L’ARMÉE SYRIENNE REPOUSSE UNE ATTAQUE DES TERRORISTES AIDES PAR LA TURQUIE

L’armée syrienne repousse une attaque perpétrée par les groupes terroristes avec l’aide de la Turquie

 Depuis 27 minutes  21 février 2020

 Moyent-Orient - Spécial notre site - Syrie

Char turc détruit
Char turc détruit

 Moyent-Orient - Spécial notre site - Syrie

 

Rédaction du site

L’armée syrienne a repoussé une importante offensive lancée le jeudi 20 février par les groupes terroristes soutenus par la Turquie, à l’est de la province d’Idleb.

L'armée syrienne à Kfar Hamra, dans la province nord-ouest d'Alep

L’armée syrienne à Kfar Hamra, dans la province nord-ouest d’Alep

« Les unités de l’armée syrienne ont repoussé une attaque d’envergure de groupes terroristes, soutenus par la Turquie, qui envisageaient de s’emparer de la cité d’al-Neyrab, située dans le gouvernorat d’Idleb », a rapporté le correspondant de l’agence de presse officielle syrienne, SANA.
« L’attaque a commencé, jeudi 20 février dans l’après-midi, sur l’axe d’al-Neyrab où un grand nombre de terroristes étaient impliqués », a expliqué le correspondant de la chaîne d’information syrienne, Al-Ikhbariya, qui diffuse en temps réel la progression de l’armée syrienne dans cette province.

La localité d’al-Neyrab a été libérée il y a deux semaines lors d’une opération de l’armée syrienne dans la province d’Idleb, après en avoir délogé les éléments terroristes takfiristes de Hayat Tahrir al-Cham (ancien Front Al-Nosra et ex-branche d’Al-Qaïda en Syrie).

Selon Al-Ikhbariya, « Plus de 250 terroristes ainsi que plusieurs soldats turcs ont été abattus autour d’al-Neyrab lors d’une contre-attaque de l’armée syrienne ».
«Après que la première attaque a été repoussée, des éléments terroristes ont de nouveau fait une incursion dans la localité précité. Mais grâce à la résistance de l’armée syrienne, cette contre-offensive des terroristes a été neutralisée et près de 70 d’entre eux ont  été liquidés», a ajouté le correspondant de la chaine de télévision.

Des médias russes dont Avia-pro a indiqué que des Su-24 russes ayant été dépêchés sur les lieux ont détruit un char, six véhicules de combat d’infanterie et cinq camionnettes ainsi que des armes  de gros calibre. L’un de ces appareils a échappé de justesse à des un missile guidé antiaérien de type MANPADS, tiré depuis le territoire d’un poste d’observation turc récemment érigé. 

 

Missile Tochka

Missile Tochka

Pour sa part, l’armée syrienne a utilisé des missiles balistiques de type Tochka OTRK dans sa contre-attaque, précise Avia-pro.

Selon certaines sources d’information, un calme relatif a été rétabli sur cet axe et les groupes terroristes ainsi que des troupes turques se sont retirés d’al-Neyrab pour se reployer dans la périphérie de cette localité.
« Deux soldats turcs ont été tués et cinq autres blessés dans la province syrienne d’Idleb », a confirmé jeudi le ministère turc de la Défense dans un communiqué.

Version turque

Pour sa part, le président turc Recep Tayyip Erdogan qui a qualifié  la situation actuelle dans cette province comme étant une guerre, a livré des données des faits contraires sur ces dernières évolutions.

erdoganDans le bilan qu’il a exposé, il est question de 150 cibles syriennes qui auraient été neutralisées, et de la destruction de 12 chars, trois véhicules blindés, 14 obusiers et deux camions.

Selon une source officielle syrienne qui s’est confiée pour l’agence Sana «les médias liés aux terroristes et à la Turquie turcs ont tenté de falsifier la réalité du terrain afin de camoufler leurs échecs ».

Démenti russe

De même, la Russie a démenti les informations turques selon lesquelles des centaines de milliers de syriens ont fui la province d’Idleb en direction de la Turquie.
« Il n’y a aucune photographie ni vidéo qui puisse le confirmer, ni aucune preuve qui soutient l’information sur le départ de près d’un million de personnes des zones de désescalade à Idleb, en direction de la frontière syrienne avec la Turquie », a affirmé le chef du centre russe de réconciliation en Syrie, Oleg  Jouravlev.

Il a aussi appelé la Turquie à garantir l’évacuation des habitants syriens des régions est et sud de la province d’Idleb vers les zones contrôlées par le gouvernement syrien en empruntant les couloirs humanitaires qui ont été installés pour cette fin.

 

Source: Divers

http://french.almanar.com.lb/1652895


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire