LE FAUX-CUL BIDEN INCAPABLE DE SE DEBARRASSER DE LA TRADITION PRO-ISRAELIENNE

tourtaux-jacques Par Le 19/05/2021 0

Dans USA

Biden incapable de se débarrasser de la tradition pro-israélienne

Wednesday, 19 May 2021 6:17 PM  [ Last Update: Wednesday, 19 May 2021 6:17 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Joe Biden, président des États-Unis. ©Tasnim News

Le séisme géostratégique dévastateur que vit l'Empire à la lumière de ce que le commandant en chef du CGRI a appelé ce soir l'émergence d'une Palestine nouvelle, balistique, puissante, imposante face à ce nouvel Israël "brisé, tremblotant et qui n'a osé prétendre à l'invasion terrestre de Gaza que pendant 5 minutes",(avant d'y revenir en le démentant,NDLR) la Chine y restera-t-elle indifférente? La signature de l'accord stratégique Iran-Chine avait lancé en été 2020 de grosses spéculations en Israël qui s'inquiétait d'une alliance entre autres militaires Chine-Iran "potentiellement" dangereuse pour la sécurité d'Israël. Depuis le 10 mai, cette dynamique relationnelle sino-iranienne tend à s'inverser, Pékin dénonçant de plus en plus violemment les USA et partant Israël.  Qu'est-ce qui a changé ? 

Haïfa frappé, Tamar et Léviathan sous le feu, les oléoducs Ashkelon-Eilat et Ashdod-Eilat visés, la carte "Israël " paraît définitivement brûlée aux yeux de la Chine qui s'apprête à faire son entrée au Moyen-Orient par la porte de la Résistance. Du coup, beaucoup de choses risquent de changer : un Israël "castré", cela signifie une Syrie et un Liban fort. Que veut de plus la Chine pour relancer sa route de la soie? Depuis le 10 mai, la Chine et la Résistance sont dans le même camp.

L’administration Biden a voulu suggérer qu’il prendrait une position différente envers Israël par rapport à celle du gouvernement de Donald Trump, mais le conflit actuel entre Israël et les Palestiniens a prouvé clairement que les États-Unis sont incapables de se débarrasser de la tradition pro-israélienne, estime l’analyste de la RCI.

Les attaques violentes de l’armée israélienne contre les civils ou les journalistes à Gaza et le massacre d’un grand nombre d’enfants palestiniens lors des bombardements israéliens suscitent la vive condamnation des pays musulmans et la protestation même des alliés occidentaux de Washington.

Dans ce contexte, l’administration Biden tente de se démarquer de la position partiale de Donald Trump vis-à-vis d’Israël. Joe Biden a établi des contacts téléphoniques séparés avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu et le président de l’Autorité autonome palestinienne Mahmoud Abbas afin d’encourager les deux parties à accepter un cessez-le-feu immédiat.

Les dimensions de l’échec d’Israël?

Les dimensions de l’échec d’Israël?

Les dimensions de l’échec d’Israël sont beaucoup plus profondes que celles des dernières guerres, même la guerre des 33 jours.

Cependant, au-delà des prises de position verbales, l’administration Biden a pris deux mesures qui ont fait disparaître tout espoir pour que son administration reste impartiale et juste envers le conflit israélo-palestinien.

Premièrement, les États-Unis se sont opposés à la décision des quatorze autres membres du Conseil de sécurité de l’ONU de publier une déclaration au sujet du conflit au Proche-Orient.

Deuxièmement, l’administration Biden a approuvé la vente de 735 millions de dollars d’armements intelligents à Israël. La décision de vendre des armements à Israël alors que le régime de Tel-Aviv est en pleine guerre contre les Palestiniens ne laisse aucun doute sur la partialité américain quant au conflit entre Israël et les Palestiniens.

Joe Biden prétend qu’il soutient la solution de deux États, mais les actions de son administration ont prouvé que Washington ne pourra jamais jouer le rôle de médiateur dans le conflit israélo-palestinien.

Israël: des militaires liquidés!

Israël: des militaires liquidés!

La Résistance palestinienne a pilonné deux bases militaires israéliennes.

L’analyste de la RCI a évoqué ensuite la position de Pékin qui soutient à son tour la solution de deux États mais d’une manière très différente de celle de Joe Biden.

Pendant la présidence tournante de la Chine au Conseil de sécurité de l’ONU, les Chinois ont demandé à maintes reprises que la question de la Palestine soit débattue au sein de l’organe exécutif des Nations unies.

D’ailleurs, le 16 mai, le ministre chinois des Affaires étrangères, Wang Yi, a été hôte d’une réunion su Conseil de sécurité portant sur le conflit actuel au Proche-Orient.

Alerte au drone

Alerte au drone

Wang Yi a déclaré que la solution de deux États serait, selon Pékin, la meilleure option pour résoudre le conflit. « La Chine est un ami du peuple palestinien et invite les négociateurs palestiniens et israéliens à se réunir pour un dialogue direct à Pékin », a-t-il déclaré.

https://french.presstv.com/Detail/2021/05/19/657015/Biden-incapable-de-se-d%C3%A9barrasser-de-la-tradition-pro-isra%C3%A9lienne

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire