LA RUSSIE SORT SES MISSILES NUCLEAIRES

tourtaux-jacques Par Le 11/12/2020 0

Dans RUSSIE

Des ICBM russes qui intéressent fort l'Iran

Thursday, 10 December 2020 5:11 PM  [ Last Update: Thursday, 10 December 2020 5:11 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Une fusée russe est lancée à partir d'un système de missiles depuis l'installation de Plesetsk, le mercredi 9 décembre 2020. ©Défense russe/Capture d’écran

À peine deux mois avant l'expiration de l'accord nucléaire avec les États-Unis, New START, l'armée russe a organisé un exercice nucléaire stratégique impliquant le tir de missiles balistiques intercontinentaux.

L'armée russe a mené mercredi des exercices de balayage de ses forces nucléaires stratégiques comportant plusieurs lancements de missiles balistiques à titre d’entraînement, a rapporté Associated Press.

Le ministère russe de la Défense a déclaré dans un communiqué que les manœuvres comprenaient le lancement en essai d'un missile balistique intercontinental depuis le sous-marin nucléaire Karelia dans la mer de Barents.

La Russie chasse un nouveau F-35 US!

La Russie chasse un nouveau F-35 US!

La DCA russe a intercepté et escorté des F-22 et F-35 américains à l’aide du radar Container (Container 29B6 radar), la nouvelle génération de radars transhorizon russes, permettant la surveillance de l’espace aérien...

Lors des exercices, un missile balistique intercontinental basé au sol a également été lancé depuis l'installation de Plesetsk dans le nord-ouest de la Russie et des bombardiers stratégiques Tu-160 et Tu-95 ont tiré des missiles de croisière sur des cibles fictives. 

La Russie a étendu ses exercices militaires ces dernières années dans un contexte de tensions accrues avec l’Occident; les relations tombant au plus bas de l’après-guerre froide après le rattachement de la péninsule de Crimée à la Russie en 2014.

De leur côté, les forces américaines se sont entraînées dans le cadre des exercices baptisés Emerald Flag à détruire les S-400 ainsi que d’autres armes russes, a indiqué Defense Blog, ce début décembre 2020.

Defense Blog a publié l'une des photos de l'US Air Force montrant des chasseurs russes S-400 et Su-34 ainsi que des sous-marins, simulés en  cibles ennemies.

Lire aussi : Trump accuse la Russie d'avoir volé des informations US pour construire un missile hypersonique

Au cours des exercices tenus dans le sud-est de la Floride, les troupes américaines ont également utilisé des copies de chars russes T-72, des armes terrestres et aériennes, des technologies informatiques et des satellites.

En septembre 2019, Jeffrey Herrigian, commandant de l’US Air Force en Europe et en Afrique, a fait part du plan du Pentagone visant à contourner la défense aérienne à plusieurs niveaux de la région de Kaliningrad.

"Washington surveille activement les armes russes en Syrie, en particulier, nous parlons des avions Sukhoi-34 et Sukhoi-35. Les informations collectées à leur sujet seront prises en compte lors de la mise à jour de la base de données des chasseurs F-35 Lightning II de cinquième génération pour étudier les actions dans l’environnement opérationnel ”, a-t-il dit plutôt en 2018.

Lire aussi : « Que Biden évite tout aventurisme au Moyen-Orient », (S. Lavrov)

Commentant les manœuvres américaines, l'expert militaire russe Konstantin Sivkov a déclaré dans une interview au journal russe Vzgliad que ces manœuvres sont très différentes des opérations de combat réelles, soulignant que les systèmes S-400 et les chasseurs Su-34 sont parmi les meilleurs équipements militaires au monde et que leur destruction n’est pas chose aisée.

L'utilisation d'équipements russes pendant les exercices pourrait laisser croire que les États-Unis se préparent à une guerre contre la Russie, a rapporté RT.

Les exercices surviennent moins de deux mois avant l'expiration du nouveau traité de contrôle des armements entre les États-Unis et la Russie prévue pour février 2021. Moscou et Washington ont discuté de l'extension du pacte, mais des divergences sont restées. L’actuelle administration américaine affirme que la Chine devrait également rejoindre la table des négociations, en refusant de renouveler le pacte en question.

Lire aussi : Fakhrizadeh assassiné: la Russie d'accord avec une riposte iranienne

Signé en 2010 par Washington et Moscou, le New START avait pour objectif de limiter chaque pays au déploiement de maximum 1 550 ogives nucléaires et 700 missiles et bombardiers tout en envisageant des inspections approfondies sur place.

Après que Moscou et Washington se sont retirés du Traité sur les forces nucléaires à portée intermédiaire l'année dernière, New START reste le seul accord de contrôle des armements nucléaires entre les deux pays.

La Russie barricade son ciel...

La Russie barricade son ciel...

Le radar russe Container est capable de surveiller l’espace aérien jusqu’à 3000 km.

https://french.presstv.com/Detail/2020/12/10/640451/Russie-USA-exercices-nucl%C3%A9aires

 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire