L’ARMEE SYRIENNE ASSIEGE UNE REGION CLE POUR L’ALIMENTATION EN EAU DE DAMAS

Par Le 19/01/2017 0

Dans SYRIE

Syrie: l’armée assiège une région rebelle, clé pour l’alimentation en eau de Damas et occupe le fief du front al-Nosra

 Depuis 3 heures  19 janvier 2017

wadi_barada_bataille1

 Moyent-Orient - Spécial notre site - Syrie

Rédaction du site

militaire_wadi_barada00L’armée syrienne et des forces alliées assiégeaient jeudi la région rebelle de Wadi Barada près de Damas, un secteur clé car abritant les principales infrastructures alimentant en eau la capitale syrienne, a rapporté l’AFP, citant comme l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

« Les forces du régime et des groupes alliés ont assiégé Wadi Barada (….) après avoir coupé la route entre cette région et les zones tenues par les rebelles » dans la région montagneuse de Qalamoun, qui borde le Liban, a déclaré à l’AFP le directeur de cette instance médiatique de l’opposition qui siège à Londres.

Une source militaire syrienne a confirmé que Wadi Barada était assiégée après la coupure de la route, précisant que l’armée syrienne encerclait notamment Aïn al-Fijeh, un village de cette région depuis lequel coule la principale source d’eau.

carte_wadi_barada

Les maisons incendiées à A?n al-Fijeh
Les maisons incendiées à Aïn al-Fijeh

Dans le fief du Nosra

Média de guerre, instance médiatique de la résistance en Syrie a pour sa part publié une nouvelle carte qui montre les nouvelles régions prises par l’armée syrienne et ses alliés : la localité d’Efrat et la hauteur qui la surplombe Aridh al-Samn.

Cette région était le bastion du front al-Nosra, branche d’Al-Qaïda en Syrie (rebaptisé front Fatah al-Sham).

Hammoud Doukat
Hammoud Doukat

Mercredi, Média de guerre avait rendu compte que les militaires réguliers étaient parvenus à investir les parages de la localité Aïn al-Fijeh, où selon Media de guerre, les groupes armés ont incendié certaines maisons

Un chef militaire du Nosra , le colonel déserteur Hammoud Doukat et certains de ses hommes ont péri durant les combats.
La bataille de libération de cette zone importante avait été lancée le 25 décembre dernier, après la destruction des infrastructures hydrauliques, entraînant d’importantes pénuries d’eau à Damas

Les forces gouvernementales poursuivent leurs efforts en vue d’obtenir, sans opération militaire, le départ des hommes armés d’Ain al-Fijeh « de façon à éviter davantage de dommages » dans le secteur, a souligné une source militaire pour l’AFP.
« Les hommes armés sont encerclés (…) ils n’ont d’autre choix que d’accepter un accord ou la poursuite de l’opération militaire ».
« Nous préférons la première solution de façon à ce que le personnel de maintenance puisse entrer rapidement (dans le secteur) et réparer les dommages », a précisé cette source militaire.

Bataille contre Daesh

A Deir Ezzor où l’armée livre bataille à la milice wahhabite terroriste Daesh, l’aviation syrienne poursuit les combats pour repousser l’assaut qu’il a lancé contre ses positions et restituer celles qu’il a prises : l’aviation syrienne a bombardé des mouvements des miliciens dans l’entourage de la région de Makaber, de Panorama, et de Jabal Thardat, au sud de la ville a indiqué Média de guerre.

L’armée syrienne livre également bataille à Daesh dans la province Est d’Alep, où elle a pris le contrôle du village de Aafrine, des moulins al-Foustok , des poulaillers et de l’usine de savon après des combats à la mitrailleuse lourde et à l’artillerie.

manif_alepDans la ville d’Alep, des réseaux sociaux ont fait état ce jeudi d’une importante manifestation  en milieu de journée, pour soutenir le président syrien Bachar al-Assad et l’armée syrienne.

Par ailleurs, la chaîne de télévision Al-Mayadeen a  fait état d’un bombardement qui a touché les quartiers résidentiels ouest de la ville.

Il a été perpétré par la milice Mouvement Noureddine al-Zenki, reconnue par les pays occidentaux et certains États arabes comme formant l’opposition syrienne « modérée ».
Celle-ci s’était rendue célèbre en juillet 2016, lorsqu’elle a posté sur la Toile une vidéo de la décapitation, par trois de ses kherbetmembres d’un garçon palestinien accusé de complicité avec l’armée syrienne

Nosra contre Ahrar

Dans la province d’Idleb, au nord ouest de la Syrie, le front al-Nosra a pris le contrôle du passage frontalier avec la Turquie Kherbet-alJoz et s’est emparé d’un check point après en avoir délogé leurs alliés de la milice Ahrar al-Sham.
Dans un Tweet, une milice de l’ASL « al-Faraouk » s’est étonné que le front al-Nosra ait asséné ce coup à Ahrar al-Sham, alors qu’il avait refusé de se rendre à la conférence d’Astana juste pour empêcher que le Nosra ne soit isolé.

c2igmeswqaaq2pv_002Toujours dans la province d’Idleb, les deux localités loyalistes Kfarya et Fouaa ont de nouveau été victimes ce jeudi d’un pilonnage en provenance des zones occupées par les rebelles du Nosra et Cie: deux étudiantes, Zahra Cheikh et Chahad Faour de 16 et 15 ans ont ete blessées lorsque leur classe d’école a essuyé des tirs d’obus en provenance de la localité avoisinante  de Bennech.

http://french.almanar.com.lb/202585


 

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire