MULTIPLICATION DES PROVOCATIONS ET EXACTIONS DES COLONS ET SOLDATS ISRAELIENS EN CISJORDANIE ET AL-QODS OCCUPEES

tourtaux-jacques Par Le 03/06/2021 0

Dans PALESTINE

Multiplication des provocations et des exactions des colons et soldats israéliens en Cisjordanie et al-Qods occupées.

 Depuis 3 heures  3 juin 2021

fadi_sadek

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

Depuis l’arrêt des hostilités entre les factions de la résistance palestinienne dans la bande de Gaza, les colons israéliens et les forces d’occupation israéliennes multiplient leurs exactions en Cisjordanie occupée et dans la ville sainte d’al-Qods Jérusalem contre les habitants palestiniens.

hares

Ce jeudi 3 juin, les colons sous la protection des forces israéliennes ont pris d’assaut des sites religieux islamique dans la localité Kafal Hares dans le gouvernorat de Naplouse pour y effectuer des rites talmudiques.
Selon les habitants de cette localité située au sud de la ville de Naplouse, les garde-frontières israéliens ont intensifié leur présence sur son entrée principale pour assurer les déplacements des colons.

Toujours à Naplouse, les forces israéliennes ont attaqué le village Azmoute, tirant des balles en caoutchouc et des gaz lacrymogènes contre ses habitants, après avoir fermé dans les deux directions ses deux entrées Hawarat et Beit Forikau sud et à l’est.

Le mercredi 2 juin, 61 colons ont investi l’esplanade des Mosquées depuis Bab al-Magharibat. Certains d’entre eux ont été vus en train d’exposer des explications sur le temple de Salomon que les extrémistes voudraient construire sur le lieu même de l’esplanade des Mosquées.

La tête haute

Dans le gouvernorat de Ramallah, le jeune palestinien Fadi Sadek Moussa Wachat a succombé le mercredi 2 juin à ses blessures après deux semaines d’hospitalisation.

sadek_moussa

Les policiers israéliens de l’occupation l’avaient visé à la tête pendant les manifestations qui avaient éclaté à l’entrée nord de la ville al-Bireh, en soutien aux Jérusalémites d’al-Qods qui avaient, tout au long du mois de Ramadan, subi toutes sortes de mesures de répression et d’agression, pour les dissuader de se rendre à la mosquée al-Aqsa et l’esplanade de Mosquées. De même pour les habitants du quartier Cheikh Jarrah menacés d’expulsion de leurs maisons sur un arrêt juridique du Tribunal de Jérusalem. En même temps, faisait la rage l’escalade militaire entre la résistance palestinienne et l’armée d’occupation israélienne qui s’est poursuivie pendant 11 jours, entre le 10 et le 21 juin.

fadi_sadek_obseques

Âgé de 34 ans, Fadi Sadek est un ancien détenu qui avait purgé 8 années dans les prisons israéliennes dont 5 en continuité. Il avait plusieurs fois été blessé par les tirs des forces d’occupation. Avec sa mort, le nombre des Palestiniens de Cisjordanie et d’al-Qods qui sont tombés en martyrs par les tirs israéliens durant la récente crise s’élèvent à 35 dont deux dans la ville sainte.

La traque des ex-détenus

Selon le chef de l’Organisation des affaires des détenus et des libérés palestiniens Qadri Abou Bakr, les forces d’occupation traquent volontairement les ex-détenus dans le but de les liquider.

Les images de Fadi Sadek, assis à même le sol, blessé grièvement à la tête, ont fait le tour des réseaux sociaux dans le monde arabe. Les internautes ont salué sa résilience. « Il est resté la tête haute », ont-ils commenté.

tamrat

Dans les territoires palestiniens occupés de 1948, deux jeunes électriciens palestiniens de 17 et 20 ans ont été victimes ce jeudi 3 juin d’une attaque perpétrée par des extrémistes israéliens selon Arabs48 pendant qu’ils effectuaient des travaux sur le réseau électrique dans la ville de Tamrat. L’un d’entre eux a échappé de justesse à la mort.

Par ailleurs, l’inspecteur général de la police israélienne Jacob Chabtaï a déclaré la fin de la campagne d’arrestations contre les jeunes palestiniens des territoires de 1948. Selon les chiffres rendus publics, 2.142 jeunes palestiniens ont été arrtêtés, depuis le 9 mai: dont 1420 durant l’escalade militaire, les mineurs compris, et 531 depuis le cessez-le-feu, dont 60 mineurs. 614 sont encore derrière les barreaux.  La campagne d’arrestation n’a compris que 170 juifs.

Sources: Al-Mayadeen, Arabs48, al-Jazeera

https://french.almanar.com.lb/2087406

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire