VIETNAM

LA NAISSANCE DU PARTI COMMUNISTE DU VIETNAM, GRAND TOURNANT DANS L'HISTOIRE DU VIETNAM

13 Janvier 2021

Le journal Nhân Dân (Le Peuple) a publié ce lundi un article intitulé «La naissance du Parti communiste du Vietnam, grand tournant dans l’histoire du Vietnam».
 mardi, janvier 12, 2021 16:16 
Hanoï (VNA) - A l’occasion du treizième Congrès national du Parti communiste du Vietnam qui débutera le 25 janvier, le journal Nhân Dân (Le Peuple) a publié ce lundi un article intitulé «La naissance du Parti communiste du Vietnam, grand tournant dans l’histoire du Vietnam».

Maison au 5D, rue de Ham Long, à Hanoï, où la première instance communiste du Vietnam a été créée en 1929. Photo: dangcongsan.vn
Après avoir vécu de longues années à l’étranger pour le salut national, Nguyên Ai Quôc, qui deviendra plus tard le Président Hô Chi Minh, a réalisé une vérité. Selon lui, la révolution prolétarienne était l’unique voie de libérer le peuple vietnamien et il était essentiel de se doter d’un parti capable de diriger la révolution.

Nguyên Ai Quôc a fondé la Ligue de la Jeunesse révolutionnaire vietnamienne en juin 1925 afin de former des cadres et de vulgariser l’esprit révolutionnaire marxiste-léniniste aux Vietnamiens via différents mouvements d’ouvriers patriotiques.

En mars 1929, au 5D Hàm Long, à Hanoï, la première instance communiste du Vietnam a été créée, première étape de la formation du parti communiste qui remplacera la Ligue de la Jeunesse révolutionnaire vietnamienne.

Le 17 juin 1929, réunis à Hanoï, 312 rue Khâm Thiên, le Parti communiste d’Indochine a été fondé dans le Nord du pays. En août 1929, le Parti communiste d’Annam a été créé dans le Sud. Le 1er janvier 1930, la Ligue communiste d’Indochine a vu le jour.

La création de trois partis communistes augurant le risque de division, Nguyên Ai Quôc a décidé de convoquer à Hongkong, une conférence qui se tiendrait du 6 juin jusqu’au début du mois de février 1930 pour fusionner les Partis communistes d’Indochine et d’Annam et adopter des plateformes politiques majeures.

Le 3 février, le Parti communiste du Vietnam a officiellement vu le jour.

Le 24 février, la Ligue communiste d’Indochine a demandé d’adhérer au Parti communiste du Vietnam.

Sous l’égide de Nguyên Ai Quôc, la naissance du Parti communiste du Vietnam a marqué un tournant majeur dans l’histoire du Vietnam et mis fin à la crise de quête d’un salut national. -VOV/VNA

source : https://fr.vietnamplus.vn/la-naissance-du-parti-communiste-du-vietnam-grand-tournant-dans-lhistoire-du-vietnam/154263.vnp

Tag(s) : #vietnam#Communiste#PCV

 

12 Janvier 2021

Le 13e congrès national du Parti communiste du Vietnam aura lieu du 25 janvier au 2 février 2021 à Hanoï.
 mardi, janvier 12, 2021 16:27 
Hanoï (VNA) - Le 13e congrès national du Parti communiste du Vietnam aura lieu du 25 janvier au 2 février 2021 à Hanoï. Les Vietnamiens sont impatients de connaître les orientations qui seront prises pour faire décoller le pays dans les 5 ans à venir.

Photo: thuonghieucongluan.com.vn
Dang Kim Vui, ancien directeur de l’Université de Thai Nguyên, salue la minutie avec laquelle les préparatifs du congrès ont été menés et la qualité des documents qui y seront soumis. 

« Une consultation sur les documents qui seront soumis au prochain congrès a été organisée. L’examen des candidatures pour les postes les plus importants a été réalisé  de manière transparente et démocratique. La préparation minutieuse de ce congrès devrait garantir son succès ».

Dang Ung Vân, un responsable de l’Université de Hoa Binh, a fait savoir : « De nouveaux dirigeants vont être élus. Ils seront capables de diriger le pays en cette période d’incertitude. La stratégie qui sera adoptée permettra de développer le pays au cours des 5 prochaines années ». -VOV/VNA

source : https://fr.vietnamplus.vn/le-13e-congres-national-du-parti-communiste-du-vietnam-attendu-par-la-population/154264.vnp

Tag(s) : #vietnam#Communiste#PCV

 

26 Décembre 2020

Le Comité central du Parti du 12e mandat a décidé lors de son 14e Plénum de convoquer le 13e Congrès national du Parti du 25 janvier au 2 février 2021 à Hanoi.  vendredi, décembre 25, 2020 11:00  source : https://fr.vietnamplus.vn/le-13e-congres-national-du-parti-aura-lieu-du-25-janvier-au-2-fevrier-2021-a-hanoi/153614.vnp

Le Comité central du Parti du 12e mandat a décidé lors de son 14e Plénum de convoquer le 13e Congrès national du Parti du 25 janvier au 2 février 2021 à Hanoi. vendredi, décembre 25, 2020 11:00 source : https://fr.vietnamplus.vn/le-13e-congres-national-du-parti-aura-lieu-du-25-janvier-au-2-fevrier-2021-a-hanoi/153614.vnp

Tag(s) : #vietnam#Communiste#PCV

http://mouvementcommuniste.over-blog.com/2020/12/le-13e-congres-national-du-parti-aura-lieu-du-25-janvier-au-2-fevrier-2021-a-hanoi.html

VIETNAM 2020 : UNE ANNEE DE SUCCES POUR LA DIPLOMATIE VIETNAMIENNE

26 Décembre 2020

24/12/2020 10:44Cumulant en 2020 les fonctions prestigieuses de président de l’ASEAN et membre du Conseil de Sécurité des Nations unies, le Vietnam et sa diplomatie ont marqué l’année 2020 de leur empreinte. Dans le contexte difficile de la pandémie de COVID-19, le Vietnam a réussi à transformer les défis en autant d’opportunités et à rehausser le prestige du pays sur la scène internationale.


Le thème "Cohésif et réactif", retenu par le Vietnam pour l’Année de sa présidence de l’ASEAN s’est révélé parfaitement adapté à la situation.
Photo : VOV/CVN

Surmonter les défis

L’année 2020 a été rythmée par une crise sanitaire sans précédent qui a plongé l’économie mondiale dans une récession record, attisé la concurrence entre les grandes puissances et multiplié les menaces sécuritaires conventionnelles et non conventionnelles. Président de l’ASEAN dans un contexte difficile, le Vietnam est néanmoins parvenu à réaliser les objectifs qui avaient été fixés pour l’année 2020 et à renforcer la coopération entre les États membres dans tous les domaines.

Parmi ses réalisations les plus notables, on retiendra la signature en date du 15 novembre dernier de l’accord de Partenariat économique intégral régional (RCEP) qui marque la création de la plus vaste zone de libre-échange du monde. Sous la direction du Vietnam, l’ASEAN a su faire preuve de flexibilité et de réactivité, a affirmé Nguyên Minh Vu, vice-ministre des Affaires étrangères (AE).

"Pour s’assurer de la réalisation des programmes fixés malgré les mesures sanitaires imposées par l’épidémie de COVID-19, le Vietnam a pris l’initiative d’organiser les conférences en ligne. Notre pays a participé à l’élaboration de documents importants  et choisi les contenus des conférences de l’ASEAN. De nombreuses initiatives du Vietnam ont été entérinées par l’ASEAN", dit-il.

Le thème "Cohésif et réactif", retenu par le Vietnam pour l’Année de sa présidence de l’ASEAN s’est révélé parfaitement adapté à la situation. Afin de combattre efficacement la pandémie de COVID-19, le Vietnam a pris plusieurs initiatives importantes dont la création d’un fonds d’urgence et d’une réserve régionale d’équipements médicaux ou encore l’instauration d’un couloir de déplacement régional sécurisé. Depuis le début de l’année, plus de 80 documents ont été adoptés, un record qui témoigne du succès de l’Année de la présidence vietnamienne de l’ASEAN 2020.

En 2020, le Vietnam a également participé activement au Conseil de Sécurité des Nations unies en tant que membre non permanent. À l’occasion du 75e anniversaire de l’ONU, le vice-Premier ministre, également ministre des AE Pham Binh Minh a présidé le 9 janvier dernier, à New York, un débat sur la Charte de l’ONU auquel ont participé 110 pays. À l’issue de ce débat et pour la première fois dans l’histoire de l’ONU, une déclaration concernant la Charte de l’ONU a été adoptée, preuve de la pertinence du thème choisi par le Vietnam.

"Nous avons accompli avec succès les missions qui nous avaient été fixées pour l’année 2020. Le Vietnam a plaidé pour le respect de la Charte de l’ONU et a proposé plusieurs initiatives visant à promouvoir la paix et la sécurité dans le monde. Le secrétaire général de l’ONU considère le Vietnam comme un partenaire important. C’est une grande fierté mais aussi une mission à haute responsabilité pour notre pays", affirme le vice-ministre Nguyên Minh Vu.

Une position de plus en plus croissante...

Profitant de sa double mandature de président de l’ASEAN et de membre du Conseil de sécurité de l’ONU, le Vietnam s’est appliqué à renforcer le rôle de l’ASEAN au sein des Nations unies. En janvier 2020, en tant que président tournant du Conseil de sécurité, le Vietnam a organisé une tout première discussion entre l’ASEAN et l’ONU, avec la participation du secrétaire général de l’ASEAN. Il a également proposé plusieurs initiatives visant à régler plusieurs questions importantes concernant le dossier nucléaire iranien, la situation dans la péninsule coréenne, les relations israélo-palestiniennes ou encore la crise humanitaire au Yémen. Ses propositions ont, à chaque fois, été saluées par les membres de l’ONU.

Auréolé d’une position de plus en plus affirmée à l’échelle régionale et mondiale, le Vietnam a été invité à participer à plusieurs événements mondiaux importants et notamment  aux Sommets du G20 et du G7. Les succès de la diplomatie vietnamienne en 2020 sont le résultat d’une harmonie réussie entre la diplomatie bilatérale et multilatérale et sont de nature à faciliter l’intégration de notre pays à l’économie mondiale.

VOV/VNA /CVN
source : https://lecourrier.vn/2020-une-annee-de-succes-pour-la-diplomatie-vietnamienne/882499.html

HO CHI MINH-VILLE FETE L'ANNIVERSAIRE DES RELATIONS VIETNAM-CUBA

29 Novembre 2020

L’Union des organisations d’amitié de Ho Chi Minh-Ville a organisé le 28 novembre une rencontre en l’honneur du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Vietnam et Cuba.
 samedi, novembre 28, 2020 15:07 

Remise des prix d’un concours de dessins pour enfants en l’honneur du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques Vietnam-Cuba. Photo : VNA
 
Ho Chi Minh-Ville (VNA) – L’Union des organisations d’amitié de Ho Chi Minh-Ville a organisé le 28 novembre une rencontre en l’honneur du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Vietnam et Cuba (2 décembre) et le 30e de la fondation de l’Association municipale d’amitié Vietnam-Cuba.

Lors de cet événement, la présidente de l’Association d’amitié Vienam-Cuba de Ho Chi Minh-Ville, Truong Thi Hien, a souligné que la solidarité et l’amitié entre les deux pays étaient un bien inestimable des deux peuples.

De son côté, Indira Lopez Arguelles, consule générale de Cuba à Ho Chi Minh-Ville, a indiqué que ces 60 dernières années, la coopération entre les deux pays n’avait cessé de se développer dans plusieurs domaines tels que la construction, l'éducation, la santé, l'agriculture... Elle a affirmé la volonté de son pays d’acquérir des expériences du Vietnam en termes de développement national, ajoutant que Cuba était prêt à soutenir le Vietnam dans l’éducation, la culture, la santé...

A cette occasion, le Comité populaire de Ho Chi Minh-Ville a remis des satisfecit à des membres de l’Association d’amitié Vietnam-Cuba pour leurs contributions à la solidarité entre la mégapole du Sud et Cuba.

L’Union des organisations d’amitié de Ho Chi Minh-Ville a également remis les prix d’un concours de dessins pour enfants en l’honneur du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques Vietnam-Cuba. -VNA

source : https://fr.vietnamplus.vn/ho-chi-minhville-fete-lanniversaire-des-relations-vietnamcuba/152302.vnp

Tag(s) : #vietnam#Cuba

VIETNAM-IRAN : LA SURPRISE ANTI-US ?

Un Pearl Harbor "vietnamien" contre l'US Navy, signé ....l'Iran?

Thursday, 26 November 2020 1:27 PM  [ Last Update: Thursday, 26 November 2020 1:28 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le président iranien, Rohani et son homologue vietnamien, Trai Dan Guang, octobre 2016/Reuters

Ce jeudi, le porte-parole du ministère chinois des A.E s'en est violemment pris aux Etats-Unis pour avoir sanctionné l'Iran et surtout n'avoir pas tiré leçon des erreurs passées, l'administration US ayant sanctionné mercredi 4 sociétés chinoises et russes pour des liens "présumés" avec le programme balistique iranien. Or pour la première et c'est le signe des avancées effectuées depuis l'annonce de la signature de l'accord stratégique Iran-Chine, le porte-parole n'a rien démenti, faisant croire que les sociétés chinoises entretiendraient effectivement des liens avec l'Iran. En effet, cette interaction sino-iranienne en termes militaires ne souffre d'aucun répit et ce depuis longtemps. L'accord sino-iranien de 25 ans a ceci de bon qu'il est extensible à toute sphère asiatique. Surtout à ces pays qui ont un passé anti-US... 

Accord d'Abraham, version anti-Chine

Accord d'Abraham, version anti-Chine

La Chine est la cible d’un accord militaire signé entre le Japon et l’Australie.

Depuis la levée de l'embargo sur le commerce d'armes avec l'Iran,  la presse occidentale ne cesse de spéculer sur l'intention iranienne à compléter sa force aérienne avec des avions de chasse J-10 chinois. Mais cette interaction est à double sens. Selon des sources bien informées, les récentes expériences navales du CGRI intéressent de plus en plus la sphère asiatique. 

En aôut, le CGRI a ciblé lors d'un vaste exercice une réplique de l'USS Nimitz, et ce en quatre étapes : selon des images diffusées par le CGRI, parallèlement à une avalanche de centaines de missiles balistique et de croisière tirée contre le porte-avions US depuis les airs, la côte et la mer, une flopée de roquettes anti-navire avait atteint avec précision  le navire tandis que d'un hélicoptère de type Bell 206 était lancé un missile de croisière anti-navire Nasr-1 (d'une portée de 35 km) lequel a visé le passerelle de commandement de l'USS Nimitz. s'en était suivie une avalanche de tirs consécutive à un aveuglement de système de DCA du navire, bref, une démonstration totalement offensive comme l'avait souligné le commandant en chef du CGRI, succédé par un assaut des unités de plongeurs contre la timonerie et un débarquement héliporté des commandos à bord du faux USS Nimitz. 

Chine: US Navy touchée... et coulée?

Chine: US Navy touchée... et coulée?

La Chine peut faire couler les navires américains plus rapidement 

Or  le Vietnam, pays emblématique dans la bataille anti impérialisme US, se serait inspiré de cette expérience pour  transformer ses avions de combat Mig-21 en drones kamikazes supersoniques et s'en servir dans le cadre de bataille navale anti-US.

Selon des sources publiques, cette opération impliquerait 35 Mig-21BIS et 15 Mig-21UM en réserve au sein de l’armée de l’air vietnamienne. Le Mig-21 est l’un des meilleurs avions de combat de sa génération en terme de manœuvrabilité et de fiabilité. Les équipes techniques vietnamiennes travaillent sur des systèmes autonomes embarqués capables de gérer le décollage et l’atterrissage d’un drone de la taille d’un chasseur bombardier sans l’aide de télé-opérateurs ou de relais. Destination possible de ces drones de choc : les gros bâtiments de surface de l’US Navy et plus spécifiquement les unités d’un groupe aéronaval US. Le Vietnam n'apprécie guère les politiques "colorées" de Washington, le retour de ses interventionnismes en Asie du Sud-Est.

USA: Quadruple surprises iraniennes...

USA: Quadruple surprises iraniennes...

Nour-1, Nasr et Fateh-110...comment la Ve flotte US à Bahreïn a-t-elle vécu un vrai cauchemar?

https://french.presstv.com/Detail/2020/11/26/639402/La-Chine-renforce-sa-capacit%C3%A9-militaire

PRESENTATION D’UN LIVRE SUR FIDEL CASTRO ET LE VIETNAM

Présentation d’un livre sur Fidel Castro et le Vietnam

12 Novembre 2020

07/11/2020 22:32L’Association d’amitié Vietnam - Cuba et Pacific Corporation ont organisé samedi 7 novembre à Hanoï une cérémonie pour présenter le livre Fidel Castro et le Vietnam - Les souvenirs inoubliables.

La cérémonie pour présenter le livre ''Fidel Castro et le Vietnam - Les souvenirs inoubliables'' tenue le 7 novembre. Photo : VNA/CVNLa cérémonie pour présenter le livre Fidel Castro et le Vietnam - Les souvenirs inoubliables vise à saluer le 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Vietnam et Cuba (2 décembre). Il a eu lieu en présence de Truong Thi Mai, membre du Bureau politique, secrétaire du Comité central du Parti communiste du Vietnam (PCV), cheffe de la Commission de mobilisation des masses du Comité central du PCV, également présidente de l’Association d’amitié Vietnam - Cuba.

Dans son discours, Truong Thi Mai a déclaré espérer que ce livre contribuerait au développement des relations spéciales entre les deux pays.

Fidel Castro et le Vietnam - Les souvenirs inoubliables est une publication spéciale qui rassemble des souvenirs et des émotions de nombreux hommes politiques, diplomates, écrivains, journalistes, et militaires... sur les sentiments du dirigeant cubain Fidel Castro et du peuple cubain pour le Vietnam. Ce livre de plus de 300 pages présente plus de 30 articles publiés en vietnamien et en espagnol, fournissant aux lecteurs de riches informations.

VNA/CVNsource : https://www.lecourrier.vn/presentation-dun-livre-sur-fidel-castro-et-le-vietnam/879504.html

Tag(s) : #vietnam, #Cuba

 

DECLARATION D’INDÉPENDANCE DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU VIETNAM

 

2 septembre 1945.
« Tous les hommes naissent égaux. Le Créateur nous a donné des droits inviolables, le droit de vivre, le droit d'être libre et le droit de réaliser notre bonheur »

Cette parole immortelle est tirée de la Déclaration d'indépendance des États-Unis d'Amérique en 1776. Prise dans un sens plus large, cette phrase signifie : Tous les peuples sur la terre sont nés égaux ; tous les peuples ont le droit de vivre, d'être heureux, d'être libres.

La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de la Révolution française de 1791 proclame également « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. »

Ce sont là des vérités indéniables.

Et pourtant, pendant plus de quatre-vingts années, les colonialistes français, abusant du drapeau de la liberté, de l'égalité, de la fraternité, ont violé notre terre et opprimé nos compatriotes. Leurs actes vont directement à l'encontre des idéaux d'humanité et de justice.

Dans le domaine politique, ils nous ont privés de toutes les libertés.

Ils nous ont imposé des lois inhumaines. Ils ont constitué trois régimes politiques différents dans le Nord, le Centre et le Sud du Vietnam pour détruire notre unité nationale et empêcher l'union de notre peuple.

Ils ont édifié plus de prisons que d'écoles. Ils ont sévi sans merci contre nos patriotes. Ils ont noyé nos révolutions dans des fleuves de sang.

Ils ont jugulé l'opinion publique et pratiqué une politique d'obscurantisme. Ils nous ont imposé l'usage de l'opium et de l'alcool pour affaiblir notre race.

Dans le domaine économique, ils nous ont exploité jusqu'à la moelle, ils ont réduit notre peuple à la plus noire misère et saccagé impitoyablement notre pays.

Ils ont spolié nos rizières, nos forêts, nos mines, nos matières premières. Ils ont détenu le privilège d'émission des billets de banque et le monopole du commerce extérieur.

Ils ont inventé des centaines d'impôts injustifiables, acculé nos compatriotes, surtout les paysans et les commerçants, à l'extrême pauvreté.

Ils ont empêché notre bourgeoisie nationale de prospérer. Ils ont exploité nos ouvriers de la manière la plus barbare.

En automne 1940, quand les fascistes japonais, en vue de combattre les Alliés, ont envahi l'Indochine pour organiser de nouvelles bases de guerre, les colonialistes français se sont rendus à genoux pour leur livrer notre pays.

Depuis, notre peuple sous le double joug japonais et français a été saigné littéralement. Le résultat a été terrifiant. Dans les derniers mois de l'année passée et le début de cette année, du Quang Tri au Nord Vietnam, plus de deux millions de nos compatriotes sont morts de faim.

Le 9 mars dernier, les Japonais désarmèrent les troupes françaises. Les colonialistes français se sont enfuis ou se sont rendus. Ainsi, bien loin de nous « protéger », en l'espace de cinq ans, ils ont par deux fois vendu notre pays aux Japonais.

Avant le 9 mars, à plusieurs reprises, la Ligue Viet Minh a invité les Français à se joindre à elle pour lutter contre les Japonais. Les colonialistes français, au lieu de répondre à cet appel, ont sévi de plus belle contre les partisans du Viet Minh. Lors de leur débandade, ils sont allés jusqu'à assassiner un grand nombre de prisonniers politiques incarcérés à Yen Bai et à Cao Bang.

Malgré tout cela, nos compatriotes ont continué à garder à l'égard des Français une attitude clémente et humaine. Après les événements du 9 mars, la Ligue Viet Minh a aidé de nombreux Français à passer la frontière, en a sauvé d'autres des prisons nippones et a protégé la vie et les biens de tous les Français.

En fait, depuis l'automne de 1940, notre pays a cessé d'être une colonie française pour devenir une possession nippone.

Après la reddition des Japonais, notre peuple tout entier s'est dressé pour reconquérir sa souveraineté  nationale et a fondé la République démocratique du Vietnam.

La vérité est que notre peuple a repris son indépendance des mains des Japonais et non de celles des Français.

Les Français s'enfuient, les Japonais se rendent, l'empereur Bao Dai abdique. Notre peuple a brisé toutes les chaînes qui ont pesé sur nous durant près d'un siècle, pour faire de notre Vietnam un pays indépendant. Notre peuple a, du même coup, renversé le régime monarchique établi depuis des dizaines de siècles, pour fonder la République démocratique.

Pour ces raisons, nous, membres du Gouvernement provisoire, déclarons, au nom du peuple du Vietnam tout entier, nous affranchir complètement de tout rapport colonial avec la France impérialiste, annuler tous les traités que la France a signés au sujet du Vietnam, abolir tous les privilèges que les Français se sont arrogés sur notre territoire.

Tout le peuple du Vietnam, animé d'une même volonté, est déterminé à lutter jusqu'au bout contre toute tentative d'agression de la part des colonialistes français.

Nous sommes convaincus que les Alliés, qui ont reconnu les principes de l'égalité des peuples aux conférences de Téhéran et de San Francisco ne peuvent pas ne pas reconnaître l'indépendance du Vietnam.

Un peuple qui s'est obstinément opposé à la domination française pendant plus de quatre-vingts ans, un peuple qui, durant ces dernières années, s'est résolument rangé du côté des Alliés pour lutter contre le fascisme, ce peuple a le droit d'être libre, ce peuple a le droit d'être indépendant.

Pour ces raisons, nous, membres du Gouvernement provisoire de la république démocratique du Vietnam, proclamons solennellement au monde entier :

Le Vietnam a le droit d'être libre et indépendant et, en fait, est devenu un pays libre et indépendant. Tout le peuple du Vietnam est décidé à mobiliser toues ses forces spirituelles et matérielles, à sacrifier sa vie et ses biens pour garder son droit à la liberté et à l'indépendance.

Hanoi, le 2 septembre 1945.

Ho Chi Minh, président.

source : 

https://mjp.univ-perp.fr/constit/vn1945.htm#:~:text=Le%202%20septembre%201945%2C%20Ho,capitulent%20le%2015%20ao%C3%BBt%20suivant.

Tag(s) : #vietnam#indépendance

LE VIETNAM HONORE HO CHI MINH

Le Vietnam honore Chi Minh à l'occasion de sa mort et du jour de l'indépendance

Le Vietnam honore Chi Minh à l'occasion de sa mort et du jour de l'indépendance
Hanoi, 1er septembre (PL) Des milliers de personnes ont rendu hommage aujourd'hui à Ho Chi Minh dans le mausolée qui le perpétue dans cette capitale, à la veille du 51e anniversaire de sa mort et du 75e anniversaire de la proclamation de l'indépendance.

Spontanément, parfois en groupe familial et avec de jeunes enfants dans les bras, parfois individuellement, des personnes de tous âges de la capitale ont fait un pèlerinage au site où repose le corps momifié du premier président du pays, et au Monument aux héros et martyrs de la guerre voisin

Les hauts dirigeants du Parti communiste, de l'État, de l'Assemblée nationale, du gouvernement et du Front de la patrie, la plus grande organisation de masse du pays, ont également apporté des fleurs au vénéré oncle Ho.

Le Vietnam célèbre sa fête nationale le 2 septembre, car à une date comme celle de 1945, Ho Chi Minh a lu la Déclaration d'indépendance sur la place Ba Dinh de la capitale, où se trouve le mausolée.

Les actes à la mémoire du Héros national ont été répétés en divers endroits associés à cet événement et à la Révolution d'août, qui a mis fin au colonialisme français et a conduit à la fondation de la République démocratique du Vietnam, plus tard la République socialiste du Vietnam.

Mais la nation indochinoise désintéressée a dû se battre encore pendant 30 ans et offrir la vie de millions de ses enfants pour vaincre l'invasion des troupes américaines et obtenir la réunification du pays le 30 avril 1975.

Malheureusement, Ho Chi Minh n'a pas été témoin de ce moment, peut-être le plus important dans l'histoire du Vietnam, puisqu'il est décédé le 2 septembre 1969.

À cette époque, les chefs d'État et de gouvernement de nombreuses nations ont envoyé des messages aux dirigeants vietnamiens dans lesquels ils exprimaient leur espoir que le pays continue sur la voie du progrès et de la modernisation.

Vendredi dernier, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a organisé une réception pour le corps diplomatique et les représentants des organisations internationales accrédités à Hanoi à l'occasion de la Fête nationale.

Comme le veut la tradition, les représentations diplomatiques vietnamiennes dans de nombreux pays ont organisé des manifestations pour le Jour de l'Indépendance en coordination avec les ministères des affaires étrangères locaux et les organisations d'amitié avec la nation indochinoise.

mem/asg

source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=393343&SEO=vietnam-honra-a-chi-minh-en-fecha-de-su-muerte-y-dia-de-independencia


 

LE VIETNAM LIBRE

L E  V I E T N A M  L I B R E

75ème anniversaire de la Révolution d’Août 1945 et l’indépendance du Vietnam

 

 

« Le Vietnam a le droit d'être libre et indépendant et, en fait, est devenu un pays libre et indépendant. Tout le peuple du Vietnam est décidé à mobiliser toutes ses forces spirituelles et matérielles, à sacrifier sa vie et ses biens pour garder son droit à la liberté et à l'indépendance1 »

 

L

-Ho Chi Minh, 2 septembre 1945

 

 

’histoire de l’Indépendance du Vietnam en 1945 est l’histoire d’une victoire collective, d’une victoire de l’unité du peuple, d’une victoire de l’intelligence et d’une victoire de la volonté de toutes les constituantes du pays, sociale et politique soient-

elles d’embrasser tout simplement la liberté.

 

 

Pour plus de Quatre-vingts ans, le peuple vietnamien fut « victime » d’un fascisme français et japonais, et d’un crime capitaliste. Politiquement, il fut privé de toutes ses libertés, fracturé sous trois régimes politiques différents dans le Nord, le Sud et le centre du pays et privé de toute liberté d’expression d’opinion publique. Économiquement, il a été étouffé et exploité et puis noyé dans la misère et la pauvreté. Le peuple vietnamien a vu ses forêts, ses matières premières et ses mines exploitées, il a été obligé de payer des impôts au colonisateur qui a détenu le pouvoir monétaire, a empêché la bourgeoisie vietnamienne de s’accroitre et a poussé les paysans et les commerçants à la misère et à la vulnérabilité. Suite à tout ce qu’il a vécu, le pays a connu la famine qui a conduit à la mort de deux millions de ses citoyens et patriotes.

 

La question qui se pose est comment le Vietnam a pu réussir sa révolution ? Une révolution qui, d’aprèsl’Historien Thomas Hodgkin3, est importante sur un niveau international, dans le sens où elle a marqué le passage de l’ère de la colonisation à l’autre de la décolonisation.

 

 

 

Citation extraite du discours de Hi Chi Minh , 1er président de la République du Vietnam. Discours prononcé à Hanoi le 2 septembre 1945.

https://www.lecourrier.vn/thomas-hodgkin-et-la-revolution-vietnamienne-daout-1945/518902.html Hodgkin

Thomas Hodgkin est un historien britannique né en 1831 et mort en 1913.

En analysant l’histoire, l’historien a pu identifier huit causes qui ont fait que cette révolution ait réussie. Parmi elles :

- la mobilisation du peuple par le Viet Minh (le Front de l’indépendance du Vietnam) en 1941 et leur stratégie de refuser toute collaboration avec les impérialistes. D’après le manifeste du parti communiqué le 25 octobre 1941, la ligne de conduite a été rendue publique, claire et résumée en trois points concis :

 

1- Rendre l’indépendance au Vietnam en chassant les fascistes français et japonais. 2- S’Allier à toute force ayant le même objectif.

3- Mettre en place une république démocratique du Vietnam.

 

 

En passant le détail autour de la défaite française et puis japonaise et les conflits qui les réunissaient , 4il est plus important de voir comment est-ce que le Viet Minh a pu travailler intelligemment et sur un niveau local pour unifier le peuple, de manière clandestine en premier lieu en mettant en place des bases de Guérilla dans plusieurs provinces du pays ainsi que des zones de gouvernement révolutionnaire. Le Viet Minh élevait la conscience politique du peuple et le préparait sans cesse à une insurrection armée en 1945.

 

En mois d’Août de l’année 1945, Plusieurs sont les villes qui ont connu des manifestations en haussant les drapeaux rouges à étoile jaune. Le 17 et le 18 c’est à Hanoi où cela se passe. Face au Palais du gouverneur, les vietnamiens manifestaient, arrêtés par deux grandes portes, ils escaladèrent les grilles de fer et atteignent la cour principale. Quelques instants après, c’est à la hampe principale du palais où flottaient les drapeaux vietnamiens déclarant la victoire du peuple vietnamien qui est désormais libre.

 


Le 2 septembre 1945, fut le Grand jour, Ho Chi Minh, la grande figure anticolonialiste, fondateur du parti communiste vietnamien, le génie derrière l’insurrection armée du 19 Août 1945 fut premier président la république démocratique du Vietnam et prononça un discours face à plus de cinq cent mille personnes pour proclamer la déclaration de l’indépendance du Vietnam, un pays

qui a à la fois souffert et combattu pour arriver là où il est aujourd’hui.

 

 

 

4 https://www.lecourrier.vn/aout-septembre-1945-un-tournant-pour-le-vietnam-suite/185507.html

Suite à cette grande victoire tant attendue, des comités populairesfurent constitués pour renverser les machines féodales, les détenus politiques furent libérés et les traitres condamnés. Des mesures sociales furent prise, les terres communales partagées, les entreprises mises en place par le colonisateur furent rendues au gouvernement. Mais encore plus important, les libertés furent garanties, les ethnies traitées équitablement et les femmes reçurent les mêmes droits que les hommes.

 

Après un combat de plus de Quatre-vingts ans, la République Démocratique du Vietnam fut déclarée et le vietnamien fut libre.

 

« Un peuple qui s'est obstinément opposé à la domination française pendant plus de quatre- vingts ans, un peuple qui, durant ces dernières années, s'est résolument rangé du côté des Alliés pour lutter contre le fascisme, ce peuple a le droit d'être libre, ce peuple a le droit d'être indépendant.».

-Ho Chi Minh, 2 septembre 1945

 

(Par CHERRAT Zaïnab)

source : ambassade du Vietnam en Algérie

http://mouvementcommuniste.over-blog.com/2020/08/le-vietnam-libre.html


 

LE DIPLOMATE HO CHI MINH

Homme politique et homme de culture exceptionnel, Hô Chi Minh aura aussi été un diplomate brillantissime.
source vendredi, mai 22, 2020 08:49 

Le Président Hô Chi Minh et la délégation du gouvernement vietnamien chaleureusement accueillis par les Polonais en juillet 1957. Photo d’archive
Hanoï (VNA) - Homme politique et homme de culture exceptionnel, Hô Chi Minh aura aussi été un diplomate brillantissime. Son charisme inégalé et sa fine connaissance de l’autre lui ont valu l’estime et l’admiration de celles et ceux qui ont eu la chance de le rencontrer, et au Vietnam des réussites diplomatiques importantes.

Le style diplomatique de Hô Chi Minh est le résultat d’un subtil dosage de patriotisme, de culture et de tradition diplomatique vietnamienne. C’est en tout cas ce qui ressort des propos de Lê Hai Binh, chef adjoint du service de l’information internationale, à la Commission centrale de propagande et d’éducation du Parti communiste vietnamien. D’après lui, le charisme du Président Hô Chi Minh explique le respect que lui vouait n’importe quel interlocuteur, y compris un adversaire ou un ennemi.

«En 1923, suite à sa rencontre avec le jeune patriote Nguyên Ai Quôc (le pseudonyme du Président Hô Chi Minh de l’époque), le journaliste et poète soviétique Ossip Mandelstam a fait cette remarque : «Chez Nguyên Ai Quôc, on trouve une culture, celle de l’avenir.  Ses gestes nobles et sa voix grave me font penser au futur et à la perspective d’une fraternité mondiale immense comme un océan », raconte-t-il.

Simple, naturel mais distingué, convivial et sincère mais courtois, voilà les qualificatifs qu’utilisent les politiciens et les historiens en écrivant sur Hô Chi Minh. Selon Lê Hai Binh, rares dans le monde sont les dirigeants qui auront autant séduit leurs interlocuteurs que le leader vénéré des Vietnamiens. Son art comportemental se résume en quelques mots.

« Premièrement, Hô Chi Minh agit toujours dans les intérêts de son peuple. Deuxièmement, son comportement allie humanité et culture. Troisièmement, il réussit toujours à cerner la personnalité de son interlocuteur et à trouver par conséquent la manière appropriée de l’approcher et de le convaincre », résume-t-il.

Toujours selon Lê Hai Binh, le style diplomatique de Hô Chi Minh est tout à fait représentatif de l’identité culturelle vietnamienne, qui inclut pacifisme et humanité, tolérance et flexibilité. Si Hô Chi Minh est un exemple moral pour les Vietnamiens, son style diplomatique est aussi un exemple pour tous les hommes politiques du monde, conclut-il. - VOV/VNA


source :  https://fr.vietnamplus.vn/le-diplomate-ho-chi-minh/138705.vnp


 

VIETNAM : LE PRESIDENT HO CHI MINH, HÉROS DE LA LIBERATION NATIONALE ET EMINENT HOMME DE CULTURE DU VIETNAM

Le Président Hô Chi Minh, héros de la libération nationale

12/05/2020 14:08

Le Président Hô Chi Minh, Père de la nation, est une célébrité mondiale, dont la vie est devenue une légende. Son patriotisme et son sacrifice pour le pays ont toujours valeur d’exemple pour toute l’humanité.

>>Hô Chi Minh, le grand Père de la nation
>>Hô Chi Minh, la passion d’un peintre portraitiste
>>Alain Ruscio : "Hô Chi Minh, un exemple qui reste très actuel"

 

Fin 1920, le Président Hô Chi Minh (debout) participa au XVIIIe Congrès de Tours (France), en qualité de seul délégué officiel des pays colonisés de l’Indochine.

Photo : VNA/CVN


Hô Chi Minh, de son vrai nom Nguyên Sinh Cung, puis également connu sous le nom de Nguyên Tât Thành (Nguyên grandes espérances), Nguyên Ai Quôc (Nguyên le patriote) ou encore Hô Chi Minh plus tard, est né le 19 mai en 1890 dans une famille de lettrés attachée aux paysans, au village de Hoàng Trù, commune de Kim Liên, district de Nam Dàn, province de Nghê An (Centre). Militant communiste et homme d’État vietnamien, il est le fondateur de l’actuel Parti communiste vietnamien et de la République démocratique du Vietnam.

Esprit d’indépendance et patriotisme ardent
 
Témoin dès son adolescence de la souffrance de son peuple sous le double joug colonial et féodal, il en prit conscience très tôt et participa à la lutte contre le régime d’impôts au Centre du Vietnam. Animé de son patriotisme ardent et de son esprit d’indépendance, il se décida à chercher lui-même une nouvelle voie pour la libération nationale, se refusant marcher sur les traces de ses prédécesseurs.

À l’âge de 21 ans, le jeune Nguyên Tât Thành quitta sa Patrie le 5 juin 1911 sous le nom de Van Ba, à bord du navire Amiral Latouche-Tréville, débutant son long parcours de travail, d’études et de participation à la lutte des ouvriers et travailleurs, où il trouva la voie de l’indépendance et de la liberté nationales. Cette date est un jalon particulièrement important non seulement dans la vie d’un homme mais encore pour l’histoire de toute une nation.

À ce moment-là, ce jeune homme n’avait pas encore conscience de la noble tâche historique qui lui incombait, et rien ne laissait aussi supposer la portée historique de ce départ. Et l’histoire a montré qu’après plusieurs décennies d’activités à l’étranger, un jeune homme à la recherche de la voie du salut national, Nguyên Tât Thành, est devenu le guide de toute une nation...

La France fut le premier pays où Nguyên Tât Thanh voulut aller dans sa recherche de la voie du salut national. Après son séjour dans l’Hexagone, il poursuivit son parcours sur plusieurs continents afin d’observer, d’étudier et d’expérimenter, allant n’importe où pour constater que les peuples colonisés subissaient la même existence misérable et que le colonialisme commettait des crimes barbares.

Se renseignant sur le colonialisme français, Nguyên Tât Thành comprit  mieux le colonialisme en général, ressentant de la compassion pour la classe ouvrière et, plus généralement, pour tous les travailleurs opprimés.
 
À l’issue de ces premières années de quête de la voie du salut national, Nguyên Tât Thành trouva celle de la libération nationale. Cela fut le deuxième  grand tournant de sa vie révolutionnaire, marqué par son départ fin 1917 de la Grande-Bretagne pour retourner en France. Il rentra dans ce pays pour participer au mouvement des Viêt kiêu (Vietnamiens résidant à l’étranger) ainsi qu’à celui des ouvriers français.

À cette époque-là, il se joignit à la lutte des travailleurs, parti-cipant aux activités politiques, socioculturelles, scientifiques et artistiques, ainsi qu’à plusieurs organisations politiques, adhérant notamment à la Section française de l’Inter-nationale ouvrière (SFIO), prédécesseur du Parti socialiste français.

En juin 1919, il exposa, lors de la conférence de Versailles, les Revendications en huit points de ses compatriotes vietnamiens résidant en France. Celles-ci, qui exprimaient les souhaits du peuple vietnamien, eurent une forte influence sur les Vietnamiens vivant à l’étranger comme dans le pays.

Fin 1920, lors du XVIIIe Congrès  de la SFIO, organisé à Tours (France), il fut présent en qualité de seul délégué officiel des pays colonisés de l’Indochine. Il  vota, comme la majorité des délégués participants, pour la IIIe Internationale (Internationale communiste), et participa à la création de la Section française de l’Internationale communiste (SFIC), futur Parti communiste français (PCF). Cet événement  compléta sa quête de la voie du salut national qui passait par la voie de la révolution prolétarienne.

En 1921, il fut l’un des fondateurs du groupe militant de l’Union intercoloniale, dédiée à des réflexions sur la domination et les voies d’indépendance dans les colonies françaises. Il prit alors le nom de Nguyên Ai Quôc. Fort de ses idées anticolonialistes, en juin 1923, il quitta  clandestinement la France pour se rendre à Moscou. Il y rejoignit l’administration soviétique et y renforça ses convictions politiques.

En 1925,  après son arrivée en Chine, à Guangzhou, il fonda   l’Association de la jeunesse révolutionnaire du Vietnam, qui créa en juin de la même année l’hebdomadaire Thanh Niên (Jeunesse).

En 1930, Nguyên Ai Quôc présida, le 3 février à Hong Kong, une conférence unificatrice pour créer le Parti communiste du Vietnam (PCV). Le 28 janvier 1941, après 30 ans d’activités à l’étranger, il rentra au Vietnam et dirigea sur le terrain la Révolution vietnamienne.

En mai 1941, il présida le 8e plénum du Comité central du Parti, perfectionnant la ligne politique pour le salut national et de libération nationale. En août 1942, il prit alors le nom de Hô Chi Minh. En mission en Chine, il fut arrêté par l’administration de Tchang Kaichek et emprisonné jusqu’en septembre 1943. Pendant plus d’un an de prison, il composa une série de poèmes, regroupés dans son Carnet de prison.

Déclaration d’indépendance
 

Hô Chi Minh au maquis du Viêt Bac en 1951. 

Photo : VNA/CVN


Lors de la Conférence nationale du Parti tenue à Tân Trào, province de Tuyên Quang (Nord), le 17 août 1945, Hô Chi Minh fut élu président du Comité national de libération du Vietnam, dirigeant l’insurrection générale dans l’ensemble du pays pour la prise du pouvoir. Le 28 août 1945, il fut désigné président du gouvernement révolutionnaire provisoire de la République démocratique du Vietnam, assumant en même temps le poste de ministre des Affaires étrangères.

Le 2 septembre 1945, à l’historique place de Ba Dinh, à Hanoï, le Président Hô Chi Minh proclama la Déclaration d’indépendance fondant la République démocratique du Vietnam.

Il s’éteignit à Hanoï le 2 septembre 1969, à l’âge de 79 ans. Depuis sa mort, le Vietnam a connu des changements spectaculaires. Il est aujourd’hui à la croisée d’une ère nouvelle mais l’empreinte idéologique et morale du grand leader reste gravée dans le cœur de chaque Vietnamien et de ses amis internationaux.

Dans sa résolution adoptée lors de la 24e session de la Conférence générale en 1987 à Paris, l’UNESCO a rendu hommage au Président Hô Chi Minh, héros de la libération nationale et éminent homme de culture du Vietnam.


Synthèse de Huong Linh/CVN

https://lecourrier.vn/le-president-ho-chi-minh-heros-de-la-liberation-nationale/778136.html