« IQTIHAM » 5e BATAILLON DE VOLONTAIRES CREE A ALEP. LES TERRORISTES DE L’ASL TIRENT SUR 200 CIVILS

  • Par
  • Le 23/11/2016
  • Commentaires (0)
  • Dans SYRIE

Syrie : « Iqtiham » voit le jour à Alep ; l’ASL ouvre le feu sur 200 civils et torpille leur évacuation

 Depuis 2 heures  23 novembre 2016

iqtiham

 Moyent-Orient - Syrie

Le centre de commandement de l’armée syrienne a fait état de la formation d’une unité d »assaut » au sein de l’armée syrienne.

Cette unité, baptisée « Iqtiham » (assaut en arabe) est composée uniquement de volontaires, « ceux qui désirent de combattre les terroristes aux côtés de l’armée syrienne et ses alliés », rapporte le site iranien d’informations PressTV.

Dans le communiqué de l’armée, on lit notamment que l’unité en question a été formée « à la demande du peuple syrien » qui veut à tout prix  » éradiquer les terroristes et endiguer leur action sur l’ensemble du territoire national » et ce, « côte à côte avec les forces armées du pays ».

« Il s’agit d’un cinquième bataillon qui vient d’être crée au sein de l’armée nationale », lit-on dans le texte qui lance par la suite un appel à l’adresse de la population.

 » Nous demandons aux volontaires où qu’ils se trouvent, à Damas, à Homs, à Alep, à Lattaquié, à Tartous, à Deraa ou à al Suweida, de rejoindre ce corps des volontaires ».

Selon cette information, « le cinquième bataillon de l’armée syrienne est entièrement financée et équipée par les pays alliés et amis de la Syrie. Le salaire des soldats qui feront partie de cette unité variera entre 200 à 350 dollars suivant la grade et la fonction des membres ».

Alep: l’ASL ouvre le feu sur 200 civils et torpille leur évacuation

aslbombPar ailleurs, une fois de plus, les extrémistes occupant les quartiers est d’Alep ont empêché les civils de rejoindre la partie de la ville contrôlée par les troupes gouvernementales. L’Armée syrienne libre (ASL), considérée par certains pays occidentaux comme «modérée», a ouvert le feu empêchant l’évacuation de 200 personnes.

Les membres de l’ASL ont lancé des obus et des bonbonnes de gaz aux mortiers sur une fouille de civils qui tentait de quitter les quartiers orientaux de la ville d’Alep, assiégés par des extrémistes armés, a annoncé à Sputnik Rizan Hadou, membre du Conseil démocratique syrien (opposition).

Selon ce dernier, « les unités de l’ASL déployés à Boustan al-Bacha ont pilonné le quartier de Cheikh Maksoud avec des obus de mortier et de bonbonnes de gaz », a-t-il déclaré à Sputnik, ajoutant que cette attaque avait été entreprise lors de la tentative d’évacuer 200 personnes de la partie orientale de la ville. Les projectiles ont contraint les civils à renoncer à l’évacuation.

Rappelons que les extrémistes occupant l’est d’Alep se servent de civils comme de boucliers humains. Bien que des couloirs humanitaires aient été ouverts à plusieurs reprises, les extrémistes ont toujours empêché les civils ainsi que les combattants désireux de rendre les armes de les emprunter procédant même à des exécutions en public.

Source: Divers

http://french.almanar.com.lb/111263


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire