SYRIE

SYRIE

SYRIE : FAYCAL MOQDAD NOMME CHEF DE LA DIPLOMATIE EN REMPLACEMENT DE WALID MOUALLEM, DECEDE. JAAFARI VICE-PRESIDENT

Syrie: Fayçal Moqdad nommé chef de la diplomatie. Jaafari comme vice-ministre

 Depuis 2 heures  22 novembre 2020

 Moyent-Orient - Syrie

 

Le vice-ministre syrien des Affaires étrangères Fayçal Moqdad a été nommé chef de la diplomatie en remplacement de Walid Mouallem, décédé lundi dernier, a annoncé dimanche 22 novembre la présidence syrienne.

M. Moqdad, 66 ans, sera remplacé à son poste par le représentant permanent de la Syrie à l’ONU, Bachar al-Jaafari, selon un décret du président Bachar al-Assad. Un second décret désigne l’ambassadeur Bassam al-Sabbagh pour remplacer M. Jaafari aux Nations unies.

Chef de la diplomatie syrienne depuis 14 ans, Walid Mouallem est décédé lundi à l’âge de 79 ans après avoir été un pilier du pouvoir, conservant son portefeuille régalien durant la guerre et malgré plusieurs remaniements.

Originaire de Deraa, dans le sud du pays, Fayçal Moqdad a commencé sa carrière diplomatique en 1994. En 1995, il rejoint la délégation syrienne auprès de l’ONU avant d’être nommé en 2003 représentant permanent de la Syrie auprès des Nations unies.

En 2006, il retourne en Syrie après avoir été nommé vice-ministre des Affaires étrangères.Il a travaillé en étroite collaboration avec Walid Mouallem dont il était l’un des principaux assistants.

Bachar al-Jaafari, le nouveau vice-ministre des Affaires étrangères, doit prendre ses fonctions dans les deux mois à venir.

M. Jaafari, l’une des figures les plus en vue de la diplomatie syrienne, a commencé sa carrière diplomatique en 1980. Il a occupé son premier poste à l’étranger à Paris en tant qu’attaché diplomatique et a occupé plusieurs autres postes jusqu’à sa nomination en 2006 en tant que représentant permanent de la Syrie auprès des Nations unies.

M. Jaafari était le négociateur en chef du gouvernement syrien lors des différents cycles de négociations sur le conflit syrien.

Source: Avec AFP

https://french.almanar.com.lb/1939401

 

LETTRE OUVERTE DU PRETRE ARABE SYRIEN, PERE ELIAS ZAHLAOUI, AU PRESIDENT FRANÇAIS EMMANUEL MACRON

Lettre ouverte d’un prêtre arabe de Syrie au Président français Emmanuel Macron

Par Pr. Elias Zahlaoui

Mondialisation.ca, 22 novembre 2020

Arrêts sur Info 16 novembre 2020

Région : L'Europe, Moyen-Orient et Afrique du Nord

Thème: 11-Septembre et terrorisme, Guerre USA OTAN

Analyses: SYRIE

 0   0  0 

 

  New

« Le Père Elias est un homme calme et pondéré, mais cela ne l’empêche pas d’être exaspéré par les mensonges répétés, sur la situation au Moyen-Orient et en Syrie en premier lieu. Par ses lettres aux Chefs d’Etats, aux Souverains Pontifs et aux évêques du monde, ainsi que par ses nombreux écrits, il a rappelé l’implacable vérité: la Syrie est attaquée par des hordes barbares islamistes, soutenues ouvertement ou indirectement, par les puissances occidentales, la Turquie voisine et les monarchies du Golfe, qui veulent renverser un gouvernement légal, laïc, qui refuse de se soumettre à leur idéologie ».

[Préface du Colonel Alain Corvez pour l’ouvrage « Guerre et Paix en Syrie » du Père Elias Zahlaoui, Edition 2019]

 

***

Monsieur le Président,

Dans le désarroi où vous vous débattez, et où, avec vos deux « géniaux » prédécesseurs, vous avez plongé toute la France, et peut-être bientôt, toute l’Europe, permettez à un vieux prêtre arabe catholique de Syrie, de vous faire part de quelques propos tout simples, mais, hélas, « politiquement incorrects » !

En Président de la République Française, vous vous indignez devant l’assassinat d’un ou de plusieurs français. Les Parlementaires français, à leur tour, protestent un moment, debout, en silence. Et l’Église de France de sonner le glas en tous ses clochers.

C’est donc tous ensemble, les Trois Corps Représentatifs de la France, qui se dressent et s’indignent, face au monde !

Il le fallait. Tout assassinat, quel qu’il soit, où qu’il soit, et pour quelque motif que ce soit, est à condamner d’une façon absolue. Avec vous tous, je déclare que tout être humain est SACRÉ ! Oui, TOUT ÊTRE HUMAIN EST SACRÉ !

Je ne puis, en homme et en prêtre, qu’approuver ces triples prises de position, on ne peut plus légitimes, vis-à-vis de vos concitoyens français, voire européens.

En conséquence, laissez-moi, en homme et en prêtre de Syrie, vous poser, à vous, Mr le Président, à vos « dignes » prédécesseurs, ainsi qu’aux Parlementaires français qui se sont succédés depuis 10 ans, et surtout à toute l’Église de France, cette question toute simple :

Si la vie humaine est à vos yeux de français, si précieuse, pourquoi, VOUS TOUS en France, vous vous êtes arrogé le DROIT et le DEVOIR, d’acheminer en Syrie, durant dix longues années, des centaines de milliers d’assassins, dont dix mille français au moins, pour détruire de fond en comble, tout un pays, ma patrie la Syrie – cette Syrie dont votre savant André Parrot avait dit qu’elle était « la patrie de tout être civilisé » – sous le prétexte d’y instaurer « la Démocratie, la Liberté et les Droits de l’homme » ?

Monsieur le Président, Messieurs les Parlementaires, Messieurs les Prélats de l’Église de France, auriez-vous oublié, dans votre opulence et arrogance d’Occidentaux, tout autant que d’anciens colonisateurs à l’histoire si peu honorable, cette vérité terrible qui dit qu’on ne récolte que ce qu’on sème ?

Hélas, vous récoltez déjà, et vous récolterez bientôt, ce que vous avez semé en toute impunité. Puisse cette récolte ne pas être à la mesure de ce que vous avez, en toute tranquillité de conscience, semé rien qu’en Syrie !

Monsieur le Président,

Vous n’êtes pas sans savoir que l’histoire ne pardonne pas. Reste que pour vous, Politiciens de tous bords, vous pourriez prétexter du fait plus qu’évident, que vous êtes en fin de compte, manipulés par des Pouvoirs mondialistes, occultes et tout-puissants.

Mais l’Église de France, cette Église de Jésus-Christ mort par amour pour tout être humain, et que St-Paul a qualifiée de « Colonne de Vérité », de quel prétexte peut-elle se prévaloir, pour laisser commettre cet ASSASSINAT systématique, absolument inexpiable, de tout un peuple, dont les descendants de la toute première Église, SANS MOT DIRE ?

Ce silence, aussi indigne que lâche, sonne pour moi prêtre de Jésus-Christ, rien moins que le glas de toute l’Église de France.

Monsieur le Président,

Il est déjà tard.

De grâce, hâtez-vous de retrouver votre dignité d’homme, pour aider toute la France à se faire enfin humaine.

Pr Elias ZahlaouiDamas, 2/11/2020

La source originale de cet article est Arrêts sur Info

Copyright © Pr. Elias Zahlaoui, Arrêts sur Info, 2020

https://www.mondialisation.ca/lettre-ouverte-dun-pretre-arabe-de-syrie-au-president-francais-emmanuel-macron/5651351

 

SYRIE : DES AVIONS ESPIONS US S’APPROCHENT A NOUVEAU DES COTES SYRO-LIBANAISES

Des avions d'espionnage US s'approchent à nouveau des côtes syro-libanaises

Saturday, 21 November 2020 3:46 PM  [ Last Update: Saturday, 21 November 2020 5:17 PM ]

Un Poseidon P8 américain ©AFP

Des sources aéronautiques ont rapporté samedi 21 novembre le vol d’un Boeing RC-135 de l’US Air Force près des côtes libanaises et syriennes.

Selon Fars News, la mission de cet avion est de surveiller les agissements des systèmes d’armes et de la flotte sous-marine russe présents dans la région.

Il s’agissait d’un Boeing espion RC-135 qui a pénétré dans la zone. L’avion est capable d’effectuer des missions de reconnaissance par diverses techniques, y compris l’imagerie, l’espionnage et la déviation du signal.

Une éventuelle opération de sabotage des forces américaines n’est pas à écarter, selon des experts en sécurité qui renvoient aux images radar publiées sur les patrouilles et les missions de reconnaissance inhabituelles de quatre avions d’espionnages de l’US Navy, le long de la côte libano-syrienne.

 Pourquoi le président US a évoqué une terrible attaque que le Pentagone a aussitôt démentie ?

L’armée américaine a mené à plusieurs reprises des missions aériennes de reconnaissance dans la région au fil des ans, en utilisant une variété d’avions, comme le confirment les sources russes, y compris le RC-135 et le Poseidon. L’armée de l’air américaine dans la région partage également ces informations avec les forces militaires israéliennes.

Le Poseidon P-8 américain est un avion de patrouille maritime à très long rayon d’action spécialisé dans la lutte anti-sous-marine, antinavire de surface et le renseignement électronique. Il a déjà été intercepté par des chasseurs russes au-dessus de la mer Noire.

https://french.presstv.com/Detail/2020/11/21/639063/Espionnage-americain-au-large-de-la-Syrie-et-du-Liban

 

PARTI COMMUNISTE SYRIEN : SOLIDARITE AVEC LE PARTI COMMUNISTE DE GRECE (KKE)

Parti communiste syrien :  Solidarité avec le KKE

20 Novembre 2020

 

Parti communiste syrien :  Solidarité avec le KKE11/18/20 14H49 Syrie, Parti communiste syrien Ar en Asia Partis communistes et ouvriers Au Comité central du KKE

Chers camarades,

Le Comité central du Parti communiste syrien exprime son entière solidarité avec le Parti communiste de Grèce, qui a organisé une manifestation de masse distinguée, à l'occasion du 47e anniversaire du glorieux soulèvement des étudiants de l'École polytechnique, contre le régime dictatorial noir et l'agent de l'impérialisme. La manifestation des camarades communistes grecs, le 17 novembre, sous les slogans clairs et de principe contre l'impérialisme et pour les droits de son peuple, est une continuation de la voie courageuse du Parti communiste de Grèce, qu'il n'a cessé de suivre depuis sa fondation.

Nous dénonçons aussi fermement les mesures de police répressives que les autorités grecques ont prises à l'encontre des manifestants, ce qui indique la crainte des milieux dirigeants de votre pays face à l'escalade du mouvement de masse à la lumière de la crise cyclique du capitalisme dont le monde est témoin.

Avec nos salutations de camaraderie et l'affirmation inébranlable de notre solidarité internationale avec votre parti fraternel.

Damas 18-11-2020

Le Comité central du Parti communiste syrien

Le secrétaire général

Ammar Bagdache

source : http://www.solidnet.org/article/Syrian-CP-Solidarity-with-KKE/

Tag(s) : #Syrie, #Communiste, #KKE

 

SYRIE : LE "BAVAR-373" CHASSE "ISRAËL"!

Premier face-à-face des F-16 israéliens et la batterie Bavar-373 en Syrie; en attendant le F-35

Thursday, 19 November 2020 9:18 AM  [ Last Update: Thursday, 19 November 2020 9:51 AM ]

Le tir de missile Sayyad à partir de la batterie de missiles Bavar-373. (Photo via RT)

Il y a deux jours le porte parole de l'armée sioniste affirmait dans un tweet avoir trouvé des bombes "Kalimagor Standar" au Golan syrien occupé, "bombes que l'armée syrienne et ses alliés auraient implantées" en lieu et place d'un hôpital où Israël soignaient ses agents takfiristes jusqu'en 2016 date à la quelle ces mêmes agents connus sous le nom d'al-Nosra ont déclaré fortrait. La soi disant découverte de ces bombes il y a peu, aurait donc mis fin à l'accalmie sur le front syrien, les derniers raids israéliens contre la Syrie ayant remonté au mois de septembre.

Israël, cible des frappes aériennes?!

La DCA syrienne intercepte un certain nombre de missiles israéliens.

« Les engins découverts, rapporte Ynet, de type Kalimagor sont conçus pour frapper les soldats par des opérations à distance. Chacun des trois explosifs cachés dans les buissons pèse environ 5 kg et contient environ 2,5 kg d’explosifs et environ 2 000 balles de pulvérisation. Une telle charge s’éparpille dans un rayon de 15 mètres, et la portée de pulvérisation pouvant faire des blessés, est d’environ 50 mètres. Les charges qui ont été retrouvées ont été dispersées sur le sol à une certaine distance les unes des autres, afin d’augmenter l’effet meurtrier... Nous supposons que des habitants syriens ont placé les explosifs avec les conseils et l’équipement de la Force Qods (CGRI)... Les Iraniens ne s’étant pas retirés de Syrie, mais étaient seulement «en forces réduites», ce qui ne les empêche pas de continuer à transporter des armes dans le pays et à utiliser également des milices et des forces pro-iraniennes sur les hauteurs du Golan (occupé) ».

Avouons que le récit a quelque chose de forcément ridicule : cela fait dix ans que l'Iran a une présence militaire assidue sur le terrain, présence, à l'origine de l'échec du projet Daech, présence aussi que l'accord signé en juin dernier entre le chef de l'état major iranien et le ministre syrien de la Défense a doublement renforcé et ce, sur fond évidemment de la livraison d'armements, de munitions et surtout des pièces de la DCA made in Iran, chose que la levée de l'embargo sur le commerce d'armes depuis le mois d'octobre a rendu plus fluide. Depuis quelques temps d'ailleurs, cette présence des munitions iraniennes se fait plus sensiblement ressentir sur l'est de l'Euphrate où les convois militaires US commence à saigner non plus seulement pour cause de rudimentaires engins improvisés qui explosent mais bien pour cause des drones armés, genre Karrar qui les suivent et les visent avec précision, dotés qu'ils sont de semblable de Hellfire, non pas de conception occidentale mais bel et bien de conception iranienne. Début novembre, une pareille attaque a coûté la vie à quatre soldat US, enfin si on en croit les chiffres publiés par CentCom particulièrement peu prolifique sur ce point. 

Manœuvres Zolfaqar-99 : l'Iran a testé la neutralisation des F-35 (The National Interest)

Manœuvres Zolfaqar-99 : les USA pris de court par le concept A2/AD iranien?

Alors pourquoi avoir inventé un récit à dormir début pour expliquer ce qui se veut une reprise de la campagne dite guerre dans la guerre conter la Syrie? 

Alors qu’Israël vit depuis le 21 juillet, date de la mort en martyr de Kamal Mohsen au sud de Damas, quatre mois d'état d'alerte permanente, maqué par de nombreuses tentatives d'amortissement des pressions sur ses militaires et d'une manœuvre d'envergure baptisée "Lethal Arrow" et dont les résultats de l'aveu même des analystes laissent à désirer, il fallait que Tel-Aviv soit sur d'une chose : son Armée de l'air si largement discréditée face à une puissance balistique hors pair de la Résistance continue-t-elle à être crédible? Ou en d'autres termes, à l’heure du grand chamboulement au Moyen-Orient d'où l’Amérique est sur le point de laisser la grosse tâche à ses acolytes, Israël saurait-il à l'aide des Emirats tenir tête à la Résistance? 

Depuis mardi 17 novembre, Israël a la réponse et la panique est plus que totale. Au mois d’août et de septembre, les F-16 israéliens se sont heurtés de plein fouet à la résistance des batteries de missiles antimissile Khordad 3 de l'armée syrienne, lesquelles batteries constituent un véritable bouclier autour de l'espace syro-sud libanais. D'ailleurs le raid du 18 novembre, effectué à coup des missiles de Delilah tirés en direction de Damas, missiles largement interceptés par la DCA syrienne n'a toujours pas vu les F-16 israéliens oser s'approcher du ciel syrien.

CGRI: missile air-air de 100 km de portée

L

Mais le mardi 17 novembre, il y a eu un autre choc : selon des sources syriennes et russes, un F-16 Israélien ayant visé en stand-off les positions de la DCA syriennes dans le sud-ouest de Damas, s'est fait royalement intercepté par la batterie de missile de fabrication iranienne Bavar-373 et ce fut la première fois en deux ans. Pour une aviation sioniste qui a presque perdu de se sentir menacé tout autour du ciel syrien puisque les S-300 ne tirent jamais, cela a du être un moment de forte sensation. Avia.pro écrit :  

« Un avion de combat israélien a été attaqué par les défenses aériennes en Syrie et ce, pour la première fois en deux ans. Les complexes iraniens Bavar-373, déployés en Syrie il y a deux mois, ont démontré leurs capacités en attaquant un chasseur F-16 israélien. Il s'agit de la première attaque enregistrée contre un avion de combat israélien au cours des deux dernières années (depuis la livraison de systèmes de défense aérienne russes S-300 à la Syrie - NDLR), ce qui indique que Téhéran a vraiment décidé de s'engager sérieusement dans la destruction des F-16 israéliens ou encore le F-35, qui continuent à entrer en service de l'armée israélienne. Surtout que le F-35 s'est transformé depuis peu en un fond de commerce d'une rhétorique anti iranienne intense dans le golfe Persique avec quoi l'Iran a hâte d'en finir. »

Syrie : et le Bavar-373 iranien a tiré!

La Syrie a les yeux rivés sur les exercices de DCA iranienne : Le système de défense aérienne iranien Bavar-373 testé avec succès

Et le site d'ajouter : « Hier soir, des avions de l'armée de l'air israélienne ont lancé plusieurs frappes sur des cibles militaires en Syrie. Selon le ministère syrien de la Défense, trois soldats ont été tués et un autre a été blessé. Les systèmes de défense aérienne syriens ont ouvert le feu sur des avions israéliens, mais sans succès. Israël a confirmé que ses avions avaient atteint huit cibles en Syrie. L'armée israélienne a déclaré que les frappes aux missiles ont été une réponse aux actions agressives de l'armée syrienne et des soldats des forces spéciales iraniennes «al-Qods» du CGRI. Peu de temps avant l'attaque aérienne, le 17 novembre, des explosifs auraient été découverts par les forces israéliennes "dit le site qui ajoute :  

Ciel syrien : méga fiasco d’Israël

Raid au missile contre Quneïtra tourne court, nouveau face-à-face Israël/Khordad-3 ?

« Le Bavar-373 n'a pas voulu abattre l'avion puisque ses radars Meraj-4 ont parfaitement verrouillé sur l'appareil israélien. Depuis février 2018, date à laquelle un S-200 syrien a abattu un F-16 israélien, la DCA syrienne n'avait pas réussi à abattre un avion, il s'agit donc de la première attaque contre un chasseur au cours des deux dernières années et, apparemment, les radars iraniens ont fonctionné sans problèmes notables, en tout cas, les F-16 ont été interceptés à l'avance. Le face-à-face Armée de l'air israélienne et Bavar-373 s'annoncera très rude et au rythme où vont les événements, cela pourrait changer la donne aérienne dans la région. Au mois d’août les batteries Khordad-3 avait déjà pris de court des avions israéliens en tirant les missiles anti-missiles Sayyad, lesquels ont survolé le QG des commandants israéliens ayant failli atteindre le ciel du nord d'Israël. 

https://french.presstv.com/Detail/2020/11/19/638918/Syrie---Bavar-373-iranien-chasse-Isra%C3%ABl-

 

LES USA JOUENT LEUR DERNIERE CARTE EN SYRIE ?

"Les USA resteront en Syrie", annonce le porte-parole de la soi-disant coalition anti-Daech

Wednesday, 18 November 2020 3:45 PM  [ Last Update: Wednesday, 18 November 2020 5:33 PM ]

Syrie: l'armée américaine patrouille dans les zones kurdes à la frontière turque ©AFP

Lors d’un entretien accordé à l’agence de presse North, le porte-parole de la soi-disant coalition anti-Daech, Wayne Maruto, a annoncé que les forces de la coalition ne quitteraient pas la Syrie.

Selon Maruto, bien que l’organisation terroriste Daech ait échoué sur tous les fronts, le danger persiste et ce groupe reste toujours dangereux pour la Syrie, l’Irak et le monde entier.

Ce général porte-parole de la coalition a également évoqué la présence de cette dernière en Irak et a insisté sur le fait que la présence des forces de la coalition était à la demande du gouvernement de Bagdad et basée sur l’une des résolutions de l’ONU.

Alors que Wayne Maruto insiste sur la nature légitime de la présence des forces de la coalition en Irak, le Parlement irakien avait, au mois de janvier, voté à l'unanimité le retrait des troupes américaines d'Irak suite à l’assassinat du haut commandant Qassem Soleimani et du numéro 2 des Hachd al-Chaabi, Abou Mahdi al-Mohandes.

Malgré les prétentions de Wayne Maruto pour dire que la coalition n'interfère pas dans les affaires des gouvernements ni dans les prises de décision des politiciens des pays concernés dont l'Irak et la Syrie, il reste difficile d'y croire surtout lorsque l'on sait que les États-Unis font partie des auteurs de la formation de Daech en Irak et en Syrie.

« Au fil du temps, l’armée irakienne prendra les choses en main, mais en attendant, les USA et leurs alliés soutiennent cette armée dans sa lutte contre le terrorisme », a-t-il ajouté.

L'agence de presse syrienne SANA a récemment affirmé que la coalition américaine appuyée par les miliciens kurdes a kidnappé 7 civils syriens lors d’un assaut aérien à proximité du village de Sobha. Mais le porte-parole de la coalition semble ne pas être au courant des évolutions de la région puisqu’il prétend lors de cet entretien avec l’agence North que les Forces démocratiques syriennes (FDS) combattaient les éléments de Daech en ajoutant : « plus de 900 militaires de l’armée américaine sont présents dans le nord-est de la Syrie et en appuyant les forces présentes à al-Tanf, ces forces mènent des combats anti-Daech ».

Reconstruction de la Syrie: l'Occident mis hors-jeu

Après la guerre de plusieurs années menée contre le terrorisme et ses parrains occidentaux, la Syrie d’aujourd’hui doit se reconstruire, mais sans une quelconque participation occidentale.

« Il y a 5 ans, Daech ne disposait que de 40 militaires, aujourd’hui et selon l’ONU, il en compte plus de 10 000. Ce groupe terroriste s’en prend aux autorités locales et aux forces de sécurité. Les prisons ou les camps avec des détendus de Daech ne sont pas dirigés par la coalition ou les USA, mais ce sont les FDS qui surveillent ces prisons. La coalition soutient les miliciens kurdes, mais ne se mêle pas des affaires qui concernent ces prisons », a-t-il prétendu.

Dernièrement, des centaines d’habitants de Hajin, située dans la banlieue est de Deir ez-Zor en Syrie, ont incendié des pneus de voiture et fermé les principales rues de communication de la ville, exigeant la libération immédiate des détenus dans les prisons des FDS et la fin de l’interdiction de la circulation des motos par elles.

Syrie: les GI's ciblés....

Un homme armé des « FDS » a été tué à Hassaké, parallèlement aux exercices conjoints des FDS et la coalition pro-US dans la région.

https://french.presstv.com/Detail/2020/11/18/638872/Syrie-la-coalition-joue-sa-derni%C3%A8re-carte

 

NOUVEAUX RAIDS ISRAELIENS CONTRE LA SYRIE : TROIS SOLDATS SYRIENS MARTYRS

Nouveaux raids israéliens contre la Syrie : trois soldats martyrs

 Depuis 13 heures  18 novembre 2020

 Moyent-Orient - Spécial notre site - Syrie

 

Rédaction du site

L’entité sioniste a de nouveau attaqué la Syrie à l’aube de ce mercredi 18 novembre.

Selon l’agence syrienne Sana, la DCA syrienne a repoussé un raid aérien syrien dans le sud de la Syrie et abattu un certain nombre de missiles.« Vers 3h 11, l’ennemi sioniste a lancé une agression aérienne depuis le Golan syrien occupé contre le sud de la Syrie », a-t-elle indiqué, citant une source militaire.Et de poursuivre : « Notre DCA l’a repoussé et abattu un certain nombre de missiles ».«Trois militaires sont tombés en martyrs, et un quatrième a été blessé. L’agression a provoqué des dégâts matériels », a-t-elle précisé.

L’armée israélienne a pour sa part affirmé mercredi matin avoir frappé des cibles iraniennes et syriennes en Syrie « en représailles après avoir trouvé des explosifs le long de la frontière », dans le Golan syrien occupé.« Ce que l’Iran et la Syrie ont fait: ils ont mis des engins explosifs improvisés près de la ligne Alpha pour frapper les troupes israéliennes. Ce que nous avons fait: nous venons de frapper des cibles de la Force iranienne Qods et des forces armées syriennes en Syrie », a écrit l’armée d’occupation israélienne sur Twitter, rapporte l’AFP.

L’entité sioniste a argué avoir frappé « des installations de stockage, des quartiers généraux et des complexes militaires ».« Des batteries de missiles sol-air syriens ont été touchées », est-il ajouté dans un communiqué, selon l’AFP.

Israël a opéré des centaines de frappes aériennes et de missiles sur la Syrie depuis le déclenchement de la guerre en Syrie en 2011, dans le but d’empêcher ce qu’il considère être  l’implantation des forces iraniennes et libanaises du Hezbollah déployées en territoire syrien.

Le 13 novembre, le centre Alma pour les recherches et l’enseignement israélien a avancé que le Hezbollah détiendrait 58 positions dans le sud de la Syrie, 28 d’entre elles seraient  liées au Commandement du sud du Hezbollah et 30 feraient partie du Projet du Golan.Certains de ces sites se trouveraient dans les deux provinces de Quneitra et Deraa et renfermeraient des activités de grande importance du Hezbollah, liées à la collecte d’informations d’intelligence ou à la planification opérationnelle.

L’entité sioniste reconnaît rarement les frappes, mais il le fait lorsqu’il dit répondre à des attaques spécifiques.

Source: Divers

https://french.almanar.com.lb/1934264

 

MICHEL RAIMBAUD : REPOSEZ EN PAIX, MONSIEUR LE MINISTRE, ET VEILLEZ SUR LA SYRIE….

Reposez en paix, Monsieur le Ministre, et veillez sur la Syrie….

Publié par: Michel Raimbaud le: 16 novembre, 2020 Dans: A La Une, ACCUEIL, Actualité, Actualité_Moyen_Orient

 

Le Dr Walid al Moallem n’est plus. C’est une immense perte pour la Syrie, confrontée depuis dix ans à une agression dont on ne voit pas la fin.

– Walid Al Moallem, un diplomate et un homme politique hors pair. La force tranquille et la sérénité qui émanaient en toute circonstance de sa personne et de son comportement donnait l’impression qu’il ne serait jamais pris au dépourvu face à toute l’adversité du monde, et Dieu sait à quel point la Syrie avait besoin d’un homme intelligent, expert et loyal comme Walid Al Moallem.

Par Michel Raimbaud

Rarement on aura vu un ministre des affaires étrangères mériter à tel point son nom. D’un calme olympien, toujours maître de lui-même, ayant le sens de la répartie brève mais incisive, il était par excellence le professeur, le maître, celui qui enseigne. Courtois et ferme, c’était également un diplomate né, et bien né.

La force tranquille et la sérénité qui émanaient en toute circonstance de sa personne et de son comportement donnait l’impression qu’il ne serait jamais pris au dépourvu face à toute l’adversité du monde, et Dieu sait à quel point la Syrie avait besoin d’un homme intelligent, expert et loyal comme Walid Al Moallem.

Il a certes eu la chance, au milieu de tout le malheur ambiant, d’avoir à défendre, non pas une cause pourrie comme tant et tant de ses homologues ou collègues, mais une cause juste entre toutes : défendre son pays victime d’une agression criminelle organisée par une bonne moitié de la « communauté internationale », et confronté à la sauvagerie, au cynisme des pays occidentaux, de leurs clients et affinitaires, sans oublier certains « pays frères ». Du jamais vu.

– Walid Al Moallem avec les ministres des Affaires étrangères russe, chinois et iranien.

Il y aurait beaucoup à dire et à retenir de la longue carrière de cet homme fidèle, ce qui n’est pas si courant par les temps qui courent. Parmi les fioretti qu’il a laissés en héritage, on pourra se rappeler, à titre d’exemple, un épisode légendaire. Nous sommes en Suisse à Montreux, en janvier 2014, lors d’une conférence sur le conflit syrien, et le Secrétaire d’État d’Obama, John Kerry, vient de déclarer sur un ton péremptoire que « Bashar Al Assad ne prendra pas part au gouvernement de transition en Syrie. C’est inimaginable ». On voit encore le placide ministre Al Moallem pointant du doigt son collègue américain, le doigt levé comme un maître d’école fustigeant un cancre : « Monsieur Kerry, personne au monde n’a le droit de conférer ou de retirer la légitimité à un président, à une constitution ou à une loi, sauf les Syriens eux-mêmes. ». Et le dit Monsieur Kerry de se frotter le nez pour masquer son embarras….

Le courageux ministre n’aura pas eu la joie de voir de son vivant le retour de la paix. Serait venu, paraît-il, le temps « des guerres sans fin, silencieuses et/ou invisibles » sur lesquelles les experts occidentaux sont capables de disserter jusqu’à plus soif, ne voyant pas péché dans les crimes qu’ils cautionnent. Mais là où il est, le regretté disparu, n’en doutons pas, veille sur le pays qu’il a si bien servi, comme il veille sur une diplomatie résistante, loyale et sereine, malgré les pressions, les intimidations, voire les tentatives de débauchage, une diplomatie de qualité et de grande classe, formée à la meilleure des écoles, celle de Walid al Moallem.

Qu’il repose en paix et que la Syrie trouve enfin le repos dans la paix.

Michel Raimbaud Écrivain, ancien ambassadeur de France

https://www.afrique-asie.fr/reposez-en-paix-monsieur-le-ministre-et-veillez-sur-la-syrie/

L’OCCUPANT US FAIT SORTIR 120 CAMIONS CHARGES DE PETROLE SYRIEN VOLE A JAZIRA

L’occupation américaine fait sortir 120 camions -citernes chargés de pétrole syrien volé de Jazira

17/11/2020

Hassaké-SANA/Dans le cadre des opérations continues du pillage et du vol des richesses syriennes, l’occupation américaine a fait sortir via le poste illégal de Walid vers les territoires irakiens, 120 camions-citernes chargés de pétrole syrien volé.

Des sources locales ont révélé au correspondant de SANA à Qamicheli que les forces d’occupation américaines avaient fait sortir un convoi composé de 70 camions -citernes chargés de pétrole volé via la route de la station de Hamza Beik sur la frontière irakienne.

Les sources ont fait noter qu’un autre convoi composé de 50 camions -citernes, appartenant aux forces d’occupation américaines était sorti de la localité de Rmeilane, portant le pétrole volé des puits qu’elles contrôlent en Syrie, vers l’Irak, via le point de passage illégal de Walid.

H.H./ R.B.

http://sana.sy/fr/?p=202365&fbclid=IwAR1CEmDQqc-aSbh8dDRYVza5-ucgGCTxEXeKYuN4KXDduq5Cdws8nIbIViE

 

SYRIE : DECES DU MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES WALID MOUALLEM, CHEF DE LA DIPLOMATIE SYRIENNE DEPUIS 2006

Syrie : décès du ministre des Affaires étrangères, Walid Mouallem

folder_openSyrie access_timedepuis 10 heures

starAJOUTER AUX FAVORIS

Par AFP

Le ministre syrien des Affaires étrangères Walid Mouallem est mort lundi 16 novembre à l'aube à l'âge de 79 ans, a annoncé le gouvernement syrien sans divulguer les causes du décès. Chef de la diplomatie depuis 2006, Mouallem était déjà en poste quand le conflit syrien a éclaté en 2011.

Le gouvernement a annoncé lundi «avec tristesse» le décès à l'aube de ce «vétéran de la diplomatie», qui s'est fait connaître pour «ses positions patriotiques honorables», selon un communiqué repris par l'agence de presse officielle Sana. Les obsèques auront lieu lundi après-midi à Damas, où il était né, a précisé l'agence.

Sa dernière apparition publique remonte à jeudi et vendredi à l'occasion d'une conférence organisée par la Syrie pour discuter du retour de millions de réfugiés chassés par le conflit. Il était apparu affaibli et deux hommes l'aidaient à marcher pour entrer dans la salle.

Soutien indéfectible du président Bachar el-Assad, vitrine du régime à l'international, Mouallem s'était fait connaître pour son sarcasme et ses critiques virulentes des pays occidentaux, alors qu'il impute inlassablement la guerre qui ravage son pays à un «complot» étranger.

Mouallem occupait également le poste de vice-Premier ministre. Il avait été ambassadeur à Washington de 1990 à 1999, selon Sana. Ayant eu une carrière de diplomate en Arabie saoudite, en Espagne et en Angleterre notamment, il avait été nommé ambassadeur de Syrie en Roumanie en 1975. Marié et père de trois enfants, il est l'auteur de quatre ouvrages d'Histoire, notamment sur la Syrie ou le conflit palestinien.

https://www.facebook.com/Sana.bulletin.francais/