RIPOSTE DE LA RESISTANCE PALESTINIENNE : BASES MILITAIRES ET COLONIES ISRAELIENNES FRAPPEES, OPERATION A LA VOITURE-BELIER...

Riposte de la résistance : bases militaires et colonies frappées, opération à la voiture-bélier… Et une synagogue s’effondre

 Depuis 1 heure  16 mai 2021

ashkelon-jpg2

 Moyent-Orient - Palestine - Spécial notre site

 

Rédaction du site

La riposte au massacre dans la rue al-Wahdat à Gaza ne s’est pas fait attendre.

Les bases et les sites militaires israéliens qui ont été à l’honneur des salves de missiles et de roquettes de la résistance palestinienne, notamment de la part des Brigades al-Qassam du Hamas et d’al-Qods du Jihad islamique.

Une base d’écoute située au sud de la Palestine occupée a fait l’objet de tirs, selon les Brigades al-Qassam.
La base Nahel Oz a fait aussi l’objet de tirs et il y aurait des blessés parmi les soldats, assurent ces brigades.
Selon les Brigades al-Qods, leurs tirs ont visé la base Hatsor dans la colonie de Netivot et la base Tselem
De même pour la base Amitay et le siège de l’unité Golani dans la colonie de Kissoufim
Des attroupements de militaires israéliens à l’est des colonies Nir Am et Netiv Hatserah

colonies_frappees

En outre, la ville de Tel Aviv a fait l’objet de plusieurs salves de missiles.
Et des colonies ont également été bombardées à longueur de journée : dont Afsolem, Nirim, Kissoufim, la région de Netivot dans l’enveloppe de Gaza . De même pour Bir as-Sabea (Beersheba), Ashkelon et Ashdod. Dans cette dernière, les photos et les vidéos postées par le israéliens montrent d’importants dégats dans les maisons et les voitures et des incendies dans les terres. 100 maisons ont accusé des dégats depuis le début de l’escalade.

Les autorités de l’occupation israélienne ont demandé aux colons de ces régions de rester dans les abris.
Un missile s’est aussi abattu sur les chemins de fer à Bat Yam, dans la colonie de Bir as-Sabea (Beersheba)
« Les dégâts dans les propriétés en Israël ont atteint en quatre jours la moitie de ceux occasionnés lors de l’opération Bordure protectrice en 2014 », qui a duré 51 jours, a constaté le quotidien israélien Yediot Ahronot en répertoriant les dégâts jusqu’au vendredi 14 mai. Il fait état d’un coût estimé à 100 millions de shekels pour les biens et de plusieurs dizaines de millions pour les biens publics.

Selon la radio de l’armés israélienne: en 6 jours, 3.100 missiles et roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza et 70% des Israéliens sont descendus dans les abris.

Opération à la voiture-bélier

operation_voiture_belier_cheikh_jarrah

Il y a de même l’opération de résistance à la voiture-bélier qui a eu lieu dans le quartier Cheikh Jarrah, dans la ville sainte al-Qods.
Il y aurait eu 7 blessés selon les médias israéliens, dont un dans un état grave et un autre dans un état moyen.

operation_voiture_belier_cheikh_jarrah-jpg10

Selon les informations parvenues à la télévision libanaise al-Mayadeen, l’auteur de l’opération a foncé sur un barrage militaire israélien à l’entrée du quartier, écrasant deux soldats israéliens. Il a été tué alors qu’il était toujours au volant de sa voiture, ont rapporté les médias israéliens.

Selon les images vidéos, il a été tué à bout portant par un garde-frontière israélien.

Cela fait dix jours que ce quartier situé aux confins de l’esplanade des Mosquées est assiégé par les gardes-frontières israéliens, et il est interdit à ses habitants d’en sortir. Ces derniers sont menacés d’expulsion de leurs maisons par une décision du Tribunal de Jérusalem pour les donner à des organisations de colons.

Leur éviction constitue l’une des causes pour lesquelles les factions de la résistance dans la bande de Gaza ont déclenché depuis la Bande de Gaza l’opération Épée d’al-Qods. Sans compter la répression qu’ont subi les jérusalémites durant le mois de Ramadan pour les empêcher de se rendre vers la mosquée al-Aqsa.

Les Comités de la résistance et le Jihad islamique ont salué cette opération et appelé « les jeunes révoltés à al-Qods, en Cisjordanie et dans les territoires palestiniens occupés en 1948 d’accentuer les opérations héroïques »

cisjordanie_affrontements

En Cisjordanie occupée, les affrontements avec les militaires de l’occupation israélienne ne connaissent pas de répit. A Naplouse, les jeunes palestiniens ont manifesté jusqu’au check-point israélien al-Bireh où ils ont brûlé de pneus et jeté des cailloux sur lui. Alors que les forces d’occupation leur tiraient dessus des grenades de gaz lacrymogène depuis des drones qui survolaient la zone.

Dans la nuit, les habitants du village Assirat, au sud de Naplouse avaient repoussé une tentative des colons d’incendier deux maisons à l’est du village.

Des affrontements ont également eu lieu dans plusieurs régions de Jénine.

Et une synagogue s’effondre

synagogue0synagogue-png20

Non loin d’al-Qods, et sans liens apparents avec la riposte palestinienne, le gradin d’une synagogue s’est effondré dans la colonie Givat Zeev située à 5 km de la ville sainte . Il y aurait dans un bilan encore provisoire 2 tués et 150 blessés, selon les médias israéliens qui ont signalé Il y avait 600 personnes dans la synagogue lors de l’incident dont les causes n’ont pas été précisées. Ils sont transportés par hélicoptères dans les hôpitaux.

 

synagogue-png3

C’est le deuxième incident du genre en moins d’un mois. Le premier avait eu lieu le 31 avril dernier, lorsque l’effondrement du gradin et une bousculade énorme lors d’une fête religieuse au flanc du Mont al-Jarmak (Mont Meron, selon la version israélienne) à al-Jalil (Galilée) a causé la mort de 44 pèlerins juifs.

Sources: Al-Manar, al-Mayadeen, al-Jazeera

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/2071500

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire