VENEZUELA

LE VENEZUELA REÇOIT UN IMPORTANT NOUVEAU LOT D'AIDE MÉDICALE DE LA CHINE

 

Caracas, 13 avril (RHC)- La Chine a envoyé au Venezuela un important nouveau lot de fournitures dont : du matériel médical chirurgical pour la protection des professionnels de la santé, des masques, des gants, des habits et des lunettes de protection, pour ceux qui travaillent directement dans l’attention aux patients du Covid-19.

C’est la vice-présidente vénézuélienne Delcy Rodríguez qui a donné la nouvelle sur son compte twitter depuis l’aéroport de Maiquetía, dans l’état de Vargas.

“Nous recevons plus d’une trentaine de tonnes de matériel dans le cadre de la coopération entre la Chine et le Venezuela et de ce pont aérien d’assistance humanitaire » a-t-elle posté.

Delcy Rodríguez a ajouté que le matériel inclut aussi 15 mille kits de tests de réaction en chaîne de Polymérase pour renforcer le processus de dépistage élargi et personnalisé.

Delcy Rodríguez a pris congé dans ce même aéroport, après les avoir décorés, des membres de la délégation d’experts chinois qui se trouvaient au Venezuela depuis deux semaines afin d’aider à la prévention et au contrôle de la maladie.

Edité par Francisco Rodríguez Aranega
source :  http://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/219625-le-venezuela-recoit-un-nouveau-lot-d%E2%80%99aide-medicale-provenant-de-la-chine


 

VENEZUELA ET CHINE POUR LA CONSOLIDATION DES LIENS BILATÉRAUX DANS LA LUTTE CONTRE LE COVID-19

 

Caracas, 11 avril, (RHC).- Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères, Jorge Arreaza, a fait savoir que le président Nicolás Maduro et son homologue chinois, Xi Jinping, avaient abordé au cours d'une conversation téléphonique les efforts déployés par les deux pays pour surmonter la pandémie du Covid-19.

«Les présidents Nicolás Maduro et Xi Jinping ont eu une conversation fructueuse par téléphone au sujet des efforts en commun pour lutter et surmonter la pandémie du Covid-19. En tant que partenaires stratégiques, les deux leaders ont exprimé leurs désirs de se retrouver prochainement. » signale un communiqué posté sur Twitter.

Un peu plus tard, le Chef d'État vénézuélien a exprimé sa reconnaissance pour la coopération et la solidarité du peuple et du gouvernement chinois.

Dans son message Nicolás Maduro souligne qu'une fois de plus la Chine et le Venezuela ont confirmé la volonté de joindre des efforts pour l'édification d'un monde solidaire.

Source : Venezolana de Télévision

Edité par Francisco Rodríguez Aranega
 

source :  http://www.radiohc.cu/fr/noticias/internacionales/219507-le-venezuela-et-la-chine-pour-la-consolidation-des-liens-bilateraux-dans-la-lutte-contre-le-covid-19



 

LE VIETNAM REJETTE L'ESCALADE DE LA POLITIQUE HOSTILE DES USA A L’ÉGARD DU VENEZUELA

 

Le Vietnam rejette l'escalade de la politique hostile des États-Unis à l'égard du Venezuela


Écrit par Enio Melean le 11/04/2020. Publié dans Solidarité

Nguyen Viet Thao, vice-président de l'Académie politique nationale de Ho Chi Minh Ville, a exprimé son vif rejet de l'ampleur des nouvelles actions et menaces entreprises par l'administration Donald Trump contre le Venezuela.


Au moment où le monde entier se consacre à la sauvegarde des vies face à la terrible épidémie de Covid-19, prévient Viet Thao, une autre épidémie apparaît qui surprend beaucoup de monde : "C'est l'escalade de la politique hostile de sanctions, d'embargo, de blocus, de menaces de guerre de l'administration Donald Trump aux États-Unis contre le gouvernement de la République bolivarienne du Venezuela et ses dirigeants légitimes".

En sa qualité de représentant du peuple vietnamien et de président de l'Association d'amitié Vietnam-Venezuela, le dirigeant vietnamien répudie vigoureusement toutes les manœuvres de calomnie et de chantage menées par les milieux d'extrême droite de l'actuelle administration américaine.

À cet égard, il réitère une fois de plus son solide soutien au peuple frère du Venezuela, à son gouvernement, à son président Nicolás Maduro dans la lutte héroïque pour la souveraineté nationale et la dignité des travailleurs, des combattants, des masses révolutionnaires et du peuple bolivarien-Chavista du Venezuela en général.

Pour Nguyen Viet Tao, "Face à l'agression impérialiste, il n'y a pas d'autre alternative que d'être prêt à devenir des combattants. Face aux menaces de l'impérialisme, il n'y a pas d'autre option que de faire flotter le drapeau du grand Simon Bolivar, Hugo Chavez, Fidel Castro, Ho Chi Minh dans les tranchées du combat pour l'indépendance nationale et la vie du peuple ! Face au danger de guerre impérialiste, il n'y a pas d'autre solution que de répéter un autre et nombreux Vietnam !

Ambassade
source :  http://mppre.gob.ve/2020/04/11/vietnam-repudia-escalada-politica-hostil-eeuu-contra-venezuela/


 

XI JINPING : LA CHINE EST PRÊTE A CONTINUER D'AIDER LE VENEZUELA A LUTTER CONTRE LE COVID-19

French.xinhuanet.com | Publié le 2020-04-11 à 03:00
BEIJING, 10 avril (Xinhua) -- Le président chinois Xi Jinping a déclaré vendredi que la Chine était prête à renforcer sa coopération avec le Venezuela en matière de prévention et de contrôle du COVID-19 et à continuer d'aider le pays d'Amérique latine à lutter contre la maladie à coronavirus.

M. Xi a fait ces remarques lors d'une conversation téléphonique avec son homologue vénézuélien, Nicolas Maduro.

Il a exprimé, au nom du gouvernement et du peuple chinois, sa sincère sympathie et son ferme soutien au gouvernement et au peuple vénézuéliens.

Depuis le début de l'épidémie de nouveau coronavirus, a souligné le président chinois, la Chine a toujours partagé des informations sur la maladie avec l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et la communauté internationale en temps opportun et avec une attitude ouverte, transparente et responsable, et a mené une vaste coopération internationale.

Soutenant la vision de la construction d'une communauté de destin pour l'humanité, la Chine a également fourni autant de soutien et d'assistance que ses capacités le lui permettaient à d'autres pays dans le besoin, a ajouté M. Xi.

Le président chinois a dit suivre de près l'évolution de l'épidémie de COVID-19 au Venezuela et constater que le gouvernement vénézuélien a mis en œuvre des mesures rapides et décisives, ce qui a démontré pleinement le sens élevé de responsabilité du gouvernement vénézuélien envers la sécurité et la santé de son peuple.

La Chine comprend la situation actuelle du Venezuela et a envoyé au pays d'Amérique latine plusieurs lots d'aide matérielle ainsi qu'une équipe d'experts médicaux de haut niveau, a-t-il encore indiqué, ajoutant que son pays était prêt à offrir davantage d'aide.

M. Xi a également souligné que la Chine et le Venezuela sont des partenaires stratégiques globaux et que leurs deux peuples sont unis par une profonde amitié.

La Chine, a-t-il poursuivi, soutient le gouvernement et le peuple vénézuéliens dans la sauvegarde de la souveraineté nationale, le maintien de la stabilité sociale et l'amélioration du bien-être de la population, et elle soutient aussi le peuple vénézuélien dans son exploration d'une voie de développement adaptée à ses conditions nationales.

Le président chinois a également affirmé que son pays était prêt à continuer de jouer un rôle constructif dans la recherche d'un règlement politique de la question vénézuélienne.

De son côté, M. Maduro a noté que la Chine a obtenu des résultats significatifs à ce stade dans sa lutte contre le COVID-19, et que le Venezuela peut s'inspirer de ces efforts couronnés de succès.

La Chine a fourni au Venezuela une grande quantité d'aide et envoyé des experts médicaux pour combattre côte à côte avec le peuple vénézuélien, a-t-il dit, ajoutant qu'en ces moments difficiles pour le peuple vénézuélien, le soutien et l'aide de la Chine sont particulièrement précieux, et notant aussi que ces actions concrètes ont montré au monde l'esprit d'unité et de coopération.

Le président vénézuélien a également déclaré qu'au nom du peuple vénézuélien, il souhaitait exprimer son admiration et sa gratitude au Parti communiste chinois, au gouvernement chinois et au peuple chinois.

Le Venezuela, a-t-il dit, est disposé à renforcer les échanges et la coopération avec la Chine en matière de prévention et de contrôle de l'épidémie et à soutenir le travail de l'Organisation mondiale de la santé (OMS).

Le Venezuela apprécie son partenariat stratégique global avec la Chine et espère continuer de renforcer sa coopération avec elle et promouvoir conjointement la construction d'une communauté de destin pour l'humanité, a ajouté M. Maduro.

source :  http://french.xinhuanet.com/2020-04/11/c_138965594.htm


 

LE VENEZUELA EXIGE LE RESPECT  

LE VENEZUELA EXIGE LE RESPECT

 Solidarité Internationale PCF VenezuelaAmérique LatineImpérialisme 

29 MARS 2020

Le Venezuela exige le respect

Comité de solidarité avec la révolution bolivarienne - RJ

Le Venezuela exige le respect ! Le Comité de solidarité avec la révolution bolivarienne de Rio de Janeiro-CSRB tient à exprimer sa profonde indignation quant à l'initiative insultante du gouvernement américain de publier - dans un style qui rappelle l'époque barbare de l'occupation génocidaire de la conquête de l'ouest aux Etats-Unis - un document officiel offrant une récompense de 15 millions de dollars US pour toute information menant à la "capture du trafiquant de drogue" Nicolás Maduro.

Alors que nous imaginions épuisé le sordide arsenal de provocations et d'ignonimies que l'impérialisme pouvait mettre en oeuvre dans la guerre psycho-idéologique qu'il mène contre le Venezuela depuis l'élection du commandant Hugo Chávez, voici que la bande commandée par le dégénéré Donald Trump vient d'élèver ses mensonges à l'encontre du bolivarianisme à un point de disqualification absolue. Jusqu'à présent, ils s'étaient employés à dénoncer le manque de légitimité du président Maduro, du fait de fraudes hypothétiques - jamais prouvées - lors de son élection. L'impérialisme oriente maintenant la propagande en affirmant que Maduro serait à la tête d'une prétendue "narcodidacture". Des mensonges et encore des mensonges, qui rappellent la méthode du principal chef de la propagande hitlérienne [ndlr: Jospeh Goebells] pour qui un mensonge mille fois répété finissait par devenir une vérité. Mais pas au Venezuela. Quoiqu'en dise la canaille Guaidó.

La vérité est qu'aucun pays n'a tenu, au cours de la période récente, des élections aussi libres et aussi propres que le Venezuela bolivarien. L'impérialisme, pour sa part, est passé maître dans l'art d'inventer des prétextes pour déclencher des guerres de pillage et de domination à l'encontre des peuples et des gouvernements qui le défient. L'exemple de la lâche attaque contre l'Irak du président Saddam Hussein, sous le prétexte fallacieux de l'existence d'armes chimiques de destruction massive dans les arsenaux du pays, reste bien vivant dans la mémoire de ceux qui combattent pour la libération du prolétariat.

Ce serait maintenant au tour du Venezuela de Bolivar et de Chávez. Mais ce ne sera pas le cas. Ne vous y trompez pas, messieurs les impérialistes ! Toute tentative d'agression contre le pays n'aura qu'un seul résultat : le massacre des agresseurs par les mains et par les armes du prolétariat vénézuélien. Qu'ils essaient.

Nous gagnerons!

Directeur international de Conaicop - Rubén Suaréz

Secrétaire exécutif de Conaicop - Cristiane Camargo

Source: https://conaicopbr.wixsite.com/conaicopbr/post/a-venezuela-exige-respeito


 

CUBA DÉNONCE UNE DANGEREUSE OPERATION MILITAIRE DES USA CONTRE LE VENEZUELA

Cuba dénonce une dangereuse opération militaire des États-Unis contre le Venezuela

L'opération militaire des États-Unis près des côtes vénézuélienes constitue une menace pour la paix dans la région, souligne le ministre cubain des Relations extérieures Bruno Rodriguez Parrilla, sur son compte Twitter

Auteur:  | internacionales@granma.cu

L'opération militaire des États-Unis près des côtes du Venezuela représente une menace pour la paix dans la région, a souligné le ministre cubain des Relations extérieures Bruno Rodriguez Parrilla sur son compte Twitter. Dans son message, le chef de la diplomatie cubaine a fait remarquer que le déploiement de navires de guerre dans les mers proches de ce pays d’Amérique du Sud et les mouvements de troupes spéciales près de ses frontières, sous le prétexte fallacieux de la lutte contre le trafic de drogue, constituent une violation de la Proclamation de l'Amérique latine en tant que zone de paix et comporte un grave danger de guerre.

Le président des États-Unis Donald Trump a ordonné mercredi de « doubler » le nombre d’effectifs militaires en Amérique latine pour « lutter contre le trafic de drogue » dans le Pacifique Est et les Caraïbes, y compris au Venezuela. Entre-temps, le Secrétaire à la défense Mark Esper a déclaré que « le régime illégitime de Maduro au Venezuela utilise les profits des ventes de la drogue pour maintenir son pouvoir d'oppression ».

Cependant, des voix se sont élevées aux États-Unis pour souligner que si la Maison-Blanche cherchait vraiment des solutions à ce problème, elle se concentrerait sur la lutte contre la consommation de drogues sur le vaste marché de ce pays.

La chaîne TeleSur a fait observer que cette opération de guerre, annoncée par le président étasunien, vise en fait le président vénézuélien Nicolas Maduro, dans une autre tentative d'attaquer la Révolution bolivarienne et ses principaux dirigeants.

Le ministre vénézuélien des Affaires étrangères Jorge Arreaza a condamné les « infamies proférées par le cabinet de sécurité étasunien ». Dans un communiqué relayé par RT, le gouvernement vénézuélien a qualifié la nouvelle accusation étasunienne de « tentative désespérée » de détourner l'attention de la « tragique crise humanitaire » que connaissent les États-Unis en raison de la « gestion erratique » du coronavirus de la part de Donald Trump.

http://fr.granma.cu/mundo/2020-04-03/cuba-denonce-une-dangereuse-operation-militaire-des-etats-unis-contre-le-venezuela


 

OSCAR FORTIN : COVID-19, L’OPPORTUNITÉ POUR RÉALISER UNE INTERVENTION US AU VENEZUELA ?

Covid-19: L’opportunité pour réaliser une intervention US au Venezuela?

Trump plus que jamais veut la tête de Maduro

Par Oscar Fortin

Mondialisation.ca, 27 mars 2020

Humanité

Région : 

Thème: 

Analyses: 

Donald Trump, conscient que toute la place médiatique est occupée par la Covid-19, y voit l’opportunité, tout indiquée, pour réaliser une intervention au Venezuela et en finir avec le régime que le peuple vénézuélien s’est donné. Sa cote de popularité pour les présidentielles de novembre prochain est plutôt bas et une victoire sur la conquête du Venezuela en ferait un héros pour tous ceux et celles qui rêvent d’une reprise du Venezuela, avec son pétrole, son or et ses diamants,  au service de l’Empire (venezuelainfos).

Au tout début de la présente semaine, le gouvernement vénézuélien a mis à jour l’existence, en Colombie d’un camp de formation pour paramilitaires en vue d’une invasion au Venezuela dans le but d’assassiner le Président Maduro et les principaux responsables du gouvernement et du parti révolutionnaire bolivarien.

« Une camionnette a été saisie le 23 mars 2020, sur la route de Santa Marta, d’une cargaison d’armes d’une valeur de 500.000 dollars, destinée à entrer illégalement au Venezuela par l’État de Zulia afin d’y commettre des actions terroristes, et selon les aveux du leader de l’opération, d’éliminer le président élu Nicolas Maduro. »

Hier, le 26 mars, Trump et ses acolytes sont passés à l’action médiatique de manière à diaboliser le plus possible Nicolas Maduro ainsi que le gouvernement socialiste qu’il préside. De quoi nous rappeler ce qui s’est passé pour le déclenchement de la guerre en Irak,

Le ministre américain de la Justice, William Barr, a annoncé l’inculpation du président vénézuélien lors d’une conférence de presse à laquelle participaient le chef de la Drug Enforcement Administration (DEA) et les principaux procureurs fédéraux de New York et Miami » De quoi donner au mensonge tout le semblant de la vérité.(courrierinternational.com)

Comment ne pas se souvenir d’un Colin Powell, avec sa petite fiole d’armement chimique, accusant Saddam Hussein de disposer de telles armes de destruction massive. Il y a eu une guerre qui a mis fin à la vie de plus d’un million de personnes, et cela sans qu’on ne soit pas trop surpris, mais qu’on le dise du Venezuela, au moment même où l’on essaie de mettre la main sur le pays, depuis plus de 20 ans, a de quoi nous laisser songeurs sur les dessous de cette mise en scène.

Ils en ont pris du temps, Trump et ses acolytes, pour découvrir une si grosse organisation. Depuis l’arrivée au pouvoir de Chavez et de la Révolution bolivarienne, ils n’ont cessé de harceler cette révolution et ses dirigeants par tous les moyens possibles. Aujourd’hui, alors que le monde, incluant les Etats-Unis, est en lutte contre  le coronavirus pour sauver des vies, Donald Trump sort de son chapeau de magicien le Cartel de Los Sols, lui donnant un prétexte, en toute bonne conscience, pour envahir le Venezuela et y semer  la mort de centaines de milliers de personnes.

Ces vérités mensongères risquent de nous décevoir, comme ce fut le cas en Irak, avec les armes de destruction massive qu’on attribuait à Saddam Hussein et comme ce sera également le cas avec le Venezuela, si jamais Trump passe à l’action. Il y  a toutefois une différence entre l’Irak et le Venezuela : ce dernier est hautement préparé pour contrer une telle aventure de Washington et ses acolytes. La majorité des peuples du monde incluant la Chine et la Russie appuient le gouvernement légitime de Nicolas Maduro qui peut compter sur un peuple, conscient et préparé à cette confrontation. Sa chute et celle de ses acolytes risquent d’être plutôt cruelles.

Pourquoi avoir attendu si longtemps pour parler de ce problème alors qu’il eut été pertinent d’en faire un débat au sein du Conseil de sécurité des Nations Unies, question de permettre aux différents intéressés de s’expliquer?

Si la problématique de la drogue préoccupe à ce point Donald Trump et ses acolytes, ils auraient déjà fait le grand ménage en Colombie où ils disposent de neuf bases militaires, des soldats en nombre suffisant qui agissent en toute impunité et qui ont tout loisir pour mettre une terme cette épidémie de la drogue. En dépit de leur présence et des efforts qui y sont mis, la drogue continue de sortir du pays comme si de rien n’était. L’ex-président Uribe, associé à ces cartels de drogue vit en toute tranquillité et immunité en Colombie. Il est un des conseillers non officiels du président actuel, Ivan Duque. Ce dernier est très proche de la Maison-Blanche et ses principales missions portent sur le renversement du régime socialiste du Venezuela

Oscar Fortin

 

Illustration en vedette : flickr.com

La source originale de cet article est Humanité

Copyright © Oscar FortinHumanité, 2020

https://www.mondialisation.ca/covid-19-lopportunite-pour-realiser-une-intervention-us-au-venezuela/5643423



 

LE VENEZUELA DÉNONCE LE REFUS US D'AUTORISER UN VOL HUMANITAIRE

Caracas, 25 mars (Prensa Latina) Le chancelier du Venezuela, Jorge Arreaza, a dénoncé hier soir le refus des États-Unis d’autoriser les vols du Consortium vénézuélien des industries aéronautiques et des services aériens (Conviasa) pour le rapatriement des ressortissants du pays sud-américain bloqués dans le pays nord-américain.


Nous dénonçons le fait que les États-Unis insistent sur leur blocus aérien imposé unilatéralement au Venezuela et refuse toujours d’autoriser des vols humanitaires directs de la compagnie Conviasa, ou d’autres lignes, pour ramener les plus de 800 compatriotes bloqués aux États-Unis et enregistrés dans le système de notre chancellerie, a-t-il manifesté sur le réseau social Twitter.

La veille, le président du pays sud-américain, Nicolas Maduro, a annoncé qu’il approuvait l’envoi d’avions pour assurer le retour des vénézuéliens bloqués sur le territoire nord-américain et en République Dominicaine.

'Nous attendons seulement les autorisations de ces pays pour aller les chercher et les ramener au Venezuela', a souligné le mandataire en contact téléphonique avec la chaîne de télévision Venezolana de Television.

Face à la situation mondiale actuelle due à la propagation du Covid-19, des vénézuéliens ont demandé à participer au processus de rapatriement organisé par le gouvernement bolivarien.

A cet égard, Arreaza a précisé ce lundi que les démarches nécessaires auprès des autorités de Washington pour assurer le retour en toute sécurité des compatriotes, sur un vol direct à caractère humanitaire et gratuit, comme tous ceux du plan Vuelta a la Patria (qui permet aux vénézuéliens en situation difficile à l´étranger de rentrer dans leur pays), ont été réalisées.

Le pouvoir exécutif bolivarien a mis en place un système d’enregistrement en ligne pour cette procédure dans le cadre de la situation de pandémie du Covid-19, afin de recueillir les données des ressortissants nécessitant leur rapatriement en cas de vulnérabilité.

peo/agp/lrc

source :  http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=883753:le-venezuela-denonce-le-refus-des-etats-unis-dautoriser-un-vol-humanitaire&opcion=pl-ver-noticia&catid=99&Itemid=101


 

LUIS FERNANDES : LE VENEZUELA ET LA LUTTE CONTRE LES CORONAVIRUS

LE VENEZUELA ET LA LUTTE CONTRE LES CORONAVIRUS

 Solidarité Internationale PCF VenezuelaAmérique LatineCorona-virus 0

24 MARS 2020

Le Venezuela et la lutte contre les coronavirus

Auteur: Luís Fernandes - membre du Comité central du PCB

 

Malgré les grandes difficultés que connaît le Venezuela, en raison de la guerre économique contre le pays dictée par les États-Unis et de la baisse internationale des prix du pétrole, qui tendent à aggraver encore plus les problèmes rencontrés par le peuple vénézuélien, il est possible d'observer l'énorme écart entre les propositions du président Maduro pour faire face à la crise du coronavirus et les initiatives du gouvernement brésilien (ou plutôt l'absence de gouvernement), et distinguer lequel des deux dirigeants est le plus nuisible à son peuple.

LE PRÉSIDENT MATURE EST ALLÉ À LA TÉLÉVISION NATIONALE LE DIMANCHE 22 MARS POUR DIFFUSER AU PEUPLE VENEZUELIEN LES INFORMATIONS SUIVANTES :

1. Le Venezuela compte 77 cas confirmés (dont la majorité est contenue dans la région centrale du pays). Jusqu'à présent, il n'y a pas de transmission communautaire. Le pays n'a pas connu de décès jusqu'à présent.

2. Le Venezuela compte 20 000 médecins (vénézuéliens et cubains) pleinement mobilisés pour lutter contre la pandémie, qui se rendent de maison en maison pour un examen préliminaire.

3. Le système informatisé d'aide sociale "Sistema Pátria" a mené une enquête personnelle auprès de 10 millions de personnes, et seulement 16 000 ont déclaré avoir la grippe ou quelque chose comme ça. Peu après, les 16 000 personnes ont été visitées et examinées. Seuls 7 d'entre eux avaient le coronavirus.

4. Cette semaine, 2 millions de kits arrivent de Chine pour des tests de dépistage de coronavirus, dont le résultat est connu en une heure.

Le gouvernement a également accéléré la mise en place d'autres mesures dans l'intention d'améliorer la quarantaine sociale imposée à tous les citoyens et l'isolement total du pays. Ces mesures sont les suivantes :

5. Aucun travailleur ne peut être licencié avant le 31 décembre.

6. L'État vénézuélien paiera les salaires des travailleurs des entreprises privées pendant six mois, afin que ces travailleurs puissent rester chez eux.

7. Interdiction de faire payer un loyer dans les six prochains mois.

8. Interdiction d'exiger des versements et des intérêts sur tout financement en cours pour les six prochains mois.

9. Suspension des frais d'énergie, d'eau et de gaz.

10. Sept millions de familles vont continuer à recevoir le panier alimentaire de base (Clap), tous les 15 jours, jusqu'à ce que la pandémie et l'état d'urgence soient terminés.

Source : Telesur/MST

http://solidarite-internationale-pcf.fr/2020/03/le-venezuela-et-la-lutte-contre-les-coronavirus.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail


 

VENEZUELA : ASSEZ DE CRIMINALISATION ET DE PERSÉCUTION CONTRE LES LUTTES DU MOUVEMENT OUVRIER ET SYNDICAL DE CLASSE!

ASSEZ DE CRIMINALISATION ET DE PERSÉCUTION CONTRE LES LUTTES DU MOUVEMENT OUVRIER ET SYNDICAL DE CLASSE!

 Solidarité Internationale PCF VenezuelaPCVAmérique Latine Aucun commentaire

17 FÉVR. 2020

Assez de criminalisation et de persécution contre les luttes du mouvement ouvrier et syndical de classe!

Le Parti communiste du Venezuela (PCV) et le Front national de la lutte de la classe ouvrière (FNLCT) unissent leurs voix pour répudier les actes d'agression, de répression et de harcèlement policier contre les dirigeants des travailleurs du pétrole dans l'ouest du pays, afin d'intimider la classe ouvrière et la briser pour qu'elle ne se prononce pas sur les violations des droits du travail et pour une sortie révolutionnaire à la crise.

En particulier, nous condamnons l'attaque subie jeudi, dans la municipalité de Lagunillas, dans l'État de Zulia, contre le domicile des camarades Dolores Herrera et Gustavo Yánez - militants communistes, dirigeants syndicaux et membres de la classe actuelle des travailleurs du pétrole "Jesús Faría" ( CCT-CV) - où un groupe armé, avec le consentement de la police, a agressé la maison du couple de camarades, les en expulsant violemment et les privant de leurs effets personnels (le couple et ses deux enfants mineurs y vivaient).

De même, une persécution policière et militaire a été engagée contre les travailleurs du pétrole organisant des assemblées de travailleurs à Zulia, trois dirigeants syndicaux ont été arrêtés par la DIGECIM, de la même manière que ce qui s'est produit il y a quelques jours à la raffinerie El Palito dans l'État de Carabobo. Parmi les personnes persécutées par cette agence de sécurité de l'État figuraient déjà les camarades Gustavo Yánez et Jorge Barraez, des militants du PCV et des membres du CCT-CV, ainsi que d'autres travailleurs et dirigeants syndicaux.

Nous exigeons fermement que cesse tout harcèlement et persécution à l'endroit des travailleurs du pétrole qui se réunissent et participent aux assemblées afin de chercher une solution aux problèmes rencontrés par la classe ouvrière et les travailleurs au milieu du blocus impérialiste et des politiques de gouvernement bourgeois. Nous exigeons que les camarades Dolores et Gustavo Yánez soient renvoyés chez eux et qu'ils soient restitués de leurs biens, que les travailleurs du pétrole privés de liberté soient libérés immédiatement et que cesse la répression et la criminalisation de nos camarades Yánez et Barraez et des autres travailleurs du pétrole qui font usage de leur droit de réunion.

Nous appelons les travailleurs du pétrole à poursuivre la réalisation des assemblées qu'ils jugent nécessaires et à construire le front unitaire de classe capable d'affronter et de vaincre tous les ennemis de la classe ouvrière et de la patrie.

Non à la criminalisation et à la répression des luttes ouvrières!
Respect du droit de réunion et d'assemblée pour les travailleurs!
La classe ouvrière unie ne sera jamais vaincue!

Commission nationale du mouvement ouvrier et syndical du PCV
Coordination générale du FNLCT

http://solidarite-internationale-pcf.fr/2020/03/assez-de-criminalisation-et-de-persecution-contre-les-luttes-du-mouvement-ouvrier-et-syndical-de-classe.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail