TRUMP AURAIT DEMANDE DES OPTIONS MILITAIRES POUR ATTAQUER L’IRAN AVANT LA FIN DE SON MANDAT

Gardiens de la révolution islamique

Trump aurait demandé des options militaires pour s'en prendre à l’Iran, «une vraie guerre» est-elle envisageable?

© Sputnik . Andrei Stenin

INTERNATIONAL

15:04 26.11.2020(mis à jour 15:43 26.11.2020)URL courte

Par 

21877

S'abonner

Pourquoi Donald Trump a-t-il demandé à ses conseillers des options militaires pour attaquer l’Iran lors des derniers jours de son mandat présidentiel? Décryptage de Fadi Assaf, ancien conseiller du Président du Liban, pour le Désordre mondial.

Donald Trump ne peut s’empêcher de réagir sur Twitter aux moindres informations relayées par les médias qu’il considère comme des «fake news». C’est pourquoi son silence à propos d’un reportage choquant du New York Times, récemment publié, est étonnant. Selon le quotidien, courant novembre, le Président américain aurait demandé des options militaires pour attaquer l’Iran au cours des deux derniers mois de sa présidence.

 

Conformément à la Constitution, seul le Congrès peut déclarer la guerre, à moins que l’Iran n’ait attaqué les États-Unis, ce qui n’est pas le cas. Des responsables iraniens ont démenti un autre reportage récent du New York Times, selon lequel le commandant en second d’Al-Qaïda*, Abdullah Ahmed Abdullah –plus connu sous son nom de guerre d’Abou Mohammed al-Masri– aurait été tué dans les rues de Téhéran l’été dernier par des agents israéliens, grâce à des renseignements fournis par la CIA.

 

 

Téhéran

© CC BY-SA 2.0 / GIORGIO MONTERSINO

L’Iran, soutien des terroristes sunnites? «Tout le monde sait qui donne de l’argent à Al-Qaïda et aux takfiri»

L’histoire du New York Times était basée sur des sources anonymes du renseignement américain. Il semble y avoir une intensification des efforts pour lier l’Iran à Al-Qaïda*, mais les deux sont censés être des ennemis jurés.

 

Pourrait-il réellement y avoir un lien entre l'Etat chiite et l’organisation terroriste sunnite? Et quelles sont les chances que les États-Unis ou ses alliés déclenchent une guerre contre l’Iran d’ici le clap de fin de la présidence Trump? Fadi Assaf, ancien conseiller du Président du Liban et consultant en relations internationales, explique quels sont les enjeux régionaux pour Trump:

«Trump a surtout la crainte de voir son bilan iranien s’évaporer si jamais Joe Biden lui succède à la Maison-Blanche et néglige tout ce qui a été réalisé. Parce que Trump et son Administration considèrent les sanctions comme un succès et le front diplomatique et politique anti-iranien comme un succès.

Donc, il ne veut quand même pas que tout soit abandonné du jour au lendemain au profit d’une négociation qui reprendrait éventuellement tout à zéro et qui donnerait l’avantage aux Iraniens face au camp pro-américain dans la région.»

D’après l’expert en relations internationales, les autres acteurs du golfe Persique sont aussi en train de se positionner vis-à-vis de la nouvelle Administration de Joe Biden:

«L’axe israélo-arabe qui est en train de se constituer examine comment il va traiter avec la nouvelle Administration américaine. Ils ne se sont pas réjouis de savoir que Joe Biden avait été élu, contrairement aux Iraniens, qui voulaient absolument se débarrasser de Donald Trump.

Donc il faut voir comment ils vont réagir et imposer des faits accomplis. Justement, la guerre fait partie de ces faits accomplis qu’ils pourraient imposer, mais à mon sens, on ne pourrait pas aller jusqu’à une vraie guerre entre deux camps, qui dégénérerait et qui engageraient une violence au-delà de ce que l’on voit maintenant, c’est-à-dire un tir de missiles.»

L’ancien conseiller du Président du Liban analyse les enjeux de l’accord nucléaire iranien pour les acteurs régionaux:

«L’accord nucléaire de 2015 fait partie du passé pratiquement pour tout le monde. Donc même si les Iraniens pensent reprendre à point là, les Américains sont tentés de le renforcer un peu, les Saoudiens et les Israéliens annoncent dès maintenant leur volonté de ne pas laisser faire.»

*Organisation terroriste interdite en

https://fr.sputniknews.com/international/202011261044835076-trump-aurait-demande-des-options-militaires-pour-sen-prendre-a-liran-une-vraie-guerre-est-elle/

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire