PREMIERE FRAPPE SYRIENNE CONTRE "ISRAËL"?

ImageSat ment : les missiles sous-terrain syriens attendent l'heure H

Sunday, 27 December 2020 12:33 PM  [ Last Update: Sunday, 27 December 2020 12:38 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Missile Fateh-110 "syrien"? Les usines à missiles de Masyaf pourraient ne pas se trouver au sol mais au sous-sol.( Archives)

Ces photos satellites que l'entité sioniste a publiées le 26 décembre par ImageSat interposée, à renfort de quoi elle a tentée de masquer le méga ratage que fut la frappe au missile Delilah/Towahawk dans la nuit de 24 à 25 décembre visant les "usines de missiles" de Masyaf ne semblent plus être à même de limiter la case, peu d'expert y voyant la preuve d'un quelconque succès.

En effet, ces disons 16 missiles de croisière que la flotte de guerre US en Méditerranée a tiré en direction de Tartous, de façon synchronique avec six F-16 israéliens qui par crainte d'avoir à se faire verrouiller par les radars des batteries de DCA Khordad-3 syriennes, plantées sur les frontières de la Syrie avec le sud du Liban, ont choisi comme à leur habitude d'abord de se servir d'un avion de ligne de Ethiopian Airlines comme d'un bouclier puis de lancer leurs engins depuis le ciel du nord du Liban qui pour l'heure échappe à la DCA de la Résistance, se sont heurtés de plein fouet avec le S-300 russe qui s'est mis enfin à tonner puisqu'entre la Résistance d'une part et Israël de l'autre la Russie a certes tardivement et mais irréversiblement tranché. Ce S-300 dont la presse US/Israël n'a cessé de se moquer, affirmant pêle-mêle en avoir découvert l'énigme  et partant réussi à le neutraliser.

Syrie : coup de maître S-300/Khordad-3

Syrie : coup de maître S-300/Khordad-3

Ce dimanche, le site militaire russe, Avia.pro publie des photos mettant en scène des débris des missiles antimissiles S-300 lancés à partir de la base navale de Tartous qui ont superbement intercepté puis détruit les engins américano-sionistes. Puis, chose inouïe, il rapporte la première confirmation officielle de Damas concernant un tir réussi du S-300 rapportée par SANA. Cela devra suffire pour que l'axe US/Israël sorte de ses illusions si largement médiatisées ces derniers temps et auxquelles la Turquie d'Erdogan a largement contribué par son achat trop politique des S-400, illusions comme quoi la DCA russe ne vaut rien, et que la Syrie occidentale est totalement accessible aux frappes.

Photo: Avia.pro

 Avia écrit : " L’agence de presse officielle syrienne, SANA rapporte que le système de missiles antiaériens S-300 a tiré sur des avions israéliens pour la première fois et que récemment, des fragments du S-300 ont été retrouvés par les habitants de la région. Les habitants de la province syrienne de Tartous ont rapporté avoir trouvé des débris d'un missile. Selon SANA, il s'agirait d'un missile de défense aérienne guidée du complexe S-300 utilisé contre les cibles israéliennes. Les fragments susmentionnés ont été trouvés à seulement 10 km de la zone où est installé le système de missiles de défense aérienne S-300." 

Et d'ajouter : "Sur l'un des clichés, sur la base de l'inscription, on pourrait identifier le dispositif piézoélectrique FP2P4-436, qui pourrait effectivement être utilisé dans le missile de défense aérienne guidé du complexe S-300. Parmi les débris retrouvés, on retrouve également le tableau de bord et des fragments de corps de missiles antiaériens". 

Lire plus: Syrie: Israël prêt à attaquer les DCA autour de la base de Hmeimim

Mais la réactivation du S-300 n'est pas l'unique "surprise de Noël" que la Syrie et ses alliés russes et de la Résistance ont fait au coup désintégré Netanyahu-Trump. En effet, ces photos de ImageSat que Tel-Aviv fait publier triomphalement pour prouver que le raid a été un franc succès, semblent plutôt desservir sa cause et contribuent à confirmer la défaite. Et comment?

Image satellite des dégâts causés par l'attaque aux missiles du CGRI contre la base Aïn al-Assad, le 8 janvier 2020. ©Militarytimes

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

"A en croire l'armée israélienne, ces photos montrent une usine de fabrication de missiles. Mais plusieurs questions se posent : l'explosion aurait dû créer une cascade et dévaster ou au moins endommager les bâtiments tout autour; Un peu comme ces photos sorties juste après la frappe au missile balistique du CGRI contre la base américaine en Irak, Ain al-Asad. Or rien de tel, on ne voit que ces interminables rectangles noires, liés sans doute aux manipulations visuelles des Sionistes. Pire, dans presque toutes ces photos et depuis tant que le régime d’Israël nous en publie, le bâtiment prétendument détruit se transforme en un air mince et il n'y a qu'un rectangle ou un polygone monochrome similaire à la forme générale du bâtiment en son lieu et place. Pas de débris, rien - et l'imagier sioniste place tout en basse résolution afin que l'analyse en soit impossible, fait remarquer Southfront, citant un analyse qui ajoute :

"Après des milliers de frappes ces effectifs de la Force Qods et leurs "proxies" que le régime israélien décime à coup de missile de croisière, n'ont-ils pas compris qu'il y a de meilleurs façons pour conserver des usines de fabrication à missiles? et pourtant le long de leurs manœuvres militaires consécutives ils nous ont exposé pas d'acquis en ce sens : des silos à missiles sous-terrain, des champs à missiles sous-terrains, des cartouches à missiles sous-terrain et à chaque fois, ils ont affirmé que ces "concepts", ils les ont ingénieusement inventés à l'adresse de leurs alliés de la "Résistance", que ce soit en Syrie, en Irak ou ailleurs. Sur la rive est de l'Euphrate, la Résistance est-syrienne en a d'ailleurs fait il y a peu une petite démonstration quand elle a menacé de prendre pour cible de ses missiles sous-terrains la base américaine d'al-Tanf"

Assad

Assad

Des champs à missiles et une DCA qui a fait échec à Israël, où en est Assad avec Tel-Aviv?

Et l'expert d'ajouter : " La réalité est qu'Israël singe là encore une victoire qui n'existe pas et qui vise à tromper son propre opinion. Le général sioniste Brick le confirmait il y a quelques mois, des milliers de raids aériens ne valent même pas un seul tir de missiles. Surtout s'il s'agit de missiles de précision : une dizaine d'entre eux suffisent pour  changer radicalement la donne sans même que la Résistance ait besoin de multiplier ses raids. Et comment? Un seul missile Qods-2 a plongé Riyad dans la crise et l'Etat saoudien n'est plus capable d'alimenter en essence les régions du sud. cela veut dire le dysfonctionnement de l'Etat, la crise et le chaos. C'est exactement ceci qui risque d'arriver à Israël: des frappes chirurgicales à l'aide des missiles de précision pourront ne pas impliquer plus de dix engins et viser une liste bien précise et bien choisis :  les sites vitaux économiques, les aéroports, les centrales électriques, les stations d'assainissement d'eau, les sites gaziers, pétrochimiques et le réacteur de Dimona. Israël est une cible de petite dimension en soi, sans profondeur stratégique qui ne peut rien cacher et ce, au contraire de la Syrie dont la géographie est bien accidentée et plein de surprises. Des cibles, c'est qu'il y en de plus en Israël et la Résistance n'hésitera pas à s'en régaler. Or la Syrie en fait bien partie et une première vague de "missiles " qui sortira du sous-sol pourrait bien être syrienne. Et ce n'est plus la Russie qui s'y opposera cette fois. Au sous-sol les ingénieurs syriens travaillent à cela et eux, les Delilah sionistes ne peuvent les atteindre". 

Israël électrocuté dans le ciel syrien!

Israël électrocuté dans le ciel syrien!

La défense aérienne syrienne a intercepté jeudi des missiles tirés par Israël sur la province de Hama.

https://french.presstv.com/Detail/2020/12/27/641594/Syrie-Russie-Tartous-D%C3%A9bris-S-300-Isra%C3%ABl-Hassak%C3%A9-USA-FDS-QG-Masyaf-Hama-Frappes-Interception

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire