nationale est de restaurer l’unité et de réaliser le partenariat ».

Pour sa part, le porte-parole du gouvernement palestinien Mahmoud al-Mahmoud a affirmé que « le rejet du projet de condamnation du Hamas par les Nations Unies est une victoire pour la cause palestinienne »,ajoutant que  « les palestiniens ont besoin de mettre fin à la division ».

Un membre du bureau politique du Front démocratique de libération de la Palestine, Talal Abu Zarifa, a déclaré que « les masses participant aux marches du retour croient en leur capacité à atteindre leurs objectifs ».

Il a considéré  que « la rejet de condamner le Hamas par les Nations Unies est une gifle pour Israël ».

Khaled al-Batsh, un dirigeant du Jihad islamique, a pour sa part déclaré que « les marches du retour ont deux objectifs, le premier est de protéger les principes et de refuser de transférer l’ambassade à alqods, et le second est de lever le siège de Gaza » .

Al-Batsh a apprécié « la position arabe d’abandonner un projet de résolution condamnant le Hamas aux Nations Unies ».

Al-Batsh a souligné que le projet de résolution « vise à détruire la résistance et, s’il était approuvé, il aurait provoqué   une guerre contre Gaza et à un règlement du problème palestinien ». Confiant que le Hamas « ne cédera pas aux pressions et au chantage ».

Al-Batsh a souligné que « la division a des répercussions sur la question palestinienne et permet à Tel Aviv et à Washington de mettre en oeuvre le deal du siècle », ajoutant que « la solution est entre les mains du président palestinien Mahmoud Abbas, la question palestinienne est dans ses pires états »..

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/1160810


 

UN TRIBUNAL MILITAIRE DE GAZA VIENT DE CONDAMNER A MORT 6 PERSONNES POUR COLLABORATION AVEC "ISRAËL"

Gaza: six condamnations à mort pour collaboration avec Israël

 Depuis 24 minutes  3 décembre 2018

gaza_condamnation

 Moyent-Orient - Palestine

 

Rédaction du site

Un tribunal militaire de Gaza a condamné six personnes à la peine de mort pour « collaboration » avec Israël, ont indiqué lundi les autorités dans le territoire palestinien gouverné par le mouvement Hamas.

Dans un point de presse, le chef de la tribune juridique le général Nasser Suleimane a indiqué que le tribunal a prononcé au total 14 condamnations pour collaboration avec Israël, dont cinq à la peine de mort par pendaison, et le sixième par des tirs de feu.

« Les condamnés à mort ont fourni des informations à l’occupation qui ont abouti au martyre de certains citoyens et à nuire à notre peuple », a expliqué M. Suleimane.  D’aucuns sont impliqués dans l’assassinat de résistants palestiniens.

Parmi les six figure une femme, condamnée par contumace. Vivant dans les territoires palestiniens de 1948, elle a fait fuir l’un de ses proches, accusé de collaboration.

Les huit autres ont été condamnés aux travaux forcés temporaires.

Suleimane a mis en garde contre les tentatives de l’occupation israélienne d’exploiter la pauvreté des Palestiniens et les pousser à tomber dans la collaboration en échange de l’aide. Il a surtout mis en garde les jeunes de rentrer en contact avec des occupants israéliens.

Israël a mené trois guerres contre la bande de Gaza depuis 2008.
Après des mois de tensions, Palestiniens et Israéliens  ont connu il y a trois semaines leur plus sévère confrontation depuis le conflit de 2014, avant la conclusion d’un cessez-le-feu le 13 novembre.
L’escalade avait commencé le 11 novembre avec une opération secrète des forces spéciales israéliennes en plein territoire gazaoui. L’incursion des membres des forces spéciales, apparemment déguisés en Palestiniens, avait mal tourné, et a été détectée par des résistants palestiniens. Elle s’était soldée par la mort d’un lieutenant-colonel israélien et de sept Palestiniens, dont un commandant local. Le Hamas a lancé une traque intensive à la recherche d’éventuels complices des Israéliens.
Elle avait déclenché un cycle de représailles et d’hostilités entre Israël  et les factions de la résistance palestinienne.

Selon l’AFP, les charges retenues contre les six condamnés à mort sont cependant dénuées de lien direct avec le raid manqué du 11 novembre, selon les actes publiés lundi par les autorités gazaouies.

Sources: AFp; Arabs48

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/1151284


 

37e MARCHE DU GRAND RETOUR: 28 PALESTINIENS BLESSES PAR DES TIRS A BALLES REELLES (IMAGES)

37ème Marche du Grand retour : Vingt-huit Palestiniens blessés par des tirs israéliens (IMAGES)

 Depuis 22 heures  30 novembre 2018

dqcx6vtwsaekt0

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

dqcx6v_woau6tw2

Au moins 28 Palestiniens ont été blessés par des tirs de balles réelles et au gaz toxique de soldats israéliens lors de manifestations organisées chaque vendredi pour la Marche du grand retour ,  dans l’est de la bande de Gaza, a indiqué le ministre de la Santé à Gaza.

Selon le correspondant d’alMayadeen, des jeunes Palestiniens ont mis le feu à des pneus en caoutchouc dans la région de Malaka à l’est de Gaza et de Khan Younis, et se rapprochant de la barrière de sécurité qui sépare   la bande de Gaza de l’entité sioniste.

Selon alMayadeen,  un journaliste figure parmi les 28 blessés  .

Le comité nationale pour qui organise la marche du retour pour   la rupture du siège a déclaré dans un communiqué que « la Palestine est et restera la qibla du monde et des mouvements de libération et de solidarité, elle est solidaire avec tous les peuples arabes qui luttent pour leur libération ».

dqcx6vtwsaekt0

Le comité a appelé les Nations Unies à assumer leurs responsabilités dans l’execution des résolutions qui garantissent les droits de notre peuple.  Il remerciel’Iran remercie, ses dirigeants, son gouvernement et son peuple pour leur soutien matériel et moral constant offert aux Palestiniens ».

Enfin, il appele à l’unité nationale et à la réconciliation, pierre angulaire de la résistance contre l’occupation, et a appelé les masses palestiniennes à participer aux rassemblements de vendredi.

A Khan Yunis,  des témoins ont rapporté que  les forces d’occupation israélienne ont tiré sur un groupe de manifestants devant la porte d’Al-Sanati, à l’est de Abasan.

Les forces d’occupation israéliennes ont également tiré directement sur une foule de manifestants à l’est du camp de réfugiés d’al-Bureij, dans le centre de la bande de Gaza.

Le Hamas, pour sa part, a déclaré que les marches du retour se poursuivraient tant que le monde n’aurait pas traduit en actes  sa solidarité avec le peuple palestinien.

dqcx6vywwauqbyi

En Cisjordanie, trois Palestiniens ont été blessés par des tirs israéliens et des dizaines d’autres gravement asphixiés ce vendredi  par les bombes à gaz toxique lancées par les forces d’occupation israéliennes.

Même cas de figure à Ramallah, où des dizaines de citoyens ont subis le même sort lors de la répression par les forces d’occupation israéliennes d’une manifestation pacifique  organisée  par des citoyens pour la défense de leurs terres, menacées par une prise de contrôle en faveur de l’expansion des colonies dans les villages de Ras Karkar et Mughair à Ramallah et Al-Bireh.

Dans le village d’al-Mughayir, à l’est de Ramallah,  des sources locales ont déclaré à « Palestine Today » que « des centaines de villageois se sont rassemblés pour la prière du vendredi sur leurs terres menacées par la saisie, avant d’être bombardés par des soldats israéliens avec du gaz et des bombes assourdissantes immédiatement après la prière. »

La Société du Croissant-Rouge a indiqué que « ses équipes avaient pris en charge les victimes au sol et avaient fourni l’assistance nécessaire aux blessés ».

Dans le village de Bilin, des soldats israéliens ont tiré des bombes à gaz lacrymogène  sur les participants alors qu’ils arrivaient à la porte du nouveau mur d’apartheid dans la région d’Abou Limon, brandissant le drapeau palestinien par-dessus le portail militaire.

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/1149678


 

LE NOUVEL ATOUT DE LA RESISTANCE PALESTINIENNE: LE RENSEIGNEMENT

Le renseignement, nouvel atout de la Résistance palestinienne

 Depuis 4 heures  28 novembre 2018

brigades_qassam1

 Moyent-Orient - Palestine

 

L’opération commando du régime israélien le 11 novembre à Khan Younès dans la bande de Gaza était en fait une opération bien compliquée qui a tourné au fiasco en raison, entre autres, d’une contre-offensive en termes de renseignement de la part de la Résistance palestinienne.

Le bilan des services de renseignement de l’axe de la Résistance ne se limite pas aux activités dissuasives. C’est tout au contraire, ajoute le site web de la télévision Al-Mayadeen. La Résistance palestinienne a adopté ces derniers temps une approche plutôt offensive en termes de renseignement. Ce qui lui a permis de mener des missions de reconnaissance délicates et minutieuses sur les activités de l’ennemi, notamment par l’infiltration dans les téléphones portables et l’écoute des appels téléphoniques des militaires du régime occupant.

En outre, les services de renseignement de la Résistance palestinienne ont réussi à frapper les unités de combat de l’ennemi en fonction des informations auxquelles ils ont pu accéder.

La suprématie de la Résistance palestinienne en termes de renseignement ne s’arrête pas là. Les groupes de résistance palestinienne ont également réussi à accéder à d’importantes informations sur les activités d’espionnage de l’ennemi. Ils ont même réussi à s’approprier une quantité d’équipements techniques des usurpateurs ; ce qui, d’ailleurs, a largement contribué à l’échec de l’opération commando israélienne.

La chaîne de télévision Al-Mayadeen fait aussi allusion à une autre mesure prise par l’axe de la Résistance.
« La publication des photos des éléments de l’unité d’élite de l’armée israélienne a aussi eu des aspects sécuritaires. Cela a provoqué une vive inquiétude du régime israélien quant à la révélation des activités de ses forces en dehors de la Palestine occupée et c’est un coup dur pour les services de renseignement de l’ennemi. »

Il serait aussi utile de rappeler que le régime israélien a toujours tenté de se faire passer pour une puissance militaro-sécuritaire dans les opinions publiques du monde arabe. Cette fausse image de la prétendue suprématie israélienne a conduit certains États arabes à chercher à normaliser avec Israël. Mais l’axe de la Résistance a de plus en plus isolé le camp du compromis et divulgué aux yeux du monde l’absurdité des allégations israéliennes.

Source: Press TV

https://french.almanar.com.lb/1145685


 

"ISRAËL" CONFISQUE 36 HECTARES DE TERRES PALESTINIENNES

Vallée du Jourdain : Israël confisque 36 hectares de terres palestiniennes

Tue Nov 27, 2018 7:33PM

La vallée du Jourdain. (Photo d’archives)

La vallée du Jourdain. (Photo d’archives)

L’armée israélienne a ordonné la confiscation de 36,7 hectares de terres appartenant aux Palestiniens.  

Motaz Besharat, responsable du dossier de la colonisation dans la vallée du Jourdain, a déclaré, le mardi 27 novembre, que 36,7 hectares des terres de la province palestinienne de Tubas et de celles d’al-Aghwar al-Shamaleya seraient confisqués puisqu’ils « appartenaient auparavant à l’Église catholique de Qods » et qu’« ils se trouvaient près des villages de Tayasir et de Bardala ».

Motaz Besharat a reconnu que cette décision allait menacer des milliers de familles palestiniennes vivant dans la région.

L’Église catholique de Qods n’a pas encore réagi à cette décision.

Dans la foulée, une ONG islamo-chrétienne a publié un communiqué pour dénoncer cette décision du régime israélien, ajoutant qu’elle constituait une violation flagrante des lois internationales et des droits de l’homme.

Quelque 10 000 Palestiniens vivent à al-Aghwar, dont 5 000 à al-Aghwar al-Shamaleya. Ils gagnent leur vie grâce à l’agriculture et à l’élevage.

La décision de l’armée israélienne de confisquer des terres palestiniennes dans la vallée du Jourdain intervient à peine un mois après la décision du ministère israélien du Logement et de la Construction de construire 20 000 nouveaux logements dans le sud-est de Qods.

Les autorités du régime israélien, dont et surtout le Premier ministre Benjamin Netanyahu, ont à maintes reprises annoncé qu’elles ne respecteraient pas les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU condamnant la colonisation dans les territoires palestiniens, qui se poursuit d’un rythme accéléré depuis l’élection du président américain Donald Trump, avec le silence complice des dirigeants arabes.

Paris accusé de financer la colonisation

Plusieurs banques françaises sont accusées de financer la colonisation en Palestine occupée.

https://www.presstv.com/DetailFr/2018/11/27/581329/vallee-du-Jourdain-Motaz-Besharat-Israel-Qods-terres-palestiniennes-Palestine-confisquer-colonisation-Trump


 

BANDE DE GAZA: LORS DE LA MARCHE DU RETOUR 14 PALESTINIENS BLESSES PAR DES TIRS ISRAELIENS

Marche du retour: 14 citoyens blessés par des tirs israéliens à l’est de la bande de Gaza

 Depuis 6 heures  23 novembre 2018

marche

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Un certain nombre de manifestants palestiniens ont été gravement touchés par des balles, des bombes à gaz toxique tirées par les forces de l’occupation israélienne  en ce Vendredi de la Marche du retour, baptisé  « le vendredi de la résistance qui nous unit et qui gagne », a rapporté la chaine satellitaire iranienne alAlam.

Selon le ministère de la Santé à Gaza, 14 citoyens ont été blessés par des tirs de bales réélles israéliennes à l’est de la bande de Gaza.

Les manifestants ont commencé cet après-midi à se rendre dans les camps de retour situés à l’est de la bande de Gaza pour participer aux activités du 35e anniversaire de la marche de retour et briser le siège.

La commission  Autorité nationale suprême qui organise la Marche du grand retour   a appelé les populations de Gaza à participer activement en ce Vendredi de la « résistance qui unit et qui gagne » ,   insistant sur la poursuite des marches pour atteindre tous ses objectifs, en particulier la fin du siège de Gaza et le renoncement au deal du siècle.

Dans un communiqué, la commission a confirmé la poursuite des rassemblements de masse visant à protéger le droit de retour et  à lever le siège.

Elle a souligné l’attachement au droit inaliénable de notre peuple envers alQods en tant que capitale de la Palestine, et à ses droits inaliénables, dont le droit à l’autodétermination et à un Etat indépendant avec alQods comme capitale.

https://french.almanar.com.lb/1138128