JORDANIE : PLUSIEURS INCULPES APRES L'ATROCE AGRESSION D'UN ADOLESCENT DE 16 ANS

Jordanie: plusieurs inculpés après l’agression « atroce » d’un adolescent

 
 Depuis 1 heure  17 octobre 2020
 

Plusieurs personnes ont été inculpées en Jordanie après l’agression mardi d’un adolescent de seize ans, dont les mains ont été amputées et les yeux arrachés, lors de ce qui est présenté comme un acte de vengeance et qui a choqué le pays.

La victime avait été kidnappée à Zarqa, à 25 kilomètres au nord-est d’Amman, par un groupe agissant semble-t-il en représailles contre son père après son placement en détention en lien avec un meurtre. L’agression a été filmée et des images ont circulé sur internet.

Des voix s’élèvent dans le royaume, saisi d’effroi par ce drame, pour réclamer la peine de mort à l’encontre des responsables de l’agression.

Les forces de sécurité jordaniennes ont indiqué dans le courant de la semaine avoir procédé à six arrestations, dont l’auteur principal présumé, et avoir saisi deux armes à feu ainsi que « tous les objets contondants utilisés pendant l’agression ».

L’agence de presse officielle Petra a rapporté vendredi que le ministère public avait inculpé plusieurs personnes pour enlèvement et pour tentative de meurtre, entre autres chefs d’accusation, mais sans en préciser le nombre.
Elle a ajouté que l’enquête se poursuivait, notamment concernant d’autres suspects.

Le roi Abdallah II a ordonné que l’adolescent soit pris en charge à l’hôpital King Hussein d’Amman et a demandé que des mesures légales les plus sévères soient prises à l’encontre des auteurs de l’agression.

La reine Rania a qualifié cette attaque « d’atrocité innommable à tous égards ».
« Comment pouvons-nous effacer ce crime motivé par la haine? Comment pouvons-nous réparer les cœurs brisés des parents? Comment pouvons-nous protéger nos enfants de la brutalité de criminels dépourvus du sens moral le plus basique », a-t-elle écrit cette semaine sur Facebook.

Le Premier ministre Bicher al-Khasawneh, qui a rendu visite à l’adolescent mercredi, a assuré que l’affaire serait gérée « avec fermeté et conformément à la règle de droit ».

http://french.almanar.com.lb/1902826

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire