LES AEROPORTS DE DEIR EZZOR ET HOMS SECURISES. LE TRAIN DE RETOUR A ALEP

  • Par
  • Le 26/01/2017
  • Commentaires (0)
  • Dans SYRIE

Syrie : Les aéroports de Deir Ezzor et Homs sécurisés, le train de retour à Alep

 Depuis 56 minutes  26 janvier 2017

train_alep

 Moyent-Orient - Spécial notre site - Syrie

 

Des militaires de la Garde présidentielle se dirigeant à Deir Ezzor
Des militaires de la Garde présidentielle se dirigeant à Deir Ezzor

Épaulée par les forces alliées, l’armée syrienne a avorté les tentatives de la milice wahhabite terroriste Daesh visant à reprendre le contrôle de l’aéroport militaire de Deir Ezzor.

Ce jeudi matin, elle s’est emparé des collines stratégiques d’al-Maqaber, où les positions des groupes armés étaient sans relâche visées par l’aviation russe et syrienne. Par la suite, l’armée a réussi à s’infiltrer à près d’un kilomètre de profondeur dans les zones occupées par les éléments terroristes.

Des renforts militaires ont été envoyés vers la ville de Deir Ezzor, encerclée par Daesh, comme la photographie à droite publiée par le site de Média de guerre

T4: des trois côtés

bir_fawara_homsDans la province de Homs, c’est un autre aéroport militaire, le T4 dont l’armée syrienne et ses alliés ont réussi à assurer la sécurité et ce sur trois axes, au Nord, à l’Est et au Sud.

Citées par l’agence Fars News, des sources d’information depuis les champs de bataille ont indiqué que les forces militaires syriennes et de la Résistance ont surpris les terroristes par leurs attaques au sud de l’aéroport, faisant des dizaines de morts.

Après des heures de combat, elles ont libéré la base de la brigade Al-Fawara.

Le retour du train d’Alep, sur les décombres

train_alep1Dans la ville d’Alep, le train est de retour après un arrêt de près de 4 années. La réouverture de la ligne ferroviaire assurant les déplacements des Aleppins entre les deux extrémités Est et ouest de la ville a été inaugurée ce jeudi en présence du ministre syrien des Transports, Ali Hamoud.

Des centaines de Syriens ont pris le train reliant les deux gares Jibrine, dans la banlieue d’Alep et Bagdad, au cœur de la ville.

Sur le chemin, ils ont hélas constaté l’ampleur des dégâts laissés par la guerre dans les quartiers est d’Alep.

« Il a fallu que toute la distance parcourue soit nettoyée de quelque 330 explosifs déposés par les terroristes », a indiqué M. Hamoud.

 

Sources: Press TV, al-Alam, Média de guerre

http://french.almanar.com.lb/215158


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire