PALESTINE

PALESTINE

"HASSAN", 5 ANS, PREMIER ENFANT PALESTINIEN RESULTANT D'UNE "CONTREBANDE DE SPERME" EMBRASSE SON PERE POUR LA PREMIERE FOIS

   

«Hassan» le premier enfant résultant d’une «contrebande de sperme» embrasse son père pour la première fois

folder_openRapports access_timedepuis 8 heures

 

 

Tamer El Zaanin (33 ans) est enfin libéré, après douze ans de détention. Il portait son uniforme militaire et une arme à la main près du barrage de Beit Hanoun. Il attendait avec impatience de voir «Hassan» son fils ainé, né par insémination artificielle grâce à la «contrebande de sperme» des prisons israéliennes. Le petit a grandi sans connaitre son père, il le reconnait grâce aux photos et le rencontre aujourd’hui pour la première fois.

C’est avec grande joie et amour que le père embrasse son fils «Hassan» âgé de cinq ans pour la première fois. «Je ne peux pas décrire ce que je ressens, je suis très heureux, pendant des années j’ai pensé à ce moment-là, je rêvais de cette rencontre, je rêvais de prendre mon fils ainé dans les bras, grâce à Dieu je l’ai fait», a-t-il déclaré. Ajoutant que «la contrebande de sperme est un message à l’ennemi sioniste qui croit pouvoir gâcher noter vie et notre envie de vivre et nous empêcher d’avoir une famille en nous enfermant».

Le détenu libéré Tamer El Zaanin, était le premier à recourir à la «contrebande de sperme» pour avoir un enfant par insémination artificielle.

«Nous poursuivrons la résistance et le djihad par tous les moyens possibles, nous continuerons à combattre l’ennemi avec tous les outils disponibles. L’ennemi ne pourra pas nous empêcher à avoir des enfants que nous soyons à l’intérieur des prisons ou à l’extérieur».

La libération de Tamer après de si longue années, a apporté la joie et la fierté à la famille qui a célébré cet évènement par les chants, les guirlandes et la distribution des fleurs.

Hana (l’épouse de Tamer) a beaucoup souffert après l’arrestation de son mari. «À l’époque, nous étions mariés depuis seulement deux mois, j’ai patienté et j’ai supporté la souffrance, jusqu’au jour ou l’idée de la contrebande de sperme a surgit, grâce à Dieu nous avons eu «Hassan», aujourd’hui je suis aussi heureuse que le jour où mon fils est né», explique-t-elle.

La mère de Tamer a pour sa part exprimé sa joie, «je suis très heureuse de revoir mon fils libre après de si longues années, cette joie s’ajoute à celle qu’on a ressenti lors de la naissance de Hassan», a-t-elle ajouté. La mère du détenu libéré a souhaité, que d’autres familles de détenus ressentent cette joie grâce à la contrebande de sperme, espérant que d’autres familles puissent avoir des enfants par insémination artificielle. Elle a également souhaité que la question des détenus soit réglée et qu’ils soient tous libérés.

La question de la contrebande de sperme par les prisonniers palestiniens est l'une des dernières batailles menées par les détenus contre les geôliers sionistes, ce phénomène a débuté à Gaza et en Cisjordanie en 2012.

Le responsable du département médiatique de l’association «Mohjat Al-Qods» Yasser Saleh a souligné que «l'occupation sioniste qui poursuit la détention et l'arrestation de palestiniens tente à gâcher leur vie, et à les briser mentalement et physiquement en leur infligeant des peines injustes, qui pourraient durer plusieurs décennies. Les prisonniers palestiniens passent toute leur jeunesse à la majeure partie de leur vie dans les prisons israéliennes sans espoir. La contrebande de sperme leur a permis de garder espoir et à renforcer leur fermeté ainsi que leurs épouses», expliquant que «la contrebande de sperme est une forme de résistance distincte et plus créative face à l’occupation».

Selon les statistiques du Centre des détenus palestinien, 23 prisonniers ont procédé à la contrebande de sperme en 2015, puis le nombre est passé à 28 prisonniers en 2016, ils ont réussi à donner naissance à 38 enfants par insémination artificielle. En 2017, 44 prisonniers ont eu 56 enfants. Cette année, 61 enfants sont nés de la même manière.

Source : Al-Ahed, traduit par l’équipe du site

https://french.alahednews.com.lb/29041/323#.W_B9SOhKhPY


 

LE CHEF DES GARDIENS DE LA REVOLUTION : L'ENTITE SIONISTE RECONNAIT SA DEFAITE A PEINE 48H APRES LE DECLENCHEMENT DES HOSTILITES

Gardiens de la révolution: l’entité sioniste reconnait sa défaite à peine 48 heures aprés le déclenchement des hostilités

 Depuis 34 minutes  15 novembre 2018

13960725000584_test_photoi

 Iran - Monde islamique - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Le commandant en chef   des Gardiens de la révolution  iranien, le général Haji Zadeh a affirmé que « le  peuple assiégé  à Gaza a montré une force qui a poussé l’entité sioniste à s’avouer vaincu en  48 heures , allant jusqu’à demander à d’autres pays d’intervenir pour imposer un cessez-le-feu » soulignant que « cela  signifie qu’elle aaccepté la défaite », selon l’agence d’informations iraniennes Farsnews.

Il a ajouté que « les Palestiniens ont réussi en  48 heures à obliger l’entité sioniste, dont l’armée est la quatrième  plus puissante au monde, à se rendre » notant « alors imaginez le résultat si vous comparez la force de cette armée avec celle  de l’Iran ».

Le général Haji Zadeh a souligné que « malgré l’énorme budget de la défense de l’Arabie, Trump s’en moque en affirmant que sans le   soutien des USA , l’arabie s’écroulera en  trois semaines ».

Il a évoqué les capacités très précises des missiles iraniens, rappelant que « la destruction d’un bâtiment terroriste à une distance de 570 km prouve  que nos capacités de dissuasion sont très élevées ».

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/1125819


 

LES PALESTINIENS EN LIESSE CELEBRENT LA VICTOIRE A GAZA ET BRULENT LES PHOTOS DE LIEBERMAN

   

Les Palestniens célèbrent la victoire à Gaza et brûlent les photos de Lieberman

folder_openRapports access_timedepuis 7 heures

 

 

Après la démission du ministre de la Guerre israélien, Avigdor Lieberman, les mosquées de la bande de Gaza scandaient «allah akbar» (Dieu est grand). Les Palestiniens ont afflué dans les rues et ont distribué des friandises pour exprimer leur joie pour la victoire de la résistance palestinienne, qui a appris à l'ennemi sioniste une leçon sur la force de dissuasion de la résistance.

Les Palestiniens ont même soulevé des bannières et des photos sur lesquelles on peut lire «Liberman est parti alors que Gaza est restée», «Gaza a fait chuté Liberman». Ils se sont ensuite dirigés vers la maison d'Ismaïl Haniyeh, le chef du bureau politique du Hamas à Gaza et ont brûlé les photos du ministre israélien de la guerre.

Les Palestiniens ont également levé une bannière sur laquelle était écrit «Liberman est parti, alors que Haniyeh est resté». Lieberman avait promis, avant d’être nommé ministère de la Guerre en mai 2016, de supprimer l’autorité du Hamas dans la bande de Gaza et d’assassiner Ismaïl Haniyeh, mais la résistance a pu le forcer à démissionner après la dernière agression contre Gaza qui était un terrible échec pour les sionistes.

«La démission de Lieberman était une des conséquences de la victoire de la résistance lors de la récente agression sioniste contre la bande de Gaza et reflète clairement l'échec de l’administration sioniste au moment de la découverte de l'unité sioniste à l'est de Khan Younis jusqu’à l’établissement du cessez-le-feu», a déclaré Walid al-Qatati, membre du bureau politique du Jihad islamique.

Al-Qatati a souligné que la théorie de la dissuasion sioniste face à la résistance palestinienne s’est détériorée considérablement. Cette dernière était en mesure d'imposer une nouvelle équation en faveur de la cause palestinienne.

Selon le dirigeant du Jihad islamique, «Lieberman veut échapper à ce gouvernement défaillant et porter la responsabilité de l’échec sioniste au Premier ministre Benjamin Netanyahu».

Le bloc parlementaire «Foyer juif» s'est empresséede réclamer que Naftali Bennett président du parti et ministre de l'Education soit chargé du ministère de la Guerre, après qu'Avigdor Lieberman eut annoncé sa démission.

«Il est temps de remettre la responsabilité de la sécurité à Bennett», a déclaré Shuli Moalem Refaeli, chef du parti «Foyer juif». Sans le portefeuille du ministère de la Sécurité, le parti ne fera plus part à la coalition gouvernementale.

Le député Motti Yogev (Foyer juif) a déclaré qu'il pensait que cette démission était un manque de responsabilité de la part de Liberman. «Le foyer juif est le principal partenaire du gouvernement du Likoud et Bennett comprend cette responsabilité en tant que ministre de la Sécurité».

Le député Betzeliel Smutritich (Foyer juif) a déclaré que le bloc réclamerait le portefeuille du ministère de la sécurité après la démission de Lieberman. Lors d’une déclaration au site «Yediot Aharonot» il a souligné que le parti insisterait sur le portefeuille de la sécurité.

Il a ajouté que «le Foyer juif envisage de développer l'esprit de combat de l'armée et de la force de dissuasion israélienne, qui revêt une importance nationale du premier degré», selon Smutritich Bennett est en mesure de le faire s'il est chargé de ce ministère.

Pour sa part, le chef du «camp sioniste», Avi Gabay, a déclaré que «la personne la plus inappropriée pour gérer la sécurité des citoyens israéliens a été éliminée et que le prochain qui doit démissionner, c'est le Premier ministre».

Il a ajouté que Netanyahu était devenu comme un «certificat d'assurance pour Haniyeh et Al-Senwar».

Le membre du Knest Itzik Shmuli (camp sioniste) a déclaré que la démission était nécessaire en raison de l'échec terrible, c'est ce que doivent faire Netanyahu, Bennett et les autres ministres du cabinet, qui ont provoqué l'abandon du front sud et la perte de la force de dissuasion.

Le bloc parlementaire Meretz a déclaré qu'il proposerait un projet de loi visant à dissoudre la Knesset. Pour sa part la chef du mouvement, Tamar Zandberg, a souligné qu’ils s’étaient débarrassés «d’un ministre raciste corrompu qui a fait couler la politique israélienne».

Source : Al-Ahed, traduit par l’équipe du site

https://french.alahednews.com.lb/29017/323#.W-3drehKhPY


 

LA COURTE GUERRE CONTRE GAZA A MIS EN LUMIERE LA FAIBLESSE D' "ISRAËL"

La courte guerre contre Gaza a mis en lumière la faiblesse d’Israël

Par Moon of Alabama 
Arrêt sur info — 15 novembre 2018

Par Moon of Alabama

Paru le 11 Novembre 2018 sous le titre The Short War With Gaza Exposed Israel’s Weakness – Updated

Traduction : Dominique Muselet

 

La semaine dernière, un cessez-le-feu avait été conclu entre les factions palestiniennes à Gaza et Israël :

L’objectif de ce changement, dans le cadre d’un plan négocié par l’Égypte et financé par le Qatar, est de fournir à Gaza l’aide dont il a tant besoin, de rétablir le calme du côté israélien de la frontière et d’éviter une nouvelle guerre.

Dimanche soir, les forces spéciales israéliennes ont rompu le cessez-le-feu et sont entrées dans la bande de Gaza en portant des déguisements. De telles incursions se produisent assez souvent, mais ne sont généralement pas rapportées par les médias. Les envahisseurs portaient des vêtements civils et certains étaient déguisés en femmes. Ils sont arrivés en voitures chez un commandant local de Qassam [branche militaire du Hamas, Ndlr], mais des gardes  méfiants les ont arrêtés. Il s’en est suivi une fusillade au cours de laquelle 7 Palestiniens et 1 officier israélien ont été tués. Le but du raid israélien n’est pas clair. Une voiture laissée sur place contenait ce qui semblait être du matériel de surveillance. Les intrus se sont enfuis en Israël.

Il est probable que les rivalités au sein du gouvernement israélien soient à l’origine de cette provocation :

La perception qu’Israël, en autorisant les livraisons de carburant et d’argent liquide à Gaza, payait le Hamas pour qu’il se tienne tranquille a déclenché des querelles acrimonieuses entre deux membres rivaux de droite du cabinet de sécurité israélien.

Dimanche, le ministre de l’Éducation, Naftali Bennett, a qualifié l’injection d' »argent pour la protection ». Le ministre de la Défense Avigdor Lieberman a accusé Bennett d’avoir soutenu ces paiements et de s’être opposé ces dernières semaines à des représailles militaires plus agressives contre le Hamas comme Lieberman le voulait. […]

A la fin de la nuit, Netanyahou avait abrégé son voyage [à Paris] et s’était envolé pour Israël pour répondre aux hostilités de Gaza.

Lieberman a-t-il ordonné l’incursion pour saboter le cessez-le-feu de Netanyahou et de son rival Bennet ?

Carte: SouthFront.org

La violation du cessez-le-feu par Israël a déclenché une nouvelle série d’attaques de représailles. Une unité de commando de la brigade Qassam du Hamas a lancé une roquette contre un bus qui avait transporté des soldats israéliens à la frontière. Pour éviter une nouvelle escalade, le tireur a attendu que les soldats soient sortis du bus avant de le faire exploser. Seul le conducteur a été blessé. L’armée de l’air israélienne a ensuite détruit la chaîne de télévision Al-Aqsa dans la ville de Gaza après avoir informé les Palestiniens de ses intentions. Elle a également endommagé un bâtiment universitaire. Des volées de roquettes en provenance de Gaza ont suivi, et les forces aériennes israéliennes ont bombardé plusieurs bâtiments. Après 48 heures, le cessez-le-feu a été renouvelé.

Pendant le conflit, le camp palestinien a démontré toute une série de nouvelles capacités :

  • Le commandement palestinien a publié une vidéo de l’attaque contre le bus par un missile antichar Kornet (ATGM). Depuis qu’elle a perdu des dizaines de chars d’assaut contre le Hezbollah au Liban lors de la guerre de 2006, l’armée israélienne a très peur de ces missiles. L’arrivée de ces armes dans la bande de Gaza assiégée est très préoccupante pour elle.
  • Les Palestiniens ont également lancé plus de 460 missiles d’artillerie et mortiers en 25 heures. Cela dépasse de loin leur taux de tirs pendant la guerre qu’Israël a menée contre la bande de Gaza en 2014. Certains de ces missiles avaient une portée supérieure à celle des modèles précédents. Les systèmes de défense antimissile Iron Dome d’Israël ont tiré une centaine de missiles, mais leur précision est mauvaise et leur prix élevé. Chaque missile Iron Dome coûte environ 65 000 dollars, tandis qu’un obus de mortier ou une fusée coûte quelques centaines de dollars. De nombreuses roquettes palestiniennes ont atteint leurs cibles dans les colonies sionistes d’Ashkelon, Netivot et Sderot.
  • Israël n’a annoncé que deux frappes réussies contre les cellules de lancement de missiles. Il semble que les Palestiniens aient perfectionné leurs capacités de camouflage et de tir à distance.
  • Les groupes palestiniens rivaux à Gaza – Hamas, Djihad islamique et autres – opéraient sous un commandement central. Aucun groupe n’a revendiqué les frappes de missiles individuellement. Dans le passé, chaque volée de missiles était suivie d’un communiqué de presse dans lequel tel ou tel groupe revendiquait sa responsabilité. Cette fois-ci, tous les groupes ont travaillé à partir d’une salle d’opérations commune. Aucun d’entre eux n’a publié de communiqué pour revendiquer les frappes, ni aucune autre information susceptible d’aider les services de renseignement israéliens.

Israël a pratiquement été obligé de supplier qu’on revienne au cessez-le-feu. L’Égypte a mené les négociations :

Mardi dernier, la réunion du Cabinet politico-sécuritaire qui s’est tenue à la suite de l’escalade dans le sud a duré sept heures. Après avoir entendu les évaluations de l’armée et des services de sécurité, le Cabinet a chargé les Forces israéliennes (FDI) de poursuivre leurs opérations à Gaza si nécessaire.

Tous les responsables de l’establishment de la défense qui ont participé à la réunion du cabinet – le chef d’état-major des FDI, le chef du renseignement militaire, le chef du Shin Bet, le chef du Mossad et le chef du NSC – ont soutenu la demande de cessez-le-feu de l’Égypte.  […]

« Si nous avions intensifié les attaques, des roquettes auraient été tirées sur Tel-Aviv« , ont déclaré de hauts responsables du gouvernement.

Depuis 15h30 heure locale aujourd’hui, la situation est de nouveau calme et tranquille. Mais les chamailleries au sein du cabinet israélien ont immédiatement repris :

Aucun ministre, et ni le ministre de la Défense Avigdor Lieberman, ni le ministre Naftali Bennett, ne se sont opposés à un cessez-le-feu.

Suite à cette dernière annonce, le ministère de la Défense a déclaré que le soutien du ministre de la Défense Avigdor Lieberman à un accord de cessez-le-feu était une « fausse nouvelle ». La déclaration disait que la position du ministre de la Défense était cohérente et n’avait pas changé. Les ministres Naftali Bennett, Ayelet Shaked et Ze’ev Elkin ont également déclaré qu’ils n’étaient pas favorables à un accord de cessez-le-feu avec le Hamas.

Au total, 13 personnes ont été tuées à Gaza et au moins 2 du côté israélien. Un porte-parole du Hamas a accuséLieberman d’être responsable de la violation du cessez-le-feu et a exigé que Netanyahou le vire.

Le court conflit a démontré que:

  • Israël a peur de livrer une nouvelle guerre à Gaza.
  • Le blocus de Gaza par Israël, l’Égypte et l’Autorité palestinienne de Mahmoud Abbas a échoué. Le coût du siège pour l’image d’Israël est devenu trop élevé après qu’Israël a tué quelque 160 Palestiniens lors des manifestations hebdomadaires le long de la barrière de démarcation. Il a été obligé de laisser entrer le carburant diesel et l’argent du Qatar à Gaza.
  • Le blocus n’a pas empêché le Djihad islamique, le Hamas et d’autres groupes d’acquérir un plus grand nombre de missiles et de nouvelles capacités d’armement.
  • Les Palestiniens de Gaza sont unis. La résistance contre l’occupation est bien vivante.

Pendant des décennies, l’entité sioniste a pu attaquer ses voisins comme bon lui semblait. Cela a changé. Elle n’ose plus entrer au Liban par crainte des représailles du Hezbollah. L’espace aérien occidental de la Syrie lui est maintenant fermé à Israël grâce à la nouvelle défense aérienne S-300PMU2 livrée par la Russie à l’armée syrienne. Les forces spéciales israéliennes ont bâclé leur incursion à Gaza et la défense antimissile du dôme de fer s’est avérée inapte à protéger les colonies sionistes. La résistance à Gaza a de nouvelles capacités et de nouvelles surprises attendent Israël en cas de nouvelle attaque.

Les nouveaux « amis » d’Israël à la tête de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis se sont révélés instables et de peu de valeur. Le mouvement Boycott, Désinvestissement et Sanctions contre l’État autoproclamé d’apartheid a altéré son image. Les activités de son lobby viennent d’être exposées au grand jour. Son déficit budgétaire est trop grand.

Le court conflit à Gaza n’a fait que révéler la faiblesse d’Israël et le fait qu’il est en perte continuelle de puissance.

Mise à jour le 14 nov, 10:00 UTC

Le ministre israélien de la Défense, Avigor Lieberman, vient de démissionner et a appelé à de nouvelles élections. Il dit que l’argent qatari que Netanyahou a autorisé à entrer à Gaza et le cessez-le-feu d’hier sont les raisons raisons de son désaccord avec Netanyahou.

Netanyahou avait planifié le premier cessez-le-feu avec Gaza pour diviser le Hamas [qui dirige Gaza] et Mahmoud Abbas [qui dirige la Cisjordanie]. Hier, les Saoudiens ont donné de d’argent à Abbas pour contrebalancer l’argent que le Qatar avait donné au Hamas à Gaza.

Cette division des Palestiniens fait partie du plan Kushner.

Lieberman n’est pas d’accord. Il est le super faucon de John Bolton dans ce jeu, à l’extrême droite de Netanyahou.

Netanyahou veut éviter une élection anticipée. Son parti, le Likoud, vient de perdre des sièges aux élections locales et il a peur que la campagne ne porte sur Gaza et sur sa nouvelle position accommodante dans le dernier conflit.

Mais avec une majorité de deux sièges seulement dans une coalition instable, Netanyahou aura du mal à se maintenir.

Juste au moment où je rédige cette la mise à jour, Naftali Bennett, le chef du parti religieux le Foyer Juif, a exigé d’être nommé ministre de la Défense. Cela ne plaira pas à Netanyahou. Il ne veut pas donner à Bennet un poste aussi prestigieux. Mais Bennett démissionnera et fera exploser la coalition s’il n’obtient pas ce qu’il veut.

Moon of Alabama

Traduction : Dominique Muselet

Source: https://arretsurinfo.ch/la-courte-guerre-avec-gaza-a-mis-en-lumiere-la-faiblesse-disrael/


 

CESSEZ-LE-FEU A GAZA: GROGNE CHEZ LES COLONS ISRAELIENS CONTRE NETANYAHU ET CONTRE L'ARMEE QU'ILS JUGENT INCOMPETENTE.

Cessez-le-feu à Gaza: grogne chez les colons. Netanyahu se défend. Lieberman démissionne. La Résistance fête

 Depuis 6 heures  14 novembre 2018

lieberman_gaza1

 Entité sioniste - Moyent-Orient

 

Le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu s’est défendu mercredi face aux critiques après le cessez-le-feu conclu indirectement avec les factions de la résistance après une escalade militaire qui s’est poursuivie 48 heures.

« Dans les périodes d’urgence, le public ne peut pas toujours être mis dans la confidence de décisions essentielles pour la sécurité du pays et de considérations qui doivent rester secrètes pour l’ennemi », a-t-il dit. « Nos ennemis nous ont suppliés d’accepter ce cessez-le-feu et ils savent très bien pourquoi ils l’ont fait ».

Selon l’AFP, M. Netanyahu s’exprimait à Sde Boker (sud) lors d’une cérémonie à la mémoire de David Ben Gourion, l’un des pères fondateurs de l’entité sioniste.

netan_gaza

Or Netanyahu fait face aux critiques des colons israéliens qui habitent dans les périphéries de la bande de Gaza et de membres de sa propre coalition gouvernementale après l’annonce d’un cessez-le-feu mettant fin à la plus sévère confrontation entre l’armée israélienne et les factions de la résistance palestinienne depuis la guerre de 2014.

Ils lui reprochent d’avoir accepté le cessez-le-feu avant d’avoir frappé plus fort le Hamas qui gouverne sans partage la bande de Gaza.

« J’entends la voix des habitants du sud », a-t-il dit, « mais moi et les chefs des services de sécurité voyons une image plus large de la réalité des choses, que je ne peux pas partager avec l’opinion publique ».

Lors d’une réunion du cabinet de sécurité, forum restreint chargé des questions les plus sensibles autour du Premier ministre, les responsables de l’armée et de tous les services de sécurité ont plaidé mardi pour le cessez-le-feu, a rapporté la presse israélienne, et M. Netanyahu les a suivis, sans soumettre la question à un vote.

« Réveillez-vous »

Peu de temps après l’annonce de la trêve à Gaza, mardi soir, les colons sont descendus dans la rue pour exprimer leur déception envers les capacités militaires du régime, qualifiant leur armée d’incompétente.

 

colons_protestations
Ils ont dénoncé l’armée et le cabinet sécuritaire de Benjamin Netanyahu les accusant d’avoir « cédé » à la Résistance palestinienne, rapporte Press TV.

Selon le site du quotidien israélien Yediot Aharonot, les colons arboraient aussi des banderoles dans lesquelles ils exprimaient leur tracasserie de la détérioration de la situation sécuritaire. Ils déploraient surtout les sirènes d’alarme qui ne connaissent pas de répit et des pneus brûlés durant les manifestations organisées par les Gazaouis régulièrement depuis le mois de Mars pour réclamer leur droit de retour. « Réveillez-vous, le sud est en train de brûler » proclamait une banderole auprès de feux de rue.

Grand échec

Dans les rangs de l’opposition israélienne, sa cheffe Tzipi Livni a qualifié le cessez-le-feu de « grand échec sécuritaire pour Israël » avant d’ajouter que cela pourrait porter atteinte aux capacités de dissuasion israéliennes.

Même dans les rangs de la coalition gouvernementale qu’il dirige, Netanyahu fait face à une grogne. Son ministre de la guerre et chef d’Israël beitenou Avigdor Lieberman a démissionné cet après-midi pour protester aussi contre le cessez-le-feu. Selon l’AFP, il a appelé à des élections anticipées.

« Nous avons apporté une réponse insuffisante, inadéquate et inacceptable au tir de 500 roquettes » contre Israël, a-t-il dit.
« L’Etat achète le calme à court terme au prix de graves dommages à long terme pour la sécurité nationale », a poursuivi Avigdor Lieberman.
Il a aussi critiqué la décision du gouvernement de permettre le transfert de dollars qataris dans la bande de Gaza principalement pour payer les salaires des fonctionnaires du mouvement Hamas.
« Nous devons nous entendre sur une date pour des élections le plus tôt possible », a argué M. Lieberman.

Aveu de défaite

lieberman_gaza

Pour la résistance palestinienne, dont le mouvement Hamas, cette démission constitue « un aveu de défaite face à la résistance et un séisme politique sur la scène des occupants ».

« La démission de Lieberman à cause de Gaza est la confirmation de l’échec de son opération de renseignement et l’annonce flagrante de sa défaite, ce qui constitue une nouvelle victoire pour Gaza qui a fait plier l’occupation et échouer ses plans », ont conclu les factions dans un communiqué commun, publié par l’agence palestinienne al-Quds directement après le départ du ministre israélien.

 

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/1123289


 

IMAGES VIDEO DE "L' "EMBUSCADE DE LA BANNIERE" QUI A TUE ET BLESSE 6 SOLDATS ISRAELIENS

Images vidéo de « l’embuscade de la bannière » qui a tué et blessé 6 militaires israéliens

 Depuis 6 heures  14 novembre 2018

embuscade_banniere3

 Moyent-Orient - Palestine

 

embuscade_banniere2

Alors que l’escalade battait son plein dans la bande de Gaza et les colonies autour, la chaine de télévision libanaise al-Mayadeen Tv a diffusé les images d’une opération de résistance qui avait été effectuée par la résistance palestinienne le mois de février dernier et qui avait tué et blessé six soldats israéliens.

Baptisée « Embuscade de la bannière », elle montre comment des résistants palestiniens ont piégé la baïonnette en cuivre d’un drapeau palestinien avant de le fixer sur la barrière qui sépare la bande de Gaza.

Un soldat israélien n’a pas tardé à s’en emparer, comme le font à chaque fois ses collègues. Une fois arrivé au côté de ses pairs, l’explosion a eu lieu.
Selon Abou Moujahed, le porte-parole des Comités de la résistance populaire, une faction de la résistance palestinienne, cette opération réalisée le 17 février 2018 a été  dédicacée « aux fils  du peuple palestinien et à l’axe de la résistance qui continue à le soutenir ».

 

 

https://french.almanar.com.lb/1123685


 

APPEL URGENT DU FRONT POPULAIRE DE LIBERATION DE LA PALESTINE: GAZA ATTAQUEE! SOUTENONS LA RESISTANCE! (FPLP)

Publié par Coup Pour Coup 31

Appel urgent : Gaza attaquée ! Soutenons la Palestine, soutenons la Résistance ! (FPLP)

Appel urgent : Gaza attaquée ! Soutenons la Palestine, soutenons la Résistance ! (FPLP)

Le Front populaire de libération de la Palestine appelle de ses vœux une action urgente de la part des amis de la Palestine, des mouvements pour la justice et la libération et des communautés palestiniennes et arabes du monde entier, aux côtés de Gaza attaquée en ce moment critique. Nous lançons cet appel en honneur et en deuil de nos deux camarades héroïques, Mohammed al-Tatari et Mohammed Odeh, martyrisés aujourd'hui par les forces d'occupation sionistes qui les ont attaqués alors qu'ils se battaient pour la liberté de leur pays, la Palestine et tout son peuple.


Ce meurtre commis par les forces coloniales intervient après une attaque hier, au cours de laquelle les forces sionistes ont cherché à envahir la bande de Gaza lors d'une opération d'infiltration visant à kidnapper ou à assassiner les chefs de la résistance palestinienne. Ils ont tué 7 Palestiniens qui sont morts en combattant pour défendre leur terre - mais la résistance palestinienne ne les a pas laissés partir avec leur crime. La résistance a tenu bon, luttant héroïquement contre l'une des puissances les plus lourdement armées du monde et frappant puissamment contre les assassins et les meurtriers.

Ce soir, les bombes frappent de nouveau Gaza. Les forces sionistes pilonnent et bombardent des stations de télévision et des universités et menacent de recommencer à attaquer des hôpitaux. Il s’agit du dernier assaut militaire vicieux dirigé contre les Palestiniens à Gaza, après les guerres de 2009, 2012 et 2014, et d’innombrables attaques à la bombe et assassinats, au cours de onze années de siège brutal et implacable.

Cette attaque est une tentative de supprimer les acquis de la Grande Marche du Retour, dans laquelle des milliers de Palestiniens à Gaza ont revendiqué leur droit fondamental de revenir et de rompre le blocus. Contre ce mouvement populaire, les forces sionistes ont libéré leurs tireurs d’élite, tuant plus de 200 manifestants palestiniens. Malgré toutes ces attaques, le peuple palestinien de Gaza reste attaché à la résistance, refuse de renoncer à ses défenseurs et reste déterminé dans la lutte pour le retour et la libération.

Les Palestiniens à Gaza ne sont pas seuls! Et ils ne doivent pas être laissés seuls. Cette attaque est non seulement menée par l'occupation israélienne, mais également par des puissances impérialistes telles que les États-Unis, la France et la Grande-Bretagne, qui arment et soutiennent l'État colonisateur raciste jusqu'au bout. Les régimes réactionnaires arabes qui cherchent à démanteler les droits et l'existence des Palestiniens tout en provoquant destruction et mort sur le Yémen sont également complices de cette attaque.

Le moment est venu d'agir. Descendez dans les rues et sur les places, organisez, manifestez, protestez et mobilisez-vous aux côtés du peuple palestinien attaqué à Gaza, mais continuez à résister malgré tous les obstacles. Construisez le boycott d'Israël et affrontez l'impérialisme partout où il existe. Soutenez le peuple palestinien, la résistance palestinienne et la cause palestinienne : la lutte pour le retour et la lutte pour la libération, de la mer au Jourdain!

 

Front populaire de libération de la Palestine, 12 novembre 2018

 

Source : FPLP – Traduction : Coup Pour Coup 31

Mohammed Odeh (à gauche) et Mohammed al Tatari

Mohammed Odeh (à gauche) et Mohammed al Tatari

 

http://www.couppourcoup31.com/2018/11/appel-urgent-gaza-attaquee-soutenons-la-palestine-soutenons-la-resistance-fplp.html


 

LA RESISTANCE A DONNE UNE LECON A L'ENNEMI A KHAN YOUNES. LE HEZBOLLAH CONDAMNE LA POURSUITE DE L'AGRESSION ISRAELIENNE CONTRE GAZA

Hezbollah: la résistance a donné une leçon à l’ennemi à Khan Younes

 Depuis 11 heures  13 novembre 2018

hezb_drapeau

 Moyent-Orient - Palestine

 

Le Hezbollah a condamné la poursuite de l’agression israélienne contre Gaza et l’ignoble tentative d’assassinat de l’un des cadres de la résistance.

Les combattants de la Résistance qui se sont affrontés avec les soldats de l’occupation à Khan Younes leur ont appris une leçon de penser mille fois avant de procéder à n’importe quelle agression.

Le Hezbollah a en outre salué « la riposte aux missiles courageuse de la Résistance qui reflète une nouvelle fois la volonté et la détermination du peuple palestinien à des défendre sa terre et ses lieux saints.

Après avoir présenté ses condoléances au Hamas, aux factions de la résistance ainsi qu’aux familles des martyrs, le Hezbollah a affirmé que le peuple palestinien vaillant est plus que jamais capable de se tenir face aux agressions de l’ennemi et à avorter ses complots.

Le Hezbollah a enfin appelé la nation arabe et islamique à soutenir avec courage le peuple palestinien et les factions de la résistance.

Source: AlManar

https://french.almanar.com.lb/1121342


 

BANDE DE GAZA: LA RESISTANCE RIPOSTE AUX AGRESSIONS ISRAELIENNES

Bande de Gaza : la résistance tire une centaine de roquettes contre les colonies

 Depuis 31 minutes  12 novembre 2018

tirs

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

bus_colonie

Les agressions israéliennes et la riposte palestinienne se sont poursuivis ce lundi 12 novembre, au lendemain de l’opération israélienne avortée  dans la bande de Gaza.

Des raids aérien israéliens ont tué ce lundi 2 palestiniens et blessé trois autres dans la région de Beit Lahya, au nord de la bande de Gaza, rapporte le ministère palestinien de la santé.

Selon le correspondant de la chaine de télévision al-Manar dans cette région, la riposte palestinienne ne s’est pas fait attendre:  les factions de la résistance palestinienne ont tiré  pas moins de 80 roquettes en direction des colonies israéliennes situées dans les zones avoisinantes de la bande de gaza en l’espace de 40 minutes.

La chaine 10 de télévision israélienne a pour sa part indiqué qu’au moins 100 roquettes avaient été tirées. Elles se sont abattues sur les colonies de Sederot, Netviot et Ofakim. Les sirènes d’alarme y ont été activées, indiquent les média israéliens, selon lesquels un bus a été touché, ainsi que le passage frontalier Karam  Abou Salem au sud de la bande de Gaza. Et il est question de 12 blessés dans les colonies.

Dans un communiqué, la cellule commune des factions de la résistance palestinienne a assuré que « les colonies situées dans l’entourage de la bande de Gaza seront invivables tant que l’ennemi poursuit ses agressions »

Dans la soirée du dimanche 11 novembre, une unité commando de l’armée d’occupation israélienne s’est infiltrée dans le territoire de l’enclave palestinienne en direction de Khan Younès. Elle a été dévouverte avant d’y parvenir par les résistants palestiniens qui l’ont traquée et des accrochages ont eu lieu au cours desquels les drones d’attaque israéliens sont intervenus. 7 Palestiniens sont tombés en martyrs, un officier israélien a péri et un autre est grièvement blessé.

 

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/1120869


 

GAZA: L'ARMEE ISRAELIENNE VIENT DE TUER 6 PALESTINIENS DONT 2 RESPONSABLES DU HAMAS

Six morts dans une opération israélienne à Gaza

Six morts dans une opération israélienne à Gaza

 

D'après les autorités gazaouies, l'armée israélienne a tué six Palestiniens, dont deux responsables du Hamas, dans l'enclave palestinienne.

Détails à suivre...

https://francais.rt.com/international/55336-morts-dans-operation-israelienne-gaza?utm_source=browser&utm_medium=push_notifications&utm_campaign=push_notifications