MORT D'UN JEUNE PALESTINIEN DE 17 ANS BATTU SAUVAGEMENT PAR L'OCCUPANT ISRAELIEN

 

Terrorisme israélien: Un jeune palestinien sévèrement abattu jusqu’à la mort. La famille du prisonnier al-Akhras entre en grève de la faim

 
Le martyr Amer Sanouber
Le martyr Amer Sanouber
Rédaction du site

Un jeune Palestinien a été tué tôt ce dimanche 25 octobre après avoir été sauvagement battu par les forces d’occupation israéliennes, ont affirmé des sources médicales, citées par le site Wafa.

Le jeune, Amer Abdel Rahim Sanouber, âgé de 17 ans, du village de Yatma, au sud de la ville de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie, est tombé en martyre après que les forces d’occupation ont poursuivi son véhicule près de Turmus Ayya au nord-est du gouvernorat de Ramallah.

Les sources médicales ont annoncé la mort d’Amer des suites des suites de coups violents sur différentes parties de son corps par les forces d’occupation, surtout sur au cou, après avoir poursuivi son véhicule près de la ville de « Turmus Aya » entre Naplouse et Ramallah.

En réaction, le mouvement de résistance palestinien, le Jihad islamique, a fermement critiqué ce crime abominable qui révèle une partie du terrorisme pratiqué par l’occupation à l’encontre du peuple palestinien en Cisjordanie occupée.

‘Israël’ a été critiqué pour son usage excessif de la force et pour ses assassinats ‘extrajudiciaires‘ contre des Palestiniens.

Le Bureau de la coordination des affaires humanitaires des Nations Unies (OCHA) a déclaré que les circonstances entourant de tels assassinats au cours des derniers mois restent controversées.

Diverses organisations internationales, palestiniennes et israéliennes de défense des droits de l’homme ont critiqué la politique israélienne « d’assassinats extrajudiciaires » contre les Palestiniens.

Des séquences vidéo montrant des attaques présumées similaires semblent désapprouver les revendications de l’armée d’occupation israélienne, montrant que des assaillants palestiniens présumés n‘ont même pas tenté de mener des attaques. Certaines images montrent les forces israéliennes manipulant la scène du crime à la suite de tels meurtres.

La famille du prisonnier al-Akhras entre en grève de la faim

maher2Entre-temps, la famille du détenu palestinien Maher al-Akhras a annoncé son entrée en grève de la faim pour protester contre l’indifférence des autorités d’occupation devant la dégradation de l’état de santé d’al-Akhras.

L’épouse du détenu palestinien a assuré qu’elle est entrée en grève de la faim ainsi que ses trois enfants et la septuagénaire sa belle mère, rapporte le Centre Palestinien d’Information (CPI).

Elle a ajouté que la famille se trouve désormais à l’hôpital devant la chambre d’al-Akhras et que les autorités d’occupation ne leur permettent pas de le voir pour s’assurer de sa santé.

Rappelons qu’al-Akhras qui se trouve actuellement dans l’hôpital de Kaplan, mène une grève de la faim depuis 90 jours pour protester contre sa détention administrative.

Il a assuré qu’il ira dans sa grève jusqu’au bout et qu’il ne prendra aucun aliment que dans sa maison et avec ses enfants.

Maher al-Akhras, du village de Sila, est père de six enfants.

https://french.almanar.com.lb/1909657

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire