LE NAVIRE AMIRAL KOUZNETSOV ET SON ESCORTE AU LARGE DES COTES SYRIENNES

  • Par
  • Le 12/11/2016
  • Commentaires (0)
  • Dans SYRIE

Le porte-avions russe Amiral Kouznetsov au large des côtes syriennes

 Depuis 28 minutes  12 novembre 2016

Le porte-avion russe Amiral Kouznetsov
Le porte-avion russe Amiral Kouznetsov

 Moyent-Orient - Syrie

Le porte-avions russe Amiral Kouznetsov qui doit renforcer le dispositif militaire russe en Syrie se trouve actuellement au large des côtes syriennes, a annoncé samedi son capitaine, Sergueï Artamonov.

« Les navires du groupe du porte-avions russe sont arrivés dans la zone désignée (…) dans l’est de la Méditerranée. Ils sont en train de remplir ensemble leurs tâches, en naviguant dans les eaux à l’ouest de la côte syrienne », a déclaré M. Artamonov à la chaîne de télévision publique russe Rossia 1.

Les avions militaires basés sur l’Amiral Kouznetsov effectuent des vols « quasi-quotidiennement », notamment pour s’entraîner à coopérer avec le port syrien le plus proche, a-t-il indiqué.

La Russie, qui mène depuis un peu plus d’un an des frappes aériennes en soutien à l’armée syrienne, à la demande du gouvernement syrien, avait annoncé à la mi-octobre que son unique porte-avions nucléaire Amiral Kouznetsov avec son escorte se dirigeait vers la Syrie, avec des avions et des hélicoptères de combat, pour renforcer la présence militaire russe dans cette zone.

Le déploiement de ce porte-avions ainsi que du croiseur Piotr Veliki, du destroyer Amiral Koulakov et de navires anti-sous-marins permettra de « répondre à toute nouvelle forme de menace contemporaine, comme la piraterie et le terrorisme international », avait alors expliqué l’armée russe.

Habituellement basé à Severomorsk, dans la mer de Barents, l’Amiral Kouznetsov a à son bord plusieurs avions et hélicoptères de combat, dont les chasseurs SU-33, MiG-29KR et MiG29-KUBR, et l’hélicoptère Ka-52K.

La Russie dispose par ailleurs d’une base aérienne à Hmeïmim, près de Lattaquié, d’où elle a lance ses raids aériens depuis le début de son intervention le 30 septembre 2015, ainsi que des installations portuaires militaires à Tartous.

Avec AFP

http://french.almanar.com.lb/96886


 

 

1 vote. Moyenne 2.00 sur 5.

Ajouter un commentaire