LE GENERAL AMERICAIN MICHAEL FLYNN, ANCIEN CONSEILLER A LA SECURITE NATIONALE APPELLE TRUMP A RECOURIR A LA FORCE POUR RESTER A LA MAISON-BLANCHE

USA : Flynn appelle Trump à recourir à la force pour rester à la Maison-Blanche

 Depuis 5 heures  19 décembre 2020

Les élections présidentielles du 3 novembre 2020 des États-Unis ont divisé la société américaine.

Les élections présidentielles du 3 novembre 2020 des États-Unis ont divisé la société américaine.

 Amérique et Europe - USA

 

 

Rédaction du site

L’ancien conseiller à la sécurité nationale, le général Michael Flynn, a doublé ses appels au président Donald Trump à utiliser l’armée pour forcer une « reprise des élections » dans les États du champ de bataille, affirmant qu’une telle action n’était « pas sans précédent ».

Flynn, dont la condamnation pour avoir menti au FBI lors de l’enquête sur la Russie a récemment été effacée lorsqu’il a été gracié par Trump, a présenté son dernier argument pour avoir invoqué la loi martiale pour empêcher le président élu Joe Biden de prendre ses fonctions lors d’un entretien avec Newsmax jeudi 17 décembre.

«Il n’y a aucun moyen au monde que nous puissions avancer en tant que nation. Trump pourrait immédiatement, sur son ordre, saisir chacune de ces machines à voter », a déclaré Flynn en référence apparente à la théorie du complot selon laquelle le logiciel de vote inversait les votes de Trump pour Biden.

Il a ajouté : «Au sein des États oscillants, s’il le voulait, il pourrait prendre des capacités militaires, et il pourrait les placer dans des États et, fondamentalement, relancer une élection dans chacun de ces États » ;

«Je veux dire, ce n’est pas sans précédent. Ces gens parlent de la loi martiale comme si c’était quelque chose que nous n’avons jamais fait. La loi martiale a été instituée 64 fois. Nous avons un processus constitutionnel. Nous avons clairement un processus constitutionnel. Cela doit être suivi ».

L’équipe de campagne de Trump a déjà fait de grands efforts pour contester les résultats de l’élection remportée par Joe Biden.

Flynn a été l’une des voix les plus importantes pour soutenir les allégations de fraude électorale de Trump ces dernières semaines, alors que la campagne continue d’accumuler des pertes dans de nombreuses batailles juridiques.

Il a d’abord promu l’idée d’invoquer la loi martiale dans un tweet du 1er décembre ; ce qui a été immédiatement condamné par des responsables de la défense et des experts militaires.

« Des millions, des millions et des millions de patriotes se tiennent derrière, à vos côtés et devant vous pendant ce moment crucial de l’histoire des États-Unis où notre République même est en jeu. Nous n’échouerons pas et nous ne nous recroquevillerons pas comme certains membres du Parti républicain l’ont montré », s’est-il adressé à Trump.

Environ 45 jours se sont écoulés depuis les élections controversées américaines, et le président sortant et ses alliés insistent sur le fait que cette élection a été truquée.

Alors que les médias ont proclamé la victoire du démocrate Biden, Trump croit en effet toujours qu’il est le président des Etats-Unis et qu’il a gagné sur son rival « de beaucoup ».

Il a ainsi multiplié les poursuites judiciaires pour un nouveau comptage des voix dans certains Etats-clés pendant que ses avocats ne cessent d’intervenir dans les médias.

La chaîne d’information américaine CNN a rapporté que Trump était en colère et qu’il avait l’intention de refuser de quitter la Maison-Blanche même après l’investiture de Biden.

Selon ce rapport, Trump a déclaré à plusieurs de ses conseillers qu’il refuserait de quitter la Maison-Blanche le 20 janvier 2021, le jour où le nouveau Président américain, Joe Biden sera investi.

 

Source: Avec PressTV

https://french.almanar.com.lb/1964987

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire