VENEZUELA : ASSEZ DE CRIMINALISATION ET DE PERSÉCUTION CONTRE LES LUTTES DU MOUVEMENT OUVRIER ET SYNDICAL DE CLASSE!

  • Par
  • Le 09/03/2020
  • Commentaires (0)
  • Dans VENEZUELA

ASSEZ DE CRIMINALISATION ET DE PERSÉCUTION CONTRE LES LUTTES DU MOUVEMENT OUVRIER ET SYNDICAL DE CLASSE!

 Solidarité Internationale PCF VenezuelaPCVAmérique Latine Aucun commentaire

17 FÉVR. 2020

Assez de criminalisation et de persécution contre les luttes du mouvement ouvrier et syndical de classe!

Le Parti communiste du Venezuela (PCV) et le Front national de la lutte de la classe ouvrière (FNLCT) unissent leurs voix pour répudier les actes d'agression, de répression et de harcèlement policier contre les dirigeants des travailleurs du pétrole dans l'ouest du pays, afin d'intimider la classe ouvrière et la briser pour qu'elle ne se prononce pas sur les violations des droits du travail et pour une sortie révolutionnaire à la crise.

En particulier, nous condamnons l'attaque subie jeudi, dans la municipalité de Lagunillas, dans l'État de Zulia, contre le domicile des camarades Dolores Herrera et Gustavo Yánez - militants communistes, dirigeants syndicaux et membres de la classe actuelle des travailleurs du pétrole "Jesús Faría" ( CCT-CV) - où un groupe armé, avec le consentement de la police, a agressé la maison du couple de camarades, les en expulsant violemment et les privant de leurs effets personnels (le couple et ses deux enfants mineurs y vivaient).

De même, une persécution policière et militaire a été engagée contre les travailleurs du pétrole organisant des assemblées de travailleurs à Zulia, trois dirigeants syndicaux ont été arrêtés par la DIGECIM, de la même manière que ce qui s'est produit il y a quelques jours à la raffinerie El Palito dans l'État de Carabobo. Parmi les personnes persécutées par cette agence de sécurité de l'État figuraient déjà les camarades Gustavo Yánez et Jorge Barraez, des militants du PCV et des membres du CCT-CV, ainsi que d'autres travailleurs et dirigeants syndicaux.

Nous exigeons fermement que cesse tout harcèlement et persécution à l'endroit des travailleurs du pétrole qui se réunissent et participent aux assemblées afin de chercher une solution aux problèmes rencontrés par la classe ouvrière et les travailleurs au milieu du blocus impérialiste et des politiques de gouvernement bourgeois. Nous exigeons que les camarades Dolores et Gustavo Yánez soient renvoyés chez eux et qu'ils soient restitués de leurs biens, que les travailleurs du pétrole privés de liberté soient libérés immédiatement et que cesse la répression et la criminalisation de nos camarades Yánez et Barraez et des autres travailleurs du pétrole qui font usage de leur droit de réunion.

Nous appelons les travailleurs du pétrole à poursuivre la réalisation des assemblées qu'ils jugent nécessaires et à construire le front unitaire de classe capable d'affronter et de vaincre tous les ennemis de la classe ouvrière et de la patrie.

Non à la criminalisation et à la répression des luttes ouvrières!
Respect du droit de réunion et d'assemblée pour les travailleurs!
La classe ouvrière unie ne sera jamais vaincue!

Commission nationale du mouvement ouvrier et syndical du PCV
Coordination générale du FNLCT

http://solidarite-internationale-pcf.fr/2020/03/assez-de-criminalisation-et-de-persecution-contre-les-luttes-du-mouvement-ouvrier-et-syndical-de-classe.html?utm_source=_ob_email&utm_medium=_ob_notification&utm_campaign=_ob_pushmail


 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire