LE DETENU PALESTINIEN LIBERE MEDHAT AL-SALEH TOMBE MARTYR PAR LES BALLES DE L’ENNEMI ISRAELIEN

tourtaux-jacques Par Le 17/10/2021 0

Dans PALESTINE

Le détenu libéré Medhat Al-Saleh est tombé en martyr par les balles de l’ennemi israélien

 Depuis 2 heures  17 octobre 2021

2b41a8f0-a2b6-41d7-9df5-72001bd6d667

 Article traduit - Moyent-Orient - Spécial notre site - Syrie

 

Le détenu libéré Medhat Al-Saleh est tombé en martyr, tué par des snipers israéliens alors qu’il était de retour à sa maison à Ain Tina située dans la banlieue de Quneitra en face de la localité de Majdal Chams occupée.

Le martyr Saleh est né dans le village de Majdal Chams en 1967, et il est l’un des héros de la résistance dans le Golan syrien occupé. Il était arrêté par les forces d’occupation israéliennes pour la première fois en 1983, et après sa libération, les autorités d’occupation l’avaient arrêté à nouveau en 1985 pour passer 12 ans dans les geôles de l’occupation. En 1997, les autorités d’occupation l’avaient libéré.

Al-Saleh était la cible de plusieurs tentatives d’assassinat, notamment en 2011, lorsque les forces d’occupation israéliennes avaient ouvert le feu à plusieurs reprises sur sa maison à Ain al-Tineh, ce qui l’avait rendu plus déterminé à s’attacher à son territoire et à rester proche de Majdal Chams.

Le martyr est marié et père d’un enfant nommé Golan.

Le mouvement Hamas a pleuré le martyr Medhat al-Saleh, qui tué par les snipers de l’ennemi israélien alors qu’il rentrait chez lui à Ain  Tina, située dans la ville de Majdal Shams dans le Golan occupé.

Dans son communiqué, le Hamas a affirmé : « Le détenu libéré, le martyr Medhat Al-Saleh, était un résistant à l’occupation, rejetant l’annexion du Golan par l’occupation sioniste , mettant l’accent sur l’unité du peuple et des terres syriennes ».

Le communiqué ajoute que « le crime d’assassinat du détenu libéré, le martyr Medhat Al-Saleh, dévoile la mentalité sioniste sanglante basée sur le meurtre et le terrorisme », notant que « ce crime odieux n’affaiblira pas la résistance ni la fermeté de notre peuple dans le Golan occupé qui rejettent les projets sionistes. »

À son tour, le Jihad islamique a pleuré le martyr et a adressé ses condoléances à sa famille et à ses compagnons pour avoir résisté à l’occupation dans le Golan, soulignant que « le sang du martyr sera une malédiction qui poursuivra les occupants sionistes jusqu’à ce qu’ils soient chassés  du Golan et de toute la Palestine. »

De son côté, le Front populaire  a condamné l’assassinat du prisonnier syrien libéré, soulignant que « cet assassinat lâche ne touchera pas nos résistants du Golan, et s’inscrit dans le contexte des crimes continus de l’occupation , ciblant les militants et les résistants sur le sol syrien, en particulier le Golan syrien occupé.

Les comités de résistance en Palestine ont également pleuré le martyr, notant dans un communiqué que « l »assassinat traduit  la brutalité,  l’arrogance israélienne et est une agression contre la nation entière ».

Source: Al-Manar

https://french.almanar.com.lb/2171281

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire