ALQODS OCCUPEE : AGRESSION BARBARE CONTRE UN PALESTINIEN RAPPELANT CELLE DE GEORGES FLOYD AUX USA

AlQuds occupée: Agression barbare contre un Palestinien rappelant celle de Georges Floyd

 Depuis 10 heures  5 mai 2021

Arrestation barbare d'un Palestinien par les forces d'occupation israéliennes

Arrestation barbare d'un Palestinien par les forces d'occupation israéliennes

 Article traduit - Moyent-Orient - Palestine

 

Rédaction du site

ag3

Des membres de la police d’occupation israélienne ont agressé, mardi 4 avril, un jeune Palestinien à Jérusalem AlQuds occupée, de la même manière similaire à celle qui a conduit au meurtre de George Floyd, un Afro-Américain, après qu’un policier blanc a pressé son genou sur son cou pendant plus de 9 minutes.

Une vidéo diffusée par la chaîne de télévision israélienne Kan  documente la barbarie de la police d’occupation contre les résidents palestiniens qui protestaient, mardi soir, contre leur expulsion de leurs maisons, dans le quartier de Cheikh Jarrah à l’est de Jérusalem AlQuds occupée.

ag4

Durant cet assaut, des membres de la police d’occupation ont arrêté un jeune palestinien. Un d’entre eux a placé le visage du jeune homme au sol tout en tordant ses bras, et un deuxième a pressé sa jambe sur le dos de la victime.

Cette scène a rappelé le meurtre de George Floyd, le 25 mai 2020, qui a déclenché de nombreuses manifestations aux États-Unis et à l’étranger, dénonçant le racisme et les abus policiers.

10 Palestiniens ont également été détenus, lundi 3 mai, après une attaque de l’armée d’occupation israélienne et des colons contre les manifestants dans le quartier de Cheikh Jarrah.

Le ministère palestinien des Affaires étrangères a déclaré que les tribunaux israéliens ont approuvé, depuis du début de l’année dernière jusqu’au mois de mars 2021, l’expulsion de 33 familles palestiniennes, soit 165 personnes, du quartier de Cheikh Jarrah.

Cette décision a suscité l’ire des dirigeants et des habitants palestiniens du quartier de Cheikh Jarrah qui refuse de remettre les clés de leurs maisons aux colons israéliens qui prétendent qu’ils sont les propriétaires.

 

Source: Traduit à partir d'Anadolu

https://french.almanar.com.lb/2058113

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire