GAZA : L’AXE US/ISRAËL MIS ECHEC ET MAT.

tourtaux-jacques Par Le 25/05/2021 0

Dans PALESTINE

Comment la Résistance a "neutralisé" à Gaza les atouts stratégiques adverses : le F-35, ICBM, bombe nucléaire?

Tuesday, 25 May 2021 9:13 AM  [ Last Update: Tuesday, 25 May 2021 11:19 AM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le F-35 israélien n'a réellement brillé à Gaza la semaine dernière. En termes de furtivité il a échoué, en termes de frappe, il a frappé des tuyaux au lieu des rampes de lancement de misisles (Avia.pro)

Dans la nuit de 17 à 18 mai courant et en l’espace d’à peine six heures, six bases aériennes israéliennes répandues dans un rayon de 60 à 150 kilomètres par rapport à Gaza ont été frappées par intermittence à la faveur des salves de missiles contenant jusqu’à 200 engins. Ainsi  Palmachim, Hatzor, Hetzarim, Nevatim et Tel Nof y ont passé entre autres,  sans que la DCA multicouche US/Israël puisse réussir à intercepter ne serait que les moindres roquette ou missile. Des fuites qui continuent à inonder la toile, en ce 25 mai, soit 4 jours après la trêve, évoquent une totale confusion dans le camp US/Israël où plus d’un reconnaît la débâcle à la fois du renseignement de l’armée israélienne, du renseignement israélien tout court et de  la machine de guerre US/Israël.

Cependant, la censure post-guerre en Israël ne le dit pas du tout,  mais parmi ces bases se trouvaient lesquelles abritant en gros des meilleurs escadrons de l’armée de l’air sioniste avec des centaines de F-15, F-16, F -18 qui ont largué en l'espace de 12 jours des tonnes de GBU (Guided Bomb Unit ) et de JDAM, (Munition à guidage GPS) sur Gaza, il y en a quelques-unes, ultra-secrètes qu’Israël n’aurait jamais crues être aussi permissives.

Les milieux militaires sionistes n'écartent pas un renversement d'Israël au terme d'une offensive d'envergure

Les milieux militaires sionistes n'écartent pas un renversement d'Israël au terme d'une offensive d'envergure

Nevatim, base à F-35 Adir et à GoldStream G550 alias AWACs israélien  située au Néguev, laquelle base a subi en plein fouet des vagues de missiles Qassem, toujours selon des fuites, sans avoir été à même de se défendre. Or la base aérienne Netavim à 20 kilomètres du réacteur de Dimona, déjà largement mise à l’épreuve en avril, par le missile syrien qui a su pénétrer le ciel d’Israël sans accroc et s’y abattre, avait fait déjà l’objet d’une opération commando en février : des « bédouins braqueurs de Néguev » ainsi que l’avait prétendu à l’époque la presse sioniste, avaient réussi à s’y infiltrer, mais visiblement pas pour « détourner des milliers de balles » et les «  vendre sur le marché noir ». Cette opération semble avoir eu entre autres comme l'objectif de « décoder la DCA de la base » qui est restée totalement atone le 18 mai alors que des vagues de roquettes et de missiles s’abattaient sur Nevatim.

F-35: opération commando du CGRI!

F-35: opération commando du CGRI!

La performance de l’armée Israélienne ne correspond pas à la réalité sur le terrain.

Mais ce commando "de bédouins" particulièrement habile que la police israélienne a annoncé en février en avoir perdu totalement la trace et n’en avoir trouvé qu’une voiture abandonnée à l’entrée de la base, semble avoir fait, ces derniers jours d’autres surprises à titre posthume  à l’armée sioniste. L’opération du début de février, toujours selon les fuites, qui avait conduit les "fameux bédouins" à pénétrer les locaux les plus mieux protégés de la base Nevatim, « en traversant deux murs de cinq mètres de haut, un fossé, une grille électrique et des systèmes de surveillance et de détection opto-électroniques, aurait permis aussi le « détournement d’un dispositif électronique de l’avionique du F-35 Adir ».

Gaza: la plus grand bourde d'Israël?

Gaza: la plus grand bourde d'Israël?

Et tous ces missiles à guidage inopérés US/Israël que la Résistance soumettra à la rétro-ingénierie

Et ce "braquage" a visiblement coûté un peu trop cher à l’armée de l’air sioniste tout au long de ces 12 jours d'agression de l'Armée de l’air US/OTAN/Israël contre les missiles de la Résistance :  En effet, comme le reconnaissent les sources militaires russes, «  lors des raids israéliens sur Gaza, un chasseur F-35 avait été intercepté avec un système de missiles anti-aériens. « Initialement, l'information n'a reçu aucune confirmation, puisque le mouvement Hamas ne dispose pas de tels moyens de destruction (à l'exception des MANPADS - ndlr), cependant, il y a quelques heures, il a été confirmé que les Palestiniens ont effectivement une défense aérienne à courte portée, soit des systèmes qui ont attaqué des avions israéliens», ces sources russes relevant pour le reste que cette contre-performance de “la furtivité" de l’industrie aérienne US/Israël a eu des antécédents, les radars « russes ayant déjà à plusieurs reprises intercepté des F-35 » .

Le F-35 a perdu à Gaza ...!

Le F-35 a perdu à Gaza ...!

Et d'ajouter : « Et pourtant Israël avait prétendu avoir paré à quelques 800 failles du « bijou de l’industrie aérienne US » qui se targue d’avoir percé le secret de l’invisibilité ! La totale absence des hélicos israéliens dans la bataille, le refus très curieux de l’Armée de l’air israélienne à recourir à des missiles Standoff si largement utilisés contre la Syrie prouve qu’en termes de radars, et de traçabilité, Israël avait rencontré des problèmes et qu’il craignait les missiles sol-air palestiniens qui de toute évidence, outre  le fait d'avoir créé des unités balistiques sous le nez et barde d’Israël, auraient réussi à créer  de facto une DCA, quitte à ligoter le ciel de Gaza contre les hélicos et les missiles de Delilah. Or quand on sait que l’arsenal israélien est largement fondé sur ce genre d’engins standoff, on comprend l’ampleur du défi lancé par la petite enclave aux Israéliens. La question qui se pose désormais est la suivante : qui a doté Gaza de pareils systèmes ?

Curieusement, l’ombre imposante du Hezbollah a été trop présente en cette nuit de 17 mai où six bases militaires israéliennes ont été attaquées tournant littéralement en dérision à la fois la prétendue furtivité israélienne, mais encore son imperméabilité spatiale. En effet l’une des bases aériennes visées a été Palmachin, le nid des drones UH-60 Black Hawk, de Hermes 450, de Hermes 900 et de IAI Heron entre autres. Visiblement les cyberattaques visant toujours au mois de février Industrie Aerospatial Israel, IAI que la presse israélienne a tenté de minorer ont servi à quelque chose. Le 4 février, le Hezbollah avait même intercepté et détruit en plein ciel d’Al Zahrani un Hermes 450, mais à l’époque, l’armée sioniste avait renié cet exploit. Or Hermes 450 est un drone tactique et si les unités qui savent l’intercepter, sont déjà présentes à Gaza, on ne peut en conclure qu’une chose : Gaza est devenue une puissance militaire à l’image du Hezbollah. En effet, on assiste à un remake du scénario post-guerre 2006 d’Israël contre le Sud Liban qui s’(est soldé par l’émergence d’un acteur régional et une puissance militaire de poids de rigueur du Hezbollah, mais cette fois il s’appelle Hamas-Jihad islamique et elle agit militairement et efficacement au cœur d’Israël et contre d’Israël.

Israël :

Israël :

Tenez-vous bien 

C’est terriblement "alarmant" pour une armée israélienne que de savoir sa base à ICBM être si facilement à la portée d’un ennemi redoutable qui a des armes redoutables à proximité de ses frontières. Car, cette fameuse nuit de 17 à 18 mai, quand la base de Palmachim a été prise pour cible des missiles palestiniens, des officiers y présents ont cru que le raid visait plus loin soit la ville de Richon Lezion. Une base utilisée depuis 1988 comme un centre de lancement des fusées Shavit. La base  abrite également plusieurs escadrons d'hélicoptères (Bell AH-1 Cobra) et de drones (Palmachime compte aussi l'unité Shaldag des forces spéciales de l’armée de l’air israélienne. Le 17 janvier 2008, Israël y teste un missile Jericho III, son ICBM, ce qui donne une toute autre dimension à la frappe balistique du 18 mai. La puissance militaire qu’est Gaza et qui tient du Hezbollah vise-t-elle désormais les stocks de Jerrico III israéliens ? 

J+10, l'armée de l'air d'Israël, enterrée!

J+10, l'armée de l'air d'Israël, enterrée!

Arrow et Fronde de David rejoignent le Dôme de fer dans la "poubelle de l'histoire.

Les frappes du 21 avril contre Dimona, celle du 18 mai contre Palmachim et ses environs où Israël stocke ses missiles de 4500 kilomètres et fait voler ses fusils Shavit ou encore contre la base Nevatim où décollent des F-35 Adir, ont sans nul doute des messages à délivrer : via Gaza, l’axe de la Résistance domine ce que possède de meilleur l’entité sioniste et Cie, ou ce qu’ils croyaient jusqu’ici avoir de meilleur, à savoir la bombe nucléaire, le missile transcontinental ou encore le F-35. Cela veut dire très clairement qu’en termes militaires, l’axe US/Israël est mis échec et mat. Car le séisme balistique de Gaza n’a duré que 11 jours et la trêve est loin d’avoir mis un terme à l’embrasement. Il y a même des voix qui affirment que l'axe de la Résistance n’y a fait qu’un petit essai du 10 à 21 mai Le prochain round risque d'être dévastateur qui qu'à se rappeler ce qui est arrivé le 20 avril à l'usine de Tomer, cette usine située à Gush Dan et où l'entité fabrique les missiles de Dôme de fer, les moteurs de Shavit, les Arrow  ... 

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/25/657420/Qods-Gaza-Isra%C3%ABl-Hamas-R%C3%A9sistance

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire