LE GOUVERNEMENT PRET A NEGOCIER AVEC LES OPPOSANTS QUI EXIGENT LE DEPART D’ASSAD

  • Par
  • Le 09/12/2016
  • Commentaires (0)
  • Dans SYRIE

Le gouvernement syrien se dit prêt à la reprise des négociations avec les opposants

Fri Dec 9, 2016 6:9PM

Staffan de Mistura doit fixer la date des négociations. ©AFP (Archives)

Staffan de Mistura doit fixer la date des négociations. ©AFP (Archives)

Ce vendredi 9 décembre, le gouvernement de Damas s’est déclaré prêt à reprendre les négociations avec les opposants sans ingérence étrangère ni condition préalable, a annoncé l’agence de presse officielle syrienne SANA citant une source au ministère syrien des Affaires étrangères.

Donnant suite à la demande de l’émissaire des Nations unies pour la Syrie, Staffan de Mistura, Damas s’est déclaré prêt à la reprise des négociations politiques. De Mistura avait demandé la reprise des négociations.

Citant de Mistura, la chaîne de télévision russe Ren TV a dit qu’il était temps que les représentants du gouvernement syrien et ceux de l'opposition se remettent à la table des négociations.

Cette déclaration a été faite par de Mistura à l’issue d’une réunion à huis clos sur la Syrie au Conseil de sécurité.

En se référant à l'annonce, par Sergueï Lavrov, de la suspension des opérations de l’armée syrienne à Alep, de Mistura a déclaré que dans de telles conditions, on ne pouvait pas dire que les affrontements dans la région se sont totalement arrêtés

De Mistura a déclaré que le gouvernement syrien devait se déclarer prêt à envoyer une délégation à Genève et à entamer des négociations conformément aux résolutions et que les opposants devaient participer aux négociations.

Le ministère russe des Affaires étrangères a écrit jeudi que Lavrov avait demandé à l’émissaire onusien de fixer une date pour la reprise des négociations syro-syriennes afin de trouver une solution politique à la crise syrienne.

« Les opposants réunis à Riyad ne veulent pas participer aux négociations et demandent au préalable une garantie que Bachar al-Assad quittera le pouvoir. Il faut fixer la date des négociations sans tenir compte de ces conditions pour que l'on puisse parvenir à un accord. Ils ne veulent pas participer à ce processus, mais ils doivent savoir qu’ils subiraient des préjudices s'ils s'abstenaient de le faire », a ajouté le ministère russe des Affaires étrangères.  

La guerre déclenchée en Syrie depuis mars 2011 a causé selon de Mistura la mort d’environ 400.000 personnes. 

http://presstv.com/DetailFr/2016/12/09/497148/Dams--Staffan-de-Mistura-ngociations-Genve-Bachar-alAssad


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire