IDLIB : LA TURQUIE RECULE ENCORE

 

Les forces et mercenaires d'Ankara fuient une 6ème base

Tuesday, 08 December 2020 6:27 PM  [ Last Update: Tuesday, 08 December 2020 7:03 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Les troupes turques patrouillent dans la ville d'Atareb (province d'Alep) contrôlée par les terroristes. ©AFP

L’armée turque a commencé à retirer ses armes lourdes de la ville d’Alep en évacuant son sixième poste d’observation au Nord syrien.

L’armée turque a fini par se retirer d’une sixième base dans le nord de la Syrie ce qui confirme la tendance déjà relevée par les observateurs à savoir : Le Sultan jette l’éponge en Syrie.

Le réseau d’information Al-Mayadeen a rapporté qu’Ankara a retiré aujourd’hui mardi 8 décembre ses armes lourdes du quartier d’al-Rashidin dans le sud-ouest d’Alep au Nord syrien.

L’armée turque retire ses armes lourdes et ses munitions de la zone et enlève son poste d’observation pour l’implanter dans un autre endroit.

Il s’agit du sixième poste d’observation que les troupes turques se sont retirées du nord de la Syrie.

Auparavant, les troupes turques se sont retirées de plusieurs bases et points de contrôle qu’elles avaient implantés dans le Nord syrien.

Suite aux avancées de l’armée syrienne début janvier 2020 dans la région, 11 points de contrôle turcs ont été assiégés par les forces syriennes.

Malgré ces retraits, Ankara ne cesse d’envoyer des renforts dans la région et le nombre de militaires turcs déployés sur le nord continue d’augmenter. Le nombre de véhicules militaires qui sont entrés dans Idlib depuis le nouveau cessez-le-feu a atteint 5 450.

À la suite d’affrontements croissants opposant l’armée syrienne et des groupes terroristes soutenus par l’armée turque déployée à Idlib, les présidents turc et russe sont parvenus à un accord de cessez-le-feu à Idlib le 5 mars 2019.

Idlib: l'Armée de Turan saigne encore

Idlib: l'Armée de Turan saigne encore

Ankara fait état de la mort d’un soldat turc par les FDS dans le nord de la Syrie.

C’est dans ce contexte du retrait turc que le président Assad a évoqué lundi l’aventure syrienne d’Ankara. 

Pour le président syrien, le phénomène du terrorisme résulte des lacunes auxquelles peut être confrontée toute une société. Guettant la moindre occasion, l’Occident sait bien profiter de ces vides », a prévenu Assad.

S’attardant sur le fait que l’essence même de la pansée est la religion, le président syrien Bachar al-Assad cité par l’agence Sanaa a indiqué : « Les facteurs qui déterminent la force et la résilience des sociétés face aux tempêtes dévastatrices, sont ceux qui contribuent à la stabilisation et à la protection des sociétés contre l’influence idéologiques. »

 « Le principe de la pensée est la religion, car la religion est efficace à toutes les étapes de la vie, il suffit donc d’éliminer de toute une société son idéologie pour pouvoir finalement la détruire », a encore déclaré M.Assad.

Bachar al-Assad a ajouté : « Le terrorisme n’est pas un produit islamique, mais le résultat des lacunes de la société, et l’Occident qui s’occupe de le répandre sait bien en profiter à des fins intéressées. »

Pointant du doigt les Occidentaux, Bachar al-Assad dont le pays est victime du terroriste sanglant daechiste a poursuivi : « Ils ont répandu l’idéologie wahhabite dans la région en échange de pétrodollar. Mais dans une fuite en avant ils se dérobent de leur responsabilité et imputent leurs fautes aux musulmans. »

Il a également évoqué les récentes insultes contre l’islam et le Prophète en France pour dire : « La France a devant elle les élections et ces insultes sont à des fins électorales et vise en effet à attirer les voix des islamophobes. »

Le président syrien a déclaré que la Turquie, comme la France, fait face à des élections.

Évoquant l’action du président turc, Assad a conclu : « Recep Tayyip Erdogan qui a perdu sa popularité ne pouvait plus convaincre son peuple avec le mensonge, il a donc décidé de se montrer un partisan de l’islam toujours à de mêmes visées électorales. »

https://french.presstv.com/Detail/2020/12/08/640282/Syrie-Turquie-Idlib-base-%C3%A9vacuation-Bachar-Assad-

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire