LES DIFFERENTS ENTRE TERRORISTES SAOUDIENS ET QATARIS AIDENT L’ARMEE SYRIENNE

Par Le 17/11/2016 0

Dans SYRIE

Syrie/Ghouta: les différends saudo-qataris vont en faveur de l'armée syrienne

Thu Nov 17, 2016 12:33PM

Les terroristes de Jaysh al-Islam. ©Newsdeeply

Les terroristes de Jaysh al-Islam. ©Newsdeeply

Les profonds différends qui divisent les éléments saoudiens et qataris du Front al-Nosra dans la Ghouta orientale, aident l'armée syrienne et ses alliés à dominer Douma, la plus grande base des mercenaires saoudiens. Ces différends ont également abouti à des démarches étranges...

Sur les réseaux sociaux, les partisans du Front al-Nosra ont annoncé que Jaysh al-Fustat avait rendu à Jaysh al-Islam tous les équipements militaires qu'il lui avait confisqués.

Les médias liés au Front al-Nosra ont qualifié cette décision de signe de la bonne foi de Jaysh al-Fustat pour que, selon ces derniers, cela aboutisse à "l'unité entre tous les groupes armés et au prélude d'une opération commune contre l'armée syrienne et ses alliés".

Aussi, l'appel a été lancé à Abu Assem (Abu Muhammad al-Madisi), chef du Front al-Nosra dans la Ghouta orientale, pour l'unité contre l'armée syrienne et la formation d'une chambre d'opération commune dans cette région.

Entre-temps, les terroristes de Jaysh al-Islam, dirigé par Abu Hammam Bouwaidani, demandaient la formation d'une armée unie en vue de faire face aux avancées successives de l'armée syrienne et ses alliés dans la Ghouta.

Et pourtant, certaines autres sources locales ont réfuté ces informations et révélé que les terroristes de Jaysh al-Islam n'ont récupéré que 40% des équipements et armes confisqués par Jaysh al-Fustat au cours de leurs conflits dans la région.

Cela ne semble pas être, pourtant, le seul différend existant entre les terroristes. Leur plus grand sujet de discorde reste, évidemment, les tunnels de communication entre la Ghouta orientale et Barza dans le nord-est de Damas. Ces tunnels, qui leur servent de moyen de commerce, permettent le transfert des denrées alimentaires et des forces vers la Ghouta orientale, surtout au moment de la trêve qui avait été instaurée entre l'armée syrienne et les terroristes à Barza. Ils avaient été, pour un certain temps, bloqués par Jaysh al-Islam en collaboration avec Faylaq al-Rahman.

Le rôle des éléments de Faylaq al-Rahman ne se limite pas, toutefois, à cette simple collaboration: ils sont accusés de ne pas avoir remis à Jaysh al-Islam les armes confisquées par Jaysh al-Fustat.

Pour rappel, Faylaq al-Rahman est l'un des plus grands groupes terroristes liés aux Frères musulmans dans la Ghouta orientale et il est directement financé par le Qatar.

Les terroristes de Faylaq al-Rahman accusent Abu Hammam Bouwaidani d'implication directe dans l'assassinat de leur chef Abdel-Nasser.

Or, le gouvernement qatari a recommandé à ce groupe de ne pas aider Jaysh al-Islam dans la lutte contre l'armée syrienne pour ainsi éliminer le régime saoudien du champ de bataille dans la Ghouta orientale.

Riyad est le soutien financier de Jaysh al-Islam dirigé par Zahran Alloush, terroriste récemment assassiné.

En tout cas, Faylaq al-Rahman a prétexté que son refus de livrer les armes à Jaysh al-Islam venait de l'opposition de ce dernier à l'échange de prisonniers dans la mesure où Bouwaidani préférait rendre les armes aussi bien que les tunnels, une fois réglé le dossier de l'échange des prisonniers. 

http://presstv.com/DetailFr/2016/11/17/494000/syrie-terroristes-ghouta-qatari-saoudien


 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire