DAMAS : LE VENT TOURNE. PLUS DE 2600 TERRORISTES DEPOSENT LES ARMES

  • Par
  • Le 26/01/2017
  • Commentaires (0)
  • Dans SYRIE

Syrie: plus de 2.600 terroristes déposent les armes près de Damas

Dans la vallée de Barada, rivière qui approvisionne en eau la province de Damas, les habitants retournent à la vie civile car de plus en plus de membres des groupes terroristes rendent leurs armes et quittent la région.

Syrie: plus de 2.600 terroristes déposent les armes près de Damas

Le colonel Alexandre Blinkov, porte-parole du Centre russe pour la réconciliation des parties en conflit en Syrie, a déclaré aux journalistes que plus de 2 600 terroristes avaient déposé les armes dans la province de Damas. Selon lui, ceux qui refusent de retourner à la vie civile se voient évacuer avec leurs familles dans la province d'Idlib.

«Dans la vallée de la rivière Barada, les habitants retournent à la vie civile. Actuellement, la première étape d'un plan global est en train d'être réalisée pour la réconciliation de la région. À ce jour, plus de 2 600 personnes ont déjà réglé leur statut. Les récalcitrants qui ont refusé de rendre leurs armes se rendent avec leurs familles dans la province d'Idlib avec l'aide des autorités syriennes», a déclaré Blinkov.

La population continue de recevoir de l'aide humanitaire et les nécessités de base, tels que des produits alimentaires et des médicaments, a indiqué le colonel.

Toutefois, une partie des radicaux, qui ont refusé de déposer les armes, ont pris refuge dans les zones montagneuses, continuent de bombarder régulièrement les villages locaux empêchant ainsi la population de retrouver une vie paisible.

Les pourparlers syriens ont été tenus les 23 et 24 janvier à Astana, au Kazakhstan. À la suite des négociations multilatérales, la Russie, l'Iran et la Turquie ont annoncé la création d'un mécanisme tripartite de cessez-le-feu en Syrie. Les négociateurs ont atteint leurs objectifs lors de la réunion à Astana, en s'accordant de renforcer le régime de cessez-le feu en Syrie, a déclaré lundi dans une interview à Sputnik le conseiller du ministre iranien des Affaires étrangères, Hossein Sheikholeslam.

Source : agences

26-01-2017 | 11:31

http://www.french.alahednews.com.lb/essaydetails.php?eid=21801&cid=309#.WIoyWfnhA2w


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire