10 ANS APRES L'ILLUSION DU "PRINTEMPS ARABE"

"

20 Décembre 2020

Samedi 19 décembre 2020
10 ans après l'illusion du "Printemps Arabe"


C'était comme hier, il y a dix ans, lorsqu'un événement qui s'est produit en Tunisie est entré dans l'histoire. Il s'agissait de l'auto-immolation, par désespoir, du jeune vendeur de fruits Mohamed Bouazizi devant le bureau du gouverneur local de la petite ville de Sidi Bouzid. Cet acte a marqué une vague de protestations que la bourgeoisie a baptisée "Printemps arabe" et qui s'est poursuivie dans les pays d'Afrique du Nord, en Libye, en Égypte et s'est étendue à la Syrie. En fait, les forces opportunistes, comme SYRIZA dans notre pays, parlaient de "révolution populaire". 
 
Mais quelle est la vérité et que signifie ce processus pour le peuple ? Un mois après l'auto-immolation du jeune vendeur,  Ben Ali détesté du peuple mais allié des impérialistes,  a été renversé et des changements de régime ont été lancés dans d'autres pays également, tandis que les États-Unis, l'OTAN, l'UE et divers "petits gauchistes" célébraient la "victoire de la démocratie contre le népotisme et l'autoritarisme" de Ben Ali, Kadhafi, Moubarak et que l'opinion publique se préparait à l'attaque en Syrie.

Les états-majors bourgeois et les services des puissants pays impérialistes, les États-Unis et les États de l'UE, ont utilisé de manière magistrale la réaction populaire existante contre ces régimes autoritaires et, avec leurs alliés bourgeois dans chaque pays, ont promu des plans plus larges afin de faciliter les affaires de leurs propres groupes monopolistiques contre leurs concurrents. Les mouvements dits "spontanés" en Afrique du Nord et, plus tard, ceux des "indignés" (divers opportunistes sous la "bannière" anti-mémorandum demandaient à Athènes de devenir la place Tahrir du Caire) se sont avérés être le véhicule de la transition bourgeoise. Après tout, les informations qui ont été mises au jour ont montré que pendant le "Printemps arabe", divers services et groupes monopolistiques, comme "Google", ont été activés afin de mener les développements là où les puissances impérialistes le souhaitaient. À l'époque, le KKE avait été vilipendé par toutes sortes d'opportunistes pour ne pas comprendre la révolution populaire, mais son analyse bien documentée s'est avérée être la seule correcte : C'est le fait que les changements de régime étaient liés à des modernisations du système politique bourgeois qui étaient également liées à des interventions basées sur le plan US-OTAN "Grand Moyen-Orient".

L'implication des services des États impérialistes dans de nombreux pays et dans toute la région, de l'Afrique du Nord au Moyen-Orient, a été prouvée dans les années suivantes. Le cas de l'intervention impérialiste en Syrie, l'éruption de l'outil "État islamique" qui apparaît maintenant comme un ennemi terroriste, les développements en Tunisie, en Libye, en Égypte n'ont non seulement pas apporté de "printemps" aux peuples, mais ont apporté un hiver lourd pour leurs droits, la mort, la pauvreté, l'appauvrissement, l'expansion des réfugiés.
Les "interventions humanitaires" de l'OTAN non seulement n'ont pas apporté et n'apportent pas la paix et la sécurité mais, au contraire, elles perpétuent les conflits et les guerres pendant des années, de sorte qu'ils peuvent dominer selon la doctrine "divin et règne". De plus, la richesse énergétique qui était l'enjeu principal des interventions, les plans d'exploitation et d'utilisation de cette richesse, au lieu d'être une bénédiction pour le peuple, devient un désastre dans la mesure où elle fait l'objet d'une concurrence acharnée entre de puissants intérêts monopolistiques qui n'hésitent pas du tout à faire du profit. C'est ce que les peuples de Libye, de Syrie, du Yémen et d'autres pays paient de leur propre sang. Il est également prouvé que l'émergence de la Grèce, sous la responsabilité des gouvernements bourgeois (ND, PASOK, SYRIZA), en tant que pilier des plans USA-OTAN dans la région plus large qui comprend la Méditerranée orientale, l'Afrique du Nord, les Balkans et le Caucase, ne peut qu'entraîner des souffrances pour notre peuple et les autres peuples de la région. 

(Traduit du grec)

Publié initialement dans "Rizospastis", le 18 décembre 2020

source : https://www.idcommunism.com/2020/12/10-years-after-illusion-of-the-arab-spring.html

Tag(s) : #Grèce#Communiste#KKE

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire