ALLIANCE EMIRATIS-KURDES FACE AUX USA ET A LA TURQUIE

Par Le 22/02/2017 0

Dans SYRIE

Syrie: mobilisation des Émiratis et des Kurdes face aux Américains et Turques

Wed Feb 22, 2017 7:3PM

Des forces kurdes près de Raqqa en Syrie, le 15 juin 2015. ©Reuters

Des forces kurdes près de Raqqa en Syrie, le 15 juin 2015. ©Reuters

L’entrée en matière des Émirats arabes unis en Syrie qui cherchent à embellir leurs relations avec les Kurdes au Nord permettrait d’atténuer la convoitise des États-Unis et de la Turquie en Syrie.

Dans la foulée de l’insistance du président Trump sur un renforcement des coopérations avec la Turquie, pendant qu’Ankara se rapproche de Moscou, le président turc Recep Tayyip Erdogan qui est animé par son projet de transformer son pays en république présidentielle et son ambition de retrouver son plein pouvoir dans la région, fait les yeux doux à Washington.

De son côté, Washington brandit son ticket gagnant – à priori les Kurdes – pour s’attirer l’amitié de la Turquie. La Maison Blanche a même annoncé qu’elle n’avait pas l’intention de mêler les Kurdes qu’elle soutient, dans les futurs combats au nord de la Syrie, ce qu’Ankara souhaitait aussi. De nombreux observateurs ont considéré cette annonce comme la première fourberie de l’administration Trump contre Erdogan.

Le nouveau rapprochement de la Turquie aux États-Unis pourrait l’amener à s’éloigner de Moscou. Pendant les négociations d’Astana, les autorités russes ont tenté d’amadouer et de tirer parti de la Turquie. Se sentant abandonné par les États-Unis, Erdogan s’est donc rapproché de la Russie. Il pensait que Washington prenait les paramilitaires kurdes pour le noyau des groupes dits « opposants modérés » syriens.

À ce sujet, le journal russe Izvestia écrit que l’armée syrienne et les paramilitaires de l’Armée Libre ont entamé une opération militaire contre la Force de défense populaire kurde (YPG) dans la ville de Tal Afar, au nord de la province d’Alep, afin de contrecarrer la formation d’un canton kurde homogène aux frontières turques. Les experts disent qu’Ankara a commencé ces opérations avant d’achever le nettoyage de la ville d’al-Bab de la présence des terroristes.

Il semblerait que la Turquie ait agi contre les Kurdes une fois qu’elle s'est assurée que Washington ne les ferait pas participer aux combats dans le Nord syrien.  

Par ailleurs, les Émirats arabes unis ont rejoint la ligne de soutien de groupes comme les Forces démocratiques syriennes (FDS), majoritairement composés de Kurdes, établissant ainsi un canal de communication avec ces derniers et suscitant l’ire de la Turquie. Les Émirats ont aussi placé le groupe des Frères musulmans (Ikhwan al-Muslimin, soutenus par Ankara) sur leur liste noire des organisations terroristes. Ils ont adopté des mesures de sécurité à leur encontre et cherchent maintenant à renouer avec les Kurdes, ennemis du régime turc. 

Les Émirats arabes unis devraient donc s’attendre à une arrivée en fanfare et très médiatisée en Syrie, car les Kurdes composent une grande partie de la société syrienne et sont puissamment implantés au nord du pays. 

Or, vu le soutien émirati aux Kurdes, délaissés par les États-Unis, la Turquie se dégante et montre ses griffes. À ce stade de l’émergence d’un nouvel allié des groupes armés en Syrie, un conflit entre Ankara et Abou Dhabi n’est pas à exclure.

À noter que parmi les pays arabes du golfe Persique où le président Erdogan s’est rendu pour sa récente tournée, les Émirats ont été contournés.

Damas ne néglige pas la forte population kurde de la Syrie et étant donné les complications dans les champs de combats, il a préféré maintenir la présence des Kurdes armés dans leurs régions.

On ne dénote pas d’adversité particulière entre l’armée syrienne et les Kurdes. Or, cela pourrait servir à l’axe Abou Dhabi-Damas de moyen pour consumer la concupiscence aussi bien des États-Unis que de la Turquie en Syrie.

http://presstv.com/DetailFr/2017/02/22/511672/Syrie-mobilisation-des-miratis-et-des-Kurdes-face-aux-Amricains-et-Turques


 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire