JAAFARI AUX AMERICAINS : PRENEZ LES TERRORISTES D’ALEP CHEZ VOUS !

  • Par
  • Le 22/11/2016
  • Commentaires (0)
  • Dans SYRIE

Jaafari aux Américains: prenez les terroristes d’Alep chez vous!

 Depuis 14 minutes  22 novembre 2016

jaafari2

 Moyent-Orient - Syrie

 

Rédaction du site

« Honteuses ! »: c’est ainsi qu’a qualifié le représentant syrien aux Nations unies, Bachar Jaafari, les déclarations tenues par son homologue américain à la tribune de l’ONU sur les évolutions à Alep en Syrie.

 » Les terroristes d’Alep sont du même acabit que ceux qui se battent à Mossoul « , a insisté Jaafari, avant de fustiger les politiques de deux poids deux mesures des Etats-Unis envers le terrorisme.
 » Si vous êtes inquiets pour les terroristes actifs à Alep, pourquoi ne pas leur accorder un visa pour entrer aux Etats-Unis? « , a lancé Jaafari à l’adresse de la représentante américaine.
Il a de même qualifié d’ « inutiles » et « absurdes » les réunions onusiennes sur la situation humanitaire à Alep.

Le diplomate syrien à l’ONU, a dénoncé le chef humanitaire de l’ONU Stephen O’Brien pour avoir agi comme si le terrorisme n’existait pas en Syrie.
Toujours à la tribune du Conseil de sécurité de l’ONU, Bachar al-Jaafari est revenu sur les doubles standards, entre Alep et Mossoul et s’est demandé : « Le terrorisme qui touche Alep est le même à Mossoul. Pourquoi les Etats-Unis nous accusent pour la bataille d’Alep, alors qu’à Mossoul, ils mènent des opérations militaires? »

S’exprimant sur la crise humanitaire en Syrie, il l’a attribuée « au siège imposé par les réseaux terroristes qui prennent pour cible des convois, ainsi qu’à la politisation du dossier humanitaire et au manque de coordination avec le gouvernement syrien ».

Affirmant que Damas refuse la sélectivité adoptée par certains pays dans le traitement de la crise humanitaire en Syrie, il a pesté : « sauf nous, et personne d’autre dans le monde n’est soucieux de la vie des citoyens syriens qui souffrent du terrorisme des réseaux terroristes”.

En réponse aux allégations de la représentante américaine selon laquelle l’aviation syrienne a largué des tracts demandant aux civils à l’est d’Alep de quitter la ville, sinon ils seraient morts, il a pr6cisé que ces tracts appelaient les civils à s’éloigner des réseaux terroristes armés et à en sortir.

Il a, de même, fait savoir que le gouvernement syrien avait ouvert 6 corridors humanitaires pour les civils et deux autres pour les hommes armés qui voulaeint sortir de l’est d’Alep, faisant savoir que ces hommes armés n’étaient pas sortis, ni n’ont permis aux civils d’en sortir pour les prendre comme otages et les utiliser comme “boucliers humains”.

D’autre part, Jaafari a fait noter que la déclaration de Stephen O’Brien, secrétaire général adjoint de l’ONU pour les affaires humanitaires, sur la Syrie n’a absolument pas mentionné le terrorisme, comme s’il n’y avait pas de terrorisme en Syrie.

Et Jaafari de conclure : ” Ce sont les terroristes takfiristes, influencés par la doctrine wahhabite saoudienne, qui mènent les opérations terroristes en Syrie”.

Il a accusé certains pays et le commissaire du secrétaire général pour les Affaires humanitaires de déformer les faits et de politiser le dossier humanitaire dans l’objectif de diaboliser le gouvernement syrien et de créer « une entité du terrorisme à l’intérieur de la Syrie qui jouit de l’appui des régimes occidentaux parrains du terrorisme », a-t-il indiqué.

« Il est du devoir du gouvernement syrien, partant de ses engagements juridiques et moraux, de sauver ses citoyens qui constituent des boucliers pour les terroriste », a-t-il ajouté.

Jaafari a également accusé les terroristes, qualifiés par Washington, Paris, Londres et autres, de « groupes armés modérés » de bombarder deux écoles à Alep et d’ouvrir le feu sur la Faculté du Droit et les quartiers de Mocambo et Midan à Alep de l’ouest.

Il a indiqué que ces attaques menées par les groupes terroristes armés interviennent simultanément avec la troisième pause observée par le gouvernement syrien et ses alliés dans la ville d’Alep pour sauver la vie des citoyens innocents et mettre fin à leur souffrance, ce qui se contredit avec les propos de la représentante américaine, citant un témoin oculaire, que l’aviation syrienne et russe avait bombardé samedi dernier à 180 reprises l’est d’Alep.

Sources: Sana; Press TV.

http://french.almanar.com.lb/110856


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire