SAHARA OCCIDENTAL : UN DIPLOMATE AMERICAIN EN POSTE A RABAT RENCONTRE DES MILITANTS DU POLISARIO

tourtaux-jacques Par Le 24/12/2021 0

Dans Sahara Occidental

 

Sahara occidental: un diplomate américain en poste à Rabat rencontre des militants du Polisario

 

19:58 22.12.2021

Rabat - Sputnik France, 1920, 22.12.2021

© Sputnik . Natalia Seliverstova

S'abonner

Tarek Hafid - Sputnik France

Tarek Hafid

Tous les articles

Le conseiller aux affaires politiques de l’ambassade des États-Unis à Rabat a rencontré les membres de l’Instance sahraouie contre l’occupation marocaine du Sahara occidental. La réunion, qui s’est déroulée à la demande du diplomate américain, a permis aux militants de réitérer les revendications du Front Polisario.

Le chef de la section des Affaires politiques de l’ambassade des États-Unis à Rabat a rencontré, mercredi 15 décembre 2021, les membres du bureau exécutif de l’Instance sahraouie contre l’occupation marocaine du Sahara occidental (ISACOM). Créée en septembre 2020 par des militants du Front Polisario résidant dans le territoire du Sahara occidental administré par le Maroc, cette instance est présidée par Aminatou Haïdar, lauréate du prix Right Livelihood 2019 et du prix Robert F. Kennedy. Un communiqué de l’ISACOM précise que cette rencontre s’est déroulée "à la demande de M. David Fisher, conseiller aux affaires politiques à l'ambassade des États-Unis au Maroc".

La militante pacifiste Aminatou Haïdar - Sputnik France, 1920, 15.10.2020

Cette organisation sahraouie qui met Rabat dans la tourmente

15 Octobre 2020, 11:29

 

Contacté par Sputnik, Aminatou Haïdar a indiqué que la réunion a eu lieu dans son domicile à Laâyoune, en présence de Lahcen Dalil, d’El Ghalia Djimi et de Mina Baali, "tous trois membres du bureau exécutif de l’ISACOM". Ce genre de rencontre n’est pas inédite puisque les diplomates occidentaux, notamment les Britanniques et les Allemands, ont des contacts avec les principales figures du Front Polisario dans les villes du Sahara occidental. Sauf que cette rencontre est la première depuis la reprise du conflit armé entre le Maroc et le Front Polisario. C’est aussi la première depuis l’annonce par l’ex-Président Donald Trump de la reconnaissance de la marocanité du Sahara occidental dans un tweet posté le 10 décembre 2020.

"Au cours de la réunion avec le conseiller politique de l’ambassade des États-Unis d’Amérique à Rabat, nous n’avons pas caché notre rejet de la déclaration de l’ancien Président Donald Trump. C’est un acte que nous considérons comme une grave violation du droit international et des résolutions de l’Assemblée des Nations unies liées à la décolonisation du Sahara occidental. Nous lui avons également assuré que le conflit du Sahara occidental ne pourra être résolu qu’à travers une solution démocratique qui respecte la volonté du peuple sahraoui qui doit avoir la possibilité de choisir librement son sort", souligne Aminatou Haïdar.

 

Entre deux chaises

Notons que cette reconnaissance de la souveraineté du Maroc sur le territoire du Sahara occidental n’a été ni confirmée ni infirmée par l’administration du Président Joe Biden. La Maison-Blanche se trouve face à un véritable dilemme puisque la remise en question de l’engagement de Donald Trump irait à contresens du processus de rapprochement entre le Maroc et Israël. Le deal sur le Sahara occidental faisait partie d’un "pack" dont l’élément central était la normalisation des relations entre Rabat et Tel Aviv. D’un autre côté, l’administration Biden ne peut tourner le dos à la légalité internationale puisque le dossier du Sahara occidental s’inscrit dans un contexte historique de la décolonisation, impliquant le droit du peuple sahraoui à disposer de lui-même et de son territoire. Les responsables de l’ISACOM ont interpellé le diplomate américain sur cette question précise.

"Nous avons dit à David Fisher que nous avons beaucoup d’espoir en l’administration de Joe Biden afin qu’elle fasse pression, de façon concrète, sur la puissance occupante. Il faut que le Maroc respecte le droit légitime du peuple sahraoui et mette ainsi fin à ses souffrances. Les Américains doivent comprendre qu’il n’est pas possible d’engager un processus de négociations entre le Front Polisario et le Maroc alors que ce dernier continue de violer de façon flagrante les droits humains dans les territoires occupés du Sahara occidental tout en exploitant illégalement les ressources naturelles. Cette impunité doit cesser", rapporte la militante sahraouie.

 

Ouverture de la 45e conférence de la Coordination européenne pour le soutien et la solidarité avec le peuple sahraoui (EUCOCO) à Las Palmas dans les îles Canaries - Sputnik France, 1920, 11.12.2021

Afrique

Le mouvement de solidarité avec le peuple sahraoui adopte une nouvelle stratégie

11 Décembre, 17:17

 

Les membres du bureau exécutif de l’ISACOM ont également confirmé "la détermination des Sahraouis à lutter et à se sacrifier pour leur dignité et leur liberté". "Il est temps que la communauté internationale comprenne que la tragédie du peuple sahraoui, causée par l’occupation marocaine, ne peut être ignorée et négligée", ajoute Aminatou Haïdar.

https://fr.sputniknews.com/20211222/sahara-occidental-un-diplomate-americain-en-poste-a-rabat-rencontre-des-militants-du-polisario-1054031682.html

Afrique

Afrique

Maroc

Sahara occidental

Front Polisario

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire