ALEP : L'ARMEE SUSPEND SES COMBATS. PLUS DE 8500 CIVILS EVACUES

  • Par
  • Le 09/12/2016
  • Commentaires (0)
  • Dans SYRIE

Alep : l’armée suspend ses combats. Plus de 8.500 personnes évacuées

 Depuis 6 heures  9 décembre 2016

evacuation_alep_est3

 Moyent-Orient - Syrie

Rédaction du site

Près de 8 500 civils ont été évacués de quartiers tenus par les milices djihadistes takfiristes dans les quartiers est d’Alep au cours des dernières 24 heures, a fait savoir le ministère russe de la Défense.

« Je peux vous informer que les combats ont été suspendus à Alep-Est car une nouvelle opération d’évacuation des civils, la plus importante de toutes, est en cours. Une colonne de 8 000 personnes est une opération colossale. Son itinéraire se prolonge sur 5km», a expliqué le ministre aux journalistes en marge de la 23e réunion du Conseil ministériel de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE), qui se tient à Hambourg.

La suspension temporaire des opérations militaires de l’armée syrienne à Alep durant les dernières 24 heures a permis d’évacuer 8 461 civils, dont 2 934 enfants, des zones d’Alep-Est qui restent sous contrôle des djihadistes, lit-on dans le communiqué du Centre russe pour la réconciliation en Syrie.

Selon le Centre, des démineurs russes s’activent dans ces quartiers d’Alep, ayant déjà nettoyé une zone de 60 000 mètres carrés. Des spécialistes militaires ont aussi déminé et restauré la station de pompage d’eau au centre d’Alep pour lui rendre son état d’origine, ainsi que deux centrales électriques, deux écoles et deux mosquées.

Au moins 14 rebelles djihadistes ayant déposé leurs armes et s’étant rendus à l’Armée syrienne ont été amnistiés, conformément au décret du président syrien Bachar el-Assad.

Jeudi soir, le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov avait annoncé que les forces gouvernementales syriennes avaient suspendu leurs offensives contre les djihadistes à Alep-Est pour effectuer une «énorme» opération d’évacuation des civils.

Moscou est résolument décidé à venir à bout des terroristes en Syrie et ce en application de la résolution du Conseil de sécurité de l’Onu, a poursuivi le ministre.
« Notre stratégie est très simple, elle est entièrement basée sur la résolution du Conseil de sécurité qui a préconisé de combattre les terroristes jusqu’à leur éradication, de résoudre parallèlement les problèmes des civils et de lancer un processus politique », a expliqué le ministre.

En ce qui concerne le dialogue inter-syrien, M. Lavrov a en outre de nouveau exhorté l’envoyé spécial du secrétaire général des Nations unies Staffan de Mistura à intensifier les efforts en vue de lancer les négociations. « J’ai failli perdre la voix en appelant Staffan de Mistura à intensifier les efforts. (…) Il en est chargé et, d’ailleurs, il n’a pas d’autre mission. Je le dis ouvertement, car je lui en ai déjà parlé récemment à Rome », a poursuivi le ministre.

Selon l’AFP, l’Assemblée générale des Nations unies doit voter ce vendredi sur un projet de résolution demandant un cessez-le-feu immédiat en Syrie et un accès pour les convois humanitaires.
Le texte qui a été rédigé par le Canada est une résolution non contraignante qui demande « un arrêt complet de toutes les attaques contre les civils » et la levée de tous les sièges des villes encerclées.

La Russie et la Chine ont mis leur veto plus tôt cette semaine à une résolution du Conseil de sécurité appelant à un cessez-le-feu de sept jours à Alep, que l’armée syrienne et ses alliés sont sur le point de libérer des miliciens.

 

Sources: RT; Sputnik; AFP

http://french.almanar.com.lb/136607


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire