LA RUSSIE FUSTIGE LES USA QUI N’ONT PAS FOURNI UNE MIETTE DE PAIN A ALEP

  • Par
  • Le 06/11/2016
  • Commentaires (0)
  • Dans SYRIE

Moscou : les USA n’ont pas fourni « la moindre miette de pain » à Alep

Sun Nov 6, 2016 2:32PM

Igor Konachenkov, le porte-parole du ministère russe de la Défense. ©Sputnik.

Igor Konachenkov, le porte-parole du ministère russe de la Défense. ©Sputnik.

La Russie n’a pas obtenu la moindre information sur les groupes terroristes en Syrie de la part des États-Unis, a déclaré le porte-parole du ministère russe de la Défense Igor Konachenkov.

Il a déclaré que les États-Unis n’avaient jamais pu respecter leurs engagements envers les accords avec la Russie, et que le ministère russe de la Défense n’avait jamais obtenu ni de carte géographique ni d’information pratique sur les groupes terroristes tels que Daech et le Front al-Nosra.

« La Russie a livré aux habitants d'Alep plus de 100 tonnes de produits de première nécessité, de la nourriture et des médicaments. Durant tout ce temps, le département d'État (américain, NDLR) n'a pas fourni aux Syriens, dont il affirme se soucier, la moindre miette de pain », a lancé M. Konachenkov.

Ce commentaire a suivi la déclaration du porte-parole du département d'État américain John Kirby, selon laquelle les résidents d'Alep ne ressentent pas les avantages des pauses humanitaires introduites par la Russie.

Selon lui, ces déclarations montrent que Moscou et Washington ont une compréhension différente de « l'utilisation » des pauses humanitaires.« La Russie considère les pauses humanitaires comme une possibilité de fournir de l'aide aux personnes dans les zones ravagées par les combats. Ainsi, durant toute l'opération antiterroriste en Syrie, Moscou accorde une attention particulière à la réconciliation des parties en conflit et à la livraison d'une aide humanitaire aux Syriens », a conclu M. Konachenkov.

Une nouvelle pause humanitaire a eu lieu à Alep le 4 novembre, de 8 heures du matin à 19 heures. Cette mesure, ordonnée par le président russe Vladimir Poutine et coordonnée avec les autorités syriennes, visait à éviter les victimes parmi les civils et à « appeler les combattants à la raison ».

Cela étant, John Kerry a annoncé le 26 octobre dernier la suspension de la coopération de son pays avec la Russie. Seule la protection des couloirs de liaison militaire sera assurée pour éviter tout accrochage entre les deux aviations, a-t-il affirmé.  

Avec Sputnik

http://presstv.com/DetailFr/2016/11/06/492418/Moscou-Alep-Washington-Igor-Konachenkov


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire