VIETNAM

Dans VIETNAM

PARTI COMMUNISTE BRITANNIQUE : L'INNOVATION, LA CREATIVITE DANS LA CONSTRUCTION DU SOCIALISME AU VIETNAM

Par Le 08/08/2021

7 Août 2021

L’article du chef du PCV sur les questions théoriques et pratiques du socialisme et du chemin vers le socialisme au Vietnam a mis en relief l’innovation et la créativité dans la construction du socialisme.
 vendredi, août 06, 2021 15:00 
Hanoi (VNA) – L’article du secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV) Nguyên Phu Trong sur certaines questions théoriques et pratiques du socialisme et du chemin vers le socialisme au Vietnam a mis en exergue l’innovation et la créativité dans la construction du socialisme au Vietnam, a estimé un officiel du Parti communiste britannique (CPB).
 

Le PCV a non seulement appréhendé les principes de base du marxisme-léninisme, mais aussi les a également appliqués avec succès dans la réalité de la société vietnamienne et a renforcé la position du Vietnam dans le monde, a indiqué à l’Agence vietnamienne d’information (VNA) au Royaume-Uni le membre du Comité des relations extérieures du CPB, Kenny Coyle.

L’article a été écrit à l’occasion du 131e anniversaire du Président Hô Chi Minh (19 mai 1890 - 19 mai 2021) et de l’élection des députés à la 15e Assemblée nationale et aux Conseils populaires à tous les niveaux pour le mandat 2021-2026 (23 mai 2021).

Dans cet article, le chef du PCV a affirmé que l’indépendance liée au socialisme est la ligne directrice fondamendate de la révolution vietnamienne et également le point clé de l’héritage idéologique du Président Hô Chi Minh.

Dès sa naissance et tout au long de la lutte révolutionnaire, le PCV a toujours affirmé que le socialisme est la finalité et l’idéal du PCV et du peuple vietnamien, que s’avancer vers le socialisme est une demande objective et le chemin incontournable de la révolution vietnamienne.

La société socialiste que le peuple vietnamien s’efforce d’édifier est une société où le peuple est riche, le pays puissant, démocratique, équitable et civilisé, a affirmé le secrétaire général Nguyên Phu Trong.

Elle se distingue par une économie de développement élevé basée sur les forces de production modernes avec les rapports de production progressifs et adaptés ; une culture avancée et imprégnée d’identité nationale ; un État de droit socialiste du peuple, par le peuple, pour le peuple qui est dirigé par le Parti communiste et entretient des relations amicales et coopératives avec les pays du monde entier.

Selon Kenny Coyle, l’article a apporté un éclairage sur les succès du Vietnam et met en évidence la vitalité d’un Vietnam moderne. Il a estimé que le PCV ne suit pas une approche dogmatique du marxisme-léninisme, ne se laisse pas influencer des idéologies antisocialistes qui pourraient conduire le pays à tomber au nouveau piège colonial.

Il a souligné que le processus de rénovation avec le développement d’une économie de marché à orientation socialiste a aidé le PCV à éviter la stagnation et à tracer une voie innovante et créative dans la construction du socialisme.

Le membre du Comité des relations extérieures du CPB, qui s’est rendu au Vietnam au moins à six reprises entre 2000 et 2019, s’est déclaré impressé par les réalisations du pays dans l’amélioration du niveau de vie de sa population depuis le début l’œuvre de rénovation en 1986.

Kenny Coyle a affirmé le rôle important du PCV dans la cause de la libération nationale et de la construction du socialisme, menant un petit pays opprimé par le colonialisme et l’impérialisme, ravagé par la guerre, à surmonter toutes les difficultés et les défis pour entrer dans une période de stabilité et de prospérité.
 
Il a également souligné que la lutte de libération nationale et la construction du socialisme du peuple vietnamien est toujours une source d’inspiration pour les communistes britanniques.

Toute personne intéressée par le développement continu du marxisme-léninisme, les étapes de transition du socialisme et les opportunités de renouveau socialiste dans le monde devrait étudier les contributions théoriques et pratiques du PCV à la construction du socialisme, a-t-il conclu. – VNA

source : https://fr.vietnamplus.vn/cpb-linnovation-la-creativite-dans-la-construction-du-socialisme-au-vietnam/162457.vnp

Tag(s) : #CPB#PCV#vietnam#Communiste

Dans VIETNAM

LE VIETNAM SOUHAITE COOPERER AVEC CUBA POUR DES VACCINS ANTI-COVID-19

Par Le 30/07/2021

29 Juillet 2021

 

Hanoi, 29 juillet (Prensa Latina) Le premier ministre Pham Minh Chinh a exprimé aujourd’hui l’intérêt du Vietnam à intensifier la coopération avec Cuba dans les essais cliniques, l’octroi de licences, la fourniture et le transfert de technologie pour produire des vaccins contre la Covid-19. 

En recevant l’ambassadeur cubain sur place, Orlando Hernández Guillén, le chef du gouvernement a salué les progrès de l’île dans ce domaine et a exposé ceux de son pays, qui travaille sur trois candidats vaccinaux, dont l’un est à un stade très avancé.

Il a rappelé qu’au début du mois, il s’était entretenu par téléphone avec son homologue cubain, Manuel Marrero, sur les perspectives de collaboration bilatérale dans divers domaines, et que l’une de celles qui avaient le plus de chances immédiates de se concrétiser était celle concernant les vaccins anti-Covid-19.

L’idée a également été abordée hier par les principaux dirigeants des partis communistes des deux nations, Nguyen Phu Trong et Miguel Diaz-Canel, lors d’un échange téléphonique au cours duquel ils ont réaffirmé l’amitié immuable entre le Vietnam et Cuba.

Déjà à la mi-juin, lors d’une réunion virtuelle, les ministres de la Santé du Vietnam, Nguyen Thanh Long, et de Cuba, José Ángel Portal, avaient évoqué la fourniture d’un vaccin contre la maladie, en particulier Abdala, et le transfert de technologie pour sa production dans le pays Indochinois.

L’ambassadeur Hernández Guillén a manifesté à Minh Chinh que la légation cubaine à Hanoi resterait en contact étroit avec les institutions compétentes pour promouvoir la coopération en matière d’immunisants et tous les autres domaines couverts par les relations bilatérales.

À cette occasion, au nom du Parti communiste, de l’État et du peuple vietnamiens, le chef du gouvernement a fait symboliquement don au diplomate insulaire de 10 mille tonnes de riz pour aider Cuba à faire face aux difficultés alimentaires découlant du blocus des États-Unis et de la pandémie de Covid-19.

Nous accompagnerons côte à côte le peuple cubain qui, dans les moments les plus difficiles de notre histoire, a été avec nous et a rendu valide la phrase de son dirigeant Fidel Castro 'Pour le Vietnam Cuba est prête à donner jusqu’à son propre sang', a déclaré Minh Chinh.

Deux mille autres tonnes de riz ont été données par le Comité du Parti communiste à Hanoi à La Havane, en geste fraternel de capitale à capitale.

Ces dons, a souligné Minh Chinh, démontrent les liens particuliers de fraternité et de solidarité qui nous unissent à Cuba.

peo/rgh/asg

source:http://frances.prensa-latina.cu/index.php?option=com_content&view=article&id=886834:le-vietnam-interesse-a-cooperer-avec-cuba-pour-des-vaccins-anti-covid-19&opcion=pl-ver-noticia&catid=49&Itemid=101

Tag(s) : #Cuba#vietnam

Dans VIETNAM

MESSAGE DE SOLIDARITE DU VIETNAM AVEC LE PEUPLE CUBAIN FRERE

Par Le 23/07/2021

22 Juillet 2021

L'Union des organisations d'amitié du Vietnam et l'Association d'amitié Vietnam-Cuba ont envoyé un message, affirmant la solidarité fidèle et le soutien ferme du peuple vietnamien au peuple cubain frère.
 jeudi, juillet 22, 2021 17:22 

 

Des Cubains participent à un rassemblement pour exprimer leur détermination à défendre la révolution et la souveraineté nationale à La Havane, le 17 juillet. Photo : VNA
Hanoï (VNA) - A la nouvelle de récentes évolutions à Cuba, l'Union des organisations d'amitié du Vietnam et l'Association d'amitié Vietnam-Cuba ont envoyé un message affirmant la solidarité fidèle et le soutien ferme du peuple vietnamien au peuple cubain frère.

« Nous nous opposons fermement à tous les complots, actions et fausses nouvelles visant à provoquer des troubles politiques et l'instabilité à Cuba », ont écrit les deux organisations vietnamiennes dans leur message. 

Toutes les personnes de bon sens dans le monde comprennent que la politique d'embargo imposée par l’administration américaine contre Cuba depuis près de 60 ans est la cause des difficultés dans la vie des Cubains aujourd'hui. Les mesures de durcissement des sanctions prises d’avril 2019 à décembre 2020 ont fait perdre plus de neuf milliards de dollars à l'économie cubaine.
 
Face aux graves impacts de la pandémie de COVID-19, le gouvernement cubain a redoublé d’efforts et mis en œuvre de manière proactive toutes les solutions pour assurer la vie des populations, tout en accordant, en collaboration avec la communauté internationale, des aides médicales et humanitaires contre le coronavirus.
Pour les peuples épris de paix du monde entier, Cuba est un symbole de la solidarité internationale, de la volonté inébranlable de lutter pour la liberté, la paix, l'indépendance nationale, la souveraineté nationale et la dignité humaine.
 
L'Union des organisations d'amitié du Vietnam et l'Association d'amitié Vietnam-Cuba ont appelé l’administration américaine à mettre fin à sa politique hostile et à lever immédiatement l'embargo économique et financier unilatéral contre Cuba, à normaliser les relations avec Cuba, et à respecter les droits du peuple cubain de choisir sa propre voie du développement et son propre régime social.

Le peuple vietnamien n'oublie jamais la solidarité indéfectible et les soutien et assistance généreux accordés par le peuple cubain au peuple vietnamien dans les moments les plus difficiles.

Le peuple vietnamien se tiendra toujours côte à côte, s'unira et soutiendra le peuple cubain dans toutes les situations.

Les organisations vietnamiennes se sont déclarées convaincues qu’avec les efforts du Parti et du gouvernement cubains, la tradition révolutionnaire, la volonté, la détermination, la sagesse et le courage du peuple cubain, Cuba surmonterait les difficultés actuels et que le pays mènerait à bien le processus d’actualisation de son modèle socio-économique. -VNA

source : https://fr.vietnamplus.vn/message-de-solidarite-du-vietnam-avec-le-peuple-cubain/161823.vnp

Tag(s) : #vietnam#Cuba

Dans VIETNAM

LE VIETNAM EST CONFIANT DANS LA CAPACITE DE CUBA A SURMONTER LES DIFFICULTES

Par Le 18/07/2021

17 Juillet 2021

 

Le Vietnam est confiant dans la capacité de Cuba à surmonter les difficultés
 
Hanoi, 16 juil. (Prensa Latina) Le renforcement du blocus américain contre Cuba a aggravé la situation économique et sociale de l'île, mais le peuple cubain s'en sortira, a déclaré aujourd'hui Le Thi Thu Hang, porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères.

En fait, nous avons des nouvelles que peu après les troubles et les manifestations du 11 juillet, la vie dans la nation des Caraïbes s'est stabilisée, a déclaré Mme Hang lors de sa conférence de presse habituelle du jeudi.

Nous pensons que Cuba surmontera les difficultés liées au blocus et à la pandémie de Covid-19, et qu'elle pourra continuer à mettre en œuvre avec succès la modernisation de son modèle économique et social.

Une fois de plus le Vietnam appelle les États-Unis à mettre fin au blocus économique, commercial et financier et à leur politique hostile et unilatérale contre l'île, dans l'intérêt des deux peuples et pour la paix, la stabilité et le développement de la région et du monde.

Hang a exprimé que son pays se souvient toujours de la solidarité de Cuba dans les moments les plus difficiles. Le Vietnam sera toujours aux côtés du peuple cubain et lui apportera le plus grand soutien possible.

Hier, dans un article publié dans le journal électronique du Parti communiste, l'universitaire et vice-président permanent de l'Association d'amitié Vietnam-Cuba, Nguyen Viet Thao, a affirmé que les tentatives de "révolution de couleur" sur l'île sont vouées à l'échec le plus retentissant.

L'ancienne directrice adjointe de l'Académie nationale de politique Ho Chi Minh a déclaré que rien ne peut changer le cours de l'histoire dans la plus grande des Antilles, car la grande majorité des Cubains soutiennent la révolution.

Le même jour, le Club des anciens étudiants vietnamiens à Cuba a publié une déclaration condamnant les actes de vandalisme et de déstabilisation sur l'île et a réaffirmé son soutien à la Révolution et au peuple cubain.

Partageant l'avis de M. Thao, l'organisation a dénoncé le fait que de tels actes étaient incités depuis l'étranger, puis exagérés par une manipulation grossière via les réseaux sociaux.

jcm/asg

source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=462635&SEO=confia-vietnam-en-que-cuba-superara-dificultades

Tag(s) : #vietnam#Cuba

Dans VIETNAM

VIETNAM : QUELQUES QUESTIONS THEORIQUES ET PRATIQUES SUR LE SOCIALISME ET LA VOIE VERS LE SOCIALISME

Par Le 11/07/2021

11 Juillet 2021

un texte de M. NGUYEN Phu Trong, Secrétaire général du Parti communiste du Vietnam,

 

Quelques questions théoriques et pratiques sur le socialisme et la voie vers le socialisme au Vietnam
Le socialisme et la voie vers le socialisme au Vietnam est un sujet théorique et pratique fondamental au contenu vaste, varié et compliqué, d’autant plus que les approches sont diversifiées. Son traitement exige des recherches soigneuses sur la base d’une analyse approfondie et scientifique des réalités. Dans le cadre de cet article, je me permets de me limiter à quelques aspects du sujet. En partant des réalités vietnamiennes, j’essaierai de répondre aux questions suivantes : Qu’est-ce le socialisme ? Pourquoi le Vietnam choisit la voie du socialisme ? Que faire et comment faire pour progressivement construire le socialisme au Vietnam ?Qu’est-ce qui peut être dégagé des réalités de l’œuvre de renouveau et de progression vers le socialisme au Vietnam durant ces dernières années ?
Le socialisme est généralement abordé sous trois angles : le socialisme en tant que théorie, le socialisme en tant que mouvement et le socialisme en tant que régime politique. Sous chacun de ces trois angles, les manifestations du socialisme se diversifient en fonction de la vision du monde et du niveau de développement au moment historique où il est abordé. Le socialisme dont il est question dans cet article est le socialisme scientifique fondé sur le marxisme-léninisme contemporain. Quelle définition à donner au socialisme et quelle direction prendre pour y parvenir en adéquation avec le contexte particulier du Vietnam ?
Au temps de l’Union soviétique et du système des pays socialistes dans le monde, le choix du socialisme au Vietnam n’était pas une question à discuter ; il s’imposait comme une évidence. Or, depuis l’effondrement du modèle socialiste en Union soviétique et dans plusieurs pays d’Europe de l’Est, avec comme corollaire le déclin de la révolution mondiale, ce choix devient sujet de discussions, parfois vives. Les forces anticommunistes et les opportunistes politiques, excités, ne manquent pas l’occasion pour déformer la réalité et intensifier les actes de destruction. Dans le rang même des révolutionnaires, l’on constateune vague de pessimisme et de doute sur la justesse et le caractère scientifique du socialisme. Les pessimistes attribuent facilement la dissolution de l’Union soviétique et des régimes socialistes en Europe orientalaux erreurs du marxisme-léninisme et au choix de la voie du socialisme. Ils défendent alors l’idée selon laquelle nous avons choisi le mauvais chemin et que la déviation est nécessaire. Pire encore, certaines personnes, en regrettant la confiance qu’elles avaient mise dans le marxisme-léninisme et le socialisme, ont carrément adopté les arguments adverses et la négation du socialisme. La réalité appuie- t- elle ce sentiment ?Le capitalisme, y compris dans les pays traditionnellement capitalistes, est-il toujours bel et bien développé ? Le Vietnam a-t-il choisi le mauvais chemin ?
Nous reconnaissons que le capitalisme n’est jamais aussi globalisé et qu’il a permis d’atteindre de grandes réalisations, notamment en ce qui concerne la libéralisation et le développement des forces de production ainsi que le développement scientifique et technologique. Plusieurs pays capitalistes développés, sur la base de leurs performances économiques et en raison de la lutte de la classe ouvrière et des travailleurs, ont adopté des réajustements conduisant à l’institutionnalisation des acquis sociaux plus progressistes qu’auparavant. Depuis le milieu de la décennie 1970 et surtout depuis l’effondrement de l’Union soviétique, le capitalisme mondial, poussé par le besoin de s’adapter à la nouvelle conjoncture, s’est efforcé de se réajuster en promouvant les politiques de « néolibéralisme » au niveau mondial, ce qui lui a donné de nouvelles marges de développement qui restent inépuisées.
Néanmoins, le capitalisme n’arrive toujours pas à remédier aux contradictions fondamentales qui lui sont propres. Les crises continuent à s’éclater. En 2008 et en 2009, nous avons assisté à une crise financière et à une récession économique qui, à partir des Etats-Unis, se sont répandues rapidement à d’autres centres capitalistes et ont impacté la presque totalité des pays du monde. Les Etats et Gouvernements occidentaux ont introduit des masses monétaires colossales pour sauver, sans véritables succès, les groupes économiques transnationaux, les géants industriels, financiers, bancaires et boursiers. Au jour d’aujourd’hui, nous voyons sévir une nouvelle crise multi facette d’ordre sanitaire, sociale, politique et économique, sous l’impact conjugué de la pandémie du Covid-19 et de la quatrième révolution industrielle. La régression économique a mis en lumière  de nombreuses inégalités sociales au sein même des sociétés capitalistes : le recul du niveau de vie de la majorité des travailleurs, la montée du chômage, l’écart accentué entre riches et pauvres, l’aggravation des désaccords et conflits entre groupes ethniques. Les situations de « mauvais développement », les paradoxes de l’anti-développement se sont dirigés de la sphère économique et financière vers le domaine social, provoquant l’explosion des conflits sociaux. A maints endroits, une question économique s’est vite transformée en question politique, accompagnée de grèves et de manifestations qui ébranlent le pouvoir. Ces réalités démontrent que le marché libre du capitalisme n’est pas capable à lui seul de régler les difficultés et que, bien au contraire, il peut, dans de nombreux cas, provoquer de graves dégâts aux pays pauvres et accentuer le conflit entre le travail et le capital sur le plan mondial. Elles mettent en faillite les théories économiques ou les modèles de développement jusqu’ici en mode, vantés par les politiciens capitalistes et leurs experts comme optimaux.
La crise économique-financière et, dans son sillage, la crise énergétique, la crise alimentaire, l’épuisement des ressources naturelles, la régression environnementale, entre autres, sont en train de poser des défis monstrueux pour la survie et le développement de l’humanité. Ces défis sont le résultat d’un processus de développement socio-économique au cours duquel le profit est considéré comme l’objectif ultime, l’appropriation des richesses et la consommation croissante des biens matériels comme critères de civilisation, les intérêts individuels comme pilier de la société.Les crises en cours justifient encore une fois le non durabilité économique,sociale et environnementale du mode de production et de consommation capitaliste. Selon plusieurs analystes, ces crises ne pourront pas être résolues de manière radicale dans le cadre du capitalisme.
Les mouvements de contestations sociales éclatées récemment dans plusieurs pays capitalistes nous dévoilent la réelle nature des institutions politiques capitalistes. En réalité, les institutions « démocratiques et libérales » que l’Occident s’est déployé à promouvoir et à imposer sur le reste du monde ne garantissent pas du tout que le pouvoir soit dans les mains du peuple, par le peuple et pour le peuple, quoique ceci est le facteur le plus caractérisant de la démocratie. En réalité, ces institutions restent essentiellement tributaires à une minorité riche et au service des grands groupes capitalistes. Une toute petite minorité représentant à peine 1% de la population mondiale s’est appropriée de la majorité des richesses et des moyens de production. Détenteur des trois quarts des ressources financières et des savoirs ainsi que des mass-médias les plus importants, elle domine l’ensemble de la société. C’est la raison profonde qui a déclenché le mouvement « 99 contre 1 » aux Etats-Unis en début de 2011, mouvement qui s’est ensuite élargi dans de nombreux pays capitalistes. Le phénomène d’égalité des droits sans l’égalité de moyens(d’exercice de ces droits) a conduit à ce que la démocratie reste purement formelle. Dans la vie politique, le pouvoir du peuple sera accablé là où le pouvoir de l’argent domine. C’est pourquoi dans les pays capitalistes développés, les élections dites « libres » et « démocratiques » qui peuvent changer des gouvernements, ne peuvent pas changer les forces dominantes : derrière les systèmes multipartites, c’est toujours la dictature des groupes capitalistes. 
Nous avons besoin d’une société dans laquelle le développement doit être au service de l’homme, et non pas une société basée sur la recherche du profit par l’exploitation de l’homme au détriment de la dignité humaine.  Nous avons besoin d’un développement économique qui va de pair avec le progrès et l’équité sociale, et non pas un développement qui accentue l’écart de richesse et les inégalités sociales. Nous avons besoin d’une société humaniste et solidaire qui s’oriente vers les valeurs progressistes, et non pas une société régie par la concurrence inéquitable, soumise à la loi du plus fort au profit d’une minorité d’individus et de groupes. Nous avons besoin d’un développement durable et en harmonie avec la nature afin de préserver l’environnement de vie sain pour les générations futures, et non pas un développement fondé sur l’exploitation, l’appropriation des ressources naturelles, sur la consommation démesurée et la destruction de l’environnement. Nous avons besoin d’un système politique dans lequel le pouvoir est véritablement dans les mains du peuple, par le peuple et pour le peuple, et non pas pour une minorité riche. Ces belles aspirations sont les véritables valeurs du socialisme vers lesquelles notre feu président Ho Chi Minh, notre Parti et notre peuple ont choisi de s’orienter.
Le peuple vietnamien a traversé une longue et difficile lutte révolutionnaire  contre le joug colonial et l’envahissement impérialiste pour protéger l’indépendance et la souveraineté sacrée du pays, la liberté et le bonheur du peuple sous la devise « Rien n’est plus précieux que l’Indépendance et le Liberté ».
L'indépendance nationale associée au socialisme constitue la ligne directrice fondamentale et transversale de la révolution vietnamienne, l’élément essentiel de l'héritage idéologique du Président Ho Chi Minh. Fort de ses expériences empiriques enrichies par la théorie révolutionnaire et scientifique du marxisme-léninisme, Hô Chi Minh a tiré une conclusion profonde et pertinente : seuls le socialisme et le communisme sont en mesure de résoudre de manière radicale la question de l’indépendance nationale, d’apporter à tous les peuples, à toutes les nations la liberté, la prospérité et le vrai bonheur.
Dès sa fondation et tout au long de sa lutte révolutionnaire, le Parti communiste du Vietnam (PCV) affirme, avec persévérance, que le socialisme est le but et l’idéal du PCV et du peuple vietnamien, que le choix du socialisme est une exigence objective et la voie évidente de la révolution vietnamienne. En 1930, dans son Manifeste, le Parti communiste du Vietnam a préconisé de menerune révolution nationale, démocratique, populaire sous la direction de la classe ouvrière, d’avancer vers le socialisme sans passer par l’étape du capitalisme. A la fin du 20èmesiècle, malgré l’effondrement d’un grand bloc du socialisme réel, la disparition du système des pays socialistes, la crise et le déclin du mouvement socialiste, le Parti communiste du Vietnam reste persévérant. "Notre Parti et notre peuple sont déterminés à construire lepays par la voie du socialisme fondé sur le marxisme-léninisme et les pensées de Ho Chi Minh". Lors du 11ème Congrès du Parti (janvier 2011), nous réaffirmons, dans le Manifeste amendé de 2011 sur l’édification du pays en transition vers le socialisme, que  "le socialisme est l'aspiration de notre peuple, le choix judicieux du Parti communiste du Vietnam et du Président Ho Chi Minh, en comptabilité avec la tendance de l'histoire".
Mais, qu’est-ce qu’il faut entendre par socialisme ? Que faire pour y parvenir ?Ce sont des questions sur lesquelles nous ne cessons pas de réfléchir afin de perfectionner progressivement notre ligne politique, notre visionet les modalités de mise en œuvre en adéquation avec, d’une part,  les règles générales et, d’autre part, les spécificités du Vietnam. Fort de sa réflexion théorique et des renseignements tirés de la pratique dudoi-moi, le Parti communiste du Vietnam estprogressivement parvenu à une vision plus juste et plus approfondie du socialisme et de la période transitoire vers le socialisme. Il a en effet réajusté quelques-unes de ses conceptions simplistes, à savoir: confusion entre finalité du socialisme et objectif immédiat, appréhension incomplète des questions relatives aux rapports de production et au régime de redistribution égalitaire en perdant la vue sur le besoin de développement des forces productives en période transitoire, rejet d’une économie à plusieurs composantes, assimilation de l’économie de marché au capitalisme ou de l'État de droit àl'État capitaliste, entre autres.
A présent, même si certaines questions nécessitent de réflexions supplémentaires et approfondies, nous sommes arrivés à la vision générale suivante : La société socialiste que le peuple vietnamien se déploie à construire est une société dans laquelle le peuple est maître, la population est prospère, le pays est puissant, démocratique, équitable et avancé. Elle se distingue par une économie au niveau de développement élevé, basée sur les forces de production modernes et les rapports de production progressistes et adaptés, une culture avancée et imprégnée d’identité nationale. Il s’agit d’une société de la liberté, de la prospérité et du bonheur dans laquelle les conditions requises sont réunies pour l’épanouissement de tous, les groupes ethniques cohabitent dans la solidarité, le respect mutuel et l’entraide pour le développement. Elle se distingue encore par un État de droit socialiste du peuple, par le peuple, pour le peuple, placé sous la direction du Parti communiste, qui entretient des relations d’amitié et de coopération avec les pays du monde entier.
Pour parvenir à ces finalités, nous devons accélérer l’industrialisation et la modernisation du pays en parallèle avec le développement de l’économie du savoir ; développer une économie de marché à orientation socialiste ; édifier une culture avancée imprégnée d’identité nationale ; améliorer le niveau de vie de la population ; assurer le progrès et l’équité sociaux ; garantir la défense et la sécurité nationales ainsi que l’ordre social ; mettre en œuvre une politique étrangère dont les mots d’ordre sont l’indépendance, l’autonomie, la multilatéralisation et la diversification des relations, la paix, l’amitié, la coopération, le développement, l’intégration internationale proactive et active ; construire une démocratie socialiste ; faire valoir la volonté et les forcesdu grand bloc de solidaritédu peuple entieren combinaison avec les forces de notre temps  ; édifier un État de droit socialiste du peuple, par le peuple, pour le peuple ; bâtir le Parti et un système politique purifiés et puissants. 
Plus qu’il est impliqué dans la pratique, plus notre Parti se rend compte que la transition vers le socialisme est longue, difficile et compliqué, car ce processus doitpermettre de réaliser des transformations profondes et qualitatives dans tous les secteurs de la vie sociale.N’oublions pas que le point de départ du Vietnam est très bas : une économie agricole arriérée ayant de faibles capacités de production, un pays sortant de plusieurs décennies de guerre aux lourdes conséquences et devant faire face à des actes de sabotage des forces hostiles. Sa transition vers le socialisme doit donc être nécessairement longueet échelonnée en nombreuses étapes, avec la coexistence de différentes modes d'organisation économique et sociale, la lutte entre les éléments anciens et les éléments nouveaux. C’est pourquoi notre devise de « se passer du régime capitaliste » doit être comprise comme la volonté de renoncer à un régime d’oppression, d’injustice et d’exploitation capitaliste, tout comme aux vices et aux institutions politiques inappropriées au régime socialiste. Elle n’implique en aucun cas le rejet des progrès et des valeursde civilisation que l'humanité a acquis au cours de la période de développement du capitalisme. Bien évidemment, l’assimilation de ces acquis doit être sélective sur la base des critères scientifiques et progressistes.
L’introduction du concept de l’économie de marché à orientation socialiste constitue une percée théorique fondamentale et créative de notre Parti, un acquis théorique important obtenu après 35 ans de réalisation du doi-moi, bâti sur les réalités vietnamiennes et la réception sélective des expériences internationales. Dans notre perception, l’économie de marché à orientation socialiste est une économie de marché moderne, ouverte au monde, une économie qui fonctionne pleinement et harmonieusement selon les lois du marché tout en étant placée sous l’administration de l’État de droit socialiste et la direction du PCV, en suivant l’orientation socialiste et visant l’objectif final de rendre le peuple prospère, le pays puissant, la société équitable, démocratique et avancée. C'est un nouveau modèle dans l’histoire de développement de l'économie de marché. Il s’agit d’un mode d'organisation économique qui restesoumis aux lois de marché mais qui est dirigé et régi par les principes et la nature du socialisme, ce qui se traduit dans trois aspects: propriété, organisation –gestion et distribution. Il ne s’agit pas d’une économie de marché capitaliste ni d’une économie de marché socialiste à part entière (car notre pays est encore en période de transition).
L’économie de marché à orientation socialiste est caractérisée par la pluralité de formes de propriété et de composantes économiques. Les différentes composantes économiques régies par la loicoexistent sur le même pied d’égalité, se coopèrent et se concurrencent loyalement. Parmi elles, le secteur public joue un rôle de première importance ;  le secteur collectif et le secteur coopératif ne cessent de se consolider et de se développer ; le secteur privé est un moteur important de l'économie; le secteur à capital étranger est encouragé à se développer en adéquation avec les stratégies et plans de développement socio-économique. Les rapports de distribution garantissent l'équité et créent des impulsions au développement. La distribution se base en grande partie sur la performance, l'efficacité économique et le niveau d'apport en capital et en nature. La distribution s’effectue par le biais du système de sécurité sociale. L'État exerce ses fonctions de gérer l'économie par application des lois, stratégies, schémas directeurs, plans, politiques ainsi que les forces matérielles, ce pour orienter, réguler et promouvoir le développement socio-économique.
Une caractéristique fondamentale, un attribut important de l’orientation socialiste dans l’économie de marché au Vietnam consiste en la nécessité d’associer l’économie à la société, de rendre la politique économique cohérente avec la politique sociale, de faire rimer la croissance économique avec la réalisation du progrès et de l’équité sociaux dans chaque démarche, dans chaque politique et tout au long du processus de développement. Cela signifie qu’il ne faut pas attendre un quelconque niveau dedéveloppement économique avant de réaliser les progrès et l’équité sociaux. Il ne faut surtout pas « sacrifier » le progrès et l’équité sociaux au profit du développement purement et simplement économique. Bien au contraire, chaque politique économique doit viser des objectifs de développement social ; chaque politique sociale doit viser la création de force motrice pour la croissance économique. Encourager l'enrichissement légal doit aller de pair avec l'élimination de la faim, la réduction durable de la pauvreté et la prise en charge des personnes ayant des mérites ou des plus vulnérables. Il s'agit d'une exigence de principe pour assurer un développement sain, durable et orienté vers le socialisme.
Nous considérons la culture comme le fondement moral de la société, la force endogène, le moteur du développement national et de la défense nationale. Assurer une harmonie entre le développement culturel, la croissance économique et le progrès social constitue une orientation fondamentale du processus de construction du socialisme au Vietnam. La culture que nous édifierons est une culture avancée et imprégnée d'identité nationale, une culture garantissant l’unité dans la diversité, une culture basée sur des valeurs progressistes et humanistes. Le marxisme-léninisme et la pensée de Ho Chi Minh jouent un rôle dominant dans la vie morale de la société. De belles valeurs traditionnelles des ethnies du pays sont préservées et revalorisées. Les réalisations et la quintessence de la culture de l’humanité sont retenues. Nous nous efforçons ainsi de construire une société civilisée et moderne dans laquelle les intérêts légitimes des citoyens et la dignité humaine sont préservés, le niveau de connaissances, les qualités morales, physique, esthétique de la population ne cessent de se rehausser. Nous préconisons que l’être humain, placé au centre de toute stratégie de développement, doit être à la fois la finalité et le moteur du renouveau. Ainsi, le développement de l'éducation, de la formation et de la science et technologie constitue une politique nationale de première importance. La protection de l'environnement est l'une des questions vitales, un critère de développement durable. L’édification des familles heureuses, progressistes en tant que cellules saines et solides de la société, la réalisation de l'égalité des sexes sont les critères d’évaluation du progrès et de la civilisation.
La société socialiste s'oriente vers des valeurs progressistes et humanistes. Elle est fondée sur les intérêts communs que partage la société toute entière, en parfaite harmonie avec les intérêts légitimes des hommes. Sur le fonds, elle se distinguedes sociétés concurrentielles dans lesquelles les individus et les clans se battent pour leurs propres intérêts. Il convient par conséquence de réunir les conditions nécessaires pour obtenir le consensus social à la place de l'opposition et de l'antagonisme sociaux. En régime socialiste, les relations tissées entre le Parti, l'État et le peuple sont celles établies entre les acteurs qui s'entendent sur les objectifs et intérêts. En effet, toutes les lignes du Parti, les politiques, les lois de l'État sont élaborées au service du peuple. Le bonheur du peuple se trouve au cœur des préoccupations. Le modèle politique et le mécanisme de fonctionnement se fondent sur la direction par le Parti, la gestion par l'État et le rôle de maître exercé par le peuple. La nature du socialisme réside dans l’exercice de la démocratie. Cette dernière est à la fois l'objectif et la motivation du socialisme. L'établissement de la démocratie socialiste et la garantie du pouvoir réel du peuple constituent la tâche d’importancevitale et de longue haleine de la révolution vietnamienne. Le Vietnam préconisede promouvoir la démocratie, de bâtir l’État de droit socialiste du peuple, pour le peuple et par le peuple sur la base de la coalition entre ouvriers, agriculteurs et intellectuels sous la direction du Parti communiste du Vietnam. L'Etat est mandataire du droit de maître exercé par le peuple. Il revient à l'Etat de mettre en œuvre les lignes directrices fixées par le Parti. Il se charge de mettre en place des dispositifs permettant au peuple d'exercer lui-même la démocratie directe et la démocratie représentative dans tous les aspects de la vie sociale et de participer à la gestion de la société. Nous sommes conscients que l'État de droit socialiste se différencie, en nature, de l'Etat de droit capitaliste en ceci : la prééminence du droit en régime capitaliste constitue en réalité un outil de protection au service des intérêts de la classe bourgeoise, alors qu’elle est, en régime socialiste, un instrument par lequel le peuple s'exprime et exerce son droit de maître. Les intérêts de la grande majorité des habitants sont ainsi garantis et protégés.  Par l'application du droit, l'État assure les conditions requises dans lesquelles le peuple est détenteur du pouvoir politique ; il exerce son autorité dictatoriale contre tout acte de violation aux intérêts de la Nation et du peuple. Par ailleurs, nous préconisons que la grande solidarité du peuple entier constitue la force et le facteur décisif pour garantir la réussite de la révolution vietnamienne. Nous travaillons inlassablement pour promouvoir l'égalité et la solidarité entre nations et religions.
Conscients que la direction du Parti Communiste est le facteur décisif pour le succès de l'œuvre de doi-moi et le garde-fou de l’orientation socialiste, nous accordons une attention particulière à la construction et à la rectification du Partien considérant ce travail comme mission essentielle et vitale pour le Parti et le régime socialiste. Le Parti communiste du Vietnam est l'avant-garde de la classe ouvrière vietnamienne. Sa fondation, son existence et son développement sont au service de la classe ouvrière, des travailleurs et de toute la nation. Lorsque le Parti est arrivé au pouvoir et prend la direction de la nation, tout le peuple l’a reconnu comme étant l’avant-garde de la classe ouvrière et en même temps celui des paysans et de tout le peuple vietnamien. Ceci ne veut pas dire que nous sous-estimons la nature du Parti en tant que représentant de la classe ouvrière mais implique au contraire une prise de conscience plus complète sur cette nature, car la classe ouvrière partage les mêmes intérêts avec la classe paysanne et le peuple entier. Notre Parti s'appuie avec persévérance sur le marxisme-léninisme et la pensée de Ho Chi Minh en les prenant pour fondements idéologiques et boussole dans l'action révolutionnaire. Le centralisme démocratique est son principe d'organisation. Le Parti exerce son rôle de direction par l’élaboration de manifestes, stratégies, orientations d'encadrement des politiques et lignes directrices. La direction se traduit également par la sensibilisation, la persuasion, le contrôle et la supervision et notamment par l'exemplarité des adhérents du Pari. Conscient des risques de corruption, de bureaucratie et de dégénérescence morale, surtout dans le contexte de l'économie de marché, le Parti communiste du Vietnam s'est imposé comme impératif le renouveau, le réajustement, la lutte contre l'opportunisme, l'individualisme, la corruption, la bureaucratie, le gaspillage, la dégénérescence morale... au sein du Parti et dans tout le système politique.
La mise en œuvre de la politique du Renouveau, notamment le développement de l'économie de marché à orientation socialiste ont apporté de grandes réalisations ces 35 dernières années.
Avant le Doi-moi (1986), le Vietnam était un pays pauvre, ravagé par les guerres causant de grandes conséquences et pertes humaines, matérielles et environnementales. À titre d’exemple, on compte aujourd'hui encore des millions de personnes souffrant de maladies graves et des centaines de milliers d'enfants souffrant des malformations congénitales dues à l'impact de l'agent orange/dioxine répandu par l'armée américaine au Vietnam pendant la guerre. Selon les experts, il faudra plus de 100 ans pour le déminage des territoires du Vietnam. Après la guerre, les États-Unis et l'Occident ont imposé, pendant près de 20 ans, l’embargo économique à l'encontre du Vietnam. La situation régionale et internationale a connu de grandes mutations qui nous étaient défavorables. L’alimentation et les produits de première nécessité étaient en sévère carence. La vie des habitants était tellement difficile. Les trois quarts de la population vietnamienne vivaient sous le seuil de la pauvreté.
Le Doi-moi mis en œuvre, l'économie vietnamienne a commencé à se développer de manière constante à un rythme soutenu d'environ 7% par an au cours des 35 dernières années. Le PIB, en croissance continue, a atteint 342,7 milliards de dollars en 2020 et a fait du Vietnam la 4èmegrande économie de l'ASEAN. Le revenu moyen par habitant s’est multiplié par 17 fois pour s'établir à 3 512 dollars par an. Le Vietnam est sorti en 2008du groupe des pays à faible revenu. De la carence alimentaire chronique, le Vietnam est arrivé à assurer non seulement sa sécurité alimentaire, mais aussi exporter, au premier rang mondial, le riz et les produits agricoles. L'industrie du Vietnam a connu un développement soutenu. Les secteurs secondaire et tertiaire sont en forte croissance et représentent désormais environ 85% du PIB. Le volume des échanges commerciaux a fortement augmenté pour atteindre 540 milliards de dollar en 2020, dont les exportations s'affichaient à 280 milliards de dollars. La réserve des devises s'est établie à 100 milliards de dollars en 2020. Le montant enregistré des investissements étrangers a atteint 395 milliards de dollar fin 2020. Sous l'angle de l’apport des secteurs économiques, le PIB s'est composé respectivement de 27% du secteur public, 4% du secteur collectif, 30% du des entreprises familiales, 10% du secteur privé domestique et 20% du secteur à investissement étranger.
Actuellement, le Vietnam compte plus de 97 millions d'habitants regroupant 54 ethnies. Soixante pour cent de la population vivent à la campagne. Le développement économique a fait sortir le pays de la crise socio-économique des années 1980. Le niveau de vie des habitants s'est considérablement amélioré. D’uneréduction annuelle de 1,5%, le taux moyen de pauvreté est passé de 58% en 1993 à 5,8% en 2016 si l'on se réfère au seuil de pauvreté déterminé par le gouvernement et à moins de 3% en 2020 si l'on applique le seuil de pauvreté multidimensionnelle (critères d'évaluation plus élevés). A présent, plus de 60% de communes ont atteint les normes de la nouvelle ruralité. La quasi-totalité des communes rurales sont équipées de voix carrossables, alimentées par des réseaux électriques, des écoles primaires et secondaires, des centres de santé et de connexion téléphonique. Lorsque les conditions ne sont pas réunies pour permettre la gratuité des écoles de tous niveaux, le Vietnam a concentré ses efforts à éradiquer l’analphabétisme, à rendre universels l'enseignement primaire en 2000 et l'enseignement secondaire en 2010. Le nombre d'étudiants des établissements supérieurs (au niveau bac +3 et bac +4) a augmenté de près de 17 fois au cours des 35 dernières années. Actuellement, 95% des adultes au Vietnam maîtrisent la lecture et l’écriture. L'accès gratuit aux soins de santé pour tous n'est pas acquis pour l'instant, mais le Vietnam concentre ses efforts dans le système de santé préventive, la lutte contre les épidémies et l'aide réservée aux plus vulnérables. De nombreuses maladies d'autrefois courantes ont été jugulées. Les pauvres, les enfants de moins de 6 ans et les personnes âgées sont couverts par l'assurance maladie gratuite. Les taux de malnutrition infantile et de mortalité infantile sont divisés par trois. L'espérance de vie est passée de 62 ans en 1990 à 73,7 ans en 2020. Les réalisations économiques nous permettent de mieux prendre en charge les personnes ayant le mérite et les mères héroïnes (mères des soldats morts pour la Patrie –  note du traducteur) et de prendre soin des tombeaux des soldats morts pour la Patrie. La vie culturelle s'est considérablement améliorée, enrichie et diversifiée. Laconnexion à l'internet de 70% de la population a fait du Vietnam l'un des pays les plus développés en technologies de l'information sur le plan mondial. L'Organisation des Nations Unies a reconnu que le Vietnam figure parmi les premiers pays qui ont atteint les objectifs du Millénaire pour le développement. Avec l'indice de développement humain de 0,704 en 2019, le Vietnam fait partie du groupe des pays dont l’IDH est le plus élevé du monde, notamment en comparaison avec les pays au même niveau de développement.
Il est ainsi possible d’affirmer que la mise en œuvre de la politique du Doi-moi a entraîné des changements remarquables, profonds et très positifs au Vietnam: l'économie s’est développée ; la force de production a été renforcée; la pauvreté et la famine ont été réduites de manière rapide et continue; la vie des vietnamiens s’est améliorée ; de nombreux problèmes sociaux ont été résolus; la stabilité politique et sociale, la défense et la sécurité nationales sont assurées; les relations extérieures et l'intégration internationale se sont renforcées; la position et la force de la nation se sont consolidées; la confiance du peuple en la direction du Parti est solidement enracinée. Le 10èmeCongrès du Parti (2006), en passant en revue les 20 années de renouveau, a souligné que l’œuvre de renouveau avait remporté "de grandes réalisations d'importance historique". En effet, à bien des égards, le peuple vietnamien d’aujourd'hui jouit de conditions de vie meilleures qu'à tout moment dans le passé. C'est l'une des raisons pour lesquelles la politique deDoi-moi, initiée et dirigée par le Parti communiste du Vietnam, a été joyeusement reçue et appliquée par l'ensemble du peuple vietnamien. Les réalisations du Doi-moi au Vietnam ont prouvé que le développement à orientation socialiste non seulement permet des impacts économiques positifs, mais résout également les problèmes sociaux beaucoup mieux que dans les pays capitalistes du même niveau de développement économique.Les résultats et réalisations particuliers obtenus par le Vietnam dans le contexte de la pandémie de Covid-19 et de la récession économique mondiale qui a débuté dès les premiers jours de 2020 ont été reconnus et appréciés par les peuples et les amis internationaux. Ils traduisent la supériorité du régime socialiste dans notre pays. Récemment, le 13ème Congrès national du Parti a de nouveau affirmé et souligné qu’après 35 ans de mise en œuvre de la politique du renouveau et 30 ans de réalisation du Manifeste sur la construction du pays pendant la période de transition vers le socialisme, la théorie sur le renouveau, sur le socialisme et sur le chemin du socialisme est de plus en plus perfectionnée et progressivement concrétisée. Nous avons obtenu de grandes réalisations de signification historique et connu un développement plus fort et plus global par rapport aux années d’avant Doi-moi. En toute modestie, nous pouvons encore affirmer que : Notre pays n'a jamais possédé un héritage aussi solide, des potentiels aussi grands et le prestige international aussi élevé qu’aujourd'hui. En fait, ces réalisations sont le produit de la cristallisation des idées créatives et l’aboutissement des efforts inlassables, persistants et continus de l'ensemble du Parti, du peuple et de l'armée. Cela permet d’affirmer que notre chemin vers le socialisme est correct, conforme aux lois objectives, à la réalité du Vietnam et à la tendance de développement de l'époque; que la politique du renouveau de notre Parti est correcte et créative; que la direction du Parti est le principal facteur déterminant toutes les victoires de la révolution vietnamienne. Le programme politique du Parti continue d'être la bannière idéologique et théorique qui conduit notre nation à poursuivre de manière soutenable sa cause du renouveau intégral et synchrone. Il constitue également le fondement qui permet à notre Parti de parfaire la ligne directrice de construction et de défense de la patrie socialiste du Vietnam dans la nouvelle période " (Document du 13ème Congrès national, Volume I, Maison d'édition « Politique nationale et Vérité », Hanoi, 2021, pages 25 - 26).
Malgré ces réalisations, il nous reste également des lacunes et limites ainsi que de nouveaux défis à relever dans le processus de développement du pays.
Sur le plan économique, la qualité de la croissance et la compétitivité sont encore faibles et insoutenables ; le système d'infrastructures demeure disparate; l'efficacité et la productivité de nombreuses entreprises, y compris les entreprises publiques, sont encore limitées ; l'environnement est pollué dans de nombreux endroits ; la gestion et la régulation du marché montrent les insuffisances. En même temps, la concurrence s’avère de plus en plus féroce dans le contexte de la mondialisation et de l’intégration internationale.
Sur le plan social, l'écart entre les riches et les pauvres augmente ; la qualité de l'éducation, des soins médicaux et de nombreux autres services publics laisse encore à désirer ; la culture, l'éthique sociale se sont dégradées ; la criminalité et les maux sociaux connaissent des évolutions complexes. En particulier, la corruption, le gaspillage et la déchéance idéologique, politique et morale sont toujours observés chez une partie des cadres et des membres du Parti. En même temps, les forces hostiles cherchent toujours tous les moyens d'intervenir, de saboter, de déstabiliser et de mener le complot de « l’évolution pacifique » pour abolir le socialisme au Vietnam.
Notre Parti est pleinement conscient que le Vietnam se trouve actuellement en transition vers le socialisme. Pendant ce temps, des facteurs socialistes se sont formés, établis et développés, en concurrence avec des facteurs non socialistes, y compris des facteurs capitalistes dans un certain nombre de domaines. Cette concurrence s’avère d’autant plus compliquée et drastique que le Vietnam a adopté le développement de l’économie de marché, la politique d'ouverture et d'intégration internationale. Malgré les réalisations remarquables, il existe toujours des aspects négatifs et des défis qui doivent être considérés avec sobriété et traités de manière opportune et efficace. Il s’agit là d’une lutte vraiment dure et difficile, exigeant une nouvelle vision, une nouvelle bravoure et une nouvelle créativité. L’engagement dans la voie du socialisme implique un processus de consolidation, de valorisation et de promotion constants des facteurs socialistes afin que ces derniers deviennent de plus en plus dominants et triomphants. Le succès ou l'échec dépend avant tout de la justesse de la ligne de direction, de la bravoure politique, de la capacité de leadership et de la combativité du Parti.
Aujourd’hui, le Vietnam continue de renouveler son modèle de croissance, de restructurer son économie avec l’accent mis sur la qualité, la durabilité et trois percées suivant: le perfectionnement des institutions, surtout de celles de l’économie de marché à orientation socialiste ; le développement des ressources humaines, surtout de la main d’œuvre à haute qualification; la modernisation des infrastructures économiques et sociales (Documents du 13ème Congrès, volume 2, pp. 337 - 338). En ce qui concerne les affaires sociales, le Vietnam continue d’accélérer la réduction durable de la pauvreté, d’améliorer la qualité des soins de santé, de l’éducation et d’autres services publics et d’enrichir la vie culturelle de la population. De plus, l’ensemble du Parti, le peuple tout entier et les forces armées font de leur mieux pour étudier et suivre la pensée, la moralité et le style d'Ho Chi Minh avec la détermination de prévenir et de lutter contre la détérioration de l’idéologie politique, de la moralité et du style de vie d'une partie des cadres et des membres du Parti, surtout des dirigeants et des gestionnaires à tous les niveaux, pour mieux mettre en œuvre les principes d'organisation et de construction du Parti, afin de rendre l'organisation du Parti et l'appareil d'État de plus en plus transparents, performants et de maintenir la nature révolutionnaire, d’améliorer la capacité de direction et la combativité du Parti.
La théorie ainsi que la pratique montrent que la construction du socialisme crée un type de société qualitativement nouveau, ce qui n'est en aucun cas simple et facile. C'est une grande cause créative, pleine de défis et difficultés, une cause volontaire, continue et à long terme qui dit non à la précipitation. Par conséquent, en plus de déterminer les bonnes lignes directrices et les bonnes directions, d'assurer le rôle de leadership du Parti, il est nécessaire de promouvoir l’esprit créatif, le soutien et la participation active du peuple. Le peuple accepte, soutient et rejoint avec enthousiasme les politiques du Parti quand celles-ci répondent à leurs exigences et aspirations. La force du peuple, c’est l’origine de toute victoire et du développement.
De l'autre côté, le PCV, étant le Parti au pouvoir, dans sa prise de décisions, doit non seulement partir de la réalité du pays et de son peuple, mais également étudier les expériences internationales.  Dans le monde globalisé d'aujourd'hui, le développement de chaque État - nation ne peut pas être isolé ni rester à l’écart des impacts du monde, des conjonctures extérieures. Par conséquent, nous devons nous engager dans une intégration internationale proactive et mettre en œuvre une politique étrangère d'indépendance, d'autonomie, de paix, de coopération et de développement, de multilatéralisation et de diversification des relations internationales sur la base du respect de l'indépendance, de la souveraineté, de l'intégrité territoriale, de l'égalité et du bénéfice mutuel et du principe de non -ingérence dans les affaires d’autres pays.
Finalement, il est crucial de nous tenir toujours ferme et persistant en nous basant sur le fondement théorique du marxisme-léninisme - la doctrine scientifique et révolutionnaire de la classe ouvrière et laborieuse. La nature scientifique et révolutionnaire radicale du marxisme-léninisme et de la pensée de Ho Chi Minh constitue des valeurs durables qui ont été adoptées et mises en œuvre par les révolutionnaires. Elle continuera à se développer et à vivre dans la pratique révolutionnaire ainsi que dans l’ère de développement scientifique. Nous devons apprendre et compléter de manière sélective les dernières réalisations en matière de pensée et de science dans l'esprit de critique et de créativité afin que nos doctrines et théories soient toujours mises à jour, prennent de nouveaux souffles du temps et s’éloignent de l’arriération par rapport à la vie courante. /.
 

Tag(s) : #vietnam#Communiste#PCV

http://mouvementcommuniste.over-blog.com/2021/06/declaration-commune-vietnam-laos.html

Dans VIETNAM

LE VIETNAM PROMEUT LA CONSTRUCTION DE L’ETAT DE DROIT SOCIALISTE DONT LE FONDEMENT IDEOLOGIQUE SERA LE MARXISME-LENINISME ET LA PENSEE HO CHI MINH

Par Le 04/07/2021

4 Juillet 2021

Le président de la République Nguyên Xuân Phuc, chef du Comité de pilotage national sur l’édification et le perfectionnement de l’État de droit socialiste a présidé sa première réunion.
source dimanche, juillet 04, 2021 08:52 
Hanoi (VNA)  - Le président de la République Nguyên Xuân Phuc, chef du Comité de pilotage national sur l’édification et le perfectionnement de l’État de droit socialiste, a présidé samedi après-midi, à Hanoï, la première réunion du Comité, qui est chargée d’élaborer une stratégie en la matière jusqu’en 2030 avec des orientations pour 2045.

Panorama de la réunion.  Photo : VNA
L’édification d’un État de droit socialiste du, pour et par le peuple, lequel État étant placé sous les auspices du Parti communiste, constitue la mission essentielle de la réforme du système politique telle qu’elle a été définie dans la résolution du 13e Congrès national du Parti, a rappelé Nguyên Xuân Phuc.

«Certains nous ont proposé de prendre des décisions radicales nécessaires à la mise en place d’un État de droit socialiste au Vietnam. Ces décisions concernent la protection du peuple, l’instauration d’une discipline nationale, la lutte contre la corruption et l’intégration internationale du système juridique vietnamien», a-t-il indiqué. «Il nous paraît néanmoins essentiel de souligner que l’État de droit socialiste du Vietnam aura pour fondement idéologique le marxisme-léninisme et la pensée Hô Chi Minh».

Les participants à la réunion ont noté que l’objectif d’édifier un État de droit socialiste au Vietnam avait été évoqué pour la première fois dans la Constitution de 1946. Il importe donc, d’après eux, de faire le bilan de ce qui a été accompli à travers différentes périodes avant de définir les priorités d’ici à 2030 et à 2045.

«Pour garantir un développement durable du pays, tous les pouvoirs doivent être mis sous la direction du Parti communiste», a martelé le chef de l’État, qui a invité les experts, les scientifiques et toutes les couches sociales à donner leurs avis lors des réunions, conférences et séminaires qui seront organisés à cet effet. - VNA

source : https://fr.vietnamplus.vn/le-vietnam-promeut-la-construction-de-letat-de-droit-socialiste/160975.vnp

Tag(s) : #vietnam#Communiste

Dans VIETNAM

LE VIETNAM REND HOMMAGE AU HEROS DES FORCES ARMEES KOSTAS SARANTIRIS

Par Le 28/06/2021

28 Juin 2021

26/06/2021 23:14Le président de la République Nguyên Xuân Phuc et l’ancien président de la République Nguyên Minh Triêt ont exprimé leurs condoléances à la suite de la disparition du héros des forces armées populaires Kostas Sarantiris Nguyên Van Lâp.
 


Kostas Sarantiris Nguyên Van Lâp dans les rangs de l’armée populaire du Vietnam (à gauche) et durant ses vieux jours. Photo : Idcommunism.com/CVN 

Le même jour, le vice-Premier ministre Pham Binh Minh, le ministre de la Défense Phan Van Giang, le ministre des Affaires étrangères Bùi Thanh Son et la présidente de l’Union des organisations d’amitié du Vietnam Nguyên Phuong Nga ont envoyé des messages de condoléances à la famille du défunt.

Né en 1927 d’une famille ouvrière au Nord de la Grèce, Kostas Sarantiris, de nom vietnamien Nguyên Van Lâp, un témoin de l’histoire, un soldat de l’Oncle Hô, le seul étranger à être sacré héros des forces armées populaires du Vietnam, est décédé dans la soirée du 25 juin, heure du Vietnam, à son domicile à Athènes, en Grèce, à l’âge de 94 ans.

Il a joint les rangs des Viêt Minh où il a été honoré de devenir soldat de l’Oncle Hô. Il s’est vu décerner de nombreuses distinctions honorifiques du Parti et de l’État pour ses exploits militaires et ses contributions à l’œuvre d’édification du socialisme dans le Nord après 1954 et au développement des relations d’amitié entre le Vietnam et la Grèce.

En 2010, il a acquiert la nationalité vietnamienne en vertu d'une décision signée par le président Nguyên Minh Triêt. Il s’est vu décerner l’Ordre de l’amitié par le président de l’époque Nguyên Minh Triêt en janvier 2011, le titre de héros des forces armées populaire par le président de l’époque Truong Tân Sang en 2013.

L’ambassadeur du Vietnam en Grèce, Lê Hông Truong, ainsi que des cadres et employés de l’ambassade assisteront aux obsèques du héros des forces armées populaires Kostas Sarantiris Nguyên Van Lâp, prévues le 29 juin 2021.
 

VNA/CVN 

source : https://lecourrier.vn/le-vietnam-rend-hommage-au-heros-des-forces-armees-kostas-sarantiris/923636.html

Tag(s) : #vietnam#Grèce#Communiste

Dans VIETNAM

VIETNAM : FELICITATIONS POUR LE SUCCES DU XIe CONGRES NATIONAL DU FRONT D’EDIFICATION NATIONALE DU LAOS

Par Le 28/11/2021

28 Novembre 2021

26/11/2021 22:31Le 26 novembre, le secrétaire du Comité central du Parti, président du Comité central du Front de la Patrie du Vietnam, Dô Van Chiên, a envoyé une lettre de félicitations pour le succès du XIe Congrès national du Front d’édification nationale du Laos (mandat 2021-2026).


Lors du XIe Congrès national du Front d’édification nationale du Laos.
Photo : VNA/CVN

Le XIe Congrès national du Front d’édification nationale du Laos (mandat 2021-2026) a été organisé avec succès. À cette occasion, le 26 novembre, au nom du Comité central du Front de la Patrie du Vietnam, Dô Van Chiên, secrétaire du Comité central du Parti, président du Comité central du Front de la Patrie du Vietnam, a envoyé une lettre de félicitations.

Dans sa lettre, Dô Van Chiên a déclaré se réjouir de l’approfondissement de la coopération entre le Front de la Patrie du Vietnam et le Front d’édification nationale du Laos au cours de ces dernières années.

Il s’est déclaré convaincu que le Front d’édification nationale du Laos continuerait d'obtenir de nombreuses réalisations plus importantes, apportant une contribution importante à l’édification d'un Laos prospère.

Il a souhaité santé, bonheur et succès à Sinlavong Khutphaythoun, membre du Bureau politique du Parti populaire révolutionnaire du Laos, président du Comité central du Front d’édification nationale du Laos, ainsi qu’aux autres dirigeants et à tous les cadres du Comité central du Front d’édification nationale du Laos.

VNA/CVN
source : https://lecourrier.vn/felicitations-pour-le-succes-du-xie-congres-national-du-front-dedification-nationale-du-laos/933250.html

Tag(s) : #laos#vietnam

Dans VIETNAM

HO CHI MINH : L'HOMME QUI A "VIETNAMISE" LES GRANDS IDEAUX DU MONDE

Par Le 06/11/2021

6 Novembre 2021

David Gauvin / 6 novembre 2021

Hô Chi Minh (1890-1969), le patriote ardent, qui a su conjuguer les grands idéaux du monde avec l’identité vietnamienne et su mettre à profit tous les moyens d’alors pour la liberté de son peuple et celle de tous les peuples colonisés.

 

JPEG - 201.3 ko

Nguyen Sinh Cung, grandit auprès de son père, Kim Lien. Lors d’une réforme du nouveau pouvoir colonial, son père est démis de ses fonctions et sombre lentement dans la dépression et l’alcoolisme. Aux yeux d’Hô Chi Minh, cette déchéance est due aux colonisateurs français, cet épisode le marquera toute sa vie. Ensuite, il poursuit ses études en Occident, en Angleterre a partir de 1914, puis en France dès 1921. Durant cette période, il travaille dans la photographie afin de subvenir à ses besoins. Influencé par le directeur de l’Humanité, le communiste Marcel Cachin, il devient un des pères fondateurs du parti communiste français en évoquant le problème des colonies au Congrès de Tours de 1920. A partir de 1923, il poursuit une formation du Komintem a Moscou et ses relations lui permettent d’établir des contacts au Parti Communiste Chinois, peu avant le coup d’État de Tchang Kai-chek à Shanghai, qui vise à l’abolition du communisme sur le territoire chinois.

Suite a cet événement, il voyage souvent en Russie soviétique, ou il rencontre Mao, leader communiste chinois. Ce dernier l’aidera à créer le Parti Communiste Indochinois (Vietnam, Cambodge et Laos) en 1930, puis 11 ans plus tard, la Ligue pour l’indépendance du Vietnam. Libérer son pays devient a partir de cette année son seul objectif. Ainsi, en 1942, il adopte le surnom de Hô Chi Minh ou « celui qui éclaire », afin de diriger sa bataille contre les occupants japonais et français. Après avoir passé 1 an en prison en Chine, il mène la révolution d’Août qui se solde au matin du 2 septembre 1945 par la déclaration d’indépendance que Hô Chi Minh fera à Hanoi. La République Démocratique du Vietnam est née. Suite à cela, il mènera le Vietminh, la Ligue d’Indépendance du Vietnam face aux colons français, qui remportera la victoire de la bataille de Dien Bien Phu, le 7 mai 1954. Les pourparlers commencent et le Vietnam est divisé en deux Etats séparés par le 17éme parallèle. Enfin, il mène la guerre du Vietnam du Nord face au Vietnam du Sud supporté par les Américains. Il décédera le 3 septembre 1969, à Hanoï, alors que la guerre n’est pas terminée.

En décembre 1999, la revue américaine Time a publié le résultat d’un vote pour déterminer les personnalités les plus représentatives du XXe siècle. Parmi les 100 élus, Hô Chi Minh figure dans le groupe des 20 leaders politiques les plus prestigieux. De par le monde, historiens, hommes politiques, politologues, s’accordent à reconnaître que Hô est « l’incarnation de l’aspiration à l’indépendance et la liberté des peuples opprimés », mais ne sont pas arrivés à trouver des réponses communes à son identification politique. Était-il nationaliste ou internationaliste ? Marxiste ou confucianiste ? Communiste ou social-démocrate ? Pour David Halberstam, journaliste américain, Hô Chi Minh est « quelque peu Gandhi, quelque peu Lénine, mais entièrement vietnamien ». Il est capable d’harmoniser, de combiner les éléments positifs, progressistes venus du dehors sans restriction ni ségrégation, pourvu qu’ils ne soient pas opposés à l’humanisme de la culture vietnamienne. Et d’après Pierre Brocheux, historien, Hô Chi Minh était « un confucéen ». Selon lui, il aimait mieux la modération que les moyens extrémistes. Il condamnait la violence et les tueries au cours de la Réforme agraire, disant que ce sont « des agissements criminels ». Mais pour le professeur japonais Yoshiharu Tsuboi, expliquer Hô Chi Minh par l’idéologie marxiste léniniste est juste insuffisant, car on se limitera au dogme de la lutte des classes. Dans la lutte de libération nationale, pour bénéficier de l’aide du camp socialiste, Hô Chi Minh devait parler et agir comme un communiste. Sous la pression historique, il n’avait pas d’autre choix. En dehors des opinions étrangères, certains chercheurs vietnamiens ont récemment avancé des points de vue personnels sur Hô Chi Minh. Il y en a qui sont d’avis que sous l’ombrelle communiste, Hô était plutôt social-démocrate.

La personne d’Hô Chi Minh est le fruit de différentes cultures, de différentes éducations. Ainsi, il nous a semble intéressant de s’interroger sur la constitution de sa réflexion, distinguer les influences de ses pairs communistes et les éléments plus personnels de ses décisions.
On constatera dans un premier l’influence du courant humaniste, notamment celle de Rabelais. En effet, Hô Chi Minh considère comme ce dernier, que l’éducation est l’élément central de la construction de n’importe quelle société, rejoignant ainsi le propos expose dans Pantagruel et Gargantua. Ainsi, on retrouve aujourd’hui différentes institutions éducatives qu’il fondera durant sa vie politique, tel que le Conservatoire de Hô Chi Minh ville ou l’école de théâtre et de cinéma d’Hô Chi Minh ville. Dans cette optique d’une éducation pour former une société, Hô Chi Minh rejoint Staline et Lénine en proposant une méthode de révolution fondée sur la mise en place d’une élite avant-gardiste, éduquée selon une morale révolutionnaire. Ainsi, il rejoint aussi les propos de Marx, en estimant qu’une nouvelle société ne peut être instaurée que part une révolution menée part un groupe d’individus, une avant-garde. Le peuple libre devra alors recevoir l’éducation nécessaire, c’est-à-dire a acquérir une morale révolutionnaire.

Dans cette nouvelle société, Hô Chi Minh estime que “qui travaille beaucoup, reçoit beaucoup et qui travaille peu reçoit peu”, évoquant un principe méritocratique du travail. Il convient aussi de noter que dans cet esprit, le travail serait universel, aucun individu ne serait exclu de monde actif. Cette méritocratie est propre à Hô Chi Minh, ce dernier préconisant une liberté individuelle. Hô Chi Minh voit l’armée comme le moyen de garantir, de protéger la liberté et la sécurité du peuple et non comme un moyen d’oppression. Ici, on notera qu’il s’éloigne du communisme totalitaire ou l’armée apparaît comme l’agent de sécurité du Parti et non du peuple. Paradoxalement, Hô Chi Minh voit le parti comme la seule institution valable à la direction et l’orientation du peuple, rejoignant ainsi le point de vue des communistes tels que Lénine et Staline. De plus, on remarquera que dans sa réflexion sur l’homme en tant qu’individu, Hô Chi Minh semble être influencé par les penseurs confucianistes. Ainsi, le cœur de l’homme contient du bon et du mauvais, mais cette balance n’est pas figée, cette vision supporte ainsi ses idées révolutionnaires. En effet, il considère la révolution comme un moyen d’épuration des esprits et de la morale. En somme, tous les choix de Hô Chi Minh : le marxisme-léninisme, comme toute autre doctrine politique ou religieuse étrangère, sont toujours “vietnamisés” par Hô Chi Minh sur la base de ses traditions culturelles, idéologiques et morales, et selon le style de vie du peuple vietnamien.

« Je suis seulement une des parties : la partie vietnamienne. » Hô Chin Minh

Nou artrouv’

David Gauvin

source : https://www.temoignages.re/politique/edito/ho-chi-minh-l-homme-qui-a-vietnamise-les-grands-ideaux-du-monde,102480

Dans VIETNAM

VIETNAM : LA PISTE HO CHI MINH MARITIME, UNE EPOPEE HEROÏQUE

Par Le 23/10/2021

 

23 Octobre 2021

23/10/2021 07:59Créée il y a 60 ans, la piste Hô Chi Minh maritime avait pour objectif de transporter secrètement vers le front du Sud armes, nourritures et médicaments. Elle a contribué pour une part importante à la réunification du pays en 1975.


Un bateau "non immatriculé" acheminant armes et matériel militaire au Sud.
Photo : VNA/CVN

Pour soutenir les combattants du Sud durant la guerre du Vietnam de 1954 à 1975, l’armée vietnamienne décida d’établir, le 23 octobre 1961, la Mission de transport maritime 759 (maintenant Brigade navale 125), marquant officiellement la naissance de la "piste Hô Chi Minh maritime".

La tâche de la Mission de transport maritime 759 était d’acheminer des armes et du matériel militaire au Sud. Afin d’échapper aux ennemis, elle était composée de bateaux banalisés, sans numéros ou pavillons fixes, et qui changeaient régulièrement d’itinéraires. D’où leur nom de "bateaux non immatriculés".

Une vision stratégique

La piste Hô Chi Minh maritime fut une création unique, exprimant la vision stratégique et la tactique du Parti et du Président Hô Chi Minh. Au début de 1961, la Permanence de la Commission militaire centrale détermina que "la lutte révolutionnaire de notre peuple au Sud est entrée dans une nouvelle phase et devient de plus en plus difficile et drastique... Pour remporter la victoire décisive, il faut résolument fournir au Sud le matériel de guerre".

Et le Parti décida de mettre sur pied un transport par voie maritime pour soutenir la révolution du Sud, considérant cela comme une tâche stratégique et à long terme. La piste Hô Chi Minh maritime naquit au moment le plus âpre de la guerre de résistance contre les Américains. Alors que l’ennemi utilisait des armes et du matériel sophistiqué, nous n’avions que de petits navires rudimentaires. Les impérialistes américains utilisèrent toutes les ruses, avec les armes et équipements les plus modernes, pour détruire cette nouvelle voie d’approvisionnement.

La piste Hô Chi Minh maritime contribua au renforcement des ressources humaines et matérielles sur les champs de bataille du Sud. Son succès permit de promouvoir la guerre populaire et aux glorieuses victoires de l’armée vietnamienne à Âp Bac, Dâm Doi, Cai Nuoc, Chà Là, Van Tuong, Ba Gia, Binh Gia, Dông Xoài... Cette voie maritime fut le symbole de la volonté de fer, du courage et de la créativité prodigieuse de l’ensemble du Parti, du peuple et de l’armée dans la résistance contre les impérialistes. Elle sera à jamais une fierté comme une grande source d’encouragement pour les forces navales populaires ainsi que la population.

À cette époque-là, de nombreux journaux américains affirmèrent que "les communistes du Nord du Vietnam disposent d’équipages expérimentés qui peuvent naviguer par tous les temps".

La piste Hô Chi Minh maritime assura un approvisionnement stratégique beaucoup plus rapide que par la voie terrestre, qui nécessitait des mois de déplacement à travers des territoires très accidentés.

Saborder le bateau pour échapper à la capture


Patrouille dans la région maritime de l’archipel de Truong Sa (Spratly).
Photo : VNA/CVN

Cette voie de ravitaillement des "navires non immatriculés", marquée par les exploits des soldats et de la population des localités littorales, contribua grandement à la libération totale du Sud et ainsi à la réunification du pays.

Une histoire exemplaire est toujours racontée jusqu’à maintenant aux jeunes générations :  Dans la nuit du 30 au 31 janvier 1968, le navire 235, appartenant à la troupe de bateaux non immatriculés, dirigé par le lieutenant Nguyên Phan Vinh, fut chargé de transporter 14 tonnes d’armes et munitions vers le Sud.

À 18h00 le 29 février, il fut repéré par l’aviation ennemie. Le capitaine demanda à ses frères d’armes de se camoufler soigneusement, en attendant le soir pour accoster. À 23h00, à six milles marins de Hon Hèo, (actuelle province de Khanh Hoà, au Centre), le navire 235 rencontra sept bateaux ennemis. Nguyên Phan Vinh demanda à  son équipage de produire des fumées afin de se rendre invisible de l’ennemi et de jeter les marchandises en mer vers 01h30.  Les navires ennemis, soutenus par des hélicoptères, encerclèrent le 235. Le combat, très inégal, fut féroce. Le bateau 235 était dans une situation très difficile.

Plusieurs soldats furent blessés. Le moteur du navire fut gravement endommagé. Sachant qu’il était impossible d’échapper à l’encerclement ennemi, Nguyên Phan Vinh  décida de saborder le bateau. Tous les marins nagèrent vers le rivage et c’est le mécanicien Ngô Van Thu qui plaça des charges explosives avant de rejoindre ses camarades. À 02h00, le navire explosa. Les ennemis débarquèrent et essayèrent de capturer le capitaine. Nguyên Phan Vinh et le mécanicien Ngô Van Thu tuèrent de nombreux ennemis. Ils se battirent jusqu’à leur dernier souffle et moururent en héros. Parmi la vingtaine de soldats du navire 253, seuls six survécurent.

Cette voie de transport maritime portant le nom du Président Hô Chi Minh demeure un symbole brillant de l’héroïsme révolutionnaire de la nation. 
 
Huong Linh/CVN

source : https://www.lecourrier.vn/la-piste-ho-chi-minh-maritime-une-epopee-heroique/930894.html

Tag(s) : #vietnam

Dans VIETNAM

LES DIRIGEANTS VIETNAMIENS SALUENT LA CHINE POUR SA FETE NATIONALE

Par Le 30/09/2021

30 Septembre 2021

Les dirigeants vietnamiens saluent la Chine pour sa fête nationale
Hanoi, 30 sept (Prensa Latina) Les plus hauts dirigeants du Vietnam ont félicité aujourd'hui leurs homologues chinois à l'occasion de la fête nationale du pays voisin, le 1er octobre.

Le secrétaire général du Parti communiste, Nguyen Phu Trong, et le président vietnamien, Nguyen Xuan Phuc, ont envoyé des messages de félicitations au dirigeant du Parti communiste chinois (PCC) et chef de l'État, Xi Jinping.

Le Premier ministre vietnamien Pham Minh Chinh et le président de l'Assemblée nationale Vuong Dinh Hue ont également envoyé des messages au Premier ministre chinois Li Keqiang et au président du Comité permanent de l'Assemblée nationale populaire Li Zhanshu.

Les dirigeants vietnamiens ont souligné les réalisations du géant asiatique au cours des 72 dernières années et ont exprimé leur conviction que, sous la direction du PCC, le peuple chinois continuera à faire de grands progrès dans la construction du socialisme avec ses propres caractéristiques.

Au nom du peuple vietnamien, ils ont également réitéré l'engagement de renforcer l'amitié et la coopération tous azimuts avec la Chine dans l'intérêt des deux nations.

rgh/asg

source :https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=478920&SEO=dirigentes-de-vietnam-saludan-a-china-por-su-dia-nacionalLes dirigeants vietnamiens saluent la Chine pour sa fête nationale

Tag(s) : #vietnam#Chine

 

Dans VIETNAM

LE VIETNAM ET LA CHINE ACCORDENT LA PRIORITE A LA COOPERATION DANS LA LUTTE CONTRE LE COVID-19

Par Le 26/09/2021

25 Septembre 2021

Vendredi, 24 septembre 2021 à 17:50:45
 

Le Secrétaire général du Parti communiste vietnamien, Nguyên Phu Trong. Photo : VNA.
Nhân Dân en ligne – Le Secrétaire général du Parti communiste vietnamien (PCV), Nguyên Phu Trong, a exprimé le souhait que le Vietnam et la Chine continuent d’accorder une grande priorité à la coopération bilatérale dans la lutte contre le Covid-19 et dans la relance économique après la pandémie.

Ce vendredi, le dirigeant vietnamien s’est entretenu par téléphone avec le Secrétaire général du Parti communiste chinois (PCC) et Président de Chine, Xi Jinping, sur le renforcement des relations bilatérales.

Lors de l’entretien, le Secrétaire général Nguyên Phu Trong a félicité le peuple chinois pour ses réalisations importantes obtenues ces 100 dernières années et a pris en haute considération le succès de la Chine dans le contrôle du Covid-19 et le développement socio-économique.

Il s’est déclaré convaincu que le peuple chinois, sous la direction du PCC dont le noyau est le Secrétaire général Xi Jinping, atteindrait l’objectif de faire de la Chine un pays socialiste moderne, prospère, puissant, démocratique, hautement civilisé, harmonieux et beau.

Malgré les impacts de la pandémie de Covid-19, les relations bilatérales maintiennent toujours leur élan de développement. Nguyên Phu Trong a remercié la Chine d’avoir soutenu le Vietnam dans sa lutte contre la pandémie, en exprimant le souhait que le Vietnam et la Chine continuent d’accorder une grande priorité à la coopération bilatérale dans la lutte contre le Covid-19 et dans la relance économique après la pandémie.

Le Vietnam accorde une grande importance à ses relations de voisinage, d’amitié et de partenariat stratégique intégral avec la Chine et espère intensifier la coopération bilatérale dans tous les domaines, de sorte qu’elle devienne une force motrice du développement des deux pays, a-t-il souligné.

Le Secrétaire général Nguyên Phu Trong a demandé aux deux parties de mettre en œuvre efficacement les accords bilatéraux dont ceux sur le libre-échange et l’économie frontalière. Plaidant pour un commerce bilatéral plus équilibré, le dirigeant vietnamien a suggéré que la Chine accélère la procédure de délivrance des licences d’importation en faveur de certains produits agricoles phares du Vietnam.

Il a dit espérer que les deux parties travailleront au règlement des questions en suspens et à la consolidation des échanges populaires à tous les niveaux.

Nguyên Phu Trong a insisté sur l’importance de resserrer la coopération bilatérale dans la gestion et la protection de la frontière, ainsi que d’appliquer de manière efficace les documents juridiques sur la frontière terrestre signés par les deux pays afin d’édifier une frontière de paix, de stabilité et de développement.

Les deux parties devraient améliorer leur coopération maritime, régler de manière appropriée les questions en mer et de se coordonner avec les pays de l’ASEAN pour parvenir à l’élaboration d’un code de conduite en Mer Orientale conformément au droit international dont la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, a-t-il noté.

Pour sa part, le Secrétaire général et Président chinois, Xi Jinping, a exprimé sa conviction que le Vietnam accomplirait avec succès les tâches définies lors du XIIIe Congrès national du Parti. Il a fait part de son soutien aux efforts du Vietnam pour mettre en œuvre le socialisme adapté aux conditions du pays ainsi que pour contenir la pandémie et relancer l’économie.

Il a affirmé la considération que la Chine porte à ses relations avec le Vietnam et son souhait d’œuvrer, de concert avec le Parti, l’État et le peuple vietnamiens, pour fortifier le partenariat stratégique intégral entre les deux pays.

Le dirigeant chinois s’est également déclaré favorable au renforcement des échanges de haut niveau, au développement substantiel de la coopération dans tous les domaines, à l’intensification du soutien mutuel au sein des forums multilatéraux et au règlement raisonnable des questions en mer.

NDEL

source : https://fr.nhandan.vn/politique/item/6681571-le-vietnam-et-la-chine-accorde-la-priorite-a-la-cooperation-dans-la-lutte-contre-le-covid-19.html

Tag(s) : #vietnam#Chine

Dans VIETNAM

LE VIETNAM SERA PROTEGE CONTRE LE COVID-19 GRACE AU VACCIN CUBAIN ABDALA

Par Le 24/09/2021

22 Septembre 2021

Cuba et la République socialiste du Vietnam ont signé lundi un contrat pour la fourniture et la distribution du vaccin cubain Abdala dans ce pays d’Indochine

Auteur: Lisset Chavez | internet@granma.cu

22 septembre 2021 11:09:36


Photo: José Manuel Correa
Cuba et la République socialiste du Vietnam ont signé lundi un contrat pour la fourniture et la distribution du vaccin cubain Abdala dans ce pays d’Indochine.

Au Centre génie génétique et de biotechnologie de Cuba (cigb), Marta Ayala Avila, membre du Bureau politique, sa directrice générale, et Nguyen Dang Hien, directeur du Centre de recherche et de production de vaccins et de produits biologiques (connu sous le nom de Polyvac), ont signé l'accord de coopération entre les deux pays.

Le président vietnamien Nguyen Xuan Phuc, en visite officielle à Cuba, et le ministre de la Santé publique de l'Île, José Angel Portal Miranda, ont assisté à la cérémonie de signature de l’accord.

Dans ses déclarations à la presse, la directrice du cigb a souligné que « le contrat porte sur cinq millions de doses de vaccin Abdala », bien qu'une résolution du gouvernement vietnamien du 20 septembre donne mandat au ministère vietnamien de la Santé de conclure la transaction pour dix millions de doses.


Photo: José Manuel Correa
Après un travail considérable, a déclaré la Dre Ayala, « nous avons satisfait à toutes les exigences des organismes de réglementation des deux pays », ce qui a conduit le Vietnam à autoriser l'utilisation d'urgence du vaccin cubain et sa commercialisation ultérieure.

En outre, des travaux sont en cours pour le transfert de technologie de l'étape finale du vaccin (formulation, remplissage et conditionnement), a déclaré la Dre Ayala, et « il est prévu de le faire dès que possible, dès que les paquets technologiques pourront être envoyés et qu'ils pourront l'adapter à leurs conditions », a-t-elle conclu.
source : http://fr.granma.cu/cuba/2021-09-22/le-vietnam-sera-protege-contre-la-covid-19-grace-au-vaccin-cubain-abdala

Tag(s) : #vietnam#Cuba

Dans VIETNAM

LE PRESIDENT VIETNAMIEN REND HOMMAGE A HO CHI MINH A LA HAVANE

Par Le 21/09/2021

20 Septembre 2021

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-09-19 19:54:56

      

Le président du Vietnam était accompagné par le vice-président cubain, Salvador Valdés Mesa.

La Havane, 19 sept. (RHC)- Le président vietnamien, Nguyen Xuan Phuc, en visite officielle à Cuba, a rendu hommage ce dimanche matin à Ho Chi Minh, leader historique du Vietnam.

Il a déposé une gerbe devant le buste du Père de l’indépendance du Vietnam dans le parc qui porte son nom à La Havane.

Le vice-président de la République de Cuba, Salvador Valdés Mesa, et des représentants de l'Institut Cubain d'Amitié avec les peuples et de l'Association d'Amitié Cuba-Vietnam ont accompagné le Président dans cet hommage au leader historique vietnamien.

Nguyen Xuan Phuc s'est dit ému par l'affection exprimée par des générations de Cubains, qui connaissent et soulignent les relations fraternelles entre les deux peuples.

Source: ACN

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/270815-le-president-vietnamien-rend-hommage-a-ho-chi-minh-a-la-havane

Tag(s) : #Cuba#vietnam

Dans VIETNAM

LE VIETNAM ET LA CHINE BOOSTENT LEUR PARTENARIAT DE COOPERATION STRATEGIQUE INTEGRALE

Par Le 07/09/2021

7 Septembre 2021

07/09/2021 18:15

La Commission centrale de contrôle du Parti communiste du Vietnam (PCV) et la Commission centrale de contrôle de la discipline du Parti communiste chinois (PCC) ont plaidé mardi 7 septembre pour la promotion des relations de partenariat de coopération stratégique intégrale Vietnam - Chine.


 

Lors de leur entretien téléphonique, le membre du Bureau politique, secrétaire du Comité central et chef de la Commission centrale de contrôle du PCV, Trân Câm Tu, a proposé au membre permanent du Bureau politique et secrétaire de la Commission centrale de contrôle de la discipline du PCC, Zhao Leji, de maintenir leurs échanges et contacts de haut niveau, de dynamiser leur coopération dans la lutte contre le COVID-19.
 

Le membre du Bureau politique, secrétaire du Comité central et chef de la Commission centrale de contrôle du PCV, Trân Câm Tu (centre), lors de l’entretien téléphonique, le 7 septembre. Photo : VNA/CVN


Il a invité les deux parties à travailler ensemble pour maintenir un environnement de paix pour faciliter le développement de chaque pays, à traiter de manière satisfaisante les divergences, y compris les questions maritimes, par des moyens pacifiques, conformes au droit international.

Le dirigeant vietnamien a également demandé de multiplier les échanges de visites et d’expériences entre les organes de la Commission centrale de contrôle du PCV et de la Commission centrale de contrôle de la discipline du PCC, notamment en matière de surveillance, de prévention et de lutte contre la corruption, et de formation de cadres au contrôle, à l’inspection et à la lutte contre la corruption.

Notant les progrès des liens bilatéraux, les deux parties ont convenu de la nécessité de renforcer leur collaboration, de redoubler leurs efforts pour réaliser efficacement les accords bilatéraux conclus par les hauts dirigeants vietnamiens et chinois et pousser relations de partenariat de coopération stratégique intégrale à se développer de manière saine, stable, durable pour l’intérêt à long terme des deux Partis, des deux États et des deux peuples.

Zhao Leji a félicité et apprécié hautement le succès du XIIIe Congrès national du PCV, les résultats du travail de prévention et de lutte contre la corruption et du combat contre l’épidémie de COVID-19, estimant que sous la direction du secrétaire général Nguyên Phu Trong, le peuple vietnamien réalisera sûrement avec succès les objectifs fixés dans la résolution du XIIIe Congrès national du PCV.

Le dirigeant chinois a fait savoir que ces derniers temps, le PCV, avec pour noyau le secrétaire général et président Xi Jinping, a enregistré de nombreuses réalisations importantes et remarquables dans la lutte contre la corruption et la gestion du PCC qui vise à faire de la Chine un pays socialiste moderne, puissant, démocratique, civilisé et harmonieux. 


VNA/CVN

source : https://www.lecourrier.vn/le-vietnam-et-la-chine-boostent-leur-partenariat-de-cooperation-strategique-integrale/928083.html

Tag(s) : #vietnam#Russie

Dans VIETNAM

FETE NATIONALE VIETNAMIENNE : LES DIRIGEANTS DU PARTI ET DE L’ETAT RENDENT HOMMAGE AU PRESIDENT HO CHI MINH ET AUX MORTS POUR LA PATRIE

Par Le 02/09/2021

2 Septembre 2021

Mercredi, 01 septembre 2021 à 13:37:13
 

Les dirigeants du Parti et de l'État du Vietnam rendent hommage au Président Hô Chi Minh. Photo : NDEL.
Nhân Dân en ligne – A l’occasion de la Fête nationale vietnamienne (2 septembre), mercredi matin, une délégation de dirigeants du Parti, de l’Etat, de l’Assemblée nationale, du gouvernement et du Comité central du Front de la Patrie du Vietnam, est allée rendre hommage au Président Hô Chi Minh en son mausolée à Hanoï.

Le Président Nguyên Xuân Phuc, le Premier ministre Pham Minh Chinh, le Président de l’Assemblée nationale Vuong Dinh Huê, le Président du Comité central du Front de la Patrie du Vietnam Dô Van Chiên, ont tous figuré dans la délégation.

Les dirigeants ont exprimé leur vénération pour les grandes contributions du Président Hô Chi Minh à la cause révolutionnaire du Parti et de la nation. Leur gerbe de fleurs porte l’inscription : « Se souvenir à jamais du grand Président Hô Chi Minh ».

La délégation est ensuite allée rendre hommage aux Morts pour la Patrie au monument qui leur est dédié dans la rue Bac Son, à Hanoï.

Le même jour, plusieurs délégations des ministères de la Défense, de la Sécurité publique, du Comité populaire de Hanoï..., ont rendu hommage au Président Hô Chi Minh et aux Morts pour la Patrie.

VNA/NDEL

source : https://fr.nhandan.vn/politique/item/6624271-fete-nationale-les-dirigeants-rendent-hommage-au-president-ho-chi-minh.html

Tag(s) : #vietnam

Dans VIETNAM

VIETNAM : LE PRESIDENT NGUYEN XUAN PHUC REND HOMMAGE AU PRESIDENT HO CHI MINH

Par Le 30/08/2021

29 Août 2021

Dimanche, 29 août 2021 à 08:29:16
 

Une délégation conduite par le Président du Vietnam, Nguyên Xuân Phuc, est allée offrir de l'encens au Président Hô Chi Minh. Photo : VNA.
Nhân Dân en ligne - Samedi matin, le Président du Vietnam, Nguyên Xuân Phuc, est allé offrir de l'encens au Président Hô Chi Minh à la Maison 67 dans la zone commémorative du grand leader vietnamien au palais présidentiel, à Hanoi.

L'activité a eu lieu à l'occasion du 76e anniversaire de la Révolution d'Août (19 août 1945), de la Fête nationale (2 septembre) et du 52e anniversaire de son décès (2 septembre 1969).

Au nom des dirigeants du Parti, de l'État et des Vietnamiens, le Président Nguyên Xuân Phuc a exprimé la vénération et la reconnaissance profonde à l'égard du Président Hô Chi Minh - Héros de la libération nationale et grand homme de culture du Vietnam.

La maison 67 est le lieu où le Président Hô Chi Minh a vécu les derniers jours de sa vie. De nombreuses réunions du Bureau politique du Parti y ont été organisées pendant les bombardements américains au Nord du Vietnam.

VNA/NDEL

source : https://fr.nhandan.vn/politique/domestique/item/6615071-le-president-nguyen-xuan-phuc-rend-hommage-au-president-ho-chi-minh.html

Tag(s) : #vietnam

Dans VIETNAM

VIETNAM : VO NGUYEN GIAP, UN GENERAL DE RENOM MONDIAL

Par Le 29/08/2021

 

28 Août 2021

Sorti vainqueur de la campagne de Diên Biên Phu, qui a mis fin au colonialisme français au Vietnam en 1954, Vo Nguyên Giap est entré dans la légende.
 jeudi, août 26, 2021 15:32 

Le général Vo Nguyên Giap. Photo:VOV
Hanoi (VNA) - Sorti vainqueur de la campagne de Diên Biên Phu, qui a mis fin au colonialisme français au Vietnam en 1954, Vo Nguyên Giap est entré dans la légende. Son extraordinaire talent militaire a fait et continue de susciter l’admiration de la communauté internationale et de ses anciens adversaires.

Le colonel Bigeard, commandant français du 6e bataillon de parachutistes, a été parachuté deux fois à Diên Biên Phu où il a résisté jusqu’à la chute du camp retranché. Il se souvient: «Pendant plus de trois décennies après Diên Biên Phu, le général Giap a dirigé son armée et remporter victoires après victoires. Il détenait une puissance inimaginable.» Marcel Bigeard, qui deviendra général en 1974 et secrétaire d’État français à la Défense en 1975, a affirmé: «Si j’avais été Vietnamien, j’aurais été Viêt Minh…Je crois que la vie et les exploits militaires de Vo Nguyên Giap font la fierté de chaque Vietnamien».

Le général William Westmoreland, ancien commandant américain au Vietnam et ancien adversaire de Vo Nguyên Giap, a déclaré: «Le général Giap disposait de toutes les qualités d’un grand chef militaire: l’assurance, la puissance psychique, la capacité de concentration et l’intelligence. C’était un chef de guerre hors pair». S’il n’y avait eu le général Giap, la guerre se serait sans doute poursuivie, a-t-il affirmé.

La vie, la carrière et les exploits militaires de Vo Nguyên Giap sont des thèmes de prédilection de nombreux historiens, écrivains et cinéastes étrangers.

Le général Peter MacDonald, chercheur britannique en sciences militaires et auteur de «Giap, une évaluation» (Giap, an assessment), a écrit: «Vo Nguyên Giap a été le chef des forces armées pendant 30 ans et a fait partie de la scène politique pendant près de 50 ans. Ses états de services étaient sans précédent. Il est d’ailleurs difficile de le comparer aux autres généraux. Son idée d’utiliser les techniques de guérilla dans les combats était tout à fait inédite. Le général Giap démontrait des qualités tactiques dans tous les aspects de la guerre».

L’historien américain Stanley Karnow le compare aux célébrissismes stratèges militaires, Ulysses Grant, Robert Lee, Erwin Rommel ou encore Douglas MacArthur.

«Ses compétences stratégiques, tactiques et logistiques n’avaient d’égales que ses  talents politiques et diplomatiques… La supériorité économique, technologique et militaire des pays occidentaux a été vaincue par le talent d’un général qui était professeur d’histoire», peut-on lire dans l’Encyclopédie militaire publiée en 1993 par le département américain à la Défense.

Vo Nguyên Giap fait partie des vingt-et-un généraux cités dans l’ouvrage «Les célèbres généraux», publié à Londres. Il figure également, avec le général Trân Hung Dao dans la Nouvelle encyclopédie du Royaume-Uni, publiée en 1985 qui répertorie les plus grands généraux de l’histoire mondiale.

Les agences d’information ne sont pas en reste non plus et saluent «le général du peuple».

Selon l’AFP (France), Vo Nguyên Giap, architecte de la victoire du Vietnam contre les Français et les Américains, est «l’un des stratèges militaires les plus éminents de l’histoire de l’humanité». Reuters (Royaume-Uni) le classe parmi les dix généraux les plus brillants de tous les temps. Prensa Latina (Cuba) le considère comme un stratège prodigieux et estime que la guérilla qu’il a menée a inspiré les peuples qui luttent pour leur indépendance.

N’ayant reçu aucune formation militaire, Vo Nguyên Giap a hérité de l’art de la guerre de nos glorieux ancêtres qui ont jadis réussi à repousser les ennemis les plus puissants. Doté d’un talent visionnaire hors norme, il a vaincu les meilleurs généraux des armées française et américaine et est devenu l’un des rares hommes à avoir fait changer le cours de l’Histoire.-VOV/VNA

source : https://fr.vietnamplus.vn/vo-nguyen-giap-un-general-de-renom-mondial/163311.vnp

Tag(s) : #Giap#vietnam

Dans VIETNAM

LE VIETNAM ET CUBA CONFIRMENT LEURS LIENS D’AMITIE ET DE COOPERATION

Par Le 24/08/2021

24 Août 2021

Édité par Francisco Rodríguez Aranega
2021-08-23 17:07:15

 

 

La Havane, 23 août, (RHC)- Les présidents du Vietnam, Nguyen Xuan Phuc, et de Cuba, Miguel Díaz-Canel, ont réaffirmé ce lundi par téléphone les liens d'amitié et de coopération entre les deux pays.

Miguel Díaz-Canel a félicité le peuple vietnamien à l'occasion du 76e anniversaire de la proclamation de l'indépendance que la nation indochinoise fêtera le 2 septembre prochain.

Les deux chefs d'État ont souligné la nature particulière des relations entre les deux nations, forgée par Ho Chi Minh, Fidel et Raúl Castro, et ils ont convenu que les difficultés découlant de la pandémie de Covid-19 ne vont pas empêcher la préservation du dialogue politique et de la solidarité mutuelle.

Les dirigeants des deux pays se sont entretenus par téléphone à plusieurs reprises ce mois-ci afin de préserver la force de ces liens malgré le scénario difficile façonné par la maladie.

Le 28 juillet, le premier secrétaire du Comité Central du Parti Communiste de Cuba et son homologue vietnamien, Nguyen Phu Trong, ont discuté des perspectives s’ouvrant à la coopération bilatérale dans un certain nombre de domaines, dont l'un des plus prometteurs est celui des vaccins contre le Covid-19.

Lors de son entretien de ce lundi avec Nguyen Xuan Phuc, Miguel Díaz-Canel était accompagné du ministre des Affaires étrangères, Bruno Rodríguez, du ministre de la Construction, René Mesa, et du ministre de l'Agriculture, Ydael Pérez.

Luis Fernando Navarro, vice-ministre de la Santé, et Eduardo Martínez, président du groupe BioCubaFarma, ont également assisté à l’entretien.

Source: Prensa Latina

source : https://www.radiohc.cu/fr/noticias/nacionales/267829-le-vietnam-et-cuba-confirment-leurs-liens-damitie-et-de-cooperation

Tag(s) : #vietnam#Cuba

Dans VIETNAM

LE PRESIDENT VIETNAMIEN REND HOMMAGE AU GENERAL VO NGUYEN GIAP

Par Le 23/08/2021

22 Août 2021

Dimanche, 22 août 2021 à 16:20:22
 

Le Président Nguyên Xuân Phuc rend hommage au Général Vo Nguyên Giáp. Photo : VNA.
Nhân Dân en ligne - Le Président du Vietnam, Nguyên Xuân Phuc, est allé le 22 août rendre hommage au Général d’armée Vo Nguyên Giáp à l’occasion du 110e anniversaire de sa naissance (le 25 août).

Le Chef de l’Etat était accompagné d’une délégation de personnalités du Parti, de l’Etat et du Front de la Patrie du Vietnam, dont le Permanent du Secrétariat du Parti Vo Van Thuong, le Vice-Président permanent de l’Assemblée nationale Trân Thanh Mân, le ministre de la Défense Phan Van Giang, le président du Comité central du Front de la Patrie du Vietnam, Dô Van Chiên.

Le Général Vo Nguyên Giáp, de son vrai nom Vo Giáp et dont le cryptonyme est Van, est né le 25 août 1911 à Quang Binh et décédé le 4 octobre 2013 à Hanoï.

Il est connu pour être le vainqueur de la bataille de Diên Biên Phu (1954), qui a sonné la défaite et le départ des Français d’Indochine, puis pour la victoire de la libération totale du Sud et la réunification nationale au printemps 1975.

Le Général Vo Nguyên Giáp, entré dans l’histoire militaire et les études militaires et stratégiques de son vivant, était même admiré par ses ennemis dont les généraux français Raoul Salan et américain William Westmoreland. « Général autodidacte », selon ses propres termes, il n’a suivi aucun cours d’une quelconque académie militaire.

VNA/NDEL

source : https://fr.nhandan.vn/politique/domestique/item/6597571-le-president-du-vietnam-nguyen-xuan-phuc-rend-hommage-au-general-vo-nguyen-giap.html

Tag(s) : #vietnam#Giap

Dans VIETNAM

LES PARTIS COMMUNISTES VIETNAMIEN ET CHINOIS S’UNISSENT POUR RENFORCER LEUR PARTENARIAT STRATEGIQUE

Par Le 25/06/2021

25 Juin 2021

Les officiels et chercheurs vietnamiens et chinois à un colloque tenu le 25 juin par visioconférence ont souligné les liens entre le Parti communiste du Vietnam (PCV) et le Parti communiste chinois (PCC).
 vendredi, juin 25, 2021 15:00 
Hô Chi Minh-Ville (VNA) – Les officiels et chercheurs vietnamiens et chinois à un colloque tenu par visioconférence vendredi 25 juin à Hô Chi Minh-Ville ont souligné les liens entre le Parti communiste du Vietnam (PCV) et le Parti communiste chinois (PCC) et le partenariat de coopération stratégique intégrale entre les deux pays.
 

Les drapeaux du Vietnam et de la Chine. Photo : AFP/VNA

L’amitié vietnamo-chinoise construite et cultivée en personne par le président Hô Chi Minh, le président Mao Zedong et les dirigeants prédécesseurs constitue un bien commun précieux des deux peuples qui doit être bien conservée et développée, a déclaré en ouverture le secrétaire adjoint du Comité du Parti de Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Hô Hai.
 
Les deux Partis et les deux États vietnamiens et chinois se soutiennent dans l’œuvre de rénovation, de réforme et d’ouverture, et de construction du socialisme dans chaque pays, pour la paix, la stabilité, la coopération et le développement dans la région et le monde, a-t-il indiqué.

Le responsable a estimé que la conférence est une occasion précieuse pour les délégués, les experts et les universitaires des deux parties de passer en revue l’histoire glorieuse des deux Partis communistes et les relations d’amitié traditionnelle et de partenariat de coopération stratégique intégrale entre les deux pays.

Le colloque contribuera à resserrer davantage les relations traditionnelles entre les deux Partis communistes et promouvoir constamment les relations d’amitié traditionnelle et de partenariat de coopération stratégique intégrale entre les deux pays, a-t-il relevé.

Le consul général de Chine à Hô Chi Minh-Ville, Wu Jun, a déclaré que l’histoire et la réalité ont prouvé que la persistance à suivre la voie socialiste, en maintenant la sécurité du système politique des deux pays, est l’intérêt stratégique commun le plus essentiel des deux pays.

La direction vaillante du Parti communiste et les avantages du système socialiste sont la garantie la plus fondamentale pour que les deux pays surmontent toutes les difficultés et obstacles, a-t-il poursuivi.

Il a affirmé que le parti et le gouvernement chinois font le vœu d’œuvrer avec le Vietnam pour forger l’intelligence et la force de l’amitié traditionnelle, de la coopération entre les deux Partis communistes, sans cesse enrichir les contenus du partenariat de coopération stratégique intégrale sino-vietnamien, construire une communauté de destin stratégique, donner un nouvel élan au développement des liens et à l’œuvre d’édification du socialisme des deux Partis et des deux nations. – VNA

source : https://fr.vietnamplus.vn/le-pcv-et-le-pcc-sunissent-pour-renforcer-leur-partenariat-strategique/160596.vnp

Tag(s) : #vietnam#Chine#Communiste#PCV#PCC

Dans VIETNAM

VIETNAM : L’HERITAGE DU PRESIDENT HO CHI MINH

Par Le 19/06/2021

19 Juin 2021

L’héritage qu’il nous laisse est immense. Sa pensée, son exemple moral et son mode de vie continuent de guider les Vietnamiens sur leur chemin vers le socialisme.
 vendredi, juin 18, 2021 13:00 
Hanoi (VNA) – Le Président Hô Chi Minh est l’incarnation du patriotisme et de l’héroïsme révolutionnaire. Il a consacré toute sa vie à la Patrie, à la libération nationale, à l’émancipation de la classe ouvrière, de la société et de l’humanité... L’héritage qu’il nous laisse est immense. Sa pensée, son exemple moral et son mode de vie continuent de guider les Vietnamiens sur leur chemin vers le socialisme.

Lors d'une conférence organisée par le secrétariat du PCV, le 12 juin, à Hanoï sur le mouvement «Étudier et suivre l’exemple moral du Président Hô Chi Minh». Photo: quochoi.vn

La pensée Hô Chi Minh est un ensemble de points de vue et de recommandations sur la révolution vietnamienne et sur la voie qu’elle doit suivre. Elle résulte d’une adaptation créative du marxisme-léninisme aux réalités vietnamiennes, d’une valorisation de l’identité nationale conjuguée à une assimilation de la quintessence des cultures mondiales... Elle se traduit par des déclarations qui sont devenues des maximes.

«Le Vietnam est un, le peuple vietnamien est un. Les fleuves peuvent tarir, les montagnes s’éroder, mais cette vérité ne changera jamais!»

«Mieux vaut tout sacrifier que perdre le pays et devenir esclaves!»

«Nous sommes déterminés à reconquérir notre indépendance, quitte à mettre le feu aux montagnes de Truong Son!»

«Rien n’est plus précieux que l’indépendance et la liberté!»

«Je n’ai qu’une envie, l’immense envie de voir notre pays totalement indépendant, notre peuple totalement libre, que chacun de nos compatriotes ait de quoi manger, de quoi se vêtir et accès à l’éducation, et aussi que notre pays occupe une position digne sur la scène internationale», a-t-il encore dit.

Mais, toujours selon Hô Chi Minh, «dans un pays indépendant, si le peuple n’est ni heureux ni libre, alors cette indépendance n’a aucun sens».

Pour libérer son peuple du joug colonial, Hô Chi Minh a opté pour la révolution prolétarienne. «Il existe en ce moment une multitude de doctrines et d’idéologies, mais la plus juste et la plus révolutionnaire est le léninisme, ou plutôt le marxisme-léninisme», avait-il coutume de dire. D’après lui, cette révolution prolétarienne est l’oeuvre du peuple, lequel est placé sous la direction d’un vrai parti révolutionnaire, le Parti communiste, en l’occurrence, qui doit sans cesse se renforcer pour être digne de son rôle.

Voilà pour la pensée Hô Chi Minh. Quant à son exemple moral, il se résume aussi par ces mots qu’il aimait à utiliser: travail, parcimonie, droiture, intégrité et impartialité. Des qualités qu’il incarnait et qu’il demandait à ses disciples de cultiver.

Engagé dans un combat sans merci contre l’individualisme, Hô Chi Minh accordait une importance primordiale au maintien de l’éthique révolutionnaire. «Comme une rivière qui a besoin de sa source, un arbre qui a besoin de ses racines, un révolutionnaire a besoin d’une éthique irréprochable sans laquelle, quel que soit son talent, il ne pourra jamais diriger le peuple», affirmait-il.

Chez le Président Hô Chi Minh, cette éthique révolutionnaire se traduit par un mode de vie humble, simple et proche du peuple.

Sa pensée, son exemple moral et son mode de vie constituent l’héritage inestimable qu’il a laissé au Parti communiste et au peuple vietnamien. Dans n’importe quelle situation, les Vietnamiens persistent à suivre la voie qu’il a fixée, celle de l’indépendance nationale et du socialisme, la seule qui pourra les conduire vers le bonheur et la prospérité. – VOV/VNA

source : https://fr.vietnamplus.vn/lheritage-du-president-ho-chi-minh/160269.vnp

Tag(s) : #vietnam

Dans VIETNAM

LA PENSEE, LA MORALITE ET LE STYLE DU PRESIDENT HO CHI MINH SONT DES BIENS INESTIMABLES

Par Le 13/06/2021

13 Juin 2021

Le secrétaire général Nguyen Phu Trong a souligné que la pensée, la moralité et le style du Président Ho Chi Minh étaient des biens immatériels inestimables pour le Parti et le peuple vietnamiens.
 samedi, juin 12, 2021 14:44 

Le secrétaire général du Parti, Nguyen Phu Trong, s'exprime lors de la conférence. Photo : VNA
 
Hanoï (VNA) - Dans la matinée du 12 juin, une conférence en ligne à l'échelle nationale a commencé, dans le but d’examiner la mise en œuvre sur cinq ans de la directive n° 05-CT/TW du Bureau politique du 12e mandat sur la promotion de la tâche d’étudier et suivre la pensée, la moralité et le style du Président Ho Chi Minh.

Cette conférence est organisée par le Secrétariat du Comité central du Parti et présidée par le secrétaire général du Parti, Nguyen Phu Trong. Elle porte également sur la mise en œuvre de la conclusion n° 01-KL/TW du Bureau politique du 13e mandat sur la poursuite de la directive n° 05-CT/TW.
 

Panorama de la conférence. Photo : VNA

Dans son discours prononcé lors de la conférence, le secrétaire général Nguyen Phu Trong a souligné que la pensée, la moralité et le style du Président Ho Chi Minh étaient des biens immatériels inestimables pour le Parti et le peuple vietnamiens.

Étudier et suivre la pensée, la moralité et le style du Président Ho Chi Minh est une tâche nécessaire, régulière et indispensable pour tout le Parti et le peuple, a-t-il affirmé.

Au nom du Comité central du Parti, le secrétaire général Nguyen Phu Trong a félicité les collectifs et les individus exemplaires dans la réalisation de cette tâche.

Dans un contexte où la situation mondiale et nationale connaît des évolutions rapides et imprévisibles, Nguyen Phu Trong a insisté sur la nécessité particulière d’étudier et suivre l’exemple du Président Ho Chi Minh. Il a également souligné que les cadres et les membres du Parti devaient montrer l’exemple.

Le secrétaire général du Parti a déclaré souhaiter que la tâche d’étudier et suivre la pensée, la moralité et le style du Président Ho Chi Minh continue d'être renforcée, devenant de plus en plus efficace, pour contribuer activement à la mise en œuvre de la Résolution du 13e Congrès national du Parti, au Renouveau, au développement et à la défense du pays. -VNA

source : https://fr.vietnamplus.vn/la-pensee-la-moralite-et-le-style-du-president-ho-chi-minh-sont-des-biens-inestimables/160001.vnp

Tag(s) : #vietnam#Communiste#PCV

Dans VIETNAM

VIETNAM : ELIRE SES REPRESENTANTS, UN DROIT ET UN DEVOIR

Par Le 10/05/2021

10 Mai 2021

Alors qu’approchent les élections législatives et locales, les appels au boycott pullulent sur les réseaux sociaux. Ils resteront vains.
 dimanche, mai 09, 2021 13:58 

 

Hanoi, 9 mai (VNA) -  Alors qu’approchent les élections législatives et locales, les appels au boycott pullulent sur les réseaux sociaux. Ils resteront vains. Les Vietnamiens, dans leur immense majorité, ont compris qu’aller voter est un droit et un devoir, qui n’ont été acquis qu’au prix de milliers d’années de combat et de sacrifice.

Le 27 avril 1969, le Président Hô Chi Minh vote dans l'arrondissement de Ba Dinh, à Hanoi. Photo: VNA
Avant 1946, le peuple vietnamien ne disposait ni de Constitution ni d’élections. La Révolution d’août 1945, menée par le Parti communiste vietnamien avec à sa tête le Président Hô Chi Minh, lui a apporté des droits qu’il n’avait jamais eus.

L’Assemblée nationale de la République démocratique du Vietnam, fondée suite à la Révolution d’août 1945, a adopté sa première Constitution le 9 novembre 1946. «Sont électeurs les Vietnamiennes et les Vietnamiens âgés de 18 ans révolus, exceptés celles et ceux qui sont dans l’incapacité mentale ou ont été privés de leurs droits publics. Peuvent être candidats les électrices et électeurs âgés de 21 ans révolus sachant lire et écrire en langue nationale. Les citoyens servant dans l’armée disposent aussi du droit d’être électeurs et candidats», est-il stipulé dans l’article 18 de ladite Constitution.

Ces dispositions ont été conservées dans les trois Constitutions suivantes adoptées respectivement en 1959, 1980 et 1992. L’actuelle Constitution, adoptée en 2013, indique dans son article 27 que «Les citoyennes et les citoyens âgés de 18 ans révolus ont le droit de vote et à partir de 21 ans révolus, ont le droit de se porter candidats à l’Assemblée nationale et aux conseils populaires. La pratique de ces droits est régie par la loi».

Au regard de la loi vietnamienne, le droit de vote est à la fois un droit et un devoir fondamental du citoyen. Tous les appels au boycott des élections sont donc contraires à la loi, aux droits et aux devoirs du citoyen.

Le système électoral vietnamien est basé sur les principes de l’égalité, du suffrage universel direct, du bulletin secret et de la proportionnalité, principes largement appliqués dans le monde démocratique et progressiste. Les électeurs élisent directement leurs représentants, depuis les conseils populaires à l’Assemblée nationale.

Le principe de la proportionnalité assure une représentativité adéquate des minorités aux organes élus, que ce soit en termes de population ou en termes d’appartenance ethnique. La loi en vigueur sur les élections à l’Assemblée nationale et aux conseils populaires stipule que le comité permanent de l’Assemblée nationale doit veiller à ce qu’au moins 18% des candidats retenus pour les élections législatives soient issus des minorités ethniques.

En réalité, depuis plusieurs années déjà, le taux de députés issus des minorités ethniques est supérieur à la proportion que représente l’ensemble de ces communautés sur la population vietnamienne. Lors de la 11e législature par exemple, 17,2% des députés étaient issus de minorités ethniques. Ce taux était de 17,3% lors de la 14e législature, et ce alors même que l’ensemble des 53 minorités ethniques ne représente que près de15% de la population vietnamienne.

Progressiste et féministe, la loi sur les élections législatives et locales en vigueur enjoint aussi au comité permanent de l’Assemblée nationale de veiller à ce qu’au moins 35% des candidats retenus pour les élections législatives soient des candidates. L’ONU Femmes a reconnu qu’au cours des dernières législatures, le Vietnam disposait d’une représentation féminine à l’Assemblée nationale bien plus importante que celle d’autres pays d’Asie du Sud-Est et du monde.

L’État vietnamien est un État du, par et pour le peuple qui garantit cette réalité en élisant directement ses représentants, lesquels agiront en son nom pour gérer la société.

Ce droit et ce devoir, c’est le 23 mai prochain que les électrices et les électeurs vietnamiens les pratiqueront. La fête électorale aura bien lieu, en dépit de toutes tentatives de dénigrement et de sabotage. - VOV/VNA

source : https://fr.vietnamplus.vn/elire-ses-representants-un-droit-et-un-devoir/158631.vnp

Tag(s) : #vietnam#Elections

Dans VIETNAM

VIETNAM : IMAGES MEMORABLES DU PRESIDENT HO CHI MINH ET DU GENERAL GIAP DANS LA CAMPAGNE DE DIEN BIEN PHU

Par Le 09/05/2021

9 Mai 2021

 

Vendredi, 08 mai 2020 à 15:30:45
 

 


Le 6 décembre 1995, le Bureau politique a tenu une réunion sous la présidence du président Hô Chi Minh pour écouter le rapport final de la Commission militaire générale et approuver le plan de bataille Hiver-Printemps 1953-1954, et puis a décidé d'ouvrir la campagne de Dieên Biên Phu avec la détermination de détruire le bastion de l’ennemi.

Nhân Dân en ligne - Des images mémorables du Président Hô Chi Minh et du général Vo Nguyên Giap, ceux qui ont dirigé la campagne historique de Diên Biên Phu jusqu’à la victoire finale du 7 mai 1954, rendant des générations vietnamiennes fières de l'histoire glorieuse de leur nation.

Le Président Ho Chi Minh était le grand leader de toute la nation vietnamienne et également le leader suprême de la campagne historique de Dien Bien Phu. Le général Vo Nguyen Giap était le commandant de la campagne, et de toute l'armée, a réalisé un magnifique exploit attirant l’attention des cinq continents.

Le Président Ho Chi Minh, le général Vo Nguyen Giap et les dirigeants du Parti et de l'État discutaient du plan d'ouverture de la campagne de Dien Bien Phu en 1954.

Au nom du Comité central du Parti et du gouvernement, le Président Ho Chi Minh a confié en personne la tâche au général Vo Nguyen Giap d'étudier le plan opérationnel et d'ouvrir la campagne de Dien Bien Phu.

Le Commandement de campagne de Dien Bien Phu, sous la direction directe du général Vo Nguyen Giap, discutait du plan opérationnel de chaque bataille.

Le Commandement de campagne de Dien Bien Phu, sous la direction directe du général Vo Nguyen Giap, discutait du plan opérationnel de chaque bataille.

Le général Vo Nguyen Giap et ses camarades de l'État-major général de l'Armée populaire du Vietnam étudiaient le plan opérationnel de la campagne de Dien Bien Phu en 1954.

Le général Vo Nguyen Giap et l'État-major général de l'Armée populaire du Vietnam étudiaient le plan opérationnel de la campagne de Dien Bien Phu.

Le général Vo Nguyen Giap dirigeait le plan de bataille pendant la bataille Hiver-Printemps 1953-1954.

Le Président Ho Chi Minh a rendu visite à une unité de soldats qui avait participé à la campagne de Dien Bien Phu en 1954.

Le général Vo Nguyen Giap observait le champ de bataille pour la dernière fois avant de donner l'ordre d'ouvrir le feu pour commencer la campagne de Dien Bien Phu.

À 17h30, le 13 mars 1954, le commandant général Vo Nguyen Giap a ordonné l’attaque du bastion de Dien Bien Phu.

Le général Vo Nguyen Giap a remis le drapeau du président Ho Chi Minh “ Détermination à combattre - Détermination à vaincre” aux unités. Dien Bien Phu est l'une des batailles stratégiques de l'histoire vietnamienne, confirmant l'immense maturité de l'Armée populaire du Vietnam.

Le Président Ho Chi Minh a décerné des insignes aux soldats qui ont fait de nombreux exploits dans la campagne de Dien Bien Phu.

L’Oncle Ho a visité et encouragé les cadres et les soldats à accomplir des exploits exceptionnels pendant la campagne de Dien Bien Phu de 1954.

NDEL

source : https://fr.nhandan.org.vn/dossier/photo-darchives/item/5783171-des-images-memorables-du-president-ho-chi-minh-et-du-general-vo-nguyen-giap-dans-la-campagne-dien-bien-phu.html

Tag(s) : #vietnam

Dans VIETNAM

VIETNAM ET CHINE CONVIENNENT DE RENFORCER LES RELATIONS BILATERALES ET LA COOPERATION MILITAIRE

Par Le 27/04/2021

26 Avril 2021

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-04-26 à 20:22
HANOI, 26 avril (Xinhua) -- Le secrétaire général du Comité central du Parti communiste du Vietnam Nguyen Phu Trong et le président vietnamien Nguyen Xuan Phuc ont respectivement rencontré lundi le conseiller d'Etat chinois et le ministre de la Défense nationale Wei Fenghe en visite à Hanoi, la capitale vietnamienne.

Félicitant la Chine pour son succès dans la lutte contre la COVID-19 et la réalisation du développement économique, Nguyen Phu Trong a appelé les deux pays à maintenir et à promouvoir leur amitié traditionnelle et à faire progresser les relations entre les armées des deux pays.

En ce qui concerne la question de la mer de Chine méridionale, il a déclaré que les deux pays devraient traiter correctement la question sur la base de la confiance et du respect mutuels, et empêcher tout effet négatif connexe sur les relations bilatérales.

Dans ses remarques, Nguyen Xuan Phuc a déclaré que le Vietnam soutenait fermement le principe d'une seule Chine et s'opposait à toute ingérence de forces extérieures dans les affaires intérieures de la Chine.

Le Vietnam restera sur ses gardes et résistera fermement à tout projet visant à saper les relations entre le Vietnam et la Chine, et ne suivra jamais les autres pays dans leur opposition à la Chine, a-t-il assuré.

Pour sa part, M. Wei a indiqué que la Chine et le Vietnam étaient dans une communauté de destin d'importance stratégique, et avaient tous deux obtenu des succès dans le développement économique ainsi que dans la lutte contre la pandémie, démontrant les forces de la direction des partis communistes et du système socialiste.

Les deux parties devraient mettre en œuvre le consensus atteint par les dirigeants des deux pays, améliorer la communication stratégique, renforcer la confiance politique mutuelle et approfondir la coopération militaire pour faire progresser davantage le partenariat stratégique global de coopération Chine-Vietnam, a-t-il souligné.

Sur la mer de Chine méridionale, la Chine et le Vietnam devraient adopter une perspective large et à long terme, gérer correctement les différends, bien planifier la coopération maritime, s'opposer résolument à l'ingérence de puissances extérieures à la région et protéger conjointement la paix dans la mer de Chine méridionale.

Dimanche, M. Wei s'est entretenu avec son homologue vietnamien Phan Van Giang. Ils ont assisté à la signature d'un mémorandum d'accord sur le renforcement de la coopération militaire internationale entre les ministères de la Défense nationale des deux pays.

source : http://french.xinhuanet.com/2021-04/26/c_139907847.htm

Tag(s) : #vietnam#Chine

Dans VIETNAM

VIETNAM : NGUYEN XUAN PHUC ELU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

Par Le 05/04/2021

5 Avril 2021

05/04/2021 10:18Nguyên Xuân Phuc, membre du Bureau politique du Comité central du Parti communiste du Vietnam du XIIIe mandat, député de la XIVe de la législature de l'Assemblée nationale (AN), a été élu président de la République, par vote à bulletins secrets, avec 468/468 des voix des députés présents (soit 97,5% du nombre total de députés), lors de la séance de travail de la 11e session de la XIVe législature de l’AN, lundi matin 5 avril à Hanoï.


Le président vietnamien Nguyên Xuân Phuc prête serment, le 5 avril à Hanoï.
Photo : VNA/CVN

 


L’Assemblée nationale (AN) a approuvé la résolution d’élire Nguyên Xuân Phuc au poste de président vietnamien pour le mandat 2016-2021. Cette résolution est entrée en vigueur depuis l’adoption par l’AN.

Né en 1954, Nguyên Xuân Phuc est originaire de la province de Quang Nam au Centre. Il est membre du Bureau politique des XIe, XIIe, XIIIe mandats, et membre du Comité central du Parti des Xe, XIe, XIIe, XIIIe mandats. Il est député des XIIe, XIIIe, XIVe législatures de l’AN.


VNA/CVN

source : https://lecourrier.vn/nguyen-xuan-phuc-elu-president-de-la-republique/918639.html

Tag(s) : #vietnam

Dans VIETNAM

L'ANNEE 2021 REVET DES SIGNIFICATIONS IMPORTANTES POUR LE VIETNAM ET LA CHINE

Par Le 27/03/2021

27 Mars 2021

L’ambassade du Vietnam en Chine a organisé le 26 mars une cérémonie marquant le 71e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques Vietnam-Chine.
 samedi, mars 27, 2021 15:48 

L’ambassadeur du Vietnam en Chine, Pham Sao Mai (droite), et le ministre assistant chinois des Affaires étrangères, Wu Jiang Hao, lors de la cérémonie. Photo : Vietnam+
 
Pékin (VNA) – L’ambassade du Vietnam en Chine a organisé le 26 mars une cérémonie marquant le 71e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques Vietnam-Chine.

La cérémonie a vu la participation du ministre assistant chinois des Affaires étrangères, Wu Jiang Hao, de représentants de différentes organisations, localités et entreprises chinoises, de personnes ayant eu des contributions importantes au développement des relations bilatérales, ainsi que de Vietnamiens et sociétés vietnamiennes en Chine.

Dans son discours, l’ambassadeur du Vietnam en Chine, Pham Sao Mai, a souligné que l'année 2021 était très importante pour le Vietnam et la Chine.

C’est la première année où le Vietnam met en œuvre la Résolution du 13e Congrès national du Parti communiste du Vietnam, le Plan de développement socio-économique pour 2021 - 2025 et la Stratégie pour le développement socio-économique pour 2021 – 2030, a-t-il indiqué, ajoutant que c’est aussi l’année où la Chine commémore le centenaire de la création du Parti Communiste Chinois.

L’ambassadeur a insisté sur la nécessité d’appliquer pleinement les conceptions communes, de renforcer la confiance politique bilatérale, de développer la coopération en tous domaines, de promouvoir les échanges entre Vietnamiens et Chinois, de maîtriser et régler de façon satisfaisante les désaccords sur la base du respect des intérêts légitimes de chaque partie selon le droit international, notamment la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, ce pour approfondir le partenariat stratégique intégral entre les deux pays, pour la paix, la stabilité, la coopération et le développement dans la région comme dans le monde.

En 2020, les échanges commerciaux entre le Vietnam et la Chine se sont chiffrés à 192,2 milliards de dollars, soit une hausse de 18,7%, selon des données des Douanes chinoises. La Chine était le 3e plus grand investisseur étranger au Vietnam l’année dernière. -VNA
source : https://fr.vietnamplus.vn/lannee-2021-revet-des-significations-importantes-pour-le-vietnam-et-la-chine/157064.vnp

Tag(s) : #vietnam#Chine

Dans VIETNAM

ONU : LE VIETNAM, GARDIEN DE LA PAIX

Par Le 21/03/2021

20 Mars 2021

Le ministère de la Défense a remis au lieutenant-colonel Trân Duc Huong un ordre de mission du Président de la République en vertu duquel il est désormais affecté au Bureau des affaires de l’ONU, à New York
 vendredi, mars 19, 2021 15:11 
Hanoi (VNA) - Le 12 mars dernier, le ministère de la Défense a remis au lieutenant-colonel Trân Duc Huong un ordre de mission du Président de la République en vertu duquel il est désormais affecté au Bureau des affaires militaires de l’ONU, à New York. Trân Duc Huong devient ainsi le deuxième officier vietnamien à y servir, 5 ans après le début de la participation de notre pays aux opérations de maintien de la paix des Nations Unies…

Le vice-ministre de la Défense Nguyên Chi Vinh (gauche) remet la décision du président de la République au lieutenant-colonel Trân Duc Huong. Photo: VNA
Pour avoir l’honneur de travailler au Bureau des affaires militaires de l’ONU, Trân Duc Huong a dû batailler ferme: le concours de recrutement qu’il a passé l’a opposé à 150 concurrents venus du monde entier… C’est son expérience qui a fait la différence: il avait déjà différentes missions onusiennes à son actif, en tant qu’officier d’état-major.

Toujours est-il que notre pays se retrouve donc représenté à l’état-major des forces de maintien de la paix de l’ONU, et ce, pour la deuxième fois.  

Le départ du lieutenant-colonel Trân Duc Huong suit de près le retour de neuf autres officiers vietnamiens, ayant servi au Soudan du Sud ou en République centrafricaine. Non contents de contribuer au maintien de la paix dans ces deux pays, ces officiers auront fait profiter aux populations locales et aux autres Casques bleus des expériences du Vietnam en matière de lutte contre la pandémie de Covid-19.

La première opération de maintien de la paix à laquelle a participé notre pays sous les auspices de l’ONU remonte désormais à cinq ans. Dans l’intervalle, le Vietnam aura dépêché une bonne quarantaine de militaires au siège de l’ONU, à New York, en République centrafricaine et au Soudan du Sud où il a déjà installé deux hôpitaux de campagne et s’apprête à en déployer un troisième.  

Ces contributions du Vietnam aux opérations de maintien de la paix de l’ONU sont saluées aussi bien par la communauté internationale que par les missions onusiennes ou les organisations non gouvernementales présentes sur les différents théâtres d’opération. Nos militaires sont appréciés pour leur professionnalisme, pour leur sens de la discipline, pour leur esprit de solidarité et surtout pour leur endurance. C’est sans doute l’une des raisons qui ont poussé l’ONU à choisir notre pays pour y accueillir ses formations aux opérations de maintien de la paix.

Il y a quatre mois, l’Assemblée nationale adoptait une résolution sur la participation du Vietnam aux forces de maintien de la paix de l’ONU. Désormais, cette participation est une mission permanente de l’armée vietnamienne, dont le but est de défendre la paix sur le territoire national par le biais d’une implication à l’international. Et notre pays est tout à fait disposé à être présent sur d’autres théâtres d’opération. -VNA/VOV 


source : https://fr.vietnamplus.vn/le-vietnam-gardien-de-la-paix/156735.vnp

Tag(s) : #vietnam#ONU

Dans VIETNAM

VIETNAM : CELEBRATION DU 90 ème ANNIVERSAIRE DE L’UNION DE LA JEUNESSE COMMUNISTE HO CHI MINH A HANOÏ

Par Le 20/03/2021

20 Mars 2021

Une cérémonie marquant le 90e anniversaire de la fondation de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh a été organisée ce samedi matin à Hanoï.
 samedi, mars 20, 2021 17:27 

 

 Vuong Dinh Hue, membre du Bureau politique et secrétaire du Comité du Parti municipal de Hanoï, remet l’Ordre du travail de première classe à l'antenne de l'Union de la jeunesse communiste Ho Chi Minh de Hanoï. Photo: VNA
Hanoï, 20 mars (VNA) - Une cérémonie marquant le 90e anniversaire de la fondation de l’Union de la jeunesse communiste Hô Chi Minh a été organisée ce samedi matin à Hanoï.

Le secrétaire du Comité municipal de l'Union de la jeunesse communiste Ho Chi Minh de Hanoï, Chu Hong Minh, a affirmé que l’Union de la jeunesse communiste Ho Chi Minh de la capitale hérite et promeut toujours la tradition de la lutte révolutionnaire de la jeunesse vietnamienne.

L'Union municipale de la jeunesse communiste Ho Chi Minh maintient une confiance ferme dans la direction du Parti communiste du Vietnam, a-t-il souligné.

À cette occasion, cette antenne a reçu l’Ordre du travail de première classe, décerné par le président du Vietnam en reconnaissance de ses réalisations exceptionnelles dans le domaine du travail, de l’édification et de la protection de la Patrie.

S'exprimant à cet événement, Vuong Dinh Hue, membre du Bureau politique et secrétaire du Comité municipal du Parti, a déclaré que les réalisations des jeunes membres étaient dignes de respect et de fierté, contribuant à encourager la jeune génération à apporter plus de contributions à l’oeuvre d'industrialisation et de modernisation de la capitale et du pays. 

Il a demandé à l’antenne municipale de l’Union de créer des mécanismes permettant à la jeunesse de Hanoï de profiter au mieux de la révolution industrielle 4.0 et de contribuer davantage au développement de la ville.

Dans le cadre du programme, une exposition photographique sur les 90 ans de l'Union de la jeunesse communiste Ho Chi Minh a ouvert ses portes, présentant des archives et photos précieuses illustrant les contributions des cadres et des jeunes de la capitale au cours de ces 90 dernières années. 

Lors de la cérémonie, l’Union municipale de la jeunesse communiste Hô Chi Minh a rendu hommage à 10 jeunes exemplaires pour leurs contributions importantes à ses activités. -VNA

 
source : https://fr.vietnamplus.vn/celebration-du-90e-anniversaire-de-lunion-de-la-jeunesse-communiste-ho-chi-minh-a-h

Tag(s) : #vietnam#UJC#Communiste

Dans VIETNAM

VIETNAM ET CUBA RENFORCENT LEUR AMITIE ET LEUR COOPERATION

Par Le 16/03/2021

16 Mars 2021

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh a eu mardi matin une conversation téléphonique avec le chef de la diplomatie cubaine Bruno Rodriguez Parrilla.
 mardi, mars 16, 2021 16:17 

 

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères (AE) Pham Binh Minh. Photo: VNA
Hanoï (VNA) - Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh a eu mardi matin une conversation téléphonique avec le chef de la diplomatie cubaine Bruno Rodriguez Parrilla pour discuter des orientations et mesures propres à renforcer l'amitié et la coopération spéciale entre leurs pays.

Pham Binh Minh a transmis les salutations des dirigeants  du Parti, de l'État et du gouvernement vietnamiens à ceux cubains. Il a également affirmé la position constante du Vietnam de soutenir Cuba.

Pour sa part, le ministre cubain a déclaré souhaiter approfondir les relations traditionnelles spéciales et la coopération intégrale avec le Vietnam. Il a apprécié les efforts du Vietnam dans la réponse au COVID-19 et le maintien de sa croissance économique.

Les deux parties ont également apprécié les résultats de la 6e consultation politique Vietnam-Cuba au niveau de vice-ministre des Affaires étrangères, organisée en ligne le 2 mars dernier.

Elles ont convenu de renforcer les échanges, le partage d'expériences, les consultations sur les questions d'intérêt commun, de se soutenir au sein des organisations internationales et forums multilatéraux. -VNA

source : https://fr.vietnamplus.vn/vietnam-et-cuba-renforcent-leur-amitie-et-leur-cooperation/156619.vnp

Tag(s) : #vietnam#Cuba

Dans VIETNAM

LA POLITIQUE CONSTANTE DU VIETNAM EST DE PROTEGER ET DE PROMOUVOIR LES DROITS DE L'HOMME

Par Le 12/03/2021

11 Mars 2021

"La politique constante de l'État vietnamien est de protéger et promouvoir les droits de l'homme", a souligné Le Thi Thu Hang, porte-parole du ministère des Affaires étrangères
 jeudi, mars 11, 2021 18:15 

Photo d'illustration : tuyengiao.vn
 

Hanoï (VNA) – “La politique constante de l'État vietnamien est de protéger et promouvoir les droits de l'homme, dont les libertés fondamentales spécifiées dans la Constitution de 2013 et de nombreux textes juridiques cohérents".

C’est ce qu’a souligné Le Thi Thu Hang, porte-parole du ministère des Affaires étrangères, en réponse à des questions de correspondants sur la réaction du Vietnam à un rapport de Freedom House selon lequel Le Vietnam continue de faire partie du groupe des pays non libres.

Lors de la conférence de presse périodique du ministère des Affaires étrangères, donnée le 11 mars, elle a insisté sur les efforts incessants du Vietnam pour améliorer son système juridique et prende des mesures concrètes dans le but de mieux assurer les droits de l’homme, les droits du citoyen. Le Thi Thu Hang a rappelé que lors du 3e cycle de l’Examen périodique universel du Conseil des droits de l’Homme en 2019, de nombreux pays avaient participé aux réunions sur le Vietnam et la majorité avait apprécié les efforts et les réalisations du Vietnam, affirmant leur soutien à l’approche du pays et lui donnant des recommandations constructives. -VNA

source : https://fr.vietnamplus.vn/la-politique-constante-du-vietnam-est-de-proteger-et-promouvoir-les-droits-de-lhomme/156451.vnp

Tag(s) : #vietnam

Dans VIETNAM

ONU : LE VIETNAM A NOUVEAU CANDIDAT AU CONSEIL DES DROITS DE L'HOMME

Par Le 07/03/2021

7 Mars 2021

C’est en tant que représentant de l’ASEAN que le Vietnam a fait acte de candidature au Conseil des droits de l’homme de l’ONU, pour le mandat 2023-2025.
 vendredi, mars 05, 2021 10:15 

Hanoi (VNA) - C’est en tant que représentant de l’ASEAN que le Vietnam a fait acte de candidature au Conseil des droits de l’homme de l’ONU, pour le mandat 2023-2025. Légitimement fier de ses réalisations en la matière, il souhaite désormais promouvoir les droits fondamentaux de l’homme à l’échelle planétaire.

Le vice-Premier ministre et ministre vietnamien des Affaires étrangères Pham Binh Minh lors de la quarante-sixième session du Conseil des droits de l’Homme de l’ONU. Photo: baoquocte.vn
Des droits inscrits dans toutes les Constitutions…

«Tous les peuples dans le monde naissent égaux, chacun a droit à la vie, au bonheur et à la liberté», déclarait déjà le Président Hô Chi Minh dans sa proclamation d’indépendance du 2 septembre 1945... De la République démocratique du Vietnam à la République socialiste du Vietnam, une seule et même devise: «Indépendance-Liberté-Bonheur». Tous les Vietnamiens qui se respectent ont à cœur de défendre l’indépendance nationale, la liberté du peuple et le bonheur individuel, trois éléments indissociables.    

Les droits de l’homme et du citoyen sont clairement inscrits dans l’actuelle Constitution vietnamienne, celle de 2013, comme ils l’étaient déjà dans les quatre précédentes (1946, 1959, 1980, 1992). Tout un chapitre est consacré aux droits de l’homme, aux droits et aux devoirs fondamentaux du citoyen. Mais dès le deuxième article de la Constitution, il est affirmé que «l’État de la République socialiste du Vietnam est un État de droit socialiste du Peuple, par le Peuple et pour le Peuple», un Peuple qui fait ainsi une entrée majuscule, au sens propre comme au sens figuré, dans la loi fondamentale.    

… et garantis dans tous les domaines

Les réalisations du Vietnam en matière de droits de l’homme depuis 1945, et en particulier depuis le lancement du Renouveau en 1986, sont absolument remarquables.

Le PIB national est passé de 14 milliards de dollars en 1985 à 343 milliards en 2020, faisant de notre pays l’une des 40 plus grandes économies du monde, la quatrième en Asie du Sud-est.  Si l’on s’en réfère aux critères de la Banque mondiale, qui se base sur le pouvoir d’achat comparatif des pays, le revenu moyen par habitant avoisinerait désormais les 9000 dollars... Cette croissance économique continue a notamment permis à l’État de mener à bien ses politiques de sécurité sociale et de développement socioculturel. Pour 2020, l’indice de développement humain du Vietnam était de 0,704. Un résultat encore modeste puisque notre pays pointe à la 117e place du classement établi par le Programme des Nations Unies pour le Développement (117 sur 189!), mais qui ne doit pas faire oublier  deux réalités, la première étant que le Vietnam est l’un des pays où cet indice s’améliore le plus vite, la seconde que rares sont les pays à revenu intermédiaire de la tranche inférieure qui présentent un indice aussi élevé.

Le Parti communiste et l’État vietnamien mettent un point d’honneur à ne laisser personne à la traîne. Ils ont promulgué 118 politiques visant à éradiquer la famine, à réduire la pauvreté, à faciliter le développement socioéconomique, à améliorer les conditions de vie et à garantir la sécurité sociale des minorités ethniques. Grâce à ces politiques, le taux de pauvreté multidimensionnelle du pays est passé de 9,88% en 2015 à 2,75% en 2020.

N'oublions pas que 2020 restera dans les annales comme une année de pandémie, synonyme de précarité pour de nombreuses personnes... On dit souvent que c’est dans les moments de crise que se forgent les grands caractères et que surgissent les nations les plus puissantes… Eh bien on peut d’ores et déjà affirmer que l’État vietnamien sort renforcé de la crise… Les mesures qu’il a prises lui ont permis d’enregistrer un taux d’incidence et de mortalité parmi les plus bas au monde. Mais surtout, il a démontré de manière éclatante que sa priorité était de garantir à chaque habitant une vie sûre.  

Pays en voie de développement, le Vietnam s’impose de plus en plus comme le héraut des droits de l’homme. Sa nouvelle candidature au Conseil des droits de l’homme de l’ONU, où il avait déjà siégé de 2014 à 2016, témoigne d’un engagement fort et déterminé en la matière... -VNA/VOV

SOURCE / https://fr.vietnamplus.vn/le-vietnam-a-nouveau-candidat-au-conseil-des-droits-de-lhomme/156199.vnp

Tag(s) : #vietnam#ONU

Dans VIETNAM

LE VIETNAM PREND EN HAUTE CONSIDERATION LES RELATIONS DE BON VOISINAGE AVEC LA CHINE

Par Le 22/02/2021

22 Février 2021

Le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV) et président Nguyen Phu Trong a reçu vendredi matin le conseiller d'État chinois et ministre de la Sécurité publique Zhao Kezhi.
 vendredi, février 19, 2021 16:51 

 

Nhập mô tả cho ảnh
Hanoï (VNA) - Le secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV) et président Nguyen Phu Trong a reçu vendredi matin le conseiller d'État chinois et ministre de la Sécurité publique Zhao Kezhi, en visite de travail au Vietnam pour coprésider la 7e conférence de la coopération dans la prévention et la lutte anti-criminalité entre les deux ministères de la Sécurité publique.

Ce dernier a salué le succès du 13e Congrès national du PCV et félicité Nguyen Phu Trong pour sa réélection au poste de secrétaire général du Comité central du PCV.

Le ministre chinois de la Sécurité publique a vivement apprécié les résultats de la coopération entre les deux pays dans la lutte contre l'épidémie de COVID-19 ces derniers temps, avant d'exprimer sa conviction que le peuple vietnamien, sous la direction du PCV, continuerait à gagner de grandes réalisations dans l'œuvre de l'édification et du développement national.

Dans les temps à venir, les deux ministères de la Sécurité publique intensifieront leur coopération dans la lutte contre les criminalités, contribuant à approfondir les relations Chine-Vietnam, à apporter des intérêts pratiques aux populations des deux pays, et à maintenir la paix et la stabilité dans la région et dans le monde, a souligné Zhao Kezhi.

Appréciant les résultats de l'entretien entre les deux ministres de la Sécurité publique, Nguyen Phu Trong a demandé aux deux parties de mettre en œuvre la conception commune entre les dirigeant de haut rangs des deux pays dans la coopération en matière de sécurité et d'application de la loi.

Le Parti, l'État et le peuple vietnamiens attachent toujours une grande importance à la consolidation et au développement des relations de bon voisinage avec ceux chinois. Le Vietnam est prêt à travailler avec la partie chinoise pour maintenir des échanges de haut niveau, bien maîtriser les désaccords, mettre en œuvre des mécanismes de coopération efficace en tous domaines, a dit le secrétaire général du Parti Nguyen Phu Trong. -VNA

source : https://fr.vietnamplus.vn/le-vietnam-prend-en-haute-consideration-les-relations-de-bon-voisinage-avec-la-chine/155715.vnp

Tag(s) : #vietnam#Chine

Dans VIETNAM

LE VIETNAM SOUTIENT L’ACCES EQUITABLE AUX VACCINS ANTI-COVID-19

Par Le 20/02/2021

18 Février 2021

Etant un membre actif de l’ASEAN et de l’Organisation des Nations Unies (ONU), le Vietnam s’engage à continuer de contribuer à son mieux aux efforts communs des pays pour surmonter la pandémie de COVID-19.
 jeudi, février 18, 2021 09:45 

 

Le vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères Pham Binh Minh participe au débat virtuel du Conseil de sécurité de l’ONU consacré à l’accès équitable aux vaccins anti-COVID-19. Photo: VNA
 

Hanoï (VNA) - Etant un membre actif de l’ASEAN et de l’Organisation des Nations Unies, le Vietnam s’engage à continuer de contribuer à son mieux aux efforts communs des pays pour surmonter la pandémie de COVID-19, a déclaré Pham Binh Minh, vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères.

Lors d’un débat virtuel du Conseil de sécurité de l’ONU consacré à l’accès équitable aux vaccins anti-COVID-19, tenu le 17 février, Pham Binh Minh a souligné que la communauté internationale devrait coopérer efficacement dans la mise en œuvre d’une stratégie efficace de réponse à la pandémie et de vaccination.

Il a affirmé que les vaccins devraient être considérés comme une propriété commune de la communauté internationale, tout en garantissant l'accès aux vaccins à des prix abordables pour tous les pays et donnant la priorité aux populations vulnérables et à haut risque.

Il a également exhorté les pays à accroître leur contribution au COVAX - le mécanisme mondial de groupement des achats pour les vaccins contre le COVID-19 - afin que les vaccins puissent être largement distribués aux pays en développement et aux populations des zones de conflit. En parallèlement, la garantie d’un environnement pacifique, stable et la protection des infrastructures importantes sont des facteurs clés pour favoriser la distribution des vaccins.

Lors du débat virtuel, le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, a appelé tous les États membres à poursuivre leur soutien au mécanisme COVAX, à l’appel en faveur d'un cessez-le-feu mondial, à la résolution 2532 et aux efforts communs du système multilatéral mondial pour la mise en œuvre du Plan mondial de vaccination contre la pandémie de COVID-19. -VNA

source : https://fr.vietnamplus.vn/le-vietnam-soutient-lacces-equitable-aux-vaccins-anticovid19/155638.vnp

Tag(s) : #vietnam#Covid19

 

Dans VIETNAM

RENFORCEMENT DE L'AMITIE SPECIALE VIETNAM-CUBA

Par Le 09/02/2021

9 Février 2021

Le secrétaire général du Parti et président vietnamien, Nguyen Phu Trong, a eu le 9 février une conversation en ligne avec Raul Castro Ruz, Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba

mardi, février 09, 2021 19:51

Le secrétaire général du Parti et président vietnamien, Nguyen Phu Trong, en conversation en ligne avec Raul Castro Ruz, Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba. Photo : VNA

 

Hanoï (VNA) – Le secrétaire général du Parti et président vietnamien, Nguyen Phu Trong, a eu le 9 février une conversation en ligne avec Raul Castro Ruz, Premier secrétaire du Comité central du Parti communiste de Cuba (PCC).

Raul Castro Ruz a chaleureusement félicité le Parti communiste du Vietnam (PCV) pour avoir organisé avec succès son 13e Congrès national, et Nguyen Phu Trong, ami et frère proche du Parti, de l’État et du peuple cubains, pour sa réélection au poste de secrétaire général du Comité central du PCV.

Appréciant grandement le prestige, le rôle et les grandes contributions de Nguyen Phu Trong au développement et à la défense du Vietnam et à l’amitié spéciale spéciale Cuba – Vietnam, il s’est déclaré convaincu que le Vietnam remporterait de nouveaux succès.

A cette occasion, Raul Castro Ruz a adressé ses meilleurs voeux au Vietnam en l’honneur du 91e anniversaire de la fondation du PCV, avant de remercier le Parti, l’Etat et le peuple vietnamiens pour leurs aides précieuses en faveur du Parti, de l’Etat et du peuple cubains, notamment dans la garantie de la sécurité alimentaire. Il a affirmé que Cuba ferait de son mieux pour préserver, défendre et transmettre aux générations futures l’amitié spéciale avec le Vietnam.

Remerciant le Premier secrétaire du Comité central du PCC pour ses félicitations, Nguyen Phu Trong l’a informé des résultats du 13e Congrès national du PCV.

Il a déclaré que le Vietnam tenait en haute estime la solidarité et le grand soutien matériel et spirituel que Cuba lui avait accordé lors de ces six dernières décennies. Partageant les difficultés auxquelles Cuba est confronté, il s’est déclaré convaincu que les frères cubains surmonteraient les défis et difficultés, organiseraient avec succès le 8e Congrès national du PCC en avril prochain.

A cette occasion, Raul Castro Ruz a invité Nguyen Phu Trong à se rendre à Cuba et le dirigeant vietnamien l’a invité à effectuer une visite au Vietnam. -VNA

source : https://fr.vietnamplus.vn/renforcement-de-lamitie-speciale-vietnamcuba/155443.vnp

Tag(s) : #Cuba#vietnam

Dans VIETNAM

L'ASSOCIATION D'AMITIE VIETNAM-CUBA CONTRIBUE A LA CONSOLIDATION DES RELATIONS BILATERALES

Par Le 06/02/2021

6 Février 2021

Le 4 février à Hanoï, l'Association d'amitié Vietnam-Cuba a organisé une conférence pour faire le bilan de ses activités en 2020 et définir ses tâches pour 2021.


 vendredi, février 05, 2021 11:00 

La présidente de l’Association d’amitié Vietnam-Cuba Truong Thi Mai s'exprime lors de l'événement. Photo: VNA
Hanoï (VNA) - Le 4 février à Hanoï, l'Association d'amitié Vietnam-Cuba (Union des organisations d'amitié du Vietnam) a organisé une conférence pour faire le bilan de ses activités en 2020 et définir ses tâches pour 2021, en présence de Truong Thi Mai, membre du Bureau politique, cheffe de la Commission de mobilisation des masses du Comité central du Parti communiste du Vietnam.

En 2020, l'Association d'amitié Vietnam-Cuba a organisé de nombreuses activités passionnantes dans le contexte des deux pays célébrant le 60e anniversaire de l'établissement des relations diplomatiques (2 décembre 1960) et les 60 ans de création de l'Institut cubain de l'amitié avec les peuples - ICAP (1960-2020).

La présidente de l'Union des organisations d'amitié du Vietnam, Nguyen Phuong Nga, s'exprime lors de l'événement. Photo: VNA
Concrètement, l'association a organisé avec succès le 5e Congrès national; mobilisé 1,5 milliard de dongs (près de 65.000 dollars) pour aider le peuple cubain à surmonter les difficultés; organisé de nombreux événements culturels pour commémorer les 60 ans des relations diplomatiques des deux pays.

S'exprimant lors de la conférence, Truong Thi Mai, également la présidente de l'Association d'amitié Vietnam-Cuba, a grandement apprécié les résultats obtenus par les dirigeants et les membres de l'association dans un contexte difficile.

Truong Thi Mai a affirmé qu'en 2021, les dirigeants de l'association continueraient d'organiser des activités pratiques pour consolider les relations entre les deux pays.

A cette occasion, la présidente de l'Union des organisations d'amitié du Vietnam, Nguyen Phuong Nga, a décerné un certificat de mérite à l'Association d'amitié Vietnam-Cuba pour ses réalisations exceptionnelles en 2020. -VNA

 source:https://fr.vietnamplus.vn/lassociation-damitie-vietnamcuba-contribue-a-la-consolidation-des-relations-bilaterales/155303.vnp

Tag(s) : #vietnam#Cuba

Dans VIETNAM

LE PARTI COMMUNISTE DU VIETNAM FETE LES 91 ANS DE SA FONDATION

Par Le 03/02/2021

3 Février 2021

Le Parti communiste du Vietnam fête les 91 ans de sa fondation

03/02/2021 15:47

Il y a 91 ans, le Parti communiste du Vietnam (PCV) a été créé lors d’une conférence organisée à Hongkong.

 

 

Séance de clôture du XIIIe Congrès national du Parti, le 1er février à Hanoï.

Photo : VNA/CVN


Convoquée par Nguyên Ai Quôc, qui deviendrait le Président Hô Chi Minh, la conférence avait pour but de fusionner les Partis communistes d’Indochine et d’Annam. Le 24 février, la Ligue communiste d’Indochine a demandé d’adhérer au Parti communiste du Vietnam (PCV).

Le PCV a dirigé les mouvements patriotiques d’ouvriers selon les principes du marxisme-léninisme pour libérer et moderniser le pays de manière spectaculaire.

Depuis 91 ans, le PCV continue de se développer et son prestige ne cesse de se renforcer auprès de la population. Son XIIIe Congrès national s’est clôturé lundi 1er février à Hanoï avec succès. Cette réussite encourage la population à s’impliquer dans la développement d’un Vietnam socialiste industrialisé à revenu élevé d’ici à 2045. 

VOV/VNA/CVN

source : https://www.lecourrier.vn/le-parti-communiste-du-vietnam-fete-les-91-ans-de-sa-fondation/885228.html

 

Tag(s) : #vietnam#Communiste#PCV

Dans VIETNAM

VIETNAM : XI FELICITE NGUYEN PHU TRONG POUR SA REELECTION A LA TETE DU PARTI COMMUNISTE VIETNAMIEN

Par Le 01/02/2021

1 Février 2021

French.xinhuanet.com | Publié le 2021-01-31 à 22:33
BEIJING, 31 janvier (Xinhua) -- Le secrétaire général du Comité central du Parti communiste chinois (PCC) Xi Jinping a envoyé dimanche un message à Nguyen Phu Trong, le félicitant pour sa réélection en tant que secrétaire général du Comité central du Parti communiste vietnamien (PCV).

Dans ce message, M. Xi s'est dit heureux d'apprendre que M. Nguyen avait été réélu secrétaire général du Comité central du PCV et lui a adressé de sincères félicitations, ainsi qu'à travers lui à la nouvelle direction centrale du PCV, au nom du Comité central du PCC et en son propre nom.

Depuis son 12e Congrès national, le PCV, sous la ferme direction de son Comité central dirigé par M. Nguyen, a renforcé l'édification du parti et a conduit le peuple vietnamien à une série de réalisations dans la cause de la construction et de la réforme socialistes, a déclaré M. Xi, ajoutant que la convention réussie du 13e Congrès national du PCV avait lancé une nouvelle phase dans la modernisation socialiste du Vietnam.

M. Xi estime que, sous la direction du nouveau Comité central du PCV toujours dirigé par M. Nguyen, de nouveaux succès plus importants seront obtenus dans les diverses causes du PCV et du Vietnam.

La Chine et le Vietnam sont des pays voisins socialistes et amicaux qui forment une communauté de destin d'importance stratégique, a affirmé M. Xi.

Le président chinois a assuré qu'il attachait une grande importance aux relations entre les deux partis et les deux pays et qu'il était prêt à travailler avec M. Nguyen pour renforcer la communication stratégique, développer l'amitié traditionnelle, approfondir les échanges et la coopération dans divers domaines et promouvoir la cause du socialisme.

Ce faisant, a-t-il ajouté, ils orienteront conjointement le partenariat stratégique global de coopération entre la Chine et le Vietnam sur la voie d'un développement durable, sain et stable, apporteront davantage de bénéfices aux peuples des deux pays et contribueront de manière positive à la promotion de la paix, du développement et de la coopération gagnant-gagnant aux échelles régionale et mondiale.

M. Xi a formulé le souhait sincère que M. Nguyen réalise de nouvelles réussites à son noble poste.

source : http://french.xinhuanet.com/2021-01/31/c_139711359.htm

Tag(s) : #Chine#vietnam#PCC#PCV#Communiste

Dans VIETNAM

UN PROCES CIVIL EST EN COURS A PARIS CONTRE L’UTILISATION DU TRES MEURTRIER AGENT ORANGE PAR LES USA AU VIETNAM

Par Le 31/01/2021

31 Janvier 2021

 

Un procès civil a démarré cette semaine en France contre un groupe de compagnies chimiques qui ont fabriqué des défoliants et d’autres produits chimiques utilisés par les États-Unis pendant la guerre du Vietnam, entre 1955 et 1975, et qui ont gravement nuit à la santé de millions de personnes.

Après six ans d’attente et de prétextes présentés par les entreprises inculpées, dont les américaines Monsanto et Down Chemical, le 25 de ce mois a eu lieu la première audience après la plainte déposée par la citoyenne franco-vietnamienne Tran To Nga, victime de « l’agent orange».

C'est un produit formé de deux herbicides qui, en théorie, se dissolvent en quelques jours sans laisser de résidus. Cependant, les fabricants, pour répondre à la demande croissante de l'armée nord-américaine, et avec l’envie de  gagner plus d'argent, ont modifié la formule créant ainsi une dioxine extrêmement toxique pour l'homme et la nature.

Selon différents rapports, dont le nord-Américain Stellman, plus de 80 milliards de litres de ce dangereux défoliant auraient été épandus dans la jungle, les rivières, les plantations et les villages du Vietnam.

Jeanne Stellman, auteur du rapport, affirme qu'au moins 3 000 villages et communautés ont été directement exposées à l'agent Orange.

En conséquence, entre deux et cinq millions d'habitants ont été en contact avec ce produit chimique et aujourd'hui, 50 ans plus tard, trois millions souffrent actuellement  de graves malformations génétiques et les dégâts sanitaires persistent.  Des millions d'hectares de terres et des milliers de sources d'eau ont été empoisonnées.

Même de nombreux soldats américains et des soldats alliés, ressentent encore aujourd’hui les effets de la dioxine ou les ont passés à leurs enfants.

C'est un crime de guerre que les Etats-Unis n'ont pas encore reconnu. Les multinationales  chimiques, comme la société Monsanto, affirment que l'utilisation intensive de défoliants au Vietnam visait à sauver la vie de milliers de soldats.

Si ma mémoire est bonne, c'était exactement le même argument utilisé pour justifier le criminel bombardement atomique des villes japonaises d'Hiroshima et de Nagasaki.

Le procès a été ouvert devant un tribunal de Paris, il s’agit d’un  procès civil qui oppose la plaignante et un groupe de sociétés. Ce procès ne remet en question ni la guerre elle-même, ni les abus qui ont été commis, mais si la victime sort gagnante, une porte s’ouvre pour toutes les victimes de cette attitude criminelle.

Nul ne doute que les magistrats français seront mis à l’épreuve par l’énorme pression exercée par les  transnationales et l’industrie militaire nord-américaine, qui tenteront à tout prix d'enterrer l'affaire. Gardez un œil sur cette affaire les amis !!

Édité par Reynaldo Henquen

source : http://www.radiohc.cu/fr/especiales/comentarios/245969-crime-sans-punition

Tag(s) : #AgentOrange#vietnam

 

Dans VIETNAM

SUCCES DU 13ème CONGRES DU PARTI COMMUNISTE DU VIETNAM, NOUVEAU MOTEUR DU DEVELOPPEMENT SOCIO-ECONOMIQUE DU VIETNAM

Par Le 25/01/2021

25 Janvier 2021

L’organisation réussite du 13e Congrès du Parti communiste du Vietnam (PCV) sera une stabilité pour son développement socio-économique, a déclaré l’ambassadeur de Chine au Vietnam Xia Bo.

 

10:16, 25.01.2021

 

Hanoi (VNA) – L’organisation réussite du 13e Congrès du Parti communiste du Vietnam (PCV) garantira la politique forte et solide pour le développement du socialisme au Vietnam et sera une nouvelle motivation et une stabilité pour son développement socio-économique, a déclaré l’ambassadeur de Chine au Vietnam Xia Bo, à l’Agence vietnamienne d’information (VNA).

L’ambassadeur de Chine au Vietnam Xia Bo a déclaré à la VNA que l'organisation réussite du 13e Congrès national du Parti communiste du Vietnam (PCV) sera un nouveau moteur du développement socio-économique du Vietnam. Photo : VNA

Il s’est déclaré convainçu que de nouvelle équipe des dirigeants élus continuera à mener l’œuvre socialiste au Vietnam pour obtenir de nouvelles réalisations.

Le 13e Congrès national du Parti est un événement extrêmement important dans la vie politique du Vietnam, ainsi qu’un jalon important dans le processus de développement du Parti et de son pays, jouant un rôle d'orientation vers l'avenir.

La communauté internationale, y compris la Chine, est particulièrement intéressée par le 13e Congrès national du PCV, a-t-il fait savoir.

Lors d'une conversation téléphonique avec le secrétaire général du PCV, président du Vietnam Nguyen Phu Trong en septembre de l'année dernière, le secrétaire général du Parti communiste chinois (PCC) et président chinois, Xi Jinping, a clairement indiqué que le PCC soutenait le PCV dans l’organsiation réussite de son 13e Congrès, était prêt à continuer à aider dans sa capacité pour l'oeuvre de la construction du socialisme au Vietnam.

La Chine croit que le 13e Congrès national du PCV sera couronné de succès, souhaite que la cause du socialisme vietnamien progresse régulièrement.

Le diplomate chinois a également passé en revue des réalisations importantes obtenues par le Vietnam après 35 ans de mise en œuvre du Renouveau sous la direction du Parti.

Il a cité quelques exemples : la croissance de 2,91% du Vietnam en 2020 est toujours un succès dans le contexte de la pandémie de Covid-19 et est parmi les plus élevées au monde ; la présidence de l’ASEAN et la participation au Conseil de Sécurité de l’ONU en tant que membre non permanent. Tou cela a contribué à renforcer la position du Vietnam sur la scène internationale.

Sous la présidence du Vietnam, le Partenariat régional économique global a été signé, créant le plus grand accord de libre-échange du monde, a-t-il dit.

Les acquis de développement que le Vietnam a remportés sont dûs à la direction inflexible du Comité central du Parti et au soutien d'un grand nombre des habitants, comme en Chine. Cela a clairement démontré l'avantage unique du régime socialiste des deux pays. La réussie du socialisme en Chine et au Vietnam a une grande importance internationale, apportant une contribution importante au développement de la civilisation et au progrès humain, a-t-il souligné.


L’ambassadeur de Chine au Vietnam Xia Bo. Il a également apprécié le rôle du secrétaire général du PCV Nguyên Phu Trong dans l’édification du Parti sain et puissant, un facteur décisif pour maintenir le développement sans cesse du PCV et de son pays. Photo: VNA

2021 est la première année du CC du PCV du 13e mandat et la première année où la Chine ouvre un nouveau trajet pour accélérer la construction et la modernisation du pays de manière intégrale, a-t-il dit.

Face à la nouvelle situation, les deux Partis et les deux pays doivent renforcer leur coopération dans tous les domaines, des échanges de stratégie de haut niveau, approfondir l'échange d'expériences dans l’édificationa du Parti et la gestion du pays et ouvrir une nouvelle hauteur pour la cause de socialisme des deux pays et des relations biatérales dans la nouvelle époque, a-t-il conclu. -VNA

source : https://fr.daihoidang.vn/succes-du-13e-congres-du-parti-nouveau-moteur-du-developpement-socioeconomique-du-vietnam/2699.vnp

Tag(s) : #Chine#vietnam#Communiste#PCV

Dans VIETNAM

VIETNAM : QUAND LE PEUPLE CHOISIT LE MARXISME-LENINISME ET LA PENSEE D’HO CHI MINH

Par Le 23/01/2021

23 Janvier 2021

Le marxisme-léninisme et la pensée Hô Chi Minh constituent en effet le fondement idéologique du PCV, qui n’a eu de cesse d’en confirmer la prépondérance à travers ses différents congrès.

17:58, 23.01.2021

Hanoi, 23 janvier (VNA) - Dans son projet de rapport politique à présenter au 13e Congrès national, le Comité central du Parti communiste vietnamien affirme que la ligne directrice du Parti, du peuple et de l’armée vietnamienne durant la prochaine période sera «de confirmer, d’appliquer et de développer de manière créative le marxisme-léninisme et la pensée Hô Chi Minh; de poursuivre sans relâche les objectifs de l’indépendance nationale et du socialisme ainsi que la politique de Renouveau du Parti, de façon à édifier et défendre le Vietnam socialiste». Le marxisme-léninisme et la pensée Hô Chi Minh constituent en effet le fondement idéologique du Parti communiste vietnamien, qui n’a eu de cesse d’en confirmer la prépondérance à travers ses différents congrès.


Il y aura eu l’avant et l’après. Avant que ne soit créé le Parti communiste, le peuple vietnamien s’est maintes fois soulevé contre les colonialistes français mais à chaque fois, ces soulèvements ont été réprimés dans le sang. Tout a changé le 3 février 1930, date à laquelle Nguyên Ai Quôc a fondé le Parti communiste vietnamien avec, pour doctrine, le marxisme-léninisme qu’il avait découvert durant ses années d’expatriation consacrées à la recherche d’une voie pour le salut national.

Sous la direction du Parti communiste, le peuple vietnamien a recouvré son indépendance et sa liberté. Le niveau de vie de la population et la position du pays sur la scène internationale ont sans cesse été rehaussés, notamment depuis le lancement du Renouveau en 1986, et ce malgré les turbulences de la situation mondiale. La raison principale en est que le Parti communiste vietnamien est resté fidèle au marxisme-léninisme et à la pensée Hô Chi Minh, comme nous l’affirme Duong Quang Phai, un ancien membre de la Commission centrale de contrôle du Parti.

«Il n’existe pour le moment aucune doctrine plus progressiste que le marxisme-léninisme», estime-t-il. «Certes, certains des arguments qu’elle défend ne correspondent plus à la réalité d’aujourd’hui, mais il serait absolument injuste de vouloir l’invalider totalement. En effet, Marx et Lénine n’ont fait que nous expliquer des principes et nous proposer des solutions matérialistes pour étudier et évaluer les lois d’existence et de développement de la société. Ils ne nous ont pas dicté ce qu’il fallait faire dans des situations concrètes. L’important, c’est de bien appréhender la nature du marxisme.»

Jusqu’au 7e Congrès national, il était écrit dans les documents et les statuts du Parti communiste vietnamien que celui-ci faisait du marxisme-léninisme «le fondement idéologique et la boussole» de son action. Suite à des études théoriques et à des récapitulations pratiques, le Parti a davantage pris conscience du rôle qu’a joué la pensée Hô Chi Minh dans la révolution vietnamienne. Cette pensée consiste en un héritage sélectif des traditions nationales, en une assimilation et une application créative des valeurs culturelles de l’Humanité, de l’Orient comme de l’Occident, dont le sommet est le marxisme-léninisme, et en une adaptation ingénieuse de toutes ces valeurs dans le contexte vietnamien. La décision du Parti communiste vietnamien de compléter sa boussole marxiste-léniniste par la pensée Hô Chi Minh a permis au pays de valoriser ses forces endogènes et de profiter du soutien international pour se développer, estime Pham Van Hop, un Hanoien.

 «Le marxisme-léninisme est la condition sine qua non aux victoires du peuple vietnamien, que ce soit en matière de développement économique ou de lutte contre l’épidémie de Covid-19», souligne-t-il.

Jusqu’à ce jour, les travailleurs, les mouvements sociaux, les activistes et l’Humanité progressiste n’ont trouvé aucune autre théorie susceptible de remplacer le marxisme-léninisme pour résoudre les problèmes sociaux, promouvoir le progrès social et émanciper les humains, constate Hà Son Thai, enseignant à l’Académie politique du ministère de la Défense.

«La crise économique asiatique de 1997 a conduit plusieurs économistes et politiques à relire ‘Le Capital’ de Marx qu’ils ont beaucoup apprécié», rappelle-t-il. «Les différentes révolutions dans le monde, en particulier la Révolution d’Octobre en Russie et la Révolution d’Août du Vietnam, ainsi que les réalisations des 35 ans de Renouveau ont donné raison au Parti communiste vietnamien et au Président Hô Chi Minh qui ont choisi de suivre le marxisme-léninisme».

91 ans se sont écoulés depuis que le Parti communiste vietnamien a introduit le marxisme-léninisme au Vietnam. Les réalisations du pays confortent le peuple dans son choix de faire confiance au Parti pour le guider vers le socialisme, synonyme de bonheur et de prospérité. - VOV/VNA

source : https://fr.daihoidang.vn/quand-le-peuple-choisit-le-marxismeleninisme-et-la-pensee-ho-chi-minh/2679.vnp

Tag(s) : #vietnam#Communiste#PCV

 

Dans VIETNAM

LA NAISSANCE DU PARTI COMMUNISTE DU VIETNAM, GRAND TOURNANT DANS L'HISTOIRE DU VIETNAM

Par Le 13/01/2021

13 Janvier 2021

Le journal Nhân Dân (Le Peuple) a publié ce lundi un article intitulé «La naissance du Parti communiste du Vietnam, grand tournant dans l’histoire du Vietnam».
 mardi, janvier 12, 2021 16:16 
Hanoï (VNA) - A l’occasion du treizième Congrès national du Parti communiste du Vietnam qui débutera le 25 janvier, le journal Nhân Dân (Le Peuple) a publié ce lundi un article intitulé «La naissance du Parti communiste du Vietnam, grand tournant dans l’histoire du Vietnam».

Maison au 5D, rue de Ham Long, à Hanoï, où la première instance communiste du Vietnam a été créée en 1929. Photo: dangcongsan.vn
Après avoir vécu de longues années à l’étranger pour le salut national, Nguyên Ai Quôc, qui deviendra plus tard le Président Hô Chi Minh, a réalisé une vérité. Selon lui, la révolution prolétarienne était l’unique voie de libérer le peuple vietnamien et il était essentiel de se doter d’un parti capable de diriger la révolution.

Nguyên Ai Quôc a fondé la Ligue de la Jeunesse révolutionnaire vietnamienne en juin 1925 afin de former des cadres et de vulgariser l’esprit révolutionnaire marxiste-léniniste aux Vietnamiens via différents mouvements d’ouvriers patriotiques.

En mars 1929, au 5D Hàm Long, à Hanoï, la première instance communiste du Vietnam a été créée, première étape de la formation du parti communiste qui remplacera la Ligue de la Jeunesse révolutionnaire vietnamienne.

Le 17 juin 1929, réunis à Hanoï, 312 rue Khâm Thiên, le Parti communiste d’Indochine a été fondé dans le Nord du pays. En août 1929, le Parti communiste d’Annam a été créé dans le Sud. Le 1er janvier 1930, la Ligue communiste d’Indochine a vu le jour.

La création de trois partis communistes augurant le risque de division, Nguyên Ai Quôc a décidé de convoquer à Hongkong, une conférence qui se tiendrait du 6 juin jusqu’au début du mois de février 1930 pour fusionner les Partis communistes d’Indochine et d’Annam et adopter des plateformes politiques majeures.

Le 3 février, le Parti communiste du Vietnam a officiellement vu le jour.

Le 24 février, la Ligue communiste d’Indochine a demandé d’adhérer au Parti communiste du Vietnam.

Sous l’égide de Nguyên Ai Quôc, la naissance du Parti communiste du Vietnam a marqué un tournant majeur dans l’histoire du Vietnam et mis fin à la crise de quête d’un salut national. -VOV/VNA

source : https://fr.vietnamplus.vn/la-naissance-du-parti-communiste-du-vietnam-grand-tournant-dans-lhistoire-du-vietnam/154263.vnp

Tag(s) : #vietnam#Communiste#PCV

 

12 Janvier 2021

Le 13e congrès national du Parti communiste du Vietnam aura lieu du 25 janvier au 2 février 2021 à Hanoï.
 mardi, janvier 12, 2021 16:27 
Hanoï (VNA) - Le 13e congrès national du Parti communiste du Vietnam aura lieu du 25 janvier au 2 février 2021 à Hanoï. Les Vietnamiens sont impatients de connaître les orientations qui seront prises pour faire décoller le pays dans les 5 ans à venir.

Photo: thuonghieucongluan.com.vn
Dang Kim Vui, ancien directeur de l’Université de Thai Nguyên, salue la minutie avec laquelle les préparatifs du congrès ont été menés et la qualité des documents qui y seront soumis. 

« Une consultation sur les documents qui seront soumis au prochain congrès a été organisée. L’examen des candidatures pour les postes les plus importants a été réalisé  de manière transparente et démocratique. La préparation minutieuse de ce congrès devrait garantir son succès ».

Dang Ung Vân, un responsable de l’Université de Hoa Binh, a fait savoir : « De nouveaux dirigeants vont être élus. Ils seront capables de diriger le pays en cette période d’incertitude. La stratégie qui sera adoptée permettra de développer le pays au cours des 5 prochaines années ». -VOV/VNA

source : https://fr.vietnamplus.vn/le-13e-congres-national-du-parti-communiste-du-vietnam-attendu-par-la-population/154264.vnp

Tag(s) : #vietnam#Communiste#PCV

 

26 Décembre 2020

Le Comité central du Parti du 12e mandat a décidé lors de son 14e Plénum de convoquer le 13e Congrès national du Parti du 25 janvier au 2 février 2021 à Hanoi.  vendredi, décembre 25, 2020 11:00  source : https://fr.vietnamplus.vn/le-13e-congres-national-du-parti-aura-lieu-du-25-janvier-au-2-fevrier-2021-a-hanoi/153614.vnp

Le Comité central du Parti du 12e mandat a décidé lors de son 14e Plénum de convoquer le 13e Congrès national du Parti du 25 janvier au 2 février 2021 à Hanoi. vendredi, décembre 25, 2020 11:00 source : https://fr.vietnamplus.vn/le-13e-congres-national-du-parti-aura-lieu-du-25-janvier-au-2-fevrier-2021-a-hanoi/153614.vnp

Tag(s) : #vietnam#Communiste#PCV

http://mouvementcommuniste.over-blog.com/2020/12/le-13e-congres-national-du-parti-aura-lieu-du-25-janvier-au-2-fevrier-2021-a-hanoi.html

Dans VIETNAM

VIETNAM 2020 : UNE ANNEE DE SUCCES POUR LA DIPLOMATIE VIETNAMIENNE

Par Le 26/12/2020

26 Décembre 2020

24/12/2020 10:44Cumulant en 2020 les fonctions prestigieuses de président de l’ASEAN et membre du Conseil de Sécurité des Nations unies, le Vietnam et sa diplomatie ont marqué l’année 2020 de leur empreinte. Dans le contexte difficile de la pandémie de COVID-19, le Vietnam a réussi à transformer les défis en autant d’opportunités et à rehausser le prestige du pays sur la scène internationale.


Le thème "Cohésif et réactif", retenu par le Vietnam pour l’Année de sa présidence de l’ASEAN s’est révélé parfaitement adapté à la situation.
Photo : VOV/CVN

Surmonter les défis

L’année 2020 a été rythmée par une crise sanitaire sans précédent qui a plongé l’économie mondiale dans une récession record, attisé la concurrence entre les grandes puissances et multiplié les menaces sécuritaires conventionnelles et non conventionnelles. Président de l’ASEAN dans un contexte difficile, le Vietnam est néanmoins parvenu à réaliser les objectifs qui avaient été fixés pour l’année 2020 et à renforcer la coopération entre les États membres dans tous les domaines.

Parmi ses réalisations les plus notables, on retiendra la signature en date du 15 novembre dernier de l’accord de Partenariat économique intégral régional (RCEP) qui marque la création de la plus vaste zone de libre-échange du monde. Sous la direction du Vietnam, l’ASEAN a su faire preuve de flexibilité et de réactivité, a affirmé Nguyên Minh Vu, vice-ministre des Affaires étrangères (AE).

"Pour s’assurer de la réalisation des programmes fixés malgré les mesures sanitaires imposées par l’épidémie de COVID-19, le Vietnam a pris l’initiative d’organiser les conférences en ligne. Notre pays a participé à l’élaboration de documents importants  et choisi les contenus des conférences de l’ASEAN. De nombreuses initiatives du Vietnam ont été entérinées par l’ASEAN", dit-il.

Le thème "Cohésif et réactif", retenu par le Vietnam pour l’Année de sa présidence de l’ASEAN s’est révélé parfaitement adapté à la situation. Afin de combattre efficacement la pandémie de COVID-19, le Vietnam a pris plusieurs initiatives importantes dont la création d’un fonds d’urgence et d’une réserve régionale d’équipements médicaux ou encore l’instauration d’un couloir de déplacement régional sécurisé. Depuis le début de l’année, plus de 80 documents ont été adoptés, un record qui témoigne du succès de l’Année de la présidence vietnamienne de l’ASEAN 2020.

En 2020, le Vietnam a également participé activement au Conseil de Sécurité des Nations unies en tant que membre non permanent. À l’occasion du 75e anniversaire de l’ONU, le vice-Premier ministre, également ministre des AE Pham Binh Minh a présidé le 9 janvier dernier, à New York, un débat sur la Charte de l’ONU auquel ont participé 110 pays. À l’issue de ce débat et pour la première fois dans l’histoire de l’ONU, une déclaration concernant la Charte de l’ONU a été adoptée, preuve de la pertinence du thème choisi par le Vietnam.

"Nous avons accompli avec succès les missions qui nous avaient été fixées pour l’année 2020. Le Vietnam a plaidé pour le respect de la Charte de l’ONU et a proposé plusieurs initiatives visant à promouvoir la paix et la sécurité dans le monde. Le secrétaire général de l’ONU considère le Vietnam comme un partenaire important. C’est une grande fierté mais aussi une mission à haute responsabilité pour notre pays", affirme le vice-ministre Nguyên Minh Vu.

Une position de plus en plus croissante...

Profitant de sa double mandature de président de l’ASEAN et de membre du Conseil de sécurité de l’ONU, le Vietnam s’est appliqué à renforcer le rôle de l’ASEAN au sein des Nations unies. En janvier 2020, en tant que président tournant du Conseil de sécurité, le Vietnam a organisé une tout première discussion entre l’ASEAN et l’ONU, avec la participation du secrétaire général de l’ASEAN. Il a également proposé plusieurs initiatives visant à régler plusieurs questions importantes concernant le dossier nucléaire iranien, la situation dans la péninsule coréenne, les relations israélo-palestiniennes ou encore la crise humanitaire au Yémen. Ses propositions ont, à chaque fois, été saluées par les membres de l’ONU.

Auréolé d’une position de plus en plus affirmée à l’échelle régionale et mondiale, le Vietnam a été invité à participer à plusieurs événements mondiaux importants et notamment  aux Sommets du G20 et du G7. Les succès de la diplomatie vietnamienne en 2020 sont le résultat d’une harmonie réussie entre la diplomatie bilatérale et multilatérale et sont de nature à faciliter l’intégration de notre pays à l’économie mondiale.

VOV/VNA /CVN
source : https://lecourrier.vn/2020-une-annee-de-succes-pour-la-diplomatie-vietnamienne/882499.html

Dans VIETNAM

HO CHI MINH-VILLE FETE L'ANNIVERSAIRE DES RELATIONS VIETNAM-CUBA

Par Le 29/11/2020

29 Novembre 2020

L’Union des organisations d’amitié de Ho Chi Minh-Ville a organisé le 28 novembre une rencontre en l’honneur du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Vietnam et Cuba.
 samedi, novembre 28, 2020 15:07 

Remise des prix d’un concours de dessins pour enfants en l’honneur du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques Vietnam-Cuba. Photo : VNA
 
Ho Chi Minh-Ville (VNA) – L’Union des organisations d’amitié de Ho Chi Minh-Ville a organisé le 28 novembre une rencontre en l’honneur du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Vietnam et Cuba (2 décembre) et le 30e de la fondation de l’Association municipale d’amitié Vietnam-Cuba.

Lors de cet événement, la présidente de l’Association d’amitié Vienam-Cuba de Ho Chi Minh-Ville, Truong Thi Hien, a souligné que la solidarité et l’amitié entre les deux pays étaient un bien inestimable des deux peuples.

De son côté, Indira Lopez Arguelles, consule générale de Cuba à Ho Chi Minh-Ville, a indiqué que ces 60 dernières années, la coopération entre les deux pays n’avait cessé de se développer dans plusieurs domaines tels que la construction, l'éducation, la santé, l'agriculture... Elle a affirmé la volonté de son pays d’acquérir des expériences du Vietnam en termes de développement national, ajoutant que Cuba était prêt à soutenir le Vietnam dans l’éducation, la culture, la santé...

A cette occasion, le Comité populaire de Ho Chi Minh-Ville a remis des satisfecit à des membres de l’Association d’amitié Vietnam-Cuba pour leurs contributions à la solidarité entre la mégapole du Sud et Cuba.

L’Union des organisations d’amitié de Ho Chi Minh-Ville a également remis les prix d’un concours de dessins pour enfants en l’honneur du 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques Vietnam-Cuba. -VNA

source : https://fr.vietnamplus.vn/ho-chi-minhville-fete-lanniversaire-des-relations-vietnamcuba/152302.vnp

Tag(s) : #vietnam#Cuba

Dans VIETNAM

VIETNAM-IRAN : LA SURPRISE ANTI-US ?

Par Le 27/11/2020

Un Pearl Harbor "vietnamien" contre l'US Navy, signé ....l'Iran?

Thursday, 26 November 2020 1:27 PM  [ Last Update: Thursday, 26 November 2020 1:28 PM ]

US Rep. Ilhan Omar (D-MN) (L) talks with Speaker of the House Nancy Pelosi (D-CA) during a rally with fellow Democrats before voting on H.R. 1, or the People Act, on the East Steps of the US Capitol on March 08, 2019 in Washington, DC. (AFP photo)

Le président iranien, Rohani et son homologue vietnamien, Trai Dan Guang, octobre 2016/Reuters

Ce jeudi, le porte-parole du ministère chinois des A.E s'en est violemment pris aux Etats-Unis pour avoir sanctionné l'Iran et surtout n'avoir pas tiré leçon des erreurs passées, l'administration US ayant sanctionné mercredi 4 sociétés chinoises et russes pour des liens "présumés" avec le programme balistique iranien. Or pour la première et c'est le signe des avancées effectuées depuis l'annonce de la signature de l'accord stratégique Iran-Chine, le porte-parole n'a rien démenti, faisant croire que les sociétés chinoises entretiendraient effectivement des liens avec l'Iran. En effet, cette interaction sino-iranienne en termes militaires ne souffre d'aucun répit et ce depuis longtemps. L'accord sino-iranien de 25 ans a ceci de bon qu'il est extensible à toute sphère asiatique. Surtout à ces pays qui ont un passé anti-US... 

Accord d'Abraham, version anti-Chine

Accord d'Abraham, version anti-Chine

La Chine est la cible d’un accord militaire signé entre le Japon et l’Australie.

Depuis la levée de l'embargo sur le commerce d'armes avec l'Iran,  la presse occidentale ne cesse de spéculer sur l'intention iranienne à compléter sa force aérienne avec des avions de chasse J-10 chinois. Mais cette interaction est à double sens. Selon des sources bien informées, les récentes expériences navales du CGRI intéressent de plus en plus la sphère asiatique. 

En aôut, le CGRI a ciblé lors d'un vaste exercice une réplique de l'USS Nimitz, et ce en quatre étapes : selon des images diffusées par le CGRI, parallèlement à une avalanche de centaines de missiles balistique et de croisière tirée contre le porte-avions US depuis les airs, la côte et la mer, une flopée de roquettes anti-navire avait atteint avec précision  le navire tandis que d'un hélicoptère de type Bell 206 était lancé un missile de croisière anti-navire Nasr-1 (d'une portée de 35 km) lequel a visé le passerelle de commandement de l'USS Nimitz. s'en était suivie une avalanche de tirs consécutive à un aveuglement de système de DCA du navire, bref, une démonstration totalement offensive comme l'avait souligné le commandant en chef du CGRI, succédé par un assaut des unités de plongeurs contre la timonerie et un débarquement héliporté des commandos à bord du faux USS Nimitz. 

Chine: US Navy touchée... et coulée?

Chine: US Navy touchée... et coulée?

La Chine peut faire couler les navires américains plus rapidement 

Or  le Vietnam, pays emblématique dans la bataille anti impérialisme US, se serait inspiré de cette expérience pour  transformer ses avions de combat Mig-21 en drones kamikazes supersoniques et s'en servir dans le cadre de bataille navale anti-US.

Selon des sources publiques, cette opération impliquerait 35 Mig-21BIS et 15 Mig-21UM en réserve au sein de l’armée de l’air vietnamienne. Le Mig-21 est l’un des meilleurs avions de combat de sa génération en terme de manœuvrabilité et de fiabilité. Les équipes techniques vietnamiennes travaillent sur des systèmes autonomes embarqués capables de gérer le décollage et l’atterrissage d’un drone de la taille d’un chasseur bombardier sans l’aide de télé-opérateurs ou de relais. Destination possible de ces drones de choc : les gros bâtiments de surface de l’US Navy et plus spécifiquement les unités d’un groupe aéronaval US. Le Vietnam n'apprécie guère les politiques "colorées" de Washington, le retour de ses interventionnismes en Asie du Sud-Est.

USA: Quadruple surprises iraniennes...

USA: Quadruple surprises iraniennes...

Nour-1, Nasr et Fateh-110...comment la Ve flotte US à Bahreïn a-t-elle vécu un vrai cauchemar?

https://french.presstv.com/Detail/2020/11/26/639402/La-Chine-renforce-sa-capacit%C3%A9-militaire

Dans VIETNAM

PRESENTATION D’UN LIVRE SUR FIDEL CASTRO ET LE VIETNAM

Par Le 22/11/2020

Présentation d’un livre sur Fidel Castro et le Vietnam

12 Novembre 2020

07/11/2020 22:32L’Association d’amitié Vietnam - Cuba et Pacific Corporation ont organisé samedi 7 novembre à Hanoï une cérémonie pour présenter le livre Fidel Castro et le Vietnam - Les souvenirs inoubliables.

La cérémonie pour présenter le livre ''Fidel Castro et le Vietnam - Les souvenirs inoubliables'' tenue le 7 novembre. Photo : VNA/CVNLa cérémonie pour présenter le livre Fidel Castro et le Vietnam - Les souvenirs inoubliables vise à saluer le 60e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre le Vietnam et Cuba (2 décembre). Il a eu lieu en présence de Truong Thi Mai, membre du Bureau politique, secrétaire du Comité central du Parti communiste du Vietnam (PCV), cheffe de la Commission de mobilisation des masses du Comité central du PCV, également présidente de l’Association d’amitié Vietnam - Cuba.

Dans son discours, Truong Thi Mai a déclaré espérer que ce livre contribuerait au développement des relations spéciales entre les deux pays.

Fidel Castro et le Vietnam - Les souvenirs inoubliables est une publication spéciale qui rassemble des souvenirs et des émotions de nombreux hommes politiques, diplomates, écrivains, journalistes, et militaires... sur les sentiments du dirigeant cubain Fidel Castro et du peuple cubain pour le Vietnam. Ce livre de plus de 300 pages présente plus de 30 articles publiés en vietnamien et en espagnol, fournissant aux lecteurs de riches informations.

VNA/CVNsource : https://www.lecourrier.vn/presentation-dun-livre-sur-fidel-castro-et-le-vietnam/879504.html

Tag(s) : #vietnam, #Cuba

 

Dans VIETNAM

DECLARATION D’INDÉPENDANCE DE LA RÉPUBLIQUE DÉMOCRATIQUE DU VIETNAM

Par Le 02/09/2020

 

2 septembre 1945.
« Tous les hommes naissent égaux. Le Créateur nous a donné des droits inviolables, le droit de vivre, le droit d'être libre et le droit de réaliser notre bonheur »

Cette parole immortelle est tirée de la Déclaration d'indépendance des États-Unis d'Amérique en 1776. Prise dans un sens plus large, cette phrase signifie : Tous les peuples sur la terre sont nés égaux ; tous les peuples ont le droit de vivre, d'être heureux, d'être libres.

La Déclaration des droits de l'homme et du citoyen de la Révolution française de 1791 proclame également « Les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droits. »

Ce sont là des vérités indéniables.

Et pourtant, pendant plus de quatre-vingts années, les colonialistes français, abusant du drapeau de la liberté, de l'égalité, de la fraternité, ont violé notre terre et opprimé nos compatriotes. Leurs actes vont directement à l'encontre des idéaux d'humanité et de justice.

Dans le domaine politique, ils nous ont privés de toutes les libertés.

Ils nous ont imposé des lois inhumaines. Ils ont constitué trois régimes politiques différents dans le Nord, le Centre et le Sud du Vietnam pour détruire notre unité nationale et empêcher l'union de notre peuple.

Ils ont édifié plus de prisons que d'écoles. Ils ont sévi sans merci contre nos patriotes. Ils ont noyé nos révolutions dans des fleuves de sang.

Ils ont jugulé l'opinion publique et pratiqué une politique d'obscurantisme. Ils nous ont imposé l'usage de l'opium et de l'alcool pour affaiblir notre race.

Dans le domaine économique, ils nous ont exploité jusqu'à la moelle, ils ont réduit notre peuple à la plus noire misère et saccagé impitoyablement notre pays.

Ils ont spolié nos rizières, nos forêts, nos mines, nos matières premières. Ils ont détenu le privilège d'émission des billets de banque et le monopole du commerce extérieur.

Ils ont inventé des centaines d'impôts injustifiables, acculé nos compatriotes, surtout les paysans et les commerçants, à l'extrême pauvreté.

Ils ont empêché notre bourgeoisie nationale de prospérer. Ils ont exploité nos ouvriers de la manière la plus barbare.

En automne 1940, quand les fascistes japonais, en vue de combattre les Alliés, ont envahi l'Indochine pour organiser de nouvelles bases de guerre, les colonialistes français se sont rendus à genoux pour leur livrer notre pays.

Depuis, notre peuple sous le double joug japonais et français a été saigné littéralement. Le résultat a été terrifiant. Dans les derniers mois de l'année passée et le début de cette année, du Quang Tri au Nord Vietnam, plus de deux millions de nos compatriotes sont morts de faim.

Le 9 mars dernier, les Japonais désarmèrent les troupes françaises. Les colonialistes français se sont enfuis ou se sont rendus. Ainsi, bien loin de nous « protéger », en l'espace de cinq ans, ils ont par deux fois vendu notre pays aux Japonais.

Avant le 9 mars, à plusieurs reprises, la Ligue Viet Minh a invité les Français à se joindre à elle pour lutter contre les Japonais. Les colonialistes français, au lieu de répondre à cet appel, ont sévi de plus belle contre les partisans du Viet Minh. Lors de leur débandade, ils sont allés jusqu'à assassiner un grand nombre de prisonniers politiques incarcérés à Yen Bai et à Cao Bang.

Malgré tout cela, nos compatriotes ont continué à garder à l'égard des Français une attitude clémente et humaine. Après les événements du 9 mars, la Ligue Viet Minh a aidé de nombreux Français à passer la frontière, en a sauvé d'autres des prisons nippones et a protégé la vie et les biens de tous les Français.

En fait, depuis l'automne de 1940, notre pays a cessé d'être une colonie française pour devenir une possession nippone.

Après la reddition des Japonais, notre peuple tout entier s'est dressé pour reconquérir sa souveraineté  nationale et a fondé la République démocratique du Vietnam.

La vérité est que notre peuple a repris son indépendance des mains des Japonais et non de celles des Français.

Les Français s'enfuient, les Japonais se rendent, l'empereur Bao Dai abdique. Notre peuple a brisé toutes les chaînes qui ont pesé sur nous durant près d'un siècle, pour faire de notre Vietnam un pays indépendant. Notre peuple a, du même coup, renversé le régime monarchique établi depuis des dizaines de siècles, pour fonder la République démocratique.

Pour ces raisons, nous, membres du Gouvernement provisoire, déclarons, au nom du peuple du Vietnam tout entier, nous affranchir complètement de tout rapport colonial avec la France impérialiste, annuler tous les traités que la France a signés au sujet du Vietnam, abolir tous les privilèges que les Français se sont arrogés sur notre territoire.

Tout le peuple du Vietnam, animé d'une même volonté, est déterminé à lutter jusqu'au bout contre toute tentative d'agression de la part des colonialistes français.

Nous sommes convaincus que les Alliés, qui ont reconnu les principes de l'égalité des peuples aux conférences de Téhéran et de San Francisco ne peuvent pas ne pas reconnaître l'indépendance du Vietnam.

Un peuple qui s'est obstinément opposé à la domination française pendant plus de quatre-vingts ans, un peuple qui, durant ces dernières années, s'est résolument rangé du côté des Alliés pour lutter contre le fascisme, ce peuple a le droit d'être libre, ce peuple a le droit d'être indépendant.

Pour ces raisons, nous, membres du Gouvernement provisoire de la république démocratique du Vietnam, proclamons solennellement au monde entier :

Le Vietnam a le droit d'être libre et indépendant et, en fait, est devenu un pays libre et indépendant. Tout le peuple du Vietnam est décidé à mobiliser toues ses forces spirituelles et matérielles, à sacrifier sa vie et ses biens pour garder son droit à la liberté et à l'indépendance.

Hanoi, le 2 septembre 1945.

Ho Chi Minh, président.

source : 

https://mjp.univ-perp.fr/constit/vn1945.htm#:~:text=Le%202%20septembre%201945%2C%20Ho,capitulent%20le%2015%20ao%C3%BBt%20suivant.

Tag(s) : #vietnam#indépendance
Dans VIETNAM

LE VIETNAM HONORE HO CHI MINH

Par Le 01/09/2020

Le Vietnam honore Chi Minh à l'occasion de sa mort et du jour de l'indépendance

Le Vietnam honore Chi Minh à l'occasion de sa mort et du jour de l'indépendance
Hanoi, 1er septembre (PL) Des milliers de personnes ont rendu hommage aujourd'hui à Ho Chi Minh dans le mausolée qui le perpétue dans cette capitale, à la veille du 51e anniversaire de sa mort et du 75e anniversaire de la proclamation de l'indépendance.

Spontanément, parfois en groupe familial et avec de jeunes enfants dans les bras, parfois individuellement, des personnes de tous âges de la capitale ont fait un pèlerinage au site où repose le corps momifié du premier président du pays, et au Monument aux héros et martyrs de la guerre voisin

Les hauts dirigeants du Parti communiste, de l'État, de l'Assemblée nationale, du gouvernement et du Front de la patrie, la plus grande organisation de masse du pays, ont également apporté des fleurs au vénéré oncle Ho.

Le Vietnam célèbre sa fête nationale le 2 septembre, car à une date comme celle de 1945, Ho Chi Minh a lu la Déclaration d'indépendance sur la place Ba Dinh de la capitale, où se trouve le mausolée.

Les actes à la mémoire du Héros national ont été répétés en divers endroits associés à cet événement et à la Révolution d'août, qui a mis fin au colonialisme français et a conduit à la fondation de la République démocratique du Vietnam, plus tard la République socialiste du Vietnam.

Mais la nation indochinoise désintéressée a dû se battre encore pendant 30 ans et offrir la vie de millions de ses enfants pour vaincre l'invasion des troupes américaines et obtenir la réunification du pays le 30 avril 1975.

Malheureusement, Ho Chi Minh n'a pas été témoin de ce moment, peut-être le plus important dans l'histoire du Vietnam, puisqu'il est décédé le 2 septembre 1969.

À cette époque, les chefs d'État et de gouvernement de nombreuses nations ont envoyé des messages aux dirigeants vietnamiens dans lesquels ils exprimaient leur espoir que le pays continue sur la voie du progrès et de la modernisation.

Vendredi dernier, le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc a organisé une réception pour le corps diplomatique et les représentants des organisations internationales accrédités à Hanoi à l'occasion de la Fête nationale.

Comme le veut la tradition, les représentations diplomatiques vietnamiennes dans de nombreux pays ont organisé des manifestations pour le Jour de l'Indépendance en coordination avec les ministères des affaires étrangères locaux et les organisations d'amitié avec la nation indochinoise.

mem/asg

source : https://www.prensa-latina.cu/index.php?o=rn&id=393343&SEO=vietnam-honra-a-chi-minh-en-fecha-de-su-muerte-y-dia-de-independencia


 

Dans VIETNAM

LE VIETNAM LIBRE

Par Le 24/08/2020

L E  V I E T N A M  L I B R E

75ème anniversaire de la Révolution d’Août 1945 et l’indépendance du Vietnam

 

 

« Le Vietnam a le droit d'être libre et indépendant et, en fait, est devenu un pays libre et indépendant. Tout le peuple du Vietnam est décidé à mobiliser toutes ses forces spirituelles et matérielles, à sacrifier sa vie et ses biens pour garder son droit à la liberté et à l'indépendance1 »

 

L

-Ho Chi Minh, 2 septembre 1945

 

 

’histoire de l’Indépendance du Vietnam en 1945 est l’histoire d’une victoire collective, d’une victoire de l’unité du peuple, d’une victoire de l’intelligence et d’une victoire de la volonté de toutes les constituantes du pays, sociale et politique soient-

elles d’embrasser tout simplement la liberté.

 

 

Pour plus de Quatre-vingts ans, le peuple vietnamien fut « victime » d’un fascisme français et japonais, et d’un crime capitaliste. Politiquement, il fut privé de toutes ses libertés, fracturé sous trois régimes politiques différents dans le Nord, le Sud et le centre du pays et privé de toute liberté d’expression d’opinion publique. Économiquement, il a été étouffé et exploité et puis noyé dans la misère et la pauvreté. Le peuple vietnamien a vu ses forêts, ses matières premières et ses mines exploitées, il a été obligé de payer des impôts au colonisateur qui a détenu le pouvoir monétaire, a empêché la bourgeoisie vietnamienne de s’accroitre et a poussé les paysans et les commerçants à la misère et à la vulnérabilité. Suite à tout ce qu’il a vécu, le pays a connu la famine qui a conduit à la mort de deux millions de ses citoyens et patriotes.

 

La question qui se pose est comment le Vietnam a pu réussir sa révolution ? Une révolution qui, d’aprèsl’Historien Thomas Hodgkin3, est importante sur un niveau international, dans le sens où elle a marqué le passage de l’ère de la colonisation à l’autre de la décolonisation.

 

 

 

Citation extraite du discours de Hi Chi Minh , 1er président de la République du Vietnam. Discours prononcé à Hanoi le 2 septembre 1945.

https://www.lecourrier.vn/thomas-hodgkin-et-la-revolution-vietnamienne-daout-1945/518902.html Hodgkin

Thomas Hodgkin est un historien britannique né en 1831 et mort en 1913.

En analysant l’histoire, l’historien a pu identifier huit causes qui ont fait que cette révolution ait réussie. Parmi elles :

- la mobilisation du peuple par le Viet Minh (le Front de l’indépendance du Vietnam) en 1941 et leur stratégie de refuser toute collaboration avec les impérialistes. D’après le manifeste du parti communiqué le 25 octobre 1941, la ligne de conduite a été rendue publique, claire et résumée en trois points concis :

 

1- Rendre l’indépendance au Vietnam en chassant les fascistes français et japonais. 2- S’Allier à toute force ayant le même objectif.

3- Mettre en place une république démocratique du Vietnam.

 

 

En passant le détail autour de la défaite française et puis japonaise et les conflits qui les réunissaient , 4il est plus important de voir comment est-ce que le Viet Minh a pu travailler intelligemment et sur un niveau local pour unifier le peuple, de manière clandestine en premier lieu en mettant en place des bases de Guérilla dans plusieurs provinces du pays ainsi que des zones de gouvernement révolutionnaire. Le Viet Minh élevait la conscience politique du peuple et le préparait sans cesse à une insurrection armée en 1945.

 

En mois d’Août de l’année 1945, Plusieurs sont les villes qui ont connu des manifestations en haussant les drapeaux rouges à étoile jaune. Le 17 et le 18 c’est à Hanoi où cela se passe. Face au Palais du gouverneur, les vietnamiens manifestaient, arrêtés par deux grandes portes, ils escaladèrent les grilles de fer et atteignent la cour principale. Quelques instants après, c’est à la hampe principale du palais où flottaient les drapeaux vietnamiens déclarant la victoire du peuple vietnamien qui est désormais libre.

 


Le 2 septembre 1945, fut le Grand jour, Ho Chi Minh, la grande figure anticolonialiste, fondateur du parti communiste vietnamien, le génie derrière l’insurrection armée du 19 Août 1945 fut premier président la république démocratique du Vietnam et prononça un discours face à plus de cinq cent mille personnes pour proclamer la déclaration de l’indépendance du Vietnam, un pays

qui a à la fois souffert et combattu pour arriver là où il est aujourd’hui.

 

 

 

4 https://www.lecourrier.vn/aout-septembre-1945-un-tournant-pour-le-vietnam-suite/185507.html

Suite à cette grande victoire tant attendue, des comités populairesfurent constitués pour renverser les machines féodales, les détenus politiques furent libérés et les traitres condamnés. Des mesures sociales furent prise, les terres communales partagées, les entreprises mises en place par le colonisateur furent rendues au gouvernement. Mais encore plus important, les libertés furent garanties, les ethnies traitées équitablement et les femmes reçurent les mêmes droits que les hommes.

 

Après un combat de plus de Quatre-vingts ans, la République Démocratique du Vietnam fut déclarée et le vietnamien fut libre.

 

« Un peuple qui s'est obstinément opposé à la domination française pendant plus de quatre- vingts ans, un peuple qui, durant ces dernières années, s'est résolument rangé du côté des Alliés pour lutter contre le fascisme, ce peuple a le droit d'être libre, ce peuple a le droit d'être indépendant.».

-Ho Chi Minh, 2 septembre 1945

 

(Par CHERRAT Zaïnab)

source : ambassade du Vietnam en Algérie

http://mouvementcommuniste.over-blog.com/2020/08/le-vietnam-libre.html


 

Dans VIETNAM

LE DIPLOMATE HO CHI MINH

Par Le 24/05/2020

Homme politique et homme de culture exceptionnel, Hô Chi Minh aura aussi été un diplomate brillantissime.
source vendredi, mai 22, 2020 08:49 

Le Président Hô Chi Minh et la délégation du gouvernement vietnamien chaleureusement accueillis par les Polonais en juillet 1957. Photo d’archive
Hanoï (VNA) - Homme politique et homme de culture exceptionnel, Hô Chi Minh aura aussi été un diplomate brillantissime. Son charisme inégalé et sa fine connaissance de l’autre lui ont valu l’estime et l’admiration de celles et ceux qui ont eu la chance de le rencontrer, et au Vietnam des réussites diplomatiques importantes.

Le style diplomatique de Hô Chi Minh est le résultat d’un subtil dosage de patriotisme, de culture et de tradition diplomatique vietnamienne. C’est en tout cas ce qui ressort des propos de Lê Hai Binh, chef adjoint du service de l’information internationale, à la Commission centrale de propagande et d’éducation du Parti communiste vietnamien. D’après lui, le charisme du Président Hô Chi Minh explique le respect que lui vouait n’importe quel interlocuteur, y compris un adversaire ou un ennemi.

«En 1923, suite à sa rencontre avec le jeune patriote Nguyên Ai Quôc (le pseudonyme du Président Hô Chi Minh de l’époque), le journaliste et poète soviétique Ossip Mandelstam a fait cette remarque : «Chez Nguyên Ai Quôc, on trouve une culture, celle de l’avenir.  Ses gestes nobles et sa voix grave me font penser au futur et à la perspective d’une fraternité mondiale immense comme un océan », raconte-t-il.

Simple, naturel mais distingué, convivial et sincère mais courtois, voilà les qualificatifs qu’utilisent les politiciens et les historiens en écrivant sur Hô Chi Minh. Selon Lê Hai Binh, rares dans le monde sont les dirigeants qui auront autant séduit leurs interlocuteurs que le leader vénéré des Vietnamiens. Son art comportemental se résume en quelques mots.

« Premièrement, Hô Chi Minh agit toujours dans les intérêts de son peuple. Deuxièmement, son comportement allie humanité et culture. Troisièmement, il réussit toujours à cerner la personnalité de son interlocuteur et à trouver par conséquent la manière appropriée de l’approcher et de le convaincre », résume-t-il.

Toujours selon Lê Hai Binh, le style diplomatique de Hô Chi Minh est tout à fait représentatif de l’identité culturelle vietnamienne, qui inclut pacifisme et humanité, tolérance et flexibilité. Si Hô Chi Minh est un exemple moral pour les Vietnamiens, son style diplomatique est aussi un exemple pour tous les hommes politiques du monde, conclut-il. - VOV/VNA


source :  https://fr.vietnamplus.vn/le-diplomate-ho-chi-minh/138705.vnp


 

Dans VIETNAM

VIETNAM : LE PRESIDENT HO CHI MINH, HÉROS DE LA LIBERATION NATIONALE ET EMINENT HOMME DE CULTURE DU VIETNAM

Par Le 18/05/2020

Le Président Hô Chi Minh, héros de la libération nationale

12/05/2020 14:08

Le Président Hô Chi Minh, Père de la nation, est une célébrité mondiale, dont la vie est devenue une légende. Son patriotisme et son sacrifice pour le pays ont toujours valeur d’exemple pour toute l’humanité.

>>Hô Chi Minh, le grand Père de la nation
>>Hô Chi Minh, la passion d’un peintre portraitiste
>>Alain Ruscio : "Hô Chi Minh, un exemple qui reste très actuel"

 

Fin 1920, le Président Hô Chi Minh (debout) participa au XVIIIe Congrès de Tours (France), en qualité de seul délégué officiel des pays colonisés de l’Indochine.

Photo : VNA/CVN


Hô Chi Minh, de son vrai nom Nguyên Sinh Cung, puis également connu sous le nom de Nguyên Tât Thành (Nguyên grandes espérances), Nguyên Ai Quôc (Nguyên le patriote) ou encore Hô Chi Minh plus tard, est né le 19 mai en 1890 dans une famille de lettrés attachée aux paysans, au village de Hoàng Trù, commune de Kim Liên, district de Nam Dàn, province de Nghê An (Centre). Militant communiste et homme d’État vietnamien, il est le fondateur de l’actuel Parti communiste vietnamien et de la République démocratique du Vietnam.

Esprit d’indépendance et patriotisme ardent
 
Témoin dès son adolescence de la souffrance de son peuple sous le double joug colonial et féodal, il en prit conscience très tôt et participa à la lutte contre le régime d’impôts au Centre du Vietnam. Animé de son patriotisme ardent et de son esprit d’indépendance, il se décida à chercher lui-même une nouvelle voie pour la libération nationale, se refusant marcher sur les traces de ses prédécesseurs.

À l’âge de 21 ans, le jeune Nguyên Tât Thành quitta sa Patrie le 5 juin 1911 sous le nom de Van Ba, à bord du navire Amiral Latouche-Tréville, débutant son long parcours de travail, d’études et de participation à la lutte des ouvriers et travailleurs, où il trouva la voie de l’indépendance et de la liberté nationales. Cette date est un jalon particulièrement important non seulement dans la vie d’un homme mais encore pour l’histoire de toute une nation.

À ce moment-là, ce jeune homme n’avait pas encore conscience de la noble tâche historique qui lui incombait, et rien ne laissait aussi supposer la portée historique de ce départ. Et l’histoire a montré qu’après plusieurs décennies d’activités à l’étranger, un jeune homme à la recherche de la voie du salut national, Nguyên Tât Thành, est devenu le guide de toute une nation...

La France fut le premier pays où Nguyên Tât Thanh voulut aller dans sa recherche de la voie du salut national. Après son séjour dans l’Hexagone, il poursuivit son parcours sur plusieurs continents afin d’observer, d’étudier et d’expérimenter, allant n’importe où pour constater que les peuples colonisés subissaient la même existence misérable et que le colonialisme commettait des crimes barbares.

Se renseignant sur le colonialisme français, Nguyên Tât Thành comprit  mieux le colonialisme en général, ressentant de la compassion pour la classe ouvrière et, plus généralement, pour tous les travailleurs opprimés.
 
À l’issue de ces premières années de quête de la voie du salut national, Nguyên Tât Thành trouva celle de la libération nationale. Cela fut le deuxième  grand tournant de sa vie révolutionnaire, marqué par son départ fin 1917 de la Grande-Bretagne pour retourner en France. Il rentra dans ce pays pour participer au mouvement des Viêt kiêu (Vietnamiens résidant à l’étranger) ainsi qu’à celui des ouvriers français.

À cette époque-là, il se joignit à la lutte des travailleurs, parti-cipant aux activités politiques, socioculturelles, scientifiques et artistiques, ainsi qu’à plusieurs organisations politiques, adhérant notamment à la Section française de l’Inter-nationale ouvrière (SFIO), prédécesseur du Parti socialiste français.

En juin 1919, il exposa, lors de la conférence de Versailles, les Revendications en huit points de ses compatriotes vietnamiens résidant en France. Celles-ci, qui exprimaient les souhaits du peuple vietnamien, eurent une forte influence sur les Vietnamiens vivant à l’étranger comme dans le pays.

Fin 1920, lors du XVIIIe Congrès  de la SFIO, organisé à Tours (France), il fut présent en qualité de seul délégué officiel des pays colonisés de l’Indochine. Il  vota, comme la majorité des délégués participants, pour la IIIe Internationale (Internationale communiste), et participa à la création de la Section française de l’Internationale communiste (SFIC), futur Parti communiste français (PCF). Cet événement  compléta sa quête de la voie du salut national qui passait par la voie de la révolution prolétarienne.

En 1921, il fut l’un des fondateurs du groupe militant de l’Union intercoloniale, dédiée à des réflexions sur la domination et les voies d’indépendance dans les colonies françaises. Il prit alors le nom de Nguyên Ai Quôc. Fort de ses idées anticolonialistes, en juin 1923, il quitta  clandestinement la France pour se rendre à Moscou. Il y rejoignit l’administration soviétique et y renforça ses convictions politiques.

En 1925,  après son arrivée en Chine, à Guangzhou, il fonda   l’Association de la jeunesse révolutionnaire du Vietnam, qui créa en juin de la même année l’hebdomadaire Thanh Niên (Jeunesse).

En 1930, Nguyên Ai Quôc présida, le 3 février à Hong Kong, une conférence unificatrice pour créer le Parti communiste du Vietnam (PCV). Le 28 janvier 1941, après 30 ans d’activités à l’étranger, il rentra au Vietnam et dirigea sur le terrain la Révolution vietnamienne.

En mai 1941, il présida le 8e plénum du Comité central du Parti, perfectionnant la ligne politique pour le salut national et de libération nationale. En août 1942, il prit alors le nom de Hô Chi Minh. En mission en Chine, il fut arrêté par l’administration de Tchang Kaichek et emprisonné jusqu’en septembre 1943. Pendant plus d’un an de prison, il composa une série de poèmes, regroupés dans son Carnet de prison.

Déclaration d’indépendance
 

Hô Chi Minh au maquis du Viêt Bac en 1951. 

Photo : VNA/CVN


Lors de la Conférence nationale du Parti tenue à Tân Trào, province de Tuyên Quang (Nord), le 17 août 1945, Hô Chi Minh fut élu président du Comité national de libération du Vietnam, dirigeant l’insurrection générale dans l’ensemble du pays pour la prise du pouvoir. Le 28 août 1945, il fut désigné président du gouvernement révolutionnaire provisoire de la République démocratique du Vietnam, assumant en même temps le poste de ministre des Affaires étrangères.

Le 2 septembre 1945, à l’historique place de Ba Dinh, à Hanoï, le Président Hô Chi Minh proclama la Déclaration d’indépendance fondant la République démocratique du Vietnam.

Il s’éteignit à Hanoï le 2 septembre 1969, à l’âge de 79 ans. Depuis sa mort, le Vietnam a connu des changements spectaculaires. Il est aujourd’hui à la croisée d’une ère nouvelle mais l’empreinte idéologique et morale du grand leader reste gravée dans le cœur de chaque Vietnamien et de ses amis internationaux.

Dans sa résolution adoptée lors de la 24e session de la Conférence générale en 1987 à Paris, l’UNESCO a rendu hommage au Président Hô Chi Minh, héros de la libération nationale et éminent homme de culture du Vietnam.


Synthèse de Huong Linh/CVN

https://lecourrier.vn/le-president-ho-chi-minh-heros-de-la-liberation-nationale/778136.html


 

Dans VIETNAM

POUR MARQUER LE 130ème ANNIVERSAIRE DU PRESIDENT HO CHI MINH DE NOMBREUSES ACTIVITÉS PRÉVUES

Par Le 07/05/2020

  

 

Une affiche à l'occasion du 130e anniversaire de la naissance du Président Hô Chi Minh. Photo: sovhtt.hanoi.gov.vn
Hanoï (VNA) – Dans le but de marquer le 130e anniversaire de la naissance du Président Hô Chi Minh (19 mai 1890) et honorer ses grandes contributions à la cause révolutionnaire du pays, la ville de Hanoï prévoit d'organiser un large éventail d'activités, notamment une cérémonie de célébration nationale.

Hanoï accueillera un certain nombre d'expositions de photos sur la vie et la carrière du Président Hô Chi Minh ainsi que sur des personnes qui se sont distingués  dans le mouvement "Étudier et suivre la pensée, l’exemple moral et le style du Président Hô Chi Minh".

Un documentaire intitulé "Bac Ho voi Thu do Ha Noi" (Oncle Hô avec la capitale Hanoï) sera projeté pour rendre hommage au défunt leader.

Une série de programmes artistiques sera organisée dans des lieux publics de Hanoï, tels que le jardin des fleurs Ly Thai Tô sur la rive orientale du lac Hoan Kiêm et le stade de My Dinh, tandis que des cinémas mobiles seront utilisés au service de la population dans des zones reculées et dans des parcs industriels.

Des secteurs et localités organiseront des échanges, séminaires, et cérémonies d'offre d'encens dans les lieux où existent les vestiges et les maisons commémoratives du Président Hô Chi Minh, permettant aux gens de manifester leur respect et leur affection à cet homme politique vietnamien.

La ville lancera également des concours d'écriture sur le Président Hô Chi Minh et accélérera la promotion des œuvres d'art, littéraires et journalistiques sur le leader éminent vietnamien.

A Nghe An, province natale du Président Hô Chi Minh, une grande cérémonie aura lieu dimanche matin le 17 mai pour fêter son anniversaire, à la suite d'une cérémonie d'offre de fleurs et d'encens dans son village natal de Kim Lien.

Le 19 mai, la province de Nghe An coopérera avec la Télévision nationale du Vietnam (VTV) pour organiser une émission de télévision en direct intitulée "Président Hô Chi Minh -  volonté brillante du Vietnam". Une exposition d’affiches sera organisée sur la place Hô Chi Minh du 15 au 30 mai.

Auparavant le 8 mai 2020, l'Académie nationale de politique de Ho Chi Minh, la Commission de propagande et d'éducation du Comité central du Parti communiste du Vietnam et le Comité provincial du Parti de Nghe An organiseront une conférence nationale sur le 130e anniversaire de la naissance du Président Hô Chi Minh. –VNA

source :  https://fr.vietnamplus.vn/de-nombreuses-activites-prevues-pour-marquer-le-130e-anniversaire-du-president-ho-chi-minh/137048.vnp



 

Dans VIETNAM

LE PARTI COMMUNISTE DU VIETNAM REND HOMMAGE AU GRAND LENINE A L'OCCASION DE SON ANNIVERSAIRE

Par Le 30/04/2020

 Le Parti communiste du Vietnam rend hommage à Lénine à l'occasion de son anniversaire
4/30/20 10:03
Le Parti communiste vietnamien souhaite transmettre son salut de camaraderie à tous les membres de Solidnet. 

À l'occasion du 150e anniversaire de Lénine, notre Parti, notre État et le front de la patrie du Vietnam ont mené de nombreuses activités pour commémorer Lénine et ses grandes contributions. Voici l'une d'entre elles : 

Hommage floral à Lénine à l'occasion de son anniversaire

Une délégation du Parti, de l'État et du front de la patrie du Vietnam a déposé mardi des gerbes devant la statue de Vladimir Ilitch Lénine dans le district de Hà Nội's Ba Đình, à l'occasion de son 150e anniversaire (22 avril 1870). La délégation était dirigée par un membre du Politburo, secrétaire du Parti communiste de Việt Nam (CPV) Comité central et chef de sa Commission pour l'information et l'éducation Võ Văn Thưởng. 

Les délégués ont rappelé les grandes contributions de Lénine au monde et aux causes révolutionnaires de Việt Nam, et ont exprimé leur détermination à poursuivre son idéologie et sa voie révolutionnaire, ainsi que le marxisme-léninisme et l'idéologie de Hồ Chí Minh afin de construire un Việt Nam beau et civilisé, contribuant à la cause révolutionnaire prolétarienne. 

L'activité annuelle vise à commémorer Lénine, l'une des plus éminentes figures politiques, penseurs révolutionnaires et grands maîtres des travailleurs du monde entier du XXe siècle. L'héritage que V.I.Lénine a laissé au progrès de l'humanité est immensément grand, tant en termes d'activités révolutionnaires pratiques que de théorie idéologique.

 

Avec mes salutations les plus chaleureuses,

-------------

L'équipe du Reseau International des partis Communistes et Ouvriers au Vietnam

Commission des relations extérieures

Commission centrale du Parti communiste du Vietnam

source :  http://www.solidnet.org/article/CP-of-Vietnam-Communist-Party-of-Vietnam-pays-tribute-to-Lenin-on-his-birthday/

http://mouvementcommuniste.over-blog.com/2020/04/le-parti-communiste-du-vietnam-rend-hommage-a-lenine-a-l-occasion-de-son-anniversaire.html


 

Dans VIETNAM

UN FRANÇAIS RÉSIDANT AU VIETNAM : "LA FRANCE, CE PAYS EN VOIE D'ENVELOPPEMENT"

Par Le 20/04/2020

Un Français résidant au Vietnam : « La France, ce pays en voie d’enveloppement »

AVR 20

Publié par 

Devant un centre de dépistage du Covid-19, à Hanoï, la capitale du Vietnam, le 31 mars 2019. A cette date, le pays a recensé 212 cas de coronavirus et aucun mort. (MANAN VATSYAYANA / AFP)

Les pays occidentaux ont-ils manqué de modestie face à la pandémie ? Un Français résidant au Vietnam, pays aux premières loges de la crise sanitaire mais où l’on ne déplore à ce jour aucun décès, témoigne.

Par L’Obs Publié le 02 avril 2020 à 07h00

Michael Sibony, 33 ans, consultant indépendant en investissement immobilier, est en mission longue durée à Hanoï, la capitale du Vietnam :

« Vue d’Extrême-Orient, la situation européenne face à la pandémie ferait presque sourire si elle n’était pas si tragique. Les pays progressistes imposent à leur population de se confiner et, en France, on enrobe cette privation de libertés d’un champ lexical martial et guerrier anachronique. C’est en observant de loin mon pays se débattre qu’un constat s’impose.

Au Vietnam, pays “en voie de développement”, en guerre il y a cinquante ans, on ne compte à ce jour aucun mort [212 cas confirmés selon le décompte de l’université Johns-Hopkins, dont le suivi fait référence, NDLR]. Plus petit — sa surface équivaut à la moitié de celle de la France — et plus peuplé avec 93 millions d’habitants — soit presque 40 % de plus qu’en France —, le Vietnam gère d’une tout autre manière la non-prolifération du virus, sans appeler à la guerre ni créer de psychose dans les chaumières. Simplement, en confinant les personnes contaminées, en les testant et en identifiant les personnes risquant de l’être. Ces dernières sont isolées quatorze jours dans des hôtels d’Etat ou des bases militaires. Pas les autres. Quelques milliers de confinés au Vietnam, par rapport aux millions en France. Quant au reste de la population, les personnes sont incitées à rester chez elles, mais sans privation de libertés, sans ticket à imprimer pour sortir, comme si elles étaient rationnées [un “confinement renforcé” est entré en vigueur ce mercredi 1er avril, pour quinze jours, afin de freiner la propagation du virus].

Coronavirus : comment le Vietnam, pays « en développement », réussit à faire bien mieux que la France?

C’est intégré : pour s’en sortir, il faut être collectif et responsable. La population entière porte le masque. Alors qu’en France en porter est considéré comme un acte presque malveillant ayant vocation à alimenter les peurs, ne pas en porter au Vietnam est une imbécillité coupable.

Bien sûr, l’Etat communiste et policier est présent. Avec leurs casquettes soviétiques et leur mini pick-ups qui rappellent les petites voitures Majorette des années 1980, ils quadrillent les quartiers en diffusant des consignes préventives avec des haut-parleurs. Toute la population reçoit un SMS quasi-quotidien contenant des indications ou des avis de recherche de personnes à risque, là où, en France, on s’offusque de voir le gouvernement envoyer un seul message de ce type. Ne nous trompons-nous pas de combat ?

La gestion de la crise n’a pas besoin d’être guerrière (d’ailleurs, par respect pour les rescapés des guerres, la décence devrait nous empêcher d’utiliser ce mot), mais simplement d’être organisée, d’être préparée. Au Vietnam, les dépistages sont maîtrisés et utilisés en grand nombre. Ils sont même exportés, alors qu’en France même les médecins ont du mal à en bénéficier.

Tests de dépistage du coronavirus : les ratés de la stratégie française

En tant que citoyen français, bien intégré et favorisé, je m’étonne d’être à ce point remonté contre les dirigeants de mon pays. Pur produit du système, je ne peux pourtant plus le supporter, ni le cautionner. Nous, Français, qui nous targuons — avec sans doute un peu trop d’arrogance — de gérer des projets complexes, qui vendons notre savoir-faire en organisation pour construire des lignes de train et de métro (ô coïncidence, à Hanoï par exemple), des laboratoires P4 — comme à Wuhan [ville du centre de la Chine et point de départ de l’épidémie] — et des avions partout dans le monde, nous voilà incapables et réduits au chaos de décisions hésitantes, aux choix de vie ou de mort des patients, et d’un virus dont les modalités de transmission ne résistent pourtant pas à la rigueur de gestes simples.

Où est l’Etat protecteur ?

Le Vietnam, Etat presque insignifiant en matière de puissance économique, avec des infrastructures supposées défaillantes, s’avère méticuleux, organisé. Il endigue ce virus de manière humaine et appliquée, pas à pas, puisque les cas sont encore comptés individuellement, et non pas en enfermant ses millions d’habitants chez eux. Où est l’Etat totalitaire ? Où est l’Etat protecteur ? Lequel est en faillite ?

Comme les expats qui ramènent leurs denrées préférées lorsqu’ils reviennent de leur pays d’origine, je me suis retrouvé, au moment de rentrer en France, à remplir ma valise de plusieurs litres de gel hydroalcoolique et de dizaines de masques, achetés dans une pharmacie quelconque de Hanoï. La pharmacienne a eu l’air surprise de me voir embarquer son stock. J’ai eu du mal à lui expliquer que nous savons fabriquer des TGV, mais que produire du savon, c’est trop compliqué. Et que lorsque les stocks manquent, au lieu d’avoir l’honnêteté intellectuelle d’assumer la non-préparation, on préfère expliquer que les masques sont inutiles voire dangereux.

Où sont les masques ? Le scandale d’une pénurie

Les pays en voie de développement veulent entrer dans une société de consommation, créer des infrastructures, un système de santé et d’éducation performant. Ils veulent du progrès et en ont une définition, aussi contestable soit-elle.

En France, quel est notre désir ? Où est notre progrès ? Nos institutions meurent en silence, les citoyens ne font plus confiance à l’Etat et aux services publics. Justice, éducation, santé… Ce qui faisait le rayonnement de la France et représentait un idéal à atteindre pour d’autres, se réduit comme peau de chagrin. Là encore, ouvrir les yeux sur les pays dits “en développement” que nous regardons de notre piédestal nous apprend une chose fondamentale : un pays sans Etat est un pays mort. Que devient l’Etat lorsque toutes ses émanations, toutes ses traductions les plus concrètes, s’évanouissent ? Rien. Que devient un pays sans un Etat pour le défendre ? Rien. Même le libéralisme théorique dans la version keynésienne nous dit que ce sont des compétences fondamentales et le socle de l’Etat.

Cette crise sanitaire majeure met en lumière non pas la force d’un virus, mais la faiblesse et l’orgueil de notre pays supposé développé. Elle met en lumière la destruction de ce qui faisait notre beauté, notre idéal. Notre esbroufe aussi, puisque notre incompétence ne trompe plus personne, si ce n’est nous et notre gouvernement. Comme le serpent du “Livre de la jungle” qui s’auto-hypnotise sans voir que ses interlocuteurs sont partis. Les beaux trains et les beaux avions ne nous servent à rien si nous ne sommes pas capables de protéger les plus fragiles d’entre nous. De pays développé, nous nous sommes réveillés en pays enveloppé, avec un mal de crâne carabiné. Enveloppé d’un tissu soyeux, confortable, mais qui limite ses mouvements. Comme un linceul. Nous sortirons de cette crise, mais il faudra en tirer les leçons, demander des comptes (les bons, cette fois, pas ceux des comptables), et, surtout, se regarder dans le miroir au lieu de regarder nos mirages. Et nous poser la bonne question : en tant qu’individu et en tant qu’Etat, vers quoi voulons nous aller ? »

Source: L’Obs

https://tsimokagasikara.wordpress.com/2020/04/20/un-francais-residant-au-vietnam-la-france-ce-pays-en-voie-denveloppement/


 

Dans VIETNAM

LE VIETNAM PROMET D'AIDER CUBA DANS SA LUTTE CONTRE LE CORONAVIRUS

Par Le 18/04/2020

POLITIQUE

Le Vietnam promet son aide à Cuba dans la lutte anticoronavirus

Le Vietnam est disposé à renforcer sa coopération avec Cuba afin de stimuler la croissance économique dans les deux pays et à partager ses expériences avec Cuba dans la lutte contre le COVID-19.

  

Hanoi (VNA) - Le Vietnam est disposé à renforcer sa coopération avec Cuba afin de stimuler la croissance économique dans les deux pays et à partager ses expériences avec Cuba dans la lutte contre le COVID-19, a déclaré vendredi 17 avril le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc.

 

Le Vietnam promet son aide a Cuba dans la lutte anticoronavirus hinh anh 1

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc reçoit l’ambassadrice de Cuba au Vietnam, Lianys Torres Rivera. Photo: VNA


Le chef du gouvernement, qui a reçu l’ambassadrice de Cuba au Vietnam, Lianys Torres Rivera, exprimé sa gratitude aux hauts dirigeants et au gouvernement cubains pour leur soutien rapide au Vietnam dans la lutte l’épidémie.

Le Parti, le gouvernement et le peuple du Vietnam ont récemment présenté 5.000 tonnes de riz pour le peuple cubain, a fait savoir Nguyên Xuân Phuc.

Le ministère vietnamien de la Défense a été chargé de servir de point focal pour la coopération avec Cuba en matière de prévention et de contrôle du COVID-19. Depuis le début du mois d’avril, les deux pays organisent régulièrement des visioconférences à tous les niveaux pour partager leurs expériences dans la lutte contre la maladie.

Le Premier ministre a noté que le peuple vietnamien apprécie toujours la solidarité et l’amitié avec le peuple cubain et apprécie le soutien de Cuba à la libération du pays et à la cause révolutionnaire dans le passé.

Il a affirmé que le Vietnam n’épargnera aucun effort pour entretenir les relations traditionnelles et intégrales entre le Vietnam et Cuba, renforçant ainsi les relations bilatérales de manière pratique et efficace.

En réponse, l’ambassadrice de Cuba a remercié le Vietnam pour son aide dans le cadre de l’embargo commercial contre Cuba et de la pandémie mondiale.

Elle a félicité le Vietnam pour ses réalisations en matière de prévention et de contrôle du COVID-19, ajoutant que Cuba est prête à travailler avec le Vietnam dans la recherche du remède contre le COVID-19 et d’autres produits pharmaceutiques.

La diplomate a exprimé son espoir que les relations bilatérales seront promues dans divers domaines après la visite de hauts dirigeants vietnamiens à Cuba, ajoutant que le transfert de technologie a contribué au développement agricole de Cuba. – VNA

fr.vietnamplus.vn/le-vietnam-promet-son-aide-a-cuba-dans-la-lutte-anticoronavirus/136229.vnp


 

Dans VIETNAM

DISCOURS LORS DE LA CELEBRATION DU 90ème ANNIVERSAIRE DE LA FONDATION DU PARTI COMMUNISTE DU VIETNAM

Par Le 07/03/2020

En 90 ans d’existence, le Parti communiste du Vietnam a conduit le pays de victoire en victoire… Ses dirigeants en ont tiré quatre leçons, qui sont autant de clés du succès.
 vendredi, février 07, 2020 09:49 

Photo d'illustration
Hanoi (VNA) - En 90 ans d’existence, le Parti communiste du Vietnam a conduit le pays de victoire en victoire… Ses dirigeants en ont tiré quatre leçons, qui sont autant de clés du succès.

Recouvrer l’indépendance et instaurer le socialisme… Dès 1930, le Parti communiste du Vietnam avait fixé un double objectif à notre pays : recouvrer l’indépendance et instaurer le socialisme, donc. Même si le premier de ces deux objectifs a été atteint au prix d’une lutte acharnée, la vigilance reste de mise. Quant au second, il est l’essence même de la révolution vietnamienne, comme nous le fait très justement remarquer Nguyên Trong Phuc, ancien directeur de l’Institut d’histoire du Parti à l’Académie nationale politique Hô Chi Minh.

« Dans un pays majoritairement agricole comme le nôtre, l’indépendance, ça passe par la redistribution des terres aux paysans, par l’accès à des droits démocratiques, par l’instauration d’une société meilleure », nous dit-il. « Le Parti communiste du Vietnam est le parti de la classe ouvrière, mais il est aussi le leader du mouvement patriotique ».

Prendre appui sur le peuple… Dès sa création et surtout après la Révolution d’août 1945, le Parti communiste du Vietnam a cherché à mettre en place un régime révolutionnaire, une administration du, par et pour le peuple. Il a été, est et restera un serviteur du peuple, pour reprendre l’une des expressions favorites du Président Hô Chi Minh. Le Parti tire sa force de son attachement au peuple, estime Nguyên Tuc, membre du présidium du comité central du Front de la Patrie du Vietnam.

« Dès qu’il y a une dissension, même minime, entre le Parti et le peuple, les problèmes surgissent », constate-t-il. « De cela, tout le monde doit être conscient. L’œuvre de Renouveau n’aurait pas abouti à de tels résultats si le Parti n’avait pas pleinement pris conscience de cette leçon que ne cesse de répéter l’Histoire : Avoir le peuple, c’est tout avoir, le perdre, c’est tout perdre ».

Mettre en avant l’union nationale… Si le Parti communiste du Vietnam a pu fédérer toutes les couches sociales, c’est parce qu’il l’a fait autour d’un objectif commun - indépendance nationale et socialisme -, tout en veillant à protéger les intérêts particuliers de chacune. Le Front de la Patrie du Vietnam joue un rôle essentiel dans ce travail,  note le président de son comité central Trân Thanh Mân, qui est également secrétaire au comité central du Parti.

« Les antennes du Front de la Patrie doivent endosser leur responsabilité envers le Parti et le peuple, responsabilité qui consiste à fédérer l’ensemble de la population et à valoriser l’union nationale, que ce soit dans le développement socioéconomique, le maintien de la défense et de la sécurité ou l’édification du système politique », souligne-t-il.  

Veiller en permanence à la consolidation et à l’assainissement du système politique... Edification et remodelage font partie depuis quelques années des leitmotivs du Parti. Le prochain Congrès national approchant, le Bureau politique a ordonné aux instances du Parti de faire en sorte qu’aucun individu déficient sur le plan idéologique ne puisse être élu, particulièrement au niveau local. Dans le viseur du Bureau politique, les personnes corrompues et les adeptes du clientélisme.

En neuf décennies, le Parti communiste du Vietnam a maintes fois eu l’occasion  d’éprouver la pertinence de sa ligne politique et de confirmer l’importance des quatre leçons précitées. -VOV/VNA
source :  https://fr.vietnamplus.vn/anniversaire-du-parti-communiste-du-vietnam-90-ans-4-lecons/133310.vnp

 

DISCOURS

 

Prononcé par le camarade Nguyen Phu Trong,

 

Secrétaire général du Comité central du Parti communiste du Vietnam, Président de la République socialiste du Vietnam, lors de la Cérémonie pour célébrer le 90è anniversaire de fondation du Parti communiste du Vietnam

 

(3 Février 2020)

 

 

Distingués délégués,

 

Chers camarades et compatriotes,

 

Au moment où le pays se réjouit d’importantes réalisations acquises l'année dernière et de la venue de l'année 2020 du rat, nous nous réunissons ici à Hanoi, la ville millénaire aux belles traditions culturelles et à héroïsme, la ville de paix pour célébrer solennellement le 90e anniversaire du Parti communiste du Viet Nam.

 

Au nom du Comité central du Parti, je souhaite la plus cordiale bienvenue et présente aux dirigeants et anciens chefs du Parti, de l'État, du Front de la patrie vietnamienne, des vénérables vétérans, des mères héro du Vietnam, des invités de marque et de tous les camarades et compatriotes au pays et à l'étranger mes affections les plus chaleureuses et mes meilleures félicitations.

 

Chers camarades et compatriotes,

 

Les milliers d'années de l'histoire de notre nation ont témoigné du fait que le patriotisme et la défense de la Patrie, la détermination inébranlable contre toute invasion et la défense de l'indépendance, de la souveraineté et de l'unité nationale est une tradition précieuse de notre peuple.

 

Suivant cette tradition, depuis le milieu du XIXe siècle, en face de l'invasion des colonialistes français, ne se résignant pas à se faire esclave, notre peuple s'est insurgé en menant de nombreux mouvements patriotiques sans cesse et vigoureuses à travers différentes voies et orientations. À citer des chemins prises par les intellectuels, des soulèvements des agriculteurs à la révolution bourgeoise. 

Bien que ces luttes aient été vaillantes, fermes et menées avec beaucoup de sacrifices, le contexte historique à ce moment-là, notamment l'absence d’une ligne directrice juste les a conduits à l’échec. L'histoire exigeait une nouvelle voie.

 

En l’an 1911, le jeune patriote Nguyen Tat Thanh (notre oncle Hô bien-aimé) est parti pour trouver une nouvelle voie du salut de la patrie et de la lutte pour l'indépendance nationale.

 

Nourrissant des grandes aspirations ardentes, il est venu au marxisme-léninisme, y a trouvé le chemin pour le salut national : la révolution prolétarienne.

 

Après plusieurs années de s’activer à l'étranger, il a persévéré dans l’étude, l’apprentissage, l’application avec créativité et a répandu au fur et à mesure le marxisme-léninisme au Viet Nam, se donnant beaucoup de peine dans la préparation des conditions nécessaires pour la création d'un véritable parti révolutionnaire. Le 3 février 1930, la Conférence d'unification des forces communistes a eu lieu à Kowloon, Hong Kong (Chine), sous sa direction (sous le pseudonyme Nguyen Ai Quoc), a pris la décision d’unifier toutes les forces communistes du Viet Nam en un seul parti : le Parti communiste du Viet Nam. Il s'agissait d'un grand tournant historique, mettant fin à la longue crise dans l’organisation et la direction de la révolution du Viet Nam.

 

La naissance du Parti communiste du Viet Nam est le résultat de la combinaison entre le marxisme-léninisme et les mouvements ouvriers et patriotiques. Cela prouve que la classe ouvrière du Viet Nam est en pleine maturité et capable de prendre en main la mission historique de diriger la révolution.

 

Le premier Programme politique du Parti adopté à la conférence de fondation du Parti a défini l'orientation fondamentale de la révolution vietnamienne, répondant aux besoins urgents du peuple mais aussi aux aspirations sincères des gens.

 

Après sa naissance, étant de chair et de sang avec le peuple, obtenant le soutien et la confiance du peuple, en seulement 15 années, le Parti a dirigé la lutte de libération nationale, mené trois poussées révolutionnaires : la poussée de 1930-1931 avec le mouvement Soviet Nghe Tinh comme la cime, la poussée de 1936-1939 pour le bien-être public et la démocratie, et la poussée de révolution de libération nationale de 1939-1945, jusqu’à l’an 1945, lorsque la maturité de l’occasion révolutionnaire est venue, le Parti communiste du Viet Nam a dirigé tout le peuple vietnamien au succès de la Révolution d'août de 1945 “qui fait ébranler le ciel et trembler la terre” pour fonder la République démocratique du Viet Nam le 2 septembre 1945 (cette année marque son 75e anniversaire).

 

Juste après la naissance de la République démocratique du Viet Nam, la révolution a été confrontée à de nombreux défis et difficultés et faisait face en même temps aux adversaires de la faim, de l'analphabétisme et de l'invasion.

 

Dans ces adversités, le Parti a dirigé notre peuple à surmonter ces conditions “qui ne tiennent qu’à un fil”, à défendre fermement et à construire le jeune gouvernement qui venait d’être né en se préparant activement à la résistance contre les colonialistes français.

 

Sous la ligne directrice de la résistance “de tout le peuple”, “totale”, “de longue durée”, “basée principalement sur sa propre force”, valorisant la tradition d'unité et de patriotisme de toute la nation, le Parti a dirigé le peuple à vaincre successivement toutes menées, tous plans d'invasion de l'ennemi, telle que la victoire dans l'offensive hiver-printemps 1953-1954 dont l’apogée est la victoire de Dien Bien Phu “de renommée sur les cinq continents et secouant le monde”, forçant les Français à signer l'accord de Genève (en 1954) et à mettre fin à leur invasion.

 

De 1954 à 1975, le pays a été divisé en deux. Sous la direction du Parti, le Nord s’est en même temps évertué à construire le socialisme et s’est donné de la peine pour remplir son devoir de l’arrière-plan pour le grand front. Le peuple du Sud a continué sa lutte acharnée pour l'indépendance de la nation et la réunification du pays.

 

Avec l’esprit « Plutôt tout sacrifier que de perdre notre pays, jamais être esclaves » et « Rien n'est plus précieux que l'indépendance et la liberté »; sur la base de la ligne directrice juste et créative du Parti, avec la force conjuguée de tout le peuple, notre armée et notre peuple ont successivement vaincu toutes les stratégies de guerre des impérialistes américaines, libéré entièrement le Sud, réunifié le pays le 30 avril 1975.

Cette victoire “ sera gravée pour toujours dans l'histoire de notre nation comme l'une des pages les plus brillantes, un exemple rayonnant du triomphe complet de l'héroïsme révolutionnaire et de l'intelligence de l'homme, et entre dans l’histoire du monde comme un grand exploit militaire du XXe siècle, un événement de grande importance internationale et portant la marque de son temps (cette année marque son 45e anniversaire).

 

Tout en se hâtant de surmonter des conséquences immenses de la guerre, le peuple vietnamien a continué à faire front aux nouvelles guerres. Sous la direction du Parti, notre armée et notre peuple ont à la fois concentré sur la restauration économique et sociale et milité pour défendre notre frontière, notre indépendance et notre souveraineté territoriale sacrée de la Patrie. En même temps, nous avons accompli le devoir international d’aider le peuple cambodgien à échapper du génocide et mener l’œuvre de ressusciter le pays.

 

Devant des nouvelles exigences du développement du pays, pour pallier à des insuffisances du mécanisme de planification centralisé, bureaucratie et État-Providence qui avaient conduit à des crises économiques et sociales de l'après-guerre, sur la base du bilan des inventions et initiatives nées de la réalité du peuple, le Parti a engagé des réformes par étapes dans l'agriculture et l'industrie, et au premier plan, c’était le renouveau de la pensée théorique du socialisme pour former de-là de manière progressive la ligne directrice du Renouveau du pays.

 

Le 6e Congrès du Parti tenu en décembre 1986, basé sur une analyse approfondie de la situation du pays, sur la recherche et l’épreuve dans la pratique et avec l’esprit “ Regarder droit à la vérité, évaluer correctement la vérité et dire la vérité”, a défini la Ligne directrice de Renouveau global du pays, ce qui marquait le tournant important sur la voie en transition vers le socialisme au Viet Nam.

 

Cette ligne directrice de Renouveau a répondu à la demande de la pratique historique, traduisant la fermeté, la pensée créative du Parti communiste du Viet Nam et a ouvert une nouvelle période pour le développement du pays.

 

Après le 6e Congrès, le Parti s’est progressivement perfectionné et a concrétisé la ligne directrice du Renouveau dont le contenu clé et principal avait été abordé dans le Programme politique de construction du pays dans la phase de transition vers le socialisme (le Programme politique de 1991 et la version amendée en 2011) aussi que dans des documents importants du Parti à travers les Congrès.

 

Dans les années 90 du XXe siècle, relevant les défis nés de l'effondrement du modèle du réalisme socialiste en URSS et en Europe de l'Est, le Parti communiste du Viet Nam et le peuple vietnamien sont restés fermes et ont continué d’avancer et d’innover sur la voie du socialisme en adoptant une approche adaptée aux conditions et particularités du Viet Nam.

 

Le Comité central du PCV du VIe au XIIe mandat ont promulgué de nombreuses résolutions relatives à des questions fondamentales et importantes du Parti et du développement du pays. L'Assemblée nationale les a ensuite codifiées par les textes législatifs et règlementaires, créant un cadre juridique de plus en plus complet et concordant au processus de Renouveau.

 

Le gouvernement, quant à lui, les a traduits en mécanismes, politiques et solutions concrètes pour administrer, gérer et mener le processus de construction et de développement du pays.

 

En identifiant et définissant la ligne directrice du Renouveau, le Parti a toujours possédé à fond et appliqué de manière créative des principes, perspectives fondamentaux et du matérialisme dialectique du marxisme-léninisme, des pensées de Ho Chi Minh ainsi que des expériences tirée de la pratique du pays et de l’étranger, pour bien régler des relations fondamentales telles que le développement de l'économie de marché à l’orientation socialiste ; l'édification de l'État de droit socialiste “du peuple, par le peuple et pour le peuple” ; l’étroite combinaison entre rénovation économique et politique, entre croissance économique et progrès et justice sociaux ; l’efficace coordination entre développement socio-économique et défense-sécurité nationales, entre construction et défense du pays ; entre indépendance, autonomie et active intégration internationale ; et entre direction du Parti, gestion de l'État et position de Maitre du peuple… Jamais être superficiel, extrême, volontariste ou passer d'un extrême à l'autre.

 

En réalité, après 35 ans de Renouveau, d'un pays pauvre équipé de faibles conditions matérielles, de bas niveau technologique, des infrastructures socio-économiques rétrogrades et de bas niveau, le Viet Nam est devenu aujourd'hui un pays en développement à revenu intermédiaire ; avec une culture et une société qui ne cessent de se développer, une vie matérielle et mentale des gens améliorées; l’édification du Parti et du système politique connaît de percées; le bloc unifié de tout le peuple se renforce de plus en plus; la politique et la société sont stables, la défense nationale, la sécurité, l'indépendance et la souveraineté sont toutes maintenues; la position et le prestige du pays sur l’arène internationale sont rehaussés.

 

Aujourd'hui, le Viet Nam est devenu un pays de cent millions d'habitants bénéficiant d'un revenu de 2800 dollars par habitant, participant à la plupart des organisations internationales et devenant un membre actif et responsable dans les activités de la communauté internationale.

 

Plus récemment, le Vietnam a été élu avec un nombre record de votes par l'Assemblée Générale des Nations Unies pour devenir pour la deuxième fois membre non permanent du Conseil de Sécurité des Nations Unis.

 

Avec des grands acquis obtenus, nous avons toutes les raisons d’affirmer que notre pays n'a jamais joui d'une telle œuvre, d’une telle puissance, d'un tel prestige et d'une telle réputation qu'aujourd'hui.

 

Chers camarades et compatriotes,

 

La pratique riche et abondante de la révolution vietnamienne au cours des 90 dernières années a montré que la direction judicieuse et intelligente du Parti est le facteur de première importance déterminant tous les triomphes de la révolution et établissant des exploits au Viet Nam.

 

  • travers le processus de direction de la révolution, le Parti s’est imprégné et est parvenu de plus en plus à sa maturité pour être à la hauteur du rôle et de la mission de direction de la révolution et répondre à la confiance et à l'attente du peuple.

 

Cette pratique confirme une vérité : au Viet Nam, il n'y a pas d’autre force politique que le Parti communiste du Viet Nam qui ait suffisamment de caractère, sagesse, expérience, prestige et capacité de diriger le pays à surmonter toutes lesdifficultés et tous les défis et de conduire l’œuvre révolutionnaire du peuple vietnamien d'une victoire à l'autre.

 

Et c’est à travers ce processus que le Parti a accumulé des expériences, tiré des leçons précieuses et forgé la tradition glorieuse que nous avons aujourd'hui la responsabilité de préserver et valoriser : la fidélité infinie à l'intérêt du peuple et celui de classe, la fermeté à l'objectif et à l'idéal de l’indépendance du peuple allant de pair avec le socialisme fondé sur le marxisme-léninisme et les pensées de Ho Chi Minh.

 

Il s’agit aussi d’une tradition de tenir l’indépendance et l’autonomie de ligne directrice ; connaitre parfaitement, appliquer et développer de manière créative le marxisme-léninisme, tirer profit des expériences du monde pour définir la juste ligne directrice ainsi que mettre en œuvre de manière efficace des tâches révolutionnaires.

 

Il s’agit aussi d’une tradition du Parti d’être de chair et de sang avec le peuple, de toujours considérer l'idéal de servir le peuple comme raison d'être et objectif à achever. Il s’agit de la tradition de l'unité, d’avoir de l’organisation et de la discipline, de l’équité basées sur le principe du centralisme démocratique, l'autocritique, la critique et l'amour entre camarades. Il s’agit aussi de la solidarité internationale fidèle et pure fondée sur des principes et des objectifs nobles.

 

En jetant un regard rétrospectif sur les 90 ans de construction, de lutte et de maturation du Parti communiste du Viet Nam, en ce moment le plus solennel, nous exprimons notre gratitude profonde aux grandes mérites grandioses du président Ho Chi Minh – le leader génial de notre parti et de notre peuple, le grand maître de la révolution vietnamienne - le héros de la libération nationale et l’éminent homme de culture du monde. Il a consacré toute sa vie à notre peuple, notre pays, conduit notre Parti et notre peuple aux victoires glorieuses et a véritablement “fait honneur à notre nation, notre peuple, notre patrie et notre pays”.

 

Plus notre pays se développe et que notre peuple est bien nourri et bien vêtu et heureux, plus il devient clair que la pensée, la vertu et le style du président Ho Chi Minh sont une fortune précieuse, la torche qui éclaire le chemin sur lequel notre nation avance vers l'avenir.

Nous garderons pour toujours dans notre mémoire des contributions énormes des anciens dirigeants, des millions de héros de martyrs, des hommes et des femmes exemplaires du peuple qui ont courageusement consacré leur vie pour l'indépendance, la liberté, la souveraineté, l'intégrité territoriale de la patrie, pour le socialisme et pour des missions internationales nobles.

 

Nous exprimons notre profonde gratitude aux vénérables révolutionnaires, aux familles des martyrs, aux mères héroïques vietnamiennes, aux vétérans blessés et malades, aux familles qui ont mérité à la nation, et à toutes les compatriotes, tous les combattants du pays qui ont courageusement milité, se sont dévoués, ont travaillé avec créativité, et apporté de grandes contributions à la cause révolutionnaire glorieuse de notre nation.

 

Avec toute la modestie des révolutionnaires, nous pouvons encore dire : "Comme notre Parti est grandiose ! Comme notre peuple est héroïque !".

 

Nous graverons à jamais dans nos cœurs et serons reconnaissants du soutien et de l’aide précieux des gens des pays frères socialistes, des forces progressistes et des amis du monde entier pour notre œuvre de libération et réunification nationales ainsi que pour celle de construction et de défense de la Patrie d’aujourd’hui.

 

Chers camarades et compatriotes,

 

  • l'heure actuelle, tout le Parti, tout le peuple et toute l'armée sont en train de mettre en œuvre le Programme politique du Parti, la Constitution de l'État, faire avancer de manière globale et synchronisée l’œuvre de Renouveau, l'industrialisation, la modernisation, le développement de l'économie de marché à l’orientation socialiste, la politique d’ouverture pour l'intégration internationale, ainsi que réaliser deux tâches stratégiques qui consistent entre autres à construire et à défendre résolument la patrie, pour la prospérité du peuple, une nation forte, la démocratie, l'équité et le progrès.

 

Il s'agit là d'une œuvre révolutionnaire grandiose, “une lutte colossale” comme a dit l'oncle Ho, pleine de difficultés et de complexités tout de même. Le contexte international et la situation intérieure nous apportent des avantages et des opportunités d'une part et des défis d'autre part. Nous sommes confrontés à de nombreux nouveaux problèmes émergents mais aussi des questions complexes à répondre.

 

Cette situation exige que tout le Parti, tout le peuple et toute l'armée, plus que jamais, valorisent la tradition de patriotisme et révolutionnaire, l’unité, la responsabilité, s'efforcent de surmonter toutes les difficultés et tous les défis pour faire de notre patrie une terre plus prospère et plus merveilleuse.

 

L'esprit de combat acharné et d’innovation de tout le peuple, toute localité et tout secteur économique sont des facteurs importants pour le développement du pays.

 

Notre Parti doit renforcer l’édification et la rectification du Parti, faire de lui un Parti plus fort, plus intègre qui peut assumer la responsabilité d’être l’avant-garde pour diriger la cause révolutionnaire dans la nouvelle ère.

 

Depuis le XIIe Congrès du Parti, notre Parti a consacré d’énormes temps et efforts

 

  • l’édification du Parti, considérant cela comme une tâche clé. Récemment, tout le Parti a mené la tâche d’édification et de rectification du Parti sous l'esprit de la résolution du 4e Plénum du XIe et XIIe Comité central, recueillant d'importants résultats et expériences initiaux qui ont contribué à réduire les lacunes et à renforcer la capacité de direction et la combattivité du Parti.

 

Il reste cependant beaucoup à faire, en particulier la lutte contre la dégradation de l'idéologie politique, de la moralité et du mode de vie, l'auto-transformation et l'auto-évolution, la corruption, le gaspillage, la bureaucratie et l'éloignement du peuple.

 

Les forces hostiles cherchent toujours des moyens à saper la cause révolutionnaire de notre peuple ; ils s’efforcent de fausser, accuser calomnieusement notre Parti, notre État, attaquent l’idéologie, le programme politique, et la ligne directrice du Parti, excitent, désunissent le Parti de l’intérieur, empêchent le Parti, l’État et le peuple de s’unir afin de dissoudre notre Parti et notre système politique de la racine. Ceci est vraiment méchant et dangereux.

 

La direction générale de l’édification et rectification du Parti aujourd’hui est de continuer à valoriser les bonnes traditions, maintenir et renforcer le caractère révolutionnaire et ce de l’avant-garde de notre Parti, faire du PCV un Parti vraiment sain et fort en matière de politique, idéologie, moralité, organisation et personnel, rénover le mode de direction, renforcer les liens de chair et de sang entre le Parti et le peuple, faire en sorte que le Parti aura la force nécessaire pour diriger l’œuvre du pays à se développer sans cesse.

 

En tant que parti au pouvoir qui s’active dans une économie de marché qui s’ouvre

 

  • l’intégration, les cadres et membres du parti cumulent de nombreuses fonctions et font face fréquemment à la tentation de l'argent, de la richesse, du pouvoir et des intérêts personnels, il nous faut donc plus vaquer à maintenir le caractère révolutionnaire et pionnier de notre Parti.

 

Sans une pleine conscience de cela, sans un effort actif et persévérant de l'auto amélioration et l'apprentissage, les cadres et membres du parti seraient d'autant plus facilement corrompus. Le maintien du caractère d'un parti communiste - un véritable parti révolutionnaire s’activant pour la cause de la classe ouvrière et de la nation, pour l'intérêt du peuple – a une importance fondamentale.

 

Le président Ho Chi Minh a déjà mis en garde : “Une nation, un parti, un individu peut être impeccablement respecté et prestigieux hier ; mais il n’est pas évident qu'ils bénéficient du même soutien et des mêmes louanges aujourd'hui et demain, si leur cœur n'est plus au bon endroit, s'ils glissent dans l’individualisme.”

 

La résolution du 4e Plénum du XIe et XIIe Comité central portant sur l’édification du Parti a affirmé la nécessité de l’édification et rectification le Parti avec un esprit actif et persévérant, afin d'apporter un changement plus visible sur tous les aspects, d’empêcher et de repousser la dégradation, renforcer la persévérance des objectifs et idéaux révolutionnaires; renforcer l'unité de pensée et d’action; consolider l'organisation; nourrir un lien toujours plus étroit avec le peuple; rehausser la capacité de direction et la combattivité du Parti, les considérer comme la question de vie ou de mort pour notre Parti et notre régime.

 

Un véritable parti révolutionnaire doté d’une juste ligne directrice, d’une bonne organisation, d’un contingent de cadres et membres sain, exemplaire, dévoué, jouissant d'un lien étroit avec le peuple, et soutenu par le peuple, jouira d'un pouvoir invincible et ne pourra jamais être empêché par n’importe quelle force sur son chemin de conduire le peuple à progresser.

 

 

Chers camarades et compatriotes,

 

Cette année où nous célébrons la fondation de notre parti revêt d’une grande signification : L'année 2020 est la dernière année du mandat du XIIe Comité central où se tiendront les congrès du Parti de tous les échelons en vue du XIIIe Congrès national du Parti ; aussi une année qui témoigne d’importants événements politiques ; une année où le Viet Nam joue également des rôles importants tels que président de l'ANASE et membre non permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies.

 

La situation internationale et nationale nous apporte de nombreuses opportunités mais aussi de nombreux défis et difficultés, exigeant tout le Parti, tout le peuple et toute l'armée de déployer tous les efforts et de toute la détermination pour achever avec succès les tâches définies pour 2020 dont les points capitaux sont : l'achèvement dans la plus large mesure possible des objectifs de développement socio-économiques ; le renforcement de la stabilité macroéconomique ; la promotion de la mise en œuvre des percées stratégiques, de la restructuration de l'économie associée à la rénovation du modèle de croissance, à l’assurance de la protection sociale et du bien-être social et à l'amélioration du niveau de vie des gens.

 

Maintenir l'indépendance nationale, la souveraineté et l'environnement pacifique et stable pour le développement du pays ; promouvoir les relations extérieures. Focaliser sur la bonne organisation des congrès du Parti à tous les échelons en vue du XIIIe Congrès national du Parti ; continuer à mettre en œuvre la résolution du 4e Plénum du XIe et XIIe Comité central sur l’édification du Parti et la Directive n°5 du Politburo sur la promotion d’étudier et suivre la pensée, la vertu et le style du Président Ho Chi Minh, afin de favoriser une évolution plus vigoureuse dans l’édification et rectification du Parti.

 

Avec joie et fierté, nous sommes convaincus que le Parti communiste du Viet Nam remplira éminemment ses nobles tâches. Tout le Parti, tout le peuple et toute l'armée apportent conjointement la force, partagent un même cœur, s’évertuent de construire un Viet Nam de paix, d'unité, d'indépendance, de démocratie, de richesse et de fermeté vers le socialisme.

 

 

Gloire éternelle au peuple Vietnamien doté de belles traditions de culture et d’héroïsme !

 

Vive le glorieux Parti communiste du Viet Nam !

 

Vive la République socialiste du Viet Nam !

 

Le président Ho Chi Minh vivra pour toujours dans notre cause révolutionnaire ! Je vous remercie de votre aimable attention.

source : 

http://www.solidnet.org/article/CP-of-Vietnam-Speech-delivered-by-Party-General-Secretary-and-State-President-Nguyen-Phu-Trong/


 

Dans VIETNAM

COVID-19 : LE VIETNAM CONTINUE DE COOPÉRER ÉTROITEMENT AVEC LA CHINE

Par Le 21/02/2020

COVID-19Le Vietnam continue de coopérer étroitement avec la Chine20/02/2020 23:54"Le Vietnam exprime sa sympathie, partage avec la Chine de lourdes pertes causées par le COVID-19 et estime les efforts du gouvernement et du peuple chinois dans la lutte contre l’épidémie", a déclaré le porte-parole adjoint du ministère vietnamien des Affaires étrangères, Doàn Khac Viêt.
 


Le porte-parole adjoint du ministère vietnamien des Affaires étrangères, Doàn Khac Viêt, le 20 février à Hanoï.  Photo : Lâm Khanh/VNA/CVN
Lors d’un point presse périodique du ministère, tenu jeudi 20 février à Hanoï, répondant à la question de correspondants concernant les évaluations du Vietnam sur les mesures et l’efficacité de la lutte menée par la Chine pour faire face au coronavirus, le porte-parole adjoint du ministère vietnamien des Affaires étrangères, Doàn Khac Viêt, a affirmé que le Vietnam était prêt et continuait de coopérer étroitement avec la Chine et les pays dans la prévention de la propagation de l’épidémie et aussi se tenait prête à partager avec Pékin ses méthodes de traitement.

Le Vietnam a la conviction que sous la direction du Parti et du gouvernement chinois, avec le soutien et les efforts communs de la communauté internationale, le peuple chinois surmonteraient la situation difficile actuelle et parviendrait bientôt à la maîtrise de la maladie, a-t-il dit.

Interrogé sur les mesures appliquées pour protéger les ressortissants vietnamiens face à la propagation du COVID-19 dans de nombreux pays, Doàn Khac Viêt a souligné que le Vietnam suivait et suivrait de près la situation dans les pays épidémiques et que ses bureaux de représentation à l’étranger avaient publié leur numéro de téléphone d’urgence, restaient toujours en contact avec les citoyens vietnamien  et se tenaient prêts à appliquer des mesures de protection en cas de nécessité. Selon les représentations vietnamiennes à l’étranger, sauf un cas en Chine, aucun ressortissant vietnamien supplémentaire n'est infecté.

À propos de la santé du citoyen vietnamien infecté en Chine, le porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères a informé : "Le citoyen vietnamien est actuellement traité à l'hôpital provincial N°5 de Jiangxi en Chine (comme une annonce donnée lors du point presse périodique du 6 février). Sa santé évolue bien et le patient continue d'être traité activement".

VNA/CVN

source :  https://lecourrier.vn/le-vietnam-continue-de-cooperer-etroitement-avec-la-chine/682676.html


 

Dans VIETNAM

90ème ANNIVERSAIRE DU PARTI COMMUNISTE DU VIETNAM : HOMMAGE AU PRESIDENT HO CHI MINH

Par Le 05/02/2020

90e anniversaire de la fondation du Parti : hommage au Président Hô Chi Minh

03/02/2020 17:57

En l’honneur du 90e anniversaire de la fondation du Parti communiste du Vietnam (3 février), une délégation de dirigeants et anciens dirigeants du pays est allée rendre hommage lundi 3 février au Président Hô Chi Minh en son mausolée.

Le 90anniversaire de la fondation du Parti communiste du Vietnam
Publication d’une collection de timbre marquant les 90 ans du PCV
 

Une délégation de dirigeants et anciens dirigeants du pays est allée rendre hommage le 3 février au Président Hô Chi Minh en son mausolée.

Photo: VNA/CVN


La délégation de dirigeants et anciens dirigeants du pays comprenait le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, la présidente de l’Assemblée nationale Nguyên Thi Kim Ngân, le président du Comité central du Front de la Patrie du Vietnam, Trân Thanh Mân, et plusieurs autres personnalités.

Une gerbe de fleurs portant l'inscription "Se souvenir à jamais du grand Président Hô Chi Minh" a été déposée.

Les délégués ont exprimé leur vénération et leur reconnaissance envers le grand leader national qui avait fondé, dirigé et soutenu le PCV qui est toujours l’avant-garde de la classe ouvrière, des travailleurs et de la nation. Ces 90 dernières années étaient importantes pour le processus de développement national, marquant la maturité du Parti, de l’État et du peuple vietnamiens.

La délégation a ensuite fleuri le Monument commémoratif des Morts pour la Patrie, situé rue Bac Son à Hanoï.

Dans la même matinée, des délégations de la Commission militaire centrale, du ministère de la Sécurité publique, du Comité populaire de Hanoï…, ont rendu hommage au Président Hô Chi Minh en son mausolée et déposé des fleurs au Monument commémoratif des morts pour la Patrie.
 

VNA/CVN

https://lecourrier.vn/90e-anniversaire-de-la-fondation-du-parti-hommage-au-president-ho-chi-minh/661565.html


 

Dans VIETNAM

ANDRE VLTCHEK : VIETNAM : UN TÉMOIGNAGE HISTORIQUE DE LA SAUVAGERIE DE WASHINGTON

Par Le 01/02/2020

Vietnam: Un témoignage historique de la sauvagerie de Washington

Par Andre Vltchek

Mondialisation.ca, 29 janvier 2020

21stcenturywire.com 28 janvier 2020

Région : 

Thème: 

My Lai : le vieil arbre qui a survécu, alors que le village et les gens autour de lui n’ont pas survécu (Photo : Andre Vltchek © 2020)

My Lai. My Son… Cette histoire est courte, mais elle est révélatrice. Et j’ai voyagé loin, pour la présenter à mes lecteurs.

Le hameau de My Lai, au centre du Vietnam, est peut-être l’un des endroits les plus horribles et les plus symboliques du monde, comme Nankin ou Auschwitz. Il montre clairement à quel point la guerre peut être monstrueuse et à quel point les occupants peuvent devenir impitoyables et épouvantables.

C’est aussi un lieu que nous devrions avoir sur les lèvres maintenant, quand il apparaît que l’ »Empire » dirigé depuis Washington est à nouveau prêt à attaquer plusieurs pays, partout dans le monde.

Mais le président Donald Trump est-il une anomalie folle, ou simplement la continuation de dirigeants impitoyables et sadiques ?

Pour répondre à cette question, je suis retourné au Vietnam, un pays qui était mon foyer, il y a presque deux décennies.

Situé près de la ville de Quang Ngai, le village de My Lai est à environ 150 kilomètres au sud de Danang, et il n’apparaît même pas sur la plupart des cartes du Vietnam. Si petit, si humble. Et pourtant, et pourtant…

Selon Oliver Kendrick et son ouvrage, « The My Lai Massacre in American History and Memory » [Manchester University Press, 2006] :

« Le matin du 16 mars à 7h30, une centaine de soldats de la compagnie Charlie dirigée par le capitaine Ernest Medina, après un court barrage d’artillerie et d’hélicoptères, ont débarqué en hélicoptère sur Sơn Mỹ, un patchwork de villages, de rizières, de fossés d’irrigation, de digues et de chemins de terre, reliant un assortiment de hameaux et de sous-hameaux. Les plus grands d’entre eux étaient les hameaux Mỹ Lai, Cổ Lũy, Mỹ Khê, et Tu Cung… »

Ce qui a suivi a été un massacre, de la plus monstrueuse espèce. Un massacre d’enfants, d’adultes et de personnes âgées.

Pour décrire ce qui s’est passé, les sources vietnamiennes ont utilisé un langage très différent de celui de M. Kendrick. Ceci fait partie d’une transcription publiée par le Comité du Front de libération nationale de la province de Quang Ngai, datée du 25 mars 1968 :

« Tôt le matin du 16 mars 1968, comme tous les autres matins normaux, les habitants de la commune de Son My… commençaient une journée de production, soudain l’artillerie ennemie depuis la montagne Ram… tire pendant des heures… Suite à cela, neuf hélicoptères américains se posent à trois reprises autour de deux petits villages. Après avoir quitté les avions, les GI, comme des bêtes sauvages, se sont précipités dans les villages pour tuer tout le monde. Ils sont divisés en trois groupes : un pour tuer, un pour brûler les maisons, un pour couper les arbres et tuer les animaux… »

Les habitants de My Lai avant d’être abattus (Photo : Andre Vltchek)

Ses derniers moments, avant sa délivrance à la liberté et à la démocratie américaines (Photo : Andre Vltchek)

Des cadavres sur l’une des routes de My Lai (Photo: Andre Vltchek)

Mme Nguyen : un martyr improbable aux mains des soldats américains à My Lai (Photo : Andre Vltchek)

500 personnes sont mortes. 500 civils innocents. Personne n’a même ouvert le feu sur les hélicoptères américains qui arrivaient. Il n’y avait pas d’hommes armés au sol. Les civils vietnamiens étaient juste là, vivant leur vie, s’occupant de leurs champs.

Le massacre était systématique, sadique et a duré des heures.

Personne n’a été épargné : les vieilles femmes, les bébés, personne.

Un seul soldat américain a refusé de participer, un Afro-Américain qui s’est délibérément tiré une balle dans le pied. D’autres ont manifestement apprécié leur monstrueuse entreprise. Des photographies historiques en noir et blanc exposées au musée local, montrent des GI américains se reposant après avoir commis un meurtre de masse : couchés dans l’herbe, souriant, plaisantant, contents.

Des soldats américains font une pause cigarette après avoir massacré 500 civils innocents (Photo : Andre Vltchek)

Pas une seule personne n’est allée en prison. Certains individus ont été décorés. L’Empire est bon pour ses tueurs et ses violeurs.

Le président des États-Unis, au moment où le massacre a eu lieu, était Lyndon B. Johnson (LBJ), un Démocrate. Cela n’avait pas beaucoup d’importance. Des crimes contre l’humanité ont été commis par son prédécesseur JFK (Démocrate), ainsi que par son successeur Richard Nixon (Républicain). Ils sont actuellement commis par l’administration actuelle de Donald Trump.

Cela répond en quelque sorte à la question rhétorique que j’ai posée plus haut. Une question sur Trump.

Il faut se souvenir de tout cela. Il faut garder tout cela dans son contexte.

Cette année, en 2020, et juste avant le début de la favorable « Année du Rat » (selon le calendrier chinois), j’étais le seul étranger à rendre hommage aux victimes du massacre de My Lai. Le seul.

Il n’y avait qu’un seul voyageur vietnamien, assis sur un banc, devant les ruines d’une des maisons de May Lai. Il reposait la tête dans ses paumes, en proie au chagrin. Peut-être n’était-il pas un voyageur, après tout. Peut-être était-il un parent de ceux qui sont morts ici, il y a un demi-siècle.

Vestiges de la fondation d’une maison incendiée par des soldats américains à My Lai (Photo : Andre Vltchek© 2020)

Je me demande pourquoi personne n’est venu. Comme c’est malsain et révélateur que personne n’était là. Sur les milliards d’habitants de cette planète, personne ne s’est soucié de venir ici.

Les GI ont tué des millions de personnes, dans toute l’Asie du Sud-Est. Au Vietnam, au Cambodge et au Laos. Les B-52 ont bombardé tout ce qui bougeait. Les soldats sur le terrain ont violé des enfants, massacrant des personnes âgées avec sadisme. On me disait souvent : « My Lai n’est pas la plus terrible atrocité commise par les États-Unis au Vietnam. Il y eut des milliers d’endroits comme ça ». Je sais… Pourtant, My Lai, ainsi que le massacre de No Gun Ri en Corée du Sud (où les forces américaines ont massacré un nombre indéfini de réfugiés) sont censés être les symboles des crimes américains contre l’humanité.

Alors pourquoi ; pourquoi personne n’est là, pourquoi personne ne se souvient ?

A quelques centaines de kilomètres au nord – My Son.

LE PATRIMOINE DE L’HUMANITÉ : Ancien temple sur Mỹ Sơn, province de Quang Nam (Photo : Thomas Hirsch CC)

Lorsque je vivais au Vietnam, en visitant le grand site archéologique de My Son, je devais laisser ma voiture à l’entrée, et prendre un 4×4 militaire vietnamien. C’est parce que toute la zone était un champ de mines, même des décennies après l’arrêt des campagnes américaines de bombardements massifs.

My Son est un site inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, et voici ce que l’Organisation des Nations unies pour l’éducation, la science et la culture en dit, sur son site web :

« Entre le 4e et le 13e siècle, une culture unique qui devait ses origines spirituelles à l’hindouisme indien s’est développée sur la côte du Viet Nam contemporain. Ceci est illustré de manière graphique par les vestiges d’une série de temples-tours impressionnants situés dans un site dramatique qui a été la capitale religieuse et politique du royaume du Champa pendant la majeure partie de son existence… »

Son importance ne l’a pas sauvé des bombardements sauvages de l’armée de l’air américaine, pendant la guerre du Vietnam (appelée plus précisément « La guerre américaine » au Vietnam).

Aujourd’hui encore, toute la zone est parsemée de cratères, et les visiteurs sont dissuadés de s’aventurer hors des sentiers battus, car il y a des tonnes de bombes à fragmentation non explosées dans toute la zone.

50 ans plus tard, les bombes à fragmentation américaines explosées continuent de ravager le paysage (Photo : Andre Vltchek© 2020)

Des cratères de bombe toujours dangereux interrompent un paysage naturel par ailleurs magnifique (Photo : Andre Vltchek© 2020)

Les cratères sont marqués. Mais dans le musée financé par le gouvernement japonais, il n’est pas fait mention de la barbarie culturelle américaine. Il n’y a que très peu de photos des conséquences, et presque aucun commentaire. Le financement par les auteurs des génocides d’Asie du Sud-Est et leurs alliés est soumis à une condition : le silence. Et le Japon s’est engraissé et enrichi grâce à sa collaboration avec l’Occident, tant pendant la guerre de Corée que pendant celle du Vietnam.

My Son énonce clairement ce que le peuple d’Iran et d’autres endroits sur terre, au début du 21e siècle, ont peur ne serait-ce que d’imaginer : les États-Unis peuvent bombarder et même liquider à intervalles régulières d’importants sites et centres du patrimoine culturel… et même des sites du patrimoine mondial, situés sur les territoires des États qu’ils définissent comme leurs ennemis et leurs adversaires. La clique militaire de Washington le fait contre toutes les conventions internationales, et en toute impunité. Elle le fait sans aucune raison militaire, juste par dépit.

Trump n’est pas simplement en train de faire le vantard, ni même intimider. D’autres, avant lui, l’ont déjà fait, ils ont osé. Et il n’hésiterait pas à refaire la même destruction.

Donald J. Trump@realDonaldTrump

 · 

 

En réponse à @realDonaldTrump

....hundreds of Iranian protesters. He was already attacking our Embassy, and preparing for additional hits in other locations. Iran has been nothing but problems for many years. Let this serve as a WARNING that if Iran strikes any Americans, or American assets, we have.....

Donald J. Trump@realDonaldTrump

....targeted 52 Iranian sites (representing the 52 American hostages taken by Iran many years ago), some at a very high level & important to Iran & the Iranian culture, and those targets, and Iran itself, WILL BE HIT VERY FAST AND VERY HARD. The USA wants no more threats!

272 k

Informations sur les Publicités Twitter et confidentialité

126 k personnes parlent à ce sujet

 

 

My Lai et My Son, au centre du Vietnam. Deux histoires différentes, deux atrocités. L’une contre le peuple, l’autre contre la culture.

Le sanctuaire My Son financé par le gouvernement japonais (Photo : Andre Vltchek© 2020)

Deux endroits littéralement perdus dans l’une des plus belles campagnes d’Asie du Sud-Est. Deux endroits habités par des gens ayant une culture ancienne.

Mais la profondeur de la culture importe très peu à l’Empire. Que ce soit les cultures du Vietnam ou du Cambodge, de l’Indonésie, de la Syrie, de l’Iran ou de la Chine. Le Washington fondamentaliste n’accepte qu’une soumission complète et inconditionnelle. Lorsque ce n’est pas le cas, un pays, son peuple et ses sites patrimoniaux sont bombardés. Une logique similaire à celle des Talibans dynamitant les Bouddhas de Bamyan, ou de DAECH saccageant Palmyre, est appliquée par l’Empire.

Ainsi, chaque fois que Washington s’apprête à dévorer sa prochaine victime, je me rends au Vietnam. C’est parce qu’en étant ici, les choses se mettent en perspective d’une certaine manière.

Le Vietnam communiste jouit de son indépendance. Il a énormément souffert, mais il s’est relevé et a combattu. Il a d’abord vaincu les colonialistes français, puis les impérialistes américains. Il a perdu des millions de personnes, mais il a sauvé son pays pour les générations futures.

Si le Vietnam a pu, d’autres le peuvent aussi.

Bien que nous connaissions de nombreux récits déchirants de My Lai, y compris divers témoignages locaux ainsi que des analyses étrangères, très peu ont accès à ce qui a suivi, dont la Déclaration urgente du 25 mars 1968 du Comité du Front de libération nationale du centre du Vietnam :

« Le Front de Libération Nationale du Centre-Vietnam dénonce les crimes violemment atroces de l’agresseur américain et des mercenaires sud-coréens… il envoie des témoignages de tristesse aux familles massacrées par les soldats américains et appelle le peuple à transformer la douleur en action, à contribuer avec toute l’énergie du peuple à l’extermination de l’ennemi. Tout le peuple, les cadres et les soldats gravent cette douleur dans leur esprit pour transformer la haine vindicative en force. Continuer à attaquer, se soulever pour anéantir les soldats américains, les Quisling, les vassaux. Punir le voyou, porter des coups mortels à l’agresseur américain… »

La déclaration se termine par un appel à l’indépendance.

Une indépendance, qui a finalement été obtenue.

Ho Chi Minh et le drapeau communiste à My Lai aujourd’hui (Photo : Andre Vltchek© 2020)

D’une certaine manière, j’ai toujours pensé que cette déclaration devait être enseignée dans les écoles, partout dans le monde. De nos jours, presque personne n’ose utiliser cette logique simple mais déterminée. La grammaire n’est peut-être pas parfaite, mais le message est clair. Un pays peut se défendre contre le mal, quelle que soit l’ampleur du mal. Et il peut gagner, contre toute attente.

Mère et enfant : des décennies après les ravages de l’occupation américaine, les habitants font l’expérience d’une réelle indépendance et dignité (Photo : Andre Vltchek© 2020)

S’il est déterminé, s’il est courageux et s’il fait passer son idéologie et son indépendance avant tout.

Aujourd’hui, le Vietnam est une étoile brillante de l’Asie du Sud-Est, sans bidonvilles et l’une des populations les plus optimistes de la planète.

QUELQUES SOUVENIRS : Un monument aux victimes à My Lai (Photo : Andre Vltchek© 2020)

Il contraste de façon frappante avec des endroits aussi horribles que l’Indonésie, où l’impérialisme occidental a vaincu le socialisme, ruinant ainsi l’environnement et maintenant la majorité des gens dans la misère.

Nous devrions célébrer l’héroïsme du Vietnam. Mais nous ne devrions jamais oublier que des millions de personnes sont mortes en luttant pour sa liberté.

André Vltchek

 

Article original en anglais : Central Vietnam: An Enduring Legacy of How Far Washington is Willing to Go, 21ST Century Wire, le 28 janvier 2020.

Traduction par VD pour le Grand Soir 

La source originale de cet article est 21stcenturywire.com

Copyright © Andre Vltchek21stcenturywire.com, 2020

https://www.mondialisation.ca/vietnam-un-temoignage-historique-de-la-sauvagerie-de-washington/5641079