LA NOUVELLE COALITION AL-NOSRA S'ENGAGE A COMBATTRE L'ARMEE SYRIENNE ET A RENVERSER ASSAD

  • Par
  • Le 10/02/2017
  • Commentaires (0)
  • Dans SYRIE

La nouvelle coalition du front al-Nosra s’engage à renverser le président syrien

 Depuis 7 heures  10 février 2017

cheikh

 Moyent-Orient - Syrie

Rédaction du site

cheikh1Dans sa première apparition depuis sa désignation, le commandant général de la nouvelle coalition Instance de libération de Sham s’est engagé à combattre l’armée syrienne et à renverser le président Bachar al-Assad.

Hachem al-Cheikh qui est apparu lors d’une vidéo postée en ligne a également assuré vouloir « libérer tout le sol syrien ».

Selon lui, cette instance constitue une entité indépendante qui ne représente pas les organisations et les factions qui l’ont formée.

Formée le mois dernier, cette coalition rallie dans ses rangs aussi bien l’ancienne branche d’Al-Qaïda que des milices en affinité avec la pensée wahhabite jihadiste takfiriste qui l’inspire.

communiquee_religieux_tahrirIl s’agit essentiellement  du front al-Nosra (rebaptisé front Fateh al-Sham, dans une première tentative de se démarquer officieusement d’Al-Qaïda), ainsi que des milices Nouredine al-Zenki, Jaïsh al-Sounnat, Jaïsh Ansar al-Dine, et Liwa al-Haq.

Selon de nombreux observateurs, cette précision s’inscrit dans le cadre des tentatives de camouflage déployées par ces milices pour échapper aux sanctions internationales imposées à Al-Qaïda et Cie, alors que les objectifs sont les mêmes, l’instauration d’un régime wahhabite en Syrie.

D’autant que son chef militaire n’est autre que le chef du Nosra, Abou Mohammad al-Joulani, et son chef religieux, son juge religieux, le saoudien wahhabite cheikh Abdallah al-Mohaycini.

aliani
Mosleh al-Aliani

A aussi rallié cette coalition un juge du front al-Nosra, le saoudien, cheikh Mosleh al-Aliani, comme l’indique le site de la télévision a capitaux saoudien al-Aarabiyat,  selon lequel Alinai était dans le passé l’imam d’une mosquée à Riyad, et faisait partie de l’Instance d’ordonner le bien et de prohiber le mal qui veille en Arabie saoudite à faire respecter les préceptes wahhabites dans tous les rouages de la vie sociale .

Le site d’études islamique « As-Sakina » qui se présente comme étant une campagne relevant du ministère saoudien des affaires islamiques reconnait que tous ceux qui ont rejoint l’Instance de libération de Sham sont influencés par la pensée d’al-Qaïda.

« Nous allons entamer notre projet pour réactiver notre action militaire contre le régime et nous allons attaquer ses casernes et lancer une nouvelle bataille de libération », a précisé Hachem al-Cheikh dans son intervention filmée.

Quoique ce dernier avait été l’un des chefs et des fondateurs d’Ahrar al-Sham, qui a été pendant longtemps le fidèle allié du front al-Nosra sur plusieurs fronts, cette milice  n’a pas rejoint la coalition.

Depuis la défaite cuisante de précédente coaliton de Jaïsh al-Fateh dans de la bataille d’Alep, et la rencontre d’Astana qui s’en est suivie, Ahrar al-Sham a formé sa propre coalition de milices.

Le mois passé les deux coalitions s’étaient livrées à de violents combats dans la province d’Idleb où sont désormais retranchées toutes les milices hostiles au pouvoir syrien.

Curieusement, les affrontements se sont calmés soudainement, alors qu’il n’a pas été question d’un accord.

Source: Divers

http://french.almanar.com.lb/243890


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire