VOL DES TERRES PALESTINIENNES : LE HEZBOLLAH ET L'ONU CONDAMNENT

  • Par
  • Le 08/02/2017
  • Commentaires (0)
  • Dans PALESTINE

Vol des terres palestiniennes : le Hezbollah réagit, l’ONU condamne

 Depuis 3 heures  8 février 2017

hezbollah-flag-in1

 Entité sioniste - Moyent-Orient

Le Hezbollah a condamné la loi israélienne approuvée par la Knesset qui légalise le vol des territoires palestiniens en Cisjordanie occupée.

Dans un communiqué publié mardi, le Hezbollah souligne que « la poursuite de la confiscation par l’entité sioniste de terres privées appartenant au peuple palestinien est une tache noire sur le front de toute puissance qui prétend œuvrer pour le rétablissement de la sécurité dans la région ».

D’après le Hezbollah, « cela traduit la faiblesse de la communauté internationale et sa complicité avec Israël, puisqu’elle reste silencieuse et ne punit pas l’ennemi ».

Il a réaffirmé que «la colonisation et la confiscation des terres n’ébranleraient pas la volonté de la nation palestinienne, d’autant plus que la résistance des Palestiniens face aux occupants est la seule option leur permettant de vaincre les sionistes et de contrecarrer leurs objectifs expansionnistes», rapporte PressTV.

La loi en faveur des colons viole la législation internationale

Pour sa part, le secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, a estimé mardi dans un communiqué que la nouvelle loi israélienne en faveur des colons viole la législation internationale.

Guterres « regrette profondément » l’adoption de cette loi, qui permet à Israël de s’approprier de nouvelles terres palestiniennes en Cisjordanie occupée.

Elle « est en infraction avec la loi internationale et aura d’importantes conséquences juridiques pour Israël », a affirmé M. Guterres, rapporte l’AFP.

Le chef de l’ONU a souligné la nécessité d’éviter de prendre « des mesures qui feraient dérailler la solution à deux Etats » et que ces questions devaient être résolues par la négociation.

Le Conseil de sécurité de l’ONU doit discuter des colonies israéliennes le 15 février.

Adoptée dans la nuit de lundi à mardi par le Parlement israélien, cette loi autorise l’entité sioniste à s’approprier des terrains privés palestiniens sur lesquels des  colons israéliens ont construit sans autorisation en Cisjordanie occupée.

La loi devrait revenir à « légaliser » 53 colonies dites « sauvages » et à exproprier au minimum plus de 800 hectares de terres palestiniennes, estime l’organisation israélienne la Paix maintenant.

Dénoncée comme un crime de guerre, un vol légalisé ou un pas de plus vers l’annexion de la Cisjordanie, la loi a scandalisé les Palestiniens.

 

Source: Divers

http://french.almanar.com.lb/238181


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire