COLONIES ISRAELIENNES : LES RIPOUBLICAINS US PREPARENT UN TEXTE CONDAMNANT L’ONU

Colonies israéliennes: les républicains US préparent un texte qui «condamne» l’ONU

Les républicains dans les deux chambres du Congrès (Sénat et Chambre des représentants) vont proposer dans les prochains jours des mesures visant à «condamner» les Nations Unies, suite à l'adoption par Conseil de sécurité la semaine dernière d'une résolution affirmant que les colonies israéliennes n'avaient aucune validité juridique et constituaient une violation flagrante du droit international.

Colonies israéliennes: les républicains US préparent un texte qui «condamne» l'ONU.

Le sénateur du Kansas Jerry Moran et le représentant de Floride Dennis Ross ont tous deux indiqué qu'ils envisagent de présenter, dans leur chambre respective, des mesures de désapprobation de la résolution 2334 du CSNU, lors de la prochaine réunion des législateurs du Congrès la semaine prochaine.

Selon une source du «Times of Israel», plus de 100 membres du Congrès ont publié des déclarations condamnant la résolution.

Après le discours prononcé par John Kerry mercredi, dans lequel il a présenté ses principes pour «résoudre le conflit israélo-palestinien», le chef de la minorité au Sénat, le démocrate Chuck Schumer, l'un des plus éminents membres juifs du Congrès, a déclaré que l'allocation du secrétaire d'État et l'action des Nations unies avaient «renforcé les extrémistes des deux bords», selon lui.

Pour la première fois depuis 1979, les Etats-Unis n'ont pas mis leur veto à une résolution de l'ONU condamnant les colonies israéliennes, provoquant la colère de l'entité sioniste. Leur abstention a permis l'adoption de la résolution, approuvée par les 14 autres membres du Conseil de sécurité.

La résolution appelle «Israël» à «cesser immédiatement et complètement toute activité de colonisation en territoire palestinien occupé, dont Jérusalem-Est (secteur est d’al-Qods occupée)» et affirme que les colonies «n'ont pas de valeur juridique».

«Israël» craint que la résolution n'entraîne une recrudescence des efforts de boycott et ouvre la porte à des sanctions.

L'adoption de la résolution a provoqué la colère des autorités sionistes, qui ont fustigé les pays qui ont soutenu le texte, ainsi que Washington qui n'a pas utilisé son droit de véto.

Source: agences et rédaction

31-12-2016 | 09:59

http://presstv.com/DetailFr/2017/01/01/504378/Ymen-ansarallah-Mohamed-Abdeslam-Arabie-saoudite-tatsUnis


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire