A L'ONU, BACHAR JAAFARI AFFIRME QUE LA SYRIE N'EPARGNE AUCUN EFFORT POUR DÉBARRASSER LES CITOYENS D'IDLEB DU CONTRÔLE DES RÉSEAUX TERRORISTES

Jaafari : La Syrie n’épargne aucun effort pour débarrasser ses citoyens à Idleb du contrôle des réseaux terroristes

L’allocution de Jaafari lors de la séance du Conseil de sécurité tenue sur la situation en Syrie

New York-SANA/ L’ambassadeur permanent de la Syrie auprès de l’ONU, Bachar Jaafari, a affirmé que la Syrie n’épargne aucun effort pour débarrasser ses citoyens à Idleb du contrôle des réseaux terroristes et pour libérer chaque pouce de ses territoires, soulignant que l’amélioration de la situation humanitaire en Syrie nécessite de mettre fin au soutien au terrorisme, à l’agression et à l’occupation et de soutenir les efforts de l’État dans la lutte contre le terrorisme.

Lors d’une séance du Conseil de sécurité tenue aujourd’hui sur la situation en Syrie, Jaafari a fait noter que certains membres permanents du Conseil œuvrent pour le transformer en une tribune pour l’OTAN et à l’exploiter pour inciter contre la Syrie, précisant que la tentative de certains pays d’imposer des ordres du jour de l’OTAN au Conseil de sécurité pourrait porter atteinte à la crédibilité du Conseil et donner une couverture politique et militaire aux crimes des membres de cette alliance, dont le régime turc, contre la Syrie.

Jaafari s’est étonné de l’appel de certains pays à tenir une séance extraordinaire du Conseil de sécurité sur Idleb, tandis que ses membres ignorent la condamnation de l’agression, de l’occupation et du pillage perpétrés par le régime turc en Syrie et son soutien au terrorisme dans ce pays.

Jaafari a fait savoir que l’État syrien avait annoncé 17 trêves au cours des dernières années et les terroristes les avaient violées à chaque fois, et qu’il avait ouvert trois corridors humanitaires il y a plus de deux mois pour sortir des civils d’Idleb vers les zones sûres libérées du terrorisme par l’armée arabe syrienne, mais les terroristes d’Idleb n’avaient pas permis aux civils d’en sortir et avaient tué des dizaines de ceux qui ont tenté de quitter leurs zones de déploiement.

Jaafari a souligné qu’Idleb fait partie de la Syrie et qu’elle n’hésitera à exercer son droit souverain et son devoir de libérer Idleb et chaque pouce des territoires syriens du contrôle des réseaux terroristes, comme c’était le cas quand elle a libéré les quartiers de Homs, de l’est d’Alep, de la Ghouta, de l’est de la Syrie et d’autres.

D.H.

https://sana.sy/fr/?p=175870&fbclid=IwAR0GwX4e8sSM32FlOl3kplNIXWrXBVrlcoKO6ax2xIDQ9ung9PC7y8Mq3qs


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire