SOUDAN

SOUDAN : LA RESISTANCE ARMEE CONTRE "ISRAËL" EMERGE

La Résistance armée contre Israël proclame son existence

 
US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Des étudiants à Khartoum manifestent contre la normalisation des relations avec Israël, le 26 octobre 2020. ©Anadolu

28 partis, groupes et institutions soudanais ont annoncé la formation d’un front de résistance populaire contre la normalisation des relations avec le régime sioniste, soulignant que la normalisation des relations avec Israël était un piège dans lequel le gouvernement de transition du Soudan a été pris par inadvertance ajoutant qu’une telle décision n’apportera rien d’autre que le pillage des ressources pour ce pays.

Les partis politiques, les institutions de la société civile, les médias et les groupes de jeunes et d’érudits au Soudan ont annoncé ce samedi 7 novembre la création de la « Campagne populaire soudanaise contre la normalisation des relations avec Israël ».

Selon l’agence de presse turque Anadolu, 28 partis, groupes et organisations au Soudan ont signé aujourd’hui la charte « Campagne populaire soudanaise contre la normalisation des relations avec Israël ».

Le ministère soudanais des Affaires étrangères a annoncé le 23 octobre que le gouvernement de transition avait accepté de normaliser les relations avec Israël. Le Soudan est le cinquième pays après l’Égypte en 1979, la Jordanie en 1994, les Émirats arabes unis et Bahreïn en 2020 à faire un compromis avec le régime sioniste.

Cela intervient alors que l’inimitié du Soudan avec le régime sioniste faisait partie intégrante de la nature politique et nationale du pays, au point que le régime sioniste fournissait des armements et une formation aux forces sud-soudanaises pour faire sécession du Soudan. En effet Israël était impliqué dans la sécession du sud du Soudan.

AFRICOM PRET A SIEGER AU SOUDAN POUR SOIT-DISANT CONTRER LA CHINE EN AFRIQUE

Africom prêt à siéger au Soudan pour refouler la Chine en Afrique

 
US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Cérémonie d'inauguration de la première base militaire chinoise à l'étranger, à Djibouti, le 1er août 2017. ©AFP

Le Soudan se transformera en une base des États-Unis contre la Chine en Afrique, après sa normalisation avec le régime israélien, réaffirme un professeur d’université koweïtien. 
Le docteur Abdallah al-Nefisi, professeur d’université et analyste koweïtien, a déclaré qu’après la normalisation Khartoum/Tel-Aviv, les États-Unis feraient du Soudan une base africaine d’où ils nuiraient à la Chine. 
Sur son compte Twitter, le professeur koweïtien a prévu que puisque la Chine dominait actuellement les marchés en Afrique, l’Africom se déplacerait au Soudan pour nuire aux intérêts chinois. « En plus, les États-Unis mettront la main sur les eaux régionales du Soudan ainsi que ses côtes », a-t-il ajouté. 

Vendredi 23 octobre, les États-Unis, Israël et le Soudan ont annoncé, dans un communiqué conjoint, la signature d’un accord de normalisation entre Khartoum et Tel-Aviv. 
Selon le communiqué, l’accord prévoit l’établissement des relations économiques et commerciales entre les deux parties, surtout dans le domaine d’agriculture. 

Lire aussi: Le putsch d’Israël au Soudan ! (Débat)
Ce dimanche 25 octobre, le ministère soudanais des Affaires étrangères a annoncé, dans un communiqué, que les États-Unis avaient promis à Khartoum d’alléger ses dettes en échange de la normalisation avec Israël. 
Le ministère soudanais des Affaires étrangères a ajouté que Washington et Tel-Aviv avaient promis à Khartoum d’aider à l’amélioration de sa situation économique. 

Lire aussi: Tel-Aviv utilise désormais l’espace aérien soudanais
« Les États-Unis entendent alléger les dettes du Soudan, en coopération avec leurs partenaires, alors qu’Israël veut lui fournir des aides dans le domaine de la sécurité alimentaire », indique le texte.

Le ministère a ensuite fait part d’une réunion entre les délégations soudanaise et israélienne, prévue pour les semaines à venir, pour examiner la conclusion de plusieurs accords en matière d’agriculture, de commerce, d’aviation et de tourisme. 
De son côté, le ministre israélien du Renseignement, Eli Cohen, a fait état de la visite imminente d’une délégation soudanaise à Tel-Aviv, ajoutant que lui aussi, il se déplacerait ensuite à Khartoum, en tête d’une délégation. 

https://french.presstv.com/Detail/2020/10/25/637208/Soudan-Etats-Unis-Israel-Chine-normalisation-

 

LES USA IMPOSENT AU SOUDAN 46 CONDITIONS EN PLUS DE LA NORMALISATION, SUR LA MER ROUGE, LA CHINE ET LE HEZBOLLAH

 

46 conditions imposées au Soudan en plus de la normalisation, sur le mer Rouge, la Chine et le Hezbollah

 
pompeo_hamdok
Rédaction du site

Les conditions imposées au Soudan pour l’ôter de la liste américaine des pays terroristes ne se limitent pas à la normalisation avec Israël ou à payer des indemnisations aux victimes du montant de 335 millions d’indemnisations aux familles des attentats anti américains perpétrés dans ce pays.

47 conditions lui ont été imposées, par les Etats-Unis, l’entité sioniste et les Emirats arabes unis, a rapporté le site américain Middle East Monitor
L’une de ces conditions stipule qu’il doit envisager d’implanter les Palestiniens sur son sol. Ce pays devrait aussi devenir un terrain d’exil de tous ceux qui seront expulsés des Etats-Unis, des EAU et d’Israël.

Une autre condition le somme d’accorder à Washington le contrôle de tous les ports et des eaux territoriales soudanaises sous prétexte de lutter contre le terrorisme. Les Etats-Unis voudraient y contrôler le long du littoral soudanais surplombant la mer Rouge depuis le sud du Soudan. Autre condition illustrant l’un des objectifs dans ce pays : il est interdit à ce pays de permettre aux sociétés chinoises d’investir chez lui.

Autre condition, le Soudan se doit de changer ses programmes d’éducation.

Et selon l’Associeted Press, l’une de ces conditions porte sur le Hezbollah. Khartoum se doit de l’inscrire sur sa liste d’organisations terroristes.

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/1908920

 

PLUSIEURS PARTIS SOUDANAIS DENONCENT L’ACCORD DE NORMALISATION AVEC « ISRAËL » ET DECLARENT FORMER UN FRONT UNI POUR S’Y OPPOSER

 

Plusieurs grands partis soudanais dénoncent l’accord de normalisation avec ‘Israël’ et promettent de s’y opposer

 
Des manifestations contre l'accord de normalisation ont eu lieu samedi à Khartoum.
Des manifestations contre l'accord de normalisation ont eu lieu samedi à Khartoum.
Rédaction du site

Plusieurs grands partis politiques soudanais ont annoncé leur opposition à la décision du pays de normaliser ses relations avec l’entité sioniste.

Les opposants à l’accord – annoncé vendredi dans un communiqué conjoint des États-Unis, d’Israël et du Soudan – ont déclaré qu’ils formeraient un « front unifié » contre cette normalisation.

Parmi eux se trouvent le plus grand parti du pays, le Parti Oumma – un parti politique islamique centriste – ainsi que le parti Baas et le Parti du Congrès national.

Le chef du Parti Oumma, l’ancien Premier ministre Sadiq al-Mahdi, a notamment critiqué samedi l’annonce de la normalisation des relations avec ‘Israël’, ont rapporté les médias israéliens.

Des manifestations contre l’accord ont également eu lieu samedi à Khartoum. Lors d’une de ces manifestations, un drapeau israélien a été brûlé et les protestataires ont scandé « allez (brûler) en enfer » et « non à la normalisation avec Israël », selon le Guardian.

Khartoum et Tel Aviv ont convenu de normaliser leurs relations, sous l’égide du président Donald Trump qui a retiré le Soudan de la liste des pays soutenant le ‘terrorisme’.

https://french.almanar.com.lb/1909437

 

SOUDAN : A KHARTOUM, MANIFESTATION CONTRE TOUTE NORMALISATION DES RELATIONS AVEC « ISRAËL ». DES MANIFESTANTS BRULENT LE DRAPEAU D’ « ISRAËL »

Des Soudanais brûlent le drapeau d’«Israël» pour protester contre toute normalisation des relations

Des Soudanais brûlent le drapeau d’«Israël» pour protester contre toute normalisation des relations

 

folder_openŒIL SUR L'ENNEMI access_timedepuis 3 heures
starAJOUTER AUX FAVORIS

 

Par AlAhed avec agences

Des manifestants à Khartoum ont brûlé mercredi 21 octobre le drapeau israélien dans un message adressé au gouvernement contre la normalisation des liens entre le Soudan et «Israël».

Cette manifestation intervient alors qu’une délégation israélienne a effectué mercredi une rare visite au Soudan afin d'évoquer une normalisation des relations, a rapporté la radio publique israélienne Kan, alors qu'un membre du gouvernement a évoqué une possible avancée diplomatique majeure.

Aucune précision n'a été donnée par la radio Kan sur la teneur des échanges à Khartoum.

Les services du Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le ministère israélien des Affaires étrangères ont décliné des demandes de commentaire.

Interrogé plus tôt par la télévision Channel 13 News, le ministre israélien du Renseignement, Eli Cohen, a dit estimer que l’entité sioniste était «très proche de normaliser les liens avec le Soudan».

Washington a multiplié les pressions pour que Khartoum normalise ses relations avec «Israël» avant l'élection présidentielle américaine du 3 novembre, comme l'ont fait ces dernières semaines les Emirats arabes unis et Bahreïn.

Le secrétaire d'Etat américain, Mike Pompeo, a déclaré mercredi que Washington cherchait à obtenir de Khartoum qu'il reconnaisse «Israël». Il n'a pas lié la question de la normalisation des relations avec «Israël» à celle du retrait de la liste des pays parrains du terrorisme, mais plusieurs observateurs et médias ont rapporté le contraire.

https://french.alahednews.com.lb/37261/293

 

CONTRAIREMENT AUX ATTENTES DES USA, LE SOUDAN ET LE KOWEÏT REFUSENT LA NORMALISATION DE LEURS RELATIONS AVEC « ISRAËL »

Soudan: les premiers déboires israéliens commencent

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le général Abdel Fattah Burhan, chef du Conseil souverain soudanais (D) et le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo, lors de sa visite au Soudan en septembre 2020. ©Getty Images

Contrairement aux attentes de Washington, le Soudan et le Koweït refusent de normaliser leurs relations avec le régime d’Israël.

L'Académie islamique du Fiqh au Soudan a publié, mercredi 30 septembre, une fatwa interdisant la normalisation des relations avec l'entité sioniste dans tous les domaines, a rapporté le journal Al-Quds Al-Arabi.

Les médias soudanais ont confirmé que la fatwa avait été émise par le Conseil islamique à l'unanimité, au milieu des indications et des attentes de la normalisation imminente des relations entre le Soudan et l'entité d'occupation israélienne.

Khartoum met les USA en tenailles

Khartoum met les USA en tenailles

Le mois dernier, le ministre soudanais des Affaires étrangères désigné, Omar Ismaïl Qamar al-Din, a révélé que l'administration américaine avait promis d'étudier la possibilité de retirer le Soudan de la liste américaine des États parrainant le terrorisme, en échange de la normalisation formelle de ses relations avec Israël.

Qamar al-Din a révélé, dans une interview accordée au journal soudanais Al-Tayyar, que « le secrétaire d'État américain Mike Pompeo est venu à Khartoum et a présenté deux dossiers: le premier concerne la normalisation des relations entre le Soudan et Israël, et le second suggère de retirer le Soudan de la liste des pays parrainant le terrorisme, et de mettre les deux dossiers dans le même panier ».

Qamar al-Din a souligné que « le chef du Conseil de souveraineté de transition au Soudan, le lieutenant général Abdel Fattah al-Burhan, a posé, en réponse à l'offre de Pompeo, une question sur ce que le Soudan gagnerait économiquement ou sur les délais du retrait du pays de la liste du terrorisme ».

Appartenant à la même doctrine pour ce qui est de la cause palestinienne, le Cheikh Nawaf al-Ahmad al-Jaber al-Sabah, le nouvel émir du Koweït, a affirmé que le Koweït restera fidèle aux causes de la nation, en particulier à la cause du peuple palestinien, a indiqué Quds Press.

Au cours d’un appel téléphonique avec Cheikh Nawaf al-Ahmad al-Jaber al-Sabah, Ismail Haniyeh, chef du bureau politique du Mouvement de Résistance islamique, Hamas, a présenté ses condoléances à l'occasion de la mort de l'émir Cheikh Sabah al-Ahmad al-Jaber al-Sabah, a indiqué le Hamas dans un communiqué.

Ismail Haniyeh y a évoqué les positions inébranlables du Koweït et de son altesse feu l'émir envers la cause et le peuple palestinien.

Lire aussi : Des champs à missiles et une DCA made in Iran, où en est Assad avec Tel-Aviv?

Amiri Diwan, palais royal koweïtien, a annoncé mardi, la mort de l'émir, le Cheikh Sabah al-Ahmad, à l'âge de 91 ans succédé par le Chiekh al-Ahmad al-Jaber al-Sabah, frère du défunt qui a prêté serment mercredi.

La déclaration intervient alors que le Wall Street Journal prévoyait que le Koweït d’après Cheikh Sabah accepterait sous la pression de normaliser ses relations avec Israël.

Tchad :

Tchad :

Israël au Tchad ?! Ce sera le Soudan bis bientôt chez le maréchal Idriss Deby ...

https://french.presstv.com/Detail/2020/10/01/635443/Soudan-les-premiers-deboires-israeliens-commencent


 

L'ECONOMIE CHINOISE REBONDIT

 

L'économie chinoise rebondit (WSJ)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-08-26 à 10:29
 

NEW YORK, 25 août (Xinhua) -- Alors qu'une grande partie du monde peine à contenir le nouveau coronavirus, la reprise économique en Chine prend de l'ampleur, mettant le pays en position pour réduire davantage l'écart avec l'économie américaine, selon un article intitulé "l'économie chinoise rebondit, et gagne du terrain sur celle des Etats-Unis", publié mardi par le quotidien économique américain The Wall Street Journal (WSJ).

Selon son auteur, la Chine est la seule grande économie qui devrait croître cette année. J.P. Morgan a récemment relevé sa prévision de croissance 2020 pour la Chine, qui est passée de 1,3% à 2,5% en avril. Les économistes de la Banque mondiale et d'ailleurs ont également revu à la hausse leurs prévisions pour ce pays.

La Chine, deuxième économie mondiale en termes de PIB réel, est en train de rattraper progressivement les Etats-Unis. Les économistes cités par l'article disent que son rebond rapide après les dommages causés par le COVID-19 va accélérer ce processus.

Homi Kharas, chercheur principal en économie mondiale et développement à la Brookings Institution, a déclaré que l'économie chinoise est désormais sur la bonne voie pour atteindre la parité avec celle des Etats-Unis dès 2028 en termes absolus, au taux actuel du dollar, deux ans plus tôt que son estimation antérieure à la pandémie, selon l'article.

"La Chine émergera encore plus forte en tant que plus grande économie du monde en développement", a affirmé M. Kharas dans le WSJ.

Selon l'article, les usines chinoises ont été parmi les premières au monde à rouvrir en avril, ce qui a aidé la Chine à s'emparer de parts de marché dans le commerce mondial.

Des entreprises, du groupe Marriott International Inc. à Starbucks Corp., ont fait état d'une forte croissance au deuxième trimestre en Chine, alors que le reste du monde enregistrait un recul.

L'article ajoute qu'avant le nouveau coronavirus, Deutsche Bank estimait que l'économie chinoise augmenterait d'environ 26% entre 2019 et 2023, contre 8,5% pour les Etats-Unis au cours de la même période. Maintenant, compte tenu de l'impact de la pandémie, la banque allemande a légèrement modéré sa prévision pour l'économie chinoise à 24% entre 2019 et 2023, tandis que l'économie américaine devrait connaître une augmentation de 3,9%, soit moins de la moitié de la projection initiale.

Pourtant, la Chine est toujours confrontée à des vents contraires. Elle compte sur ses exportations pour environ un cinquième de sa production économique, ce qui la rend dépendante de ses clients aux Etats-Unis et en Europe pour vaincre les effets néfastes du virus sur son économie. Elle doit également empêcher une résurgence dans ses propres frontières des cas de COVID-19, a rappelé le WSJ.

http://french.xinhuanet.com/2020-08/26/c_139318745.htm

 

La Chine s'oppose à l'intrusion d'avions militaires américains dans sa zone d'exclusion aérienne

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-08-26 à 09:15
 

BEIJING, 26 août (Xinhua) -- Un porte-parole de l'armée chinoise a exprimé mardi la ferme opposition du pays à l'intrusion d'avions de reconnaissance américains dans sa zone d'exclusion aérienne, exhortant la partie américaine à cesser immédiatement de telles provocations et à prendre des mesures concrètes pour sauvegarder la paix et la stabilité régionales.

Wu Qian, porte-parole du ministère de la Défense nationale, s'est ainsi exprimé en réponse au vol d'un avion de reconnaissance à haute altitude U-2 dans un espace aérien réservé aux exercices de tir réel par la Zone de commandement du Nord de l'Armée populaire de libération.

L'intrusion a gravement affecté les exercices normaux et les activités d'entraînement de la Chine, et violé les règles de conduite pour la sécurité aérienne et maritime entre la Chine et les Etats-Unis, ainsi que les pratiques internationales pertinentes, a déclaré M. Wu.

L'action américaine aurait facilement entraîné des erreurs de jugement et même des accidents, a indiqué le porte-parole, ajoutant que cet acte était une provocation évidente.

La Chine s'oppose fermement à de telles actions provocatrices et a déposé des représentations solennelles auprès de la partie américaine, a-t-il souligné.

http://french.xinhuanet.com/2020-08/26/c_139318470.htm

 

Déclencher une "nouvelle guerre froide" reviendra à inverser le cours de l'histoire et prendre le monde en otage (MAE chinois)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-08-26 à 13:52
 

ROME, 25 août (Xinhua) -- Le conseiller d'Etat chinois et ministre des Affaires étrangères Wang Yi, en visite dans la capitale italienne Rome, a estimé vendredi que le déclenchement d'une "nouvelle guerre froide" reviendrait à inverser le cours de l'histoire et prendre en otage le monde entier.

Il a fait ces remarques lors d'une réunion de presse avec son homologue italien Luigi Di Maio à l'issue de leur entretien.

En réponse à une question concernant les commentaires de la Chine sur la soi-disant "nouvelle guerre froide" dans laquelle pourraient plonger la Chine et les Etats-Unis, M. Wang a déclaré que son pays n'envisageait pas de s'engager dans une telle guerre froide et s'opposait fermement à tout battage sur ce sujet.

Réclamer le déclenchement d'une "nouvelle guerre froide" reviendra à inverser le cours de l'histoire, à servir son seul intérêt propre et à prendre en otage la population de l'ensemble du monde, a-t-il souligné.

Selon lui, une telle tentative "est contraire à la tendance du développement du monde. Et je pense que les pays du monde entier ne soutiendront pas cette mentalité. Au contraire, nous allons nous donner la main pour nous opposer à tous ceux qui tentent de nous ramener à la 'loi de la jungle'".

L'Italie est la première étape de la première tournée à l'étranger de Wang Yi suivant l'atténuation de l'épidémie de COVID-19. Cette visite officielle en Europe du 25 août au 1er septembre le conduira également aux Pays-Bas, en Norvège, en France et en Allemagne.

http://french.xinhuanet.com/2020-08/26/c_139319140.htm

 

Le Soudan du Sud inaugure un centre de dépistage du cancer cervical financé par la Chine

French.xinhuanet.com|Publié le 2020-08-26 à 02:08

 


(Xinhua)

JUBA, 25 août (Xinhua) -- Le Soudan du Sud a inauguré mardi un centre de dépistage du cancer cervical dont la construction a été financée par le gouvernement chinois.

Le nouveau centre de dépistage basé dans le principal hôpital de référence du Soudan du Sud, l'hôpital universitaire et de référence de Juba, est le premier de ce genre dans ce pays d'Afrique de l'Est.

"Le lancement de ce centre est une étape clé de l'histoire de notre pays car nous avons fait un pas en avant dans la lutte contre le cancer cervical", a affirmé Isaac Cleto, directeur de l'hôpital.

Il a indiqué que ce nouvel établissement aiderait le Soudan du Sud dans sa bataille contre le cancer cervical.

Hua Ning, ambassadeur de Chine au Soudan du Sud, a souligné que le financement chinois symbolise l'engagement sincère de Beijing à aider la plus jeune république du monde à améliorer son fragile secteur sanitaire.

"Aujourd'hui, le lancement du centre de traitement cervical est le nouveau départ de notre future coopération dans le secteur de la santé. Ce centre va sauver la vie de nombreuses femmes sud-soudanaises", a déclaré M. Hua.

La Chine a fourni un soutien matériel et technique au Soudan du Sud pour aider le plus jeune pays du monde à gérer les défis liés à la santé.

Le gouvernement chinois a accordé plus de 30 millions de dollars américains pour financer le projet de modernisation et d'expansion des établissements de santé au Soudan du Sud.

La Chine a récemment envoyé plusieurs lots de fournitures médicales contre le COVID-19 ainsi qu'une équipe d'experts sanitaires pour aider le Soudan à lutter contre la pandémie.

 

   1 2 3   

http://french.xinhuanet.com/afrique/2020-08/26/c_139317730.htm

 

Xi Jinping remet le drapeau à la force de la police

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-08-26 à 21:33
 

BEIJING, 26 août (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping, qui est également secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois et président de la Commission militaire centrale, a remis mercredi le drapeau de la police à la force de la police de la Chine, exhortant les policiers à rester fidèles au Parti, à servir le peuple et à faire preuve d'impartialité dans l'application de la loi et à respecter strictement la discipline.

M. Xi a souligné que la police chinoise devait travailler avec un dévouement total pour renforcer le sentiment de satisfaction, de bonheur et de sécurité du peuple, et remplir avec détermination les missions et les tâches qui leur ont été confiées par le Parti et le peuple.

Lors de la cérémonie qui s'est tenue au Grand Palais du Peuple, à Beijing, M. Xi a remis le drapeau au ministre de la Sécurité publique Zhao Kezhi et au ministre de la Sûreté de l'Etat Chen Wenqing. Plus de 300 policiers présents ont salué le drapeau.

Dans son discours prononcé à la cérémonie, M. Xi a salué les grandes contributions apportées par la police chinoise à la sauvegarde de la sécurité nationale, de la stabilité sociale et des intérêts du peuple, la qualifiant de force puissante digne de la confiance totale du Parti et du peuple.

Il a appelé la force de la police à maintenir la direction absolue du Parti.

La force de la police doit maintenir une philosophie centrée sur le peuple et rester engagée à servir le peuple et à compter sur le peuple dans toutes les entreprises, a déclaré M. Xi.

Il a souligné l'importance de déployer des efforts pour améliorer la crédibilité de l'application de la loi et de l'administration de la justice et pour assurer l'équité et la justice dans le traitement de toutes les affaires.

Mettant l'accent sur une discipline stricte, M. Xi a également demandé à la force de la police de forger une discipline et une conduite de fer.

Wang Huning, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC et membre du Secrétariat du Comité central du PCC, a lu la décision du Comité central du PCC sur la remise du drapeau.

Le vice-Premier ministre Han Zheng, membre du Comité permanent du Bureau politique du Comité central du PCC, a également assisté à la cérémonie.

http://french.xinhuanet.com/2020-08/26/c_139319998.htm

 

(COVID-19) Les cas de réinfection ne semblent pas être "une situation fréquente" (OMS)

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-08-26 à 06:14
 

GENEVE, 25 août (Xinhua) -- "Il n'y a probablement qu'une faible possibilité que des personnes soient réinfectées par le COVID-19", a déclaré mardi Margaret Harris, porte-parole de l'Organisation mondiale de la Santé (OMS).

"C'est un cas sur plus de 23 millions et nous (en) verrons probablement d'autres. Mais cela ne semble pas être une situation fréquente, (sinon) nous aurions vu beaucoup plus de cas", a-t-elle souligné lors d'un point de presse à Genève, à la suite de rapports de Hong Kong indiquant qu'un homme avait contracté le nouveau coronavirus pour la deuxième fois dans un intervalle de plus de quatre mois.

"Jusqu'à cette affaire, il n'était pas clair s'il s'agissait simplement d'un problème de dépistage ou si les gens étaient infectés une seconde fois", a dit Mme Harris.

Selon des médias, des chercheurs de Hong Kong ont annoncé lundi avoir identifié le premier cas avéré de réinfection. Deux autres cas ont ensuite été mentionnés aux Pays-Bas et en Belgique.

Pour l'OMS, l'urgence est de comprendre "ce que cela signifie en termes d'immunité (...) c'est pourquoi nous avons beaucoup de groupes de recherche qui suivent réellement les gens, mesurent les anticorps, essaient de comprendre combien de temps dure la protection immunitaire", a indiqué Mme Harris.

Selon un décompte établi mardi par l'OMS, plus de 23,5 millions de personnes ont été infectées par le nouveau coronavirus dans le monde, dont plus de 810.000 décès.

http://french.xinhuanet.com/2020-08/26/c_139317899.htm

 

L'Iran dénonce la normalisation des relations entre les EAU et Israël

 
French.xinhuanet.com | Publié le 2020-08-26 à 19:40
 

TEHERAN, 26 août (Xinhua) -- La récente décision des Emirats arabes unis (EAU) de normaliser leurs relations avec Israël constitue une "erreur stratégique", laquelle pourrait constituer une menace pour la sécurité régionale, a averti mercredi le porte-parole du gouvernement iranien, Ali Rabii.

L'Iran tiendra les EAU pour "responsables" de toute menace sécuritaire qu'Israël pourrait faire peser sur l'Iran, a-t-il dit à la presse, notamment des conséquences de toute "ingérence dangereuse" de l'Etat hébreu dans les questions régionales.

"Nous espérons que les responsables des EAU seront vigilants à l'égard des activités du régime (israélien) à l'intérieur de leur pays (...) et nous ne pouvons pas rester indifférents aux mesures anti-sécuritaires de notre ennemi sioniste près de nos frontières", a ajouté M. Rabii.

Le 13 août, Israël et les Emirats arabes unis ont conclu un accord parrainé par les Etats-Unis visant à oeuvrer à une "normalisation complète" de leurs relations.

http://french.xinhuanet.com/2020-08/26/c_139319783.htm

 
 

BOMBES ISRAÉLIENNES : LE NON HISTORIQUE DU SOUDAN

Pompeo "cuit" : Khartoum a dit non aux "bombes" israéliennes!

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le secrétaire d'État américain, Mike Pompeo. ©AFP/Archives

Le Soudan a écarté toute normalisation avec le régime sioniste en disant que cette question ne serait traitée qu’après la fin de transition à Khartoum prévue en 2022. Mardi 25 août, le Premier ministre soudanais Abdallah Hamdok a douché les espoirs d’une normalisation rapide des relations entre le Soudan et le régime sioniste, en déclarant que cette affaire ne serait tranchée qu’après la période de transition à Khartoum, qui doit s’achever d’ici deux ans.

« La phase de transition au Soudan est dirigée par une large coalition avec un agenda spécifique visant à achever le processus de transition et à instaurer la paix et la stabilité dans le pays, jusqu'aux élections libres en 2022. Le gouvernement de transition n'a pas de mandat au-delà de ces missions pour décider de la normalisation avec Israël », a déclaré Abdallah Hamdok, cité par le porte-parole du gouvernement.

Israël au Soudan: un coup anti-russe?

Israël au Soudan: un coup anti-russe?

Le Soudan sera récompensé pour sa décision de normaliser avec Israël par Riyad. Que cherchent les USA ?

La déclaration a tout pour décevoir le secrétaire d’État américain Mike Pompeo qui avait publié peu avant sur Twitter une photo de son plan de vol avec la phrase : « Heureux d’annoncer que nous sommes le PREMIER vol NON-STOP d’Israël vers le Soudan. »

undefined

undefined

undefined

Pompeo qui s’était vainement rendu au Soudan dans le but de convaincre les autorités du pays de normaliser avec Israël dans le sillage des Émirats arabes unis, en est parti les mains vides, et l'échec n'en est plus retentissant quand on sait le soutien tous azimuts que reçoit la junte au pouvoir de la part des Émirats et de l'Arabie. Mais pourquoi cet échec? Outre l'antisionisme très prononcé des Soudanais, fervents défenseurs de la cause palestinienne, ces derniers n'ont pas oublié les frappes sionistes contre leurs pays qui amène l'État hébreu à mener plusieurs frappes aériennes au Soudan en 2009 et 2012 pour détruire des convois destinés à la bande de Gaza ou encore l'amputation du Sud et la création par crise de Darfour parfaitement inventée et la création dans la foulée du Soudan-sud. De toute évidence, le « non » soudanais à l’axe israélo-américain signifie que la cause palestinienne est tellement importante aux yeux des pays musulmans qu’elle ne peut être négociée, sous les recommandations golfo-occidentales.

L'importance du « non » du Soudan à Pompeo se fait sentir avec plus d'acuité quand on se souvient de la concession que Pompeo était prêt à faire : le retrait de Khartoum de la liste noire en échange de la normalisation. La réponse de Hamdok a été catégorique: « M. Pompeo, ne liez pas la question du retrait du Soudan de la liste noire US à celle de la normalisation avec Israël ! »

Algérie: Israël s'implante en Libye

Algérie: Israël s'implante en Libye

Maghreb Press du 22 août 2020

Ce « non historique » intervient alors que le secrétaire d’État US était heureux et sûr qu’il obtiendrait l’avis favorable de Khartoum en raison de l’influence de l’Arabie saoudite et des Émirats arabes unis au Soudan. Abou Dhabi risque de rester bien seul dans les semaines à venir surtout que l'entité sioniste commence à revenir une à une sur des clauses incluses dans l'accord de normalisation, Israël ayant très clairement réclamé son attachement à ce qu'aucun Arabe, aussi sioniste qu'il soit, ne dépasse jamais en rien l'entité sioniste... Alors Ben Zayed, le dindon de la farce?

Netanyahu-MBZ,1er tête-à-tête...

Netanyahu-MBZ,1er tête-à-tête...

Une rencontre entre le Premier ministre israélien et le prince héritier d’Abou Dhabi est attendue avant la signature de l’accord sur la normalisation.

https://french.presstv.com/Detail/2020/08/26/632636/Soudan-Isra%C3%ABl-normalisation-liste-terroriste-Khartoum


 

PARTI COMMUNISTE SOUDANAIS : NOUVEAU MASSACRE DANS LA VILLE D'AL-OBEID. 8 MORTS TOUS D'UNE BALLE DANS LA TETE ET DES DIZAINES DE BLESSES

PC soudanais, Nouveau massacre dans la ville d'Al-Obeid
31/7/19 9 H 43
Nouveau massacre dans la ville d'Al-Obeid

29 juillet 2019

Le PC soudanais exige l'arrêt immédiat de tous les pourparlers avec le Conseil militaire de transition (CMT)
Les forces de l'opposition s'unissent pour condamner le rapport du CMT sur le massacre de juin
Manifestations de masse dans la capitale et dans d'autres grandes villes
Les masses réclament un gouvernement civil immédiat

- La semaine dernière, de très graves événements se sont produits au Soudan. Cependant, le massacre perpétré par l'armée et les forces de sécurité aujourd'hui, lundi 29 juillet, dans la ville d'Al-Obeid, où 8 personnes ont été lâchement abattues, toutes dans la tête, et des dizaines ont été blessées, a conduit des milliers de manifestants de masse à descendre dans les rues de la capitale et des grandes villes pour condamner ce crime de sang froid, exiger que les responsables soient traduits en justice et tenir le Conseil militaire de transition (CMT) responsable à lui seul de ce crime. Condamnant ce crime, il a exigé l'arrêt immédiat des contacts avec le CMT jusqu'à ce que tous les coupables des différents massacres commis depuis le 11 avril 2019 soient traduits en justice. Le PC soudanais tiendra une conférence de presse spéciale le mercredi 31 juin.

- Toutes les composantes de l'Alliance pour la liberté et le changement ont condamné ce crime.

- L'exigence d'un pouvoir civil a été le seul slogan répété dans tout le pays au cours des derniers jours. Après la publication du rapport sur les voeux pieux du comité parrainé par le CMT sur le crime du 3 juin. Cette demande des manifestants dans toutes les grandes villes est pour un régime civil.

Fathi Alfadl

Secrétaire à l'information

PC soudanais

source :  http://www.solidnet.org/article/Sudanese-CP-New-Massacre-in-Al-Obeid-city/


 

SOUDAN : DES MILLIONS DE DOLLARS POUR REDORER LE BLASON DU CONSEIL MILITAIRE. SEPT MANIFESTANTS TUES

Soudan: Des millions de $ pour redorer le blazon du conseil militaire. Sept manifestants tués

 Depuis 9 heures  1 juillet 2019

hemaidti

 Monde arabe - Soudan

 

Une firme de lobbying canadienne a signé un accord d’une valeur de 6 millions de dollars américains afin de redorer le blason du redouté chef militaire soudanais Hemedti et d’accorder à son conseil militaire provisoire une reconnaissance diplomatique et un financement international, a rapporté le magazine Foreign  Policy.

Un ex-agent des renseignements israéliens travaille pour Dickens & Madsen Inc., basé à Montréal.

 

Sur le terrain, sept personnes ont été tuées dimanche au Soudan lors de manifestations massives pour réclamer aux militaires un transfert du pouvoir aux civils, selon l’agence de presse officielle, la contestation ayant réussi le pari de la mobilisation malgré le déploiement des forces de l’ordre.

Les rassemblements de dimanche sont les plus importants depuis la dispersion le 3 juin d’un sit-in de manifestants devant le QG de l’armée dans la capitale, un drame qui avait fait des dizaines de morts et provoqué un tollé international.

 

Source: Médias

https://french.almanar.com.lb/1410642