IRAN/ CORONAVIRUS : LA TUNISIE DÉFIE LES USA

Tue Mar 24, 2020 10:19AM

Le président tunisien, Qaïs Saïed lors de sa prestation de serment. ©AFP

Le président tunisien, Qaïs Saïed lors de sa prestation de serment. ©AFP

Il y a quelque chose de particulièrement significatif dans cet appel téléphonique qui a eu lieu entre les deux présidents iranien et tunisien que plus d'un motif rapproche. Depuis que la Tunisie s'est choisie l'un des présidents les plus anti-israéliens de son histoire et partant les plus proches de la Résistance, l'Iran porte un regard tout différent sur l'État tunisien. Or la Tunisie siège désormais au sein du Conseil de sécurité à titre de membre non permanent et il est parfaitement capable d'user de son poids à titre de pays stratégique du nord de l'Afrique pour contrer les États-Unis d'Amérique et leurs alliés, comme il l'a fait dans le dossier libyen ou encore pour le Deal du siècle. 

Lors de sa conversation téléphonique lundi soir avec son homologue tunisien, Kaïs Saïed, le président iranien, Hassan Rohani, lui a présenté ses félicitations à l’occasion du 20 mars, la fête nationale tunisienne, tout en le félicitant pour son élection. Le président Rohani a émis l'espoir « que Téhéran et Tunis renforceront les relations et la coopération sous le mandat du président Saïed et favoriseront l’interaction et les consultations sur diverses questions régionales et internationales ». C'est presque un appel au ralliement à l'axe de la Résistance qui est lancé là à l'adresse du Président Saïed: « La République islamique d'Iran ne voit aucune limite à la promotion des liens et de la coopération avec la République tunisienne, et nous devons mettre à profit les capacités des deux pays à cet égard », a réaffirmé Rohani avant d'évoquer « la pandémie de coronavirus devenue un défi mondial : «Aujourd'hui, la protection de la vie des gens et la lutte contre cette maladie nécessitent une action et une coopération concertées et collectives sur l’échiquier mondial.»

Iran: la bio-guerre en 5 actes

Iran: la bio-guerre en 5 actes

« La manœuvre géante de détection et de prévention contre le Coronavirus qui est en cours en ce moment à travers tout le pays va se poursuivre jusqu’à l’éradication complète de l’épidémie », a déclaré un haut gradé militaire de la RII.

La partie la plus importante de cet entretien téléphonique aura été là où le président iranien a dénoncé les pulsions génocidaires de Washington qui continue à imposer à l'Iran des sanctions alors que le pays est pleinement touché par la pandémie de coronavirus: « Bloquer la livraison de médicaments et d'aides humanitaires à l'Iran et empêcher les relations bancaires de l'Iran qui sont nécessaires pour répondre aux besoins des gens vont à l’encontre des normes humanitaires et des règlements des Nations unies. Les pays du monde doivent condamner les mesures inhumaines du gouvernement américain et forcer Washington à obéir aux lois de l'ONU et aux principes humanitaires. La Tunisie, en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité, pourra prendre des mesures conformes à l'opposition de la communauté internationale aux sanctions arbitraires et inhumaines imposées par les États-Unis. »

 

Covid-19 en Iran: Pékin dénonce

Covid-19 en Iran: Pékin dénonce

Pékin a demandé la levée immédiate des sanctions américaines contre l’Iran qui est frappé par l'épidémie de Covid-19.

Le mot est tombé: la Tunisie de pro-Résistance de Saïed ira-t-elle s'opposer à la machine de guerre sanctionnelle des USA, faisant marquer son alignement sur la Résistance? Il y a peu, l'Algérie a décidé de se rapprocher de la Syrie pour faire face à l'invasion USA/Turquie/OTAN en Libye. Certains sont allés même jusqu'à y voir un début de l'engagement militaire algérien dans la bataille d'Idlib. Alger a ainsi tranché. La Tunisie va-t-elle en faire autant? Les propos du président tunisien laissent l'espérer. Le président tunisien a salué les positions fermes de la République islamique d'Iran sur les questions régionales, internationales et du monde musulman, soulignant que la Tunisie attache une grande importance à la promotion des liens et de la coopération avec l'Iran et au renforcement des relations avec Téhéran. Et M. Saïed de critiquer les sanctions inhumaines que les États-Unis ont imposées à l'Iran, ajoutant:

«Nous pensons que tous les pays sont aujourd'hui confrontés à l'épidémie du coronavirus. Dans de telles circonstances, les Nations unies devraient faire preuve d'appartenance à toutes les nations; et l'Iran et la Tunisie sont sûrement solidaires dans la confrontation et la lutte contre divers défis mondiaux, tels que le coronavirus. »

 

http://french.presstv.com/Detail/2020/03/24/621489/Pandmie--IranTunisie-font-front-aux-USA


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire