CAMP DE REFUGIES DE JENINE : UN OFFICIER SIONISTE ABATTU ET CINQ AUTRES GRAVEMENT BLESSES

tourtaux-jacques Par Le 13/05/2022 0

Dans PALESTINE

L'assaut de l'armée sioniste contre Jénine fait flop...

Friday, 13 May 2022 4:48 PM  [ Last Update: Friday, 13 May 2022 5:42 PM ]

 30 

Les combattants de Saraya al-Qods, la branche militaire du mouvement du Jihad islamique. ©Tasnim

Depuis lundi, l'entité sioniste prêche au monde entier un exercice à grande échelle destiné à préparer le régime à faire face à une guerre multifrontale et multidimensionnelle. Après des semaines d'hésitation, des centaines de soldats des forces spéciales sionistes ont pris d'assaut vendredi Jénine, un camp du nord de la Cisjordanie qui s'est littéralement transformé en quartier général d'opérations spéciales contre Israël, puisqu'il a mené par intermittence des attaques antisionistes au cœur d'Israël, sept opérations depuis fin mars, dont la dernière a constitué un véritable exploit dans la mesure où les auteurs ont réussi à percer le mur de séparation et à liquider trois officiers à Elad. Mais ce vendredi, l'armée sioniste peut être sûre : non seulement elle ne peut pas faire face à une guerre multi-fronts, mais elle est désormais incapable d'infiltrer Jénine. Plus tôt, de violents affrontements ont été signalés depuis la base et les combattants palestiniens ont repoussé l'assaut. Mieux encore, ils ont liquidé un officier sioniste ! C'est un officier de l'unité Yamam qui a été tué par les combattants de Jénine. Trois autres officiers sionistes ont été blessés. L'entité a été gravement blessée et a eu du mal à reconnaître la mort du sioniste. Yamam est un escadron de la mort chargé de l'attaque et de la terreur qui a tenté ce matin d'arrêter Mahmoud al-Duba'i. Il a été arrêté avec des roquettes tirées sur sa maison après des heures d'encerclement, mais l'armée a perdu la main : un officier sioniste tué, cinq autres gravement blessés ou peut-être déjà morts... Que s'est-il passé à Jénine ?

Selon des sources d'information, les forces militaires israéliennes ont de nouveau attaqué le camp de réfugiés de Jénine, quelques heures avant les funérailles de la journaliste palestinienne Shireen Abu Akleh, abattue par les troupes du régime alors qu'elle couvrait l'un des raids de l'armée israélienne dans le camp.

Les troupes israéliennes ont ouvert le feu à balles réelles et tiré des balles en caoutchouc sur de jeunes Palestiniens qui tentaient de leur barrer le passage.

Al-Jazeera rapporte que des militants sionistes ont également encerclé plusieurs maisons du quartier d'al-Hadaf pendant l'attaque.

Task Force palestinienne tonne!

Task Force palestinienne tonne!

Exercice militaire d’Israël : Démonstration de force ou dissimulation des faiblesses du régime sioniste.

"L'armée israélienne n'a pas autorisé les ambulances à entrer dans le camp et a empêché l'équipe de secours d'atteindre le quartier d'al-Hadaf et l'a encerclée", a déclaré une source.

Selon le ministère palestinien de la santé, 13 Palestiniens ont été blessés jusqu'à présent, dont plusieurs dans un état critique.

Les forces d'occupation israéliennes ont ouvert le feu sur une ambulance du camp de Jénine, qui devait transporter les blessés, selon des sources locales.

Les forces ont encerclé la maison de Mahmoud al-Duba'i en présence de snipers israéliens déployés en grand nombre dans les environs.

Israël perd ses

Si le régime sioniste assassine Yahya Sinwar, il sera de nouveau vaincu par la Résistance palestinienne.

Jusqu'à présent, les occupants israéliens ont tiré six obus de mortier sur la maison où al-Duba'i s'était réfugié, et une grande partie de la maison a été incendiée.

Le Centre d'information palestinien a rapporté que le régime sioniste a visé la maison du combattant palestinien Mahmoud al-Duba'i dans le camp de Jénine avec un missile anti-char avant de l'arrêter.

 

Le père du combattant palestinien Mahmoud al-Daba'i a confirmé son arrestation dans le camp de Jénine, affirmant que les occupants israéliens l'avaient arrêté après des heures de siège et des tirs de mortier sur sa maison.

Il y a quelques heures, les médias palestiniens ont rapporté qu'un officier des forces spéciales sionistes avait été grièvement blessé lors du siège de la maison de Mahmoud al-Duba'i dans le camp de Jénine et des affrontements avec les forces de la Résistance palestinienne.

Israël a peur de l'axe de la Résistance!

Israël a peur de l'axe de la Résistance!

Des témoins oculaires ont également déclaré qu'un hélicoptère avait atterri à la périphérie du camp et l'avait emmené à l'hôpital.

"Yamam" est l'une des quatre forces spéciales de la police des frontières du régime sioniste, qui selon les sionistes prétendent être en charge des opérations anti-terroristes.

 

À cet égard, le porte-parole du bataillon de résistance de Jénine a blâmé le régime sioniste pour la vie de Mahmoud al-Duba'i et a ajouté qu'Israël paiera pour son crime contre le combattant palestinien.

Le Front populaire de libération de la Palestine (FPLP) a également déclaré dans un communiqué que le peuple palestinien répondra aux crimes des occupants sionistes, en particulier dans le camp de Jénine, et continuera à combattre l'armée sioniste et les colons dans toutes les parties de la Cisjordanie.

Armée israélienne finito!

Armée israélienne finito!

Les capacités du Hamas se renforcent de jour en jour, admet le quotidien israélien Yediot Aharonot.

Depuis le 22 mars, Israël se trouve dans une situation sécuritaire précaire en raison d'une série d'opérations martyres palestiniennes lancées à Beer Sheva, le régime sioniste cherche donc à renforcer ses mesures de sécurité.

La présence militaire du régime sioniste à l'intérieur de la Cisjordanie occupée a atteint un tel niveau qu'il est devenu courant de voir des soldats israéliens en uniforme militaire dans les villes de Palestine occupée. Tout cela vise à réhabiliter l'image d'Israël aux yeux de l'opinion publique israélienne, en instillant la capacité de l'armée et des institutions de sécurité israéliennes à assurer la sécurité des colons israéliens.

Ainsi, à la lumière du climat actuel d'insécurité pour l'entité sioniste, les responsables israéliens semblent avoir vu dans le 74e anniversaire de l'établissement de ce régime illégitime une grande opportunité d'atteindre cet objectif par le biais de mesures médiatiques destinées à dissimuler les problèmes pour la sécurité israélienne et les conflits internes au sein du cabinet du régime.

La Cisjordanie frappe Israël

La Cisjordanie frappe Israël

Opération du jeudi contre Elad, première démonstration de force de la Cisjordanie

Parmi les événements de cette cérémonie figuraient des défilés militaires, des célébrations en l'honneur des soldats de l'armée israélienne et la mise en valeur de leur soi-disant puissance au niveau diplomatique par de nombreux messages vidéo de félicitations des dirigeants des grands pays du monde et surtout des pays arabes capitulards.

Mais pendant que les Israéliens profitaient d'une cérémonie pleine de messages faussement rassurants de la part des colons israéliens, les deux opérations individuelles de deux jeunes Palestiniens sous les lourdes mesures de sécurité d'Israéliens ont cassé les apparences.

Il était donc naturel qu'Israël cherche à échapper à ce sentiment d'insécurité en exprimant sa haine envers les Palestiniens et en redonnant confiance aux colons, étant donné ce qu'il a appelé le "syndrome de l'opération martyre palestinienne" ces derniers temps. Il reste donc les options limitées suivantes à cette fin.

Compte tenu de la recrudescence des opérations commando palestiniennes contre Israël, qualifiées par ce dernier de "syndrome de l'opération martyre palestinienne", les responsables israéliens n'auraient d'autre choix que de recourir aux trois options suivantes, qui constituent une arme mortelle à double tranchant, pour échapper à ce sentiment d'insécurité et gagner la confiance des colons israéliens.

Israël : le feu se propage...

Israël : le feu se propage...

Comment analyser les failles sécuritaires de l’entité sioniste?

Il n'y a pas de grande figure de la Résistance palestinienne en Cisjordanie qui puisse être assassinée ou arrêtée par Israël pour faire croire à l'opinion publique qu'une grande mesure de sécurité israélienne a été prise.

De plus, si Israël veut attaquer le camp de réfugiés de Jénine et le présenter comme une opération militaire majeure, il ne pourra pas en supporter les conséquences politiques, d'autant plus que cette mesure ne permettra pas d'empêcher les opérations martyres palestiniennes, ceux notamment qui sont individuelles et n'ont pas forcément des liens avec un groupe de résistance particulier.

Si Naftali Bennett veut mener une opération militaire de grande envergure dans les territoires occupés de 1948, il s'engagera dans des complexités opérationnelles qui signifient le renversement du cabinet israélien car les alliés arabes du cabinet ne pourront pas résister aux protestations palestiniennes et seront obligés de battre en retraite.

Bien qu'un éventuel assassinat du chef du Hamas Yahya Sinwar à Gaza soit une réussite importante pour le Premier ministre israélien Naftali Bennett, Israël reconnaît que le coût d'une tentative d'assassinat de n'importe quel chef de la résistance palestinienne est le déclenchement d'une guerre immédiate qui compliquera la situation sécuritaire, sans compter qu'à ce stade, le front intérieur d'Israël ne sera pas en mesure de faire face aux conséquences de cette guerre.

Quatre coups mortels anti Israël ?

Quatre coups mortels anti Israël ?

Pourquoi Israël est définitivement condamné ?

Avec l'escalade de la crise interne et médiatique en Israël, les responsables de la sécurité du régime poussent à l'option d'assassiner les figures de la Résistance palestinienne à Gaza, même au prix du déclenchement d'une autre guerre, car la politique d'isolement de tous les Palestiniens par des mesures économiquement destructrices en Cisjordanie, à Qods et dans les territoires occupés en 1948 a échoué sur divers plans; le désarroi de l'armée sioniste face aux missiles et roquettes palestiniens lors de l'opération Épée de Qods en est un bon exemple.

Par conséquent, certains responsables israéliens estiment que la poursuite de la politique d'endiguement ne profitera pas à Israël et que toute confrontation avec Gaza pendant cette période, surtout avec l'escalade des tensions à la mosquée Al-Aqsa, donnera aux Palestiniens une nouvelle chance de renforcer l'unité de leurs fronts. De plus, cela place Israël dans une position de guerre sur tous les fronts à la fois.

http://french.presstv.ir/Detail/2022/05/13/682032/J%C3%A9nine---un-officier-sioniste-liquid%C3%A9--

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire