SYRIE/IRAK : LE MISSILE QIAM DEBARQUE !

tourtaux-jacques Par Le 04/01/2022 0

Dans SYRIE

2022, l'année des opérations balistiques hybrides et synchronisées anti US syro-irakiennes.

Tuesday, 04 January 2022 2:36 PM  [ Last Update: Tuesday, 04 January 2022 2:36 PM ]

 30 

Le missile Qiam amélioré destinée à la Résistance irakienne et syrienne/Mashregh News

Troisième attaque anti-US en Syrie orientale depuis samedi le 2 janvier sur fond d'informationس qui arrivent depuis Al Anbar dans l'ouest de l'Irak où la base américaine Aïn al-Asad a été ce mardi matin pris pour cible de deux drones de la Résistance; l'année 2022 commence trop fort et elle semble dédiée à des opérations extrêmement complexe, synchronisés et étendue sur une zone opérationnelle de plusieurs milliers de km2 étendus entre l'Iran et al Syrie soit deux pays qui à l'image d’Afghanistan veulent en finir avec la présence illégale US. 

Ce mardi, selon des agences d'informations, le site de contrebande du pétrole syrien qu'occupent les Etats Unis dans le Nord de Deir ez-Zor a été pris pour cible des missiles-roquette intelligente visiblement de type Fajr 5 et ce,  48 heures après une double attaque contre la station de gaz Conocco, là encore situé dans le nord de Deir ez -Zor et occupé par les Yankee, cette frappe anti Connoco ayant eu lieu simultanément à une salve de roquette tirée contre al Shadaddeh, base d'hélico US  à Hassaké où les Américains transite par la voie héliportée les terroristes vers l'Irak. Il y a quelques heures, les agnecs ont justement fait état d'une offensive héliportée USA-FDS contre le village Al Dashishah où les Yankee croyaient pouvoir localiser l'origine des tirs de missiles!

Lattaquié : Riposte

Lattaquié : Riposte

Que dalle, les Américains étant totalement pris de cours par cette nouvelle vague de raids qui les frappes à la fois et de façon synchrone en Syrie et en Irak, les privant de cette possibilité qu'ils  s'étaient taillée en 2021 comme tactique de défense et qui leur permettait de circuler régulièrement entre la Syrie et l’Irak via le point de passage d'al Waleed manière de fuir les roquettes et les drones d'Ansarallah. A vrai dire, c’était une contre tactique qui a commencé à s'appliquer dans la foulée de l'attaque du 8 janvier 2020 du CGRI contre Aïn al-Asad, après quoi les Yankees ont perdu à la fois leur aura d'invincibilité et la confiance en soi de façade qui intimidait tant le reste du monde. Déjà le 3 janvier, au deuxième anniversaire de l'assassinat des hauts commandants de la Résistance à l'aéroport de Bagdad, le CentCom avait donné l'ordre au contingent américain positionné  à al-Tanf de fuir dans les déserts avoisinant et de se mettre à l'abri, mais l'attaque tant attendue a eu lieu non pas à al-Tanf mais à Victor, base US à l’intérieur de l'aéroport de Bagdad.

The Drive, revue du Pentagone se félicite que les deux drones ayant frappé la base avec leurs transcription"  Vengeance" aient pu être neutralisé par des C-Ram mais c'est une fausse joie dans la mesure où aucun média local n'a rapport la mise en activation des batteries de DCA US. Même scénario en Syrie où la Résistance compte dé   mais encore une autre attaque  année des opérations anti US croisées, étendues entre l'ouest de l'Irak et l'est de la Syrie? 

Syrie: l'US Army saigne

Syrie: l'US Army saigne

Les troupes US qui fuient comme des rats missiles et drones de la Résistance pourront-elles tenir encore trop longtemps dans cet état? l'OSDH, vitrine médiatique du MIG6 racontent le calvaire de 300 soldats US qui ont passé la nuit de 3 janvier dans les déserts glacés  d'al-Tanf : "La coalition dirigée par les États-Unis avait retiré la plupart de ses troupes de la garnison d'al-Tanf dans le sud-est de la Syrie vers la Jordanie, a rapporté l'Observatoire syrien des droits de l'homme (SOHR) le 3 janvier. 

La coalition avait peur que  les forces pro-iraniennes en Syrie ou en Irak n'attaquent la garnison avec des drones suicides ou des roquettes pour honorer la mémoire d'Abu Mahdi al-Muhandis, commandant adjoint de les unités de mobilisation populaire et le commandant de la force iranienne Quds, le général de division Qassim Soleimani, qui ont été assassinés par les États-Unis il y a exactement deux ans. La coalition a gardé un certain nombre de ses troupes à la base dans des abris spéciaux difficiles à pénétrer, et la majeure partie des troupes s'est retirée en Jordanie », lit-on dans le rapport du SOHR. La coalition dirigée par les États-Unis a également ordonné à son principal groupe mandataire à al-Tanf, le Revolutionary Commando Army (MaT), de déployer ses combattants en dehors de la garnison. Environ 200 soldats américains et quelque 300 combattants MaT sont généralement déployés dans la garnison d'al-Tanf. La coalition dirigée par les États-Unis maintient une zone d'interdiction de vol et de conduite de 55 kilomètres autour de la garnison."

Lattaquié : la vengeance royale!

Lattaquié : la vengeance royale!

Golan, première "base balistique" de la Résistance, où auront lieu les opérations de riposte!

Et l'OSDH d'ajouter :" Le 20 octobre, al-Tanf a été attaqué. La garnison a été ciblée par cinq drones suicides et des tirs indirects. L'attaque a causé de graves dégâts matériels. Cependant, il n'y a eu aucune victime. Le 14 décembre, un avion de guerre de la Royal Air Force a abattu l'un des deux petits drones qui ont percé la zone d'exclusion aérienne d'al-Tanf." Mais al-Tanf n'est désormais que l'une des possible possible pour une seule et même opération anti US en Irak et en Syrie. Et comment ? 

Et bien rien ne dit que la Résistance irakienne et syrienne en nette coordination avec l'armée syrienne t l'allié russe aurait une quelconque obligation d'en rester au stade des roquettes intelligentes que sont le Fajr, ou Arash-4. Après tout il s'agit des centaines de kilomètres de distance entre Al Anbar et Deir ez- Zor qu'il faudrait bien couvrir et les roquettes n'irait jamais au delà de 700 km. Que faire?

Quneitra : la réponse russe à Israël?

Quneitra : la réponse russe à Israël?

Les forces de l’armée syrienne et les militaires russes ont organisé des exercices militaires conjoints à Quneitra près des hauteurs du Golan.

les sources militaires proches de la Résistance évoquent une optimisation  du missile balistique tactique iranien Qiam, alias tueur d'Ain al-Asad, soit ce missile dont 13 tête a suffi de faire effondrer plus de 60 ans du pseudo invulnérabilité américaine post Seconde guerre.  Les nouveaux Qiam ont une portée de  1000 km et leur marge d'erreur est moins de 50 mètres. C'est nettement mieux que les exemplaires anciens qui eux n'avaient qu'une portée de 800 km.  C'est un engin à carburant liquide et doté de 4 aillerons mais à tête détachable qui pèse 600 kg. Quant à la vitesse elle est de 2935 par seconde. C'est 11 mètres de longueur et 7029 kg de poids et le temps de préparation ne dure que 20 minutes. Bref c'est fait pour mener des frappes non pas en Syrie et en Irak mais entre la Syrie et l'Irak.... D'ailleurs la vidéo de l'attaque contre al Omar en Syrie montre un engin bien plus gros qu'une roquette. 

http://french.presstv.ir/Detail/2022/01/04/674032/Soue%C3%AFda%C2%A0--la-R%C3%A9sistance-d%C3%A9fit-les-USA-%C3%A0-al-Tanf

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire