ALEP LIBÉRÉE : LA VISION DU PRESIDENT SYRIEN ASSAD

Le président syrien rend hommage aux Aleppins

Mon Feb 17, 2020 6:56PM

Le président syrien Bachar al-Assad. ©SANA

Le président syrien Bachar al-Assad. ©SANA

Dans un discours ce lundi 17 février, à l’occasion de la libération complète de la ville d’Alep et des récentes avancées de l’armée syrienne dans le nord du pays, le président syrien Bachar al-Assad a tenu à remercier le peuple et l’armée syriens, pour leur résistance.

« Des années de bombardements abominables, des dizaines de milliers de martyrs et de blessés, des orphelins, des mères endeuillées, des veuves, des années de siège sans accès à l’eau, à l’électricité et à d’autres services publics, rien de tout cela n’a pu mettre à genou les Aleppins. »

Cité par l'agence de presse SANA, le président syrien a affirmé qu’il avait confiance en cette forme de résistance, ajoutant :

« Alep sortira de nouveau des cendres de la guerre et retrouvera sa vie glorieuse et sa place d’antan sur le plan économique. »

En ce qui concerne l’opération ayant abouti à la libération complète de la ville d’Alep, Assad a précisé :

« Sortir victorieux de cette opération ne signifie pourtant pas la victoire dans la guerre [dans sa totalité]. Cependant, selon la logique du patriotisme et le culte de l’amour pour la patrie, la victoire s’obtient dès que commence la résistance et de ce point de vue, Alep et la Syrie ont déjà remporté la victoire. »

« Cette victoire, cette libération, ne marque pas la fin définitive de la guerre et du terrorisme et ne signifie nullement que tous les plans des ennemis ont été déjoués, ni que les ennemis se sont totalement capitulés. Mais c’est sûr et certain que cette opération a été un prélude à leur défaite complète dont nous serons tôt ou tard témoins. »

Le président syrien a ajouté que l’opération de libération d’Idlib et de la banlieue d’Alep se poursuivrait sans aucune attention aux « bruits venant du Nord », en faisant allusion à la Turquie voisine. Le chef de l’État syrien a également ajouté que les opérations de libération de tout le territoire syrien ne cessaient, non plus, de se poursuivre, jusqu’à une éradication complète des terroristes et la réinstallation de la stabilité sur tout le pays.

Vers la fin de son discours, Assad a tenu à présenter ses remerciements aux « frères », « amis » et « alliés » de la Syrie qui « sont restés aux côtés de l’armée syrienne dans les batailles terrestres et aériennes et dont le sang s’est mélangé sur les champs de bataille au sang des soldats syriens ».

Ayant assis son contrôle sur la région de Salat al-Layramoune, l’armée syrienne a libéré le dimanche 16 février la ville d’Alep et y a fait revenir le calme et la sécurité après 10 ans.

Lire aussi :

Alep/Idlib: pourquoi l'alliance Russie-Résistance ne cesse de gagner face au camp atlantiste?

Les forces syriennes et leurs alliés ont lancé il y a un mois de nouvelles opérations militaires sur deux axes, à savoir, le sud et l’ouest d’Alep et le sud de la province d’Idlib. Pendant ce court intervalle de temps, les forces syriennes ont réussi à libérer et reprendre aux terroristes de vastes étendues de terrains dont notamment l’autoroute Alep-Damas.

http://french.presstv.com/Detail/2020/02/17/618910/bachar-assad-syrie-liberation-alep-discours-iran-russie


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (3)

Tourtaux
Camelia Boutaleb
Jacques TourtauxAlala notre cher Élu il est vendu au sioniste, qu’elle honte....

Camelia Boutaleb Je respecte toutes les religions, Jacques, Car chacun est libre de croire ce qu’il veut.
Mais ...

Jacques Tourtaux
Je ne crois en aucun culte. J'ai vécu mon enfance dans un village de mes Ardennes natales. J'étais le seul gamin du village qui n'était pas enfant de coeur et le curé ne pouvait pas me saquer pour cette raison. Des décennies plus tard, cheminot, je travaillais en gare de Rethel(08) et j'aidais des pélerins malades de retour de Lourdes à descendre du train lorsque j'ai reconnu sur le marche-pied le curé de mon village. Je lui ai dit : je vous reconnais, vous êtes l'ancien curé de Tagnon. Il m'a répondu : vous êtes Jacques Bonna, c'est ainsi que je m'appelais étant gamin et il s'est vite éclipsé dans le train.
Tourtaux
La paix tarde à venir en Syrie. Macron rêve de renverser le président Assad et ce n'est pas par hasard si ce triste sire a envoyé le porte-avions français près de la Syrie. C'est pour bombarder la Syrie afin d'épauler "Israël" pour que ses avions puissent attaquer la Syrie quand ils veulent.
Tourtaux
Camelia Boutaleb
Je suis bien contente que tout va bien pour la Syrie et je lui souhaite la gloire.
Le président Assad aime beaucoup sont pays, et sont peuple, que dieu le protège.

Jacques Tourtaux
Si un dieu existait, il n'y aurait pas de guerres et nous ne serions pas chaque jour obligés de serrer la ceinture pour survivre. Personne n'a jamais vu cet être imaginaire. Je suis athée. Je ne crois qu'en ce que je vois.

Ajouter un commentaire