DEUX FEMMES MEDECINS RUSSES TUEES PAR UN BOMBARDEMENT TERRORISTE D’UN HOPITAL D’ALEP

  • Par
  • Le 05/12/2016
  • Commentaires (0)
  • Dans SYRIE

Deux femmes médecins russes trouvent la mort dans un bombardement terroriste d’un hôpital à Alep

hopitql

05/12/2016

Alep /Deux femmes médecins russes sont mortes alors qu’un certain nombre de civils ont été blessés dans une attaque terroriste à une roquette contre un hôpital mobile russe dans le quartier de Fourqane dans la ville d’Alep.

Dans une déclaration qu’il a donnée aujourd’hui, le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov, a affirmé qu’une femme médecin avait trouvé la mort alors que deux infirmiers avaient été grièvement blessées dans cette attaque terroriste.

Ultérieurement, Konachenkov a fait savoir qu’une autre femme médecin avait succombé à ses blessures en raison de l’attaque menée par les « hommes armés de l’opposition » contre l’hôpital.

Il a imputé la responsabilité du bombardement de l’hôpital mobile russe aux parrains du terrorisme aux Etats-Unis, en Grande-Bretagne et en France.

Il a assuré que Moscou sait bien la source de l’obtention par « l’opposition syrienne » des coordonnées de l’hôpital visé.

De même, Konachenkov a assuré que les terroristes du « Front Nosra » sont actuellement assiégés dans la partie sud de l’est d’Alep, affirmant qu’ils sont incapables de mener de telles frappes de qualité contre l’hôpital russe.

Il a fait noter que cette attaque avait également fait des blessés parmi les civils qui étaient en visite des médecins russes dans l’hôpital mobile.

A noter que le journaliste Somar Abou Diyab, qui travaille comme traducteur dans l’équipe de « RT » avait été blessé dans la reprise du bombardement du même hôpital.

Razane / A. Chatta

http://sana.sy/fr/?p=76334


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire