VENEZUELA

VENEZUELA : L'OPPOSITION FREINE LES ELECTIONS PARLEMENTAIRES

 

Caracas, 20 février (RHC) Le député pour le Bloc de la Patrie, Willian Gil, a dénoncé hier le retard pris par l’opposition vénézuélienne pour la nomination de la nouvelle direction du Conseil National Electoral (CNE) dans le but de freiner les élections parlementaires.
Lors de la session ordinaire de mardi de l’Assemblée Nationale (inhabilitée depuis 2016), le parlementaire a souligné que ce secteur politique ayant encore la majorité au Parlement ne l’a pas fait valoir pour nommer un nouveau CNE et ne cherche qu’à encourager davantage de sanctions et de blocus contre le pays.

« La majorité de cette assemblée est d’opposition. Nous avons perdu et nous le respectons, mais c’est la responsabilité de l’opposition, d’abord de sortir de l’inhabilitée par sa nouvelle direction, et ensuite de nommer un CNE », a déclaré Gil lors de son intervention.

Il a expliqué que l’arbitre électoral avait déjà été choisi, qu’une commission préliminaire avait été constituée et qu’aucun accord n’était finalement intervenu.

« Il faut rappeler que les deux tiers de cette Assemblée Nationale sont composés d’opposants, mais qu’ils n’ont rien fait pour faire valoir cette majorité (...) Maintenant ils sont dans le dilemme d’aller ou de ne pas aller (vers de nouvelles élections législatives) parce qu’ils savent qu’ils n’ont pas la force nécessaire pour remporter ce scrutin. Ils cherchent des excuses et disent qu’il n’y a pas les conditions réunies. Quelles sont les conditions? », a-t-il manifesté.

Le député a déclaré que depuis l’arrivée de la révolution bolivarienne il existe des conditions électorales que l’opposition n’a pas garanties pendant plus de 40 ans.

'Nous avons aujourd’hui les plus importantes conditions dans le pays pour les élections, un CNE, un système automatisé qui a détruit les fraudes, nous avons un plan République qui garantit la sécurité pendant les élections, une liste électorale vérifiable…', a-t-il souligné.

De même, il a demandé à l’opposition de se démarquer de la voie du putschisme et de la violence et de s’engager sur celle d’élections parlementaires transparentes.

Avec Prensa Latina

Edité par Francisco Rodríguez Aranega

source : http://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/214863-l%E2%80%99opposition-venezuelienne-accusee-de-freiner-les-elections-parlementaires


 

VENEZUELA : CASUS BELLI US A LA RUSSIE !

Rosneft frappée : la Russie pourra riposter en créant une base navale au Venezuela (experts)

Wed Feb 19, 2020 9:23AM

Système de défense antiaérienne russe S-300. ©Sputnik/Archives

Système de défense antiaérienne russe S-300. ©Sputnik/Archives

Décidément, ces deux jours d'exercices militaires d'envergure au Venezuela ont terrorisé l'Amérique tout autant que la décision du président Maduro d'officialiser un corps armé asymétrique, dont l'idée date de l'époque du défunt Chavez, lui aurait été insufflée par le commandant en chef de la Force Qods, le martyr Soleimani : plus de trois millions d'effectifs armés, constamment en état d'alerte et prêts à protéger les frontières avec deux des principales bases arrière d'un conflit que le psychopathe Eliot Abrams a juré de déclencher, à savoir Colombie et Brésil, "dès que possible", ce n'est vraiment pas une mince affaire. C'est sans doute ce qui a poussé les États-Unis d'Amérique à s'acharner sur les ressources en devise du pays par sanctions pétrolières russes interposées et à menacer que les 30 jours à venir seraient riches en "annonces de sanctions anti-Venezuela et anti-Russie". La crainte américaine est d'autant plus grande que Maduro a affirmé mardi, que le Venezuela serait désormais en manœuvre permanente et les exercices ne seront pas annoncés au préalable. 

Dans un communiqué du 18 février, le secrétaire d'État Mike Pompeo a donc annoncé des sanctions contre le géant pétrolier russe Rosneft ainsi que contre le président de la maison de courtage, Didier Casimiro, pour avoir "agi ou prétendument agi pour ou au nom de Rosneft Trading".

Venezuela : la contre-attaque russe ?

Venezuela : la contre-attaque russe ?

Avec l’aide de la Russie, Caracas contourne les sanctions américaines contre le groupe pétrolier public PDVSA.

Rosneft Trading est une unité basée en Suisse du géant russe de l'énergie, Rosneft, qui a été créée en 2011, selon le site Web de la société, ce qui veut dire que l'Amérique a visé aussi le flux des capitaux entre Russie et Venezuela surtout que Rosneft travaille avec le géant de l'énergie vénézuélien Petroleos. Les sanctions empêchent généralement l'entreprise et son président d'opérer sur les marchés financiers mondiaux. Réagissant à l'annonce américaine, Rosneft a qualifié les sanctions de Washington contre sa filiale commerciale d'illégales et sans fondement, tout en s'engageant à rechercher des "moyens de se protéger judicieusement après avoir étudié les documents publiés par le département du Trésor américain concernant les restrictions". Cela veut dire que le géant russe aura recours aux méthodes anti-sanction que le camp anti-US multiplie et qui réussit à merveille par les temps qui courts.

Pour le reste, le ministère russe des Affaires étrangères a déclaré que les sanctions n'affecteraient pas "l'interaction de la Russie avec les autorités légales du Venezuela" comme elles n'ont pas affecté les liens avec l'Iran ou encore la Syrie : « La Russie rejette catégoriquement les restrictions unilatérales, par lesquelles les États-Unis, qui cherchent l'hégémonie mondiale, essaient de faire plier le monde entier à sa volonté. Cela n'a jamais influencé et n'influencera pas la politique internationale de la Russie, y compris sa coopération avec les autorités légitimes du Venezuela, de la Syrie, de l'Iran et tout autre pays, lit-on dans le communiqué du ministère russe des Affaires étrangères.

La diplomatie russe a dénoncé Washington d'utiliser des sanctions pour "promouvoir les entreprises américaines", qui selon cette instance "ne résistent pas à une concurrence loyale avec les producteurs russes sur les marchés mondiaux". « La politique de sanctions nuisibles des États-Unis met de plus en plus en danger la liberté du commerce mondial et elle aggrave également les tensions internationales. Les hommes d’État américains auraient dû comprendre depuis longtemps qu'ils ne réaliseraient rien en mettant la pression économique et militaire sur la Russie, mais que cette démarche ne fera qu'aggraver la crise dans les relations bilatérales », précise le communiqué.

Les sanctions, qui visent la société de courtage basée en Suisse du géant pétrolier, sont le dernier effort de l'administration Trump pour faire pression sur le gouvernement légitime du président vénézuélien Nicolas Maduro. En effet, les sanctions vont geler les actifs de Rosneft Trading aux États-Unis et punir les partenaires mondiaux de Rosneft. Les sanctions contre cette entreprise russe interviennent alors que la Maison- Blanche a cherché des moyens de renforcer sa campagne de "pression maximale" sur Maduro et ses alliés, dont la Russie. "C'est désormais connu, la méthode consiste à affaiblir économiquement l'adversaire avant de s'en prendre à lui sur le plan militaire. Washington en a fait autant avec l'Iran", note un expert qui ajoute : "Il semble que cette panique US soudaine est en rapport avec les récentes manœuvres militaires de l'armée vénézuélienne. Washington cherche-t-il à affecter "la part russe" dans ces manœuvres? Après tout, outre le contingent asymétrique, les unités de la DCA russe et l'armée de l'air vénézuélienne ont largement pris part à cet exercice".

Dans la foulée, Washington s'est mis aussi à menacer l’Inde et la Chine "deux gros importateurs du pétrole vénézuélien" pour qu'ils n'achètent plus de brut vénézuélien. « Les États-Unis poursuivent leurs discussions avec la Chine et l'Inde, les principaux clients de pétrole vénézuélien, et avec des responsables espagnols au sujet des activités de la société espagnole Repsol concernant le Venezuela », a affirmé Elliott Abrams. Les États-Unis avaient également sanctionné en juillet 2019 la société cubaine de pétrole et de métaux Cubametales pour avoir continué d'importer du pétrole brut et d'autres produits du Venezuela dans le cadre d'une stratégie plus large visant à évincer le président vénézuélien Nicolas Maduro. "Or, ces sanctions anti Russes constituent une déclaration de guerre directe contre Moscou. Il faut s'attendre à ce que la Russie y apporte une riposte militaire, comme la création d'une base navale au Venezuela". 

Venezuela: l'US Army dans le pétrin!

Venezuela : l'US Army dans le pétrin!

Le président vénézuélien a affirmé que Caracas poursuivrait cette année ses manœuvres surprises.

Les États-Unis, principal rival de la Russie dans la fourniture d'énergie à l'Europe, avaient imposé en juillet 2014 des sanctions contre Rosneft sur l’affaire de l’Ukraine.  

« La Russie "ne tolérera pas le chantage" des États-Unis sur l'Ukraine. Nous ne tolérerons pas le chantage et nous nous réservons le droit de prendre des mesures en réponse » aux nouvelles sanctions, a écrit le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué. 

Sanctions US : le Venezuela saisit la CPI  

« Caracas inclura des sanctions américaines contre la filiale commerciale de la société russe d'énergie Rosneft Rosneft Trading dans une plainte déposée plus tôt auprès de la Cour pénale internationale (CPI) contre les États-Unis », a déclaré le ministre vénézuélien des Affaires étrangères Jorge Arreaza.

Lire plus: À quoi rime le déploiement des troupes russes et chinoises au Venezuela?

« Ces actions contre Rosneft Trading violent la liberté du commerce et des affaires. Nous inclurons ces actions dans notre plainte contre les États-Unis auprès de la CPI », a-t-il écrit sur son compte Twitter.

Le Venezuela avait déposé une plainte auprès de La Haye concernant les restrictions que les États-Unis imposaient à ce pays depuis 2014.

http://french.presstv.com/Detail/2020/02/19/619009/Sanctions-US--Moscou-se-montre-indiffrent



LE GOUVERNEMENT VENEZUELIEN PROTESTE EN QUALIFIANT D’INGÉRENCE LE COMPORTEMENT DE L'AMBASSADEUR DE LA FRANCE

Caracas, 18 février (Prensa Latina) Le Gouvernement vénézuélien a protesté hier devant le Ministère français des Affaires Étrangères et de l’Europe en qualifiant d’ingérence le comportement de l’ambassadeur de ce pays dans la nation sud-américaine, Romain Nadal.


Les autorités vénézuéliennes ont condamné la posture assumée par le diplomate qui, la semaine précédente, a reçu à l’aéroport international Simon Bolivar le député d’opposition Juan Guaidó, « dans une évidente stratégie de provocation, d´ingérence et d´intromission dans les affaires intérieures du Venezuela », a indiqué la chancellerie dans un communiqué de presse.

Reconnu par les États-Unis et leurs alliés comme président du Venezuela, -usurpation qualifiée par Caracas de tentative de coup d’État- Guaidó est rentré le 11 février dernier d´une tournée en Europe et aux États-Unis, au cours de laquelle il a demandé plus d’actions pour générer un changement de régime dans son pays.

Le Ministère des Affaires Étrangères sud-américain a souligné que l’ambassadeur Nadal avait abusé des privilèges accordés par l’État vénézuélien en sa qualité de fonctionnaire; et que son comportement récent viole les conventions internationales sur les us et coutumes réglementaires de la coexistence pacifique entre les nations.

Lors d’une récente conférence de presse, le président du Venezuela, Nicolas Maduro, a annoncé que les réponses correspondantes seraient évaluées pour les fonctionnaires internationaux accrédités dans le pays qui prétendent s’immiscer dans les affaires intérieures de la nation, en référence aux actions de l’ambassadeur Romain Nadal.

Maduro a demandé ce qui se passerait si l’ambassadeur du Venezuela en France participait à une marche des gilets jaunes, mouvement social né dans la nation européenne fin 2018.
 

http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=883473:le-gouvernement-venezuelien-proteste-contre-le-comportement-de-lambassadeur-de-france&opcion=pl-ver-noticia&catid=29&Itemid=101


 

VENEZUELA : L'US ARMY DANS LE PÉTRIN!

Tue Feb 18, 2020 11:23AM

Quatre millions volontaires vont grossir les rangs de l’armée vénézuélienne. ©swissinfo.ch

Quatre millions de volontaires vont grossir les rangs de l’armée vénézuélienne. ©swissinfo.ch

S’exprimant devant les forces armées Nicolas Maduro, président vénézuélien, a souligné que son pays comptait organiser cette année des manœuvres militaires imprévues, façon de se tenir constamment prêt à faire face à tout agissement militaire ennemi.

Lundi, le Venezuela a organisé une manoeuvre d'envergure avec la participation des "forces mobilisées" avec quelques 2.5 millions d'effectifs. Le président dit que cela se poursuivra. 

« J’affirme que les manœuvres militaires « Bouclier bolivarien 2020 ». Désormais, nous n’annoncerons pas la date et le lieu des manœuvres », a indiqué Maduro lors d’une allocution télévisée.

Manœuvres militaires anti-américaines géantes aux portes de la Colombie

Manœuvres militaires anti-américaines géantes aux portes de la Colombie

Des manœuvres militaires anti-américaines géantes se déroulent aux portes de la Colombie.

Actuellement le Venezuela est plus fort que jamais”, a-t-il assure en remerciant les forces armées vénézuéliennes.

« La première étape de ces manœuvres, tenue du 15 au 16 février, a mobilisé l’armée et les forces volontaires. Elle a eu lieu quelques jours après que le président vénézuélien a officiellement répondu aux menaces et aux sanctions américaines en ordonnant l’intégration d'environ 4 millions de volontaires dans l'armée lesquels seront actifs aux côtés de l’armée régulière, de l'armée de l'air, des forces terrestres et de la garde nationale comme une nouvelle branche de l'armée vénézuélienne. Autre fait marquant: le Venezuela a aussi sorti ses batteries de DCA. 

Il y a quelques semaines, le président US a rencontré Juan Guido que l'Amérique a reconnu comme le président par intérim. Il n'a pas hésité à menacer de "biser" l'État vénézuélien, ce qui a été qualifié par beaucoup comme un prélude à une intervention armée qui pourrait avoir lieu depuis la Colombie ou le Brésil voisin.

L'administration américaine ainsi que certains de ses alliés ont, officiellement, déclaré le renversement du gouvernement Maduro comme politique officielle envers le Venezuela, Washington ayant décrété de nouvelles sanctions contre Caracas. La grande guerre risque a tout moment de commencer. 

http://french.presstv.com/Detail/2020/02/18/618946/Venezuela-exercices-militaires-inopins-Bouclier-bolivarien-2020


 

LE PARLEMENT VENEZUELIEN DESTITUE LE PUTSCHISTE JUAN GUAIDO DE LA PRÉSIDENCE DE L’ASSEMBLÉE NATIONALE

urgent

Juan Guaido destitué de la présidence de l’Assemblée nationale vénézuélienne, selon les médias locaux

© Sputnik .

INTERNATIONAL

URL courte

10755

S'abonner

Le Parlement vénézuélien a privé Guaido de son poste de président de l'Assemblée nationale, siège auquel le député éligible et d'opposition rival de Juan Guaido, Luis Parra, a été élu pour le remplacer, font savoir les médias locaux.

Les députés de l'Assemblée nationale de Venezuela ont voté en faveur de la nomination d'une nouvelle direction, a déclaré la chaîne teleSUR. Selon les informations de cette dernière, le président de l’Assemblée, Juan Guaido, qui s'était proclamé du Président du pays il y a un an, sera remplacé par le député éligible et d'opposition Luis Parra, son rival. Le nouveau mandat aura une durée de deux ans, pour la période parlementaire 2020-2021.

Les sortants, y compris Guaido, n'ont pas participé à la séance ni au vote.

De son côté, la chaîne de télévision Noticias RPTV a déclaré qu’au moment du vote, les députés n'avaient pas obtenu le quorum nécessaire pour élire leur nouvelle direction.

«Le député Luis Parra est le nouveau président de l'Assemblée nationale du Venezuela», a déclaré la chaîne de télévision teleSUR sur son compte Twitter.

Une bagarre a eu lieu dans la salle de session, relate la chaîne.

La situation au Venezuela

Le 21 janvier, des manifestations d’opposants au Président Nicolas Maduro ont débuté dans la République bolivarienne, après qu’il a prêté serment à la suite de sa réélection. Profitant de la situation, le chef de l’Assemblée nationale contrôlée par l’opposition, Juan Guaido, s’est alors unilatéralement proclamé Président par intérim.

Plusieurs pays, avant tout les États-Unis, l’ont reconnu comme tel. Mais certains autres, comme la Russie, la Chine et la Turquie, ont soutenu Maduro en tant que Président légitime.

Détails à suivre...

https://fr.sputniknews.com/international/202001051042709163-juan-guaido-licencie-de-la-direction-de-lassemblee-nationale-venezuelienne-selon-un-media-local/


 

VENEZUELA : LE PRESIDENT MADURO PLAIDE EN FAVEUR DE LA PROMOTION DE LA COOPERATION MILITAIRE AVEC CUBA FACE A L'AGRESSION DES ETATS-UNIS

Maduro plaide en faveur de la promotion de la coopération militaire avec Cuba face à l'agressivité des États-Unis
05 h 55 min 48 s 
Caracas, 3 octobre (RHC) Le président du Venezuela, Nicolás Maduro, préconise de promouvoir la coopération militaire avec Cuba pour renforcer les capacités défensives des deux pays.

"Poursuivons la coopération militaire avec Cuba et au niveau du renseignement pour renforcer la capacité de défense intégrale du Venezuela, de Cuba ", a déclaré M. Maduro lors de la cérémonie d'adieu de l'ambassadeur cubain à Caracas, Rogelio Polanco, au Palais Miraflores.

Le président bolivarien a également souligné la nécessité pour Caracas et La Havane de renforcer leur coopération dans les domaines de l'énergie - dans le cadre duquel le Venezuela envoie déjà du pétrole sur l'île, a rappelé Maduro - et de la santé, ainsi que de l'éducation.

Maduro a insisté pour continuer à renforcer l'axe de l'alliance avec Cuba, soulignant que rien ne peut être attendu des Etats-Unis. "Cuba et le Venezuela sont unis par le patriotisme et ils ne le comprendront jamais", a-t-il ajouté.

Le diplomate cubain a assuré que l'île continuera à soutenir le Venezuela dans son refus de "trahir ses principes et le Venezuela", malgré les efforts pour séparer les deux nations, en référence explicite au sabotage américain.

Polanco a réaffirmé, dans le même sens, la position des autorités cubaines et dénoncé le " blocus génocidaire " du pouvoir exécutif de Maduro et de ses plus hauts représentants par Washington.

En fait, le ferme soutien de La Havane au gouvernement de Maduro, que Washington cherche à renverser, a été le prétexte utilisé pour les derniers embargos américains contre l'île, qui souffre en soi du blocus économique de fer que lui ont imposé les États-Unis il y a plus d'un demi-siècle.

(HispanTV)

sous la direction de Julio Pérez

source :  http://www.radiohc.cu/noticias/internacionales/203780-aboga-maduro-por-impulsar-cooperacion-militar-con-cuba-ante-agresividad-de-eeuu


 

LA CHINE OPPOSÉE A TOUTE FORME D'INTERVENTION MILITAIRE AU VENEZUELA AVEC L'ACTIVATION DU TIAR

La Chine s'oppose à toute forme d'intervention militaire au Venezuela avec l'activation du TIAR
17/09/2019

Carlos Valerio
Le Gouvernement de la République populaire de Chine, par l'intermédiaire de sa porte-parole au Ministère des affaires étrangères, Hua Chunying, a rejeté toute forme d'ingérence dans les affaires du Venezuela, par le biais du Traité interaméricain d'assistance réciproque (Tiar).

Dans le même ordre d'idées, a déclaré la porte-parole Chunying, Beiging s'oppose à toute ingérence dans les affaires intérieures du Venezuela sous quelque forme que ce soit, y compris une intervention militaire. Elle a également souligné que la Chine soutient le dialogue entre le gouvernement et l'opposition.

Nous espérons qu'ils joueront un rôle constructif, qu'ils encourageront les pourparlers de paix dans le cadre du droit international et qu'ils contribueront à trouver une solution politique dans les meilleurs délais", a déclaré Hua Chunying.

"La Chine adhère à la Charte des Nations Unies et aux règles fondamentales régissant les relations internationales et estime que le problème doit être résolu par le biais d'un dialogue politique inclusif ", selon la constitution vénézuélienne, a déclaré Hua Chunying.

Presse numérique MippCI
source :  http://www.minci.gob.ve/china-se-opone-a-todo-tipo-de-intervencion-militar-en-venezuela-con-la-activacion-del-tiar/


 

PARTI COMMUNISTE DU VENEZUELA : LA VORACITÉ CAPITALISTE EST DERRIERE LE FEU RAVAGEUR DE L'AMAZONIE

Parti communiste du Venezuela : La voracité capitaliste est derrière le feu ravageur de l'Amazonie
9/2/19 14H45
 Venezuela, Parti communiste du Venezuela En Es Amérique du Sud Parti communiste et partis ouvriers
Le Bureau politique du Parti communiste vénézuélien (PCV), lors de sa conférence de presse hebdomadaire du 26 août, s'est prononcé sur la gravité de la situation qui affecte la région amazonienne brésilienne. Avec tout le respect que je lui dois, le Secrétaire aux relations internationales du Comité central du PCV, Carolus Wimmer, a déclaré : "Le PCV prévient que ce qui se passe en Amazonie n'est pas le feu, mais le capitalisme,. Il y a une vague d'information qui cherche à cacher la vérité sur le problème. La conséquence de l'expansion des intérêts des entreprises transnationales dans notre région a naturellement causé non seulement l'exploitation des travailleurs et la misère et la faim des masses populaires, mais aussi la destruction de l'environnement."  

Le PCV considère qu'il est évident que la responsabilité de la situation incombe aux expressions politiques de la droite brésilienne et naturellement au gouvernement de Bolsonaro, qui a permis un comportement incontrôlé des groupes monopolistes en Amazonie. A ce propos, Wimmer a rappelé que " ce n'est pas un hasard si, alors qu'il était sénateur, l'actuel président du Brésil a averti que sa politique viserait à éliminer les peuples indigènes et, pour y parvenir, il armerait les groupes dirigés par les propriétaires terriens dans la région. L'impact sur l'environnement de cette politique en faveur des propriétaires et des grands capitaux est aujourd'hui évident. C'est pourquoi nous disons clairement que la véritable responsabilité incombe aux grandes transnationales qui font leur profit au détriment de la destruction de la nature."  

Enfin, le PCV a indiqué que la progression des incendies pendant près de trois semaines menace 350 groupes de personnes d'origine, 6,7 millions de kilomètres de forêt, 2,1 millions de kilomètres carrés de terres protégées, 1 million de kilomètres cubes d'eau douce et 2.500 espèces marines. "Jusqu'à présent, le gouvernement fasciste brésilien d'extrême droite ne réagit pas du tout et cherche à le dépeindre comme un événement normal", a déclaré Wimmer.  

Le PCV, à la lumière de la crise en Amazonie, a dénoncé le comportement criminel des consortiums Bayer-Monsanto, Uniliver, Coca-Cola, Nestlé, AMBEV, Bunge, BRF Food, Marfring, Louis Dreyfus, Syngenta, Cargill entre autres. Le parti considère que la tâche irréfutable des partis communistes et des mouvements sociaux révolutionnaires du monde est de se lever et de lutter pour la défense de la nature et de la biodiversité de la planète.

 

Département de politique internationale - PC du Venezuela

source :  http://www.solidnet.org/article/CP-of-Venezuela-PCV-Capitalist-Voracity-is-Behind-the-Grave-Fire-in-the-Amazon/


 

LE PEUPLE VENEZUELIEN COMMÉMORE LES 93 ANS DE LA NAISSANCE DU CHEF DE LA REVOLUTION CUBAINE, FIDEL CASTRO

Le peuple vénézuélien commémore les 93 ans de la naissance du chef de la Révolution cubaine, Fidel Castro.
Le peuple et le gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela vous adressent leurs salutations.
fraternelle et solidaire avec le peuple frère cubain à l'occasion du 93ème anniversaire de sa naissance
du chef de la Révolution cubaine, le commandant Fidel Castro Ruz.

Fidel, le Camarade et Ami, qui a embrassé les peuples du monde en élargissant l'horizon de l'humanité.
la solidarité révolutionnaire comme une étreinte, apportant les biens de la Révolution à l'humanité.
de la santé, de l'éducation, de la dignité et de l'espoir aux quatre coins de la planète.
le chemin du bonheur et de l'égalité pour l'humanité.

Fidel, le camarade et commandant, qui, avec son peuple et la glorieuse armée.
Rebelde, a écrit l'une des pages les plus héroïques de l'histoire de l'Amérique latine, et
le monde, laissant les portes ouvertes au peuple cubain pour qu'il puisse continuer à faire des progrès.
pour la patrie et le socialisme, afin que les peuples de Nos
L'Amérique nous a permis de forger l'Unité et notre Indépendance définitive, afin que l'Assemblée de l
les peuples du monde conquièrent leur émancipation.

Fidel, le Maître et Père, l'héritier de Martí, qui nous a apporté sa parole vivante, qui
il nous a dit avec lui : "Aider ceux qui sont dans le besoin ne fait pas seulement partie de notre devoir, mais aussi de celui de l'humanité.
le bonheur", l'héritier des mambis, celui qui nous a fait sentir le sang rebelle
dans les veines de tous les hommes et femmes patriotes de Notre-Dame de Guadalupe.
Amérique.

L'héroïque peuple vénézuélien, fils de Bolívar et de Chávez, vous embrasse éternellement.
vous fait vivre dans sa lutte, vous évoque avec fierté et admiration, comme l'étoile de notre histoire.
firmament, qui nous mène à la victoire, toujours !

Pour le bonheur du peuple, pour la défense de la Révolution, pour la construction de
notre socialisme, pour la patrie libre et souveraine, pour l'union de l'Amérique latine et des Caraïbes.
les Caraïbes, pour un monde de justice, de paix et d'harmonie avec la nature :
On va gagner, Fidel !

Caracas, le 13 août 2019
source :  http://mppre.gob.ve/comunicado/pueblo-venezolano-93-natalicio-revolucion/


 

VENEZUELA : LE PRESIDENT MADURO REMET DES CREDITS A DES COMMUNAUTES INDIENNES DU PAYS

 

Caracas, 10 août (RHC)- Le président du Venezuela, Nicolás Maduro, a remis des crédits socio-productifs à des communautés originaires du pays à l'occasion de la célébration de la Journée Internationale des Populations Indiennes.

À l'ouverture d'une journée de soutien au travail des indiens, Nicolás Maduro a appelé a élargir l'élaboration d'aliments des aborigènes ce qui est un objectif du Plan de la Patrie.

Au cours du meeting dans le Parc Ezequiel Zamora, de Caracas, la Banque du Venezuela a remis des crédits pour le financement de 500 projets présentés par les Indiens sur tout le territoire national.

 

Edité par Reynaldo Henquen
source :  http://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/198645-le-president-du-venezuela-remet-des-credits-a-des-communautes-indiennes-du-pays

Tag(s) : #Venezuela#Maduro