SELON UN JOURNAL US, L'ADMINISTRATION BIDEN VEUT S'IMPLIQUER DANS UNE ESCALADE AU YEMEN

tourtaux-jacques Par Le 26/11/2021 0

Dans USA

L’administration Biden veut s’impliquer dans une escalade contre le Yémen (Journal US)

 Depuis 9 heures  26 novembre 2021

L'envoyé américain au Yémen a  brandi la menace d'un « consensus international » et de « sanctions » pour faire chanter Sanaa

L'envoyé américain au Yémen a brandi la menace d'un « consensus international » et de « sanctions » pour faire chanter Sanaa

 Article traduit - Monde arabe - Yémen

 

Rédaction du site

Un journal américain a confirmé la tendance de l’administration Biden à poursuivre l’escalade contre le Yémen pour aider le régime saoudien, qui subit des pertes continues. Biden exige de l’administration américaine un soutien accru à Ryad, et ce au moment où l’envoyé américain au Yémen continue d’inciter et de justifier la poursuite de l’agression et du blocus contre ce pays le plus pauvre de la péninsule arabe.

Le Wall Street Journal a déclaré que « les responsables saoudiens ont sollicité le soutien de l’administration Biden en matière de renseignements et militaires afin de contrer les opérations (de riposte) aux missiles et aux drones contre l’Arabie saoudite ».

Et d’ajouter: « Il y a des indices prouvant que Biden est prêt à changer de cap pour aider le royaume à mener des attaques contre les Houthis (Ansarullah) ».

« Des responsables de l’administration Biden font pression pour l’intensification du soutien militaire américain au régime saoudien et exhortent Biden à abandonner les restrictions qu’il avait annoncées », a-t-on indique de même source.

Dans ce contexte, le journal a indiqué que « l’administration Biden avait déjà approuvé des accords d’une valeur de plus d’un milliard de dollars pour des ventes d’armements au régime saoudien, y compris un soutien en matière d’armes offensives », ce qui révèle une fois de plus la fausseté de l’annonce de Biden sur l’arrêt du soutien offensif accordé à l’Arabie Saoudite.

Parallèlement, les déclarations de l’envoyé américain au Yémen, Tim Lenderking, confirment cette approche.

Dans une nouvelle interview avec The National, Lenderking a répété sa rhétorique à l’encontre des forces de Sanaa, les accusant « d’entrave à la paix », une allégation que les USA utilisent comme justification à la poursuite de l’agression et du blocus sur le Yémen.

L’envoyé américain a une nouvelle fois brandi la menace d’un « consensus international » et de « sanctions » pour faire chanter Sanaa et la pousser à la capitulation, et à l’arrêt des opérations militaires à Ma’rib ainsi que les ripostes aux missiles visant les profondeurs saoudiennes.

 

Source: Traduit à partir d'AlMasirah

https://french.almanar.com.lb/2198935

 
  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire