PEROU

PRESIDENTIELLES AU PEROU : LE PEUPLE DONNE LA VICTOIRE A PEDRO CASTILLO, CANDIDAT PORTE PAR LE PARTI MARXISTE-LENINISTE « PEROU LIBRE »

 Imprimer   2021_06_12_castillo.pdf                                   

 

Juin 2021
  Présidentielles au Pérou: Le peuple donne la victoire à Pedro Castillo

candidat de la gauche populaire et antiimpérialiste

Le candidat de la gauche radicale, Pedro Castillo, porté par le parti marxiste-léniniste « Pérou Libre », vient de vaincre dans les urnes la fille du dictateur ultralibéral Fujimori à l’élection présidentielle du Pérou. Après une campagne fondée sur l’éducation, la santé, l’agriculture, la nationalisation de l’industrie gazière, Pedro Castillo vient bousculer le jeu des impérialistes US et UE dans le sous-continent, malgré un matraquage médiatique alarmiste et diffamatoire quotidien depuis des mois dans les médias péruviens. Croyant faire peur à un peuple qui en avait ras le bol des conséquences dramatiques des décennies de politiques libérales, la droite et la sociale démocratie libérale avaient passé leur temps à qualifier le programme gouvernemental de Pedro Castillo de « Manifeste communiste de 1848 » et de « léniniste », de «retracer l'expérience cubaine », de « construire le modèle chaviste », de « reproduire la réalité vénézuélienne » .

Le vote majoritaire du peuple pour que le Pérou rejoigne le camp de la libération de l’Amérique du Sud de la domination séculaire de l’impérialisme états-unien allié aux impérialismes européens annonce la sortie progressive des années contre-révolutionnaires 90/2000 et la reprise de la marche des alternatives progressistes anti-libérales, anti-impérialistes et révolutionnaires.

Le Rassemblement Communiste salue le nouveau président péruvien, confiant dans la force du peuple à parer tous les pièges et les tentatives de déstabilisation que ne manqueront pas de lui tendre les prédateurs impérialistes et la bourgeoisie locale complice (qui contrôle encore la majorité du Parlement), pour satisfaire les revendications fondamentales des travailleurs péruviens, à travers la refonte constitutionnelle pour laquelle Pedro Castillo s’est prononcé.

Cet instituteur activiste, fils de paysans, soutien de Maduro au Venezuela, de Morales en Bolivie, de la révolution socialiste cubaine démontre avec cette victoire historique que les urnes sont l’une des armes du peuple pour déjouer les stratégies coloniales et prédatrices des USA et de l’UE dans la région, liées aux luttes, aux grèves, aux révoltes populaires.

Il se passe bien quelque chose en Amérique Latine. Un élan général de résistance victorieuse au déchaînement de toutes les forces capitalistes impérialistes  qui cherchent à faire payer la crise de la mondialisation capitaliste aux travailleurs et aux peuples.

Dans le sillage de la résistance cubaine et de l’ALBA, de la solidité du pouvoir bolivarien au Venezuela face aux agressions les plus ignobles des blocs fascistes libéraux pro-US, du retour du MAS d’Evo Morales en Bolivie vainqueur des putschistes de 2019, de la victoire des révoltes colombiennes contre la réforme fiscale, de la Constituante au Chili, qui marque la progression de la gauche (incluant le Parti Communiste Chilien), de la progression de la gauche mexicaine, et de l’imminent retour de Lula au Brésil contre le fasciste calciné Bolsonaro, le mouvement anti-libéral, anti-impérialiste et révolutionnaire multiforme est bien à l’offensive en Amérique du Sud, et redonne à l’ensemble des luttes nationales et de classe internationales un élan crucial et un exemple bien réel : Associons la lutte dans la rue aux urnes pour ne pas tomber dans le piège tendu par la tactique libérale et fasciste, pour prolonger nos grèves et manifestations dans les urnes contre ceux qui écrasent nos revendications et nos droits. Résistons à la contre propagande ultralibérale et au fascisme, pour repasser à l’offensive et vaincre : Les Fujimori, Bolsonaro et autres Macrons doivent remplir les poubelles de l’histoire !

En France aussi, nous pouvons créer dès à présent les conditions d’éviter aux présidentielles 2022 le piège mortel du « deuxième tour Macron Le Pen » !

http://cercles.communistes.free.fr/rcc/publi.php?idArticle=2021_06_12_castillo

PEROU : PEDRO CASTILLO MET EN GARDE CONTRE UNE EVENTUELLE DECISION ILLEGALE DU TRIBUNAL ELECTORAL PERUVIEN

13 Juin 2021

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-06-11 23:46:43

      

Pedro Castillo a remporté les présidentielles au Pérou par une marge étroite. Photo: Prensa Latina

Lima, 11 juin, (RHC)- Pedro Castillo, candidat du Pérou Libre à la présidence, a lancé ce vendredi une mise en garde contre une décision du Jury national électoral de prolonger le délai pour la présentation de demandes de nullités.

Pedro Castillo a qualifié d’illégale cette décision.

«S'il est vrai que le Jury national électoral a l'intention de prolonger le délai de présentation des nullités, il violerait l'ordre électoral», a averti l'instituteur rural en tête du décompte officiel des voix du second tour de dimanche dernier.

Il a également demandé au président de la plus haute cour électorale du Pérou, Jorge Salas, de se prononcer pour assurer la sécurité juridique du processus. «Nous appelons le peuple péruvien à rester vigilant», a-t-il ajouté.

Le délai pour la présentation de demandes d’annulation des registres électoraux a expiré mercredi. Pourtant, on a appris que le Jury national électoral a décidé de le prolonger jusqu’à vendredi soir.

Cette décision permettrait au Parti Force Populaire de Keiko Fujimori de tenter d’inverser les résultats des élections.

En effet, la plus haute instance électorale du Pérou avait rejeté 620 contestations présentées par Force Populaire hors du délai.

Maître Julio Arbizu a qualifié d'illégale la décision présumée du Jury national électoral. Il a rappelé que, selon la loi, les échéances électorales ne peuvent pas être modifiées.

Pour Eda Boluarte, candidate du Pérou Libre à la vice-présidence, la décision du JNE est pratiquement un coup d'État contre le vainqueur des élections, Pedro Castillo.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/260462-pedro-castillo-met-en-garde-contre-une-eventuelle-decision-illegale-du-tribunal-electoral-peruvien

Tag(s) : #Castillo#Perou

PEROU : LE PROCUREUR DEMANDE LA DETENTION PREVENTIVE DE LA CANDIDATE NEOLIBERALE, LA CORROMPUE KEITO FUJIMORI

12 Juin 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-06-10 17:12:22

      

Lima, 11 juin (RHC). Le procureur péruvien chargé de la lutte contre la corruption, José Pérez, a demandé l’annulation de la liberté conditionnelle de la candidate à la présidence, Keiko Fujimori, et sa mise en détention provisoire pour blanchiment d’argent et autres délits.

La requête adressée au juge Victor Zúñiga porte sur la révocation de la comparution avec restriction (libération conditionnelle) accordée à l’inculpée pour non-respect des obligations établies par le magistrat, comme celle de ne pas avoir de contact avec des témoins, co-inculpés ou impliqués dans l’affaire.

Pérez soutient qu’il est public que la dirigeante du parti Force Populaire communique avec Miguel Torres, témoin du procès et avec qui elle a comparu hier lors d’une conférence de presse, dans laquelle il a annoncé des contestations massives des votes afin d’éviter l’élection du candidat de gauche Pedro Castillo comme vainqueur au second tour des présidentielles.

Les restrictions imposées à Fujimori par une cour supérieure en 2020 comprennent l’interdiction de changer de domicile et de quitter Lima.

En avril dernier, le juge Zúñiga a autorisé Fujimori, à titre exceptionnel, à voyager à travers le pays dans le cadre de sa campagne électorale pour les élections de dimanche dernier, mais le mois dernier, elle a refusé d’assister à un forum politique d’extrême droite en Équateur.

Le procureur Pérez enquête depuis deux ans sur Fujimori et, en mars dernier, il a mené à terme ses investigations et a porté officiellement plainte pour blanchiment d’argent, entrave à la justice et autres délits, dans laquelle il a requis 30 ans et 10 mois d’emprisonnement pour elle et des peines similaires ou mineures pour 41 co-inculpés.

La candidate a demandé l’annulation de la mesure, alléguant qu’il n’y avait pas eu de poursuites, et le juge Zúñiga, que les accusés ont tenté à plusieurs reprises de démettre de ses fonctions, a rejeté l’appel et confirmé la décision de Pérez, de sorte que l’ouverture du procès n’est en attente que des conclusions formelles et réparables du juge.

L’accusateur de Fujimori a déploré le fait que Fujimori soit candidate à la présidence parce que, si elle était élue, son procès serait suspendu jusqu’à la fin de son mandat compte tenu de l'immunité des chefs d’État, mais il continuerait pour les autres accusés et s’ouvrirait pour elle dès qu’elle aurait terminé sa gestion de gouvernement.

Les charges contre Fujimori concernent la réception cachée de fonds électoraux millionnaires et les déclarer déguisés en de nombreuses petites contributions de faux contributeurs.

 

Source Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/260325-le-procureur-demande-la-detention-preventive-de-candidate-neoliberale-au-perou

Tag(s) : #Perou#Fujimori

 

PEROU : CASTILLO ELU PRESIDENT AVEC 62.606 VOIX D’AVANCE SUR SON ADVERSAIRE FUJIMORI QUI PORTE PLAINTE POUR IRREGULARITES DANS LE DECOMPTE DES VOIX

12 Juin 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-06-11 09:28:40

      

Lima, 11 juin (RHC) Le Bureau National des Processus Électoraux (ONPE) a publié le résultat du second tour électoral pour élire le nouveau président du Pérou, le candidat pour le Pérou Libre étant vainqueur, Pedro Castillo, avec 50.17 pour cent des voix valides après le dépouillement de 100 pour cent des procès-verbaux traités.

À travers le portail web mis en place pour montrer le déroulement du processus de dépouillement, l’entité a précisé que Castillo a obtenu 8.810.557 de voix, contre 8.747.951 de son adversaire pour le parti Force Populaire, Keiko Fujimori, ce qui représente 49.82 pour cent des suffrages.

Selon le chef de l’ONPE, Piero Corvetto Salinas, "nous avons atteint 100 pour cent de procès-verbaux traités, première grande étape du calcul des résultats. Des procès-verbaux sont en attente dans les JEE" (Jury Spécial des Elections), pour achever tout le processus de calcul des voix.

Par le biais de son compte sur le réseau social Twitter, il a exprimé ses remerciements aux "milliers de gilets bleus" de l’ONPE qui ont fait avancer un choix sûr, calme, propre et transparent, comme nous nous sommes engagés".

Le candidat présidentiel Castillo a lancé plusieurs appels à la population pour qu’elle reste vigilante du décompte et ainsi défendre chaque voix, en respectant la volonté du peuple péruvien.

La candidate Fujimori a porté plainte pour irrégularités présumées dans le processus de décompte des voix émises le 6 juin dernier.

 

(Telesur)

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/260400-castillo-remporte-les-presidentielles-peruviennes

Tag(s) : #Castillo#Pérou

PEROU : DES MANIFESTANTS ARRIVENT POUR CELEBRER LA VICTOIRE DE PEDRO CASTILLO

9 Juin 2021

Des manifestants arrivent pour célébrer la victoire de Castillo au Pérou
Lima, 9 juin (Prensa Latina) Des colonnes de manifestants ont commencé à arriver aujourd'hui dans la capitale péruvienne pour célébrer la victoire imminente du gauchiste Pedro Castillo, qui a été proclamé hier vainqueur du scrutin contre la néolibérale Keiko Fujimori.

Castillo vainqueur virtuel et le fujimorismo refuse de l'accepter au Pérou
Des militants du parti Pérou Libre, originaires de la ville d'Ica, dans le sud du pays, sont arrivés dans la capitale, ont-ils dit, pour célébrer la victoire étriquée de leur candidat sur son rival et pour faire respecter la volonté du peuple.

L'alerte a été donnée hier soir par Castillo, lorsqu'il s'est déclaré vainqueur selon le décompte de son parti et a demandé la sérénité et le calme à ses partisans et a annoncé une administration avec une stabilité économique.

Le vainqueur virtuel des élections conserve dans le décompte officiel une avance de 71 659 voix, impossible à dépasser, selon divers journalistes et analystes des chiffres.

M. Castillo a décrit des situations telles que l'augmentation de la valeur du dollar et les éventuelles augmentations de prix induites pour les utiliser comme une conséquence supposée de son éventuelle élection comme des "risques de trébuchement" contre lui.

C'est des conneries ! Ce qui se passe, c'est qu'il y a une certaine incertitude, mais les gens ne les croient plus", a déclaré l'enseignant et agriculteur rural.

Il a également qualifié de provocation les accusations de fraude que Fuerza Popular, un parti pro-Fujimori, a portées contre Perú Libre sans aucune preuve consistante.

Les nouveaux congressistes d'extrême droite Jorge Montoya et Norma Yarrow, issus d'un parti ayant soutenu la campagne pro-Fujimori, n'ont pas souscrit au concept de fraude et ont seulement parlé de quelques irrégularités à vérifier.

Les médias, qui, pour la plupart, ont également soutenu Fujimori, ne semblent pas disposés à assumer le récit de la fraude, invoqué par la candidate lorsqu'elle a perdu, également de justesse, contre Pedro P. Kuczynski il y a cinq ans.

Des sources politiques ont évoqué la possibilité que Fuerza Popular cherche en fait à annuler les élections, ce que la droite a faussement soutenu en Bolivie en 2019 dans le cadre d'un plan visant à renverser le président de l'époque, Evo Morales.

Le candidat à la vice-présidence de Fujimori, Luis Galarreta, face à l'incohérence de ses allégations de fraude et à leur irrégularité juridique, a admis qu'il s'agit d'irrégularités qu'il présentera aux organes électoraux officiels, qui verront quelle décision prendre.

Pendant la campagne électorale, les médias pro-Fujimori ont tenté de discréditer et de nier l'impartialité de ces organes et en particulier du président du jury national des élections (JNE), Jorge Salas, qui a rejeté les allégations actuelles de fraude.

Les sources consultées ont déclaré que la campagne contre le JNE préparait les conditions pour affaiblir les autorités électorales et, si l'objectif de "gagner à la table" n'est pas atteint, pour demander l'annulation des élections, avec des fins à déterminer.

L'un des alliés de Fujimori, le politicien anticommuniste Pedro Cateriano, a introduit hier soir un nouvel élément inquiétant dans le panorama, en déclarant que le problème politique sous-jacent est que le projet de Castillo de promouvoir une assemblée constituante est contraire à la constitution, et que si elle était convoquée, il s'agirait d'un coup d'État qui ne devrait pas être autorisé.

mem/mrs

source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=454558&SEO=llegan-manifestantes-a-celebrar-victoria-de-castillo-en-peru

Tag(s) : #Perou#Castillo#Elections

PEDRO CASTILLO, LE CANDIDAT DU PEROU LIBRE SE PROCLAME VAINQUEUR AUX ELECTIONS PERUVIENNES

9 Juin 2021

Édité par Reynaldo Henquen
2021-06-09 10:02:13

      

Lima, 9 juin (RHC) Pedro Castillo, le candidat du Pérou libre, s’est déclaré vainqueur des élections présidentielles mardi soir. " Nous serons un gouvernement respectueux de la démocratie, de la Constitution actuelle et nous établirons un gouvernement doté de stabilité financière et économique", a déclaré Castillo à ses partisans à Lima.

Le candidat a devancé les fonctionnaires du bureau électoral, qui n’ont pas encore atteint 100 % du dépouillement du scrutin, et qui comptent maintenant les bulletins des Péruviens à l’étranger et des localités rurales isolées, des Andes et de l’Amazonie. Selon le décompte officiel, qui s’élève actuellement à 99,39%, Castillo est en tête avec 50,24% contre 49,75% pour Keiko Fujimori. Environ 84000 voix séparent les deux.

Castillo a demandé aux organes du système électoral péruvien d’être "respectueux de la volonté du peuple péruvien" parce que le rapport de ses auditeurs, à la fin de son propre décompte des votes, lui confirme que "le peuple s’est imposé dans cette démarche" et il a exhorté ses partisans à ne céder à aucune provocation.

"Il y a certains échafaudages comme la hausse du dollar, qui pour demain va augmenter quelques points de plus, le coût du pain, du poulet, du panier familial. Mensonge, ce qui se passe, c’est qu’il y a une certaine incertitude que le peuple n’y croit plus et c’est pourquoi je dois vous dire que je viens d’avoir des discussions avec l’entrepreneuriat national qui montre son soutien au peuple", a-t-il souligné.

Le professeur et ancien dirigeant syndical a déclaré qu’il avait eu des réunions avec des représentants de l’entreprise péruvienne, qui lui ont montré leur soutien, et à qui il a assuré qu’il aurait "un gouvernement avec une stabilité financière et économique".

Castillo a ajouté qu’il a reçu les salutations de "quelques ambassades et gouvernements d’Amérique latine" pour le résultat favorable aux élections.

À ce jour, il reste 523 procès-verbaux à dépouiller, dont la plupart sont des bulletins de vote péruviens à l’étranger.

Contrairement à l’allégation de fraude présumée faite lundi sans fondement par Fujimori, dans laquelle elle a indiqué qu’il y avait plus de mille procès-verbaux contestés, l’ONPE a indiqué dans son rapport qu’il n’y a que 454 procès-verbaux de plaintes qui devront être soumis à évaluation pour être admis dans le décompte.

Avec 99,28 % des bulletins électoraux, le candidat à la présidence du Pérou, Pedro Castillo, devance son adversaire par Fuerza Popular, Keiko Fujimori, après avoir retourné les résultats préliminaires présentés par l’autorité électorale.

Le Bureau national des processus électoraux (ONPE) a mis à jour les données sur un portail Web pour permettre à la population de suivre le scrutin.

Sur la base de ces données, le candidat pour le Pérou Libre, Castillo, a obtenu 8.719.076 suffrages valides, soit 50.25 pour cent des suffrages valides.

Fujimori dispose de 8.631.303 votes valides, ce qui représente un total de 49.74 pour cent des bulletins de vote.

 

Source Telesur/EFE

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/260154-castillo-se-proclame-vainqueur-aux-elections-peruviennes

Tag(s) : #Castillo#Perou#Elections