MUMIA : UNE BONNE ET UNE MAUVAISE NOUVELLE. RASSEMBLEMENT A PARIS POUR LA LIBERATION DE MUMIA LE MERCREDI 4 MARS 18H

MUMIA : une bonne et une mauvaise nouvelle

 

La bonne nouvelle …

Souvenez-vous, l’an passé Mumia souffrait d’une perte de la vue très inquiétante, au point qu’il n’était plus en capacité de lire et d’écrire. Diagnostic : cataracte aux deux yeux plus un glaucome. Pas suffisant pour préoccuper l’Administration pénitentiaire de Pennsylvanie ! Mais c’était sans compter avec la mobilisation internationale qui imposait une première opération de la cataracte en août 2019 et une deuxième programmée pour fin septembre … Elle n’a finalement été réalisée que cinq mois plus tard, le 22 février 2020. Mumia est ravi de pouvoir reprendre une vie presque normale pour « faire son travail de journaliste ».

 

La mauvaise nouvelle …

Saisie par Maureen Faulkner, veuve du policier assassiné dont le meurtrier désigné fut Mumia Abu-Jamal, la Cour suprême de Pennsylvanie vient de suspendre le droit d’appel accordée à ce dernier en décembre 2018 au terme d’une très longue procédure judiciaire. Ainsi la Cour donne-t-elle crédit à une prétendue partialité en faveur de Mumia dont le procureur de Philadelphie Larry Krasner ferait preuve au lieu de s’opposer à la procédure d’appel, comme le demandent Maureen Faulkner et le syndicat mafieux de la police (FOP), lequel s’est récemment rendu à la Maison Blanche pour solliciter le soutien du Président Trump contre la décision de justice favorable à Mumia.

Dans l’attente de se prononcer définitivement, la Cour suprême a décidé de nommer un magistrat enquêteur pour examiner le présumé conflit d’intérêt dont se serait rendu coupable le procureur Krasner, ce qui dans ce cas, comme le réclame Maureen Faulkner, pourrait conduire à le dessaisir de l’affaire Mumia pour la confier au procureur général de Pennsylvanie, assurément plus enclin à suivre les recommandations de la police que de rendre justice.

Ces décisions ont soulevé un tollé général de protestations du côté de la défense et des soutiens à Mumia, comme l’ont déclaré Johanna Fernandez (porte-parole de Mumia) « cette décision est une mesure dangereuse et désespérée qui vise à faire obstacle à la manifestation de la vérité » et Noelle Hanrahan (juriste et directrice de Prison Radio) « la Cour suprême se plie aux exigences de la vieille garde du régime raciste du parquet de Philadelphie, des juges et des procureurs partiaux et corrompus qui ont condamnés Mumia à mort au mépris du droit et du respect de la constitution».

A l’inverse, John McNesby, le président de l’ordre fraternel de la police (FOP) s’est réjoui de cette décision de la Cour suprême « en espérant qu’elle finira par retirer cette affaire au procureur Krasner ».

De son côté, le Bureau du procureur s’est contenté de rappeler qu’il ne s’était pas opposé au droit d’appel présenté par la défense de Mumia « afin qu’elle puisse présenter ce qu’elle estime être des preuves importantes récemment découvertes, détruites ou enterrées par l’ancienne équipe du ministère public ».

Un rassemblement de protestation contre la décision de la Cour suprême aura lieu à Philadelphie ce vendredi 28 février.

 

Rassemblement à Paris pour la libération de Mumia le MERCREDI 4 MARS (18 h)

Comme chaque premier mercredi du mois, un rassemblement aura lieu à Paris à proximité de l’ambassade des Etats-Unis place de la Concorde (angle rue de Rivoli / Jardin des Tuileries).Rappelons que depuis plus d'un an Mumia a obtenu un droit d'appel de sa condamnation et que sa défense a déposé à cet effet un mémoire en septembre dernier. La décision de la Cour supême (voir ci-dessus) tente de remettre en cause ce droit pour s'opposer à la manifestation de la vérité. Plus que jamais la mobilisation portant l'exigence de sa libération doit se faire entendre.

 

 

   

 COLLECTIF FRANÇAIS "LIBÉRONS MUMIA !"

rassemblant une centaine d'organisations et de collectivités publiques

MEMBRE DE LA COALITION MONDIALE CONTRE LA PEINE DE MORT

www.mumiabujamal.com

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire