"CHAMPS A MISSILES" A GAZA?

Mobilisation générale à Gaza : le pré état de frappe anti-Israël ...

 
US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)
 
Tir de missile de Gaza contre Israël.(Archives)

Ce dimanche tôt dans la matinée, une très forte explosion a secoué une colonie du sud d'Israël dont le nom est totalement tu par la presse sioniste : aucun détail n'a été fourni sur cette explosion qui a tout pour ressembler à une vaste pré-frappe au missiles. En effet, un Palestinien détenu dans les geôles sionistes sans aucun motif digne de ce nom est sur le point de mourir. Maher al-Akhras, en grève de la faim depuis 90 jours, se trouve en phase critique dans un hôpital où il a été transféré de force par un commando sioniste qui s'est infiltré dans la nuit de vendredi en prison pour l'arracher de son lit de mort.

La Résistance palestinienne a juré de venger son sang s'il finit par mourir, surtout que Gaza et Ramallah, s’impatientant pour prouver aux "gourous golfiens" à quel point est sans lendemain l'aventure de la normalisation. Les Surtout que les pétrodollars saoudo-émiratis, massivement re-canalisés vers l'entité depuis bien avant le 15 septembre ne semble en rien changer quoi que ce soit au lamentable état social, politique et militaire d'un Israël que Yossi Melman, chroniquer de Maariv reconnaissait il y a deux jours "n'être pas un Etat" mais un "amas de clans qui ne pensent qu'à leurs intérêts" , qui se tirent dessus de façon à se neutraliser: une "entité sans lendemain.

Depuis samedi, les Brigades de Qods,  branche militaire du mouvement du Jihad islamique palestinien dont est proche Akras, ont lancé un appel à la mobilisation générale à Gaza, mis en état d'alerte leurs unités militaires, leurs unités balistiques entre autres. Cette mobilisation générale a été décrétée juste après la détérioration de l’état de santé de Maher al-Akhras, arrêté en juillet près de Naplouse et détenus depuis, sans inculpation. Des dizaines de palestiniens ont tenu ce samedi une veillée de solidarité avec Akhras, signe d'une explosion de colère à venir avec tout ce que cela compte de missiles, de roquettes pour les colonies sionistes.

Dans une séquence-vidéo, al-Akhras, a exprimé samedi sa fierté pour la "fermeté" de la Syrie, de "son peuple" et de "son armée face au complot et à la guerre terroriste étrangère contre elle : « Nous remercions la Syrie pour son honorable position et fermeté face à Israël, une fermeté qui dure depuis de nombreuses années, et malgré l'état de crise qu'elle traverse... Je salue la Syrie et son armée héroïque qui ont combattu les takfiristes criminels. Et si Dieu le veut, la Syrie les vaincra et récupérera ses territoires. Puisque le peuple, l'État et l'armée syriens soutiennent toujours notre cause, nous les remercions encore ». Ahlam Haddad, l'avocat d’al-Akhras, a déclaré samedi que le Palestinien avait demandé "au peuple palestinien de "défendre sa patrie". 

Tout ceci tombe à point nommé alors meme que l'entité sioniste ne parvient plus à se défaire de cette dynamisme de déclin qui de la Syrie au Sud du Liban en passant par Gaza la sillonne et lui inflige des secousses tellurique. Al Arabi Al Jadid a annoncé ce dimanche la visite toute imminente d'une haute délégation de la Résistance en Egypte auprès de qui l'entité sioniste rapporte souvent ses supplications. Depuis quelques semaines la montée en puissance des tirs de roquettes a mis sens dessus dessous la vie es colons qui frappés de plein fouet par Covid-19 ont peur de s'enterrer dans des abris sous terrain. Une avalanche de missiles saurait bien inverser la donne sanitaire et provoquer des sursauts de maladies en Israël et non pas, comme c'est le cas aujourd'hui, en territoires palestiniens. Mais le renseignement égyptien contacté par le régime de Tel-Aviv a d'autres inquiétudes sionistes à transmettre a la Résistance : Des informations qui "font état de l'arrivée des missiles antiavion iranien et russe à Gaza et qui paralyserait de facto l'armée de l'air israélienne dans le ciel de Gaza.... Israël serait même prêt à un échange de prisonniers pour éviter que cela ne se produise" 

Al Arabi al-Jadid ajoute : les Israéliens auraient demandé à l'Egypte et au Qatar de tout faire pour stopper les tirs de roquettes.. Tel-Aviv est transi de peur depuis que son renseignement a reçu des informations comme quoi les brigades Qassam serait sur le point de faire entrer à Gaza des armes propres à changer le rapport des forces. Il s'agit des pièces capables de former une DCA anti-Israël". Le message d'Akhras à l'adresse de la Syrie prend alors tout son sens. Il y a peu le chef du bureau politique du Hamas rencontrait le secrétaire général du Hezbollah à Beyrouth. A l'époque les médias n'en ont pas parlé mais il semblerait que les champs à missiles seraient sur le point de retrouver le chemin de Gaza si ce n'est déjà le cas. 

Et pour la comprendre, il conviendrait peut-être mieux  de renvoyer au récent exercice militaire que l'Iran a tenu les 28 et 29 juillet sous le nom "Grand Prophète-14", exercice marqué par l'émergence du concept de "champ à missile". ce concept de champ à missile qui consiste à faire tirer des engins comme Fateh-110 à partir des cartouches enterrés a fait l'économie du personnel et des lance-missiles. Il y va évidemment de principe de surprise, propre à la doctrine de guerre symétrique dans la mesure où tout mouvement sur la terre peut être détecté par des drones de reconnaissance ou bien des satellites, mais qu'avec cette tactique, tout reste secret jusqu'à la dernière minute. Bref un bon moyen pour surprendre les avions sionistes en plein ciel de Gaza!  Alors la normalisation?... 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire